Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

gaet34

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    4377
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    8

About gaet34

  • Rank
    Cumulonimbus capillatus
  • Birthday 05/11/1991

Personal Information

  • Location
    05

Recent Profile Visitors

2404 profile views
  1. Merci pour l'approche "eau précipitable" qui est toujours d'un grand intérêt. Cette situation sera un bon exemple d'anticorrélation entre pression de surface et quantités de RR attendues (hors relief) avec un maximum sur l'extrême sud-ouest, par régime temporaire de "mousson d'automne" en flux de nord-ouest, et un minimum hélas sur le nord-est. Pour observer de bons cumuls en cette saison dans ces régions, on ne peut plus vraiment compter sur les orages, l'équinoxe étant dépassés, mais sur trois types de temps, soit un secteur chaud bien chargé, soit une ondulation frontale, soit un
  2. Je te l'accorde, j'y ai peut-être été un peu fort en évoquant 30°C, cependant par expérience les modèles ont tendance à sous-estimer les tx à l'automne à l'avant de tels talwegs, et je n'excluerais pas quelques tx vers 28-29°C au pied des Pyrénées, et encore 26-27°C dans un grand tiers nord-est. Le lendemain, c'est sur la Côte d'Azur et la Corse, avec des T850 et un vent d'ouest, qu'on pourrait aussi dépasser les 28. ça dépendra de l'orientation fine du vent de basses couches, mais je n'excluerais pas non plus 30 là bas. En tous cas, ce sera la journée la plus chaude de la semaine dans ce
  3. Bonjour, En fait, même dans le scénario où la coulée froide centrée au 26 septembre correspondait à la journée la plus froide en septembre depuis 2007, on garderait une anomalie mensuelle de +1,4°C, soit au niveau de la 12ème place des mois de septembre les plus chauds depuis 1947 Dans le scénario le plus chaud, on accrocherait la troisième place en tm, et la 1ère place en txm.Le scénairo qui correspond à la moyenne de l'EPS ferait redescendre à la 6ème place. L'incertitude grandit à partir du 23 septembre et le changement de synoptique associé, avec l'approche d'un talwe
  4. Disons que la ligne qui s'est formée du Golfe d'Aigues Mortes à Quissac a coupé l'alimentation de la première plus à l'ouest, désormais cette dernière née va balayer rapidement et peut-être occasionner d'autres tornades plus à l'est
  5. Surpris aussi, on peut avoir un doute la valeur du pluvio de Valleraugue, la lame d'eau radar, bien calée avec le pluvio du Vigan, indique aussi 500 mm.
  6. Les pluies se décalent imperceptiblement vers l'est, en ce moment c'est la montagne de la Fage qui reçoit des intensités extrêmes. Attention à la crue éclair sur le Vidourle amont aussi.
  7. J'ai rarement vu les modèles hésiter autant, au moins dans la réponse brute en RR. Faut dire qu'effectivement, la situation n'est pas "d'école" en altitude, et qu'il y a de multiples faiblesses de pvu qui passent, autant de forçages suffisants pour initier la convection profonde dans un contexte de basses couches bien chaud et convergent, samedi matin sur ouest 34, se décalant vers l'est. Le jet de basses couches n'est pas trop fort et autorise la formation de plages froides dans l'intérieur. La focalisation du jet n'est plus perturbée par de la convection profonde en Méditerranée ve
  8. J'ai souvenir de quelques sorties de ce qui allait devenir en grande partie le Arome actuel (changement de version en 2015) qui indiquait un 400mm/6h sur l'Hérault en septembre 2014, l'épisode de mi-septembre il me semble. Heureusement que le forum n'avait pas eu accès à ce genre de cartes, ça aurait dégénéré je pense ^^ Avant l'épisode de samedi, à noter une petite déstabilisation à l'étage moyen en fin de journée, visible en eau précipitable dans le secteur chaud loin à l'avant de l'invest 99L au large du Portugal. En l'absence de forçage d'altitude bien net et dans des champs an
  9. Salut, Samedi j'ai aperçu la face nord du Pelvoux avec encore un peu de neige au delà de 3400m. D'après le gardien du refuge des Ecrins, qui avait indiqué 80 cm à la Roche Faurio, il n'en restait plus rien en faces ensoleillées, sinon ça s'est tassé sur le Dôme de Neige, mais avec un tassement très progressif. D'ailleurs c'est mon premier message dans ce topic, que j'espère bien animé. J'ai pris mon poste de prévi MF à Briançon, cet automne je vais entamer les formations à a nivologie, un domaine qui m'est encore bien inconnu mais qui s'annonce passionnant. En attendant l
  10. Je m'autocite, désolé ^^ Aujourd'hui la chaleur est moins généralisée, par contre les 34 à 36°C généralisés en Flandre, c'est, relativement, beaucoup plus remarquable que les valeurs similaires d'hier en Nouvelle-Aquitaine, est PdL, Centre, sud IDF et ouest Bourgogne ! Allez, on va faire un peu de combinatoire. A 18h, 141 stations sur 595 (24%) ont observé une tx supérieure à leur record mensuel antérieur à 2020, sans compter la journée d'hier donc. Et au total, 249 stations (42%) ont battu leur record mensuel au cours de l'un de ces deux jours. Sur 110 stations d
  11. Merci pour la réponse, c'était un peu mon idée, cela dit je pensais pas que l'outlier d'août 2003 puisse aussi descendre en dessous de 3 sigmas. De toute façon je pense que l'accélération du RC actuellement est telle que même le début de la période 1991/2020 est obsolète. Et en faisant des périodes de moins de 30 ans, on enlève la robustesse du calcul !
  12. Merci, c'est très intéressant. Petite remarque cependant, le sigma d'aujourd'hui est calculé par rapport à un climat révolu. Par rapport à une moyenne fixe, on est dans de l'inédit, par contre, si on calcule sur 1991-2020, le climat actuel (faute de connaître 2001-2030 😆) le précédent record d'août 2003 devrait rester devant. As tu les moyens de le calculer ?
  13. Sur les 595 stations de type 0 ou 1 de Météo-France, 218 ont établi un nouveau record mensuel aujourd'hui. Soit 37%. Cependant, les deux plus gros pics de chaleur à l'échelle du pays datant de 1949 et 1961 (1987, 2005 et 2016 parfois aussi intenses localement, mais moins généralisés), j'ai regardé sur les 100 stations déjà ouvertes en 1949. Et parmi celles-ci, 15 ont établi un nouveau record mensuel aujourd'hui, par ancienneté : Orly (1921) 34,4°C (33,0°C le 05/09/2013) Poitiers-Biard (1921) 35,4°C (34,8°C le 01/09/1961) Avord (1923) 35,8°C (35,3°C le 16/09/1961) Chart
  14. Merci pour l'organisation du concours ! Bon, entre les nombreux oublis, les bourdes (inversion des prévis de Nantes et Socoa fin juin), j'espère profiter de ces deux dernières manches pour grappiller une ou deux places ! Vivement l'automne.
  15. C'est une très bonne remarque, et j'avoue que je n'ai pas la réponse technique à cette question. J'ai l'impression qu'avant c'était l'inverse avec arpege qui surestimait nettement ses tx en cas de coup de chalumeau à j+3. Ici j'ai l'impression que arpege fabrique une inversion alors que sur arome le profil est bien plus sec et instable, plus cohérent. Cf profil dans l'intérieur des Landes. Dans le cas présent la prévision estmixte et plus proche de la prévision brute arome, cf les bulletins de suivi de la canicule.
×
×
  • Create New...