mottoth

Membres
  • Compteur de contenus

    2 780
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    8

Tout ce qui a été posté par mottoth

  1. Saison cyclonique 2017 - Pacifique Nord

    L'aeroprt de Osaka Itami depasse deja 50 noeuds en rafales (55 Kt à 10h TU).
  2. Climats du monde

    INDEX (liens directs): 01001. Jan Mayen (Norvège) (#196, MAJ 28/09/2016, v7.33) 01008. Svalbard (Norvège, Spitzberg) (#92, MAJ 31/08/2016, v7.32) 01023. Bardufoss (Norvège) (#191, MAJ 15/09/2016, v7.33) 01026. Tromso (Norvège) (#190, MAJ 25/09/2016, v7.33) 01098. Vardo (Norvège) (#195, MAJ 25/09/2016, v7.33) 01152. Bodo (Norvège) (#189, MAJ 15/09/2016, v7.33) 01271. Trondheim (Norvège) (#188, MAJ 28/09/2016, v7.33) 01317. Bergen (Norvège) (#187, MAJ 10/10/2016, v7.33) 01492. Oslo (Norvège) (#11, MAJ 22/08/2016, v7.32) 02801. Kilpisjarvi (Finlande) (#192, MAj 22/08/2017, v7.36) 02805. Kevo (Finlande) (#193, MAJ 30/05/2017, v7.35) 02836. Sodankyla (Finlande) (#194, MAJ 31/08/2017, v7.36) 02974. Helsinki (Finlande) (#12, MAJ 01/09/2017, v7.36) 03005. Lerwick (Royaume Uni) (#183, MAJ 10/07/2017, v7.36) 03091. Aberdeen (Royaume Uni) (#184, MAJ 10/07/2017, v7.36) 03261. York / Dishforth (Royaume Uni) (#185, 11/05/2015, v7.02) 03772. Londres (Royaume Uni) (#186, MAJ 10/05/2017, v7.35) 03969. Dublin (Irlande) (#26, MAJ 29/10/2015, v7.30) 04005. Bolungarvik (Islande) (#411, 31/08/2017, v7.36) 04030. Reykjavik (Islande) (#69, MAJ 28/08/2017, v7.36) 04063. Akureyri (Islande) (#412, 31/08/2017, v7.36) 04082. Höfn (Islande) (#414, 02/09/2017, v7.36) 04097. Dalatangi (Islande) (#413, 01/09/2017, v7.36) 06180. Copenhague (Danemark) (#181, MAJ 03/07/2017, v7.36) 06240. Amsterdam (Pays Bas) (#121, MAJ 14/09/2016, v7.33) 06760. Locarno / Monti (Suisse) (#202, 15/06/2015, v7.11) 06762. Locarno / Magadino (Suisse) (#202bis, 16/06/2015, v7.20) 06792. Samedan (Suisse) (#127, MAJ 04/11/2015, v7.30) 06990. Vaduz (Liechtenstein) (#124, MAJ 04/11/2015, v7.30) 07110. Brest (France) (#142, MAJ 10/04/2017, v7.35) 07149. Paris (France) (#122, MAJ 10/04/2017, v7.35) 07190. Strasbourg (France) (#141, MAJ 10/04/2017, v7.35) 07481. Lyon (France) (#15, MAJ 10/04/2017, v7.35) 07577. Montelimar (France) (#146, MAJ 10/04/2017, v7.35) 07602. Biarritz (France) (#143, MAJ 10/04/2017, v7.35) 07630. Toulouse (France) (#145, MAJ 10/04/2017, v7.35) 07690. Nice (France) (#140, MAJ 10/04/2017, v7.35) 07747. Perpignan (France) (#144, MAJ 10/04/2017, v7.35) 08011. Gijón (Espagne) (#416, 07/09/2017, v7.36) 08025. Bilbao (Espagne) (#417, 08/09/2017, v7.36) 08042. St Jacques de Compostelle (Espagne) (#415, 04/09/2017, v7.36) 08085. Pampelune (Espagne) (#418, 11/09/2017, v7.36) 08160. Saragosse (Espagne) (#420, 15/09/2017, v7.36) 08181. Barcelone (Espagne) (#421, 18/09/2017, v7.36) 08202. Salamanque (Espagne) (#419, 14/09/2017, v7.36) 08221. Madrid (Espagne) (#427, 29/09/2017, v7.36) 08284. Valence (Espagne) (#230, MAJ 18/09/2017, 7.36) 08306. Palma de Majorque (Espagne, Baléares) (#422, 19/09/2017, v7.36) 08330. Badajoz (Espagne) (#426, 26/09/2017, v7.36) 08391. Séville (Espagne) (#432, 06/10/2017, v7.36) 08419. Grenade (Espagne) (#431, 05/10/2017, v7.36) 08430. Murcie (Espagne) (#428, 29/09/2017, v7.36) 08482. Malaga (Espagne) (#430, 04/10/2017, v7.36) 08487. Almeria (Espagne) (#429, 02/10/2017, v7.36) 08509. Terceira (Portugal, Açores) (#433, 09/10/2017, v7.36) 08521. Funchal (Portugal, Madère) (#434, 10/10/2017, v7.36) 08545. Porto (Portugal) (#423, 20/09/2017, v7.36) 08554. Faro (Portugal) (#425, 25/09/2017, v7.36) 08579. Lisbonne (Portugal) (#424, 21/09/2017, v7.36) 10015. Helgoland (Allemagne) (#182, MAJ 03/07/2017, v7.36) 10382. Berlin (Allemagne) (#180, MAJ 05/07/2017, v7.36) 10870. Munich (Allemagne) (#70, MAJ 05/07/2017, v7.36) 10961. Zugspitze (Allemagne) (#71, MAJ 01/09/2017, v7.36) 11036. Vienne (Autriche) (#373, 27/06/2017, v7.36) 11120. Innsbruck (Autriche) (#376, 01/07/2017, v7.36) 11150. Salzbourg (Autriche) (#377, 03/07/2017, v7.36) 11231. Klagenfurt (Autriche) (#374, 29/06/2017, v7.36) 11518. Prague (Tchéquie) (#378, 04/07/2017, v7.36) 11782. Ostrava (Tchéquie) (#379, 05/07/2017, v7.36) 11934. Poprad (Slovaquie) (#380, 07/07/2017, v7.36) 11968. Kosice (Slovaquie) (#381, 10/07/2017, v7.36) 12105. Koszanin (Pologne) (#384, 13/07/2017, v7.36) 12330. Poznan (Pologne) (#383, 12/07/2017, v7.36) 12375. Varsovie (Pologne) (#13, MAJ 12/07/2017, v7.36) 12566. Cracovie (Pologne) (#382, 11/07/2017, v7.36) 12843. Budapest (Hongrie) (#27, MAJ 12/11/2015, v7.30) 13272. Belgrade (Serbie) (#28, MAJ 13/08/2016, v7.32) 14014. Ljubljana (Slovénie) (#375, 30/06/2017, v7.36) 15420. Bucarest (Roumanie) (#14, MAJ 18/08/2016, v7.32) 15614. Sofia (Bulgarie) (#16, MAJ 19/08/2016, v7.32) 16059. Turin (Italie) (#200, MAJ 21/09/2016, v7.33) 16080. Milan (Italie) (#201, MAJ 21/09/2016, v7.33) 16105. Venise (Italie) (#203, MAJ 21/09/2016, v7.33) 16110. Trieste (Italie) (#204, MAJ 21/09/2016, v7.33) 16120. Gênes (Italie) (#199, MAJ 21/09/2016, v7.33) 16170. Florence (Italie) (#198, MAJ 26/09/2016, v7.33) 16242. Rome (Italie) (#197, MAJ 26/09/2016, v7.33) 16716. Athènes (Grèce) (#30, MAJ 25/08/2016, v7.32) 17038. Trabzon (Turquie) (#60, MAJ 09/12/2015, v7.31) 17060. Istanbul (Turquie) (#29, MAJ 09/12/2015, v7.31) 17096. Erzurum (Turquie) (#139, MAJ 26/09/2016, v7.33) 17128. Ankara (Turquie) (#59, MAJ 04/08/2016, v7.31) 17280. Diyarbakir (Turquie) (#138, MAJ 26/09/2016, v7.33) 17300. Antalya (Turquie) (#72, MAJ 31/08/2016, v7.32) 17609. Larnaca (Chypre) (#31, MAJ 03/08/2016, v7.32) 20069. Ostrov Vize (Russie, Arctique) (#4, MAJ 10/08/2017 v7.36) 20744. Malye Karmakuly (Russie, Arctique) (#410, 28/08/2017, v7.36) 22113. Murmansk (Russie d'Europe) (#403, 16/08/2017, v7.36) 22235. Krasnoscele (Russie d'Europe) (#404, 17/08/2017, v7.36) 22271. Shoyna (Russie d'Europe) (#405, 21/08/2017, v7.36) 22550. Arkhangelsk (Russie d'Europe) (#402, 16/08/2017, v7.36) 22820. Petrozavodsk (Russie d'Europe) (#401, 16/08/2017, v7.36) 23022. Amderma (Russie d'Europe) (#409, 27/08/2017, v7.36) 23205. Naryan-Mar (Russie d'Europe) (#406, 22/08/2017, v7.36) 23226. Vorkuta (Russie d'Europe) (#408, 23/08/2017, v7.36) 23418. Pechora (Russie d'Europe) (#407, 22/08/2017, v7.36) 23804. Syktyvkar (Russie d'Europe) (#400, 15/08/2017, v7.36) 24266. Verhojansk (Russie, Sibérie orientale) (#88, MAJ 19/11/2015, v7.31) 24688. Ojmjakon (Russie, Siberie Orientale) (#89, MAJ 26/11/2015, v7.31) 24959. Yakutsk (Russie, Sibérie Orientale) (#87, MAJ 06/09/2016, v7.32) 25563. Anadyr (Russie, Siberie Orientale) (#91, MAJ 12/08/2016, v7.32) 26038. Tallinn (Estonie) (#393, 29/07/2017, v7.36) 26063. St Pétersbourg (Russie d'Europe) (#394, 02/08/2017, v7.36) 26214. Vilsandi (Estonie) (#392, 29/07/2017, v7.36) 26258. Pskov (Russie d'Europe) (#391, 25/07/2017, v7.36) 26702. Kaliningrad (Russie d'Europe) (#385, 14/07/2017, v7.36) 26730. Vilnius (Lituanie) (#387, 19/07/2017, v7.36) 26781. Smolensk (Russie d'Europe) (#390, 24/07/2017, v7.36) 26850. Minsk (Bélarus) (#388, 20/07/2017, v7.36) 27037. Vologda (Russie d'Europe) (#399, 11/08/2017, v7.36) 27459. Nizhny Novgorod (Russie d'Europe) (#395, 03/08/2017, v7.36) 27595. Kazan (Russie d'Europe) (#396, 07/08/2017, v7.36) 27612. Moscou (Russie d'Europe) (#65, MAJ 10/08/2017, v7.36) 28224. Perm (Russie d'Europe) (#397, 08/08/2017, v7.36) 28440. Ekaterinburg (Russie, Sibérie Occidentale) (#398, 10/08/2017, v7.36) 28698. Omsk (Russie, Sibérie Occidentale) (#66, MAJ 10/08/2017, v7.36) 31088. Ohotsk (Russie, Siberie Orientale) (#90, MAJ 13/08/2016, v7.32) 31735. Khabarovsk (Russie, Sibérie Orientale) (#85, MAJ 06/09/2016, v7.32) 31960. Vladivostok (Russie, Sibérie orientale) (#24, MAJ 09/08/2016, v7.32) 32150. Yuzhno Sakhalinsk (Russie, Sibérie Orientale) (#179, MAJ 24/02/2017, v7.33) 32165. Yuzhno Kurilsk (Russie, Kouriles) (#343, 09/05/2017, v7.35) 32583. Petropavlovsk-Kamchatskij (Russie, Sibérie orientale) (#25, MAJ 14/08/2016, v7.32) 33008. Brest (Bélarus) (#386, 19/07/2017, v7.36) 33041. Gomel (Bélarus) (#389, 20/07/2017, v7.36) 34880. Astrahan (Russie d'Europe) (#112, MAJ 15/09/2016, v7.33) 35746. Aralsk (Kazakhstan) (#63, MAJ 13/08/2016, v7.32) 36096. Kyzyl (Russie, Siberie centrale) (#19, MAJ 10/08/2016, v7.32) 36177. Semey (Kazakhstan) (#114, MAJ 15/09/2016, v7.33) 36870. Almaty (Kazakhstan) (#18, MAJ 18/08/2016, v7.32) 37054. Mineralnye Vody (Russie d'Europe) (#113, MAJ 17/09/2016, v7.33) 37171. Sochi (Russie d'Europe) (#111, MAJ 14/09/2016, v7.33) 38507. Turkmenbashi (Turkmenistan) (#62, MAJ 29/08/2016, v7.32) 38696. Samarcande (Ouzbékistan) (#64, MAJ 25/08/2016, v7.32) 38880. Ashgabat (Turkménistan) (#17, MAJ 21/08/2016, v7.32) 40100. Beyrouth (Liban) (#73, MAJ 23/08/2016, v7.32) 40199. Eilat (Israel) (#74, MAJ 31/08/2016, v7.32) 40272. Amman (Jordanie) (#137, 14/09/2016, v7.33) 41194. Dubai (UAE) (#35, MAJ 02/08/2016 v7.32) 41256. Mascate (Oman) (#41, MAJ 12/08/2016, v7.32) 41316. Salalah (Oman) (#36, MAJ 12/08/2016, v7.32) 42027. Srinagar (Inde) (#38, MAJ 23/08/2016, v7.32) 42111. Dehradun (Inde) (#106, MAJ 09/09/2016, v7.33) 42182. New Delhi (Inde) (#105, MAJ 09/09/2016, v7.33) 42328. Jaisalmer (Inde) (#5, MAJ 10/08/2016, v7.32) 42410. Guwahati (Inde) (#104, MAJ 11/09/2016, v7.33) 42809. Kolkata (Inde) (#103, MAJ 11/09/2016, v7.33) 42867. Nagpur (Inde) (#107, MAJ 12/09/2016, v7.33) 43003. Mumbai (Inde) (#108, MAJ 12/09/2016, v7.33) 43063. Pune (Inde) (#109, MAJ 12/09/2016, v7.33) 43192. Goa / Panjim (Inde) (#37, MAJ 22/08/2016, v7.32) 43279. Chennai (Inde) (#101, MAJ 13/09/2016, v7.33) 43295. Bangalore (Inde) (#102, MAJ 12/09/2016, v7.33) 44207. Hatgal (Mongolie) (#20, MAJ 19/08/2016, v7.32) 44212. Ulaangom (Mongolie) (#269, 29/09/2016, v7.33) 44214. Ölgii (Mongolie) (#268, 28/09/2016, v7.33) 44218. Khovd (Mongolie) (#267, 27/09/2016, v7.33) 44225. Tosontsengel (Mongolie) (#270, 30/09/2016, v7.33) 44259. Choibalsan (Mongolie) (#271, 03/10/2016, v7.33) 44292. Ulaanbaatar (Mongolie) (#1, MAJ 12/09/2016, v7.33) 44373. Dalanzadgad (Mongolie) (#125, MAJ 12/09/2016, v7.33) 45007. Hongkong (Hongkong, China) (#40, MAJ 04/08/2016, v7.32) 47058. Pyongyang (Corée du Nord) (#23, MAJ 18/08/2016, v7.32) 47108. Séoul (Corée du Sud) (#83, MAJ 06/09/2016, v7.32) 47401. Wakkanai (Japon) (#339, 02/05/2017, v7.35) 47407. Asahikawa (Japon) (#340, 04/05/2017, v7.35) 47412. Sapporo (Japon) (#67, MAJ 31/08/2016, v7.32) 47417. Obihiro (Japon) (#341, 05/05/2017, v7.35) 47418. Kushiro (Japon) (#342, 05/05/2017, v7.35) 47430. Hakodate (Japon) (#344, 10/05/2017, v7.35) 47575. Aomori (Japon) (#345, 10/05/2017, v7.35) 47582. Akita (Japon) (#346, 11/05/2017, v7.35) 47584. Morioka (Japon) (#347, 12/05/2017, v7.35) 47590. Sendai (Japon) (#348, 15/05/2017, v7.35) 47604. Niigata (Japon) (#349, 16/05/2017, v7.35) 47624. Maebashi (Japon) (#350, 17/05/2017, v7.35) 47638. Kofu (Japon) (#351, 18/05/2017, v7.35) 47648. Choshi (Japon) (#352, 19/05/2017, v7.35) 47662. Tokyo (Japon) (#68, MAJ 17/05/2017, v7.35) 47936. Naha (Japon) (#82, MAJ 31/08/2016, v7.32) 48327. Chiangmai (Thailande) (#78, MAJ 05/09/2016, v7.33) 48354. Udon Thani (Thailande) (#173, MAJ 05/10/2016, v7.33) 48407. Ubon Ratchathani (Thailande) (#172, MAJ 05/10/2016, v7.33) 48456. Bangkok (Thailande) (#7, MAJ 20/08/2016, v7.32) 48532. Ranong (Thailande) (#171, MAJ 11/05/2017, v7.35) 48615. Kota Bharu (Malaisie) (#170, 19/09/2016, v7.33) 48698. Singapour (Singapour) (#61, MAJ 21/08/2016, v7.32) 48803. Lao Cai (Vietnam) (#177, MAJ 06/10/2016, v7.33) 48806. Son La (Vietnam) (#178, MAJ 06/10/2016, v7.33) 48825. Hanoi (Vietnam) (#6, MAJ 20/08/2016, v7.32) 48852. Hué (Vietnam) (#110, MAJ 13/09/2016, v7.33) 48877. Nha Trang (Vietnam) (#175, MAJ 28/03/2017, v7.33) 48887. Phan Thiet (Vietnam) (#176, MAJ 01/04/2017, v7.34) 48914. Ca Mau (Vietnam) (#174, MAJ 19/09/2016, v7.33) 50136. Mohe (Chine) (#86, MAJ 02/09/2016, v7.32) 50953. Harbin (Chine) (#84, MAJ 02/09/2016, v7.32) 51431. Yining (Chine) (#265, 23/09/2016, v7.33) 51542. Bayanbulak (Chine, Xinjiang) (#44, MAJ 30/08/2016, v7.32) 51573. Turpan (Chine) (#81, MAJ 05/09/2016, v7.32) 51709. Kashgar (Chine) (#264, 23/09/2016, v7.33) 51747. Tazhong (Chine) (#43, MAJ 12/08/2016, v7.32) 52818. Golmud (Chine) (#266, 26/09/2016, v7.33) 52908. Wudaoliang (Chine) (#80, MAJ 05/09/2016, v7.32) 54511. Pékin (Chine) (#22 MAJ 14/08/2016, v7.32) 55228. Shiquanhe (Chine, Tibet) (#42, MAJ 23/08/2016, v7.32) 55591. Lhassa (Chine, Tibet) (#39, MAJ 19/08/2016, v7.32) 56312. Nyingchi (Chine, Tibet) (#79, MAJ 04/09/2016, v7.32) 56586. Zhaotong (Chine) (#77, MAJ 04/09/2016, v7.32) 56778. Kunming (Chine) (#76, MAJ 02/09/2016, v7.32) 57516. Chongqing (Chine) (#75, MAJ 01/09/2016, v7.32) 58362. Shanghai (Chine) (#21, MAJ 19/08/2016, v7.32) 60015. Ténérife Nord (Espagne, Canaries) (#437, 17/10/2017, v7.36) 60025. Ténérife Sud (Espagne, Canaries) (#436, 16/10/2017, v7.36) 60040. Lanzarote (Espagne, Canaries) (#435, 13/10/2017, v7.36) 60101. Tanger (Maroc) (#354, 24/05/2017, v7.35) 60141. Fès (Maroc) (#357, 30/05/2017, v7.35) 60156. Casablanca (Maroc) (#355, 27/05/2017, v7.35) 60230. Marrakech (Maroc) (#358, 31/05/2017, v7.35) 60252. Agadir (Maroc) (#356, 29/05/2017, v7.35) 60265. Ouarzazate (#359, 01/06/2017, v7.35) 60360. Annaba (Algérie) (#361, 06/06/2017, v7.35) 60390. Alger (Algérie) (#126, MAJ 03/12/2015, v7.31) 60419. Constantine (Algérie) (#364, 12/06/2017, v7.36) 60425. Chlef (Algérie) (#362, 07/06/2017, v7.35) 60490. Oran (Algérie) (#353, 23/05/2017, v7.35) 60511. Tiaret (Algérie) (#363, 08/06/2017, v7.36) 60525. Biskra (Algérie) (#365, 13/06/2017, v7.36) 60571. Béchar (Algérie) (#367, 15/06/2017, v7.36) 60580. Ouargla (Algérie) (#366, 14/06/2017, v7.36) 60607. Timimoun (Algérie) (#368, 16/06/2017, v7.36) 60611. In Amenas (Algérie) (#370, 20/06/2017, v7.36) 60630. In Salah (Algérie) (#369, 19/06/2017, v7.36) 60656. Tindouf (Algérie) (#360, 02/06/2017, v7.35) 60670. Djanet (Algérie) (#371, 21/06/2017, v7.36) 60680. Tamanrasset (Algérie) (#372, 22/06/2017, v7.36) 60715. Tunis (Tunisie) (#128, MAJ 03/12/2015, v7.31) 60760. Tozeur (Tunisie) (#33, MAJ 10/08/2016, v7.32) 60769. Djerba (Tunisie) (#135, MAJ 14/06/2017, v7.36) 61052. Niamey (Niger) (#57, MAJ 31/08/2016, v7.32) 61223. Tombouctou (Mali) (#34, MAJ 09/04/2015, v7.02) 61980. St Denis de la Réunion (#58, MAJ 30/08/2016, v7.32) 62366. Le Caire (Egypte) (#32, MAJ 03/08/2016, v7.32) 62414. Assouan (Egypte) (#115, MAJ 31/08/2016, v7.32) 62463. Hurghada (Egypte) (#136, 29/11/2014, v7.00) 67027. Majunga (Madagascar) (#93, MAJ 31/08/2016, v7.32) 68263. Pretoria (Afrique du Sud) (#116, MAJ 17/09/2016, v7.33) 68512. Springbok (Afrique du Sud) (#123, 17/09/2016, v7.33) 68816. Le Cap (Afrique du Sud) (#8, MAJ 03/08/2016, v7.31) 70026. Barrow (USA, AK) (#331, 18/04/2017, v7.35) 70SCC. Prudhoe Bay (USA, AK) (#330, 18/04/2017, v7.35) 70174. Bettles (USA, AK) (#328, 17/04/2017, v7.35) 70200. Nome (USA, AK) (#329, 18/04/2017, v7.35) 70219. Bethel (USA, AK) (#325, 14/04/2017, v7.35) 70231. McGrath (USA, AK) (#326, 14/04/2017, v7.35) 70251. Talkeetna (USA, AK) (#321, 06/04/2017, v7.34) 70261. Fairbanks (USA, AK) (#327, 15/04/2017, v7.35) 70273. Anchorage (USA, AK) (#320, 05/04/2017, v7.34) 70296. Cordova (USA, AK) (#319, 04/04/2017, v7.34) 70308. St Paul Island (USA, AK) (#324, 11/04/2017, v7.35) 70316. Cold Bay (USA, AK) (#323, 11/04/2017, v7.35) 70326. King Salmon (USA, AK) (#322, 10/04/2017, v7.35) 70361. Yakutat (USA, AK) (#318, 02/04/2017, v7.33) 70381. Juneau (USA, AK) (#317, 02/04/2017, v7.33) 70395. Ketchikan (USA, AK) (#312, 27/03/2017, v7.33) 71108. Abbotsford (Canada, BC) (#307, 21/03/2017, v7.33) 71109. Port Hardy (Canada, BC) (#311, 24/03/2017, v7.33) 71188. Gaspé (Canada, QC) (#223, MAJ 28/03/2017, v7.33) 71395. Halifax (Canada, NS) (#221, MAJ 28/03/2017, v7.33) 71627. Montréal (Canada, QC) (#218, MAJ 13/04/2017, v7.35) 71728. Roberval (Canada, QC) (#228, MAJ 01/05/2017, v7.35) 71801. St John's (Canada, NF) (#222, MAJ 17/04/2017, v7.35) 71816. Goose Bay (Canada, NF) (#224, MAJ 19/04/2017, v7.35) 71825. Wabush Lake (Canada, NF) (#225, MAJ 01/05/2017, v7.35) 71877. Calgary (Canada, AL) (#310, 24/03/2017, v7.33) 71880. Cranbrook (Canada, BC) (#309, 23/03/2017, v7.33) 71887. Kamloops (Canada, BC) (#308, 22/03/2017, v7.33) 71892. Vancouver (Canada, BC) (#306, 21/03/2017, v7.33) 71896. Prince George (Canada, BC) (#314, 28/03/2017, v7.33) 71906. Kuujjuaq (Canada, QC) (#226, MAJ 05/07/2017, 7.36) 71909. Iqaluit (Canada, NU) (#227, MAJ 10/07/2017, v7.36) 71941. Val d'Or (Canada, QC) (#229, MAJ 25/04/2017, 7.35) 71945. Fort Nelson (Canada, BC) (#315, 29/03/2017, v7.33) 71951. Terrace (Canada, BC) (#313, 28/03/2017, v7.33) 71964. Whitehorse (Canada, YT) (#316, 31/03/2017, v7.34) 72259. Dallas (USA, TX) (#132, MAJ 20/04/2017, v7.35) 72274. Tucson (USA, AZ) (#212, MAJ 20/04/2017, v7.35) 72278. Phoenix (USA, AZ) (#210, MAJ 20/04/2017, v7.35) 72280. Yuma (USA, AZ) (#211, MAJ 25/04/2017, v7.35) 72PSP. Palm Springs (USA, CA) (#209, MAJ 14/06/2017, v7.36) 72ONT. Ontario (USA, CA) (#208, MAJ 25/04/2017, v7.35) 72288. Burbank (USA, CA) (#207, MAJ 28/03/2017, v7.33) 72295. Los Angeles (USA, CA) (#206, MAJ 21/09/2016, v7.33) 72375. Flagstaff (USA, AZ) (#214, MAJ 19/04/2017, v7.35) 72386. Las Vegas (USA, NV) (#213, MAJ 10/05/2017, v7.35) 72389. Fresno (USA, CA) (#298, 09/03/2015, v7.33) 72394. Santa Maria (USA, CA) (#293, 07/03/2017, v7.33) 72446. Kansas City (USA, KS) (#129, MAJ 11/05/2017, v7.35) 72488. Reno (USA, NV) (#299, 13/03/2017, v7.33) 72SMF. Sacramento (USA, CA) (#297, 09/03/2017, v7.33) 72494. San Francisco (USA, CA) (#294, 07/03/2017, v7.33) 72SJC. San Jose (USA, CA) (#295, 07/03/2017, v7.33) 72STS. Santa Rosa (USA, CA) (#296, 07/03/2017, v7.33) 74486. New York City / JFK (USA, NY) (#131, MAJ 15/06/2017, v7.36) 72502. New York City / Newark (USA, NJ) (MAJ 19/05/2017, v7.35) 72509. Boston (USA, MA) (#215, MAJ 19/05/2017, v7.35) 72518. Albany (USA, NY) (#217, MAJ 07/06/2017, v7.36) 72530. Chicago (USA, IL) (#205, MAJ 07/06/2017, v7.36) 72565. Denver (USA, CO) (#130, MAJ 07/06/2017, v7.36) 72572. Salt Lake City (USA, UT) (#300, 13/03/2017, v7.33) 72ACV. Eureka (USA, CA) (#302, 14/03/2017, v7.33) 72607. Bangor (USA, ME) (#219, MAJ 28/06/2017, v7.36) 72613. Mt Washington (USA, NH) (#220, MAJ 28/06/2017, v7.36) 72681. Boise (USA, ID) (#301, 14/03/2017, v7.33) 72698. Portland (USA, OR) (#303, 14/03/2017, v7.33) 72785. Spokane (USA, WA) (#305, 20/03/2017, v7.33) 72793. Seattle (USA, WA) (#304, 20/03/2017, v7.33) 76393. Monterrey (Mexique) (#133, 30/10/2014, v6.02) 76692. Veracruz (Mexique) (#134, 15/11/2014, v6.02) 82022. Boa Vista (Brésil) (#272, 05/10/2016, v7.33) 82193. Belém (Brésil) (#274, 07/10/2016, v7.33) 82322. Manaus (Brésil) (#273, 06/10/2016, v7.33) 82398. Fortaleza (Brésil) (#278, 18/10/2016, v7.33) 82579. Teresina (Brésil) (#277, 14/10/2016, v7.33) 82599. Natal (Brésil) (#279, 10/11/2016, v7.33) 82824. Porto Velho (Brésil) (#276, 12/10/2016, v7.33) 82993. Maceio (Brésil) (#280, 10/02/2017, v7.33) 83248. Salvador (Brésil) (#281, 10/02/2017, v7.33) 83349. Ilhéus (Brésil) (#282, 15/02/2017, v7.33) 83362. Cuiaba (Brésil) (#284, 17/02/2017, v7.33) 83378. Brasilia (Brésil) (#283, 15/02/2017, v7.33) 83566. Belo Horizonte (#286, 20/02/2017, v7.33) 83612. Campo Grande (Brésil) (#285, 17/02/2017, v7.33) 83649. Vitoria (Brésil) (#287, 21/02/2017, v7.33) 83746. Rio de Janeiro (Brésil) (#288, 22/02/2017, v7.33) 83780. Sao Paulo (Brésil) (#289, 22/02/2017, v7.33) 83840. Curitiba (Brésil) (#290, 22/02/2017, v7.33) 83899. Florianopolis (Brésil) (#291, 23/02/2017, v7.33) 83971. Porto Alegre (Brésil) (#292, 23/02/2017, v7.33) 84377. Iquitos (Pérou) (#275, 10/10/2016, v7.33) 84401. Piura (Pérou) (#332, 20/04/2017, v7.35) 84452. Chiclayo (Pérou) (#333, 24/04/2017, v7.35) 85501. Trujillo (Pérou) (#334, 25/04/2017, v7.35) 84628. Lima (Pérou) (#50, MAJ 30/08/2016, v7.32) 84686. Cuzco (Pérou) (#52, MAJ 02/05/2017, v7.35) 84752. Arequipa (Pérou) (#97, MAJ 06/09/2016, v7.33) 85201. La Paz (Bolivie) (#53, MAJ 02/05/2017, v7.35) 85223. Cochabamba (Bolivie) (#96, MAJ 08/09/2016, v7.33 ) 85244. Santa Cruz (Bolivie) (#54, MAJ 24/02/2017, v7.33) 85406. Arica (Chili) (#335, 25/04/2017, v7.35) 85432. Calama (Chili) (#9, MAJ 02/05/2017, v7.35) 85442. Antofagasta (Chili) (#336, 27/04/2017, v7.35) 85469. Ile de Pâques (Chili) (#51, MAJ 29/08/2016, v7.32) 85488. La Serena (Chili) (#337, 27/04/2017, v7.35) 85574. Santiago de Chile (Chili) (#49, MAJ 14/05/2017, v7.35) 85682. Concepcion (Chili) (#338, 01/05/2017, v7.35) 85799. Puerto Montt (Chili) (#55, MAJ 14/05/2017, v7.35) 85934. Punta Arenas (Chili) (#56, MAJ 14/05/2017, v7.35) 86218. Asuncion (Paraguay) (#2, MAJ 18/08/2016,v7.32) 87047. Salta (Argentine) (#47, MAJ 16/05/2017, v7.35) 87418. Mendoza (Argentine) (#48, MAJ 16/05/2017, v7.35) 87576. Buenos Aires (Argentine) (#46, MAJ 18/05/2017, v7.35) 87765. Bariloche (Argentine) (#10, MAJ 18/05/2017, v7.35) 87860. Comodoro Rivadavia (Argentine) (#45, MAJ 11/05/2017, v7.35) 89004. SANAE IV (Antarctique) (#99, MAJ 11/09/2016, v7.33) 89056. Eduardo Frei Montalva (Antarctique) (#98, MAJ 02/10/2015, v7.23) 89606. Vostok (Antarctique) (#100, MAJ 02/10/2015, v7.23) 89642. Dumont d'Urville (Antarctique) (#3, MAJ 04/08/2016, v7.32) 91590. Nouméa (Nouvelle Calédonie) (#234, 17/09/2015, v7.23) 91680. Nadi (Fiji) (#235, 05/10/2015, v7.23) 91683. Suva (Fiji) (#236, 05/10/2015, v7.23) 91753. Wallis (Océanie) (#120, MAJ 06/10/2015, v7.23) 91792. Fuamotu (Tonga) (#237, 15/10/2015, v7.30) 91925. Atuona (Polynésie Française) (#239, 28/10/2015, v7.30) 91938. Papeete (Polynésie Française) (#238, 15/10/2015, v7.24) 91958. Rapa (Polynésie Française) (#240, 28/10/2015, v7.30) 93110. Auckland (Nouvelle Zelande) (#231, 14/09/2015, v7.23) 93439. Wellington (Nouvelle Zélande) (#232, 14/09/2015, v7.23) 93781. Christchurch (Nouvelle Zélande) (#233, 15/09/2015, v7.23) 94120. Darwin (Australie) (#94, MAJ 21/10/2015, v7.30) 94131. Katherine (Australie) (#256, 09/12/2015, v7.31) 94170. Weipa (Australie) (#255, 04/12/2015, v7.31) 94203. Broome (Australie) (#259, 14/12/2015, v7.31) 94212. Halls Creek (Australie) (#258, 10/12/2015, v7.31) 94287. Cairns (Australie) (#254, 01/12/2015, v7.31) 94294. Townsville (Australie) (#253, 01/12/2015, v7.31) 94300. Carnarvon (Australie) (#262, 22/09/2016, v7.33) 94302. Learmonth (Australie) (#261, 21/09/2016, v7.33) 94312. Port Hedland (#260, 21/09/2016, v7.33) 94326. Alice Springs (Australie) (#95, MAJ 15/10/2015, v7.24) 94332. Mount Isa (Australie) (#257, 09/12/2015, v7.31) 94374. Rockhampton (Australie) (#252, 27/11/2015, v7.31) 94403. Geraldton (Australie) (#263, 22/09/2016, v7.33) 94510. Charleville (Australie) (#251, 26/11/2015, v7.31) 94578. Brisbane (Australie) (#117, MAJ 15/10/2015, v7.24) 94610. Perth (Australie) (#118, MAJ 15/10/2015, v7.24) 94637. Kalgoorlie (Australie) (#249, 19/11/2015, v7.31) 94638. Esperance (Australie) (#250, 26/11/2015, v7.31) 94659. Woomera (Australie) (#248, 19/11/2015, v7.31) 94672. Adelaide (Australie) (#247, 16/11/2015, v7.31) 94767. Sydney (Australie) (#246, 12/11/2015, v7.31) 94866. Melbourne (Australie) (#244, 10/11/2015, v7.30) 94926. Canberra (Australie) (#245, 12/11/2015, v7.30) 94956. Strahan (Australie) (#243, 05/11/2015, v7.30) 94975. Hobart (Australie) (#119, MAJ 21/10/2015, v7.30) 94998. Macquarie Island (#241, 30/10/2015, v7.30) 95966. Launceston (Australie) (#242, 05/11/2015, v7.30) 96011. Banda Aceh (Indonésie) (#147, 06/01/2015, v7.01) 96163. Padang (Indonésie) (#148, 12/01/2015, v7.01) 96471. Kota Kinabalu (Malaisie) (#151, 19/01/2015, v7.01) 96581. Pontianak (Indonésie) (#150, 14/01/2015, v7.01) 96685. Banjarmasin (Indonésie) (#152, 21/01/2015, v7.01) 96749. Jakarta (Indonésie) (#149, 13/01/2015, v7.01) 96935. Surabaya (Indonésie) (#154, 30/01/2015, v7.01) 97014. Manado (Indonésie) (#156, 11/02/2015, v7.01) 97180. Makassar (Indonésie) (#153, 26/01/2015, v7.01) 97340. Waingapu (Indonésie) (#155, 08/02/2015, v7.01) 97530. Manokwari (Indonésie) (#157, 12/02/2015, v7.01) 97686. Wamena (Indonésie) (#159, 24/02/2015, v7.01) 97690. Jayapura (Indonésie) (#158, 24/02/2015, v7.01) 97724. Ambon (Indonésie) (#162, 02/03/2015, v7.01) 97900. Saumlaki (Indonésie) (#161, 27/02/2015, v7.01) 97980. Merauke (Indonésie) (#160, 24/02/2015, v7.01) 98223. Laoag (Philippines) (#168, 17/03/2015, v7.02) 98328. Baguio (Philippines) (#169,20/03/2015, v7.02) 98430. Manille (Philippines) (#167, 16/03/2015, v7.02) 98444. Legaspi (Philippines) (#166, 12/03/2015, v7.02) 98618. Puerto Princesa (Philippines) (#164, 10/03/2015, v7.02) 98646. Cebu (Philippines) (#165, 11/03/2015, v7.02) 98753. Davao (Philippines) (#163, 09/03/2015, v7.02) PRESENTATION (réécrite le 13/12/2014, v7.01): Les fiches climatologiques présentées dans ce fil sont élaborées à partir des messages synops échangés internationalement et gratuitement depuis 2000. Ces messages sont mis à disposition par la NOAA et archivés sur différents sites web dont Ogimet, qui est ma source d'approvisionnement. J'ai commencé il y a quelques années à travailler sur les pages web d'Ogimet pour faire des résumés mensuels montrant comment le temps varie au jour le jour dans des contrées lointaines. Puis j'ai eu l'idée d'aller plus loin et de tenter de regrouper toutes ces données quotidiennes pour en faire de la climatologie, toujours avec l'idée de passer en revue le plus de climats possibles, des 4 coins du monde. Et donc de débuter ce topic, en avril 2011. Les données compilées et présentée ici ne sont pas des normales climatologiques, puisque les 30 ans de données nécessaires ne sont pas encore rassemblées: aujourd'hui (13/12/2014) je n'en ai que la moitié (14.9 ans exactement). Mais l'expérience menée depuis maintenant plus de 3 ans montre que l'on peux quand même sortir des résultats intéressants, et suffisamment fiables pour être commentés. Et on peut considérer aussi les stats réalisées ici comme un indice des prochaines normales OMM qui seront 1991-2020, étant donné leur place centrale dans cette chronologie. En revanche faites bien attention aux records présentés ici qui ne courent que depuis 2000, et qui peuvent donc être bien éloignés des records historiques. J'ai à plusieurs reprises fait des digressions au cours de ce fil sur les méthodes et le traitement des données dont je dispose. Sans rentrer dans les détails, sachez que: - d'avril 2011 à 2012: je recopiais les daily summaries d'Ogimet dans un tableur Excel, en vérifiant/corrigeant à la main les valeurs les plus suspectes. - à partir de 2013 j'ai intégré des données horaires (comme le Td) depuis les pages de synops décodés d'Ogimet, le détail des observations me permettant en même temps un contrôle plus fiable des erreurs. - entre 2013 et l'été 2014 j'ai régulièrement intégré des paramètres ou des éléments supplémentaires: le vent moyen (v3.5, septembre 2013), la biométéo (v4, mars 2014), des tableaux horaires (v5, avril 2014). - durant l'été 2014 j'ai automatisé le contrôle qualité (QC) des données importées en programmant des modules VBA attaché à mes feuilles de calcul. De fil en aiguille, au fur et à mesure que j'avançais dans l'apprentissage de VBA, cela à conduit à la v6 (septembre 2014) à partir de laquelle toutes les données (quotidiennes ou mensuelles) sont calculées par moi même, en partant des observations synoptiques qui ont préalablement été passées au crible. A cette occasion j'ai pu proposer mes premières roses des vents. - depuis novembre 2014 (v7) je travaille directement à partir des messages synops importés d'ici, ce qui a pour mérite d’accélérer considérablement le traitement des données avec le maximum d'automatisations, et des contrôles qualités toujours plus poussés. A titre d'information, le poids du classeur excel contenant toutes les données d'une station, soit actuellement 14.9 années, est d'environ 45Mo (pour les stations qui diffusent 8 observations/jour) ou 70Mo (pour celles qui diffusent 24 obs/jours). Actuellement (13/12/2014), pour une station qui diffuse de façon horaire (24obs/jour), et rien qu'en temps machine, décoder les 127000 synops émis depuis le 1/1/2000 prends 16 minutes, le QC prend 9'30, et la première passe de génération des données quotidiennes et de rose des vent prend 26 minutes (une deuxième passe, plus rapide, est nécessaire après élimination/correction des dernières erreurs). EDIT 02/08/2016: Après de nombreuses optimisation de code ces durées ont été divisée par 5 ou 10 ! Voici maintenant une présentation des différents paramètres détaillés sur la fiche climatologique: Ils sont présentés sous forme de tableau avec les moyennes/totaux mensuels. Afin d'améliorer la présentation, les données sont formatées en couleur conditionnellement à leur valeur. Les températures sont hiérarchisée de haut en bas, des records de chaleurs aux records de froid en passant des les valeurs typiques de chaud, les moyenne, et les valeurs typique de froid: Txx: record mensuel de chaleur Tnx: record mensuel de tn haute 90-centile Tx et Tn: seuil de tn et tx hauts atteint ou dépassé en moyenne 3 fois par mois, que je définirais comme "coup de chaleur typique". Tn: moyenne des tn prises à l'heure précisée dans l'en-tête, soit généralement autour de 18h temps solaire local. Tx: moyenne des tx prises 12h après la tn, soit généralement autour de 6h J+1 temps solaire local. T: moyenne de toutes les observations synoptiques sur 24h (généralement une observation toutes les 3 heures, soit 8 valeurs/jour). NB: il ne s'agit pas de la moyenne (tn+tx)/2. 10-centile Tx et Tn: seuil de tn et tx bas atteint ou dépassé en moyenne 3 fois par mois, que je définirais comme "coup de froid typique". Txn: record mensuel de tx basse Tnn: record mensuel de froid Echelle colorimétrique retenue pour toute les t°: BLEU = -60°c; BLANC = 15°c; ROUGE = 50°c. Le choix de 15°c en t° neutre est simple: c'est grosso modo la moyenne annuelle mondiale. Seuils de t°: nombre de jours dépassant certains seuils de t°. J'ai conservés les seuils utilisés par MF en France afin de comparer avec des valeurs qui nous parlent (désolé pour les Québécois...), et j'en ai rajouté un autre: la "nuit tropicale" (tn>=20°c). NB: lorsque les tn et tx ne sont pas reportées explicitement mais que je dispose de suffisamment de données horaires ou tri-horaires, elles sont désormais estimées depuis la v7.32. Les tn ou tx estimées apparaissent en italique dans les tableaux de résumé quotidients. Biométéo: cet indice de température ressentie combine le refroidissement éolien et l'effet de l'humidité sur la chaleur. Pour le refroidissement éolien j'ai choisi le Windchill nord-américain dont voici la formule: avec Ta=température en °C et V=vitesse moyenne du vent en km/h. La plage de t° recommandée pour l'utilisation de cet indice est [-50°c - +10°c] mais je l'ai étendu jusqu'à +22.4°c: la formule donne des résultats bizarres entre 11°c et 23°c pour les vents faibles mais fonctionne encore bien pour des vents plus sensibles, je n'utilise donc le windchill sur cette plage que pour les cas où la formule donne une valeur plus basse que la t°. Au delà de 23°c elle ne donne plus rien de cohérent et n'a de toute façon plus de sens. Pour les effets de l'humidité j'ai préferé le Heat Index (HI) Etat-Unien, dont voici la formule, à l'Humidex Canadien. Parmi les 3 formules développées par la NOAA j'ai retenu celle-ci: La NOAA recommande d'utiliser le HI pour des t° supérieures à 27°c, cependant j'ai abaissé le seuil à 22.4°c avec la condition que le Td soit supérieur à 16°c et que le HI soit supérieur à 25 pour les températures comprises entre 22.4°c et 27°c. J'ai préféré le Heat Index à l'Humidex pour 2 raisons: - le Heat Index, contrairement à l'Humidex, prends en compte les hygrométries faibles pour abaisser la température ressentie. - le seuil d'humidité "sensible" retenu par le HI me semble beaucoup plus réaliste: un Td d'environ 14°c contre 7°c pour l'Humidex. Ce qui modère les résultats du HI là où l'Humidex part dans des valeurs délirantes. Exemple: avec t°=30°c et HR=60%, le Heat Index vaut 33 alors que l'Humidex grimpe à 38 ! Donc pour résumer, mon indice biométéo est le windchillpour les t°<23°c, la t° vraie entre 23°c et 25°c, et le Heat Index pour les t°>25°c Les stats de biométéo présentée ici sont: - les extrêmes mensuels absolus, ce sont des valeurs parfois estimées et minorées avec une marge d'erreur d'environ 1°. - la valeur moyenne sur 24h, et les 05-centiles et 95-centiles qui définissent la fourchette dans laquelle la température ressentie évolue "le plus souvent" (soit 90% du temps). - pour ces 3 dernière stats, le delta avec la température vraie, pour bien appréhender l'effet du vent ou de l'humidité sur les conditions moyennes, froides et chaudes. Td: point de rosée moyen sur 24h. Echelle colorimétrique: blanc si <16°c, tirant vers le vert entre 16°c et 27°c. Pourquoi ? On estime que la sensation de moiteur commence à se ressentir au seuil de 16°c. Et il n'y a que très peu de lieu sur terre qui connaissent un td moyen mensuel supérieur à 27°c. 05-centile et 95-centile de Td: Définissent une fourchette dans laquelle le Td évolue 90% du temps. Cela permet d'appréhender la variabilité de ce paramètre. HR: humidité relative moyenne sur 24h. 05-centile et 95-centiles: définissent la fourchette dans laquelle évolue l'HR durant 90% du temps Echelle colorimétrique pour l'HR moyenne: ROUGE = 25%; BLANC = 60%; VERT = 95%. RR: Cumul mensuel de précipitation. Pour éviter l'écueil des trous dans les données, je calcule d'abord une lame d'eau moyenne quotidienne à partir de l'ensemble des données quotidiennes disponibles, puis j'en déduis le cumul mensuel correspondant. L’échelle de couleur utilisée est basée sur le critère d'aridité définit par Köppen pour des Tm supérieures à 5°c: blanc correspond à P=2T, en dessous on tire vers le rouge jusqu'à 0mm, et au dessus on tire vers le vert jusqu'à P=10T (5x le critère d'aridité). Pour des Tm<5°c: Rouge = 0mm, blanc = 10mm, vert = 50mm. RR>=0.1mm et RR>=1.0mm: nb de jours avec précipitations supérieures ou égales à 0.1mm et 1mm, les 2 seuils les plus couramment utilisés pour définir un jour avec précipitation. Nébulosité: nébulosité moyenne, en octats. Echelle: BLEU = 1 octat, BLANC = 5 octats, GRIS = 7,5 octats. Les occurrences de ciel invisible (en cas de brouillard, neige ou obscurcissement par du sable ou de la poussière) codées '9' pèsent comme un ciel overcast (8 octats) dans la moyenne. Ciel Clair: Mesure l'occurence (en pourcentage) des situations avec ciel dégagé ou faiblement nuageux (max 2 octats). Ciel Couvert: Mesure l'occurence (en pourcentage) des situations avec ciel couvert ou quasiment couvert (7 et 8 octats). Inclut donc aussi les cas de ciel invisible. I: Insolation, total mensuel. Echelle: GRIS = 15h, BLANC = 170h, JAUNE = 350h Fract. I: Fraction d'isolation par rapport au maximum théorique. NB: 1. Beaucoup de pays ne diffusent pas l'insolation dans leur synop, d'autres oui mais pas pour les stations/villes les plus peuplées (Italie, Brésil par exemple). Lorsque les données d'insolation sont manquantes j'essayerais d'inclure les normales disponibles ça et là sur le web (généralement les normales CLINO 1961-90), auquel cas ce sera explicitement mentionné dans le paragraphe "sources". 2. Calcul de la fraction d'insolation: - pour les stations dont les données d'insolation sont d'anciennes normales (CLINO ou autre): la fraction est la normale mensuelle d'insolation sur la durée totale du jour solaire durant le mois (calculée ici, c'est une valeur tirée de calculs d'astronomie). - pour les stations dont les données d'insolation sont tirées des synop: la fraction est la durée moyenne mensuelle d'insolation sur la durée maximale potentielle. La durée maximale potentielle est estimée à partir des plus hautes valeurs d'insolation observées durant chacune des trois décade du mois, c'est donc une valeur tirée de l'observation. Elle est toujours plus faible que la durée du jour solaire, en raison de plusieurs facteurs: en général la durée maximale potentielle ne dépasse pas 97% de la durée du jour solaire en raison de la transparence de l'air, ou plutôt du manque de transparence, qui filtre les rayons trop rasants en début et fin de journée. En hiver sous nos latitudes tempérées ce ratio tombe souvent sous les 90%. Le présence de relief ou tout autre occultation du soleil d'origine non-méteorologique (immeubles) peut encore faire baisser ce ratio. Il sera donc hasardeux de comparer les fractions d'insolation entre les stations dont je tire les données des synop et celles dont je ne fait que reproduire les normales déjà existantes. Mais ces fractions sont toujours utiles pour comparer les mois entre eux lorsque l'on étudie une station donnée. Vis < 5kms, Vis < 1km: Visibilité horizontale. Temps (en %) passé sous les seuils de brume (5kms) et de brouillard (1kms). NB: N’inclus pas uniquement les conditions de brume ou de brouillard, mais aussi tout autre phénomène abaissant la visibilité: pluie modérée ou forte, neige et/ou poudrerie, sable ou poussière, pollution ou fumée.. . Pmoy ou SLP: pression atmosphérique moyenne réduite au niveau de la mer. ROUGE = 985hPA, BLANC = 1013hPA, BLEU = 1040hPA Pour les stations en altitude seule la pression au niveau de la station est parfois disponible. Elle sera alors notée Stn Pr ("station pressure") et présentée sans échelle colorimétrique. 05-centile et 95-centile de presssion: Idem que pour le Td. Vent moyen (ff): moyenne de toutes les mesures de vent moyen sur 10mins. 20-centile et 95-centile: Idem que pour le Td et la pression. Vent fort: Mesure l'occurence (en pourcentage) des situations avec vent moyen supérieur à 10m/s. Vent calme: Mesure l'occurence (en pourcentage) des situations avec vent moyen inférieur ou égal à 1m/s. Echelles colorimétriques: le vert désigne le "peu venté", le rouge désigne le "très venté". Median SNDPH: Hauteur de neige médiane à la fin du mois (glissante sur les 3 derniers jours). Neige au sol: Nombre de jours avec une couche de neige de 0.5cm ou +. Les couches le plus fines ou trop irrégulières reportées par la valeur '0cms' ne sont donc pas prises en compte. Enneigement continu: Définition de Environnement Canada, autorisant une pause de max 48h dans l'enneigement. Inclues: les dates moyenne de débit et fin de l'enneigement continu. Période hors gel: durée moyenne sans gel durant la saison chaude, avec les dates moyenne de première/dernière gelées de la saison froide. Records: Les records de Pression, HR, Td et de hauteur de neige sont tirés des observations horaires et ne sont pas forcément les valeurs les plus extrêmes qui ont pu être atteintes entre 2 observations de routine. Les records de RR sur 24h sont relevés aux heures d'observations routinières (par exemple de 06hTU à 06hTU J+1). Il peut donc y avoir des cumuls plus importants sur des périodes glissantes de 24h. Extrêmes annuels moyens: Extrêmes de t° basses et hautes et de RR24h atteints ou dépassé une année sur 2. Fournissent une bonne indications des conditions limites auxquelles on peut s'attendre si l'on passe une année sur place. Q, An: Que sont ces 2 colonnes, à droite du résumé annuel, pour chacun des paramètres présentés (t°, pression, Td, etc...) ? La première donne la variable Q qui indique le ratio (exprimé en pourcentage) entre le nombre de relevés valides utilisés et le nombre maximal possible de relevés. On a besoin d'un seul relevé valide de tn par jour, mais en revanche d'autres paramètres, comme le Td moyen, utilisent les n observations synoptiques quotidiennes (par exemple pour un mois de 31j une station synoptique à observations tri-horaires aura 8*31 = 248 observations - ou valeurs - maximales possibles). La deuxième colonne donne le nombre d'année ('An') durant laquelle des observations sur ce paramètres sont disponibles. La durée idéale étant de 30 ans pour établir des normales climatologiques. La variable de qualité Q et toutes les statistiques présentées pour un paramètre donné sont donc basées sur ces x années d'observations disponibles. On verra dans l'exemple de Vostok que tout les paramètres météo n'ont pas été disponibles uniformément au cours du temps. Encore 2 remarques sur cette variable Q: 1. Elle n'est donc pas qualitative mais quantitative... elle ne présume pas de la qualité des données (qui à priori est au moins "bonne") mais uniquement de la quantité de données valables disponibles. La qualité des données est vérifiée par moi-même, quelques petites erreurs peuvent passer à travers mais les plus grossières sont corrigées ou éliminées (voir comment /topic/82773-ogimet-comment-sen-servir/'>ici). 2. Si les cumuls moyens de RR sont déduits d'un échantillon de données quotidiennes de complétude Q cela ne veut pas dire que le résultat doit être majoré d'un facteur 1/Q, du moment que l'échantillon de données manquantes est bien réparti aléatoirement sur des journées avec ou sans précipitations... et je veille à ce que cela soit bien le cas. Köppen: Classification selon Köppen. Les références que j'ai utilisées pour établir d'algorithme de classification figurent toutes sur le wiki anglais de Köppen. Conditions moyennes aux heure synoptiques: Depuis le 30/04/2014 les mises à jour sont en v5.00 ou plus, est inclue une deuxième fiche présentant les conditions moyennes aux 8 observations synoptiques quotidiennes, à savoir à 0hUTC, 3hUTC, 6hUTC, 9hUTC, 12hUTC, 15hUTC, 18hUTC et 21hUTC. Cette fiche permet de visualiser pour chaque mois le déroulement d'une journée type, avec l’évolution diurne de la t°, de l’humidité, du vent, de la pression, de l'état du ciel et de la biométéo. Les échelles de couleur sont les mêmes que dans la fiche principale. J'inclue également des petits graphiques pour les mois de janvier, avril, juillet et octobre, sur lesquels sont décalquée les conditions astronomiques au 15 du mois (lever, coucher du soleil, et hauteur maxi sur l'horizon en nuances de jaune). Roses des vents: Depuis le 22/09/2014 et la v6.00 ou plus, présentation de roses des vents mensuelles. Elle sont regroupées par saison météorologique: Décembre-Janvier-Février, Mars-Avril-Mai, Juin-Juillet-Aout, Septembre-Octobre-Novembre. EDIT 28/11/2014: depuis la v7.00 les roses des vents sont calculées suivant un pas de 20° et passent par les directions suivantes: 005°, 025°, 045°... 325°, 345°. La courbe verte montre la prévalence des vents d'au moins 1m/s, celle en orange concerne les vents de plus de 5m/s (soit environ 10 noeuds ou 18km/h). Dans cet exemple chaque rond concentrique représente 4 points sur l’échelle de pourcentage, qui va ici de 0% à 12%. Les situations de vent calme ou variable n'apparaissent pas mais sont comptabilisées, si bien que la somme totale de chaque branche sur la rose des vents n'atteindra jamais 100%. Sur l'exemple suivant on peut par exemple lire qu'en janvier la prévalence des vents de sud ouest (SO) de 1m/s ou plus est d'à peu près 11%: Tableaux de résumés mensuels: Je proposerais des exemples de mois typiques ou remarquables pour illustrer la succession des types de temps qui composent le climat étudié. Voilà le tableau des pictogrammes qui détaillent le temps présent: #1. Ulan Bator. Dirigeons nous donc à présent vers le 1er exemple: Ulan Bator. La station synoptique est située à 5.2kms à l'ouest du centre-ville, à la limite entre l'urbanisation russe (barres d'immeubles et "espaces verts" qui ressemblent plus à des terrains vagues) et les banlieues de yourtes qui s'étendent à la lisière de la ville. Elle est positionnée sur une pente légère orientée face au sud, environ 50m plus haut que le fond de vallée: C'est un climat continental steppique froid, avec une sécheresse hivernale (BSkw selon Köppen): Les 2 caractéristiques du climat continental sont là: grande amplitude annuelle de t° (avec hiver froid), et maximum estival de précipitations. La variantes "steppiques" apporte des altérations suivantes: - sécheresse plus prononcée: seulement 12mm cumulés de novembre à mars, d'ailleurs la couche de neige s'en ressent car elle peine à dépasser les 6cms durant l'hiver. L'air est très sec au printemps. - ensoleillement fort en hiver. C'est février qui à la fraction d'insolation la plus élevée (72%) malgré le smog fréquent à Ulan Bator en hiver. Le ciel Mongol est souvent d'un bleu profond. - non visible sur les stats: le printemps est plus instable que l'automne, avec de très fortes variations de t° et des tempêtes de poussière. Un petit coup d'œil sur les courbes de t°... elles sont plutôt "jolies", pas trop cabossées, ce qui montre une certaine solidité du résultat malgré la relative faiblesse de l'échantillon de données (11 ans et 3 mois). A noter l'effarant 20.2°c de moyenne en juillet, à plus de 3°c d'excédent par rapport à la normale 1961-90: les années 2000 ont vu une succession d'étés caniculaires en Mongolie, dont juillet 2010 que l'on va voir bientôt plus en détail. EDIT 22/02/2015: ajout des tableaux horaires et des roses des vents Exemples de saisons: section réécrite le 26/05/2015 Voici un exemple d'hiver avec 2002-2003. Décembre est l'un des plus froid depuis 2000 avec -3.7°c d'anomalie, puis janvier et février sont plus cléments - surtout février avec une anomalie de +2°c. On y trouve un smog omniprésent, une couche de neige qui varie peu et une rare tempête de neige le nouvel an. Le printemps est une saison marquée par des variations de températures extrêmes. Voici 2013, dont le bilan neutre cache des mois contrastés: avril est froid (-3° d'anomalie), mai chaud (+1.8°c). Une fois la couche de neige disparue - généralement durant la première décade de mars comme ici -, la neige s'invite de temps en temps jusqu'à fin mai, où l'on peut passer de l'été à l'hiver en quelques heures. L'été peut être vraiment chaud, mais les douches froides restent spectaculaires. Voici 2011, où après un mois de juin normal juillet et aout se sont amusés à inverser les rôles: juillet 2011 est le plus froid depuis le début de ce siècle, aout le 2e plus chaud. Passé le 15 aout les tx supérieures à 30°c deviennent normalement rares. Enfin l'automne, là encore on garde 2011 car son bilan est très neutre - mais encore avec de grandes disparités: septembre fut largement sous les normes avec un coup de froid remarquable en milieu de mois, octobre fut doux façon été indien. Novembre fut parfaitement normal malgré l'arrivée brutale de la neige pérenne et du grand froid en début de 2e décade. Voilà pour ce soir, la suite dans quelques jours. Je ne me suis finalement pas si approfondi que ça sur la sélection des données mais je tiens à vous dire que j'apporte le plus grand soin à la vérification des valeurs suspectes en consultant directement les SYNOPs de la journée incriminées: en particulier tous les records (tnn/tnx/txn/txx) sont vérifiés.
  3. Climats du monde

    Stockholm la premiere semaine... pas la meilleure saison mais on n'y va pas pour la météo heureusement.
  4. Climats du monde

    #438. Nouadhibou Nouadhibou est la deuxième ville de Mauritanie (140 000h) et son seul port en eau profonde, ce qui le vaut le statut de capitale économique du pays. Ténérife (Sud) est à 790kms, Tindouf 1170kms, Tombouctou 1550kms: nous entrons dans une zone jusqu'à présent complètement ignorée depuis le début de ce fil. La zone est parfaitement plate. La ville est sur la péninsule du Ras Nouadhibou, qui mesure environ 55kms de longueur. L’environnement est donc très océanique. Voici une vue vers le nord-ouest. La station étudiée est sur l'aéroport, lui même cerné par la ville. La péninsule mesure environ 7 à 8km de large à ce niveau. L'océan est à 1.8kms de la station, mais certaines lagunes ne sont qu'à 900m. La péninsule etant partagée avec le Sahara Occidental, l'expansion de la ville est stoppée abruptement le long de la frontière. La principale raison pour laquelle la majorité de l'Afrique a été boudée jusqu'à présent dans ce fil est le manque de données: ici j'ai en moyenne 17% de relevés manquants, et 25% de reports de précipitations manquants. Plus que jamais je compte sur la fusion des synops et des METARs pour me constituer une base d'observations la plus complète possible... mais la cohabitation de données issues de matériels parfois différents est problématique, avec parfois des incohérences systématiques dont je me suis déjà pas mal plaint ces derniers temps (pour l'Espagne notamment). J'ai donc depuis quelques fiches commencé à harmoniser les données entre elles, avec pour principe de donner raison aux obs synoptiques lorsqu'elles sont en conflit avec les METARs et de corriger t° et Td des METARs en fonctions des écarts observés avec les synops. J'ai aussi instauré une sorte de "contrôle mutuel" du Td, pour éviter les dérives vers des valeurs trop élevées des capteurs en fin de vie : le Td des synops est remplacé par celui des METARs lorsqu'une telle dérive est détectée. A force de tests, de tâtonnements et de réglages le résultat commence à être opérationnel aujourd'hui, et cette fiche sur Nouadhibou a été rendue possible par cette nouvelle approche. Je suis en train de tester cette technique sur des fiches "à problèmes", comme celle de Beyrouth (beaucoup de synops manquants, valeurs de Td anormalement hautes), et l’utilisation des METARs de l'aéroport distant de seulement 3kms de la synoptique semble également prometteuse. Je vais aussi pouvoir retenter des fiches abandonnées, comme celle de Inuvik au Canada. J'ai également mis à profit le temps mort entre la fin de la série précédente et mon départ en vacances ce weekend pour ajouter un nouveau petit truc sur les résumés mensuels: l'estimation des rafales maxi de la journée lorsque aucune rafale n'est explicitée dans les synop ou les METARs. C'est un truc assez simple, où je suis allé assez prudemment (la valeur calculée ne dépassera jamais de plus de 15km/h l'obs de vent moyen la plus forte). Voici donc la ville de Nouadibhou avec ces nouveautés regroupées dans la v7.37. J'avais dit que "j'essayerais de pousser vers le sud en direction du Cap Vert", promesse tenue: le climat côtier du nord de la Mauritanie est dans cette continuité, à la fois très océanique et aride. A cette latitude il faut commencer à prendre l'ICA avec des pincettes, on trouve néanmoins une valeur fort basse (0.43, hyperocéanique) plutôt cohérente avec le lieu. L'aridité est très forte: nous sommes à la fois trop loin des perturbations hivernales d'origines polaires et trop en marge de la mousson estivale avec un l'océan pas assez chaud qui inhibe la convection. On retrouve donc une variante chaude de climat désertique côtier, avec deux timides maximum de RR, le second (celui d'octobre) étant corrélé à la température de l'océan. Le vent de nord dominant sur les roses des vents est un compromis entre l'alizé de nord-est et les brises océaniques de nord-ouest. L'Harmattan semble vouloir l'emporter en hiver, tandis que la brise océanique semble prendre le dessus durant la période de soleil haut. La résultante de ces deux vents souffle en tout assez fort toute l'année, et charge le ciel de poussières de façon quasi quotidienne. Sans surprise, les vents ayant une composante est (continentale) sont plus secs et plus chauds en toutes saisons, ceux avec une composante ouest (océaniqueà sont moins chauds et plus humides. Cela vous a peut-être sauté aux yeux sur le diagramme ombrothermique: la Tm calculée sur 24h est largement inférieure à la moyenne (tn+tx)/2. Cela vient du fait que la tx est souvent atteinte durant une courte pointe de chaleur à la mi-journée, avant l'arrivée d'une puissante brise océanique qui ventile le reste de la journée. De plus on trouve en toutes saisons une légère tendance à la grisaille matinale (max de nébulosité vers 9hTU) qui retarde un peu plus la hausse matinale des t°. Il m'a été très difficile de trouver des bons exemples de saison, la qualité des données étant particulièrement mauvaise durant la première moitié de ma période d'étude. Voici tout de même un hiver à priori très normal, le début 2017. C'est une saison très agréable où le la chaleur est très supportable et l'hygrométrie souvent basse. Malheureusement le sable et la poussière sont souvent gênants et la visibilité reste médiocre la plupart du temps. NB: comme toutes les données estimées les rafales max quotidiennes qui ne sont pas explicitées dans les METARs sont en italiques. L'évolution vers le printemps et l'été est très lente. Au fur et à mesure que l'on progresse vers l'été le vent de terre est de moins en moins présent. L'hygrométrie globale monte donc progressivement, et les chaleurs sèches continentales deviennent de plus en plus espacées dans le temps... mais elles sont aussi de plus en plus intenses, et les 40°c peuvent être approchés voire dépassés notamment en mai. Voici un exemple d'avril normal: les 35°c sont parfois atteints - pendant seulement 1h ou 2 - sous le vent de terre, et on trouve aussi des tx vraiment fraiches dignes de janvier. La fin de printemps est normalement assez monotone et marqué par la brise océanique quasi constante, hormis coups de chaleurs remarqué comme ce 39°c en juin 2009. Le niveau général de chaleur reste très bas, comparé à ce que l'on trouve dans l'intérieur du continent où les Txm sont facilement de 15°c supérieures à cette latitude. NB: ce mois de juin n'est pas très représentatif, on y trouve un ennuagement et une instabilité inhabituelle, mais qui ne laisse que des traces de précipitations. Voici un exemple centré sur la saison chaude et le principal pic de pluviométrie annuel - ou plutôt la période de l'année où les chances de voir de la pluie sont les plus fortes. Ici en 2012 on a eu un orage dans la nuit du 8 au 9/09 qui a donné 22mm. Et c'est tout (le 22/09 n'a à priori reçu que des traces) ! C'est en septembre et octobre que le thermomètre s'aventure le plus souvent entre 35°c et 40°c et c'est souvent là que l'on trouve les txx annuelles, lorsque la brise océanique commence à faire relâche. On trouve également en cette période les plus hautes tn et quelques pics d'humidité tropicale... bref c'est la saison la plus pénible. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, rendez-vous en novembre pour la suite !
  5. Suivi du temps ailleurs au Canada.

    Lethbridge est la ville qui connait le plus de jours de chinook par an. J'ai laissé cette ville de côté lorsque j'ai abordé l'ouest Canadien au printemps dernier, mais je n'oublierais pas de l'inclure dans une prochaine serie Canadienne.
  6. Climats du monde

    Je ne ferais pas l'ile de La Palma et ses multiples microclimats en fonction de l'altitude comme le souhaite @nicolass, je n'ai pas non plus exploré Madère plus en profondeur malgré le topo de @dann17 car seule la station de l'aéroport est sur le réseau synoptique. Mais je peux au moins faire un effort pour Ténérife, dont 5 stations sont actuellement présentes sur le réseau synoptique dont 2 qui partagent suffisamment de données pour mériter une fiche: l'aéroport de Ténerife Sud (TFS), traité hier, et l'aéroport de Ténérife Nord (TFN): #437. Ténérife Nord. Je n'avais en fait pas prévu de faire la fiche de Ténérife Nord car je n'ai que peu d'années avec des données H24, mais vos remarques m'ont poussé à faire un ultime effort pour achever cette série Ibérique et Macaronésienne avec cet aéroport, qui se situe dans la partie nord de l'ile à environ 600m d'altitude. Il dessert l'agglomération de Santa Cruz de Ténerife (7kms) et ses 500 000h, tandis que Ténérife Sud, distant de 53kms, est plus dédié au tourisme. L'ile de Ténérife mesure 85kms dans sa plus grande longueur: L'aéroport est construit sur un col, à 620m d'altitude: le relief est ouvert vers le sud-est et le nord-ouest, tandis qu'au nord-est et au sud-ouest il s’élève plus haut. Ici une vue vers le SSO, on distingue le Mt Teide (3718m) dans le coin supérieur droit, à 38kms de distance. Par rapport à TFS, le changement est radical: rien qu'en classif de Köppen, on passe directement du BWh (aride chaud) au Csb (océanique à été sec) sans passer par la case BS (semi-aride) ni Csa (méditerranéen "classique"... ici l'été n'est pas assez chaud pour y prétendre). La Tm annuelle perd 5.1°c en 540m de dénivelé, soit un gradient moyen de -0.94°/100m: c'est quasiment un gradient adiabatique sec, nettement au dessus des gradients normalement constatés (le plus souvent autour de -0.6°c/100m), signe que les subsidences, dues à la fois la la circulation générale atmosphérique (sous la cellule anticyclonique subtropicale) et aux turbulences de l'alizé contre le relief, régissent le temps durant la plupart de l'année. Les précipitations annuelles sont 3.8 fois plus importantes à TFN qu'à TFS: le site de TFN n'est pas du tout abrité des pluies océaniques provenant du nord-ouest, il semble même recevoir un surplus de nature orographique. Et ce n'est que l'un des aspects de l'humidité renforcée de TFN: on trouve beaucoup d'humidité et de précipitations peu mesurables dans les brumes et brouillards qui recouvrent régulièrement l'aéroport, les fameuses précipitations occultes dont parlais Dann à propos des hauteurs de Madère. L'HR moyenne annuelle est de 77% ici, contre 63% à TFS, et le brouillard est en fait bien plus fréquent que les stats ne laissent paraitre (1.1% soit 96h/an): d'une part les METARs ne reportent souvent que du brouillard partiel (PRFG) ou en banc (BCFG) - la station synoptique étant hors du brouillard tandis que la partie nord-ouest de l'aéroport est dedans -, et il me manque les observations nocturnes - période du cycle jour/nuit la plus propice au brouillard - pendant 12 ou 13 années de ma période d'étude. Le brouillard est bien sur provoqué par les bancs de stratus et de strato-cumulus qui effleurent le relief à cette altitude, et de telles conditions ont été l'une des causes du plus grave crash aérien de l'histoire (583 morts, à TFN): une bonne description de la météo au moment du crash est donnée dans le wiki anglais. Bien sur l'ouverture plus grande aux perturbations océaniques et toute cette grisaille pénalisent l'ensoleillement, qui perd 600h annuelles par rapport à TFS: 2260h/an contre 2860. Les vents sont canalisés par le col, et l'alizé de NNE est donc le plus souvent dévié au nord-ouest. Il écrase les roses des vents durant la période de soleil haut. Les vents de nord-ouest sont d'origine marine, frais et humides toute l'année. Le vent contraire, plus rare, est marqué par des conditions de subsidences marquées et des chaleurs sèches qui tranchent nettement avec les conditions habituelles. Voici un hiver normal, 2016-2017. Ce n'est plus du tout aussi agréable que les hivers de TFS ou Lanzarote, ici le gris l'emporte souvent et la pluie est assez fréquente... Cette saison ressemble beaucoup aux hivers de Terceira, aux Açores: mêmes températures, mêmes types de temps. Au printemps la montée des t° est aussi lente qu'ailleurs en Macaronésie, ainsi ce mois de mai normal a encore pas mal de journées fraiches: Là aussi des coups de chaleurs impressionnants sont possible dès mars ou avril. Revoici l'exemple d'avril 2002, et la comparaison avec TFS qui permet de constater le mauvais temps bien plus fréquent à TFN: Voici le même exemple d'été qu'à TFS, 2001, ici aussi très normal. Cet été est là aussi marqué par un coup de chaleur Saharienne début aout. En juillet on trouve des conditions de brumes, brouillards et faibles bruines assez récurrentes, que l'on a évidemment pas à TFS. Zoom sur le mois d'aout, et comparaison avec TFS. Les coups de chaleur peuvent être aussi fort ici à 600m d'altitude que sur la côte à TFS, comme le montre cet exemple en début de mois: BONUS: zoom sur un autre mois d'aout, 2010, avec deux coups de chaleurs bien plus intenses. Là encore, et c'est surprenant, TFN arrive parfois à égaler voire dépasser TFS lors de ces canicules: Enfin pour finir un mois de novembre normal, au milieu de l'automne et du pic de pluviométrie annuel: Voilà, c'est ainsi que se conclu cette série. Pour ceux qui veulent pousser plus loin on trouve une synoptique d'altitude de Tenerife sur Ogimet, nommée Izana (2367m). J'ai bien trop peu de données pour en faire une fiche, mais la consultations des données horaires un peu au hasard selon les saisons est intéressante: in semble notamment que l'on soit sorti de la tranche d'altitude humide de l'ile, et les Td en période hivernale sont souvent très, très bas. On retrouve aussi de rapides mais puissantes tempêtes pluvio-neigeuses, qui me rappellent ce que l'on avait vu à Assekrem, ce sommet du Hoggar à une altitude et une latitude voisines de celles de Izana. Je n'ai pas encore décidé de la suite, je sais qu'il reste les Iles du Cap Vert pour vraiment terminer avec la Macaronésie mais je ne sais pas encore si je vais arriver à quelques chose pour cet archipel. J'aurais peut-être le temps de pousser un peu vers le sud en direction du Cap Vert cette semaine si je suis chanceux avec les données disponibles, avant les vacances de la Toussaint où je serais quasiment absent du forum pendant les deux semaines de vacances.
  7. Suivi de l'ouragan OPHELIA (2017)

    L'ile de Man bien placée pour recevoir le châtiment d'Ophelia, actuellement 65 noeud en rafales (120 km/h), et du sable observé (probablement des plages de l'ile): EGNS 161520Z 18050G65KT 4000 BLSA SCT028 14/10 Q0998 TEMPO BKN010
  8. Suivi de l'ouragan OPHELIA (2017)

    Oui surtout que par exemple l'aéroport de Cork n'est pas coupé du monde et ses METARs continuent d'être diffusés normalement.
  9. Suivi de l'ouragan OPHELIA (2017)

    Un peu décevant que des stations pro Irlandaises ne tiennent pas le choc pour des valeurs de vent qui ne sont pas délirantes pour le pays.
  10. Climats du monde

    #436. Ténérife Sud. L'ile de Ténérife est la plus grande et la plus peuplée de l'archipel , avec près de 900 000h. Lanzarote est à 305kms, Funchal 515kms, Agadir 740kms et Casablanca 1040kms. C'est aussi l'ile la plus montagneuse, le Mt Teide culmine à 3718m. La station étudiée est celle de l'aéroport du sud de l'ile, Ténérife Sur. Il est à 55kms de la principale ville de l'ile, Sante Cruz de Tenerife, et 325kms des côtes Africaines. Vue vers le nord et le Mt Teide, distant de 26kms. La mer est à 1.7kms. NB: la txx d'octobre de la climatologie janvier 2000 - septembre 2017 présente sur cette fiche(36.3°c) a été largement battue avant-hier avec 38.6°c, au sein de l'énorme advection de chaleur à l'est d'Ophélia (cf également les 32.2°c signalés hier à Gijon / Aviles). Sympa quand l'actualité me rattrape dans ce fil Ténérife Sud est trois fois plus éloignée du continent que Lanzarote, pourtant cet éloignement ne se traduit pas par de gros bouleversements: l'ICA est en baisse de 0.05 point, de 0.55 à 0.50, principalement en raison du décalage thermique hivernal plus prononcé qu'à Lanzarote. Mais il fait presque aussi sec (on gagne 25mm ou 23% de RR annuelles, mais l'hygrométrie est encore un peu plus basse qu'à Lanzarote), les records de chaleurs sont aussi hauts (environ 43°c de txx dans les deux iles), et l'ensoleillement est similaire (proche de 2900h annuelles). Ici les Tm hivernales dépassent un peu les 18°c, mais pour les raison citées par Dann en commentant la fiche de Lanzarote je pense qu'on peut reprendre son appellation pour ce climat ci, à savoir que l'on a un climat aride subtropical chaud océanique. L'alizé est ici aussi bien constant et est tangent à la côte du sud de l'ile il souffle essentiellement de l'ENE. Les conditions ventées et la présence du relief se mêlent pour donner comme à Madère de fréquentes subsidences qui expliquent en partie l'hygrométrie vraiment faible de ce climat pourtant si océanique. Voici un bout d'hiver normal, début 2007. Cet période a aussi été montrée en exemple pour Lanzarote. Ici le temps semble un peu plus contrasté: la période douce et sèche de mi-janvier est vraiment marquée par de basses hygrométries, et le mauvais temps des 26-27/01 est bien plus virulent. Le plus souvent le temps est variable à beau, avec une douceur agréable. Décalage thermique oblige, l'été prend son temps pour arriver. Voici un mois de mai normal où la txx n'atteint même pas celles des mois d'hivers montrés ci-dessus. Cependant certains printemps sont marqués par des coups de chaleurs intenses de eux ou trois jours où les tx peuvent dépasser 35°c dès le mois de mars. En voici un exemple - chargé de poussières du Sahara - avec le mois d'avril 2002. Notez les hygrométries très basses lors de ces chaleurs, et les hautes tn sous le souffle incessant des subsidences nocturnes. Voici un été normal, 2001. Tout est très normal ici: les t° monotones et souvent proches de la normale, l'hygrométrie clémente, le beau temps et la rareté des précipitations. Il manque juste un petit quelque chose à cet exemple trop normal: un bon coup de chaleur, ici les 34°c de début aout sont loin de la txx annuelle normale (environ 38°c). Voici dont un deuxième exemple d'été avec le mois d'aout 2010, qui malgré son bilan normal a connu deux bons coups de chaleur, dont une pointe à 41°c. Remarquez comme le vent se renforce durant ces épisodes, il souffle directement du Sahara et sont interaction avec le relief de l'ile assure des subsidences les plus sèches et chaudes possibles. Enfin voici un mois de novembre normal pour illustrer l'automne. Même si cet exemple est normal, sans excès de précipitations, il faut savoir que comme ailleurs dans la région (Lanzarote ou Agadir) les pluies automnales et hivernales peuvent être très violentes, le record de RR24h sur la période d'étude est de 108mm le 11/12/2013. A suivre...
  11. Climats du monde

    Je me suis beaucoup servi de cette base il y a une dizaine d'années, notamment pour me constituer une climato de pays à l'époque bien présents dans cette base (Russie et Chine surtout). Il faudrait que j'y retourne à l'occasion, elle a en effet bien du s'étoffer. #435. Lanzarote. Lanzarote est l'ile la plus orientale des Canaries, elle compte environ 140 000h dont environ 40% vivent à Arrecife, la principale ville. Tenerife sud est à 305kms, Funchal 515kms, Agadir 435kms. La station étudiée est celle de l'aéroport, proche de Arrecife. La côte Africaine est à 129kms, L'ile d'El Hierro à 440kms. L'ile de Lanzarote mesure 59kms dans sa plus grande dimension et environ 20kms de large au niveau de Arrecife. Son relief est rugueux mais assez bas, l'ile est constellée de petit cônes volcaniques qui mesurent généralement 200 à 300m de hauteur. Cônes volcaniques et coulées de laves sont bien visibles sur l'imagerie satellite. Vue vers l'ouest. La station est à 500m du rivage. C'est vraiment un climat hybride, qui mélanges les éléments de plusieurs domaines: on pourrait parler de climat aride subtropical subméditerranéen, mais les Tm hivernales très proches du seuil de 18°c (17.6°c en janvier, 17.7°c en février) nous placent à la frontière des climats tropicaux et de la catégorie très particulières des déserts côtiers que l'on retrouve sur les façades ouest subtropicales. Et être si proche voire en marge du domaine tropical avec un maximum de RR hivernal provenant des queues de perturbations océaniques tempérées ce n'est pas banal ! On a déjà vu un climat de désert côtier à maximum pluviométrique hivernal, quasiment à la même latitude mais dans l'hémisphère sud: La Serena (30°S). Sauf que là-bas nul risque de glisser en domaine tropical puisque qu'il fait beaucoup plus frais, et que les Tm estivales de la Serena arrivent tout juste au niveau des Tm hivernales de Lanzarote. Le vent est quasiment toute l'année orienté au NNE, et l'on peut employer ici un terme déjà utilisé par Dann pour commenter la fiche de Madère: ce sont des alizés. 1350kms plus à l'est dans le continent Africain se trouve Timimoun (29°N), et c'est à partir de cette fiche que lors de notre exploration du Sahara Algérien j'avais mis en évidence la présence de l'Harmattan, vent que l'on peut qualifier d'alizé terrestre et dont on trouve ici à la même latitude le pendant océanique bien connu des marins. L'alizé souffle avec une très grande constance sur les Canaries, ici on a une valeur de vent moyen annuelle de 21 km/h, ce qui est plus qu'à Reykjavik. Voici un exemple d'hiver moyen, 2006-2007. Ici le décalage thermique n'est pas très important pour une station aussi océanique, donc j'ai recentré l'exemple d'hiver sur janvier (contre février pour les Açores ou Madère). Il fait le plus souvent beau même en plein hiver, et la douceur des t° fait que les Canaries ne connaissent pas vraiment de pause dans le tourisme: des charters se posent toute l'année à Lanzarote et dans les autres iles voisines. La pluie est rare et est concentrée sur quelques épisodes peu durables. Le décalage thermique estival est bien plus important qu'en hiver, si bien qu'il faut chercher le milieu du printemps en mai et que en juin on ne trouve pas encore de t° pleinement estivales. Des coups de chaleurs Sahariens sont possibles avec des txx potentielles supérieures à 35°c en avril et 40°c en mai / juin, mais ils restent rares et beaucoup d'années n'en connaissent pas, comme cet exemple très moyen pris en 2005. De temps en temps des nuages bas restent quelques jours et peuvent même donner des journées sans soleil, un phénomène comparable au june gloom des climats côtiers de la région de Los Angeles, en toutefois bien plus atténué. On continue avec 2005 pour un exemple d'été parfaitement normal (à part peut-être l'orage inhabituel du 18/08). On trouve encore de la grisaille intermittente de basse couche, et un alizé fort... le tout modère largement les températures et donne des conditions très monotones mais largement supportables, l'hygrométrie restant plutôt faible malgré l'insularité. Sauf que le Sahara n'est pas loin et donc de temps en temps il s'invite au coeur des Canaries: malgré l'absence de montagnes dignes de ce nom ici on retrouve alors des subsidences sèches et très chaudes de jour comme de nuit, et les t° s'envolent parfois de plus de 10°c au dessus de la normales, tn comme tx. Ces conditions peuvent êtres couplées à une visibilité réduite par la poussière saharienne, même si ce n'est pas le cas sur les 2 exemples contenus dans cet été 2005: Enfin on termine par un mois d'automne, mais un mois extraordinaire: novembre 2014 est de loin le mois le plus pluvieux de ma période d'étude, et responsable du pic pluviométrique de novembre sur la climatologie 2000-2017 (les données 1981-2010 ont un pic en décembre). J'avais déjà souligné la très grande irrégularité des pluies dans cette région en commentant la fiche de Agadir, ainsi que de leur potentiel diluvien. Ce mois de novembre 2014 est d'ailleurs repris dans la fiche d'Agadir, où il avait été aussi exceptionnel. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. Bon weekend.
  12. Quantification des hautes pressions en Europe de l'ouest

    M. Leroux... ca fait longtemps qu'on en avait plus entendu parler de celui là... Dès que j'ai vu 'AMP' j'ai stoppé ma lecture.
  13. Il y a eu une seule tx > 45°c sur 2000-2016: 45.1°c le 5/09/2016. Retour sur cet extraordinaire été 2017 à Fès. Les anomalies sont calculées d'après la climatologie 2000-2017. Cela commence dès le mois de mai, avec une anomalie de +4.7°c sur les tx ! Idem en juin. Cependant, aucun record mensuel de chaleur battu (mais probablement une pléthore de records quotidiens de tx sur ces deux mois). Juillet et aout continuent sur des excédents de t° importants, mais moins exceptionnels (+2.5°c à +2.8°c en tx). On trouve pourtant des tx extraordinaires, c'est probablement la première fois que l'on dépasse 46°c ici. Les excédents de t° plus modérés qu'en mai et juin viennent des coups de fraicheurs qui furent eux aussi notables: sur ma période d'étude 2000-2017 on enregistre ainsi la tnn de juillet le 1er (9.9°c) et la txn d'aout le 29 (24.6°c). Un été très contrasté, donc, mais globalement torride.
  14. Climats du monde

    Je n'avais pas prévu de deuxième fiche pour les Açores, dont le climat ne semble varier que par nuances le long des 600kms de cet archipel: c'est pour cela que je me suis cantonné à Terceira qui occupe une position centrale dans l'archipel. A l'avenir je pourrais peut-être rajouter quelques fiches: Ponta Delgada (08512 / LPPD) me semble disposer des meilleures données aussi bonnes que Terceira, mais je n'y vois pas un grand intérêt. Potentiellement plus intéressant, mais avec une partie des obs nocturnes manquantes (les METARs), je pourrais faire Santa Maria (08515 / LPAZ) et Flores (08501 / LPFL). Peut-être j'y reviendrais donc bien plus tard, comme je l'ai fait récemment pour compléter l'Islande. En attendant passons à la suite de la Macaronésie: Madère. #434. Funchal (Madère). Madère est une ile qui compte environ 290 000h, dont 112 000h vivent dans sa capitale, Funchal. Agadir est à 745kms, Casablanca 860kms, Lisbonne 965kms et Terceira 1150kms. L'ile de Madère mesure environ 50kms dans sa plus grande longueur et est très accidentée - c'est un paradis pour trekkeurs -. L'ile culmine à 1862m. La station étudiée est celle de l'aéroport, dans l'est de l'ile. La station est à 110m de l'océan, et à 13kms de la ville. Vue vers l'ouest. L'aéroport de Funchal est redouté des pilotes pour les conditions de vents changeantes le long de la côte, notamment lors de l'approche par le sud qui est courbe et se fait uniquement en vol à vue et pilotage manuel. Pas vraiment de droit à l'erreur ici: la piste a bien été rallongée avec des centaines de pilotis en béton, mais dans les deux sens une sortie de piste peut se finir dans l'eau. On doit pouvoir parler de climat méditerranéen subtropical hyper-maritime. L'ICA n'est pas aussi basse qu'aux Açores, mais tout de même une valeur de 0.35 n'est pas si courante. La sécheresse estivale est ici marquée, d'autant plus que l'hygrométrie n'est pas très élevée: c'est même un peu étonnant pour un climat aussi maritime, mais l’atmosphère est plus nettement plus sèche ici qu'à Terceira. J'y vois deux explications possibles: - la plus grande proximité de l'Afrique, avec des advections continentales sèches. - le relief qui provoque beaucoup de turbulences et de subsidences. Or ici sur les flanc nord de la cellule subtropicale de Hadley les subsidences sont particulièrement sèches. Le vent dominant est de nord à nord-est. C'est le même courant de nord que l'on a observé dans les plaines côtières de Maroc comme à Casablanca, l'écoulement entre le flanc est de l'anticyclone des Açores et le minimum thermique sur le Sahara. En hiver le vent de sud à sud-ouest d'origine perturbée arrive à se faire une petite place, il est souvent synonyme de mauvais temps. Voici deux mois d'hiver normaux, janvier et février 2003. Le temps est souvent mitigé, voire assez gris. On note pas mal de journées avec de très faibles lames d'eau. Les températures varient peu, l'hygrométrie un peu plus: certaines journées sont quand même bien sèches (50% à 60% d'HR moyenne) pour un milieu océanique. Deux mois d'hiver plus atypiques pour commencer. Comme pour les Açores certains régimes atmosphériques plus inhabituels (type NAO-) peuvent perdurer plusieurs semaines et apporter des anomalies sensible, notamment des excédents de précipitations. Voici donc deux mois bien arrosés: - Février 2005, froid, gris et humide. C'est le mois le plus froid de ma période d'étude. - Février 2010: doux, humide et tempétueux. L'un des 3 mois ayant dépassé un cumul de 250mm sur ma période d'étude (avec décembre 2009 et novembre 2012). Voici un mois d'avril atypique, marqué par un déluge de deux jours. Les pluies d'intersaison sont moins fréquentes qu'en hiver mais parfois très violentes. Un mois de mai normal pour illustrer le printemps: mai 2009. Voici un été très normal: 2010. Il fait généralement très beau jusqu'à mi-septembre, avec des températures très monotones et très supportables. Une fois de temps en temps une advection chaude et sèche d'Afrique du nord vient dérégler cette monotonie pour 24h ou 48h: l'hygrométrie plonge et le thermomètre monte, dépassant parfois largement 30°c. On compte trois épisodes de ce types en juillet et aout 2010: BONUS: juillet 2004 et le plus gros coup de chaleur Africaine de ma période d'étude. Certaines tn ont frôlé 30°c ! C'est le même épisode qui avait amené des t° records à Faro (tn 32°c / Tx 44°c). Ces épisodes de chaleur donnent des conditions parfois très changeantes au cours de la journée: dès que le vent devient un peu plus marin la t° redescend et le Td remonte, et c'est l'inverse dès qu'une nouvelle subsidence atteint le rivage et l'aéroport. Voici le déroulé heure-par-heure d'un autre épisode, en aout 2013: Enfin un mois de novembre normal pour illustrer l'automne et le pic pluviométrique de fin d'année: novembre 2016. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui.
  15. Climats du monde

    #433. Terceira (Açores) L'archipel des Açores compte 245 000 habitants. l'ile de Terceira occupe une position centrale dans l'archipel, Lisbonne est à 1555kms, Casablanca 1850 kms, Brest 2110kms et St John's 2290kms. Sur sa plus grande longueur l'archipel s'étend sur 615kms entre l'ile de Corvo et celle de Santa Maria. La plus grande agglomération est Ponta Delgada, au sud ouest de l'ile de Sao Miguel. L'ile de Terceira mesure 30 kms d'ouest en est et possède d'anciens volcans qui culminent à 1021m dans l'ouest de l'ile. Elle compte 56000h dont une grande partie vit à Andra de Heroismo, sur la côte sud. La station étudiée est celle de l'aéroport de Lajes, au nord-est, qui est une base majeure de l'OTAN et un aéroport civil de déroutement important pour le trafic nord-atlantique : c'est par exemple là que le vol Air Transat 236 s'est posé à court de carburant en 2001. Vue vers l'OSO. La station météo est à 400m de l'océan. Les falaise côtières font 40 à 50m de haut. A 1500kms de tout continent et à quelques centaines de mètres de l'océan ce climat est évidemment marqué par une océanicité extrême: l'ICA est de 0.26, presque à la limite (0.25) du climat océanique pur. Ce climat hyper-océanique est bien sur marqué par le vent sensible (18 km/h de moyenne annuelle) et une forte hygrométrie (80% d'HR moyenne, bien constante d'un mois sur l'autre). Le décalage thermiques est très marqué, avec un mois d'avril presque aussi frais que décembre. Et comme nous sommes aux Açores on pense évidemment à l'anticyclone du même nom: les pressions moyennes sont en effet élevées toute l'année, avec une moyenne annuelle de 1021 hPa. Pour mémoire cette valeur est de 1005 hPa à Reykjavik, ce qui fait une différence moyenne de 14 hPa entre l'Islande et Terceira au sein du dipôle statistique formé par l'Anticyclone de Açores et la Dépression d'Islande. Malgré ces hautes pressions dominantes la nébulosité est importante et l'ensoleillement médiocre (1840h annuelles), et à par au cœur de l'été les précipitations sont généralement abondantes. Parfois la cyclogénèse peut être importante (phases NAO-) et engendre de fortes tempêtes, et le mauvais temps peut même perdurer plusieurs semaines. Bien sur les extrêmes thermiques sont peu marqués, le gel est par exemple impossible le long de la côte. Les vents tangentent la plupart du temps la côte, on retrouve donc sur cette partie de l'ile surtout des vents de nord-ouest ou sud-est. Mais pas que: les secteurs chauds des tempêtes océaniques donnent souvent de forts et turbulents vents de sud-ouest. Voici l'hiver 2004-2005. Le bilan thermique des 3 mois est normal. Pour les RR c'est différent: janvier et février sont normaux, mars est marqué par une longue phase de NAO- (anomalie de pression: -13 hPa) et il en résulte un mois très pluvieux et tempétueux. Comme très souvent pour les climats océaniques les tn connaissent de plus grandes fluctuations que les tx: ici en hiver la fourchette entre 10-centiles et 90-centiles mesure environ 6°c pour les tn, à peine plus de 4°c pour les tx. Il faut aller en mai pour trouver enfin un printemps... voici l'exemple de mai 2016, bien normal et représentatif. On connait quelques journées douces mais pas encore de chaleur. Voici l'été 2001, avec un bilan de t° et de RR très neutre. On y trouve une seule tx > 30°c, ce qui est là aussi parfaitement normal (txx médiane 30.4°c, et 1.4 jours/an en moyenne avec forte chaleur). Après deux mois d'été généralement les plus secs de l'année les précipitations reprennent habituellement en septembre: en cette saison les Açores prennent parfois les reste d'anciens cyclones. Ici le cyclone Felix est venu mourir au large des Açores le 18/09 et il a été repris dans le rail cyclonique de l'Atlantique nord le 19, avec un changement de temps à la clé pour les Açores mais pas vraiment de précipitations notables. Même lors des mois les plus secs (comme ici en juillet) l'ambiance reste bien humide avec une HR importante et de petites bruines ou averses fréquentes. La chaleur centrée sur aout se ressent surtout par des tn très douces et un Td sensible. Enfin un exemple de milieu d'automne assez normal mais un peu gris, avec ce mois de novembre 2004: Voilà, c'est tout pour aujourd'hui.
  16. Climats du monde

    Non ce n'est pas "si pire"... c'est juste que l’hébergeur à modifié les URL des images, et la plupart de celles linkées correspondent maintenant à ces versions de taille réduite au lieu des images originales de taille normale. Je doit donc parcourir mes galleries d'images pour trouver les nouvelles URL des images pleine taille, puis éditer la fiche en question ici. Cela prends 5 minutes pour mettre à jour les 5 à 7 images d'une fiche, mais au bout d'1 quart d'heure j'en ai déjà marre et passe à autre chose...
  17. Climats du monde

    Les donnees H24 pour courdoue remontent à 2007 seulement. Je ferais surement une fiche à l'avenir, dans quelques annees. Mon hebergeur d'images me joue des tours depuis quelques jours et je vais devoir editer un bon nombre de fiches pour rectifier la resolution des images... ca va me prendre des semaines...
  18. Suivi du temps à OSLO ( Norvège )

    En effet, ce fut un très beau mois de septembre à Tromso:
  19. Climats du monde

    Vu les écarts constatés ici pour cet été c'est en effet du domaine du possible.
  20. Temps en Espagne

    CORDOUE: Données compilées vite fait, pas de climatologie de référence (c-à-d pas d'anomalies en pieds de pages). Des tx sensiblement plus chaudes qu'à Séville en juin et juillet (+1.7°c et +2.1°c), puis un écart plus resserré en aout (+1.2°c). Pourtant les rares coups de "fraicheur" sont également bien plus marqués ici, avec par exemple des tx de seulement 25°c le 6/07 ou 24°c le 28/08. Les amplitudes thermiques diurnes sont souvent impressionnantes ici, en fait Cordoue tient plus de Grenade que de Séville.
  21. Climats du monde

    J'ai fait déjà des "repérages" pour les données de ces iles et à priori on ne verra pas La Palma. J'ai retenu Lanzarote (60040/GCRR) et Tenerife Sur (60025/GCTS) car ces stations reportent H24 et sont assez espacées géographiquement (Lanzarote est deux fois plus proche du continent Africain). Il y a aussi l'aéroport de Grand Canaria / Las Palmas qui dispose de bonnes données mais il n'est pas si distant de Tenerife ou Lanzarote. Pour le phénomène décrit je ne sais pas trop, l'étage le plus humide semble en effet être celui qui se trouve le plus souvent dans la couche de nuages côtiers de type strato-cumulus. #432. Séville. Séville est une ville de 700 000 habitants intra-muros (plus de 1.1 million pour l'agglomération), évidemment bien connue pour être l'un des coins les plus chauds d'Europe... les vieux records farfelus d'avant le matériel moderne font état d'un 50°c au XIXe siècle... Pour les records plus modernes on en rediscute un peu plus bas. Faro est à 190kms, Badajoz 180kms, Malaga 150kms, Grenade et Tanger 185kms, Madrid 395kms. Séville est dans la basse vallée du Guadalquivir, une zone assez plane entre la Sierra Morena au nord et les cordillères Pénibétiques au sud. L'océan est à 75kms au sud-ouest et aucun relief ne se dresse entre celle-ci et Séville. La station étudiée est sur l'aéroport de la ville, à 10kms du centre ville, et du "bon" côté de celui-ci, c-à-d côté campagne. Sur la période d'étude le cumul annuel de RR est environ 130mm au dessus du seuil de semi-aridité de Köppen. L'ouverture vers le golfe de Cadix donne un ICA bien plus bas que celui de Grenade (0.92 vs. 1.05), et cette valeur inférieure à 1 milite pour la classification en climat méditerranéen comme Köppen le fait, avec cependant un été particulièrement torride. Comme d'habitude j'attends les indices de Dann pour voir si d'après lui ce climat reste en domaine tempéré ou penche dans la famille des climats semi-arides. Séville et Cordoue sont les deux villes de plus de 100 000h régulièrement les plus chaudes d'Europe en été, et se battent également pour les records de txx du continent pour une grande ville. N'oublions pas aussi Murcie, ensembles ces trois villes ont des txx proches de 47°c. Le record absolu fiable de Cordoue a été amélioré cet été avec 46.9°c le 13/07/2017. Celui de Séville serait de 47.2°c le 01/08/2003, mais cette valeur provient des METARs de l'aéroport... et il y a un hic: j'ai 2 bons degrés d'écart ce jour là entre le METAR et la synoptique durant les heures plus plus chaudes, par un vent très faible. Les autres jours voisins avec des brises un peu plus fortes l'écart se réduit à 1°c, mais le capteur du METAR reste systématiquement plus chaud et un bon soupçon de surchauffe plane sur lui. La tx finalement retenue pour se jour en faisant foi aux synops est de 45.2°c, elle est tout de même la 2e plus haute tx de ma période d'étude après le 45.9°c du 11/08/2012. Finalement, après avoir écarté ce 47.2°c, je ne connais pas le record absolu de Séville. Je sais que certains auraient préféré que je fasse une fiche de Cordoue, qui en raison de sa plus grande continentalité surpasse généralement un peu Séville en txx. Mais Cordoue ne possède pas d'aéroport majeur pour le pays et j'ai trop d'années sans aucun relevés la nuit. Les vents dominants vont parallèlement au fleuve, celui de nord-est est bien sur continental avec un air plus sec en toutes saisons. Le vent de sud-ouest est perturbé en hiver, tandis qu'en été c'est un courant thermique depuis le golfe de Cadiz vers la vallée intérieure du Guadalquivir. Il draine de l'humidité océanique qui heureusement est surtout sensible la nuit: le Td moyen au coeur de l'été est ici de 14°c, contre 9°c à 10°c à Grenade. Les heures les plus chaudes durant l'été voient généralement une baisse sensible de l'hygrométrie, aidant à mieux supporter la plupart des grosses chaleurs. Voici l'hiver 2016-2017 comme exemple: les t° sont très proches des normes, mais pas les RR: on a 50mm de déficit sur la moyenne de ma période d'étude. Mais celle ci est boostée par une poignée d'hivers pluvieux, dont l'hiver 2009-2010 qui cumule à lui seul 637mm (+249% !). La médiane de RR sur décembre-février est en fait de 132mm, contre une moyenne à 182mm. Du coup cet hiver est très représentatif puisque son cumul est justement celui qui a été déterminé comme valeur médiane. Le déroulé de cet hiver est assez irrégulier, avec une période sèche de presque 7 semaines de mi-décembre à fin janvier. BONUS: le début de la saison 2009-2010 si pluvieuse. Décembre 2009 est le mois le plus arrosé de ma période d'étude. Voici à quoi ressemble un mois d'avril moyen. Cependant son déroulé est un peu caricatural, avec l'arrivée du plein été au milieu du mois. Voici l'été 2008, très normal, trop même: aucune chaleur infernale vraiment digne de cette région, la txx n'est que de 41°c contre une valeur annuelle médiane de 42.6°c. De mi-juin à fin aout il y a cependant peu de répit, ce fut un été vraiment très constant dans la chaleur. Un autre exemple complet, l'été 2017, est visible ici: à part le mois de juin vraiment chaud c'est un exemple plutôt bon mais avec des variations de t° plus fortes, vers le bas comme vers le haut. BONUS: Aout 2010, l'un des plus chauds de ma période d'étude. Pas de txx incroyable cependant, ce sont les hautes tn qui font vraiment sortir de mois de l'ordinaire. Enfin un mois d'octobre normal, 2005. C'est le pic de RR annuel, avec occasionnellement une bonne pluie: c'est durant les mois de septembre à novembre que j'ai vu les plus gros cumuls sur 24h. Ici le 42mm du 11/10 est proche du maximum annuel médian sur 24h (47.6mm). Voilà, c'est tout pour aujourd'hui !
  22. Temps en Espagne

    Suite et fin du bilan de l'été 2017 pour quelques villes espagnoles: SEVILLE. A part la forte anomalie chaude de juin, les conditions de chaleurs n'ont pas perduré tout l'été, avec plusieurs retours sous les normales durant l'été. Cependant c'est le premier été depuis au moins 2000 à enregistrer des tx > 43°c pour juin, juillet et aout: les coups de chaleurs ont été bien vigoureux même si aucun record mensuel n'a été inquiété. Voilà, c'est tout pour ce bilan de l'été 2017.
  23. Climats du monde

    Peut-être en effet, d'autant plus que pour Dann le climat méditerranéen est maritime par essence. #431. Grenade. Dernière ligne droite de cette série pour la péninsule Ibérique: il restera après celle là encore une fiche avant de passer à la Macaronésie. Grenade est une ville de 240 000h, au pied de la Sierra Nevada, notamment célèbre pour son Alhambra que j'ai eu la chance de visiter il y a 30 ans... Malaga n'est qu'à 85kms, Almeria 130kms, Tanger 250kms, Oran 335kms et Madrid 365kms. La ville est dans une cuvette entre les chaines subbétiques et les chaines pénibétiques. Ce bel exemple d'enclavement va donner des amplitudes thermiques remarquables par temps calme. L'humidité maritime est bloquée par les chaines pénibétiques, dont bien sur la Sierra Nevada. On voit bien les zones les plus basses de cette cuvette, verdies par l'irrigation. La station étudiée se trouve dans ce creux, sur l'aéroport, à 17 kms du centre ville et 100m plus bas. Pour Köppen c'est un climat méditerranéen, point barre. Mais désormais je me méfie: - déjà la continentalité est forte, avec un ICA de 1.05. On est dans une variante semi-continentale d'abri. - la semi aridité n'est pas si loin, et il est fort possible que les outils de Dann nous placent dans le domaine semi-aride: la sécheresse estivale est aussi forte qu'à Malaga (environ 50mm de mai à septembre), avec une hygrométrie bien plus basse et donc plus "agressive". Et le reste de l'année est moins pluvieux qu'à Malaga, mais plus frais également... à affiner donc. L'effet cuvette joue en tout cas à plein avec des amplitudes thermiques diurnes fortes toute l'année et des vents moyens faibles. Les pluies semblent atténuées par le relief quelque soit leur provenance, océanique ou maritime. Le vent, quand il souffle, vient essentiellement de l'ouest. En hiver on peut y voir le zonal d'ouest, mais ce vent d'ouest est avant tout un vent thermique de vallée qui bien sur est plus fort en saison de soleil haut: ce vent est mis en branle par la grande pompe convective de la Sierra Nevada. Sans surprise le vent de vallée d'ouest est bien sur présent durant les heures chaudes, pour le reste c'est souvent un calme plat favorisant des grandes amplitudes de t°. Voici un hiver quasi normal (petit déficit de tx, notamment en février). On retrouve les types de temps déjà vus pour l'intérieur de l'Espagne: mauvais temps plutôt doux ou conditions calmes qui peuvent être douces et brumeuse ou fraiches et très ensoleillées. Lors des nombreuses nuits claires et calmes le gel est quasi systématique. BONUS: janvier 2005, mois le plus froid de ma période d'étude. Egalement un mois complètement sec (février 2000 est le seul autre mois hivernal de ma période d'étude à avoir été complètement sec). J'en est déjà parlé lors de la série sur le Maghreb ou la fiche de Almeria: janvier 2005 détient la plupart des records de froids de ma période d'étude dans la région, et c'est encore vrai ici avec la tnn 2000-2017. C'est un mois quasiment sans nuages, et aussi quasiment sans vent à part la pulsion arctique du 25/01. Les amplitudes thermiques remarquables s'enchainent, avec régulièrement plus de 20°c d'écart entre le jour et la nuit. Un exemple rapide de printemps avec ce mois d'avril normal. Encore quelques froideurs nocturnes en début de mois, et les premières chaleurs qui arrivent en milieu de mois. Eté 2012: le plus normal de ma période d'étude, l'absence totale de précipitation mesurable sur ces trois mois n'ayant rien d'anormal. Les tx sont caniculaires, mais comme à Madrid ou Badajoz elles sont rendues le plus supportable possible par les nuits pas trop chaudes et l'hygrométrie basse: on tourne quand même à 16°c de Tnm, ce qui est comparable à ma ville de Lyon par exemple (et l'on connait plus de nuits chaudes - tn>20°c - à Lyon qu'à Grenade !). Un autre exemple d'été, bien plus caniculaire (2017), est visible ici. Enfin on termine par un mois d'octobre normal, avec les dernières chaleurs et le retour des pluies. Ce retour est assez timide: pas de déluge méditerranéen à craindre ici, les pluies sont très atténuées par les cordillères pénibétiques. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui !
  24. Temps en Espagne

    MALAGA: Un été un peu à rebours du reste du pays: après un mois de juin chaud la suite de l'été fut moins chaude que la normale. La faute aux flux de sud récurrents qui ici apportent un air maritime tandis que l'intérieur du pays brûle. On retrouve donc un déficit notable sur les tx de juillet et aout, ainsi qu'une hygrométrie plus forte que d'habitude. Cette région se comporte un peu comme le littoral méditerranéen français, où sous les entrées maritimes on peut enregistrer les tx les plus basses de France pendant un coup de chaleur (je pense à Montpellier), et où l'on connait des pics de chaleurs décalé du reste du pays par bascule de vent d'ouest (région niçoise). Je continue pour Malaga avec le mois de septembre, plus riche en brefs coups de chaleur d'ouest que le reste de l'été: le bilan de t° est du coup excédentaire, et l'hygrométrie en nette baisse par rapport aux mois précédents. GRENADE: de l'autre côté des chaine pénibétiques c'est au contraire l'été à priori le plus chaud jamais connu, avec un incroyable coup de chaleur mi-juillet qui aligna 3 tx consécutives à 45°c. Contrairement à Malaga on a également une hygrométrie plutôt sous les normes, sous le foehn des montagnes côtières. Dans cette cuvette de Grenade et avec une hygrométrie aussi basse les amplitudes thermiques diurnes sont souvent extraordinaires, parfois 27 ou 28°c ! A suivre...
  25. Climats du monde

    Qu'est ce qui dans tes formules poussent ce climat vers la semi-aridité, alors que nous somme plus de 140mm au dessus du seuil de Köppen en RR annuelles ? Le faible nombre de jour annuel de RR, qui implique une certaine violence et irrégularités de celles ci ? Ou la forte sécheresse estivale ?