Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

laurent_caen

Membres
  • Posts

    290
  • Joined

  • Last visited

About laurent_caen

  • Birthday 06/07/1983

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Tout à fait d'accord sur le fait que cet été est largement plus agréable que les derniers que vous avons connus. Le sens de mon message était plutôt de dire que, d'une semaine qui s'annonçait comme une semaine chaude sans plus, on en arrive à une semaine franchement chaude, susceptible d'engendrer de réels problèmes d'inconfort thermique dans les logements. Et par extension, que c'est le lot de chaque période anticyclonique estivale prolongée à Paris.
  2. Tant mieux pour vous alors. Votre appartement est traversant ou pas ? C'est en étage intermédiaire, au RDC ? Quelle est l'exposition ? Est-il récent, ancien, quel est le mode constructif...? Perso, en ayant fermé volets et fenêtres toute la journée et en les ayant laissés ouverts toute la nuit quitte à dormir avec la lumière de la ville (et du jour le matin), je ne suis pas descendu en-dessous de 26,5°C ce matin au plus frais. Donc la perception de cette semaine en termes de chaleur peut être très différente selon les configurations de son propre logement. Pas vraiment de cet avis. De mon point de vue, c'est autant la température minimale que la température maximale qui conditionne le ressenti d'une canicule. L'inconfort se présente d'ailleurs davantage la nuit lors du sommeil qu'en journée car une température excessive durant le sommeil ne permet pas au corps de se reposer.
  3. Il est 1h27, et il fait encore 28°C dehors selon le thermomètre de mon balcon (dont le béton a bien chauffé toute la journée donc on est très loin d'être sur une température normalisée 😂) mais toujours est-il qu'il fait 27 dans l'appart et que ça ne descend pas... Vous avez combien chez vous les Parisiens et non Parisiens 🙂?
  4. Dans le 19e aussi, et je confirme : 27°C dans l'appart en ayant laissé les fenêtres et volets fermés toute la journée. Et là malgré les fenêtres grandes ouvertes, ça ne baisse absolument pas... Le trio îlot de chaleur urbain + appart non traversant + exposition sud ouest fait mal... En fait, dès qu'il fait beau 2 jours de suite en été à Paris, il fait trop chaud dans l'appart.
  5. Merci beaucoup, je n'avais pas connaissance de cette rubrique sur MF, j'avoue ne pas trop m'y retrouver depuis la refonte du site :).
  6. Bonjour, Je m'interroge sur certaines valeurs de précipitations maximales sur 24h affichées sur Infoclimat. Pour certaines stations, les valeurs me semblent absolument énormes, comme par exemple pour le Cap de la Hève (Le Havre) : https://www.infoclimat.fr/climatologie/normales-records/1981-2010/le-havre-cap-de-la-heve/valeurs/07028.html On a des valeurs de : - 252mm le 15/09/1986 - 170,4mm le 06/07/1986 (la même année !!) - 142mm le 18/06/1994 - ... S'agit-il de bugs ou bien y a-t-il eu de telles pluies diluviennes ? A noter que la plupart des valeurs les plus hautes semblent apparaître dans les années 1980/90, comme si depuis il ne se passait plus rien. Pareil, pour Caen, la valeur de 183,9mm le 19/08/1996 m'étonne beaucoup : https://www.infoclimat.fr/climatologie/normales-records/1981-2010/caen-carpiquet/valeurs/07027.html Si quelqu'un de MF peut confirmer ou infirmer ces valeurs, cela m'intéresse beaucoup :) ! Bonne soirée, Laurent
  7. MF prend la période 1991-2010 et non 1981-2010 justement à cause du changement de matériel qui s'est opéré au début des années 90 : passage des héliographes de type Campbell aux héliographes de type Cimel (même si dans la réalité, toutes les stations n'ont pas changé de matériel dès 1991, par ex pour Montsouris ça s'est fait en février 1992, mais bref). Si MF réduit la période de référence pour conserver une homogénéité dans les données, ce n'est pas pour rien... Là désolé mais tu compares des choux et des carottes : à Paris-M jusqu’à fin janvier 1992, les capteurs étaient de type Campbell, de février 1992 à janvier 2012, de type Cimel et depuis la mesure se fait par pyranomètre… Et tu ne peux pas non plus en déduire un éventuel écart-type car les différences observées peuvent provenir de multiples causes externes : changement de matériel de mesure comme évoqué, mais aussi évolution des masques, mesures manquantes… Rien que sur les mois de mai et juin 2017, il manque 18 jours de mesures, responsables d’une sous-estimation de près de 200h, l’as-tu seulement pris en compte ? Dans la moyenne que j’ai constituée, j’ai considéré les durées d’insolation d’Orly pour ces journées manquantes. C’est faux mais beaucoup moins faux que de comptabiliser ces données à 0 ! As-tu fait de même et vérifié la complétude des données sur ton échantillon ? T’es-tu assuré que les masques restaient constants au cours du temps… ? Bref, même si je suis convaincu comme toi que la variation annuelle peut être importante, on ne peut pas conclure sur la valeur réelle de l'écart-type, à partir du moment où l’échantillon n'est pas homogène. Et puis de toute façon, quel que soit cet écart-type, la question ne se pose pas tellement en ces termes mais plutôt en termes d'interprétation des valeurs relevées et c'est surtout là où je voulais en venir dans mon post initial. Par exemple, à comparer les valeurs telles quelles, une fausse interprétation serait de considérer l'année 2020 plus ensoleillée que celle de 2003 parce que la durée mesurée sera sans doute légèrement supérieure. En 2003, les mesures étant alors mesurées à partir d'héliographe de type Cimel, il faudrait ajouter 100 à 150h d'insolation pour les comparer aux mesures faites pour l'année 2020 par pyranomètre, ce qui conduirait sans doute à une conclusion inverse. Franchement, j’ai passé des années à analyser les données d'ensoleillement relevées par MF, quitte parfois à devoir payer certaines données notamment pour savoir si celles-ci étaient complètes ou non, car MF n'indique pas cette information dans ses bilans climatiques donc crois-moi quand j'écris que les valeurs relevées actuellement ne sont pas comparables aux valeurs relevées sur la période 1991-2010 avec un matériel différent. Et je ne veux pas non plus polluer le forum, donc je t’invite à continuer la discussion en PV.
  8. Attention, 2012 à 2020, ça fait 9 valeurs et non 8. D'autre part, la période de référence donnée dans le message initial n'est pas de 30 mais de 20 ans (1991-2010). Par ailleurs, je suis d'accord avec ton raisonnement sur un mois en particulier, mais sur l'année, les écarts-type des différents mois vont se compenser pour aboutir à un écart-type beaucoup plus faible. Donc le raisonnement tient sur un mois regardé en particulier mais pas sur l'année. "Alors qu'à côté le changement d'instrumentation nous donne une hausse attendue de 5% * 200h = 10h" : même sur une période de 20 ans, l'écart-type n'est pas nul donc c'est une erreur de considérer telle quelle cette valeur de 5% (cela reviendrait à dire que toutes les périodes de 20 ans ont strictement le même ensoleillement). Enfin c'est sûr que 9 ans est court pour tirer des conclusions, mais ça n'a pas de sens de comparer un même paramètre avec des outils donnant des résultats différents.
  9. Je sais bien mais c'est faute de mieux. C'est toujours préférable par rapport à la comparaison de périodes ayant utilisé différents matériels
  10. Attention, il faut comparer ce qui est comparable : depuis 2012, la mesure d'ensoleillement à Paris-M se fait par pyranomètre quand elle se faisait auparavant par héliographe. Pyranomètres qui donnent des valeurs de l'ordre de 5% plus élevées. Cela n'a donc pas de sens de la comparer à la moyenne 1991-2010. Même si la période est courte, il est donc plus juste de comparer l'ensoleillement 2020 à celui de la période 2012-2020, ce qui donne : Janvier : 86h +60.7% (53.5h) Février : 90h -8.7% (98.6h) Mars : 163h +13.7% (143.3h) Avril : 263h +34.7% (195.2h) Mai : 314h +48.3% (211.8h) Juin : 204h -7.8% (221.4h) Juillet : 280h +10.9% (252.5h) Août : 220h -2.5% (225.7h) Septembre : 215h +13.9% (189.0h) Octobre : 86h -27.0% (117.8h) Total 2020 1921h +4.8% (1833.7h) Cela relativise un peu les conclusions. Reste qu'avec un ensoleillement qui sera supérieur à 2000h en fin d'année, cette année 2020 est un très bon cru (en matière d'ensoleillement...).
  11. 33°C à Caen avec une humidité beaucoup plus forte qu'hier, d'où une sensation de chaleur moins supportable et un humidex de 38°C, plus élevé qu'hier
  12. C'est tout l'inverse qui se passe en pratique : la côte ouest de la Manche ne connait pas ses plus fortes températures par flux de sud-ouest, tout simplement parce que c'est un flux maritime. D'ailleurs, toutes les stations de cette côte voient aujourd'hui leur température plafonner autour de 27°C après être montées très sporadiquement à 30°C, comme par ex à Longueville : http://www.meteociel.fr/temps-reel/obs_villes.php?code2=50277001&jour2=7&mois2=7&annee2=2020 D'autre part, le fait que les côtes nord soient exposées à une brise de nord est n'empêche pas une côte exposée ouest d'être rafraichie par une brise d'ouest (c'est d'ailleurs ce qui se passe aujourd'hui). Au contraire, les côtes exposées nord peuvent monter très haut par flux de sud-ouest tant que la brise ne se lève pas. L'exemple typique est Dieppe, dont la température, plus fraîche lorsque soumise aux brises marines, peut monter plus haut par flux de sud-ouest vu que pour son orientation, le flux de sud-ouest est plus "continental", d'où des amplitudes pouvant être très élevées entre une journée classique avec brise et une journée caniculaire.
  13. À noter que, sauf erreur de ma part, hors côte d'Azur et couloir Rhodanien dans une moindre mesure, la station la plus ensoleillée de France pour ce mois de juin est... Le Touquet avec 254h, après avoir été la station de France la plus ensoleillée de France sur tout le printemps météorologique ! Juste devant Calais avec 247h ! Incroyable comme les stations de l'extrême nord de la France s'en sortent bien sur cette mi année d'un point de vue ensoleillement !
  14. A noter qu'après avoir été la station météo la plus ensoleillée de France durant le printemps météorologique, Le Touquet est, avec 115h sur les 14 premiers jours de juin (sauf erreur de ma part), la station la plus ensoleillée de tout le nord de la France et l'une des stations les plus ensoleillées de France devant des villes comme Bordeaux, Toulouse, Carcassonne, Lyon, Grenoble, Nice... Une belle perf' malgré un temps perturbé !
  15. En marge de la dépression, temps pour l'instant très doux à Caen (20°C) avec un ciel lumineux et par moments quelques éclaircies. De loin la journée la moins maussade de la semaine (pour l'instant). Assez inespéré au vu des prévisions 🙂 ! La pluie devrait arriver en soirée par contre.
×
×
  • Create New...