clem11

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    4 537
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    3

1 abonné

À propos de clem11

  • Rang
    Cumulonimbus capillatus
  • Date de naissance 24 mars

Personal Information

  • Lieu
    Clermont-Ferrand

Visiteurs récents du profil

459 visualisations du profil
  1. Suivi du cyclone MARIA (2017)

    C'est quand même dingue cette année le nombre d'iles des petites et des grandes antilles qui se seront faites dévastées par des ouragans ! C'est de l'acharnement à ce niveau là
  2. Oui je me doute mais l'été c'est quand même au dessus niveau pression touristique même si il est clair qu'en dehors des sentiers battus c'est pas la foule qu'il y a ahah. Comme dit @bernardt60. On peut encore se retrouver seul au monde entouré des seuls moutons islandais. En tout cas merci tout le monde @mottoth. @rvbo.
  3. C'est en effet assez incroyable. En saison chaude le seul soucis c'est les touristes il y en a vraiment beaucoup au point que l'on ne se sent pas dans un pays parfois. C'est dingue de se dire qu'il y a plus de touristes que d'habitants. Mais les paysages sont extraordinaires Merci Laurent ! Toujours aussi fous ces pays nordiques
  4. Bonjour à tous, J'ai eu l'occasion de partir plus de 3000kms tout autour de ce magnifique pays qu'est l'Islande. Ce périple nous a amené jusqu'aux confins du pays : dans les fjords reculés du nord-ouest, sur la péninsule du Snaefell, sur la côté sud déchirée entre glaciers et sable noir, dans les plaines fertiles du cercle dor ou encore dans les contrées reculées du Landmannalaugar ou des highlands. Voici à travers un certain nombre de photos le récit de mes aventures. L'arrivée s'est faite à Reykjavik notre point de départ et d'arrivée. Une ville sympathique mais qui ne m'a pas laissé un souvenir transcendant au niveau architecture. On notera malgré tout une certaine douceur de vivre plutôt bienvenue avec les 10C et le crachin qui nous accueille. Voici la statue de Leifur Eriksson face à la cathédrale de style très particulier. Après 2j sur place nous partons vers le cercle d'or avec différents arrêts tous aussi différents les uns que les autres. On commença par Thingvellir où la faille qui parcourt le paysage est incroyable ! C'est ici que les plaques américaine et eurasienne se séparent laissant un spectacle incroyable ! Suivant cette route à travers des paysages très variés et assez fertiles, et avec une météo qui va enfin en s'améliorant (on voit enfin le soleil !!!), nous nous arrêtons successivement aux Bruarfoss puis Geysir et Gullfoss. Les premières citées sont des chutes d'eau à la couleur incroyable qui surgissent au milieu de la bruyère. Geysir est un espace géologique très impressionnant avec ses geysers, ses fumerolles de souffre et ses hordes de touristes. En photo voici le geyser Strokkur envoyant son jet à 20m de hauteur toutes les 10min. Enfin Gulfoss est une des cascades les plus connus d'islande avec un débit très fort et une vapeur d'eau pulvérisée à des hauteurs faramineuses ! Cette journée nous amènera jusqu'au Landmannalaugar. Une route défoncée de 30kms nous amène au camping au milieu de nulle part. Je n'avais jamais vu des paysages aussi lunaires qui contrastent fort avec les paysages verdoyants du cercle d'or. Nous y avons passé 3j et avons pu profiter des paysages dignes de peintures : névés, couleurs variées, champs de lave, plaines d'alluvions, champs de cendres, cratères de souffre, lac volcanique... Un paradis pour tout amateur de nature. La route nous mène après cette étape fort enrichissante vers la partie sud de l'île. Comment ne pas être saisi à la vue des paysages qui s'offrent à nous ! Des cascades magiques, des landes battues par les vents, des plages de sable noir, des langues glaciaires tous les 5kms, des icebergs... Bref la liste est longue. Voici ici le fameux Eyfjallajökull sous son dôme de nuages. Comme vous le voyez le ciel était encore d'un bleu éclatant et les températures correctes à défaut d'être douces mais c'était sans compter sur la tempête qui s'annonçait. Arrivés vers Dyrholaey je voyais une bande de nuage qui n'annonçait rien de bon. Et diable que c'était vrai ! Un vent en rafales à 130km/h toute la nuit, ce fût du sport pour monter la tente... Voici l'arche de Dyrholaey et une vue sur la plaine qui balaye le bas de l'Eyfjallajökull. Le lendemain le vent soufflait toujours très fort aussi nous décidions de faire un bon peu de voiture pour dormir 100kms plus loin que prévu car le vent devait basculer de l'est au NE et ainsi nous envoyer encore des salves peu agréables toute la nuit. Sur la route impossible de manque le Jokulsarlon et la Diamond beach. Un lieu hautement inspirant et des lumières extraordinaires. Je n'ai pas de mots pour décrire ce lieu les images parlent d'elles mêmes : Quelques huttes typiques sur la route : Et enfin à peine la tente posée à Djupivogur à l'entrée des fjords de l'est que le ciel nous offre un coucher de soleil à couper le souffle. Les lumières arctiques n'ont pas finies de me fasciner. A chaque saison elles sont différentes mais les couleurs sont toujours tellement incroyables. Malheureusement le lendemain le temps était très maussade. Une visibilité quasi nulle, beaucoup de brouillard, pas plus de 10C mais au moins le vent nous avait lâché ! Quel régal quand même lorsque j'ai enfin sorti la tête du brouillard au bout de plusieurs heures de route et que j'ai aperçu cela devant moi : Mais toujours des cascades sorties de nulle part, ici les Dettifoss au débit gargantuesque de 200m3/s : Des lieux inhospitaliers, un désert de pierres et de cendres, des volcans et pas un seul arbre (vous me direz cela ne change pas du reste du pays) ; j'admire les gens qui habitent ici à l'année même si ces lieux sont majoritairement dépeuplés. Les routes nous mènent ensuite aux abords du lac Myvatn. Les photos sont hautement réprésentatives de cette région : des champs de géothermie avec marmites de boues, fontaines de souffre, grottes à l'eau bouillante (celle de Game of Thrones pour les connaisseurs ) et champs de lave. Le temps n'étant pas terrible sur ces quelques jours on décide de filer rapidement vers les fjords du Nord-Ouest pour devancer le mauvais temps et profiter d'un peu de soleil. Sur la route nous faisons une halte vivifiante dans la péninsule du Vatnsnes. Un lieu très océanique avec ses colonies d'oiseaux et de phoques, ses plages et ses marées et ses landes battues par les vents. Au milieu de tout ça un rocher qui trône ici : le Hvitserkur, reste d'une ancienne coulée de lave. Les fjords du Nord-ouest s'offrent enfin à nous pour 4j. Des paysages de bout du monde avec des routes en assez piteux état par endroits, beaucoup de poussières et des fjords qui contrastent fortement entre la couleur de l'eau et de la roche. Ces plages caribéennes se partagent la mise avec des criques abritant de nombreuses sources chaudes forts agréables lorsque le soleil tombe... Des cascades majestueuses comme celles du Dynjandi (100m de haut pour la plus grosse) : Des plages de sable rosé... Avant de repartir plus vers le sud nous faisons une dernière excursion au Latrabjarg, vastes falaises abruptes tout à la pointe occidentale de l'europe. Ici des colonies de sterns arctiques, de goélands, de mouettes tridactyles et de macareux nichent sur les versants des falaises. Le fameux macareux moine que voici : Pour finir une photo prise au bout de la péninsule du Snaefellsnes au coucher de soleil (23h30 quand même à cette période de l'année, fin juillet) et les falaises d'Arnastarpi au sud du Snaefelljökull le fameux volcan qui inspira Jules Verne (pas celui qu'on voit sur la photo mais celui beaucoup plus gros qui se cache derrière dans les nuages ). En espérant que ces photos vous auront plu ! Ce pays est fantastique, quoique rude, mais je souhaite à chacun de pouvoir un jour s'émerveiller devant ses splendeurs.
  5. Suivi du temps dans le Massif Central

    Petite photo à main levée prise sur Chamalières vers 21h30, c'est pas fou mais les lumières étaient incroyables !!! Un rouge comme je n'en avais jamais vu avec les intras qui flashaient non stop c'était top.
  6. Suivi du temps dans le Massif Central

    Pas grand chose en pluie ou vent sur Clermont par contre un festival d'intras et de spiders dont certains vraiment pas mal ! On respire enfin Edit : Enorme impact à l'instant !!!
  7. Vagabondages auvergnats

    Quelques photos d'hier soir lors du feu d'artifice à Carcassonne. Ca fait du bien de retrouver la maison !
  8. Suivi du temps dans le Massif Central

    Premier coup de tonnerre de la journée sur la chaîne des Puys. Clermont va prendre une averse sur la figure très bientôt. Moi qui donne vers le Nord je l'avais pas vu arriver.
  9. Suivi du temps dans le Massif Central

    CLermont fin d'aprem depuis Chamalières. Petite cellule à l'avant du front orageux qui aura finalement éclatée derrière car rattrapée par l'arrivée du front orageux par le Sud-Ouest.
  10. Suivi du temps dans le Massif Central

    C'est en train d'éclater sévère sur le Pdd. Je suis en vue directe sur les hauts de Chamalieres franchement Ya du dynamisme. Avec l'humidité ambiante qu'on se paye l'énergie est là. Edit : le radar commence à avoir une sale gueule.
  11. Suivi du temps dans le Massif Central

    Oui c'est l'assemblage du pano qui a fait ça je vais essayer de corriger le truc.
  12. Suivi du temps dans le Massif Central

    Retour de chasse avec @Dralfot, rien de fou mais j'ai ça à proposer.
  13. Suivi du temps dans le Massif Central

    Très gros flashs au sud ! Ca remonte droit sur Clermont toute cette affaire.
  14. Suivi du temps dans le Massif Central

    Passage en orange du 63/15, c'était prévisible. A suivre tout ça en live, pour l'instant le temps est calme et la température agréable à Clermont. Pas mal de nuages encore.
  15. Vagabondages auvergnats

    Quelques photos de mes aventures récentes Trekk au val de courre (sancy) : We rando dans le Cantal autour du cirque de mandailles, 35kms dans les pattes, camping au puy mary et vues magnifiques ici depuis le Puy de Chavaroche : Crépuscule sur le Puy Mary : Crépuscule vers le soleil couchant, des lumières incroyables : Lever de soleil tout aussi magnifique après une très courte nuit et un mal de dos affreux : Base orageuse vers Pont du Château la semaine dernière : Hier soir au couchant depuis le Puy d'Alou : Vue vers le Sancy depuis le Puy d'Alou : Expo pleine nature Horizons Sancy : Et une base sympa aujourd'hui depuis le plateau de Gergovie en compagnie de Dralfot :