Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Run999H

Membres
  • Posts

    8669
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    20

Everything posted by Run999H

  1. En effet, le déterministe européen est plutôt dans le bas, pas totalement isolé mais on ne pourrait pas faire beaucoup mieux dans ce qui est proposé. Et quand on regarde la synoptique à l’échelle de l’hémisphère, on se rend encore plus compte qu’on jouerait vraiment de chance pour obtenir ce que propose CEP. Un vortex polaire bien rétabli et même très très bien par rapport à l’avancée dans la saison. L’AA semble vouloir faire son cador en insistant lourdement sur l’envoi de dorsales successives en atlantique nord. Face à un VP bien concentré il n’y aurait pas de miracle, le pôle resterait bien fermé mais à force d’envoyer des dorsales, l’échange méridien arrive à se mettre en place en Europe avec un « décrochage » polaire par la Scandinavie. Une fois décroché, la probabilité que l’AA se déstructure est grand. Le VP reprendrait ses droits en Atlantique Nord et ça risque alors de raboter sérieusement. Bref pour résumer, même CEP déterministe assez beau sur le papier laisse peu de place à un AA persistant, encore moins à un AS. En imaginant la suite de sa sortie, thalweg de passage en 48h et hautes pressions à l’arrière qui emprisonneraient bien le froid pendant quelques jours mais avec la menace d’un redoux par le nord-ouest assez rapide. Et quand on consulte les modèles, on ne trouve pas mieux. Ça serait déjà très bien pour un dernier coup dans la saison mais je n’y crois pas vraiment ou alors c’est la compensation de la malchance de cet hiver.
  2. Personnellement je trancherais avec le bilan en Europe. Je ne sais pas du tout ce que va donner le bilan final mais, par exemple, j’estime que MF s’est planté si l’Europe du Nord et de l’est accuseront un bilan D/J/F dans les normales ou le négatif... C’est sur ce secteur que MF voyait les plus grosses anomalies en Europe.
  3. Un effet de fœhn ça reste classique sur la région, mais la brise marine l’est encore plus. Quand on voit comment se comportent les températures sur les stations soumises au fœhn, c’est l’épisode est fun par excellence. Tarbes sur les relevés a fait fort entre 00h00 et 04h00. Biarritz pourrait en faire de même, je ne serais pas étonné de revoir une hausse aussi rapide sur les prochains relevés horaires
  4. Complètement OK avec cette analyse. On pourrait troquer notre flux de sud avec un flux plus mou et peut être plus continental ce qui nous ramènerait au pire vers les normales avec le retour des gelées et au mieux sur quelque chose de plus froid. GFS ce soir remet l’Europe orientale en vague de froid sur le long terme. ICON se rapprocherait de ce scénario aussi. Ça ferait une seconde moitié d’hiver plus qu’acceptable sur une bonne moitié est de l’Europe. Pour chez nous, c’est pas la même !
  5. 86 km/h au relevé de 15h, valeur assez étonnante en période anticyclonique. Valeur presque suspecte quand on voit que le reste du département est autour de 60 km/h
  6. Journée presque printanière sur Bordeaux mais journée fortement ventilée. Depuis ce midi les rafales s'accélèrent et tournent autour des 60-70 km/h voire un peu plus. Ces rafales sont bruyantes car de secteur sud, nous n'en avons pas tellement l'habitude par ici. Belle douceur avec près de 17° mais en légère baisse depuis que les rafales accélèrent ce midi. Cela sera un peu à l'image de la semaine hormis jeudi qui verra un temps un peu plus humide. Il faut dire que ce temps doux et sec arrive à temps afin d'assécher un peu les sols en surface.
  7. Bien que des différences subsistent, bien que des réajustements soient à prévoir, on ne peut pas dire que cela aille dans le bon sens dans tous les cas. ICON projette désormais des tentatives à plus de 168h, UKMO décale la structure plus à l'est et les masses d'airs glaciales filent à l'est à 144h, GFS aurait pu mieux faire dans le positionnement des HG mais dès 144h l'activité dépressionnaire atlantique pousse fort nous basculant dans un flux de sud-ouest dépressionnaire et doux, GEM ne sort même pas d'AS, la dorsale se fait ratatiner la tronche vite fait bien fait... Seul Arpège pourrait laisser le doute mais ça n'est que pure extrapolation. Les modèles ce soir sont clairement défavorables et à l'unisson. Peut-être tôt pour tirer des conclusions mais si on doit faire une conclusion à tout ça, rien ne présage du positif pour l'échéance suivante.
  8. Si on se fie aux hachures, oui c'est bon et acceptable. Dans le détail, Arome balance du positif à 850hpa jusqu'en Mayenne, même Laval voit +01° à 850hpa en cours d'épisode, Redon passerait l'épisode sous la flotte et l'advection douce dans les basses couches serait vraiment importante sur le nord-ouest 44 jusque dans les terres du 56-35. Je pense qu'il exagère nettement les traits, entendons par là l'advection douce mais aussi les hachures ^^
  9. Le 49 est en vigilance par vigicrue, pas pour neigé-verglas. Décalage un peu au nord sur cette dernière sortie. Tout ce qui est situé au sud de la Loire semble soumis au redoux. Éventuellement une petite évolution neigeuse en milieu d’épisode avant que le redoux d’altitude ne prenne le relai. Pour répondre à guntar plus haut, calquer l’observation des températures actuelles à la prévision n’a pas d’importance. C’est bien en altitude que le problème se posera et non au sol.
  10. Autre preuve à l’appui concernant cet AS défavorable, l’ensembliste provenant de GEM. Pour dire à quel point son DÉTERMINISTE s’isole :
  11. GEM s’isole plus que GFS je trouve. La masse d’air glaciale présente en Europe de l’Est n’est pas garantie plus à l’Ouest. En tout, hier déjà, je trouvais étonnant la capacité de cette masse d’air glaciale à se réchauffer en arrivant par chez nous - passant de -30° à -05° en l’espace de 72h. Ca c’était plutôt hier. Ce matin et ce midi, c’est le « pied » de l’alimentation de l’AS qui pose problème car il reste solidement ancré vers l’Espagne et la France. Le flux dépressionnaire atlantique maintient l’alimentation de ce blocage assez extraordinaire mais qui ne nous est pas favorable sur plus de la moitié des scénarios américains... Pour ces raisons, je pense que le scénario GFS a bien plus de raison de se produire que le scénario GEM qui serait exceptionnel à tout point de vue. GFS demande moins d’extravagance pour se réaliser
  12. Il n’y a que moi ? Suis-je le seul à ne rien vouloir partager tellement l’ambiance y est détestable ? Entre ceux qui règlent leur compte publiquement, ceux qui ont des œillères en restant bloqué sur le scenario, les moralisateurs etc... Y’a vraiment de quoi être déçu en venant ici. Les modèles nous proposent de belles cartes et en fait on vient se saper le moral en venant sur IC... C’est pas vraiment le but à la base.
  13. Encore un peu tôt pour se prononcer. J’en fais également partie depuis la Gironde mais finalement comme beaucoup de secteurs. On partirait vers une période un peu moins humide que ce qu’on a connu jusque là mais le dégradé nord-ouest / sud-est semble à privilégier. Maintenant reste à savoir dans quelle proportion l’activité dépressionnaire pénètrera sur l’Europe occidentale. Le scénario reste flou Edit : en effet vous avez raison, je n’avais pas regardé ENSCEP, il n’est pas aussi catégorique que l’américain ou son déterministe... à confirmer donc
  14. Grosse correction en effet de GFS 0z et son ensemble mais qui se rapproche du scénario dominant pour la fin de semaine. Sur le milieu de semaine encore quelques divergences sur la latitude de l’invasion froide venue de la GB. CEP plonge toute la moitié nord sur un milieu de semaine froid voire neigeux au nord de la Loire (l’ensembliste européen semble même solide sur ce scénario) alors que GFS est moins incisif sur cet aspect là. Si GFS a semé le doute hier sur la fin de période, il rentre dans le rang ce matin et on a un accord presque unanime sur un redoux généralisé à partir de vendredi. Le WE qui suivra devrait donc se passer dans la douceur voire même une douceur printanière sur le sud-ouest. Subsiste un doute plus à l’est qui pourrait voir un petit retour de la fraîcheur mais rien d’exceptionnel, plutôt un retour aux normales au mieux, une belle douceur au pire. Edit : pendant ce temps là, l’Europe subira quand même une belle vague de froid. Sans être exceptionnelle cette VDF permettra à Moscou d’être entre -15° et -25° voire -30° pendant plus d’une semaine, même topo pour toute la Scandinavie mais plutôt autour des -15 à -20° , aux Pays-Bas d’avoir une tempête de neige pendant 2-3 jours, à Londres de ne pas connaître de dégel pendant 2-3 jours sous une neige persistante... L’Europe aura quand même eu sa vague de froid assez généralisée et ça ça fait un moment qu’on l’attendait !
  15. C’est d’ailleurs un « classique ». Classique entre guillemets car ça fait bien quelques hivers qu’on n’a pas vu l’Europe aussi froide je pense... L’air froid a souvent tendance à faire de la résistance. Auto-entretenu, révisé sur le très court terme par des sols enneigés en grande superficie, ce froid est souvent vu plus piquant sur le court terme et joue un rôle sur la reprise de l’activité dépressionnaire qui se casse le nez bien plus vite qu’on ne le croit. C’est clairement ce qui arrive pour le milieu de semaine et possiblement ce qui pourrait arriver en fin de semaine. Sans compter que si cette seconde anomalie renaisse en intensité, nous ne serions pas à l’abri que les HP vers les régions bien enneigées / « glacées » refassent surface si je puis dire. Les digrammes sont éclatés rapidement, sur le CT et tant que ça ne sera pas plus clair, on pourra toujours avoir de gros doutes sur le fait que le flux océanique balaiera tout ça aussi facilement. Bien entendu que ça reste une option, probable, mais comme Virgile je pense qu’il faut rester attentif aux scénarios plus frais / froids qui sont proposés sur les ensemblistes
  16. Jusqu'en début de semaine je suis bien OK avec toi, pour le milieu et fin de semaine, la zone de conflit a, pour moi, une marge bien plus importante que 100km au nord ou au sud. La première anomalie est bien cernée, la seconde beaucoup moins et en lien donc avec cette branche de jet de nouveau incisive mais très variable géographiquement. le panel 6Z fait réapparaître d'ailleurs des scnérios très froids sur une partie du pays.
  17. C’est le moment de regarder la réactualisation de GEFS. La comparaison du 00Z et 06Z est assez délirante quant à la gestion de l’orientation du jet d’altitude à 96h en Atlantique. Autant l’intensité de ce dernier m’a l’air assez bien cerné mais l’orientation elle n’est pas trouvée. Sur le 00Z on retrouvait pas mal de scénarios orientation sud-ouest / nord-est en direction du nord de la France. Sur le 6Z pratiquement tous les scénarios voient ce jet nord-ouest / sud-est plongeant plutôt vers le sud de la France voire même en Espagne. Obligatoirement cela va fortement jouer sur la zone de conflit qui risque de reprendre des km plus au sud pour la seconde partie de semaine. Tout cela est quand même fort mal géré mais comme le disait gugo avant-hier, il y a tellement d’acteurs influents qu’au bout d’un moment les modèles s’y perdent. Le scénario n’a donc rien de définitif, on est presque dans de l’impro à ce stade
  18. Redoux très probable mais la prévision reste encore incertaine. Tant que la latitude du flux dépressionnaire atlantique ne sera pas cernée (ce qui n’est toujours pas le cas quand on regarde le diagramme américain et même tous les modèles), la suite ne sera pas précise. Alors on ne va pas passer de Lille à Madrid pour savoir où le conflit neigeux sera positionné mais pour au moins les régions situées au nord de la Seine, tout reste parmi. GFS // met clairement le doute par exemple.
  19. Sans compter que dans le détail, les scénarios vraiment froids reviennent à la charge sur IFS. On a vraiment une possibilité de conflit de masses d’airs durable pour les régions au nord de la Seine voire nord de la Loire, le doute est permis ce soir. Pour faire plaisir à Tao, la pluie est annoncée dans le sud ce qui n’arrangera en effet pas les cours d’eau.
  20. Ce matin, c’est GEM qui est en tête de liste pour des sensations hivernales prononcées sur la moitié nord du pays. Il balance à nouveau du -10° à 850hpa or on en était loin hier soir. Comme dit plus haut par Lame et Barth, il s’agit de réajustements mais qui ont quand même de grandes conséquences sur un potentiel neigeux et froid au moins pour les régions au nord de la Seine. On va s’arrêter sur la prévi jusqu’en milieu de semaine car pour la suite les changements peuvent se montrer encore plus radicaux en cas d’une activité dépressionnaire revue à la baisse. Pas de changements fondamentaux ce matin mais des réglages qui nous sont favorables (enfin pour la moitié nord voire l’extrême nord), plus au sud ça sera malheureusement la pluie qui va perdurer ...
  21. CEP ne fera pas la différence, l’hésitation se trouve sur l’emplacement de la zone de conflit et cela pourra avoir une incidence d’autant plus grande qu’on s’approchera des côtes de la Manche. Pour la moitié sud, plus de scénario frais/froid, hormis un très bref rafraîchissement à l’arrière de l’anomalie, le flux d’ouest reprendra ses droits. Circulation océanique plus basse que d’accoutumée en latitude par le blocage nord-atlantique mais cela n’impacterait donc que le nord de la France au meilleur des cas (et c’est pas gagné).
  22. Même si les différences n'ont l'air de rien entre le 6Z et le 12Z chez GFS, à une échéance de 60h c'est assez frappant quand on regarde la PVU. Très mauvaise appréhension du blocage, de la reprise de l'activité dépressionnaire en atlantique or ce sont ces deux éléments sont fondamentaux. Compte tenu de ces différences à si court terme, je ne pense pas qu'on aura la réponse sur le moyen terme et encore moins sur le long terme
  23. Oui je me suis mal exprimé. En tout cas sur l'échéance couverte par Arpège, ça ne change pas fondamentalement la donne même s'il est plus frais. Pour la suite par contre oui il changerait beaucoup de choses et ferait même mieux que CEP sans doute et là tu as totalement raison. Le jour et la nuit avec ICON qui n'est pas vraiment esthétique et qui se rapproche plus de GFS quand même... voire encore une autre proposition. Quel merdier comme pas vu depuis tellement longtemps.
  24. Même si cela ne changera pas grand chose sur notre plancher de vache, la différence entre le 00z et le 12Z chez Arpege est juste assez aberrante à seulement 102h de l’évènement ! On se dit que même en 2021, tout n’est pas si fluide sur les modèles !
  25. Sans blague... c’est plutôt GFS qui a rallié CEP à sa cause pour le moment donc ce choix de ne plus suivre GFS est tout sauf objectif. On ne sélectionne pas un modèle selon ses souhaits mais selon sa cohérence ET GFS est cohérent sur un scénario sorti maintes fois depuis 3-4 jours en fonction des modèles. D’autant plus en se rapprochant de l’échéance, on ne peut que le considérer surtout quand l’ensembliste suit pratiquement dans sa totalité ! N’en déplaise, le risque que le pays se trouve temporairement avec du -04° à 850hpa et rien de plus est réel. Tout n’est pas joué mais c’est vraiment à prendre en considération
×
×
  • Create New...