Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Chaniel 37

Membres
  • Content Count

    4
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by Chaniel 37

  1. C'est SYLVESTRE HUET dans Libé dans la rubrique Futurs qui dit que :

    «Le forçage anthropique contre lequel nous sommes mis en garde n'est pas l'actuel (380 ppm de CO2 contre 280 en 1750 et un maximum de 300 ppm depuis 800 000 ans au moins). C'est celui de 500 à 1000 ppm d'ici la fin du siècle, les 1000 seront dépassés si le rythme actuel est maintenu. Le forçage actuel a déjà mais encore peu changé le climat (moins de 1°C), celui de 1000 ppm représenterait un bouleversement (environ 3 à 6°C comparable à celui qui sépare une ère glaciaire d'un interglaciaire du dernier million d'années).»

    Ne serait-ce pas un peu du "grand n'importe quoi" ?

    Depuis 150 ans le CO2 à augmenté de quelques 90/100 PPM et par magie d'ici à la fin de ce siècle il passerait à… 1 000 PPM...

  2. "Premièrement, il est faux d'affirmer que la vapeur d'eau représente 95 % de l'effet de serre normal, alors que toutes les estimations varient entre 60 et 70 %, ce qui n'est déjà pas mal, sans avoir besoin d'en rajouter. Et que, d'ailleurs, la présence atmosphérique de H2O est très variable en fonction des tempétatures et du degré hygrométrique."

    Bonjour

    Merci pour cette réponse. Mais alors si la présence atmosphérique de H2O est très variable en fonction des températures et du degré hygrométrique. (je présume qu'il en est de même pour le CO2, CH4…) pourquoi vouloir à tout prix parler de "température MOYENNE", de concentration de CO2 moyenne… ? J'ai lu ici et là que la température "moyenne" risquait d'augmenter de… 0,6 ° dans… un siècle… si nous continuons à diffuser sans compter le CO2.

    Doit-on traumatiser la terre entière pour... 0,6° !?

  3. Bonjour à tous !

    Je ne suis pas un scientifique, (du moins pas en climatologie) et je me pose au moins deux questions :

    — Comment peut-on accorder de la fiabilité à une "mesure MOYENNE" de la planète ?

    J'entend partout : la planète se réchauffe…

    Si je dis "la planète s'enrichit", je vais me faire prendre à partie, à juste raison… Cela serait stupide de proférer une telle assertion, de faire la "moyenne " entre les pays hyper riches qui ont plein de pauvres et des pays hyper pauvres qui possèdent quelques riches…

    Et je trouve que dire "en moyenne" la terre se réchauffe est, pour le moins, sujet à âpres discutions…

    Comment peut-on faire une "moyenne entre les océans, les déserts et les pôles ? Et surtout qu'elle peut en être l'utilité ?

    — La deuxième question est la suivante : comment peut-on apporter de la crédibilité aux affirmations médiatiques sur les effets catastrophiques (?) du CO2 d'origines humaines ???

    J'ai parcouru plusieurs sites et je suis tombé sur le réflexions de ce monsieur : Augie Auer qui me semble, Dieu ait son âme, un homme digne de foi.

    Donc, d'après les études du professeur Augie Auer, un grand Chef Météorologiste de l'Organisation Mondiale de la Météorologie, qui était aussi professeur de sciences atmosphériques de l'université du Wyoming (USA). (Décédé en mai 2007) :

    «La planète est constituée aux trois quarts par des océans et que 95% de l'effet de serre vient de la vapeur d'eau.

    "Des 5% restants, seulement environ 3,6% vient du CO2 et quand vous voulez en savoir plus, vous trouvez que les études ont montré que la contribution anthropogénique (venant de l'activité humaine) n'est que de 3,2% par rapport au CO2 naturel."

    "Ainsi, si vous multipliez la part de contribution totale de 3,6% du CO2 par la fraction due à l'homme, vous trouvez que la contribution anthropogénique à l'effet de serre est de 0,117 %." C'est comme 12 cents dans 100 $.

    "C'est minuscule, pratiquement rien "»

    Le taux de CO2 est actuellement de 379 PPM (partie par million) dans l'atmosphère. La part de l'homme, "la contribution anthropogénique" serait de 0,117 % de 379 PPM soit 44 PPM de CO2 dans l'atmosphère du aux activités humaines.

    Comment les activités humaines peuvent-elles "réchauffer une planète" avec 44 PPM de CO2 ???

    Ou alors le professeur Auer disait-il des énormités…???

    Merci de vos réponses.

×
×
  • Create New...