Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

michel34

Adhérent Infoclimat
  • Posts

    72
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by michel34

  1. Bonsoir Je n'interviens qu'exceptionnellement. Mais là le sujet est trop important pour rester silencieux. Et d'ailleurs il est incroyablement dépitant qu'un tel sujet ouvert depuis janvier 18 n'ouvre sa 3ème page qu'aujourd'hui !! Je rebondis sur la citation ci-dessus. Evidemment que c'est cela qui est recherché: "se tourner vers la concurrence". Baisser la qualité, constater une diminution de la fréquentation ou de l'achat du service proposé (répondant de moins en moins aux attentes du public au sens large), et dire que finalement on va le fermer ce service. Vous ne voyez pas des similitudes concernant d'autres services dits "publics" ? Au hasard, les trains, l'école, la santé. Mais je m'embarque dans des considérations politiques proscrites ici, sauf qu'il s'agit de "politique" au sens de l'organisation d'une ville, d'une société, d'une communauté, et pas de politique des partis. Alors pour l'instant je continuerai à "militer" en achetant les bulletins de Météo France, et d'aucune façon j'irai acheter des services privés dont je ne connais en rien ni l'expertise ni les compétences et encore moins les objectifs. Et aussi, je continuerai à lire vos prévisions à court terme et moyen terme, où des personnes très pointues arrivent à partager leurs connaissances, et je les en remercie. Et c'est pour cela que je continuerai, aussi, à adhérer à l'association Infoclimat. Sauf si un jour, que je ne veux même pas imaginer, elle pouvait devenir "à but lucratif", avec pubs et autres inepties. Cordialement Michel
  2. Bonsoir Ces données existent dans la publithèque de MF. rubrique "climatologie", "données climatologique de base", choisir une station puis dans la liste des paramètres quotidiens chosir "durée de précipitations" (en minutes). C'est payant, mais en adhérant à Infoclimat, tu as 1000 points qui permettent d'avoir beaucoup de données gratuitement... Bonne recherche.
  3. Depuis 1982 inclus, la Tnx d'août et la Tnx absolue à la station de Montpellier-Fréjorgues est de 26,1°. Elle date d'août 1994. A voir avant 1982 s'il y a mieux...
  4. Je me permets d'intervenir, même si on est complètement hors sujet. Mais quand même... Encore faudrait-il qu'une situation avec 3 jours consécutifs avec Tn > à 22° et Tx > à 35° ait déjà été observée. Hors, depuis au moins 1982 inclus, il n'existe aucune série de cet ordre à la station de Fréjorgues. Aucune. Il y a une série de 3 jours de Tx > à 35° (juin 2003 et juillet 2015), mais à chaque fois les Tn n'ont pas dépassé les 22° durant ces 3 journées. Je n'ai pas cherché des séries de 3 jours consécutifs de Tn > à 22°, mais si elles existent, elles ne sont pas corrélées avec des Tx > à 35°. Après j'avoue n'avoir pas regardé les épisodes de 3 jours avec une "moyenne" sur 3 jours consécutifs de Tn > à 22° et Tx > à 35°. Donc si vous trouver un ou plusieurs exemples... avec vigilance orange "canicule"... Bref, cela pour dire que si l'on se base sur une corrélation statistique entre des événements climatiques et des événements sanitaires, encore faut-il que les premiers aient déjà été observés. Ce qui n'est pas le cas, ou cas rarissime, ce qui me semble, statistiquement parlant, peu fiable pour valider ces seuils. Donc sans remettre en cause les décisions des seuils pris pour le département de l'Héraullt, on peut comprendre l'incompréhension de certains.
  5. A Montpellier-Fréjorgues, Tx de ce 4 Novembre de 24,1 °. Record de Txx pour Novembre battu depuis au moins 1982 (je n'ai pas les données antérieures), détenu jusqu'alors par 1984 et 1994 avec 23,1 °.
  6. Lors du 27 avril dernier, nous étions en situation de "queue" de mistral, comme on dit... La bascule "mistral-brise thermique" a eu lieu après 16h à Fréjorgues permettant une Tx de 27,2°. On peut imaginer qu'à Montpellier-ville (donc station ACH) la bascule ait eu lieu plus tard; et ce après un laps de temps suffisant pendant lequel le vent a hésité entre mistral, brise et calme (type de configuration assez classique en fin de période de mistral), permettant alors à la température de monter à ce 29,9° (qui, certes, paraît bien haut, mais bon...). Pareillement, on peut imaginer qu'à Prades le Lez et à Saint André de Sangonis le mistral se soit maintenu toute la journée, d'où des Tx moins élevées. Si je comprends cette explication technique, cela voudrait dire que c'est plutôt par vent venant du nord (donc situation de mistral) qu'il y aurait risque de surchauffe (par effet d'écran)... et non par vent venant du sud (mieux dégagé)... Est-ce que je comprends bien ou bien est-ce l'inverse...? Désolé de poser cette question... C'est peut-être une explication supplémentaire à étudier, en effet... Cette station illustre une situation géographique particulière: 1/intra-muros d'une grande agglomération (donc bien spécifique et non-comparable aux stations voisines situées à la campagne), 2/assez souvent dans cette zone de "convergence" entre vent de terre et brise thermique. Tout à fait d'accord...! Et cette étude reste le seul juge ! A+
  7. Bonjour Juste ma petite expérience de "vieux" montpellierain... En situation estivale de chaleur avec brises thermiques, il est très fréquent d'avoir une différence de 3 à 4 degrés entre Fréjorgues et les quartiers Nord et Ouest de Montpellier (là où se situe cette station). Certes ce que je dis est "empirique" et ne remets nullement en cause toutes les restrictions techniques qui sont émises (et d'ailleurs très intéressantes). Mais l'été dernier quand on parlait de "surchauffe" lors des quelques journées caniculaires avec des 35° à Fréjorgues, je n'étais nullement étonné que cette station enregistre des valeurs autour des 38-39°... D'ailleurs cette même différence existe quand il fait 28° à Fréjorgues... et je peux garantir qu'il fait 31° dans ces quartiers de Montpellier..., situation extrêmement classique en été. En situation de vent du Nord (Tramontane ou Mistral) en été, la différence est, par contre, très faible, et c'est plutôt Fréjorgues qui est plus chaud. Par ailleurs, il existe une station, celle de Prades-le-Lez, plus au Nord Est de la ville qui enregistre des valeurs estivales de Tx tout à fait remarquables; peut-être existe-t-il, là, une réelle "surchauffe" liée à son emplacement... A+
  8. Bonjour, voici le récapitulatif des records absolus enregistrés à la station MF de Montpellier-Fréjorgues, période 1982-2009. JANVIER: RAS FEVRIER: RAS HIVER 08-09: RAS MARS: RAS AVRIL: RAS MAI: - Txm: 23,7° (précédent record: 23,4° en 2006) - Tmm: 18,9° (précédent record: 18,6° en 2001) - nombre de jours avec Tm >=20°: 10 jours (record de 2007 égalé) PRINTEMPS 09: RAS JUIN: RAS JUILLET: RAS AOUT: RAS ETE 09: RAS SEPTEMBRE: RAS OCTOBRE: - durée d'insolation: 230,1 heures (précédent record: 224,3 heures en 1983) - nombre de jours d'insolation >= 3/4: 21 jours (précédent record: 19 jours en 1983) NOVEMBRE: - durée des précipitations: 12,1 heures (précédent record: 13,6 heures en 2004) AUTOMNE 09: - Txm: 21,7° (précédent record: 21,5° en 2006) - 2 mois définis comme sécheresse (P<2T) (records de 1985 et 1998 égalés) DECEMBRE: RAS ANNEE 2009: - Txm: 20,7° (record de 1994 égalé) - nombre de jours avec Tx >= 25°: 131 jours (précédent record: 115 jours en 2003) - nombre de jours avec Tm >= 20°: 127 jours (précédent record: 116 jours en 2003) - nombre de jours avec orage: 8 jours (record de 1986 égalé) Voilà pour les chiffres de l'année 2009. A+
  9. Bonjour Pour illustrer le sujet, juste quelques données objectives de la station MF de Montpellier-Fréjorgues (ce n'est certes pas la ville "intra-muros" de Montpellier, mais concernant la neige, je pense, par expérience, que les données doivent être assez comparables). Donc, pour la période 1982-2008 (soit 27 ans): - nombre de jours de neige: 1,3 j. maxi: 6 jours en 1987 9 années avec 0 jour de neige (ce qui veut dire que 1 hiver sur 3 ne voit même pas quelques flocons virevolter dans le ciel de Fréjorgues...); - nombre de jours avec sol couvert de neige: 1,3 j. maxi: 13 jours en 1987 16 années avec 0 jour de sol couvert de neige (ce qui veut dire qu'à Fréjorgues la neige ne tient au sol qu'à peine plus d'un hiver sur 3...). Voilà pour les chiffres bruts, à comparer avec les autres villes du littoral méditerranéen...
  10. Bonjour 3 records pour la station MF de Montpellier-Fréjorgues, et ce pour la période 82-09 (je n'ai pas les données antérieures). 1/ ensoleillement pour le mois d'octobre 230,1 heures en 2009 170,4 h, moyenne 82-09 224,3 h en 1983, précédent record 2/ nombre de jours avec Tx >= à 25° pour l'année 131 jours en 2009 102,2 j, moyenne 82-09 115 j en 2003, précédent record 3/ nombre de jours avec Tm >= à 20° pour l'année 127 jours en 2009 102,8 j, moyenne 82-09 116 j en 2003, précédent record A+
  11. Bonsoir Apparemment un assez gros feu à l'ouest de Montpellier depuis le milieu de l'après-midi, vu de loin vers le secteur de Cournonterral-Aumélas... (pour rappel, 9,2 mmm de précipitations à la station MF de Fréjorgues en Septembre...!, faisant suite à 3 mois et demi de déficit important) A suivre
  12. Bonjour Je suis régulièrement ce sujet qui m'intéresse fort... Sauf, qu'à force, ça part un peu dans tous les sens. Alors, je me disais qu'il serait pas mal de revenir sur les définitions de la sécheresse (et accessoirement ça éviterait les remarques parfois peu aimables...). Alors moi, mon souvenir de néophyte total et simple passionné, c'est l'indicateur d'un mois de sécheresse qui est défini par P < 2T (P=précipitations, T=température moyenne), et ce pour un mois calendaire... C'est, si mes souvenirs sont bons, ce qui permet de définir, selon le nombre de mois de "sécheresse" un climat aride ou semi-aride. Par exemple, dans nos régions méditerranéennes, 3 mois correspondent à ce critère (juin, juillet, août), et ce sur une période climatique de référence (soit 30 ans). On parle là de climato et non d'une année précise. Donc, si vous me suivez, peut-être est-ce pertinent de considérer ce même critère pour chaque mois et chaque année, par exemple 2009, et voir, selon ce même indicateur quels sont les mois de sécheresse "objectivés" et non "ressentis"... C'est juste une proposition... A ma connaissance, c'est le seul véritable indicateur de sécheresse simple et communément admis et reconnu. Alors après il y a le nombre de jours consécutifs (cf le record actuel en cours de Toulon). Bien sûr qu'il a toute sa pertinence et qu'il m'intéresse comme vous tous. Maintenant, je ne sais pas dans quelle mesure il peut s'intégrer dans des relevés climatologiques (sauf à décrire une situation particulière d'une année x). Alors peut-être, l'indicateur précédent appliqué sur une période glissante (et non plus un mois calendaire) pourrait aussi être calculée, et ainsi permettre de voir que le seul seuil d'une journée à RR < 1 mm "élimine" un peu trop vite des situations de "réelle" sécheresse. Mais c'est certes beaucoup plus compliqué (par exemple, quel jour de départ doit-on prendre, etc...). Bon, voilà, c'était juste ma petite contribution au débat. A+ Michel
  13. Salut A Tignes actuellement, je confirme les très grosses différences d'enneigement à quelques kilomètres près. Si à Tignes, l'enneigement est correct, c'est vers l'Iseran que les hauteurs sont exceptionnelles, MF parle d'une date de retour de 30 à 40 ans pour avoir de telles valeurs. Alors, c'est vrai, avec les retours d'Est incessants, la randonnée doit être pratiqué avec prudence, mais hier, par exemple, on a pû profiter d'une descente de le Grande aiguille rousse (glacier des sources de l'Isère) avec 20 à 30 cms de poudreuse comme au meilleur de l'hiver...! Incroyable mais vrai ! Et sur les pentes Sud, il faut attendre 2-3 jours le cycle dégel-regel, et alors profiter d'une neige de printemps incomparable. Bref, la saison n'est pas encore terminée...! A+
  14. Bonjour Comme quoi, il faut toujours attendre la bonne date pour faire un bilan...! Au 31 décembre 08, le cumul de pluies à Montpellier-Fréjorgues (MF) est de 685,6 mm, soit + 9,6 % de la moyenne 82-08 (27 dernières années). Le littoral montpelliérain est donc aussi excédentaire cette année, bien que de peu..., faisant suite à 4 années consécutives de forts déficits. A+
  15. Bonjour A Montpellier-Fréjorgues, le cumul au 16 décembre est de 583,0 mm. La moyenne de la période 82-07 (soit les 26 dernières années) est de 623,3 mm. Le compte n'y est pas encore... Si le compteur reste à ce niveau jusqu'au 31 décembre 08, 2008 sera la 5ème année consécutive de déficit avec une moyenne (pour ces 5 ans) de 517,6 mm seulement (soit 83,0 % de la moyenne 82-07 pendant 5 années consécutives). A+
  16. Bonjour A Montpellier-Fréjorgues, en admettant que le mois de décembre soit équivalent à la moyenne de la période 82-07 (la période dont j'ai la totalité des données, soit 26 ans), on arrivera à une Tm de 15,1°. Sur les 10 dernières années, 2008 sera au 3ème rang des années les plus froides (moyenne étant de 15,4°); l'année la plus froide étant 2005 à 14,8°. Pour cette période donc, 2008 est une année "froide"... Sur la période 82-08 (soit 27 ans), 2008 sera au 13ème rang des années les plus froides, ou encore au 13ème rang des années les plus chaudes...! Et devinez la moyenne des Tm des 27 dernières années..., 15,1° bien sûr...!. Pour cette période donc, 2008 est une année absolument "normale"... Enfin, pour finir les comparaisons, la moyenne de la période 61-90 était de 14,2°. Pour cette période donc, 2008 est une année "chaude"... Chacun, donc, trouvera son bonheur, il suffit de choisir sa période de référence...! A+
  17. Bonsoir Apparemment une telle chute du glacier ne s'est pas produite de mémoire d'homme, mais bon, je n'ai que des témoignages parcellaires, le plus fiable étant un employé des remontées mécaniques qui travaille sur le secteur depuis 28 ans. La masse de glace décrochée s'est "fracassée" contre la face Sud du Dôme de Pramecou, face rocheuse de type falaise, faisant suite à un petit plateau glaciaire en contrebas de la face Nord de la Grande Motte. Ensuite, une grande quantité de glace aurait "rebondie" et aurait fait le grand saut en contrebas d'une énorme barre rocheuse qui surplombe le début de la vallée de Champagny. Si je peux, j'irai voir dans ce secteur dimanche ou en début de semaine prochaine. A+
  18. Bon, ça a l'air de marcher...! le 17 septembre le 18 septembre aujourd'hui, 1er octobre
  19. Bonjour J'avoue ne pas réussir à envoyer les photos... (car en plus je suis en bas débit, c'est dire si tout ça me dépasse un peu...). J'imagine que sur des sites plus spécialisés "montagne" il doit y avoir ces photos, maintenant. Aujourd'hui, sans pouvoir être allé sur le glacier, j'ai pu voir l'ampleur des dégâts de plus près, et les choses ne s'arrangent pas. En effet, la partie droite (quand on regarde la face Nord de la Grande Motte) de l'effondrement initial du 18 septembre, s'est elle aussi considérablement affaissée, sans encore s'être totalement effondrée. Bref, la fragilité de toute la face est vraiment très visible et la "perte" de glace continue... J'ai fais des photos (pas très bonnes car le temps est très nuageux aujourd'hui sur Tignes), mais on voit parfaitement la différence avec les premières images. Les dégâts s'accentuent...! Sinon, il semblerait que hier une équipe de spécialistes "glaciologues" soit venu au chevet du glacier... Si quelqu'un à des infos... A+
  20. Bonjour Il ne s'agit plus seulement d'une grosse chute de sérac, mais bien d'un "effondrement" (à ma connaissance inédit depuis très très longtemps) d'une partie du glacier de la Grande Motte à Tignes, plus précisèment la face Nord (en dehors du domaine skiable). Bien sûr, la chute en elle-même n'a aucune relation directe avec la météo, mais est-ce une conséquence du recul (autant en longueur qu'en épaisseur) des glaciers alpins...? En effet, le "plateau" glaciaire au pied de la face Nord (et situé au Sud du Dôme de Pramecou) a, comme l'ensemble du glacier, considérablement diminué en épaisseur ces dernières décennies et années. Par là-même, est-ce que cela n'a pas eu pour conséquence de "raidir" la pente de la face Nord, et donc, par voie de conséquence de rendre la masse de glace plus prompte à céder de par son poids...? En tout cas, c'est assez stupéfiant et grandement inquiétant pour l'évolution future; on distingue le rocher mis à nu et, malgré mes compétences nulles en glacier, j'imagine bien que cela ne peut que conduire à l'accélération de la fonte de la glace adjacente. A+ Michel PS: Malheureusement je suis trop nul pour arriver à mettre dans ce message 2 photos ! (prises par d'autres personnes que moi) qui illustrent de façon saisissante l'ampleur du phénomène. Demain, j'essayerai de prendre moi-même quelques photos et si d'ici là cela vous intéresse et, surtout !, si vous me dites comment faire pour insérer des photos dans un message, je les mettrai alors...
  21. Bonjour A la station MF de Montpellier-Fréjorgues, cumul total de pluie en Août 08 de 1,8 mm en 0 jour de pluie >= à 1,0 mm, record sur la période 82-08. A+
  22. michel34

    Tn élevées

    Bonjour Pour la station MF de Montpellier-Fréjorgues, la moyenne de la période 82-07 (soit 26 ans), est de 24,0 jours de Tn >= à 20°. Le record "haut" est détenu, sans surprise, par 2003 avec 59 jours, le record "bas" par 1984 avec 5 jours seulement... Enfin la Tn la plus élevée a été enregistrée en 1994 avec 26,1° (pas les données sous la main pour vous dire quel jour exactement...) A+
  23. Bonjour Au 31 mai 08, 221,8 mm à la station MF de Montpellier-Fréjorgues, donc. Soit 97,1% de la moyenne 82-07 ("ma"série complète...), donc rien de vraiment extraordinaire en soit... Le fait marquant est le nombre de jours >= à 1,0 mm qui s'établit à 30 contre 24,1 en moyenne ces 26 dernières années. Sinon, pour l'année, la moyenne 82-07 est à Montpellier-Fréjorgues de 623,3 mm (et la moyenne "officielle" de la période 61-90 est de 699,1 mm). Par contre, effectivement, le cumul s'élève très vite au fur et à mesure que l'on rentre dans les terres. A+ Michel
  24. Bonjour A Montpellier-Fréjorgues (station MF), 2 records pour la période 82-07: - insolation de 2836 heures (précédent "record" en 1998 avec 2798 heures); - nombres de jours de précipitations >= à 1,0 mm de 36 jours (précédent "record" en 2006 (!) avec 39 jours). Qui a dit que cette année 2007 était inintéressant et à oublier...??? A+
  25. Bonjour 533.9mm a lattes (proche de montpellier) Bonjour A Fréjorgues, à quelques kilomètres de Lattes (4 ou 5 tout au plus...), le total des précipitations au 30 novembre est de 414,6 mm. Je suis donc un peu étonné par le chiffre cité, étant donné la configuration géographique identique (à savoir plaine littorale, sans aucune "modification" de terrain..., à la différence du Grau du Roi situé de l'autre côté de la baie d'Aigues-Mortes, donc soumis à des variations pluviométriques pouvant être importantes). Les différences que l'on peut avoir avec d'autres postes (comme Grables par exemple, cf un intervenant régulier), sont, quant à elles totalement possibles et justifiées; il n'est pas rare, notamment lors d'épisodes de pluies méditerranéennes, d'avoir de fortes précipitations dans les quartiers nord de la ville de Montpellier et seulement quelques gouttes au sud de la ville, donc à Lattes, donc aussi à Fréjorgues, et à Palavas (par exemple)... Voilà, juste pour vérifier ce total un peu "haut"... A+
×
×
  • Create New...