Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Mister-Météo

Membres
  • Content Count

    50
  • Joined

  • Last visited

About Mister-Météo

  • Rank
    Cirrostratus
  1. Même si les précipitations devaient se poursuivre une bonne partie de la nuit (selon les modèles), elles deviendront faibles avec quasiment aucun espoir de niege. Donc,
  2. Au vu des modèles, ça paraît en effet tenir la route. Les précipitations arriveraient assez faibles sur la région et les températures tarderaient à baisser.
  3. Slt! A dijon, les pluies s'estompent déjà. Elles devraient cesser temporairement en soirée pour reprendre demain en mi-journée (retour d'occlusion). Pour ce soir, ponc pas grand chose à espérer, peut-être quelques flocons si la température daigne descendre, mais ça me paraît peu probable! D'autres avis?
  4. Y a déjà pas beaucoup d'analyses, mais de grâce, évitons les HS. La lisibilité n'en sera que meilleure.
  5. Pas de réponse de spécialiste, alors, pour ne pas te laisser sans réponse, j’y vais de la mienne. Les températures très basses à certains endroits refroidissent les couches supérieures ce qui alourdit l’air et forme un anticyclone thermique. Celui entrevu par les modèles ces derniers jours sur la Scandinavie est toujours d’actualité mais sa position et sa trajectoire sont un peu différentes. Les hautes pressions au sud sont assez retirées et permettent ainsi aux dépressions atlantiques de s’approcher de l’Europe, repoussant ainsi cet anti thermique sur l’Europe de l’est. C’est lui qui canalise l’air glacial sur sa façade est, donc sa dérive vers l’est décale également la coulée froide. Je ne sais pas si je me suis bien fait comprendre… Avis aux spécialistes.
  6. Webcam ==> http://www.snoweye.com/?page=fr-tarentaise&big=106 Bulletin neige ==> http://www.skiinfo.fr/destinations/detail....skiinfo.TABID=2 Enneigement très moyen et peu ou pas de précipitations en vue dans un délai raisonnable. A défaut de bonne neige, l'air pur est toujours bon à prendre. Bon séjour.
  7. Perso, je trouve qu’en période de grand rush sur le forum, il est difficile d’intervenir, d’une part car les messages sont vite enfouis, d’autre part parce qu’il est "dangereux" d’émettre des réserves concernant l’arrivée éventuelle de froid vue par quelques modèles. Voici ce qu’on aurait pu dire sur le moment pour modérer un peu l’engouement, qui est toutefois bien compréhensible au vu de l’hiver que nous venons de passer. J’insiste, il y a rien de répréhensible à avoir ce comportement, on réagit en fonction de notre passion, celle du froid dépassant parfois celle de la Météo prévisionnelle. Bref ! D’autres alertes de la même nature que celle que nous venons de connaître avaient eu lieu l’an passé. Et souvent, le décalage vers l’est s’était produit, on en avait presque pris l’habitude. Cette année, cette possibilité n’a pas été envisagée (ou peut-être rarement car je n’ai pas lu tous les messages). Un deuxième phénomène que l’on aurait dû prendre en compte je pense, et là quelques uns d’entre nous l’avaient évoqué, c’est la position de la France par rapport aux masses d’air. Nous étions (et nous sommes encore) au carrefour de plusieurs centres d’action, une position très complexe qui rend inévitablement les prévisions peu fiables à moyenne voire faible échéance. Un tout petit déplacement peut entraîner des conséquences importantes pour une position géographique précise. Grossièrement, lors du soi-disant retournement de situation, peu de chose ont changé finalement. On retrouve l’anticyclone sur la mer de Barents, un centre dépressionnaire sur l’atlantique et un autre sur l’Europe de l’est, et enfin des hautes pressions retranchées assez loin au sud. La coulée froide a lieu mais de 1000 à 2000 km plus à l’est, qui plus est, on se dirige probablement vers l’effondrement de cet AS sur les pays de l’est dans les prochains jours… Si c’est le cas, la prévisibilité devrait redevenir meilleure, mais hélas, concernant le froid et la neige, ce ne sera pas le top. Vaut mieux toutefois attendre la confirmation de cet effondrement et du même coup du rapprochement des dépressions atlantiques pour faire d’autres prévisions. Encore une leçon que nous a donnée la Météo. Les longues périodes de bonne prévisibilité à long terme que nous avions connues auparavant nous ont déshabitués à ce genre de situation. Restons humbles, nous ne sommes que des amateurs, n’essayons pas d’écraser les autres par des messages assassins. Personne n’a la science infuse, sinon, ça se saurait. Bon dimanche.
  8. Qu'est-ce qui aurait pu empêcher les touristes d'arriver quand on connaît les systèmes de réservations ? Cette remarque me surprend venant de ta part...! De plus, il est maladroit d'annoncer je cite "les plus riches", perso, je ne me considère pas riche et je me paie une semaine de glisse par an... Là encore, je ne comprends pas bien.
  9. On peut appeler ça une « remontée loupée » des hauts géopotentiels. En revanche, c’est le diagramme GFS que tu nous montres qui correspond aux runs 12z. On aperçoit bien un début de remontée chaude occasionnée par la dépression du Labrador et les hautes pressions atlantiques entre le 3 et le 6. Mais ensuite, les hautes pressions atlantiques s’affaissent et la remontée stoppe. A mon avis, très peu de chances de voir évoluer une situation propice au froid. Les disparités entre les runs des jours précédents dénote bien une certaine instabilité quant à l’évolution des centres d’action. 2 raisons me font dire qu’il y a peu de chances. La première, les hautes pressions près du pôle sont des hautes pressions de surface, très instables, imprévisibles et furtives. On voit bien dans les différentes sorties de modèles l’effacement des hautes pressions près des îles britanniques devant l’arrivée des dépressions. Un souffle et ces hautes pressions de surface se sauvent. La seconde raison, les hautes pressions méditerranéennes s’effondrent également et celles sur l’océan sont très loin. Bilan, les dépressions n’arriveront pas à remonter les hauts géopotentiels vers le nord. Le flux d’ouest a pour le moment sa place pour la seconde partie de semaine. Bye
  10. Va voir ici: http://secours-meteo-fr.axime.com/vigilanc.../phenomenes.htm @ +
  11. Erreur dans le lien cité par oliver 69, voici le bon: http://www.meteox.com/h.aspx?r=holiday&amp...;soort=loop1uur /emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">
  12. Avec le centre de la dépression au dessus de nos têtes, il convient d'être très précis. Les chutes de neige par retour d'est concernent ceux qui se trouvent juste au dessus du centre (avant du secteur chaud et occlusion), là où les vents tournent à l'est. En dessous du centre, ils viennent du sud sud ouest. Regarde la carte isobarique que j'ai donnée dans mon précédent message pour mieux comprendre. Dans une dépression, les vents tournent dans le sens contraire des aiguilles d'une montre comme l'on signalé météo38 et jtomtom.
  13. Tout est logique, la vallée du Rhône est actuellement dans le secteur chaud de la perturbation, on le voit très bien sur cette carte: http://www.alertes-meteo.com/cartes/temperatures.htm Voici la carte des fronts: http://www.wetterzentrale.de/pics/bracka.html Attendez encore un peu que le centre dépressionnaire se décale et que l'occlusion arrive sur vous, c'est à dire très bientôt.
  14. Bah oui ! MF n’a peut-être pas aussi tord que cela. Ces coulées froides passant par la mer du nord sont parfois un chouia décevantes, il faut en tenir compte. Et puis, l’anticyclone n’est pas allé gratter bien haut pour aller chercher le froid, un froid qui était replié bien loin ces derniers temps. Donc, de l’humidité oui, mais un froid probablement atténué par cette mer. Perso, les journées les plus froides mais sèches semblent être mercredi et jeudi voire vendredi.
  15. Bonjour Marlychois Pour ta première question, je dirais dépressionnaire au début mais, ensuite cela dépendra de l'évolution du creusement dépressionnaire (s'il se confirme) en Méditerranée et de l'attitude des hautes pressions qui devraient remonter. On va commencer à en savoir plus en entrant dans les échéances de 144h, car tous les modèles vont entrer en scène. Quant à une fiabilité de 100%, je serai tenté de te répondre quelques heures, quoique....! Non, sérieusement, la fiabilité concernant l'évolution des centres d'action et à la prévision des températures peuvent être très bonnes à une échéance courte à moyenne de 1 à 3 jours voire 4 à 5 jours quand la situation est stable, mais en terme de précipitations, c'est une autre histoire et c'est bien connu, la fiabilité est très réduite quand on veut les localiser et les quantifier. Voilà, c'est rapide, mais peut-être que d'autres pourront te répondre plus dans le détail. Je retourne au boulot. @ +
×
×
  • Create New...