Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

gaet34

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    4518
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    8

About gaet34

  • Rank
    Cumulonimbus capillatus
  • Birthday 05/11/1991

Personal Information

  • Location
    Briançon (05) 1260m

Recent Profile Visitors

3113 profile views
  1. Désolé je vois ce message que maintenant. Je regarde de temps en temps le topic canicule, un peu moins celui là. ça fait un IBMn/IBMx de 22,8/36,9 pour Nîmes entre les 19 et 21 juillet pour des seuils à 23/36. Il me semble qu'il n'était pas prévu autant. Et l'épisode n'a pas duré beaucoup plus de trois jours, en limite de seuil.
  2. Vous l'attendiez tous avec impatience, le voici, le "mini-dôme de chaleur" https://saint-brieuc.maville.com/actu/actudet_--un-mini-dome-de-chaleur-est-il-en-train-de-se-former-entre-le-maghreb-et-l-espagne-_54135-4719597_actu.Htm
  3. Bon, désolé, mais je n'arrive pas à refaire ce genre de carte avec mes outils basiques à disposition. Je pense qu'elle avait été faite "sur mesure" pour illustration du printemps 2019 particulièrement venté ? Nénamoins, voici pour me rattraper le rang en terme de vent moyen du printemps météo depuis 1981 dans 20 villes ( année record haut / année record bas): Brest 10/41 (1986/2007) Rennes 13/41 (1981/2011) Poitiers 3/41 (2001/2011) Bordeaux 28/41 (2008/1985) Biarritz 34/41 (1981/1997) Toulouse 15/41 (2016/1990) Perpignan 39/41 (1992/2020) Aigoual 3
  4. Depuis 1992, et encore pour le mois de mai ça s'annonce extrêmement serré cette deuxième place, ex aequo probablement avec 1996 et 2010, et finalement 0,1°C plus froid que 2019. Sinon pour le printemps météo on s'achemine vers la troisième place sur la période 1988-2021, derrière 2013 et 1996, mais la aussi ça va se jouer à moins d'un dixième par rapport à 1996.
  5. Je ne pourrai la sortir que le 1er juin 😉
  6. Saupoudrage vers 1900m suite à la perturbation d'hier soir dans le Briançonnais. Sur le sol nu ça va disparaître vite avec l'ensoleillement à cette altitude, mais à 2200/2300m l'enneigement est encore épais en nord et continu en sud, alors qu'il avait disparu début avril dans les adrets raides jusqu'à 2800m.
  7. Si tant est que les données sur Infoclimat soient exhaustives et exactes, ne pas oublier le changement de capteur (de mémoire 2017 il me semble) vers un ultrasonique plus sensible aux rafales. En fixant un seuil de vent moyen maximal quotidien ( paramètre moins sensible au changement de capteur) à 20kt (arbitrairement), obtiens tu la même tendance ?
  8. Où l'on voit l'extension jusque vers le sud de la Suède de ces pluies anormales d'un point de vue climatologique. Dans nos régions, le maximum sera orographique avec probablement 150-200mm entre le Mont Lozère et le Tanargue. A suivre aussi sur les Baronnies provençales, entre Dévoluy, Lure, Ventoux. Hors topic mais je suis surpris que l'indice ne reagisse pas plus que ça au moins au point de vue du SOT sur les Alpes italiennes. La climatologie est assez élevée mais Arôme et Arpege font ressortir des noyaux > 200 et 150mm, respectivement.
  9. Merci, mais c'est plutôt un service que je te rends en te prévenant de la sorte, crois moi. Tu te positionnes sur un sujet que tu ne maîtrises pas et qui te dépasse. Un forum de passionné où je suis inscrit depuis 15 ans et adhérent depuis 10 est je pense un bon endroit pour en discuter. Quant au devoir de réserve, il ne s'agit pas de ça. Pour le reste, j'imagine que ton entreprise croule sous les appels, je ne voudrais pas déranger. Désolé pour le HS, c'est un peu ici la seule possibilité de dialoguer avec toi, puisque celà fait plusieurs mois que tu m'as bloqué sans raison sur Twitter.
  10. Je suis bien au courant, je fais partie des nivologues qui rédigent les bulletins de stabilité du manteau neigeux au fil de la saison. Il se trouve qu'avec la grande douceur puis la pluie très haut, le manteau va s'assainir bien haut, les couches fragiles vont disparaitre sauf éventuellement au dessus de 3000m, et les instabilités dans la neige fraiche se stabiliseront bien avant le weekend de l'ascension. Comme je l'ai déjà longuement expliqué Ici, la nivologie est un sujet complexe et tatillon qui n'autorise guère les approximations, approximations dont tu es coutumier. C'es
  11. Pourquoi les conséquences seraient pendant le weekend de l'ascension ? L'eau qui va tomber demain sur les Alpes du sud aura eu le temps de descendre de la montagne, si soucis il y a à redouter ce sera demain dans les vallées, au plus tard mardi matin. Quant au risque d'avalanches, la crue sera pendant les chutes ou juste après, quand il n'y aura personne en altitude. Vu l'altitude de la LPN et le gros redoux qu'il vient d'y avoir, pas sur que ça en soit une grosse et que ça vienne menacer les secteurs routiers d'altitude. L'air restant doux la stabilisation sera très rapide, la situation
  12. En présence de cirrus les couches supérieures de l'atmosphère se réchauffent ce qui physiquement diminue la CAPE. Les cirrus n'inhibent pas la convection, au sens où ils n'empêchent pas le déclenchement, mais limitent l'énergie convective.
  13. Bonsoir Oui effectivement les tn provisoirement très élevées dans la nuit de samedi à dimanche ne résisteront pas avec la dégradation dimanche en fin de journée. D'ailleurs quelques OAL sont bien possibles sur le côtier Landais et la Gironde en milieu de nuit de samedi à dimanche. Attention à la ciraille qui circule dans le flux dimanche et pourrait gener la convection, même si la situation de grande échelle sera meilleure. De sorte que les orages les plus propres pourraient plutôt être dans la convergence autan/ vent d'ouest, du Gers au Lot. Déjà vu de gros flo
  14. Situation nivologique à surveiller demain, forte instabilité dans la fraîche + net redoux avec iso 0°C > 3000m au mois de mai, ça risque de partir un peu partout, parfois gros là où il a beaucoup neigé, et bien sûr sous les skis. Risque avalanche tendant à baisser dimanche (soit les pentes dangereuses auront été purgées, soit les plaques auront été neutralisées) bien que quelques gros départs spontanés encore possibles. Le manteau neigeux continuera de souffrir avec le foehn. Lundi, encore une journée perturbée, à voir combien durera le foehn sur les massifs internes du nord. Situ
  15. Effectivement @calou34les signaux pour "du lourd" s'atténuent, ce matin on ne retrouve pas de SOT>2 (à une période où la climatologie n'a rien à voir avec les mois automnaux) qu'on observait sur les Cévennes et localement les Alpes. Un tiers de l'échéance de départ s'est écoulée. Ci-joint les 4 dernières CDF pour le point de grille de l'Aigoual. On voit que le run le plus fort, du Q25 au Q98, est celui du 05/05 12h ; depuis, le % de runs au dessus du max de la climatologie est passé de ~40 à 20. Le forçage le plus fort glisse rapidement
×
×
  • Create New...