Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

romèze01

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    1653
  • Joined

  • Last visited

About romèze01

  • Rank
    Cumulus mediocris
  • Birthday 01/01/1993

Personal Information

  • Location
    Tournefeuille, 160 m / Sauternes (33), 20 m

Recent Profile Visitors

2256 profile views
  1. Tn de ce matin (MF et static) en plaine toulousaine : Muret-Lherm : -3.5 °C Montauban : -2.1 °C Saint-Hilaire : -1.9 °C Ondes : -1.7 °C Bressols : -1.2 °C Francazal : -1.1 °C Cité de l'espace : -1.1 °C Castanet-Tolosan : -0.6 °C ... Toulouse-Blagnac : + 0.9 °C
  2. Et pendant ce temps on arrive difficilement à 22 °C à Toulouse-Blagnac et 19.7 °C à Carcassonne. Ça caille
  3. Oui, une nouvelle fois on a un ciel bien dégueu dû à une quatrième remontée de sable. Très compliqué cette année d'apercevoir correctement les Pyrénées depuis Toulouse. En gros on a deux cas : - soit la visi est excellente mais le massif est bouché par blocage orographique ; - soit le massif est dégagé mais il y a du vent d'Autan et/ou du sable qui ruine la visi...
  4. Bonjour ! J'ouvre ce topic car le massif semble enfin sortir de sa torpeur (aucun message depuis le 20 janvier !!), avec la mise en place de conditions plus fraîches et humides et le retour de la neige en moyenne montagne. Comme chacun le sait, un dôme de hautes pressions / hauts géopotentiel se consitue sur l'Atlantique, laissant une vaste coulée froide se produire sur l'Europe. Le jet d'altitude est assez dynamique, orienté Nord-Ouest et dirigé en plein sur la France. Il pilote une succession de thalwegs qui concernent pour l'instant essentiellement les massifs de l'e
  5. Petit évènement ce matin, il a gelé à Toulouse-Blagnac avec -0.2 °C, la première fois depuis le 26 janvier 🙃 Ciel dégagé mais toujours assez crasseux en basses couches comme depuis des jours et des jours... La visi peine à décoller au dessus de 5000 m.
  6. Salut ! On est début mars, il donc est temps d'ouvrir ce topic, bien qu'on aurait pu le faire il y a un mois vu les conditions printanières qui règnent... Petit tour au Pic des Trois Seigneurs aujourd'hui pour revoir un peu le soleil entre les Sc et les cumulus qui se développaient sur le relief. Je suis monté par le versant Nord et j'ai eu l'agréable surprise de trouver pas mal de neige dès 1450 m. Sauf qu'on est ici à l'aplomb direct de la falaise du Pic, complètement abrité du vent, et cela ne représente pas du tout l'enneigement général en versant nord à cette altit
  7. Une coupe verticale entre Atlantique (à gauche) et Méditerranée (à droite) sur l'analyse d'Arome 12Z permet d'identifier où se trouve la couche humide en altitude. Les plages d'humidité supérieures à 90% se retrouvent ponctuellement à partir de 700 hPa, puis de manière plus généralisée au dessus de 400 hPa. Je pense qu'il y avait un peu d'étage moyen, et pas mal de nuages élevés qui corroborent l'observation satellite. _modeles_minicartewrf.php
  8. Les modèles sont effectivement dans les choux depuis hier sur la couverture nuageuse, et ce matin on constate que cette plaque de grisaille et bien corrélée au maximum de concentration en particule sableuse : Le sable en suspension fait probablement office de noyaux de condensation. D'ailleurs, malgré cette apparence de nuages bas sur l'image visible, ceux-ci apparaissent bien blanc sur la composition colorée, signe d'un sommet des nuages à haute altitude : En regardant l'image de plus près on remarque l'aspect granuleux du sommet de la couverture nua
  9. Je m'associe aux autres cyclistes de ce topic qui éprouvent une certaine lassitude par rapport à la persistance de ce vent. En ayant marre de fuir vers le Sud pour rouler hors de son domaine d'influence, j'ai décidé de faire un effort aujourd'hui, et de pédaler dans le Lauragais (à moins que ce sois la flemme de faire une heure de route et de sentir la culpabilité d'un bilan carbone désastreux ). Quelle folie ! 119 km à se faire secouer par les rafales turbulentes qui s'infiltrent même dans les endroits où tu te crois à l'abri pendant 30 secondes. Tu donnes tout ce que tu as pour a
  10. Vu l'état du lac de la Ramée ce matin, je me suis dit qu'une petite sortie au lac de la Ganguise valait peut-être le coup. Il est correctement orienté parallèlement au lit de l'Autan pour offrir un fetch assez important pour former de bonne vagues. Arrivé là-bas, ça bougeait pas mal, dans l'air comme dans l'eau. J'ai mesuré une rafale de 90 km/h sur le barrage Assez inhabituel de voir des vagues aussi bien formées sur un lac, même si ça se produit à chaque coup d'Autan Ensuite je suis allé faire un tour sur le versant sous le vent de la Montagn
  11. TKE pour Turbulence kinetic energy. Elle est calculée comme la moitié de la somme des variances des trois composantes de la vitesse du fluide (cf wikipedia). Je ne maîtrise pas les équations qu'il y a derrière, mais c'est un indice que l'on utilise pour quantifier la turbulence dans nos prévisions pour l'aéronautique Ici c'est la turbulence orographique qui est mise en évidence liée aux ondes de reliefs. On en retrouve aussi pas mal dans la couche de l'Autan (friction + variation du vent sur la verticale).
  12. Pour Socoa aussi d'après les tableaux IC (18 °C à battre)
  13. 199 km/h à Iraty ! Voici une coupe à travers le 64 fait avec Arome hier après-midi pour cet après midi qui illustre bien ce déferlement : On y voit bien le fort flux de SSO à l'avant qui passe sur la chaîne, et le déferlement mis en évidence par la chute brutale des iso-thêta (en tiret) et le ressaut juste derrière qui se propage jusqu'à la tropopause. En nuance de bleu-violet, la TKE. On remarque la barbule à 60 kt (vent moyen) près du sol au niveau du point d'inflexion des iso-thêta !
  14. La nuit tient ses promesses dans le Pays-Basque : - Tn provisoire de 18.4 °C à Biarritz - 19,2 °C à San Sébastian - 19 °C à Socoa avec une rafale mesurée à l'instant à 100 km/h. Ce n'est que vers 5h que la température est passée sous les 20 °C !
  15. Quand le foehn arrive à Luchon, ça fait pas semblant : +9.6 °C en 6 minutes
×
×
  • Create New...