Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Kyrion

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    2943
  • Joined

  • Days Won

    1

1 Follower

About Kyrion

  • Rank
    Cumulus congestus

Personal Information

  • Location
    Saint-Nizier du Moucherotte (Vercors) - 1170m

Recent Profile Visitors

2739 profile views
  1. Je pense qu'on a probablement battu un record en 1ère période : 5" dans les 22 adverses ça doit être du jamais vu. La 1ère MT a du paraître longue aux supporters parqués côté virage Irlandais
  2. Je pense qu'une partie de la réponse se situe à très court terme (j+5). En effet, l'anomalie de HTP étaient déjà présentes hier sur les modèles mais celle-ci s'isolait rapidement à une latitude très septentrionale sans pouvoir être réalimentée (gauche). L'évolution qui semble aujourd'hui être pris en compte par les modèles est un premier renouvellement de cette anomalie dès jeudi (droite) : Ce premier renouvellement qu'on peut quasiment considérer comme acquis en raison de l'échéance devrait a minima retarder la mise en place d'une véritable circulation zonale. Là où cela pourrait devenir intéressant c'est si cette anomalie haute est capable de trouver un second relai en fin de semaine (début d'échéance de ce topic). Scénario minoritaire, mais GFS // insiste sur cette possibilité en envisageant une nouvelle advection de hauts géopotentiels suffisamment massive pour rejoindre ce blocage au moment même où celui-ci allait s'effondrer (gauche). Tout le contraire du déterministe "honoraire" qui envisage une gestion différente du complexe dépressionnaire, empêchant de fait tout éventuel renouvellement : Objectivement, le timing et l'intensité avec lequel ce second renouvellement se produit est très fragile et il y a 9 chances sur 10 pour que cet isolement ne soit réalimenté ou trop tardivement mais le // a le mérite de mettre en lumière l'effet de seuil important avec des synoptiques pourtant très proches.
  3. GFS // à la même échéance et... 72h plus tard : Plus sérieusement, option très minoritaire mais on peut tout de même noter sur les ensembles une tendance à la hausse du champ de pression sur l'Europe occidentale en milieu de 2ème décade : Evolution qui peut être intéressante selon la capacité qu'auront ces hauts géopotentiels à atteindre des latitudes nordiques. On a quelques scénarios du panel qui font échos au parallèle. A contrario, si elles ne parviennent à atteindre ces hautes latitudes et conservent leurs racines européennes, alors les premières sensations printanières seront proches. On est presque sur de la recherche de signaux hivernaux mais ça me semble bien être le seul élément à peu près intéressant à suivre dans l'échéance couverte par ce topic.
  4. Je pose ça là pour les archives, +35 hPa en seulement 24h : Rien d'exceptionnel mais symptomatique de cet hiver où à aucun moment la circulation n'a pu se bloquer. Côté prévision pas grand chose à ajouter, la fraicheur devrait résister en basse couche jusqu'à mercredi avant que le flux d'ouest n'emporte la valeureuse goutte froide Méditerranéenne. ---- Si on veut essayer de trouver un -tout petit- peu de grain à moudre avec les modèles, on peut commencer à regarder ce qu'il se passera en milieu de 2ème décade. Quelques pistes sur les ensembles en faveur d'une hausse du champ de pression sur l'Europe occidentale. Ca sera probablement un peu quitte ou double selon la capacité qu'auront ces hauts géopotentiels à progresser vers le nord (effluves printanniers ou flux d'est). En attendant, ce topic va probablement entrer dans une longue phase de léthargie.
  5. Toujours sur le brèche pour nous concocter de beaux reportages. Merci ;). Ps : Petit aparté, si possible essaye de stocker les images sur IC ; avec casimages, d'ici 1 ou 2 ans on n'aura plus aucunes traces de ces photos ;).
  6. Un point à Kalhausen (218m) après 48h de non observation volontaire des modèles : 2-3cm hier matin grâce à une petite activité pré-frontale en cours de nuit. Reprise des chutes de neige aux alentours de 9h mais sans véritable tenue. Neige faible et continue toute la journée avec un début d'accroche en fin de front aux alentours de 16h. Le gel est rapidement intervenu à la faveur d'un ciel dégagé rendant les chaussées extrêmement glissantes. Le front secondaire de la nuit nous a apporté 5-6cm supplémentaires. Plutôt une bonne surprise mais presque rageant quand on voit ce qui est tombé plus à l'ouest ;). Ce soir, neige de redoux depuis 20h avec de belles intensités mais elle est tellement gorgée d'eau que l'accumulation est faible (2cm) S'il fallait tirer un bilan je trouve que les modèles ont été plutôt bons à 48h de l'échéance, cernant bien la localisation des précipitations (Nancy, plaine d'Alsace...). Après avoir vu les photos sur ce topic, je mettrais tout de même un gros bémol sur l'intensité des précipitations. Il semblait difficile d'imaginer de telles chutes dans le secteur d'Amnéville, Thionville. Pas déplaisant de conserver cette part de surprise et d'incertitudes malgré la qualité de nos modèles. Au final c'est un peu tout le paradoxe de ce forum : sans avoir regardé les modèles/radars, j'ai été plutôt agréablement surpris par ce qui est tombé dans mon secteur de pure plaine. Et puis dès que l'on reprend le fil de ce topic où chacun poste ses plus belles photos, prioritairement dans les coins les plus enneigés, on ne peut qu'être un peu déçu ne pas en avoir autant. En somme, une belle séquence hivernale bien que trop courte.
  7. Oui, ta carte est parlante et réaliste. En revanche, je pense que même si la différence semble faible entre tes 2 traits, ça correspond tout de même à une synoptique nettement différente à l'échelle ouest européenne. Il doit exister des contre exemple, mais dans l'idée ta trace en pointillés correspond à la carte de gauche avec un point d'entrée par le nord et non par l'ouest (situation actuelle à droite) : Ca suppose un mouvement ondulatoire bien plus marqué. Le première situation me semble la plus classique et pourtant on a un mal fou à obtenir quelque chose de similaire ces dernières années. Heureusement, GFS est là pour nous faire rêver la semaine prochaine... :
  8. Pas grand chose à ajouter Thib, je pense que tu résumes bien les différents éléments qui vont nous être défavorables. Rien que du très classique finalement avec actuellement notre pays pincé entre l'advection froide à l'arrière de la dépression et les reliquats de notre descente polaire sur le nord-est : Sauf que là où tout se goupille mal pour nous c'est qu'on se trouve effectivement sur la trajectoire du cœur dépressionnaire avec l'intrusion sèche en altitude, facilement identifiable ici au sud-est de Paris (gauche) puis quelques plus tard sur nos régions : En soi, le phénomène est classique mais sauf qu'à ce placement défavorable s'ajoute le déphasage rapide de la dépression avec le courant d'altitude. Synoptiquement c'est très esthétique lors de la phase de creusement avec cette advection douce d'origine Méditerranéenne, la puissante advection froide à l'arrière et la résistance des masses d'air froide à l'est. Les heureux gagnants seront ceux se trouvant sur cette zone de convergence facilement identifiable sur la carte de droite : Quelques heures plus tard c'est déjà plus la même limonade : en phase de comblement et se heurtant aux masses d'air froides et sèches présentes sur nos régions en raison de sa trajectoire NE, on perd totalement le moteur Méditerranéen. Le front froid rattrape un secteur chaud agonisant et clap de fin pour nos régions... Et à plus fine échelle, je me demande aussi si le flux de S/SO ne favorise pas un petit effet de foehn via le plateau de Langres d'où cet assèchement encore plus marqué en Moselle/Meurthe et Moselle, a fortiori lorsque l'on arrive en fin de front avec des intensités déjà faibles :
  9. Je pense qu'on doit prendre les dernières cartes avec beaucoup de précaution. Je serais le premier ravi avec la dernière sortie du CEP mais je suis pas loin de penser qu'on ne saura qu'en live si l'on est bien placé ou non. Je sais qu'on est sur un topic de prévision où c'est un peu le jeu de zoner le risque mais j'ai l'impression qu'il y a dans cette configuration tellement de paramètres qui entrent en compte que même ce soir on ne tient pas encore le scénario définitif : - phasage avec le jet qui déterminera le creusement - trajectoire d'évacuation de cette anomalie - la puissance de l'advection douce à l'avant avec un iso très limite qui oscille entre 200 et 400m etc... Un tel écart-type à 48h sur un modèle aussi performant que CEP ça donne une idée de la complexité à cerner la nature des précipitations et leur zonage précis : L'anomalie secondaire dans la nuit de mercredi à jeudi semble paradoxalement plus simple à cerner puisqu'elle se produira dans un contexte déjà refroidi avec donc déjà une variable en moins.
  10. Comme prévu il neige en plaine (< 300m) et comme prévu elle ne tient pas (Sarreguemines). On a beau le savoir et s'y attendre c'est toujours aussi frustrant .
  11. Tu prêches un convaincu ; je désespère de voir apparaître à nouveau une synoptique à AG, synoptique portée disparue depuis un long moment maintenant. Pas grand chose à ajouter aux messages précédents, on peut encore espérer quelques ajustements favorables (GEM, Arpège et le //) mais il n'y a qu'à voir l'activité sur les topics voisins pour deviner où devrait se trouver l'agitation.
  12. Oui, l'évolution n'est pas encourageante mais je pense qu'on a encore un "crédit" de 24h en terme de modélisations. La cyclogenèse devrait avoir lieu à ce moment là au nord des Açores, on en saura plus une fois cette phase d'initialisation acquise :
  13. Oui, je suis d'accord je pense que pour la plaine (donc < 300m), il n'y a pas grand chose à attendre du front occlus de dimanche/lundi. La température en altitude est trop élevée avec ce flux de NO qui a presque des origines Méditerranéennes (cf : ThetaE). Sans compter que l'on est trop proche du dynamisme et du coeur dépressionnaire pour espérer un éventuel phénomène d'isothermie : De la neige à toute altitude probablement mais une tenue très difficile en plaine. A mon avis la journée la plus intéressante sera probablement mercredi puisque l'on change de configuration synoptique avec cette fois-ci un rail dépressionnaire très méridional et une température légèrement plus froide en altitude avec un flux toujours océanique mais bien plus frais que lundi. Le tout dans un contexte de relâchement du gradient de pression : cette fois-ci l'isothermie pourrait véritablement jouer et permettre éventuellement à la plaine de cumuler quelques cms : CEP est quant à lui plus dynamique mais dans les 2 cas les quelques degrés en moins entre le début de semaine et mercredi pourraient faire la différence en faveur des altitudes les plus basses. Entrera également en ligne de compte le timing, mais l'échéance est encore un chouilla trop lointaine.
  14. Je vais empiéter un peu sur la chasse gardée de Sasturgis, à savoir le comparatif entre sorties, mais la tendance de fond des sorties des dernières 72h n'est pas inintéressante. Ci-dessous la prévision pour jeudi prochain à h+192 ; h +168 et h+144 : On retrouve la tendance habituelle des dernières semaines à savoir une surestimation de l'amplitude des dorsales à long terme et dans la même temps un renforcement de la cyclo Labradorienne. Ce qui jusqu'à présent jouait plutôt à notre désavantage semble être un élément positif ici puisque l'onde dépressionnaire tend de moins en moins à plonger vers le sud ce qui permet de conserver un meilleur dynamisme. Concrètement, ce thalweg était vu dès le départ plonger bien trop sur le centre Atlantique pour être favorable à la plaine (côté neige). Cependant, si on reste sur ce mouvement de décalage progressif vers l'est ça pourrait devenir intéressant tant pour les montagnes (advection douce moins prononcée) que pour la plaine puisque l'on tend à se retrouver de plus en plus proche du cœur dépressionnaire. Comme le mentionne _sb le vent pourrait donc bien être l'élément marquant de ce topic et CEP commence peut-être à esquisser la première tempête hivernale de la saison. A suivre ;).
×
×
  • Create New...