Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

meteor

Membres
  • Posts

    5457
  • Joined

  • Last visited

Personal Information

  • Location
    Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Recent Profile Visitors

3130 profile views
  1. Ce qu'il faut dire c'est que l'accélération du réchauffement climatique de surface est surtout due à une période à partir de 2015 particulièrement chaude. Il y a eu un méga Niño qui explique 2015 et surtout 2016, mais alors qu'auparavant une Niña efficace venait calmer la température globale, on ne l'a pas constaté cette fois. On a eu une Niña faiblarde en 2018, puis une plus forte en 2021 (avec baisses de température globale à chaque fois) mais rien de comparable, en inverse, au Niño 2015-2016. Il peut sembler toutefois que la surface tende à se remettre de plus en plus difficilement d'un coup de chaud. Ce qui serait très gênant c'est que cela soit le symptôme d'une rétroaction positive en augmentation. Je n'ai pas eu vent qu'on ait détecté un tel phénomène.
  2. Oui, c'est vrai, il y a le shift project qui reprend, peu ou prou, tout ce qu'on connait déjà comme solutions pour baisser les émissions de CO2. Que ce soit côté transport (voiture à moins de 2l/100), agriculture, industrie, logement, séquestration, etc. etc. Bon il y aurait certainement à critiquer, notamment l'absence de l'aspect démographique (enfin je n'ai pas remarqué), mais je ne ferai pas la fine bouche. Un truc me plaît bien qui concerne l'agriculture et l'élevage en particulier (privilégier la qualité plutôt que la quantité).
  3. Son discours est le même depuis 20 ans. Ses solutions: réduire les émissions de CO2 en augmentant la part du nucléaire et du renouvelable et en faisant des économies.... Ce n'est pas ce que j'appelle "brillant". Ce que j'attends de quelqu'un de "brillant", c'est comment on fait, dans le détail.
  4. Oui et non. Si on arrête les émissions le forçage commence à baisser et donc la température de surface aussi (avec un décalage de quelques années). Mais attention on est toujours en déséquilibre avec les couches océaniques plus profondes et donc ces mêmes couches continuent de se réchauffer jusqu'à un nouvel équilibre. Un petit modèle le met bien en évidence (je pourrai mettre les résultats si cela présente un intérêt)
  5. D'autant que ce qui a été écrit dans les médias, du moins dans les titres, c'est que c'était le mois le plus chaud jamais enregistré, pas le mois de juillet le plus chaud. Or çà, évidemment, c'est faux. https://www.lepoint.fr/societe/juillet-2021-le-mois-le-plus-chaud-qu-ait-jamais-connu-la-terre-13-08-2021-2438805_23.php https://www.geo.fr/environnement/juillet-2021-mois-le-plus-chaud-jamais-enregistre-sur-terre-205887 https://www.lci.fr/environnement-ecologie/juillet-2021-le-mois-le-plus-chaud-jamais-enregistre-sur-terre-2193764.html etc etc. Bref, on reprend l'AFP, c'est çà le journalisme... Et attention, sur les autres sujets, qu'on connait moins, c'est pareil! J'avais dit que c'était pareil pour Futura sciences mais non, ils ont bien précisé, eux.
  6. Selon NCEP, l'anomalie est de 0.37°C, au 7ème rang des plus élevées pour un mois de juillet. On est en retrait pas rapport à ERA5 (Copernicus), pas énorme, certes, de 0 .13°C.
  7. Euh, non. La pression de vapeur saturante augmente certes de 7% par degré mais pas l'évaporation ni les précipitations, globalement. D'après le GIEC, les précipitations globales devraient augmenter de 1.8% par degré, environ, car ce n'est pas si simple à simuler numériquement. Par contre 1°C d'augmentation de température entraîne une augmentation de l'eau précipitable de 7%. Mais précipitable ne veut pas dire que cela va précipiter. Pour que çà précipite il faut que les conditions s'y prêtent, par exemple l'arrivée d'une goutte froide ou d'une masse d'air suffisamment froid au contact d'un air chaud et humide. C'est le cas quand se produit un orage, par exemple. En général il n'y a pas assez d'eau précipitable dans une colonne statique pour expliquer des phénomènes aussi exceptionnels que ce qui s'est passé en Allemagne et en Belgique. Je ne suis pas spécialiste de ce genre de chose mais à l'évidence il faut qu'il y ait alimentation continue en air humide venant des régions avoisinantes et de la mer en particulier. C'est donc avant tout un problème de circulation atmosphérique et quant à savoir si le RC en est responsable, c'est une autre affaire. J'ai le souvenir que c'est plutôt les précipitations hivernales qui devraient augmenter dans des régions aussi septentrionales et que les étés devraient être plus secs.
  8. Oui mais bon, en dehors du côté spectaculaire, je pense que les perturbations apportées à la très haute atmosphère par ce genre de vol suborbital, si on en fait un véritable commerce, seront peut-être plus graves, c'est à voir. Et puis c'est vrai qu'en dehors du fait que Branson s'envoie en l'air, développer le "tourisme spatial" de cette façon, est une horreur effectivement. Sinon pour les centrales à charbon, les 600 devraient libérer 1.4 GtCO2/an en plus dans l'atmosphère, si je n'ai pas fait d'erreur. En France on émet, au total, environ 0.3GT CO2/an.
  9. Faut plus rien faire à ce compte là. Personnellement mon coup de gueule, si j'en avais un, ce serait plutôt pour ce fait là: "La Chine, l'Inde, l'Indonésie, le Japon et le Vietnam ont au total plus de 600 nouvelles centrales à charbon en projet, selon le centre de réflexion Carbon Tracker. Ces centrales pourront fournir quelque 300 gigawatts d'énergie supplémentaire, soit l'équivalent de la capacité de production d'électricité du Japon." https://www.lefigaro.fr/flash-eco/charbon-600-projets-de-centrales-en-asie-menacent-les-objectifs-climatiques-rapport-20210630 Pour donner un ordre de grandeur, 300GW c'est environ 6 fois la puissance de tout le parc électronucléaire français.
  10. Des solutions pour refroidir la planète? Cette émission d'Arte les résume de façon vulgarisée.
  11. Anomalie globale à 0.31°C, 11ème la plus élevée, pour avril 2021, selon NCEP par rapport à 1981-2010. Notons un Arctique (65-90°N) toujours hors norme avec 2.2°C d'anomalie. Depuis le début de l'année l'anomalie s'établit à 0.22°C.
  12. Je ne sais pas ce qui se passe ici à Muret, un drôle de phénomène, il tombe des gouttes d'eau du ciel! 11mm depuis ce matin. Que d'eau, comme dirait Mac Mahon!
  13. Pour ce qui concerne l'agriculture c'est la première fois, au sud-ouest de Toulouse, que je vois arroser des sols nus, sans végétation, afin de faire germer les semis! De mieux en mieux, même si je ne sais pas si cela s'est déjà produit dans le passé, mais pas dans mes souvenirs en tout cas. Sinon depuis le 1er mars, aux environs de Muret, 26mm pour une climato de 101 mm. De plus le vent, qui souffle quasi continuellement, exacerbe cette sécheresse dont on a du mal à entrevoir la fin (comme dab).
  14. On n'arrivera, JAMAIS, à contrôler le climat en restant sur la défensive, c'est à dire en essayant de limiter nos émissions surtout bien sûr car il n'existe pas de source d'énergie de remplacement véritable aux carburants fossiles. Du moins dans les limites qu'on s'est fixées, c'est à dire 1.5°C et encore moins, évidemment, 0°C, par rapport au préindustriel. Je suis persuadé, car c'est la logique même, qu'on en viendra à la géo ingénierie. Pour le moment ce qui nous bloque dans cette démarche c'est un a priori écolo stupide et un principe de précaution paralysant d'une part (faut pas jouer aux apprentis sorciers ah ah!), et d'autre part un désintérêt total des grands pays pollueurs pour le climat. Comme souvent cela ne pourra venir que des USA quand ils finiront par dépenser trop de dollars pour aléas climatiques exacerbés. Et quand ils le décideront, tout le monde s'écrasera et suivra. Par contre je ne pense pas que ce soit pour tout de suite. En attendant on peut toujours se lamenter sur des courbes qui ne fléchissent pas.
×
×
  • Create New...