Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Arkus

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    5082
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

3 Followers

About Arkus

  • Rank
    Orage monocellulaire

Personal Information

  • Location
    Toulouse

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Il reste 2 jours, je pense que maintenant il n'y a plus beaucoup de doute sur le fait qu'on termine sur un petit déficit. On est à -0.6°C du 1er au 29, avec une anomalie qui va remonter un peu plus avec la douceur des 2 prochains jours. Samedi dernier j'aurais tablé sur une anomalie finale pour octobre de -0.4 à -0.5°C environ, aujourd'hui avec les dernières valeurs et les modèles je mise plutôt sur -0.3 à -0.4°C. Réponse après-demain. Quant à Paris, qui est à -0.2°C actuellement, avec les prévisions MF on pourrait finir finalement à -0.1°C soit un tout petit déficit malgré tout.
  2. Effectivement pas de records quotidiens comme en août - septembre, mais ça reste globalement bien doux : Petit historique avec les courbes moyennes Sur 1 mois : Sur 3 mois : A suivre également sur les prochains jours avec des anomalies qui devraient flamber vu les prévisions
  3. J'ai passé les données d'extent à la moulinette histoire de voir ... bon, rien d'original puisque toutes les courbes sont déjà dispo en ligne. Effectivement c'est pas glorieux, on se rapproche de 2016 à un moment où 2016 s'éloigne de la normale. On a battu un record d'anomalie absolue il y a quelque jours : Et maintenant on se rapproche de la moyenne car c'est la saison où toute le monde se rapproche de la moyenne, mais finalement on s'en rapproche moins vite que d'habitude, du coup record d'anomalie normalisée en cours : Chose
  4. Au contraire, à l'échelle nationale le déficit sur octobre calendaire me semble désormais quasi acquis. Je vais continuer à chipoter là-dessus, mais sur des mois en pente il est important de regarder les anomalies partielles par rapport à la période correspondante et pas par rapport à la norme du mois entier. Voici les anomalies quotidiennes estimées pour le panel national. Le coup de douceur lié à Barbara a fait faire un gros bond vers le haut bien sûr, mais nous fait rester largement en négatif : on passe de -1.9°C d'anomalie du 1er au 19 à -1.0°C du 1er au 23 :
  5. On rentre dans le vif ! Francazal vole la vedette à Blagnac avec le premier 100 toulousain, 102 km/h précisément. A noter un joli 119 km/h à Luchon en vallée, large record mensuel mais station jeune (1994). 2ème plus haut record mensuel après celui de février avec Xynthia (146 km/h)
  6. Effectivement la frange NE est la zone la moins fraîche. Avec la mise à jour d'aujourd'hui, sur Nancy je trouve quand même -0.5°C / -0.4 sigmas sur les 31 derniers jours, mais peut-être une petite différence de méthode de calcul. Néanmoins ça reste peu significatif, c'est un mois quasi normal. Sur le panel seule Lille est encore un peu moins fraîche. Par contre à l'opposé Marignane est très fraîche à -2 sigmas, il faut remonter quand même à février 2012 pour trouver un telle anomalie là bas.
  7. En fait il y a même une pointe à 28.5°C à Lanne en Barétous à 22h36 ! Et aussi 8.8°C au Lac d'Ardiden à 22h, 2445 m d'altitude, avec rafales à 150 km/h ...
  8. Première sortie depuis un moment dans le massif, au début du week-end dernier. J'avoue qu'à cette saison j'étais plutôt habitué à grimper des sommets secs ou quasi (y compris des 3000), mais cette année ce n'est (était ?) pas la même ambiance. Un bon 20-25 cm de neige bien fraîche à 2000 m dans le massif de l'Aston, j'avais fait l'impasse sur les raquettes, à tord. Bivouac frisquet (-5°C dans la nuit) mais paysage grandiose :
  9. Pas d'analyse pour ma part mais une jolie carte à partager, celle des températures prévues par Arome en fin de nuit prochaine avec la trace du foehn pyrénéen qui remonterait remarquablement loin au nord de la chaîne :
  10. Même si le mois calendaire d'octobre passe en positif "au finish", à mon sens la période d'anomalies positives continues est nécessairement rompue par l'enchaînement de fin septembre et des 2 premiers tiers d'octobre, qui nous donnent un mois glissant significativement déficitaire. En anomalie normalisée on est à -1 écart-type, ce qui est même en dessous de la période autour de mai 2019, et il faut remonter en février 2018 pour trouver plus significativement déficitaire, et encore de peu :
  11. Effectivement, pas anodin ! J'ai regardé les relevés de Luleå qui remontent en 1946, et même sans être absolument complets, je ne trouve aucune couche de neige plus haute que ça aussi tôt dans la saison. Au mieux on a eu la même épaisseur le 19 octobre 1993. Joli coup donc
  12. Le pendant de notre fraîcheur majoritairement modérée des dernières semaines aura été une douceur extrême pour la saison dans le NE de l'Europe. Helsinki par exemple enregistre sa quinzaine glissante la plus douce pour cette période de l'année. Accessoirement, c'est même un record d'anomalie sur 15 jours tous mois confondus.
  13. A l'échelle hémisphérique, c'en est presque caricatural. Personne n'y échappe :
  14. Vu comme ça part, j'aurais aussi tendance à penser qu'octobre 2020 est un candidat potentiel pour casser la série. Il fallait bien que ça arrive de toutes façons. Si c'est le cas, la dernière décade glissante serait une mise en bouche puisqu'il faut remonter en septembre 2017, plus de 3 ans en arrière pour trouver plus basse anomalie (en normalisée), et encore, de peu. Avant ça on remonte jusqu'en août 2014, ce qui montre bien l'absence marquante d'anomalies fraîches prolongées ces dernières années. Car on parle bien d'événements qui n'ont rien de particulièrement remarquable.
×
×
  • Create New...