Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

mm91

Membres
  • Content Count

    5145
  • Joined

  • Last visited

About mm91

  • Rank
    Orage monocellulaire

Personal Information

  • Location
    Gif sur Yvette (plateau, alt. 163 m). NO Essonne. 30 Km SO de Paris.
  • Site web
    http://icare.cinq.free.fr/meteo/

Recent Profile Visitors

2926 profile views
  1. Non, tu peux rester ! Bien vu ! J'ai corrigé (mais c'était exprès pour voir s'il y en a qui me lisent ) merci
  2. Message publié sur suivi du temps en IdF et suivi du temps dans les régions centrales Première journée de l'année sans dégel (gel depuis hier 18h) (sauf si remontée avant minuit !...) T. mini -3.9°C à 3h35 T. maxi -0.2°C à 12h20 Ta -1.5°C (baisse très lente) brouillard givrant toute la journée. (j'ai bien l'impression que ma girouette est bloquée par le givre depuis 15h15; elle ne bouge plus du tout alors que l'anémomètre mesure toujours un peu de vent) Hier en vol (ulm) dans le gâtinais (entre Pithiviers - Montargis) de très beaux effets d'ombres des cirrus sur la couche de brume au dessous de moi, très belles lumières jusqu'au coucher du soleil. Mais surtout une magnifique inversion (très bien prévue par les émagrammes de météociel), avec 4°C au sol et 9°C à 2000 mètres ! Belle démonstration du sol qui se refroidit par rayonnement et refroidit l'air... (je pense que c'était pareil en IdF). Une autre remarque à propos de la belle journée d'hier (mercredi 4 décembre): jusqu'à la veille au soir MF prévoyait très couvert le matin (nuages bas) et se ne dégageant qu'en fin d'AM. Ce n'est que le matin même que MF prévoyait soleil toute la journée (ce qui s'est bien vérifié). Cela confirme bien la difficulté de prévoir la formation de la brume et des nuages bas, et leur dissipation par temps anticyclonique et stable.
  3. Message publié sur suivi du temps en IdF et suivi du temps dans les régions centrales Première journée de l'année sans dégel (gel depuis hier 18h) (sauf si remontée avant minuit !...) T. mini -3.9°C à 3h35 T. maxi -0.2°C à 12h20 Ta -1.5°C (baisse très lente) brouillard givrant toute la journée. (j'ai bien l'impression que ma girouette est bloquée par le givre depuis 15h15; elle ne bouge plus du tout alors que l'anémomètre mesur toujours un peu de vent) Hier en vol (ulm) dans le gâtinais (entre Pithiviers - Montargis) de très beaux effets d'ombres des cirrus sur la couche de brume au dessous de moi, très belles lumières jusqu'au coucher du soleil. Mais surtout une magnifique inversion (très bien prévue par les emagrammes de météociel), avec 4°C au sol et 9°C à 2000 mères ! Belle démonstration du sol qui se refroidit par rayonnement et refroidit l'air... (je pense que c'était pareil en IdF) Une autre remarque à propos de la belle journée d'hier (mercredi 4 décembre): jusqu'à la veille au soir MF prévoyait très couvert le matin (nuages bas) et ne se dégageant qu'en fin d'AM. Ce n'est que le matin même que MF prévoyait soleil toute la journée (ce qui s'est bien vérifié). Cela confirme bien la difficulté de prévoir la formation de la brume et des nuages bas, et leur dissipation par temps anticyclonique et stable.
  4. Si je peux me permettre, et sans contredire toutes les explications et solutions déjà proposées, Je trouve, comme Tornado08, que le "défaut" décrit par doddyfab n'est pas du tout évident. Ne serait-il pas possible d'enregistrer (ou simplement surveiller) la température, au mêmes endroits, par un autre moyen (pour comparer) ? Ton système de mesure a-t-il une inertie thermique (et électronique) particulièrement faible ? (ou trop faible ?) Remarque: doddyfab peux tu publier des courbes sur une plus longue durée (journée par exemple) pour que l'on voit mieux la présence ou non de ces variations de température.
  5. Peut-être faudrait-il préciser ceci: La puissance (donc la portée) de l'émetteur radio est proportionnelle au carré de la tension. Cela signifie que lorsque la tension de la pile baisse, la portée baisse encore plus rapidement. Si la distance (ou les conditions de réceptions, parasitage, etc.) sont près de la limite de portée, une baisse de la tension des piles peut faire passer en dessous du seuil même si cette tension est au dessus de l'alarme (tout le reste peut parfaitement fonctionner). De plus, l'émission (qui dure très peu de temps) est ce qui consomme le plus; pour une pile déjà faible c'est elle qui fera encore plus chuter la tension, donc la puissance émise, etc... C'est pour ces raisons qu'en général, quand les piles faiblissent (même sans alarme), c'est la transmission qui s'en ressent en premier, alors que tout le reste fonctionne bien. La seule solution, pour éviter de changer les piles sans arrêt (ou au moindre doute), est de ne pas se trouver trop près de la limite de portée (ce qui est difficile à savoir !) C'est le gros inconvénient de la transmission radio. . . .par piles. Pour info et comparaison: sur mes 4 stations (La Crosse, mais même principe que Davis sur ce point), la transmission s'arrête vers 2.5volts (nominal 3 volts) (et l'alarme de pile n'est jamais allumé; je ne connais même pas son seuil). Depuis 15 ans je tiens un tableau de tous les changements de piles avec toutes les causes et conséquences de ces changements.
  6. Quand c'est tout l'environnement qui est en neige fondante c'est une masse énorme qui impose la température de 0°C à l'air et au capteur (si pas de soleil et pas de masse d'air de température différente arrivant d'ailleurs). Dans ce cas on peut s'en servir pour étalonner le capteur si on trouve une température qui sort de sa précision (ça n'a jamais été mon cas). Par contre Sebaas avait l'air de dire que c'était plutôt l'abri qui était couvert de givre (givre fondant puisque température constante), et s'il fond c'est que la température extérieur est supérieure à 0°C. Dans ce cas c'est plus logique qu'il y ait un gradient entre le capteur et l'abri (et ceci est confirmé par les 0.8°C qui sont positifs et non négatifs !). Je comprends bien ton raisonnement de dire qu'autrefois, toujours dans le cas de glace fondante sur l'abri, l'écart était plus petit, et donc que ça aurait tendance à prouver que c'est le capteur qui a légèrement dérivé; mais il faudrait, dans chaque cas regarder la température extérieures (*) Par exemple si cette fois (avec l'écart de 0.8°C) la température extérieure était plus élevée que les autres fois (avec l'écart de 0.3 ou 0.4°C), cela signifirait que c'est seulement le gradient qui est plus grand, et non le capteur qui a dérivé. Mais on entre là dans les "pouillièmes" et on dépasse largement les erreurs de mesure de toutes sortes. Je ne pense donc pas qu'on puisse conclure. (*) mais peut on se fier à la température de MF dont tu parlais (puisqu'ils devaient avoir le même problème) ? On (tu !) peut aussi regarder l'ensoleillement (dans le cas des 0.3 0.4°C et dans le cas des 0.8°C) qui a tendance à créer du gradient; l'ensoleillement était-il plus fort cette foi-ci ?
  7. Je me place strictement sur le plan technique de la mesure de la température (c'est ce que je connais le mieux !) Et ce qui suit ne contredit en rien d'autres conseils concernant la gestion d'une station météo IC de montagne (que je connais un peu moins bien). Donc: En regardant bien ton graphique et surtout ton tableau, je vois effectivement une température parfaitement constante, de -0.8°C ce jour-là entre 7 heures et 17 heures; cela fait 10 heures à exactement -0.8°C (à la résolution près qui est de 0.1°C je crois). Cette constance parfaite ne peut pas s'expliquer par l'effet isolant de la neige (ou givre) ("effet igloo") qui ralenti seulement les variations de température (encore une fois, dans l'effet "igloo" on ne parle pas de palier de température; relisez le post cité par Thundik81). Il s'agit donc bien de la température de la glace (ou neige ou givre...) fondante (*) à la précision du capteur (+ou- 0.6°C), se rajoute la précision de la mesure: il peut très bien, par exemple y avoir un petit gradiant constant entre la glace fondante et le capteur. Donc le fait que tu trouves 0.2°C (ou même 0.1°C, si on rajoute la résolution) de plus que la précision du capteur ne veut absolument pas dire que ton capteur n'est pas bon. Et donc ne surtout pas appliquer de correction. (*) je me répète: - si cette glace fondante était sur l'abri, il est possible que la température extérieure était différente, dans ce cas la mesure de l'air ambiant (extérieur) est effectivement faussée, mais ne surtout pas appliquer de correction (qui ne serait valable que dans un cas très précis et peu reproductible). - si cette glace (neige) fondante était dans tous l'environnement (comme les cas que j'ai cité chez moi), c'est bien la température de l'air ambiant que l'on mesure, elle n'est donc pas faussée. Mais le tout petit écart ne suffit tout de même pas pour dire que le capteur n'est pas juste; Donc pas de correction non plus. J'ai pas mal d'expérience sur ce type de capteur (j'en ai trois en permanence dans le même abri) et je peux te dire qu'il vieillissent pratiquement toujours par une dérive de la mesure de HR; pour la température, soit elle ne marche plus du tout, soit elle reste dans les spécif. constructeur (sans garantie à 100% !)
  8. Fred parle bien d'un palier thermique à température fixe et proche de 0°C alors que l'"effet igloo" ne parle que d'un ralentissement de la variation de température (effet isolant thermique). Bien entendu si l'igloo est en train de fondre c'est les deux cas à la fois ! et il fera 0°C dans l'igloo pendant toute la durée de la fonte, même s'il fait +10°C dehors ! (générateur de température à 0°C + isolation)
  9. Je viens de lire entièrement cette discussion (très intéressante bien sûr), mais on y parle uniquement de l'effet isolant thermique de la neige, qui réduit les amplitudes thermiques (dans l'abri, au sol, etc.), appelé "effet igloo". Mais ceci n'a rien à voir avec l'effet constaté plus haut par Ffred qui est la température fixe et constante à 0°C de la glace fondante. Dans le cas présent (neige fondante): S'il y a de la neige fondante uniquement sur l'abri, cela va effectivement fausser la mesure de l'air extérieur ambiant de deux façon: -imposer une température proche de 0°C -isoler de la température extérieure (qui peut être différente de 0°C) Dans tous les exemples que j'ai montré ci-dessus, c'est bien tout l'environnement qui est à 0°C (couche de neige fondante au sol dans tout l'environnement) , et l'intérieur de l'abri (non entièrement obturé par la neige) mesure bien la température réelle et non faussée ! (mon abri peut être ventilé mécaniquement, lors de ces enregistrements cela ne changeait absolument rien sur la température mesurée)
  10. La manip du contrôle d'étalonnage à 0°C n'est pas très difficile à faire: Quelques glaçons et un peu d'eau dans une bouteille thermos, le capteur trempe dans l'eau (attention il faut étanchéifier le capteur), on remue bien et on bouche la bouteille thermos, on attend la stabilisation de température Je l'ai fait avec trois capteur SHT75 différents et je tombais toujours dans la précision donnée par le fabricant (0°C ± 0.6°C) voir éventuellement mon post du 28 mars 2018 dans cette discussion: https://forums.infoclimat.fr/f/topic/52418-ws2300-et-capteur-thermohygro/
  11. fonte de la neige le 30 janvier 2019 (avec échelle dilatée): Le capteur (SHT75) est donné pour ± 0.6°C vers 0°C (voir éventuellement: http://michel.mo.pagesperso-orange.fr/meteo/Sensirion_Humidity_and_Temperature_Sensors_SHT7x_Datasheet_V5.pdf ) Dans cet exemple je suis à -0.2°C, Mais comme expliqué plus haut il faut réunir certaine conditions pour pour que la température dans l'abri soit exactement à la température de la neige fondante. C'est pour cela que j'ai écris, pour ton cas, "c'est pas si mal" ! (sais-tu quelles étaient ces conditions ?)
  12. pour bien comprendre la loi physique: ce n'est pas parce qu'il fait 0°C que la glace fond, mais bien que c'est la glace qui fond qui fait 0°C ! Ici (IdF) comme bien souvent la neige tombe avec des températures déjà proche de 0°C, à la fonte le phénomène se passe pratiquement à chaque fois; exemples: entre 16 et 20heures entre 18 et 22 heures entre 14 et 17 heures: 29-30 janvier 2019 entre 22 heures et 5 heures: et ainsi de suite... on peut s'amuser à retrouver tous les jours de neige (depuis 2005), ici: http://icare.cinq.free.fr/meteo/neige_totale.htm et retrouver les enregistrement de la date correspondante ici: http://icare.cinq.free.fr/meteo/choixdunedate.htm bonne recherche !
  13. Non, non ! ce n'est pas un problème , ni de sonde ni d'autre chose: C'est la température de la glace (ou neige) fondante qui se trouve dans tout l'environnement; c'est comme cela qu'on étalonne un thermomètre ! (et trouver 0.8°C pour le tien, c'est pas si mal): Je rappelle le principe physique fondamental: pendant toute la phase de fonte et quelque soit la température ambiante la température de la glace fondante est, par définition, de 0°C. Et bien entendu, s'il y a une grande surface de neige fondante, c'est elle qui donnera sa température à l'air ambiant. Il ne faut pas qu'il puisse y avoir de gradiant de température, par exemple avec du soleil ou une masse d'air (vent) de température différente qui arrive. Il faut donc simplement un temps couvert, stable et sans vent; était-ce bien le cas ? Voir éventuellement ce sujet:
  14. Pas le moindre flocon hier, y compris sur le trajet Gif sur Yvette - Cergy à peine quelques gouttes de pluie (0.3 mm à Gif dans la journée). Pourtant la prévision de MF de la veille était "pluie et neige mêlée" avec Lpn 100 mètres et surtout la prévision d'hier matin était passée à "neige généralisée" et Lpn 0mètres. Seule l'absence de vigilance pouvait faire penser à de très faibles chutes. Je sais que la prévision de neige (surtout par isothermie ?) est difficile, mais je suis tout de même un peu étonné. Je suis habituellement plutôt admiratif de la fiabilité des prévisions MF, surtout à très court terme comme hier. Surtout sans entrer ici dans le débat sur la fiabilité des prévisions en générale (ni même de MF en particulier), à votre avis y a-t-il eu hier un phénomène particulier expliquant cette erreur de prévision de neige ? merci pour votre analyse. Ici, hier: pas de soleil T min 0.7°C T max 3.8°C Aujourd'hui: gel de 0h50 à 9h45, Tmin -2.1°C à 8h45 Soleil (depuis son lever), ciel entièrement dégagé.
  15. C'est un long débat sans fin.... (voir éventuellement sur Internet) Mai, d'expérience on peut dire: Les NiCd ou NiMH (plus grande capacité), rechargeables, ne se justifient que pour des appareils à grosse consommation ce qui n'est pas le cas de nos station météo. La tension plus faible fait que la transmission radio est plus faible (proportionnelle au carré de la tension) De plus leur durée de vie et assez imitée et elles sont moins fiables que des piles. Malgré la tentation d'économiser des piles, pour cette application, je recommande plutôt les piles (alcalines de préférence). Elles perdent de la capacité au froid, mais vu les faibles consommations des stations météo, c'est négligeable. PS: pour la protection de l'environnement, ne pas les changer inutilement au moindre défaut de l'appareil... Une bonne habitude à prendre et d'écrire dessus la date du changement.
×
×
  • Create New...