Kyrion

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    2 823
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

1 abonné

À propos de Kyrion

  • Rang
    Cumulus congestus

Personal Information

  • Lieu
    Kalhausen (Moselle - 218m) ; Strasbourg (Bas-Rhin - 145m)

Visiteurs récents du profil

1 850 visualisations du profil
  1. Kyrion

    Suivi du temps dans le Nord-Est - Août 2018

    Ok Fabien ;). C'est vrai qu'on s'en tire pas trop mal ici quand on voit ce que ça a donné de part et d'autre de notre secteur (Forbach).
  2. Kyrion

    Suivi du temps dans le Nord-Est - Août 2018

    @FABIEN 57, rallume ta box que je puisse savoir combien il est tombé chez moi Sinon ici également la ligne est passée avec 20' assez intense et quelques bourrasques mais rien de transcendant. La sécheresse a encore de beaux jours devant elle et il va bien falloir profiter des 48 prochaines heures pour aérer ce qui peut l'être. On devrait rapidement repartir sur du chaud diurne et nocturne.
  3. Comme prévu, les Tn vont être à surveiller la nuit prochaine notamment en Alsace où Arôme voit les températures persistaient autour de 22/23° sur l'ensemble de la plaine centrale. Les conditions semblent être "optimales" avec l'arrivée de nuages en cours de soirée en lien avec les développements orageux sur la Lorraine sans que les précipitations ne semblent pouvoir passer les Vosges. Les records sont donc en danger... sauf à ce que la perturbation de mercredi soir ne fasse chuter les températures. Comment mentionné également par plusieurs intervenants on surveillera le risque de violentes rafales sur l'ouest Lorrain/Champagne-Ardennes en lien avec les orages qui vont concerner l'Île de France en cours de soirée. Arpège avait été le premier à envisager ce risque, Arôme lui emboite le pas avec une double salve en fin d'aprem (gauche) et début de soirée (droite) :
  4. J'avais hésité à poster en ce sens en début d'aprem' mais c'est vrai que les dernières sorties ont sensiblement affaiblies l'ampleur du refroidissement. Comme l'a mentionné Fil, là où le flux devait franchement pivoter O il reste de plus en plus longtemps orienté SO. A partir de mercredi on va baisser d'intensité au niveau de la Tx mais probablement pas en terme de sensation de lourdeur (sans compter le facteur nébulosité qui va maintenir les Tn à un niveau élevé). Vendredi sera finalement la seule journée où l'on changera véritablement de flux avec une influence océanique certaine. Mais cela ne serait que temporaire puisque dès le w-e on retrouverait des effluves subtropicaux. On a l'impression d'être un peu dans une situation de transition où les ondulations ont remplacées le blocage de ces dernières semaines sans qu'elles soient encore pour l'instant suffisamment vigoureuses pour déstabiliser franchement notre AA solidement campée sur ses racines. Concernant les Tx de demain, à mon avis il faudrait surtout regarder du côté de la Bourgogne et Champagne-Ardennes. Côte Lorrain et Alsacien, on devrait avoir du mal à se débarrasser d'un voile d'altitude qui va remonter du sud en cours de nuit et qui ne devrait pas nous permettre d'atteindre les températures maximales théoriques permises par une telle masse d'air.
  5. Pour Strasbourg-Entzheim, les records de juillet et août datent de 2015 avec respectivement 38,3° et 38,7°. La synoptique est assez proche de ce que l'on avait alors connu en juillet avec des températures en altitude équivalentes. La seule différence qui, à mon avis, nous empêchera d'atteindre ces records c'est que le champ de pression semble plus faible et moins dynamique qu'en 2015. Cela devrait être propice à des développements nuageux/voile d'altitude à l'image de ce que l'on a connu aujourd'hui. En l'état actuel, je pense qu'on est cran en dessous de ces records en raison des facteurs limitant mentionnés précédemment.
  6. Kyrion

    Suivi du temps dans le Nord-Est - Août 2018

    Sans compter le voile d'altitude qui descend progressivement par le nord. Ca sent la grosse tn un peu partout demain, proche ou supérieure à 20° sur la plupart des secteurs et notamment sur les premiers plateaux où une légère brise devrait se maintenir toute la nuit (cf : les 29,7° à 22h à Nancy-Essey...).
  7. Oui Fil, par contre je trouve justement ce matin que cette évolution orageuse est plus fragile qu'hier. On attendra CEP pour se faire une meilleure idée mais le thalweg tend à devenir de moins en moins incisif et sa progression vers l'est de plus en plus lente. Il ne faudrait pas qu'à force de ralentir, celui-ci cale aux portes de notre pays pour évoluer goutte froide ou qu'à défaut son amplitude ne devienne si faible qu'il ne soit plus source d'instabilité (transition flux SO -> O anticyclonique). Mine de rien on est encore à du j+6/+7. Autant la baisse des températures semble acté (pas nécessairement plus agréable si td élevé), autant je doute encore sur le caractère fortement humide de cette transition.
  8. Je suis d'accord. On est finalement sur du classique avec des modèles qui par lissage envisagent à long terme le retour à la norme saisonnière via le flux d'ouest (à tendance anticyclonique en été naturellement). La situation en cours n'échappe pas à la règle, notamment lorsque l'on s'intéresse à l'évolution des moyennes pour le début de semaine prochaine. C'est finalement un bis repetita à ce que l'on observe en hiver avec à long terme un secteur Groënland/Islande qui semble libre de tout bas géopotentiels (première carte, sortie de dimanche) avant que l'échéance approchant, de petites anomalies ne commencent à être cernées par le déterministe : La dernière sortie de l'européen et les précédentes sorties de l'américain prennent d'autant plus de poids qu'elles s'inscrivent dans la récurrence des dernières semaines où le vent d'ouest est anormalement faible à notre latitude (anomalie par rapport à la moyenne du 01/06 au 30/07) : Avantage donc à l'option goutte froide/faible thalweg au regard de la récurrence de ces dernières semaines. Le refroidissement version GFS semble trop "linéaire". ------------ Concernant la fin de ce topic, il me semble que le milieu de semaine prochaine constituera une date charnière concernant l'évolution du temps de notre mois d'août. En effet, que ce soit sur GFS ou sur CEP on assiste à un retour des basses pressions vers la Scandinavie (gauche) alors que depuis plusieurs semaines le vaste complexe dépressionnaire sur l'Atlantique n'a cessé d'alimenter cette zone en hauts géopotentiels (droite, moyenne du 1er juin au 31 juillet) : Cette migration de bas géopotentiels va avoir pour conséquence de mécaniquement "tasser" les hautes pressions vers le sud. A partir de là, 2 évolutions sont possibles : - soit on assiste à une succession de goutte froide/thalweg de faible amplitude qui permettront de maintenir les conditions douces sur l'ensemble du pays (gauche) - soit les Açores restent hermétiques à toute faiblesse dépressionnaire et alors le retrait des hautes pressions sur l'Atlantique laissera le champ libre aux basses pressions sur notre pays (droite). Le grand mouvement de fond à savoir la migration du complexe de bas géos vers la Scandinavie me semble acquis, en revanche une nouvelle fois ce sont les petites réglages qui détermineront le temps sensible sur notre pays. Les moyennes ne seront pas forcément d'un grand intérêt pour l'instant car la nuance entre les 2 cartes est faible et pourtant le temps sensible sera radicalement différent. En somme, on n'a jamais été aussi près d'un véritablement changement synoptique (à compter de la fin de ce topic) mais celui-ci n'augure pas nécessairement un fléchissement des températures sur notre pays. Edit : Je rejoins le message de Gugo que je n'avais pas vu avant de poster ;).
  9. Effectivement mais record à prendre avec des pincettes car il y a eu des évolutions dans le matériel de mesure entre les années 1980 et 1990 (l'héliographe papier, connu pour surestimer, ayant été remplacé par des héliographes à fibres optiques ou pyranomètre*). Quoi qu'il en soit, le record sera dépassé puisque nous sommes ce soir déjà à 325h ! Mais loin de l'ovni -d'avril- 2007 avec plus de 346h ! * L'évolution matérielle visible sur la fiche de poste de la station de Strasbourg-Entzheim :
  10. Kyrion

    Suivi du temps dans le Nord-Est - Juillet 2018

    A noter également, si ce n'a déjà été fait, le 1er 35° de l'année à Strasbourg-Entzheim avec une Tx de 35,6°
  11. Kyrion

    Suivi du temps dans le Nord-est – juin 2018

    @Sebaas 2 remarques par rapport à cette carte bien utile : - Sauf erreur de ma part, il n'y a pas d'échelle sur cette carte archivée - Avant le lien permanent figure "//" ce qui le rend inutilisable (il suffit de les supprimer pour que le lien soit valide)
  12. Kyrion

    Suivi du temps dans le Nord-est - Mai 2018

    A Nancy-Essey la Tx est en cours. Sachant que je me base sur la climato des postes MF, le débat sur la période de mesure ne m'intéresse pas ;).
  13. Kyrion

    Suivi du temps dans le Nord-est - Mai 2018

    Tx qui n'est peut-être pas définitive d'ailleurs avec le pivotement progressif du flux d'O à E . Flux d'est qui nous amènera... la douceur et l'humidité actuellement présentes sur l'Allemagne. Vraiment atypique :
  14. Kyrion

    Suivi du temps dans le Nord-Est - Mars 2018

    Elles sont bien planquées tes filles
  15. A mon avis, contrairement à aujourd'hui, il y aura une nette différence entre la Lorraine et la plaine Alsacienne. Le brouillard est bel et bien modélisé et pris en compte par Arôme mais ce dernier prévoit également sa dissipation en cours de matinée en lien avec un léger brassage en basse couche, plus particulièrement sur la Lorraine (925 hPa -> 10m) : A mon avis ce brassage pourrait suffire à dissiper le brouillard dans la plupart des coins de Lorraine permettant ainsi aux températures de grimper grâce aux éclaircies avant l'arrivée de la perturbation en fin d'après-midi. A contrario ça ne m'étonnerait pas que la plaine alsacienne reste quelques heures de plus dans l'humidité. Je verrais bien la barre des 10° approchée voire franchie en Lorraine comme le prévoit Arôme alors que l'on atteindrait péniblement les 5° en Alsace. Verdict dans quelques heures :).