dann17

Membres
  • Compteur de contenus

    7 217
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de dann17

  • Rang
    Orage multicellulaire
  1. Suivi du temps dans la région de Québec

    +0,6°C / 17,7°C chez moi d'après les dires de ma chère et tendre aujourd'hui, donc une belle différence ! À moins qu'elle ne se soit plantée, ce qui n'est pas dans le domaine de l'impossible en la matière... Il faisait très doux sur le massif des Laurentides ce matin, plus doux qu'en bas, à cause (ou grâce) d'un vent non négligeable.
  2. Climats du monde

    J'approuve pleinement cette analyse. On est ici en plein sur le versant « au vent » (par comparaison à la côte sud qui se situe « sous le vent »). (1971-2000) Ihe = -20,8 => la sécheresse écologique estivale était tout de même assez marquée, mine de rien : il ne pleut quasiment pas, il y a beaucoup de vent (phénomène asséchant), d'autant plus que l'HR n'est pas si élevée que ça l'après-midi en cette saison, étant donné le soleil puissant et assez largement présent. Ihh (hiver) = 44,8 => évidemment très humide. IhA = +9,6 => climat subxérique (2000-2017) Ihe = -21,7 => sécheresse estival inchangée Ihh = 35,0 => l'hiver est désormais beaucoup moins perturbé : il faut croire que queues de dépressions polaires passent de moins en moins au sud... IhA = +0,5 => le climat est en train de s'assécher assez nettement, sauf l'été. Cela dit, il convient effectivement d'apporter les précisions suivantes : les précipitations occultes apportent sans doute sensiblement plus d'humidité et d'eau, notamment de l'automne au printemps. Combien ? je n'en sais rien : je n'ai pas trouvé d'étude particulière sur ce point pour cette partie de l'île. Mais sans doute devons-nous augmenter la lame des précipitations annuelles de 10 à 20%, ce qui ferait passer l'IhA à 15-20 environ. L'indice de subtropicalité n'atteint que 7160, ce qui est loin du seuil de 11000 ! Bref, nous sommes en effet dans un climat tempéré océanique (marqué) à été sec. En revanche, ici, je mettrais un bémol à ton explication, si tu me le permets : je ne pense pas qu'on puisse dire que le gradient est ici de -0,94°C/100m. En effet, tu compares deux environnements, deux contextes complètement différents : l'un subit une forte subsidence orographique (TFS), et l'autre (TFN) une ascendance orographique couplée à une très forte hygrométrie. En fait, il faudrait comparer des données de la côte nord avec celles de TFN. Or il est très probable que sur le littoral nord de l'île, la Tm annuelle ne dépasse pas les 19-20°C. ce qui correspond à peu près à la température moyenne annuelle de l'eau de mer au large de l'île (courant des Canaries relativement frais). En fait, les Canaries sont baignées dans une couche d'air très humide (du niveau de la mer à 800-1200 m environ). Mais au-dessus de 1500 m, la subsidence (due à la jonction entre la cellule de Hadley et celle de Ferrel) prend largement le dessus, et assèche énormément le climat de ces altitudes élevées de ces îles. https://www.researchgate.net/profile/Judit_Carrillo/publication/282333958/figure/fig1/AS:345407281483776@1459362921661/Schematic-vertical-section-depicting-two-different-views-of-first-and-second-inversion.png
  3. Climats du monde

    Effectivement, les données 2000-2017 de cette station me donnent un indice de tropicalité de -14. Cela signifie que, selon cette méthode, même s'il n'en est pas très loin, le climat n'y est pas tropical, en tout cas, qu'il n'est pas d' « affinité tropicale ». Comme tout l'archipel des Canaries, de toutes façons. Il faudrait là-encore près de 2°C de plus pour atteindre la « tropicalité ». L'indice hydrique annuel atteint -75, ce qui signifie que nous nous trouvons ici en plein climat aride (cette indice donnait la valeur de -73 pour la période 1971-2000 ,donc presque aucun changement). Donc en effet, le climat y serait aride subtropical chaud océanique, à la limite de aride subtropical chaud hyperocéanique. C'est exactement ça. Il y a fort à parier que, sur la côte recevant de plein fouet l'alizé, l'HR moyenne soit évidemment beaucoup plus élevée, et que le niveau d'océanicité y soit vraiment très fort.
  4. Climats du monde

    Bonjour Yves, Si je suis bien ton raisonnement (que je trouve louable), tu voudrais donc donner un autre nom au « climat méditerranéen » ? Je pense cependant que cette appellation est très ancienne, et qu'elle est très répandue même au-delà des océans. Je ne crois pas qu'un Chilien, un Californien ou qu'un Australien soit dérouté par ça. Je pense au contraire que le « climat méditerranéen » a dépassé le cadre géographique initial dans l'esprit des gens, partout sur Terre. Donc qu'il faut garder cette appellation. Mais je me trompe peut-être.
  5. Suivi de l'ouragan OPHELIA (2017)

    D'après mes souvenirs, la tempête exceptionnelle d'octobre 87 n'avait rien d'un ouragan, bien qu'elle en eût la force. Je ne dirais pas non plus que son étendue fût faible, puisqu'elle toucha sévèrement la Bretagne, le Cotentin, le Devon et plus généralement tout le sud de l'Angleterre.
  6. Suivi de l'ouragan OPHELIA (2017)

    Euh, faut pas exagérer là, qd même !
  7. Climats du monde

    Salut Mottoth, bonjour à tous, Oui, un climat tout à fait particulier, comme le sont bien souvent tous les climats variés mais spécifiques des différents archipels de la Macaronésie. Alors effectivement, la première constatation est que nous sommes ici (à Lanzarote) sous un climat presque tropical. Je dis bien presque, en insistant bien sur le fait que le climat n'y est donc pourtant pas tropical (ni d'« affinité tropicale »). Et non pas parce que la Tm du mois le plus frais est tout juste sous les 18°C (comme le préconise Köppen de façon malheureusement trop « simpliste » et généraliste), mais bien pour une autre raison. Quand bien même la Tm de janvier serait de 18°C à Lanzarote, le climat n'y serait pas tropical. Pourquoi ? parce que la chaleur de l'été n'est pas assez intense pour compenser les pluies fraîches finalement assez fréquentes et non négligeables qui s'y produisent l'hiver. Il faudrait qu'il fasse environ 1,5°C de plus en moyenne pour passer le seuil tropical. D'ailleurs, la végétation naturelle et originelle le confirme : pas d'espèces tropicales là-bas, mais bien des espèces endémiques subtropicales xériques. L'indice de « tropicalité » était -13 en 1971-2000, et vaut -8 en 2000-2017. Il est négatif => pas d'affinité tropicale. Indice hydrique : (2000-2017) Ihe (estival) = -39,1 ; Ihh (hiver) = -8,5 IhA (annuel) = -83 => climat aride, pas si loin de désertique. Je pense que nous sommes ici trop éloignés (climatiquement parlant, mais géographiquement aussi) du climat méditerranéen, même si quelques accointances subsistent, si bien que je ne mettrais pas, ici, le qualificatif « subméditerranéen ». Ce serait, selon moi, un climat aride subtropical chaud océanique. Le qualificatif « chaud » indique que la Tm annuelle dépasse les 21°C ; température au-delà de laquelle un climat peut (sous certaines conditions très particulières) commencer à être tropical.
  8. Suivi de la secheresse

    Oui, les communes doivent rester attractives pour les touristes, en revanche, les agriculteurs (je parle des vrais, des « petits ») peuvent crever la gueule ouverte, eux... Il s'agit ni plus ni moins du symptôme de la politique sociétale en cours : la France urbaine « dynamique » valorisée, contre la France « périphérique » méprisée et délaissée. Je ne suis pas sûr que ce choix soit des plus judicieux...
  9. Suivi de la secheresse

    Bonjour, Pourrais-tu poster quelques photos, qu'on voie à quoi cela ressemble ? Ce doit être quelque chose, un tel paysage à la mi-octobre ! J'ai du mal à me l'imaginer. Merci !
  10. Suivi de la secheresse

    Salut, Si ça en intéresse certains ici, j'ai essayé d'analyser la situation pour la station de Nîmes Courbessac pour cette dernière année glissante (donc allant de la mi-octobre 2016 à aujourd'hui). Il est question ici de ressources hydriques, càd d'évaluer le niveau de sécheresse écologique. J'ai éprouvé pour cela un indice (que j'ai créé moi-même il y a quelques années) à partir des données de températures, précipitations, nombre de jour de RR, ensoleillement et latitude, humidité relative, et vitesse moyenne du vent. Tout cela sur l'année écoulée. L'indice hydrique estival (Ihe) indique qu'il y a sécheresse écologique s'il est < 0 (coïncide souvent avec la limite nord du domaine méditerranéen). Elle est forte en dessous de -30, et extrême à -60 (déserts subtropicaux en été). L'indice hydrique annuel (IhA) indique que le climat associé à de telles conditions est humide si > 50, subhumide si compris entre 25 et 50, subxérique entre 0 et 25), xérique entre 0 et -30, xérique marqué entre -30 et -45, semi-aride entre -45 et -65, aride entre -65 et -90, désertique si < -90. Les valeurs normales à Nîmes Courbessac sont les suivantes : - indice hydrique estival (de juin à août inclus) : Ihe = -14,6 (présence s'une sécheresse écologique modérée) - indice annuel IhA = +6,3 => le climat est sub-xérique (typique de la frange nord et supérieure des climats méditerranéens). Au cours de cette dernière année, j'obtiens ceci : - Ihe = -35,2 (sécheresse écologique marquée, évidemment !) - IhA = -48,9 ! (les conditions météo que vous subissez là-bas depuis un an sont dignes de celles d'un climat semi-aride. Donc naturellement, les plantes n'apprécient guère, ni même les plantes méditerranéennes ! Et avec une telle valeur, il est évident que les réserves en eau dans le sol s'amenuisent rapidement.) Au fait, il n'est pas très exact de dire que l'eau utile est celle qui tombe en automne et en hiver. Utile pour les nappes phréatiques, oui. Mais pas spécialement pour la végétation.
  11. Changement climatique en France

    Sûr de ça ?!
  12. Suivi de la secheresse

    Ce serait bien incroyable qu'il ne se remette pas à pleuvoir d'ici là, quand même !
  13. Suivi du temps au Saguenay, Québec (Canada)

    Saint-Ambroise m'appelle....!
  14. Suivi du temps dans la région de Québec

    Ici (à Valcartier), l'apogée des couleurs aura eu lieu avant-hier, soit 10 jours après la normale. Désolé pour l'absence de photos !! Je n,ai vraiment pas eu le temps, puis il faut admettre qu'à cause du mois de septembre exceptionnel que nous avons eu, les couleurs ont été (et le sont encore un peu) passablement moins belles que celles de l'an passé, par exemple. Je vous invite à aller voir celles que j'avais (que nous avions) postées alors : Je ne sais pas encore combien il a fait chez moi ce matin...