CP3

Membres
  • Compteur de contenus

    2 373
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de CP3

  • Rang
    Cumulus congestus

Personal Information

  • Lieu
    Vaucluse

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. En tous cas , même si la moyenne globale de la temperatue de l' air semble encore proche des records de chaud, cela semble etre different au niveau de la temperature moyenne de la surface des mers et océan .Celle-ci est mesurée bien basse depuis quelques mois d' après au moins une base de référence; le Cdas .
  2. A ce moment là , ils n' ont qu' à sortir leur stations météo de 1540 ainsi que leur images satellite ? Ce qui permetta alors de comparer de manière rigoureuse des données objectives. Une mesure précise du contenus en alcool d' un vin en 1540 ? Puis surtout ,en europe, si des arbres fruitiers peuvent produir deux floraisons annuelles , comme on peut l' observer ces 5 à 20 dernières années ,cela était très rare autrefois .Au sujet d' une seconde recolte cela est impossible car la production de fruit ne dépend pas que de la temperature , mais d' autres facteurs comme la luminosité notamment .Un soleil en double serait etonnant, à moins que ce soit aussi ce à quoi essaye de nous faire croire les dits climatosceptique .
  3. Ce soir les températures de point de rosée sont à nouveau assez remarquablement élevé entre Languedoc et Paca . Neanmoins on commence à en avoir un peu l' habitude .
  4. La température du point de rosée est une manifesestation directe du contenus en vapeur d' eau d' une parcelle d' air . Plus l' air contient de la vapeur d' eau plus la temperature du point de rosée est élevée .
  5. En tous cas , on peut observer des temperatures de points de rosée bien élevé entre Languedoc et Paca .
  6. Pour résumer , dans un contexte de fort contenus en eau précipitable et de forte instabilité convective ( cape ) ,un premier forçage ( sous forme d' anomalie basse de Pvu ) va circuler dans le courant de la nuit . Celui -ci s' appliquera alors à une masse d' air très instable et devrait alors entrainer un balayage orageux rapide accompagné donc d' orages parfois fort . C' est sur le Languedoc que lors de ce premier passage, les orages risquent d' etre les plus marqués .Puis dans un second temps à l' approche du forçage principale ( Axe de talweg d' altitude associé à son habituel anomalie basse de Pvu ) , une meso dep de basse couche devrait alors plus ou moins se câler près du delta du rhone coté Languedoc .De ce fait , ceci entraînera alors une zone de convergence stationnaire de vent en basse couche près de la basse vallée du rhone. Un forçage supplémentaire s' appliquera donc à la masse d' air . C' est à ce moment là qu' une masse d' orages stationnaire pourrait alors apparaître du côté de l' alimentation chaude et humide ( c' est à dire à l' est de la mésodep ). Néanmoins il reste encore des incertitudes au sujet de la stationnarité de cette méso dep . La dernière sortie d' Arome ,par exemple , la voit plutôt filer , mais ce n' est pas le cas de tous les modèles .
  7. Pour revenir au sujet du gros épisode de pluie de Jeudi dernier . Ces deux derniers jours j' ai eu l' occasion de circuler notamment entre le secteur d' Avignon et celui de Gordes dans le vaucluse . J' en ai alors profité pour observer les eventuelles traces de ravinements et de débordements de fossé . Cela n' a pas été sans rien pour tout oeils attentifs : grosses traces de ravinement partout dés le moindre petits chemins en pente de graviers ou de terre donnant sur la route , ainsi que sur d' importantes longueur de bords de fossé .Par endroit cela a très fortement raviné avec encore de gros épaisseurs de terre ou de graviers . La quasi totalité des routes ( chemin departementaux ou departemental ) ont été concerné en plusieurs endroits par des débordements de fossés . Avec des situations probablement assez impressionantes par endroit : Par exemple ,sur la D28 entre Morières les avignons et Saint Saturnin qui est une longue portion de route en pente rectiligne .Celle-ci a connus un important debordement de fossé sur quasiment toutes sa longueur soit plus d' 1 km . Cela se voit avec la présence de très nombreux monticules de terres et d' herbes sur les bords de fossés et les parapets de bouches ceci sur plus d' 1 km , cette eau a alors notamment probablement finis sur l' autoroute A7 au niveau du pont . Mieux valait donc ne pas se trouver là à ce moment là surtout qu' avec la pente l' eau a du prendre bcp de vitesse . Un autre endroit , c' est au niveau du rond point dit du four à chaux près du Coustelet : A cet endroit , il semble que le bassin de rétention près de la route ait débordé sous forme d' une vague , l' eau dégagé a ensuite couché tout un champ de cannes de provence en contre bas . Sur le sud vaucluse entre Avignon et le Luberon , les lames d' eau horaires observées ont alors souvent été de l' ordre de 40 à 60 mm puis vers les 60 à 80 mm autours du Luberon . A titre perso , j' ai le sentiment que les médias locaux ( dans le cas présent France bleu vaucluse ) a très largement minoré l' ambiance . Pour le moment le soleil est revenus .
  8. Cep indique du gros près de la basse vallée du rhône . A peu près comme ce matin . En sachant que ce modele là ne simule que partielement la convection contraîrement à Arome , ce dernier étant comme tout le monde le sait un modèle maille courte .
  9. Euro4 est quasiment le seul modèle à simuler la mésodep filer vers Paca .
  10. En fait il semble apparaitre que l' intensité de cet évènement devrait dépendre principalement du comportement de la mésodep , celle-ci pourrait plus ou moins stationné au large de la camargue selon les scenarios. La plupart des modèles la simule stationaire jusqu' à 14 h et arpege jusqu' à 17 . Ainsi la vallée du rhône , une partie ouest de Paca et un quart Est du languedoc pourrait etre sous l' influence de la convergence et en flux humide du tout début de matinée jusque vers midi ou en milieu voir fin d' après-midi .Au sujet de la derniere sortie d' Arome , sur le secteur concerné les pluies sont déjà tres actives en debut de matiné puis ensuite on sait pas du fait de ne pas avoir acces aux echeances suivantes . Néanmoins il est possible d' imaginer que ces pluies se poursuivent sur les mêmes secteurs jusqu' à midi ou 14 h voir d' avantage du fait du stationnement de la mésodep indiqué par quasiment tous les modeles .De plus avec l' action des forçages d' altitude , c' est vers la fin de matinée que les forçages synoptiques sont les plus forts ( Voir coupe des vitesses verticales ) .
  11. Au sujet de la nouvelle perturbation modélisé pour Lundi prochain . La synoptique générale prévus est comparable à la perturbation d' hier , avec notamment la formation d' une petite méso depression de surface couplé avec un fond de talweg barometrique d' altitude plus au nord . L' air advecté de méditerranée devrait également etre tres chaud et humide destabilisant donc la masse d' air avec l' aide aussi d' un air plus froid en altitude associé au fond de talweg . De ce fait , le contenus en vapeur d' eau et la Cape devrait etre similaire à l' evenement d' hier . Pourquoi pas aussi le develloppement d' une dep à coeur chaud ?
  12. Par contre la presqu' ile de giens ainsi que les secteurs plus à l' est pourrait peut etre finir par se le prendre en plein . Car ce systeme intense dérive plus ou moins légèrement vers le nord .
  13. Ne pas confondre les rafales descendantes et les courants de densité qui sont des manifestations de l' orage au flux général .
  14. Sur la dernière sortie 12 Z , le flux en basse couche reste à l' est sur tout paca jusqu' à ce soir. Ce qui n' etait pas le cas sur les avant dernières sorties , où ce dernier passait à l' ouest avec donc arret de la convergence et de l' alimentation en air tres humide . Ces petites meso dep sont en effet assez imprévisibles . Cela pourrait donc n' etre pas finis . Un gros corps orageux est peut etre entrain de se former . Mf ne maintient donc peut etre pas la vigi pour la déco .