Babarskaja

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    1 499
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Babarskaja

  • Rang
    Cumulus humilis
  • Date de naissance 30/11/1983

Personal Information

  • Lieu
    Amiens

Visiteurs récents du profil

1 179 visualisations du profil
  1. Babarskaja

    Le football sur IC #2

    Merci pour cette réaction Denis -Fonky-Brogniart Je découvre avec effroi et stupéfaction que Nathalie Ianetta est désormais sur TF1. N'y a t'il plus la moindre décence dans ce monde ?
  2. Babarskaja

    Problème en cours sur la VP2 d'Amiens-Dury (80)

    Prévois la journée Mehdi t'as du taf !! Pour l'installation du logiciel au pire tu le désinstalles dans la foulée. Allez ça va le faire ! En tout cas belle solidarité infoclimesque
  3. Une piste de réflexion intéressante dans cet article paru dans le courrier picard: ------------------------------------- AGRICULTURE Étudier le sol de l’Oise pour éviter les coulées de boue Des élèves de l’école d’ingénieur Unilasalle ont étudié les pratiques agricoles autour du bassin-versant du Thérain. Les résultats pourront être utilisés pour éviter les coulées de boues. Les coulées de boue sont un fléau dans les communes rurales. Les fortes précipitations des dernières semaines et leurs conséquences dans le département ne peuvent que convaincre les acteurs du territoire d’agir pour éviter de nouvelles catastrophes. Le syndicat des intercommunalités de la vallée du Thérain a fait appel, en début d’année, aux élèves de quatrième année de la formation d’ingénieur en agronomie et agro-industries d’UniLaSalle, à Beauvais. Avant même les intempéries, pour une raison très simple. « Nous allons d’ici 2020 récupérer la compétence ruissellement et érosion, explique Denis Collinet, le président du syndicat. C’est dans cette optique que nous avons demandé aux élèves de faire un état des lieux des pratiques agricoles dans le secteur ». Pendant six mois, les étudiants ont travaillé d’arrache-pied pour matérialiser sur logiciel les zones les plus sensibles à l’érosion, les zones agricoles et les zones naturelles du secteur. Un premier constat complété par une autre étude sur le ruissellement à proprement parler, à partir de septembre. Le travail est lancé sous l’égide de plusieurs professeurs, dont Davide Rizzo, enseignants-chercheurs : « À peu près un tiers de nos élèves sont des enfants d’agriculteurs. Beaucoup se destinent à racheter des exploitations agricoles. C’est une question importante dans le territoire où nous sommes ». « Pas de raison de ne pas être optimiste » Les conclusions, présentées devant un parterre d’élus du syndicat, jeudi dernier, mettent en évidence l’importance de ‘‘couvrir’’ le sol en permanence pour le rendre moins sensible à l’érosion. D’après le travail des jeunes, les cultures majoritaires dans le secteur sont le blé, le colza et les prairies, des cultures d’hiver qui limitent le ruissellement par érosion. Plutôt positif. Ils préconisent de favoriser des intercultures, à savoir des cultures intermédiaires, entre deux récoltes, pour ne pas laisser le sol à nu à certaines périodes de l’année. Autre point avancé : la nécessité de travailler ensemble, dans une bonne concertation entre élus, agriculteurs et riverains. Un début de piste, puisque d’autres paramètres, comme la morphologie des sols (pente), ne sont pas pris en compte. Ce sera le cas l’année prochaine. La question posée reste aussi de savoir si les agriculteurs vont suivre les conseils prodigués. Le président du syndicat intercommunal, Michel Degrabe, n’a « pas de raison de ne pas être optimiste, dans la mesure où les coulées de boue concernent tout le monde. Dans l’idéal, il faudrait mettre en place des préconisations, des mesures ». En septembre, les jeunes iront sur le terrain, pour rencontrer les professionnels. Une façon de nouer les premiers contacts. ------------------------------------- Je rappelle que nos facs sont truffées de géographes dont le potentiel pourrait servir à dresser des diagnostics simples à l'échelle de l'EPCI. Avec tous les outils existants aujourd'hui ce serait entièrement gratos..
  4. Babarskaja

    Frigo sibérien en route

    Il faut dire que Norilsk est une ville concentrationnaire née à partir (et autour) des camps de travail forcé sous Staline. Article du Monde Diplomatique sur Norilsk Presque le même climat que Vorkuta,en pire. Merci Flo72 pour le suivi
  5. Babarskaja

    Suivi du temps dans le Nord - Juin 2018

    C'est tout à fait ça,le semis de stations n'est pas suffisamment dense pour avoir un état des lieux exhaustif,notamment en cas d'orages localisés. On ne peut pas blâmer MF quand on sait que,dans ce type de configuration synoptique,on peut passer de 0 à 50 mm en l'espace de quelques km. C'est là toute l'importance des réseaux amateurs qui viennent seconder le réseau MF:la statIC d'Armentières a ainsi récolté 33,7 mm le 1er juin! Ces cartes de pure communication sont de toute façon sévèrement critiquées:elles servent cependant à illustrer la tendance globale du moment,à l'échelle régionale.
  6. Babarskaja

    Changement d'objectif photo

    C'est juste @arnaud_059 ! J'avais remarqué que tes photos étaient prises au grand angle mais,persuadé que tu utilisais un boîtier FF,je n'avais pas pris la peine de mater les infos EXIF. Je vois que tu utilises également un 18-140 ;-) En tout cas j'aime l'effet de convergence associé au Tokina. Vraiment je suis conquis par cet objectif. Quels sites/forums me recommanderiez-vous (vous = tous) pour de l'achat d'occasion ?
  7. Babarskaja

    Suivi du temps ailleurs au Canada.

    Pickton y tenait son resto dans lequel il servait sa viande de prostituées..
  8. Babarskaja

    Suivi du temps ailleurs au Canada.

    Brr... je te déconseille vivement la lecture de cet ouvrage dans ce cas: http://litterature-a-blog.blogspot.com/2012/03/les-disparues-de-vancouver-delise.html Désolé pour l'aspect "rabat-joie" de mon intervention. Au plaisir de suivre tes pérégrinations en CB!
  9. Babarskaja

    Suivi du temps dans le Nord - Juin 2018

    Voici les vidéos de mon collègue,réalisées hier soir vers 17h15 à Ignaucourt. Une ligne convective stationnaire venait de déverser 25 à 35 mm (estimation radar) en 30 à 45 mn environ: La carte ci-dessous cible la parcelle agricole où l'eau a ruissellé et la trajectoire suivie par ces ruissellements,canalisés par un chemin communal encaissé: (le fond de plan Google map à droite est classiquement décalé à cette échelle) La première vidéo montre l’exutoire des ruissellements issus du champ de pomme de terre: Cette seconde vidéo montre le chemin communal qu'a emprunté le trop plein d'eau,ainsi qu'une capture de street view du chemin quand il est sec: Ce chemin aboutit ensuite dans la rue principale du village,où l'eau boueuse a cherché à rejoindre le lit de la Luce. Heureusement,suite aux inondations de fin mai qui étaient survenues dans les mêmes circonstances,les habitants d'Ignaucourt s'étaient mobilisés pour creuser une rigole permettant de canaliser ces ruissellements vers les marais.
  10. Babarskaja

    Suivi du temps dans le Nord - Juin 2018

    1 mm chez moi Mehdi! En fin d'aprem la bande de convection a concerné une zone assez étroite dans l'Est de la Somme,que j'ai eu la chance de traverser. Vers 16h45 les intensités se sont nettement renforcé dans un secteur en particulier: Un pluvio netatmo indiquait 43 mm à Mézières-en-Santerre. Ça me semblait exagéré et puis j'ai traversé le coin en voiture:des ruissellements boueux partout,des accumulations dans les points bas,des fossés qui débordent,notamment du côté de Beaucourt-en-Santerre (où se situe la première distillerie de whisky de la Somme)! A Villlers-aux-Erables,juste à côté de Mézières,des dégâts dus aux ruissellements sont constatés ce matin: Article Courrier Picard Un collègue d'Ignaucourt a pris des vidéos hier vers 17h sur la route entre Beaucourt-en-Santerre et Ignaucourt. Je les posterai ce matin ou cet aprem.
  11. Babarskaja

    Changement d'objectif photo

    Merci @guillaume67! Pour parvenir à ce résultat il me faudra bien plus qu'un bon objectif! En tout cas le tokina que tu me suggères me semble de très bonne facture:sa version 2 est motorisée donc l'AF fonctionnera sur mon D5100. Il y a une MAP à l'infini et les tests que j'ai pu apercevoir ici et là confirment ton ressenti. En effet tu te débrouilles divinement bien avec le 18-105:je suis allé regarder les photos que tu as postées sur IC et elles sont magnifiques. Ca amène un surplus de réflexion!
  12. Babarskaja

    Changement d'objectif photo

    Bonjour, souhaitant également changer d'objectif je me permets d'intégrer ton post Dylan plutôt que d'en créer un autre. J’espère que ça ne te dérange pas. J'ai justement un D5100 avec le 18-105 en kit. Lors d'une récente session orage près d'Amiens plusieurs traceurs sont sortis du champ:mon boîtier n'étant pas un "Full frame" le champ de vision est considérablement restreint.. C'est pourquoi j'envisage d'allouer aux photos d'orage un objectif inférieur à 18 mm,par exemple un "SIGMA 10-20 mm f/3.5 EX DC HSM". Même si l'ouverture est équivalente (f:3.5) au 18-105 par défaut la focale atteint 10 mm soit 15 mm pour un full frame ce qui me semble très intéressant. Qu'en pensez-vous?
  13. Babarskaja

    Prévisions Nord - Juin 2018

    Bonjour, ce matin une collègue me fait la remarque suivante: "la Somme n'est pas en vigilance orange contrairement aux 3 départements nous ceinturant,comme si les orages allaient disparaître en franchissant la frontière (sic)". .... "ben ouais c'est ça". La carte de vigilance émise par MF est une excellente synthèse visuelle du risque: L'instabilité remontant par le SE (sur le flanc E de la Goutte Froide) va venir buter sur l'air frais et sec rabattu sur son flanc NO (le même qui nous gratifie de stratus et de douceur voire fraîcheur sur la moitié O de nos régions depuis plusieurs jours): D'où une limite franche et extrêmement frustrante pour les amateurs qui se situent du mauvais côté! Evidemment rien est figé,cette limite peut encore gratter quelques dizaines de km vers le NO,comme elle peut régresser vers le SE au gré des runs. Mais l'unanimité des modèles ainsi que leur stabilité m'incitent à ne rien espérer au delà d'une ligne Pays de Bray - Santerre - Avesnois.
  14. Babarskaja

    Suivi du temps dans le Nord - Juin 2018

    Bonjour, je suis passé vite fait sur la zone et il semblerait qu'il s'agisse d'une rafale descendante. Des collègues de Pertain et Omiécourt m'ont signalé "un fort coup de vent" au même moment (vers 21h),soudain,bref et "de face".Sans dégâts associés. Les dégâts reportés par ta source se concentrent dans les cercles rouges: Il s'agit probablement de cette cellule: Le vent a emporté la toiture en tôle de la grange,arrachant au passage le poteau. Plus loin sur la nationale,les arbres ont été chahutés et y ont laissé quelques plumes. Sur cette capture de gmap on reconnait la toiture,le poteau et les arbres plus loin: Merci de l'avoir signalé en tout cas.
  15. Babarskaja

    Chaleur extrême au Moyen Orient

    Chaleur au Moyen-Orient: Intriguant +50°c sur la cote du Golfe Persique:généralement les températures des stations côtières dépassent rarement 40°c en raison de l'humidité très importante. Il s'agit de de Bandar-E-Dayyer,entre Bouchehr et Bandar-Abbas. Lorsque le vent est passé à l'ONO,l'air sec du désert a fait flamber le thermomètre (Bandar-E-Dayyer se situe sur une cote exposée au Sud): La température a atteint brièvement 49,6°c:le taux d'humidité relative est descendu à 19%. Le vent a basculé au SE,l'humidité est revenue et le Sauna s'est transformé en Hammam.Et au passage,le Td a dépassé les +30°c.