romèze01

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    1 468
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de romèze01

  • Rang
    Cumulus humilis
  • Date de naissance 01/01/1993

Personal Information

  • Lieu
    Tournefeuille (ouest de Toulouse), 155 m

Visiteurs récents du profil

995 visualisations du profil
  1. Automne/Hiver 2017-2018 dans les Alpes

    Temps splendide dans le massif du Thabor, avec une bonne sortie ski de rando au pic du lac Blanc : La mer de nuages tentait d'envahir la Clarée en milieu d'après midi par le col des Rochilles
  2. Automne / hiver 2017-2018 dans les Pyrénées

    Sortie raquettes au Cap de Bouirex cet après midi avec de bonnes quantité de neige poudreuse et des éclaircies de plus en plus larges au fil des heures L'idée était de profiter du coucher de soleil là-haut, départ d'Alos vers 13h par un chemin qui monte doucement dans la forêt Avant d'attaquer la deuxième partie de la montée, la vue se dégage vers l'est: Vers 1600 m le vent devient sensible et la plaine est désormais visible De belles corniches surplombent le versant sud du cap de Bouirex Quelques mètres avant le sommet Il reste 40 minutes avant le coucher du soleil, et le vent rend les -9.5 °C ambiants bien froid, il convient donc de s'en abriter. Un trou dans une congère fera l'affaire lumière rasante sur le sommet et sur le Pic des Trois Seigneurs en arrière plan Derniers rayons pour la Pique d'Estats, le Certascan et le Mont Rouch Les vallées plongées dans l'ombre d'un froid début de nuit d'hiver
  3. Suivi du temps dans le Sud-Ouest Février 2018

    Tournefeuille vers 1h30 Actuellement il neige toujours et il fait -0.5 °C à Blagnac
  4. Automne / hiver 2017-2018 dans les Pyrénées

    J'ai skié à Ax 3 domaines aujourd'hui. Quasiment toutes les pistes sont ouvertes avec une neige de bonne qualité sauf sur les quelques pistes exposées sud-est qui ont pris la chaleur diurne de ces derniers jours + le regel nocturne. Entre 5 et 10 cm de fraiche sont tombés aujourd'hui et il devrait encore en tomber ce week-end.
  5. Automne / hiver 2017-2018 dans les Pyrénées

    A peu près 30 cm de fraîche en bas, et une quarantaine en haut, mais ceci n'est qu'une estimation
  6. Automne / hiver 2017-2018 dans les Pyrénées

    Après le week-end précédent complètement pourri, il fallait profiter de ce dimanche parfaitement ensoleillé d'autant plus que la perturbation de vendredi a redonner un coup de blanc qui devenait franchement nécéssaire sous 2000 m. C'est dans un paysage bien blanc que nous partons d'Aulon, skis aux pieds, à 1250 m en direction du Pic de Portarras. Le lever du jour sur les sommets donne le ton de cette journée : S'ensuit un partie en forêt avec des arbres bien chargés qu'il est plaisant de retrouver On atteint le petit hameau de Lurgues La suite de l'itinéraire est commune avec celle de l'ascension de l'Arbizon, bien trop dangereux aujourd'hui. Il s'agit ici de rejoindre le petit couloir ombragé et de le remonter. Une petite coulée s'était déjà produite sur les pentes qui le domine à droite. Au retour dans l'après midi, d'autres coulées se seront rajoutées, coupant les traces de montée. Une fois ce passage franchi, on arrive à un replat encore ombragé à environ 1850 m d'altitude. Le Pichaley (2626 m) est dans le fond. En prenant de la hauteur, on arrive définitivement au soleil et on sent bien que l'iso 0°C est élévé : il fait chaud Le panorama s'élargi sur la Haute Garonne et l'Ariège Au sommet (2697 m), le panorama est splendide, ici vers l'est avec la crête conduisant à l'Arbizon Zoom sur la multitude de sommets ariégeois et espagnols qu'il me faudra encore du temps avant de réussir à les reconnaître Le Pic Perdiguère se trouve juste à gauche de l'arrête à droite Pic de Campbieil, Pic long et Pic du Néouvielle, magnifique Avec cette douceur, la neige s'alourdi vite sur les pentes ensoleillées, au nord est à l'est cela reste d'une qualité assez légère. Nous sommes les premiers à descendre ce vallon, et c'est un régal A+
  7. Automne / hiver 2017-2018 dans les Pyrénées

    Pas de surprise à Cauterets, pluie continue jusqu'en milieu d'après midi. On est monté vers 9h30, on a fait une descente le temps d'être trempé puis j'ai abdiqué Le cumul final de l'épisode est de 66 mm à la station MF de Cauterets (1535 m).
  8. Automne / hiver 2017-2018 dans les Pyrénées

    Il pleut continuellement à Cauterets depuis la mi-journée jusqu'au sommet du domaine à 2400m. On relève pour l'instant 26,4 mm depuis 6h UTC. À 23h il faisait 4.1 °C à la station. Si la journée de ski avait bien commencé avec une neige de bonne qualité, celle-ci s'est bien vite ramollie en fin de matinée. L'après-midi a été très humide Verdict demain matin pour constater le massacre en cours, sachant que celui-ci va se poursuivre jusqu'à demain soir, il y a fort à parier que la journée de ski ne restera pas dans les annales
  9. Suivi de la tempête Eleanor (Janvier 2018)

    Pour le massif des Vosges : 144 km/h à Belmont, 1065 m (67) 171 km/h au Markstein, 1184 m (68) au relevé 6' de 07h42
  10. Automne / hiver 2017-2018 dans les Pyrénées

    Grand soleil dans les Pyrénées aujourd'hui alors que la plaine était sous la mer de nuages. Ce fu une belle occasion de faire une sortie ski de rando tôt ce matin au départ d'Aulon avec pour objectif le Pic de Prada à 2712 m. Suite aux redoux de cette semaine ou l'iso 0 est remonté à quasiment 3000 m, la qualité de la neige s'est bien dégradée et les conditions de ski ne resteront pas dans les annales. Cela change de dimanche dernier ou l'on skiait dans 40 cm de poudreuse Départ donc d'Aulon à 1200 m vers 6h20 par un peu de portage. Dans la nuit noire, pas simple de repérer les traces de départ. La neige est très dure et l'on ne s'enfonce quasiment pas. On verra plus tard que cela deviendra problématique . La progression est laborieuse, il fait déchausser puis rechausser plusieurs fois pour franchir des ruisseaux. Vers 2050 m, le soleil est sur le point de se lever Premiers rayons sur le pic de Bastan d'Aulon (2720 m) L'itinéraire suis plus ou moins le cours du torrent avec des passages en dévers. C'est là que les choses se compliquent : la neige est de plus en plus dure et gelée et il devient difficile de ne pas glisser sans les couteaux (j'en ai pas ) L'objectif se trouve à proximité du col que l'on aperçoit au fond, mais avant cela une pente un peu trop raide me fera glisser directement dans le ruisseau, heureusement recouvert de neige à cet endroit J'atteins l'altitude de 2550m , à laquelle je laisse les skis sur place pour terminer l'ascension à pied. L'Arbizon depuis le sommet Le panorama est à la hauteur des attentes, ici vers la plaine recouverte par la mer de nuages. Au dessus l'air est pur comme souvent et la visibilité excellente, on distingue sans peine tous les sommets ariégeois à droite De l'autre coté, le paysage est grandiose également De la Munia aux Gabizos en passant par le Monte Perdido, le Néouvielle, l'Ardiden et le Balaïtous Le Pic du Midi de Bigorre, majestueux Malgré la neige très dure, la descente sera bien plus facile que la montée, sauf en dessous de 1600 m ou la neige était déjà lourde et humide avec la douceur de l'air.
  11. Exceptionnelle la photo avec l'aurore boréale et le halo en même temps Dans le même genre mais en moins bien, hier matin dans les Pyrénées à Peyragudes :
  12. Automne / hiver 2017-2018 dans les Pyrénées

    Nous on avait choisi le Pic de Paloumère au départ du Portet d'Aspet, puis de se faire la crête vers le Cornudère avant de redescendre. Des conditions splendides pour un début décembre à cette altitude, surtout après les deux hiver passés ! Départ donc du col du Portet d'Aspet (1069 m) dont la montée fut déjà un régal pour les yeux, ça promet pour la suite Le portage des raquettes est cette fois très court puisqu'il s'agit simplement de traverser la route Après 150m il faut déjà prendre des photos, le sentiers nous invite à s'enfoncer dans la forêt : A la sortie de la forêt, le panorama s'élargit déjà vers le Luchonnais L'ascension se poursuit et on arrive sur un promontoire sympathique, duquel on profite de cette vue sur le Cagire et l'Aneto au fond à gauche Un peu avant le sommet, les arbres sont givrés et la blancheur du paysage est éclatante Depuis le sommet à 1608 m, vue sur les sommets cités précédemment avec les 3000 du Luchonnais et le Pic du Midi de Bigorre au fond Maupas, Perdiguère, Spijeoles, Batoua, Lustou et Cagire Les versants Nord sur lesquels se sont bloquées les précipitations sont bien platrés arbre givré Avant de rejoindre la crête il faut redescendre une pente de neige dans laquelle nous nous livrons à diverses acrobaties dont le seul but est de s'en mettre partout Sur la crête balayé par le vent il y a moins de neige mais je repère cette forme intéressante Là encore certains arbres sont tout blancs de givre Dernière vue vers le Couserans avant de descendre, depuis le sommet de Cornudère : Valier, Barlonguère, Mail de Bulard, et Maubermé Vivement la prochaine
  13. Automne / hiver 2017-2018 dans les Pyrénées

    Une bonne dizaine de cm au dessus de 2000 m est venue recouvrir l'ancienne couche, de quoi ressortir les raquettes pour grimper au pic des Redouneilles (2485 m) dans la vallée de Vicdessos. Le ciel est resté globalement bien nuageux mais nous avons été épargné par le brouillard, profitant même de belles périodes de soleil. Vue sur le pic de Cancel en arrivant vers les étangs de Neych On passe à la cabane de Neych avec à gauche la crête de Pé Pelat Le sommet est atteint en compagnie d'un vent modéré de nord ouest et d'une température largement négative (environ -6 °C), on ne s'y est pas attardé Vue vers la vallée avec une belle corniche à gauche
  14. Automne / hiver 2017-2018 dans les Pyrénées

    Merci ! 3300 m D+ pour 44 km
  15. Automne / hiver 2017-2018 dans les Pyrénées

    Il ne se passe pas grand chose en ce moment dans les Pyrénées mais le temps est propice à la rando et à la photo, et ce week-end a encore vu des conditions splendide en montagne. Avec le flux de nord, une mer de nuages était annoncée au pied du massif avec un air très sec au dessus de l'inversion. Direction donc le Pic du Midi de Bigorre à une heure une nouvelle fois très matinale pour être au sommet au lever du soleil Départ de L'artigues-Campan (1250 m) sur la route du Tourmalet vers 5h30. Je suis encore un peu dans le brouillard (au sens propre comme au figuré ) mais j'en sortirai bientôt puisque les étoiles sont déjà visibles au parking. Il fait encore nuit noire quand j'atteint le col de Sencours et les premières lueurs arrivent en grimpant la piste en lacets qui monte vers le sommet. La mer de nuages, des cirrus, une excellente visibilité, tout y est pour vivre un magnifique lever de soleil. Mais le vent est là lui-aussi et il fait froid : 1.5 °C avec des rafales à 60 km/h. Quelques instants avant l'apparition de l'astre du jour Vers les hauts sommets (Néouvielle, Gavarnie, Vignemale), c'est pas mal non plus Un peu plus tard voici les premiers rayons La vue est saisissante sur la plaine L'air est très sec, la station MF du Pic relève à 6h 1,6 °C avec un Td à -36.4 °C soit une humidité de seulement 4% ! Vers l'ouest avec le Pic de Montaigu (2339 m) Vignemale, Grande Fache, Balaïtous et les Gabizos à droite Je redescends du Pic des images plein la tête mais la journée n'est pas finie pour autant, je veux profiter au maximum de cette lumière d'automne. Direction donc le massif du Néouvielle de l'autre coté du Tourmalet pour gravir le Pic de Bastan (2715 m). A la fin de la descente, vue sur la vallée de Luz Saint Sauveur La remontée dans le vallon d'Aygues Cluses est superbe Le col de la Hourquette de Nère (2465 m) constitue la première étape de cette ascension, je constate que la mer de nuages a gagné un peu d'altitude Le Pic de Bastan est à gauche, pour l'atteindre il faut descendre un peu vers le lac de Bastan et remonter en face Au sommet, quel panorama encore, je n'ai pas envie de descendre, en plus il fait beaucoup moins froid puisque le vent s'est calmé L'arbizon au centre et le Luchonnais à droite De l'autre coté, le Pic du Néouvielle et le Pic du Midi Un dernier lac avant de retrouver le brouillard L'automne en montagne, quelle belle période