sebb

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    6 271
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    3

1 abonné

À propos de sebb

  • Rang
    Orage multicellulaire
  • Date de naissance 10/10/1985

Personal Information

  • Lieu
    St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

Visiteurs récents du profil

1 457 visualisations du profil
  1. Suivi du temps dans le Centre Ouest

    Bonsoir, une belle journée, pas grand chose à dire quelques nuages sans conséquences, le passage pluvieux a donné moins de 5mm cette nuit.
  2. Bonsoir, effectivement modélisation remarquable, on cherche à savoir à quelle vitesse la zone dépressionnaire sur l'Atlantique va se combler, d'autant qu'une réalimentation n'est pas hors de propos sur certaines modélisations. On cherche par ailleurs aussi à estimer la latitude du rabot de la dorsale. Puisque ce rabotage à la faveur de la majorité des modèles, pour le moment aux confins de l'Ecosse, de façon peu tranchante, mais suffisante pour interdire un isolement de la dorsale à une latitude élevée, ce qui interdit à ce stade toute mise en place d'un flux continental en France durant l'échéance. Il s'agit là de savoir si l'air chaud concernera la moitié nord du pays du sol au plafond, ou si un léger flux d'ouest voir nord ouest anticyclonique en allant vers le nord est, limitera l'observation de valeurs exceptionnelles pour la saison dans ces régions. Pour la moitié sud, en particulier dans le SO, on voit déjà mal comment on pourrait échapper à la chaleur, la nuance se ferait alors sur d'éventuels phénomènes de BC persistants en journée, que la synoptique proposée ne rend pas très favorable en l'absence d'emprisonnement humide. Quoiqu'il en soit l'iso 0°C pourrait sur la moitié Sud s'approcher des 4000m, si ce n'est s'approcher caricaturalement du sommet du Mt Blanc à la moindre accélération du flux. Le tout dans une ambiance sèche. Dernier point, on cherche également à cerner les habituels décalages vers l'Ouest ou vers l'Est de la dorsale, mais force est de constater qu'on ne note pas d'évolution notable sur les modèles ni d'un côté ni de l'autre, où bien ils m'ont échappé. En principe, à mesure que la zone dépressionnaire bloquée sur l'Atlantique fatigue, la dorsale devrait chercher à se replacer vers sa zone "naturelle" donc vers l'Ouest, avec un flux s'orientant progressivement vers le NO. Mais ce n'est qu'un principe, et pas forcément ce que nous montre les modèles, même si CEP 216h... va un tout petit peu dans ce sens. Sur une perspective plutôt HS, il faut bien reconnaître qu'en l'absence de changements majeurs, plus la dorsale persistera, plus la probabilité de la voir trouver une faille pour s'échapper vers de hautes latitudes à un moment ou l'autre augmentera. Avec certes, des options plus froides à étudier, pour les chercheurs de froid, mais surtout le risque de passer au flux de BC d'Est, sans être passé par la case pluie d'automne.
  3. Suivi du temps dans le Centre Ouest

    Bonjour, aller zou une munition de gâchée...un 0 pointé. Certes on pouvait envisager que l'activité serait moins importante que ce que laissaient entendre les modèles, mais à ce point là, je suis surpris. On vient de bazarder un front froid, il reste plus que 2 perturbations avant l'arrivée d'une dorsale. El selon les modèles, elles seront toutes deux en état de frontolyse, ce qui n'est pas une bonne nouvelle pour un épisode de pluie consistant. Effectivement, c'est une situation qui pourrait devenir compliquer, voici l'état de la ressource en eau potable en Vendée, surtout qu'ils n'ont pas choisi la bonne année pour faire une maintenance sur le barrage de Pierre Brune...d'où les 17% non naturels si j'ose dire. D'autant qu'à côté de ça, les sources se tarissent les unes après les autres. Bon après c'est vite remonté, mais tout de même, le temps commence à presser.
  4. Suivi du temps dans le Centre Ouest

    En tout cas, avec ce ciel tamisé, on a l'impression que la nuit à mis la moitié de la journée à tomber. Du coup, les tx sont restées sans saveur pour une telle masse d'air.
  5. Suivi de la secheresse

    Bonjour, cette fois ça y est, mon puits est tarit...
  6. Suivi du temps dans le Centre Ouest

    Bonjour, grosse tn ce matin, surtout pour un ciel dégagé, avec 15.6°C
  7. Bonjour, il semblerait que la première dépression se phase mal sur les dernières sorties, même si l'on s'en tient à la frontogénèse ce n'est pas terrible. Je ne sais pas si c'est Ophélia ou une raison d'échelle plus large, mais sa manque d'air froid, du coup soit ça pourrait donner moins que prévu, ou se phaser plus au nord, comme pour la seconde dépression. La résultante sur Arpège de ce matin, c'est que la pluie en prend un coup, net baisse des cumuls à l'Ouest, aucune progression vers l'Est du flux perturbé au sens large, et un mini cévenol, un peu comme pour les tornades , sur ce point on peut espérer une amélioration. Hier soir: Ce matin: ps: inutile de me sortir le discours sur la fiabilité des cartes rr 3 jours l'avance^^
  8. Exact, Caloupaille, l'agitation pluvieuse et venteuse est en vue, espérons que ça tienne, mais il me semble d'ailleurs que cela fait désormais pas mal de temps que cette évolution était une priorité, c'est plutôt un bon point pour les modèles. En toute modestie, auto-citation de mardi dernier: "Après d'avis perso, à ce jour c'est l'option 1 qui domine les calculs. Une probabilité pluvieuse répétée est apparue sur les diagrammes à compter du 17 ou 18" Certes ça ne payait pas de mine, c'était assez plat, mais mécanismes y conduisant étaient physiquement envisageable avec une certaine cohérence, permettant de favoriser ce scénario, lequel est effectivement devenu plus net depuis. Bref, maintenant il faut réussir à affiner, ce n'est pas la vision globale qui fait tourner l'anemo et remplir le pluvio.... >2 coups de vents potentiels à étudier, le premier jeudi, le second samedi. Chronologiquement: Demain, lundi: Apogée du soulèvement de l'air chaud qui nous parvient via le talweg Atlantique, le tout boosté par le cyclone Ophélia, avec une masse d'air subtropicale qui pourrait flirter avec les records en altitude, pas moins de 17 voir 18°C à 850 hpa; pour l'anecdote, GFS voit un iso 0°C vers 3700m ... Un ciel qui reste voilé avec bancs d'alto sur une moitié NO de la région. Mardi: le talweg Atlantique désordonné par la tempête extra tropicale nous aborde, on surveille donc une dégradation pluvio-orageuse. Ce n'est pas clair, donc peut être doit-on juste s'en tenir à l'arrivée de l'anomalie de basse tropopause pour envisager cette évolution, avec le champ de thetaE envisagé supérieur à 40°C. Mercredi: Le front instable s'évacue laissant derrière lui quelques averses. Puis en fin d'après-midi, un système dépressionnaire s'approche de nos côtes, le ciel prend alors les caractéristiques de l'arrivée d'un secteur chaud, cirrus> alto s> nimbo, vent SO etc...avec l'arrivée de la pluie. Jeudi: A compter de cette journée, le risque de coup de vent devient réel, le désaccord entre les déterministes augmente, donc on y ajoute davantage d'approche probabiliste. Il en ressort que le scénario majoritaire fait état d'un généreux passage pluvieux précédent un renforcement des vents, en lien avec une dépression qui circule quelque part entre la Manche et l'Irlande. On peut se laisser tenter par des valeurs allant de 70kmh dans les terres à 90kmh sur le littoral exposé. vendredi: La fiabilité devient franchement limite, surtout le timing qui devient défaillant, mais je dirais de prime abord que les modèles donne comme aperçu qu'on plutôt est parti pour une journée de transition partagée entre traîne et installation d'un secteur chaud lié au système dépressionnaire suivant. samedi: L'arrivée d'une dépression dans la nuit de vendredi à samedi à la faveur des modèles, mais l'intensité, le stade de maturité, la latitude, bref rien est cerné. Juste envie de dire que, la probabilité indique un vent moyen sur nos régions pouvant être un cran au-dessus la dépression précédente. Bien entendu, cette agitation axée SO en moyenne serait favorable à des t°c supérieures à la norme, surtout en raison des tn. Sans retournement de veste 30 à 80 mm selon les zones n'auraient rien de choquant sous ce type d'organisation synoptique. En tout cas, c'est comme ça que je vois en gros la période sur les modèles. Après en toute extrapolation, j'espère que c'est une vue de l'esprit, mais je pense que la mécanique manque d'air froid sur l'arrière des systèmes, et que l'agitation décrite est surévaluée, mais bon pour le moment ce n'est pas ce que les modèles nous calculent en moyenne, et c'est tant mieux.
  9. Suivi du temps dans le Centre Ouest

    Il n'est pas sûr qu'elle soit en retard, il est possible qu'elle passera tout simplement l'hiver en France. Il y aurait de plus en plus d'individus qui passeraient l'hiver en France, sur l'arc Atlantique et dans le Sud. La douceur de l'hiver 2016 aurait permis à un nombre record d'hirondelles de rester en France. Je n'ai pas de chiffre pour l'hiver dernier, on peut juste supposer que ce nombre a été inférieur, puisqu'il y a eu un peu de froid de basses couches. Je parle au conditionnel, car je n'ai pas encore vu de mes yeux d'hirondelles en janvier. Affaire à suivre. Actu, ciel généralement couvert restant plutôt lumineux, avec ces fameuses gouttes poussiéreuses de temps en temps qui ont bien recouvert les voitures... tx: 23.3°C
  10. Suivi du temps dans le Centre Ouest

    Bonjour, ciel partagé entre nuages et éclaircies, même si les passages nuages prennent le dessus depuis 1/2 h.
  11. La musique..

  12. Suivi du temps dans le Centre Ouest

    Bonsoir, très belle journée, le temps parfait, pas de vent avec une tx de 24.8°C, il n'y a rien à jeter de cette journée.
  13. Le football sur IC #2

    Même avis, pour le moment on est qualifié sans barrage, ce qui n'a pas toujours été le cas. Ce qui me gêne en revanche, c'est l'absence de Benzema depuis cette histoire de sexe tape...
  14. Où trouver des informations météo par pays/ville ?

    Bonsoir, si tu disposes des données pourquoi ne pas appliquer les formules statistiques qui t'intéressent en les généralisant à toutes les stations retenues?
  15. Changement climatique en France

    Effectivement, même sans changement climatique on peut battre un record séculaire, avec une sécheresse extrême qui a une probabilité non nulle d'exister. Cotissois illustre bien cette prise de recul nécessaire dans ses posts, quitte à tomber dans une certaine abstraction parfois, mais ce n'est là que mon avis.