Météo78

Contributeur & modérateur
  • Compteur de contenus

    14 465
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

1 abonné

À propos de Météo78

  • Rang
    Dépression tropicale
  • Date de naissance 30/12/1993

Personal Information

  • Lieu
    Tourrette-Levens

Visiteurs récents du profil

1 778 visualisations du profil
  1. Très beau temps sur Nice et grande douceur grâce au fœhn. 22 sur la plage et jusqu’à 24 dans le proche arrière pays (St André)
  2. Pour le golfe de Genes, j’utilise Cosmo, beaucoup plus fiable qu’Arome dans cette région. Je l’avance sans études, sur le bilan de quelques chasses dans le coin. A prendre avec des pincettes, c’est un ressenti personnel.
  3. Météo78

    Influence de la marée sur la météorologie

    C’est exactement ce à quoi je pense et ce que j’évoque aux gens quand je vais en Vendée. Les marées durent environ 6h, ce qui en fait 4 par jours, et quand un changement de temps se profile, il a toutes les chances de se produire pendant une marée haute/basse. bref, surtout une croyance populaire.
  4. Bonjour à tous, Contrairement à l'automne dernier, celui-ci se montre beaucoup plus versatile entre temps estival, instable ou réellement froid! Après un mois de septembre et octobre particulièrement chauds et passagèrement orageux, le temps s'est considérablement rafraîchi depuis la semaine dernière, permettant la plâtrage de la haute montagne, et plus occasionnellement de chutes de neige jusqu'en moyenne montagne. Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, une dégradation pluvio-orageuse (surtout pluvio) s'engage une nouvelle fois sur la région de Nice. Après quelques coups de tonnerre dans le milieu de nuit, le temps se rafraîchit brutalement en perdant plusieurs degrés. Consultant les données de Valberg (1650m), je vois que la température y est proche de 0°C et que la neige doit y tomber malgré une LPN initialement prévue >2000m d'altitude. Ayant raté la première session 2 jours plus tôt, je décide d'aller à cette session de rattrapage. Valberg est situé sur les hauts plateaux formant les contreforts des massifs cristallins internes (Mercantour...). Le paysage y est paradoxalement relativement plat pour la région, parsemé de collines dépassant rarement les 300m de culminance. Un paysage de "bocage nordique" comme je l'appelle qui me plaît particulièrement d'un point de vue photographique, enlevant l'impression d'aller chercher la neige en montagne. Départ 6h30 de Nice sous les dernières pluies en évacuation et +14°C, je monte les gorges du Cians dans le brouillard et le noir total (un peu dangereux, vous verrez tout à l'heure... ) La rivière gronde en contrebas de la route et, parfois, des chutes de pierres raisonnent dans le canyon dans une ambiance typique des épisodes pluvieux. Arrivé à la sortie des gorges, à 1300m, les premières traces de neige sont visibles au sol, soit 700m plus bas qu'attendu! A 1800m, c'est une quinzaine de centimètres de neige qui sont présents au sol, dont 5 à 10cm de fraîche selon les surfaces. La couche est faible sur la végétation en raison d'une température faiblement positive et d'un fort vent durant la majeure partie de l'épisode. 1] 2] A cette altitude, la végétation commence à peine à tourner aux couleurs d'automne, la majorité étant verte! En forêt, malgré l'heure bleue, les couleurs sont déjà superbes. 3] 4] Une petite heure après mon arrivée, le Soleil commence à se lever et profite des toutes premières éclaircies pour éclairer le paysage d'une douce lumière rosée. La Lune dévoile son croissant au faveur d'une trouée également. Les feuillus encore majoritairement verts apportent une touche vraiment particulière au panorama hivernal qui se présente à moi. 5] Le ciel se montre tout de même encore très changeant dans un premier temps. 6] Photographie volontairement un peu plus retouchée pour les amateurs, ajoutant volontairement un aspect dramatique au ciel. 7] Toujours ces fabuleux contrastes de végétation de début d'automne sur paysage hivernal... 8] Vinrent enfin les premiers rayons de soleil sur le paysage enneigé. 9] 10] 11] Le ciel redevient temporairement plus clément, j'en profiterais pour retourner à la station, 150 à 200m plus bas, non sans profiter des magnifiques paysages ensoleillés. 12] Hélas, une nouvelle averse de neige approche. Etant plus bas à présent, la LPN est beaucoup plus proche, permettant d'observer un arc-en-ciel avant que la neige ne se remette à tomber sur la station. 13] Après le passage de ces ultimes flocons, retour du soleil! La couche est beaucoup plus mince en station, à peine plus de 5cm sur les meilleures surfaces, mais c'est déjà bien hivernal! 14] Tout en contrastes, entre les mélèzes quasi exclusivement verts à cette altitude et le plein soleil qui éclaire les collines. 15] Typiquement le genre d'ambiances que je suis allé rechercher, on ne se croirait pas en montagne avec des sommets atteignant les 2000m. 17] Sur la montée, le grondement du Cians se faisait entendre. Maintenant qu'il fait jour, je vais pouvoir profiter des gorges envahies de cascades! L'entrée haute des gorges supérieures. 18] Tout de suite, ce n'est plus la même ambiance. Adieu les sommets ronds et les pentes douces, ici les à pics dépassent les 1000m et les sommets se décomposent en de nombreuses aiguilles. Les pélites, rouge vif, couvertes de végétation encore verte donnent un aspect digne de la Réunion à quelques kilomètres à peine des champs de neige! 19] Au coeur des gorges, faisant partie des canyons les plus creusés et fermés de France, le rugissement du torrent et des cascades est impressionnant! 20] 21] 22] Oui, c'est une route. 23] 24] De l'eau, partout, tout le temps! Et des pierres aussi... C'est périlleux d'aller au ski à Nice. 25] Arrivé au bas des gorges supérieures, je passe sous la couche de nuages bas. Les aiguilles apparaissent en ombres chinoises au travers du brouillard. Le paysage est clairement tropical, quelle ambiance! 26] Entrée inférieure des gorges supérieures. Encore un à pic de 300m (on pourrait presque y loger la Tour Eiffel). La dernière cascade du Cians en crue s'écrase en contrebas et soulève un nuage dans la vallée. 27] Les prochains kilomètres se font sur une route normale, et enfin des filets retiennent les pierres. Les sommets rouges du Dôme de Barrot disparaissent dans le brouillard. 28] Mais, un peu plus bas, se trouvent les gorges inférieures du Cians. Des à pic de 400 à 600m bordent à nouveau la rivière qui, gonflée par ses affluents, produit encore plus de bruit. La roche calcaire est moins favorable aux cascades que les pélites, elles se font beaucoup plus discrètes. 29] Aperçu du Cians en crue dans les gorges. 30] Le haut des falaises est perché dans les nuages bas, les jeux de brume et de lumière sont magnifique. On se croirait sur Pandora et ses montagnes volantes. 31] 32] En bout de course, le Cians se jette dans le Var, lui aussi en crue pour l'occasion. Celui-ci termine de ronger la grande île qui se trouvait à la place des deux îlots pas plus tard que l'an dernier... Les crues récurrentes cette année auront probablement bientôt raison d'eux. 33]
  5. Elle a vraiment une belle tête la cellule... source: lien dans l’image. Quelqu’un est dessous?
  6. LPN un peu plus basse que prévu dans l’arrière pays niçois avec pas mal de neige en moyenne montagne. Premières traces à 1300m environ et 5-15cm à Valberg. Très variable compte tenu des fortes pluies avant le front.
  7. C’est plutôt Nice que le Var qui a l’air de vouloir prendre pour ce soir, les pluies sont modérées mais régulières. Je suis parti en Ligurie (Imperia) pour les orages mais un puissant vent s’est s’est levé et a l’air de bloquer le front entre Cannes et Vintimille. A suivre.
  8. Autant pour moi, j’ai fait une erreur pensant qu’il s’agissait uniquement de la tempête Adrian.
  9. La tempête est passée, il faudrait retourner au topic de suivi régionaux pour les observations. Je laisse le topic ouvert jusqu’à minuit, fin du mois pour les bilans et pour ne pas couper brutalement les échanges.
  10. Puissantes rafales de sud dans l'arrière-pays actuellement! La pluie tape aux fenêtres (malgré le balcon!) et la température chute encore... EDIT: ça se renforce encore, ça craque dans la forêt.
  11. Nice passe actuellement à quelques kilomètres du centre de la dépression, nous sommes à environ 2hPa du record absolu de basse pression, c’est remarquable! la rotation des vents s’est effectuée une première fois passant de l’Est au Nord, la température en a profité pour chuter avec +13 en ville et +9 ici, à 420m (ce qui est une adiabatique plus forte qu’habituellement observé en remontant)
  12. N'oublions pas que c'est un "phénomène météorologiste". (même le correcteur auto n'en veut pas)
  13. Météo78

    Suivi médicane/TLC en Méditerranée

    Quand on voit les archives satellite dans l'article de severe-weather eu, on se rend compte que l'on est tout de même dans une autre catégorie de medicane que ses prédécesseurs, avant ils faisaient 200-300km de large maximum. Celui qui est prévu couvrirait une bonne partie de la France!
  14. Bonjour, Cela semble à peu près sûr maintenant, un médicane va se former dans le courant de la nuit prochaine à l'est de la Sardaigne et devrait rester sur place jusqu'à vendredi. Contrairement à des médicanes "classiques", celui-ci n'est pas issu d'une anomalie d'altitude extratropicale, il s'agit bien d'une dépression à coeur chaud formée à partir d'une zone convective importante. Niveau modèles, le dernier Arôme vient de sortir, et les cartes sont plutôt belles! Géopotentiel tropical/subtropical. Vents présents équitablement aux quatre quadrants. Convection et précipitations, même constat! Coeur chaud nettement visible jusqu'à la 500. Cependant, je ne pense pas qu'Arome soit le meilleur modèle pour ce genre de prévisions, la maille est tellement fine qu'il modélise des cellules bien distinctes et rondes: Je pense qu'un scénario à mailles plus large effaçant ces "champignons" poussant comme dans un marais barométrique soit finalement plus proche de la réalité grâce au lissage des cellules. A suivre sur WRF 5km par exemple. En tout cas, il n'est pas impossible de voir apparaître un signe "TS" demain, en méditerranée proche. Le système se met actuellement en place...
  15. Météo78

    Le nuage projette son ombre sur le ciel

    Ou plus simplement, une ombre portée sur une couche brumeuse de l'atmosphère. Non éclairée, elle paraît plus translucide. Un peu comme du brouillard qui paraît moins épais en feux de croisement qu'en feux de routes. En tous cas, la couche normale des cirrus est au niveau de l'enclume et la zone blanchâtre est beaucoup plus basse, au niveau de LCL.