mottoth

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    3 094
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    8

1 abonné

À propos de mottoth

  • Rang
    Cumulonimbus calvus
  • Date de naissance 02/05/1975

Personal Information

  • Lieu
    St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. mottoth

    Climats du monde

    #513. Tabuk. Tabuk compte environ 530 000h, c'est la plus grande ville du nord-ouest de l'Arabie Saoudite, et la plus grande base de l'armée de l'air Saoudienne. Eilat est à 205kms, Hurghada 305kms, Turaif 420kms. Tabuk est dans une haute plaine, à 780m d'altitude. Plusieurs chaines de montagnes, dont le Jabal al-Lawz et le Jabal al-Sifa, protègent ce bassin intérieur des influences de la mer Rouge et notamment de sa forte humidité de basse couche en été. L'aéroport sur lequel est la station synoptique est assez urbanisé. Le milieu est aussi un peu transformé par de larges zones de cultures irriguées, mais pas de quoi bouleverser le climat de la zone: on constatera que l'hygrométrie reste dans des valeurs typiques des climats désertiques chauds. Le gain en latitude (3°20') se traduit par une nette hausse des Tm par rapport à Turaif et un resserrement de l'amplitude thermique annuelle: +4°c en janvier, +2°c en juillet/aout. L'hygrométrie absolue (Td) reste à un niveau similaire, et du coup l'HR tombe en moyenne de 10% par rapport à Turaif... ce qui avec la raréfaction des pluies fait tomber ce climat dans l'aridité en permanence: même en hiver cela n'est plus discutable, et d'ailleurs on ne trouvera plus ce type de temps parfois gris et humide qui s'impose parfois dans l'extrême nord du pays. Sur les rose des vents le courant originaire de la méditerranée vient du NNO, qu'il soit d'origine zonale en hiver ou thermique en été: ce vents est légèrement moins chaud et sec que les autres. Plus d'épisode gris et brumeux en hiver, contrairement à Turaif: le mauvais temps épisodique est ici vite balayé par des conditions pleinement désertiques. Le gel est assez rare, il survient en moyenne 3 ou 4 fois par an, et passé les nuits parfois un peu froides c'est une saison très agréable, sans chaleur excessive ni sable trop présent. Au printemps, c'est un grand classique: instabilité parfois orageuse, et épisodes de sable. Cependant cette plaine est assez peu ventée et le sable est peu envahissant. Grand ciel bleu sans partage en été, c'est impressionnant avec certains mois ou la nébulosité tend vers le zéro absolu ! Le vent est généralement faible, et pas grand chose ne vient troubler la chaleur routinière. L'altitude fait que l'on reste dans des niveaux de chaleur "supportables" et encore bien éloignés des extrêmes connus ailleurs dans le pays: les tn redescendent bien la nuit et l'on ne trouve pas de séries de tn supérieures à 30°c. Septembre est une continuation de l'été, aussi calme voire ennuyeux mais avec quelques degrés de moins. Il faut attendre octobre et surtout novembre pour revoir un peu d'agitation et des variations de températures un peu plus prononcées. Pour un climat désertique chaud ce n'est pas si désagréable au final: la chaleur est certes forte en été mais sèche et encore relativement supportable, et les vents de sable assez rares finalement.
  2. mottoth

    Suivi du temps dans le Centre-Est - Septembre 2018

    Encore de gros écarts cette nuit autour de Lyon en fonction du vent et de la topographie, avec entre 3h45 et 4h15: 16.5°c à St Genis les Ollières centre, 13°c à Tassin / le Ratier, 18.5°c à 19°c vers Villeurbanne / Cx Luiset, 20.5°c près du stade OL, 19°c dans les champs de Pusignan. 21.1°c à 4h à la synoptique de St Ex.
  3. mottoth

    Climats du monde

    #512. Turaif. Début d'une série sur l'Arabie Saoudite: on commence à l'extrême nord du pays. Turaif est une ville de 49 000h à 255kms à l'est de Amman et sensiblement à la même altitude. La capitale, Riyad, est à 1100kms au sud-est. Le relief est peu accidenté mais la zone de Turaif est à une altitude moyenne de 800 à 900m. Pas de problème de cloisonnement pour cette station d'aéroport en plein désert. Sur toute la série qui s'annonce dans ce pays on n'aura rarement de bémol à apporter à l’implantation des synoptiques, qui sont systématiquement en milieu aéroportuaire et souvent bien éloignées des terminaux. Seulement 255kms depuis Amman, sans relief majeur entre, mais déjà une évolution notable du climat entre ces deux villes: - la lame d'eau annuelle est ici divisée par deux, et aucun mois n'échappe à la sécheresse: ici même les hivers sont secs. - le niveau de froid hivernal est similaire avec des gelées assez fréquentes (20 à 22j/an). La neige est possible et l'on peut trouver des photos de tenue au sol avec google images. - la chaleur estivale est nettement plus forte (+5°c sur les Tm de juillet et aout), malgré un relatif effet rafraichissant de la méditerranée (distante de 375kms). En effet on retrouve en été un fort courant thermique, d'ouest, de la mer vers le continent: on le trouvait aussi à Amman, et il est toujours présent ici en dominant les roses des vents de avril à septembre. En hiver on retrouve une alternance entre flux d'est anticyclonique et sec ou un flux d'ouest humide et perturbé qui correspond à un régime zonal où la zone barocline s'abaisse dans l'est de la méditerranée. Voici un hiver normal. Ce qu'il est intéressant de constater sur ces tableaux ce sont les quelques journées de temps gris, frais et humide voire brumeux, avec des tx qui peinent à franchir 10°c. Ce type de temps, que l'on retrouve davantage à Amman ou plus au nord (voir la fiche de Diyarbakir), va se faire de plus en plus rare en descendant vers le sud; en fait l'extrême nord de l'Arabie Saoudite est la seule zone du pays où ce type de temps se rencontre assez régulièrement en hiver. Le printemps est évidemment la saison la plus variable et la plus instable, et cela va se traduire dans tout le pays par une fréquence plus forte des tempêtes de sable. Ici c'est encore bien vivable - à part la forte tempête du 12/05 -, mais l'on verra des lieux où le sable est vraiment un problème. La maigre saison des pluies hivernale se prolonge de façon très irrégulière jusqu'à la fin du printemps, où une seule demi journée orageuse peut donner la plupart des pluies de la saison et la plus haute lame d'eau annuelle. En été le soleil est sans partage, et le temps plus stable limite les soulèvements de sable. Et puis on l'a vu, le courant dominant vient de la mer et à tendance à repousser la poussière plus à l'intérieur du continent. L'exemple choisi (2011) est assez contrasté pour les températures, notamment cette tx de 45°c début aout qui est à priori un record absolu. NB: l'Arabie Saoudite arrondi beaucoup de t° au degré près (ainsi les les Td), et parfois de manière systématique comme sur cette fiche. Difficile d'être donc précis sur les records, la barre des 45°c à été à 3 reprises sur la période d'étude et le wiki anglais donne aussi une txx de 45°c sans décimale. Enfin un exemple d'automne: le mauvais temps revient la plupart du temps en octobre avec du sable et parfois de fortes dégradations pluvio orageuses comme au printemps. Sur cet exemple on trouve le retour de condition humides hivernales après la journée pluvieuse du 24/11, avec des brumes et brouillards matinaux. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui !
  4. mottoth

    Suivi du temps dans le Centre-Est - Septembre 2018

    Retour de conditions bien radiatives cette nuit avec la disparition du voile nuageux d'hier: du coup les écarts dus à la topographie et/ou l'ICU se creusent ce matin, avec entre 3h30 et 4h: 15°c à St Genis les Ollières centre, 11°c à Tassin / le Ratier 16.5°c à 17°c entre Caluire St clair et Villeurbanne Cx Luiset 15.5°c vers Pusignan en s'approchant de l'aéroport.
  5. mottoth

    Climats du monde

    #511. Mount Pleasant. Dernière fiche de cette série, nous sortons ici de la zone Antarctique mais pas très loin: les Malouines (Falkland en anglais) sont un archipel de l'Atlantique Sud au large de l'Argentine. L'Angleterre et l'Argentine se disputent cet archipel, avec pour point d'orgue l'une des guerre les plus stupide du XXe siecle... aujourd'hui l'antagonisme perdure, et l'on échappera pas à la guerre des noms pour cette fiche (on a déjà constaté vers la péninsule Antarctique les Argentins renomment allègrement à leur sauce la géographie de la région): Falklands pour les anglais, Malouines (Malvinas) pour les Argentins. Mount Pleasant est une base de la Royale Air Force anglaise, ouverte en 1985 suite au conflit armé. On ne trouve donc pas encore de normales climatologiques officielles pour cette station ouverte après 1981. Punta Arenas est à 850kms, Comodoro Rivadavia 935kms, Eduardo Frei 1150kms, Orcadas 1300kms. L'ile Orientale est la plus peuplée, avec notamment les 2100h de Port Stanley et les 1000 à 2000 militaires de Mt Pleasant... Seulement 800h à 900h se répartissent sur le reste de l'archipel. Le relief est souvent assez rugueux même s'il ne s'élève jamais à plus de 700m. D'ouest en est l'archipel mesure 260kms dans sa plus grande dimension. La station de Mount Pleasant est au plus près à 8kms de l'océan, et à 43kms de Port Stanley. Ce climat est à peine subpolaire d'après les critères de Köppen, avec un Tm du mois le plus chaud de seulement 10.7°c... cependant on est loin du climat polaire, ne serais-ce que par le manque de froid hivernal. Les étés peuvent être marqués par une douceur, voire une chaleur, étonnante: nous sommes ici sous le vent de la Patagonie, où l'abri des Andes permet de temps en temps de puissantes advections chaudes - pour rappel le record de chaleur à Comodoro Rivadavia est autour de 40°c. Une fois reprises dans le courant d'ouest dominant ces chaleurs arrivent sur l'archipel suffisamment vigoureuses pour donner occasionnellement un beau semblant d'été. L'hiver quand à lui ressemble un peu à ce que l'on a pu voir sensiblement à cette latitude sur l'ile Macquarie: du froid modéré, marqué par des gelées peu sévères et de la neige assez fréquente mais généralement ni abondante ni durable. Et du vent sensible, en toute saison. A ces latitudes le zonal d'ouest domine évidemment: Voici donc un hiver classique, qui évolue entre froid modéré occasionnellement neigeux et redoux. Le tout avec pas mal de vent et de mauvais temps... à beaucoup d'égard on dirait un hiver en Irlande du Nord ou dans l'ouest de l’Écosse. Voici un mois de printemps classique, avec quelques journées agréables et aussi des gelées tardives. Voici un été normal: c'est bien pourri, à part quelques beaux épisodes de douceur. Les coups de vent sont encore plus vigoureux qu'en hiver. Et enfin un rapide exemple d'automne, une saison vraiment symétrique au printemps avec encore quelques journées agréables mais aussi quelques frimas. Voilà pour ce bout du monde, avec un climat qui en effet est plutôt familier aux anglais (plus qu'aux Argentins !): les hivers ressemblent à ce que l'on peut trouver dans pas mal de régions des iles Britanniques, quand aux étés on se rapproche quand même plus de l'Islande.
  6. mottoth

    Climats du monde

    Il est possible que les données de RR aient un problème: les normales 1961-1990 consultables sur le wiki anglais donnent une lame d'eau annuelle presque deux fois plus faible que mes résultats. Cependant je n'ai pas détecté d'incohérences répétées dans les différents reports journaliers. Il se peut aussi que les mesures des RR par grand vent se soient nettement amélioré depuis une cinquantaine d'année et que les mesures actuelles reflètent mieux les conditions réelles. En tout cas les conflits de masses d'air incessants, et impliquant de l'air maritime humide, peuvent expliquer l'abondance des précipitations.
  7. mottoth

    Climats du monde

    #510. Orcadas. Alors que l'on commençait à ne plus y croire notre connexion internet fixe a été activée aujourd'hui ! Voici donc sans plus tarder une fiche prête depuis quasiment début juin: Orcadas est une base argentine des iles Orcades du sud (South Orkney Islands), à 700kms de la péninsule Antarctique. Malgré l'éloignement du continent nous verrons rapidement que l'avancée de la banquise hivernale donne à ce lieu un caractère bien plus continental que les côtes ouest de la péninsule, ce phénomène a déjà été évoqué avec les bases Esperanza et Marambio, il y a deux mois. Esperanza est à 702kms, Marambio 721kms, Eduardo Frei 770kms. Zoom sur le relief de l'archipel. Orcadas est sur l'ile Laurie. Une autre station, anglaise, se trouve sur l'ile Signy, et elle détient le record absolu de douceur de la zone antarctique avec 19.8°c le 30/01/1982. La station est située sur un isthme coincé entre deux montagnes, on se doute évidemment que le vent va essentiellement se retrouver canalisé dans les directions NO/SE. Vue vers le nord-est: Malgré la position 3° plus au nord, Orcadas est presque aussi froide que Esperanza en hiver (Tm de -9.0°c en juillet contre -10.6°c)... les coups de froids y sont même plus intenses, avec une tnn annuelle médiane de -29°c (-26°c à Esperanza) ou des 10-centile de tn plus bas en hiver. Voici une carte d'englacement hivernal pour mieux comprendre comment cet archipel se retrouve souvent plus froid que le continent: Englacement du 04/09/2018, et climatologie 1978-2012 à cette date, qui correspond peu ou prou à l'englacement max de fin d'hiver. Si l'année en cours (2018) est un très mauvais exemple avec une banquise en berne, les iles Orcades se retrouvent normalement entourées de banquise en hiver: la ligne montrant l'extension moyenne des glaces est environ 2° plus au nord soit à la louche un peu plus de 200kms. De quoi gommer complètement l'influence modératrice océanique, sauf lorsque le vent souffle "du large": suivant le sens de vent les contrastes de températures vont être violents car l'océan libre de glace n'est pas si loin et les redoux hivernaux facilement proches du dégel. NB: nouveau record de basse pression pour notre étude de la zone Antarctique, avec 920.4 hPa le 17/08/2015 ! Confirmation sur les roses des vents de la domination des vents de NO (océaniques en toute saison) ou de SE (vraiment froids en hiver). Voici donc un hiver moyen, où le froid d'aout compense la douceur de juillet. On constate en effet de grands et fréquents écarts de t°, suivant que le vent ramène de la douceur de l'océan libre de glaces ou de la froidure de la banquise. On peut passer en une journée de -30°c à 0°c. Et selon que l'un ou l'autre des types de temps l'emporte sur des durées assez longues, on obtient parfois de fortes anomalies mensuelles: voici deux exemples extrêmes de mois d'aout, avec 13.3°c d'écart entre la Tm de ces deux mois: - aout 2001, très doux (aout 2003 fut encore 0.1°c plus doux). De fréquentes et fortes tempêtes également! - aout 2006, très froid. On imagine facilement les anomalies locales d'extension de la banquise lorsque l'un ou l'autre de ces régimes persiste trop longtemps. Un cours exemple de printemps, avec octobre 2014: Voici un été normal, et il faut le reconnaitre bien pourri. Je n'ai pas trouvé de stats détaillées dignes de confiance, mais il semblerais que cette zone soit l'une des moins ensoleillée au monde avec seulement 483h/an d'après le wiki anglais. La base de l'ile de Signy doit être bien foehnée pour avoir frôlé les 20°c, car ici les 10°c sont difficile à dépasser et la txx annuelle médiane n'est d'ailleurs que de 9°c. Enfin un court exemple d'automne, avec un premier coup de semonce hivernal début avril 2014: Voilà, c'est tout pour aujourd'hui !
  8. mottoth

    Suivi du temps au Japon

    Probablement une erreur, je n'ai pas moins de 8.5°c pour Wakkanai sur ces derniers jours. Cette ville est très maritime d'ailleurs, c'est plus dans la région d'Asahikawa où l'on trouve normalement les premières gelées en plaine, et il est encore bien tôt dans la saison.
  9. mottoth

    Climats du monde

    Toujours pas d'internet fixe chez moi, cependant je n'ai pas chômé puisque une bonne quarantaine de fiches ont été remise à jour depuis ce weekend: - la plupart en raison de nouveaux records de chaleur souvent absolus (Scandinavie et Europe du Nord, Algérie, Corées, Japon, Colombie Britannique, etc), travail loin d'être fini tellement l'été à été chaud mais ça avance vite... - la moitié de l'Indonésie à été faite, il reste l'autre moitié + les Philippines: ces dernières fiches n'ont pas été remises à jour depuis plus de 3 ans et c'est un lourd travail de fond qui avance lentement. Internet fixe ou pas (ça risque de durer encore), la suite va bientôt arriver puisque j'ai changé d'opérateur mobile hier et je vais bientôt profiter d'un forfait avec plein de data que je pourrais utiliser à la maison sans parcimonie.
  10. mottoth

    Météo en Algérie

    Car ce sont des Tm calculées sur 24h obs quotidiennes, et pas sur la moyenne (Tn+Tx)/2. Et comme ce mois fut très orageux la t° a souvent baissé de manière "prématurée" en fin de journée sous l'orage au lieu de rester chaude jusqu'en première moitié de nuit.
  11. mottoth

    Météo en Algérie

    Voici le bilan d'aout 2018 à Tamanrasset, là aussi le mois le moins chaud (en Tm) depuis au moins 2000, avec une activité orageuse quasi quotidienne:
  12. mottoth

    Suivi du temps dans le Centre-Est - Septembre 2018

    Il a pu passer à des dizaines voire des centaines de kms, et s'est probablement désintégré avant de toucher le sol ... j'ai fait un report sur un site spécialisé, on verra bien si j'ai des nouvelles.
  13. mottoth

    Suivi du temps dans le Centre-Est - Septembre 2018

    Nuit "radiative", claire et calme, favorisant d'importants écarts de t° selon la topographie. Entre 4h20 et 4h50: - 13°c à St Genis les Ollières centre - 9.5°c à Tassin / Le Ratier - 14°c à 15°c entre Caluire St Clair et Villeurbanne Cx Luiset - 10.5°c dans les champs entre Meyzieu, Pusignan et St Exupéry. Et un très beau bolide observé à 4h57 en direction de l'ENE durant au moins 5 secondes, trajectoire apparente nord -> sud, pas pu voir la fin de la chute qui a été masquée par un bâtiment.
  14. mottoth

    Météo en Algérie

    Pour la plupart des lecteurs de ce forum, qui habitent la France, la chaleur record au Sahara est bien plus impressionnante que un été orageux, d'où le décalage d'intéret. Cependant en effet il faut rendre justice aux conditions particulièrement instables de ce mois d'aout écoulé, voici par exemple pour Béchar deux mois d'été que tout oppose: - juillet le plus chaud depuis au moins 2000 - aout le moins chaud et le plus pluvieux depuis au moins 2000: Voici aussi le mois d'aout pour Ouargla, après un juillet exceptionnel: c'est là aussi le moins chaud depuis au moins 2000, et le plus ennuagé.
  15. mottoth

    Suivi du temps ailleurs au Canada.

    J'ai un trou dans les synops et METARs de presque 24h pour le Canada entre le 20 et le 21/08, ce qui explique les valeurs erronées. Je pensais que Abbotsford pouvait monter plus haut en aout, vu que j'ai une txx de 38.0°c en juillet... le record potentiel doit avoisiner les 38°c.