Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

sirius

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    1646
  • Joined

  • Last visited

About sirius

  • Rank
    Cumulus mediocris
  • Birthday 09/21/1944

Personal Information

  • Location
    Haut Doubs

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Encore moi: je trouve que l'auteur de l'article que cite discolulu ne s'est franchement pas beaucoup foulé
  2. En pratique, on utilise le code radiatif et on perturbe chaque niveau tour à tour pour la température, l'humidité etc. Conceptuellement, ça n'est pas bien compliqué Les codes radiatifs sont les parties les moins imprécises des modèles mais ça ne veut pas dire que c'est exact évidemment. En gros, en ciel clair l'incertitude relative doit être encore de l'ordre de qq %, ça se complique beaucoup avec les nuages L'avantage est évidemment de donner une relation directe entre une quantité observable et un paramètre, quant à dire que ça permet de démontrer au point de convaincre ceux qui
  3. https://climatedataguide.ucar.edu/climate-data/radiative-kernels-climate-models: A radiative feedback kernel is essentially the partial derivative of the radiative flux with respect to a variable that changes with Earth’s temperature, such as temperature itself, moisture, or surface albedo. To calculate a climate feedback, a kernel is multiplied by the change in the variable of interest in a climate model simulation, typically normalized by the change in global mean surface temperature in the simulation.
  4. voir aussi https://twitter.com/rahmstorf/status/1364976597250568194?s=20
  5. Lis moi bien stp: jedis est ce qu'on a arrêté de brûler des fossiles ? Non, on a simplement un peu diminué.
  6. Ce sont les aérosols stratosphériques (volcaniques pour le moment tant qu'on ne pratique pas la geoingénieurie) qui ont une durée de vie de l'ordre de 1 à 2 ans . Les aérosols anthropiques , en particulier ceux qui sont issus de la combustion des fossiles mais aussi des incendies ont une durée de vie de l'ordre de 2 à 3 semaines max parce qu'ils sont "lessivés" par la pluie. C'"est ce qui fait que si on arrêtait brutalement de brûler des fossiles, on aurait un gros coup de chaud parce qu'on supprimerait presque instantanément un forçage négatif et c'est ce qui se passe avec la diminuti
  7. Un point me chiffonne quand même , c'est que quand on met au point un modèle, on regarde toujours ce qu'il donne dans le passé. C'est ce qu'on appelle les hindcasts. En qq sorte la prévision du passé. C'est donc un peu redondant, il faut donc regarder plus précisément ce que je n'ai pas fait suffisamment. Ca s'apparente au méthodes qui utilisent des contraintes Au fond, ça revient à éliminer les modèles les plus mauvais. On a utilisé tout un éventail de contraintes mais beaucoup sont finalement très similaires , ce qui veut dire que si on respecte l'une on respecte néc
  8. Des Combes Noires, il y en a beaucoup. Où se trouve celle ci ? Merci
  9. Ca n'aurait pas un petit rapport avec ça ?
  10. C'est à dire 0,04 °C si j'ai bien compris mais pas 1°C
  11. Tu peux en dire un peu plus stp ? Parce que là, ça ne me semble pas bien clair
  12. A propos due la différence de réchauffement entre continent et océan dont il était question un peu plus haut (souce https://twitter.com/DrMichaelByrne/status/1318128550424268800/photo/1)
  13. Apparemment, le pb est toujours d'actualité https://acp.copernicus.org/articles/20/9737/2020/
  14. Le refroidissement de la basse strato peut aussi être dû à la diminution de l'ozone. je ne sais pas où on en est précisément du rôle respectif de ces deux causes.
  15. A première vue, ça me semble discutable. Il y a contradiction avec ce papier qui dit The analysis shows that, at regional scale, the best distribution of maxima involves a linear trend starting in year 1985 and that this trend is significant in half the region, including most of the mountain ranges and part of the Rhône valley. Increases in yearly maxima are considerable since they reach up more than 60 mm/day in 20 years, which is more than 40 % of the average maximum in this area En fait, je reprends mon message de Futura je recycle lol ! EDIT: ce n'est pas forcément
×
×
  • Create New...