Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

dann17

Membres
  • Content Count

    8173
  • Joined

3 Followers

About dann17

  • Rank
    Orage supercellulaire

Personal Information

  • Location
    Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada
  • Site web
    https://www.wunderground.com/personal-weather-station/dashboard?ID=ISAINTAM32

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Salut Gaël ! Oui, je parlais bien sûr de notre coin : le Saguenay, voire tout l'est du Canada.
  2. Eh mais, tu es toi aussi de la région lyonnaise ? Je connais bien tout le coin vers l'Arbresle. Chez moi, seulement 2 cm de neige toute légère.
  3. Eh bien en fait, non, même pas ! Pour trois raisons : 1- Je me souviens que, lors de ces périodes de brouillard givrant dans le centre-est de la France, le brouillard restait souvent toute la journée, et même, assez fréquemment, il pouvait se passer plusieurs jours (2, 3, ou parfois plus) sans qu'on ne voie le soleil et donc sans que le givre ne disparaisse (il pouvait un peu s'atténuer en journée, bien sûr, mais il se reformait dans la nuit suivante). 2- Ici, au Saguenay, il est très rare que le brouillard se maintienne dans la journée, si bien que le givre disparaît dès la fin de la matinée, contrairement à ce qu'on pourrait croire. Oui, malgré le soleil, la température reste souvent négative en pleine journée, mais sur les branches, les rameaux ou les épines, le givre fond quand même rapidement dès que le soleil apparaît. Et, par ailleurs, le brouillard givrant est assez rare ici (il n'y a quasiment jamais de brouillard en hiver). 3- Et enfin, vraiment, en essayant de rester le plus objectif possible, il me semble bien que les feuillus européens sont souvent plus souples, plus gracieux (c'est carrément le cas pour les bouleaux et pour les hêtres, par exemple) que leurs homologues de l'est du Canada. Je pense que c'est justement dû à la brièveté de la saison végétative et au froid mordant de l'hiver ici : la végétation doit pousser le plus rapidement possible et, pour lutter contre le froid, elle doit être plus « contractée », plus serrée, plus endurcie. Par exemple, les épicéas (qu'on appelle épinettes ici) sont généralement beaucoup plus longilignes et pointus (sans doute pour aller chercher la lumière du soleil, mais également pour avoir le moins de contact avec l'air glacial en hiver) ici qu'Europe de l'ouest. Je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire. Par ailleurs, il existe beaucoup plus de variétés de feuillus en Europe de l'ouest qu'ici. Tout ceci fait que, à mon avis, les paysages sont globalement plus gracieux, plus « reposants » et harmonieux en Europe qu'ici. Et lorsque le givre s'en mêle, on s'en rend compte tout de suite. En tout cas, c'est ce que je ressens. Et pourtant, croyez-moi que je trouve les paysages d'ici très beaux, et le tableau est souvent impressionnant l'hiver lorsque le froid est mordant dans un ciel bleu arctique.
  4. Salut, Voici donc les valeurs de l'indice hydrique : - Ihe = -35,5 => étés évidemment très secs. - IhA = -46,8 => le seuil est franchi, le climat est donc tout juste semi-aride ! Après, cette station est située vraiment tout en bas, vers la mer. Possible, et même probable que l'intérieur soit dans le domaine xérique marqué non aride. Quoique, à première vue, la forêt n'y soit pas très fournie. Je me demande même si l'on peut parler de forêt. Et avec 7050, la subtropicalité n'est - de façon assez surprenante - pas du tout atteinte. Bref, je parlerai d'un climat à la limite entre le climat semi-aride maritime subméditerranéen à été long et le climat méditerranéen sec à été long. Un climat méditerranéen étant considéré « sec » si IhA < -30. Cette photo est indécente...
  5. Lorsque j'habitais pas loin d'Ambérieu, je voyais assez souvent ce genre de paysage en novembre, décembre et janvier (curieusement, c'était un peu moins fréquent en février) : Je ne sais pas pourquoi, mais, de ce point de vue, je trouve que les paysages givrés en France (ou en Europe) rendent mieux qu'ici. Je trouve ça plus harmonieux là-bas. Peut-être parce que les feuillus européens sont plus souples, plus gracieux.
  6. lol sauf que ce n'est pas ce que je disais. Mais bon... Cela dit, je comprends que tu veuilles que la discussion revienne dans la bonne direction. Sincèrement.
  7. Cool ! Il manque juste la température à afficher, ce serait parfait !
  8. Tu es d'accord maintenant, je l'espère, que ce n'est pas tout à fait ce que je disais ? Eh oui... en tout cas, ils évoluent beaucoup plus lentement que la technologie. D'où le « science sans conscience n'est que ruine de l'âme ». Mais je te rappelle tout de même que, même dans les années 78-80, on était déjà en plein dans l'essor de notre société contemporaine individualiste. Donc c'est pour ça que tu as trouvé toutes ces similitudes avec aujourd'hui.
  9. Bon, finalement, on est quand même d'accord sur quelques points.
  10. Tu vois, même là, tu exagères carrément (tu tires toujours la couverture de ce côté, cela se voit beaucoup trop : en gros, tu veux vraiment nous faire croire que la France devient un pays presque chaud) : si tu dis que 35°C en août, c'est « normal » et que 0°C en novembre c'est froid, alors il faudrait que tu le démontres... Alors je vais le faire pour toi. Prenons une ville plutôt moyenne en France, avec les données toutes récentes, à savoir 2000-2019 (celles compilées par notre cher confrère Mottoth) : Lyon. En plus, c'est une station relativement chaude en été et qui a subi un réchauffement urbain très marqué (donc Tn très radoucies). Alors voici ce qu'on y apprend : - en août, un 35°C est éloigné de 7,2°C de la Txm. Par ailleurs, 10 % seulement (c'est déjà beaucoup) des Tx atteignent ou dépassent 34,2°C. - en novembre, un 0°C est éloigné de 5,3°C de la Tnm. Et 10 % des Tn sont inférieures ou égales à 0,1°C. Bref, on en déduit qu'un 0°C en novembre est déjà plus habituel qu'un 35°C en août. Or toi, tu as le culot de prétendre que la valeur la plus difficile des 2 à atteindre serait « normale », et qu'en plus de ça, la valeur la plus facile des deux à atteindre serait selon toi qualifiée de froide (sous-entendre vraiment loin de la normalité) ! Tiens, je vais même prendre maintenant l'exemple d'une ville parmi les plus chaudes de France, pour le coup : Perpignan. Alors voici ce qu'on y apprend : - en août, un 35°C est éloigné de 5,5°C de la Txm. Par ailleurs, 10 % seulement (c'est déjà beaucoup là aussi) des Tx atteignent ou dépassent 33,7°C. - en novembre, un 0°C est éloigné de 8,6°C de la Tnm. Et 10 % des Tn sont inférieures ou égales à 3,9°C. Ici, on constate qu'un 35°C en août est certes légèrement plus probable qu'un 0°C en novembre. Mais pas de quoi dire qu'un 35°C serait « normal » (visiblement dans les 5% seulement des Tx). Ni qu'un 0°C serait particulièrement anormal en novembre (puisque cela doit représenter 2 à 3 % des Tn). Il serait un peu osé de prétendre que 5% des valeurs serait normal lorsque à peine moins (2 à 3 %) serait carrément anormal ! Il y a un déséquilibre flagrant dans ton interprétation, chiffres à l'appui. Et encore, je n'ai pas pris de stations plus fraîches l'été, pourtant nombreuses... Moi, ce que j'en déduis, c'est que toi (comme beaucoup de gens, comme ceux dont tu parles), tu préfères trouver normales les conditions météo que tu aimes (la chaleur), et comme anormales les conditions qui te plaisent visiblement moins. Tu me diras, c'est humain. Mais ce n'est pas très objectif. Loin de là.
  11. Une Tn de -24,1°C affichée ici ce matin. Peut-être dans les -25°C en réalité, mais nous n'en saurons rien. Pas mal de givre, effectivement. Nous allons repasser les -10°C aujourd'hui. Le froid devrait relâcher un peu son emprise au cours de ces deux-trois journées actuelle et à venir. -10,1°C en ce moment à près de 13 h. Plein soleil.
  12. Ecoute, il y a encore 30 ou 40 ans, les -20°C étaient encore légion dans de nombreuses régions de France (ou dans le sud-est de la Belgique) lors des bonnes vagues de froid. Quand il faisait entre -5 et 0°C le matin (hors régions atlantiques et méditerranéennes) en hiver, c'était absolument normal. Lorsqu'on sait que la moitié de la population adulte en France a plus de 55 ans, donc des gens qui ont connu des températures « normalement froides » durant au moins la moitié de leur vie, tu ne peux pas leur dire que 5-6°C c'est froid en hiver ! Tu ne peux pas leur dire qu'à 0°C, il fait « très froid » ! C'est tout simplement ridicule pour eux. C'est même ridicule tout court. Peut-être que, dans 40 ou 50 ans, quand ces gens ne seront plus là, et si le climat ne sera réchauffé au point que 6-7°C à Bruxelles sera une valeur plutôt rarement atteinte, alors là, oui, on pourra dire qu'il fera très froid. Tu comprends ? Mais pas là ! Pas maintenant ! Vraiment pas ! Et encore, même pas. Non, même si le climat se réchauffait à ce point, il serait là encore ridicule de parler de grand froid par 0°C : en effet, nous sommes (pour la plupart d'entre nous) des Européens, des « Blancs ». Notre corps, notre métabolisme est tel que, quel que soit l'endroit où nous nous trouvons, quel que soit l'époque, 6 à 7°C ne sont pas (et n'ont jamais été, et ne le seront jamais !) des conditions « froides » pour nous. 0°C n'est pas un « grand froid ». Donc, clairement, l'exagération des journalistes sur ce sujet est une réelle absurdité. Ils peuvent dire que le climat se réchauffe (c'est d'ailleurs malheureusement vrai), mais pas qu'il fait très froid à 0°C. D'ailleurs, c'est valable dans l'autre sens : les Européens (hormis peut-être ceux de certaines zones méditerranéennes) trouveront toujours que 40°C, c'est excessivement chaud. Même si ces valeurs venaient à apparaître plus régulièrement dans les décennies à venir.
×
×
  • Create New...