Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

sirius

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    1568
  • Joined

  • Last visited

About sirius

  • Rank
    Cumulus mediocris
  • Birthday 09/21/1944

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. En lisant rapidement l'article, j'étais passé au dessus de cet aspect et je n'avais retenu que le fait qu'en ne prenant que les années post 1970, on trouvait une sensibilité plus grande et ça me semblait presque trivial. Ce qui est plus intéressant, c'est que si, justement , ils font comme tout le monde et dérivent la sensibilité en divisant simplment l'augmentation de température post 70 par le forçage correspondant, ils trouvent une sensibilité faible. Ce n'est que si, ils utilisent le support des modèles qu'ils obtiennent cette TCR plus élevée. Pour ça, ils ont calculé les rapports entre les TCR , et les augmentation de température entre 70-89 et 94-2005 pour chaque modèle de CMIP5 (TCR et delta T du même modèle bien sûr). Ensuite, il ne reste plus qu' multiplier le delta T des observations par la valeur moyenne de ce rapport. ...qui varie quand même pas mal de modèle à modèle, d'où la dispersion des TCR au final (voir figure) La non stationnarité de l'océan est implicite puisque dans un modèle climatique l'océan n'est pas figé, c'est ce qu'ils identifient comme la différence majeure
  2. Cette discussion est rangée en paléoclimat, mais avez vous lu cet article https://www.the-cryosphere.net/13/1125/2019/ A l'horizon du milieu du siècle, les glaciers alpins devraient retrécir de 50% quelque soit le scénario (la RCP), ce n'est que pour la fin du siècle que ça se différencie et on atteindrait 95% de réduction dans le pire cas (RCP 8.5) et les 3/4 pour le scenario intermédiaire très raisonnable RCP 4.5
  3. Je pense quand même qu'on peut déjà répondre que, non, le réchauffement ne sera pas le même partout. Il suffit de regarder les résultats disponibles pour CMIP5 sur DRIAS. Il n'y a pas lieu de penser que la variabilité régionale change beaucoup entre les deux versions de ces simulations. Comparées à ce qui va se passer dans le Sud oui, l'Ouest (et le Nord) seront relativement épargnés mais je dis bien relativement. Ci jointe, une dia que j'ai présentées à Lille en 2013 déjà!
  4. Ce ne sont certainement pas qq malheureux mois de plus qui suffiront pour donner un signal climatique. D'autant que tu parles d'une évolution par palliers . Il y faudra qq décennies.
  5. Pour y voir plus clair, il faut comparer les modèles entre eux et identifier ce qui différencie ceux dont la sensibilité à augmenté..si c'est possible évidemment mais c'est pratiquement la première chose à faire. La conséquence, c'est que ça prend du temps et qu'un groupe isolé est sans doute un peu démuni
  6. Les modèles de cmip6 sont plus "complets", cad qu'ils prennent plus de processus en compte. Ça fait aussi davantage de complexité et plus de degrés de liberté. Il faudra bien que ces différences fassent l'objet d'études spécifiques. On ne peut pas se contenter de dire que les sensibilités sont différentes. Il faut savoir pourquoi. Ça va sans doute prendre du temps .
  7. Dans "La Méréorologie" , un article sur l'évolution à venir des glaciers d'Argentières et de la Mer de Glace
  8. En hiver, elle se reconstituera toujours mais l'épaisseur sera évidemment limitée. En tout cas merci à treizevents: il me reste entre 7 et 15 ans à tenir apparemment. Je ne serai pas encore centenaire après tout... et je m'entraîne pour le record de l'heure des centenaires. Tout baigne..
  9. Il y aussi la concentration en C13 et C14
  10. Sauf gros imponderable, je ne le verrai pas non plus je pense...quoique
  11. Bah, tu le sais en fait. En gros 0,02°C de plus par an + 0,2 °C du fait de ce El Nino consistant Ca doit pas être loin
  12. Merci de rappeler mes états de service. Je saisis l'occasion pour dire que j'ai beaucoup appris des participants aux forums d'IC. Plus de certains que d'autres évidemment mais la motivation fait manifestement des miracles en matière d'auto formation...si seulement mes étudiants avaient été aussi motivés !!
  13. Ça part mal : le rayonnement infrarouge n'est pas rétracté , il est émis. Sur Futura sciences il y a un dossier complet sur l'effet de serre La formule que tu cites est une approximation de calculs beaucoup plus complets Tu peux jouer avec des boîtes noires disponibles sur internet comme MODTRAN par exemple mais tu ne reproduira pas les conditions qui ont produit cette approximation. Tu peux quand même te faire une idée approximative et fort utile pour mieux comprendre Va lire ce dossier sur Futura (c'est moi qui l'ai rédigé et reviens ici ou sur Futura pour poser tes questions mais il ny a pas de formule miracle , il faut calculer lasorption de chaque raie spectrale ou faire des approximations
  14. Il me semble que Christophe Cassou d'une part et Robert Vautard d'autre part précisent fort bien le rôle du RC dans cette affaire. La com ne Meteo France n'est certainement pas écrite par un chercheur mais par un ou une journaliste (ou Public Relations) qui cherche plus à faire mouche qu'à retranscrire toutes les nuances si chères aux chercheurs (parce que importantes en fait).
×
×
  • Create New...