Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Run999H

Membres
  • Posts

    8669
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    20

Everything posted by Run999H

  1. Sauf que moi je suis toujours djeuns, je n’ai toujours pas d’APN 😂 Ma plus belle capture d’image d’orage c’est celle-ci 😂😂😂
  2. J’ai un peu ce même souvenir, des dégradations orageuses plus structurées, plus étendues et fortement électriques et pas que des intras. Après, ça fait un peu le vieux qui remonte dans ses souvenirs de jeunesse donc je me dis que c’est juste une question de perception en tant qu’enfant ^^
  3. Les gouttes froides... la prévision qui donne des coups de chaud dans les prévisions et jette un froid sur le forum. L'inverse fonctionne aussi. Même sur le court terme, tout n'est pas calé et cela peut parfois s'avérer être un vrai casse-tête. Aujourd'hui en ressortirait le scénario suivant : - Du samedi 25 au lundi 28 Juin : Dégradation orageuse généralisée. Par le sud-ouest samedi, du sud-ouest au nord dimanche et sur l'est lundi. Arrivée d'un air plus frais par le nord-ouest dès samedi 26, sur tout l'ouest dimanche et maintien de la chaleur sur l'extrême est et sud-est lundi. - Du mardi 29 au jeudi 1er juillet : Temps frais et instable sur l'ensemble du pays. Instabilité sans doute plus prononcée sur l'extrême est du pays et les massifs montagneux en lien avec un air plus chaud qui circule en Europe Centrale et Europe du sud. Risque orageux donc plus prononcé sur ces régions. Sur la moitié nord, ciel de traîne actif en lien avec une anomalie froide d'altitude très peu mobile. Temps maussade et plus frais sur un grand quart nord-ouest. Le sud-ouest verrait quelques éclaircies plus nombreuses tandis que le sud-est bénéficierait d'un temps sec et assez chaud. Températures fraîches du côté des maximales, de saison pour les minimales voire un peu au-dessus. Globalement températures en léger retrait ou dans les normales pour cette période Du vendredi 2 juillet au dimanche 04 juillet : La goutte froide toujours très peu mobile continuerait à se combler progressivement. Instabilité en baisse partout mais encore présente surtout sur la moitié nord et nord-est du pays. Marais barométrique qui deviendrait de plus en plus anticyclonique. Assèchement de la masse d'air probable avec retour des éclaircies traduisant une remontée des températures maximales, on pourrait donc repasser légèrement au-dessus des normales sur cette fin de semaine. Eventuellement une poussée de HG par le sud en toute fin de période, cela pourrait être synonyme de températures nettement plus élevées pour la suite... Comme dit, on joue avec des cut-off donc tout reste à confirmer. C'est une trame générale juste.
  4. Finalement, hier, la réalité a été moins instable que les modèles (tant dans le fond que dans la forme). La barre des 300mm est-elle envisageable localement ? Clairement oui chers Girondins... Nous avions pu espérer un répit de longue durée avec remontée des HG par la péninsule ibérique et sans chaleurs excessives. Finalement ça a changé en cours de route avec l’apparition d’une goutte froide sur le proche atlantique + une autre sur les Îles Britaniques. On pensait avoir une bouffée chaude temporaire suivie d’une dégradation orageuse. Et bien toujours pas ! A priori la version finale serait un répit au niveau des précipitations aujourd’hui et demain. Samedi n’est pas garanti d’être une journée estivale car la goutte froide Britanique descend plus que prévu initialement et la fraîcheur qui lui est associée pourrait arriver plus tôt que prévu aussi. Au mieux journée estivale sans excès samedi au pire, retour d’une instabilité généralisée à la Nouvelle Aquitaine (ex Midi Pyrénées serait mieux placé pour avoir une journée estivale). La suite ressemblerait franchement à ce qu’on a connu jusqu’à maintenant. Goutte froide très peu mobile avec son lot d’averses, d’orages dans une relative fraîcheur. On surveillera l’apparition d’anomalies qui pourraient provoquer quelques bouffées orageuses plus importantes localement (plus particulièrement sur l’est de la région, l’ouest serait peut être trop proche du secteur froid du cut-off donc moins instable) Dans ce contexte de convection aléatoire, difficile d’établir une prévision sur les lames d’eau mais entre les Pyrénées et le Massif Central les cumuls pourraient devenir importants. En Nouvelle-Aquitaine ça pourrait plutôt tourner à de l’instabilité modérée mais persistante. Temps humide mais pas forcément de caractère violent dans cette instabilité. Pour résumer, vendredi et samedi seraient des journées plus calmes sur la région mais une dégradation orageuse localement forte se dessinera d’ouest en est entre samedi soir et dimanche soir sur la région. S’en suivrait une instabilité faible à modérée sur l’ouest de la région et modérée à forte sur l’est de la région et nos massifs montagneux. Ce mois de juin pourrait donc finir dans l’humidité et la fraîcheur (sans excès) laissant supposer des cumuls pluviométriques mensuels localement records (300 mm en Gironde est assez dingue mais surtout en juin!)
  5. La convection s’affirme avec des monocellulaires un peu partout, une ligne qui semble plus intense sur le nord du département 33 (suggestion des modèles depuis hier à ce niveau) mais l’activité électrique fait défaut, je pense qu’il n’y en aura finalement pas tant que ça. Je m’attendais à plus de foudroiement aujourd’hui pour le coup. A suivre quand même jusque courant de soirée
  6. Oui ma prévision était bien pour aujourd’hui mais tu fais bien d’ajouter le pays basque et sud Landes qui pour le coup sera en traîne active également.
  7. A l'instar des régions actuellement sous la goutte froide et avec un flux d'altitude extrêmement faible, le risque de cellules orageuses stationnaires risque d'être l'élément à surveiller pour la journée de demain et plus particulièrement sur le nord de la région N-A (33-17-16-24). Second paramètre, la descente progressive de l'anomalie de surface laissant suggérer une convergence très peu mobile depuis le Limousin en direction également de l'Aquitaine jusqu'au Pays Basque. Dans une masse d'air relativement instable, on va pouvoir craindre des développements orageux dès la fin de matinée et évoluant sur des axes très peu mobiles. Le caractère à retenir est bien le peu de mobilité des cellules avec lames d'eau conséquentes en perspective localement (ce que la couronne Parisienne a par ex connu ce midi ou encore l'est de la région Angevine ou le nord de la Rochelle qui connaît aussi des cellules répétitives depuis cette fin de matinée). Je pense que l'est Gironde mais surtout Dordogne et Limousin pourraient être sur ce plus grand risque (par le caractère peu mobile mais également par un contexte plus dynamique et instable que l'ouest de la région).
  8. Je ne sais pas pourquoi je suis tombé dans ce fil d’actualité mais il est plaisant à lire et à partager. C’est marrant car certains profils nous parlent, (dans la même région ou de de « serial contributor » 😂) et on a tendance à imaginer la personne et ce qu’elle fait. Des fois on s’en rapproche et des fois pas du tout. Bref c’est 👍 Pour ma part je travaille dans le recrutement dans le milieu de la santé. Après 14 ans dans la même entreprise je viens de changer car les stratégies de l’entreprise ne me convenaient plus depuis 1 an. Finalement un mal pour un bien car je poursuis mon activité en créant une nouvelle agence - supportée par un groupe solide et aux valeurs qui me conviennent
  9. Oui je regarde aussi le radar pour Beauvais et je pense que localement ça doit pas être beau à vivre. Ça reste rouge vif depuis près d’une heure sur certains coins et il y a encore de la réserve ! Je ne serais pas surpris que localement on approche les 70-80mm en l’espace de 2h
  10. Cette vigoureuse cellule passe exactement au même endroit que la cellule de 20h/20h30. Intensités similaires ou on dépasse facilement les 200mm/h par moment.
  11. De nouveau une cellule aux allures supercellulaires qui serait en train de se détacher au sud de la ligne convective ramenant à peu pres à la même trajectoire que la cellule suspecte précédente entre agen et Marmande.
  12. Cela avance assez rapidement. Depuis Baurech je vois des flashs assez vifs, on commence à entendre le tonnerre au loin. Flashs peu nombreux mais vraiment vifs. Je ne suis pas allé voir si ça n’était que de l’intra ou non... ça n’a pas l’air bien violent sur les radars mais à voir si quelques coups de canon passeront par là. Sur cette séquence orageuse de 3-4 jours, c’est ce qui manque alors pourquoi pas terminer la séquence comme ça
  13. Oh et une autre suspecte entre Marmande et Agen.
  14. Édit : en bordure ouest de cet orage qui aura apporté une averse d’une dizaine de minutes, quelques grondements (de plus en plus fréquents au moment où j’écris donc la cellule doit s’activer encore vers secteur de Creon). Grondements presque ininterrompus désormais... Édit 2 : je ne sais pas combien d’éclairs il peut y avoir à la seconde mais c’est une machine à tonnerre cette cellule. Dommage je suis un peu éloigné mais intéressante cellule
  15. Depuis chez moi, on sent que la convection se met rapidement en place dans un air encore bien doux. Pas une grosse dégradation orageuse mais localement de petites cellules actives comme du côté de l’estuaire actuellement.
  16. Oui avouons que pour une petite partie du sud-ouest cette séquence orageuse a été synonyme de loose et vu les mastodontes qui arrivaient d’Espagne et-où se formaient sur place, il paraissait difficile d’y échapper. Avec encore près de 30° sur Toulouse aujourd’hui, on ne peut pas dire que cela soit terminé, on n’est pas encore entré dans le secteur froid. Donc encore un petit espoir aujourd’hui voire demain pour Toulouse. Plus à l’ouest, ça sera plutôt de la traîne active mais avec encore quelques orages à craindre / espérer, cette goutte froide va nous faire bénéficier d’une dynamique bien pauvre désormais. Pas ou plutôt peu de flux donc des températures qui parviendront quand même à grimper et des orages probablement peu mobiles sur les prochaines 24-72h donc restons méfiants.
  17. Cette fois-ci la Gironde a décidé de partager voire même délaisser ses orages forts. Place aux régions plus à l’est et particulièrement la Dordogne dans un premier temps.
  18. Je pense que le secteur de Cestas va prendre cher dans la durée. C’est un peu le scénario d’hier à savoir deux salves orageuses qui se réunissent et stagnent sur le même secteur. Bordeaux pourrait être dans le viseur particulièrement Aussi
  19. Oui ici ça y est ça gronde bien et ça pleut fort. Ça a vite explosé quand même impressionnant
  20. Du coup, sacrée mémoire !! 😂 Depuis chez moi je vois les cellules Arcachonnaises qui sont très électriques et cette fois ci il n’y a pas que de l’intra comme avant-hier. Ça flashe à fond et c’est puissant.
  21. Et ça s’active dans les terres et devinez, une cellule à mon sud est en train de se former et se dirige vers chez moi. À voir si ça va réellement se mettre en place aussi dans les terres. Radar et signatures impressionnantes sur l’océan !
  22. A mon avis euro4 a été un peu gourmand pour les terres aquitaines. Je pense que le médoc puis le 17 seront les secteurs exposés. A voir si ça se reforme par le Pays Basque ce qui pourrait donner avantage à Euro4...
  23. Ahah comme attirées par la Gironde, cette cellule dévie du flux pour rejoindre ce département. C’est beau l’amour Keraunique 2021 ! 😆
×
×
  • Create New...