Run999H

Membres
  • Compteur de contenus

    7 772
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    17

3 abonnés

À propos de Run999H

  • Rang
    Orage multicellulaire
  • Date de naissance 22/06/1985

Visiteurs récents du profil

2 013 visualisations du profil
  1. À la meteo ? Oui, paraît que c'est le sujet préféré des français !! Haha
  2. De toute façon, de la neige en plaine fin novembre par flux de nord-ouest, il y a des décennies ça n'était pas gagné non plus et je ne pense pas que c'est ce qu'on doit espérer en regardant les modèles ce soir. Par contre un flux de nord-ouest frais et bénéfique pour tous nos massifs, oui on peut encore l'espérer et les modèles ce soir nous montrent que c'est possible. Ils nous montrent aussi qu'on a toujours des HP bien présentes et qui vont avoir du mal à se déloger à échéance respectable. À échéance plus lointaine on sent que les modèles se dirigent vers une belle dorsale atlantique mais ca me semble bien grossier. Les modèles ont su nous prouver que de petites anomalies savaient changer la donne et plutot dans le mauvais sens et GFS donne deja quelques signes quand les Européens sont plus optimistes. Personnellement j'émets de gros doutes sur ce schéma de dorsale bien élevée en atlantique avec flux nordique par chez nous. Sur le long terme les modèles peuvent paraître alléchants car les grains de sable passent au travers. Mais sur le court terme, forcément ces grains de sables apparaissent et notamment en atlantique --> nous sommes donc aux premières loges pour que ça capote. On passe d'une belle dorsale bien droite a une situation molle et parfois on peut se contenter d'une demi-molle (situation synoptique of course). Bref faut savoir se satisfaire du nécessaire, on se protège quelque part... Bonne nuit
  3. Diagramme qui évolue en effet en deux tubes assez distincts l'un de l'autre et cela n'était pas d'actualité hier soir. Ce diagramme Européen était très éclaté il y a 24-48h et plus, dans le doux hier et notamment sur le 12Z et nouveauté il se redisperse ce matin mais en deux scénarios différents. On imagine un tube qui ressemble à son déterministe et un autre qui ressemble à celui de GFS. On peut donc penser que Les modèles vont de nouveau bouger sur les prochaines sorties...
  4. Moment d'égarement de GFS ? Une part de vérité ? Un coup de maitre ? Difficile de l'imaginer génie quand on consulte tous les autres déterministes, difficile d'y croire quand on consulte l'ensembliste européen d'hier soir et moyennement crédible quand on consulte l'ensembliste avec un scénario assez isolé bien que quelques scénariis s'en rapprochent. En tout cas il sème plus ou moins le doute pour cette fin de semaine tant qu'il ne se ralliera pas aux autres modèles car le "flop" humide et froid, il a été un des premiers à donner ce signal ainsi que GEM qui n'a jamais trop cru au scénario hivernal. Enfin, il n'en demeure pas moins qu'à l'échelle de l'hémisphère on a toujours de belles choses à voir pour le reste de ce mois de novembre mais encore une fois on ne peut parler que de potentiel et on le voit bien pour la semaine en question avec des diagrammes désespérément secs et pas franchement froids de surcroît.
  5. Et bien la finalité de cette synoptique est vraiment moche à regarder ! Ca reste bien exceptionnel à l'échelle hémisphérique et ca l'est aussi sur notre bout de France avec encéphalogramme plat de chez plat à échéance raisonnable mais également déraisonnable comme pour Toulouse par exemple qui ne voit pas une onde perturbée sur son diagramme... Côté températures, nous serons clairement du mauvais côté des échanges méridiens même si les inversions auront localement leur mot à dire.
  6. Et Meteo France affine ses prévisions pour La période : "Le temps passagèrement pluvieux et perturbé de début de semaine affectant les régions de la moitié nord s'étendra ensuite à quasiment tout le pays en étant temporairement agité, exception faite des régions méditerranéennes où le temps restera généralement sec et moins agité. Les températures tout au long de la semaine seront très légèrement en dessous des normales de saison."
  7. Pour bien se rendre compte de l'aspect méridien de la situation, voyez plutot cette projection de GFS sur l'état du jet d'altitude : Une situation particulièrement peu banale du pacifique à l'Atlantique que cela soit d'ouest en est mais egalement du nord vers le sud en traversant le pôle. Sans l'aide de la stratosphère, on se rend bien compte à quel point la troposphère peut travailler seule.
  8. C'est le beau foutoir en effet mais sur des échéances plus lointaines à nouveau. Sur le moyen terme, GFS semble plus gagner la partie sur le devenir de la première dorsale avec l'écrasement des HP sur notre Pays. Pas une très bonne nouvelle en ce qui concerne l'humidité... des diagrammes qui pourraient de nouveau devenir plus plats...
  9. Je partage totalement cet avis ! Vu la tronche du vortex polaire (malmené comme rarement et encore plus à cette période de l'année comme cela a deja été dit ! Difficile de prévoir quoique ce soit dans cette synoptique très méridienne et dans une saison ou le vortex polaire est censé se consolider et faire acte de machine à dépressions. Personnellement je ne me risquerais à rien et la fiabilité tombe aux abysses assez rapidement et comme on n'avait pas connu depuis un moment (ce qui en soit n'est pas une mauvaise nouvelle) !
  10. Je n'avais pas vu UKMO qui pour le coup voit la pulsion de hauts geopotentiels à même l'Europe Occidentale. Il est tout aussi méridien mais différent des autres modèles en nous plaçant sous les HP et hors de l'agitation polaire maritime. Je pense qu'on va en voir un sacré paquet de sorties différentes...
  11. GEM est là pour nous rappeler que le bleu pourrait devenir moins bleu au fil des runs mais pour l'instant c'est tout l'inverse. Les modèles accélèrent le flux nordique et amplifient surtout la pulsion atlantique et la moyenne de l'ensembliste européen est d'ailleurs assez criante ! Les échanges méridiens semblent bien en place...
  12. On devrait en effet définir ce qu'on appelle potentiel mais il n'est pas forcément axé sur du froid me concernant. Un potentiel à ce que les cartes soient redistribuées qu'on en finisse avec ce flux méridien chaud et très sec qui nous concerne depuis des semaines et des semaines et des mois même !
  13. Sauf qu'avant de prévoir le temps sur une ville, on essaye de cerner sur un département. Avant de prévoir sur un département, on essaye de cerner la prévision sur la région... puis avant ça sur le Pays puis puis puis.... Oui à 10 jours de l'échéance bah notre échelle n'est plus du tout locale et nous oblige à prendre encore plus de hauteur. Sinon on ne fait pas de prévision. Des grands axes pour le pays, oui, pourquoi pas mais si on attend une prévision claire nette et précise alors on fait erreur de forum...
  14. Et voilà, le sempiternel défaitisme lorsqu'on a des sorties moins prometteuses sur le Pays ! Il ne faut pas se fourvoyer sur ce qui a été dit jusqu'à présent. Il n'a jamais été dit que cette semaine serait sous le signe d'une vague de froid pour notre petit coin d'Europe. Il a plus été dit que les cartes au niveau de l'hémisphère avaient des airs de gruyère et ce matin rien n'est remis en question (presque au contraire)... Allez jeter un œil sur les geopotentiels à l'échelle de l'hémisphère. La pulsion pacifique est très importante, durable. En Atlantique la moindre depresssion pulse à l'avant des anomalies + de tropo aux hautes latitudes. On a une scission du VP qui semble se mettre en place. Peu importe où, on notera juste l'aspect déstructuré de ce VP qui mettra sans doute du temps à se restructurer. Des phases d'AF, du patator, du flux de sud-ouest perturbé on en a connu sur des séquences d'AO- et c'est peut-être ce qui nous pend au nez pour cette fin de période mais encore une fois ca ne remet pas en cause le schéma méridien important projeté sur nos modèles et ce sur le long terme. On parle ici de potentiel. Ca peut porter à sourire car des hivers à évoquer un potentiel sans que rien eu ce soit passé, on en a connu. Mais, on est obligé de passer par cette case "potentiel" dans un premier temps. Enfin, je ne crois pas au grand froid humide pour cette fin de semaine. La case HP du milieu de semaine a plus de chance de céder sa place à un flux d'ouest plus ou moins perturbé et assez doux qu'à une coulée nordique froide et agitée. Chaque chose en son temps mais l'interprétation des modèles est subjective selon les personnes qui en attendent parfois un peu trop et surtout trop rapidement.
  15. En n'occultant pas les analyses ci-dessus sur un VP déconcentré, pour cette fin de semaine, c'est l'agitation qui refait surface. On observe des courbes "agitées" sur notre diagramme américain avec la menace d'un rail dépressionnaire possiblement plus bas que d'accoutumée en lien justement avec l'isolement d'anomalies + de hautes tropopause vers les régions polaires. Nous pourrions envisager un début de semaine frais, un milieu de semaine plus doux et anticyclonique et une fin de semaine pourquoi pas bien depresssionnaire.