Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Kyrion

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    3172
  • Joined

  • Days Won

    2

1 Follower

About Kyrion

  • Rank
    Cumulonimbus calvus

Personal Information

  • Location
    Saint-Nizier du Moucherotte (Vercors) - 1170m

Recent Profile Visitors

4991 profile views
  1. Petit bug également au niveau de la carte d'accumulation radar : que ce soit en utilisant le zoom N-E ou S-E, on n'arrive pas à visualiser les cumuls sur l'Isère . https://www.infoclimat.fr/cartes-meteo-temps-reel-images-satellites-infrarouge-visible-haute-resolution.html?i=ac6hradaric
  2. Les premiers éclairs de la saison en Normandie le seront peut-être sous un orage de neige ?
  3. Merci pour vos analyses ! Ce matin les modèles semblent confirmer les tendances esquissées par les différents intervenants ces dernières 48h : hausse du champ de pression après la faiblesse d'hier et donc une semaine qui s'annonce sous le signe du soleil sur la majeure partie du pays. Mais qui dit soleil ne dit pas forcément chaleur, ou en tout cas avec de fortes nuances selon que l'on se trouvera à Strasbourg ou Biarritz. Donc côté nébulosité, de lundi à vendredi, la semaine s'annonce estivale avec des hauts géopotentiels qui prendront position sur les Îles Britanniques. La composante continentale de ce flux nous préservera de toute incursion humide. Sauf développements orographiques comme énoncées précédemment. Côté température, cela sera bien plus nuancé puisque l'on observera une vraie injection froide d'origine scandinave sur un grand quart nord-est alors que dans le même temps, à mesure que le thalweg Atlantique progressera vers l'est en cours de semaine, le sud-ouest se retrouvera sous un flux de S . A titre indicatif vu l'échéance, on se retrouve donc avec un différentiel de plus de 10° entre SO et NE alors que tous deux seront pourtant sous le soleil : Le week-end s'annonce plus nuancé puisque les hauts géopotentiels devraient progressivement perdre leurs racines méridionales et former un début de blocage sur la Scandinavie. Cette isolement à des latitudes nordiques va ouvrir une brèche sur la France qui pourra se retrouver sous l'assaut croisé des gouttes froides continentales et atlantiques. Et bien qu'il soit encore un peu tôt pour entrer dans les détails, la France pourrait alors être la zone privilégiée d'un conflit de masse d'air avec cette goutte froide Atlantique qui viendrait buter sur le blocage continental : A priori, vu le faible dynamisme du courant zonal, cette goutte froide pourrait mettre plusieurs jours à se résorber et conditionner une bonne partie de la semaine du prochain topic assurant son lot de nébulosité et de fraicheur. ------------ Justement, pour faire la transition avec le prochain topic, il y aura selon moi 2 grandes options qui détermineront le temps sensible de la 1ère décade de juin : - Option 1 : la goutte froide adopte un mouvement rétrograde et après avoir concerné la France, s'isole vers le Portugal/les Açores. Retour de la chaleur, prioritairement sur la façade E et évolution vers un blocage "estival" : - Option 2 : la goutte froide se voit réalimenter par l'Atlantique avec une belle dorsale Groënlandaise nous gratifiant d'un temps nébuleux, frais et humide :
  4. Belle chute de température en 24h, et on risque de perdre encore quelques degrés d'ici 18h :
  5. Le calcul est simple en ce moment, pour la norme on prend les températures prévues par GFS et on y retranche entre 2° et 4° . Quelle séquence : Edit : je viens de voir que le graphique s'arrête au 25 mars, mais ce n'est pas avril qui a changé la tendance.
  6. Pas le même topo sur le relief où l'on reste dans les nuages depuis mardi (probablement 0min d'ensoleillement) dans une ambiance plutôt fraiche avec 8° à SNDM. Ca fait bien longtemps que nous n'avions plus connu période si lugubre. Ca devrait avoir beaucoup de mal à se dissiper aujourd'hui ; un peu plus d'espoir pour demain.
  7. C'est quand même un énorme troll météo quand on compare à celle de janvier :
  8. Il se chuchote au sommet de l'État que J.M Aulas pourrait prochainement accompagner J. Salomon lors de son point presse quotidien.
  9. Et cette inertie va avoir d'autant plus importance que ce sont à nouveau a minima 2 enroulements dépressionnaires qui vont remonter de Galice entre mercredi et vendredi (quel que soit le modèle). D'intensité moindre évidemment que ces prochaines 24h, mais ça conduira au maintien d'une situation difficile au moins jusqu'au week-end prochain. Ex : cumul sur 24h prévu par l'IFS pour vendredi : Ce n'est qu'à l'horizon de la semaine suivante qu'on semble basculer vers une autre synoptique avec une hausse du champ de pression par l'ouest.
  10. La sémantique est peut-être mauvaise mais c'est autrement plus compréhensible d'avertir le public en parlant d'épisode orageux ou pluvio-orageux (qu'on associe à des pluies intenses) que de parler simplement d'épisode pluvio-instable. Des pointes entre 10 et 30mm/h ça nous rapproche davantage de l'idée qu'on se fait de l'orage que de simples pluies. Pour une fois je pense qu'il n'y a pas lieu de critiquer les médias d'autant qu'ils ne font que reprendre la terminologie de la vigilance ;).
  11. Parfaitement calé avec CEP : Cela a déjà été dit mais au-delà de la seule valeur max, c'est vraiment l'étendue des fortes pp qui va être problématique avec des bassins versants entiers concernés. Il va y avoir des dégâts.
  12. On peut aussi se demander si les mailles fines d'Arôme ne conduisent pas à trop sur-estimer les différents effets orographiques/foehn alors que la situation ne sera pas excessivement dynamique en altitude ? CEP pourrait être un bon compromis en se rapprochant davantage d'Arpège : Edit : Et au passage, retour de la neige > 2400m. On peut s'attendre à une bonne 20aine de cm.
  13. Maintien de l’humidité et de la fraicheur ou retour des hautes pressions ? Alors que le SO va connaître un épisode pluvieux majeur et que la semaine prochaine va être marquée par le lent comblement de cette goutte froide, c’est à cette question que devra répondre ce topic puisque l’on se trouve face à des modélisations très divergentes à l’échelle synoptique. En effet, comme cela a pu être expliqué sur les précédents topics, l’importante déstructuration du vortex polaire complexifie la prévision. On se retrouve avec un éparpillement d’anomalies basses aux latitudes moyennes et selon le jeu des interactions on peut se retrouver tant au cœur d’une advection douce que sur l’axe de circulation d’anomalies basses sous blocage. Nos principaux déterministes font échos à ces 2 scénarios en modélisant pour l’un la perpétuation d’une situation à blocage avec le maintien d'échanges méridiens (GFS à gauche) et pour l’autre le retour à une circulation zonale plus classique aux latitudes nordiques (CEP à droite) : Sans qu'on puisse rentrer dans les détails, on devine sans mal que le premier scénario serait favorable à un maintien de conditions fraiches et maussades notamment sur la moitié nord alors que le second signerait le retour d'une certaine douceur. Cependant, quel que soit le scénario on se retrouve avec un champ de pression relâché, laissant la porte ouverte aux développements convectifs (au moins orographiques). Douceur ou fraicheur ? Développement orageux ou morne bruine ? A vos claviers ;).
  14. Quelques bugs de caractères sur l'appli concernant l'excellent BS de _sb :
×
×
  • Create New...