Tristan06

Membres
  • Compteur de contenus

    3 244
  • Inscription

  • Dernière visite

3 abonnés

À propos de Tristan06

  • Rang
    Cumulonimbus calvus
  • Date de naissance 28/09/1995

Personal Information

  • Lieu
    Grasse (06), 300m d'alt.
  • Site web
    https://www.facebook.com/TristanBPhotographies/

Visiteurs récents du profil

1 652 visualisations du profil
  1. Véritable outbreak de trombes cet après-midi sur le 06 succédant à celles de jeudi sur le Golfe de Saint-Tropez ! Un peu dégoutté d'avoir raté celles de la baie de Cannes j'ai rejoins la ligne à Villeneuve-Loubet en fin d'après-midi et ai pu observer une dizaine de tubas et au moins 3 trombes entre Nice et Monaco. 4 ont été aussi recensées avant la tornade de Cannes/Mandelieu, il y a du en avoir plus d'une dizaines aujourd'hui + au moins 4 autres Jeudi, et demain le risque est encore très présent entre Nice et Saint-Tropez avec cette convergence bien structurée. Sacrée série en quelques jours !
  2. Possible tornade ayant touché la commune de Tanneron vers 11h00 ce matin. De gros dégâts apparemment : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/var/diaporama-tanneron-var-mini-tornade-fait-gros-degats-residence-1566190.html J'irai faire un tour sur place dans l'après-mid. toujours cette succession d'orages entre Fréjus et Mandelieu, plus de 80mm sur la lame d'eau depuis ce matin.
  3. Succession de cellules orageuses de plus ou moins forte intensité depuis plus d'une heure entre l'Esterel et la vallée de la Siagne, les cumuls vont devenir sympathiques dans le secteur. Plus à l'est c'est encore relativement calme pour le moment.
  4. Sacrée bataille entre les modèles MF et le reste du monde ce soir en effet, la plupart voit le plus gros de l'instabilité remonter entre E83 et 06 tandis que Arome et Arpège voient le plus gros entre E06 et Savone. Difficile de déterminer quel scénario sera le bon, le live nous en dira plus mais on peut passer de pratiquement rien à du potentiellement dangereux au moindre décalage d'ici demain matin, il va falloir surveiller le placement du centre dépressionnaire car il va être déterminant pour la localisation du plus gros. De Hyères à Gênes, faites vos jeu rien ne va plus.
  5. Tristan06

    Suivi de l'épisode méditerranéen du 7 au 12 octobre 2018.

    J'ai pu me rentre sur le terrain cette nuit à Saint-Aygulf, aucun doute sur le fait qu'une trombe marine soit rentrée avec un couloir de dégâts de 50/100m diminuant progressivement avec l'avancée dans les terres. Probablement une petite EF-1 vu les dégâts, gros eucalyptus, platanes et pins couchés. A noter un autre cas à Hyères que j'ai pu filmer en fin d'après-midi mais sans dégâts à priori, juste une circulation temporaire et faible au sol.
  6. Difficile de dégager une zone précise en effet mais arome donne encore une fois le ton pour la journée de demain et la nuit suivante avec plusieurs structures stationnaires très fortement précipitantes. On a quand même trois zones qui se dégagent, le 34/30, le 83 et la façade Est de la Corse. Les signaux sont assez énormes pour du possiblement très lourd sur tout le pourtour (excepté 11 et 66 à la limite). Le flux ne bascule pas sur la période et l'instabilité est advectée en continu vers les littoraux avec une dynamique qui ne bouge pas vraiment. De ce fait plusieurs zones du pourtour dépassent les 200mm/24h sur ce modèle. C'est un des plus beaux potentiels de ces dernières années car il ne faut pas oublier que cela devrait être majoritairement convectif donc avec des lames d'eau horaires parfois importantes et une durée également importante de l'épisode. La carte de vigilance risque d'être bien colorée demain matin, attention quand même c'est une situation a potentielle catastrophe localement (sans vouloir faire dans l'alarmisme).
  7. Situation a surveiller de très près entre l'Ouest 06 et le Sud 83 la nuit prochaine et la journée de demain. Convergence durable et bien établie dans la zone avec un afflux d'instabilité important entre le début de nuit et l'après-midi. Les centres d'actions ne bougeant pas vraiment à grande et petite échelle on peut craindre des orages parfois forts et stationnaires pouvant donner de forts cumuls sur les zones citées précédemment, particulièrement entre Fréjus et Hyères. Probable passage en vigilance orange à 16h00, au moins pour 83.
  8. Passage en orange de 30/13/84/07/26 comme on pouvait s'y attendre pour des orages forts à violents à partir de 00h. "Les départements du Gard, de Vaucluse et des Bouches-du-Rhône vont subir des passages orageux en plusieurs vagues. Les orages seront localement forts, parfois violents. Ils sont susceptibles de donner lieu à une importante activité électrique (foudre), à de fortes rafales de vent (jusqu'à 80/100 km/h), à de la grêle, et à de fortes intensités pluvieuses. Il faut toutefois noter que l'activité pluvieuse lors de cet épisode est en dessous de celle observée lors de l'épisode précédent (du jeudi 9 Août).On pourrait toutefois relever des intensités de 20 à 40 mm par heure, et de 50 à 70 mm en moins de trois heures. Sur l'ensemble de la période de validité, le cumul peut atteindre ponctuellement 70 à 100 mm.Ces orages ne se limiteront pas au relief, mais pourront concerner le piemont, la plaine, voire le littoral."
  9. On commence à y voir plus clair quant au déroulement de la dégradation à venir sur Est Languedoc et Paca entre dimanche soir et lundi soir. Une première phase devrait se dérouler durant la nuit de dimanche à lundi en liaison avec l'arrivée d'un premier forçage par les Pyrénées. Avec l’accélération du flux en basse couche une dépression de surface devrait se creuser entre l'Aude et l'Ouest 34 en traversant au fil de la nuit le département de l'Hérault. Celle-ci devrait donc renforcer la convergence en basse couche particulièrement dés les premiers reliefs de l'arrière-pays et permettre la formation d'orages pré-frontaux à la propagation très lente sur ce département. Le littoral pourrait être concerné mais c'est particulièrement dés le proche arrière-pays que la situation sera à surveiller sur le 34. En effet compte tenu de l'énergie disponible (2500/3500j/kg selon les modèles) et de la dynamique tant en basse couche qu'en altitude, ces orages pourraient se montrer intenses avec une très forte activité électrique, un risque de chutes de grêle et surtout de fortes lames d'eau horaires (fort contenu en eau précipitable). Ces orages devraient donc progressivement se décaler vers le Gard tout en perdant peu à peu de la vitesse, le forçage principal restant encore assez loin sur l'ouest du pays. Il faudra noter, sans rentrer dans l'alarmisme, que le risque supercellulaire et, de fait, tornadique est assez important sur le 34 jusqu'au 30 durant la nuit, la preuve avec un Significant Tornado Parameter qui réagit bien : Ce premier passage devrait donc arriver jusqu'au Gard d'ici la fin de nuit de dimanche à lundi donnant encore des orages parfois intenses pouvant perdurer sur le Gard et l'Est de l'Hérault jusqu'en fin de nuit. La deuxième phase devrait se dérouler à partir de lundi matin avec des orages se renforçant progressivement sur le 30 et l'Ouest Paca (un peu à la manière du précédent épisode avec une ligne d'orages pré-frontaux qui devraient prendre autour du 13/84) à l'avant du forçage principal pouvant encore une fois donner de forts cumuls particulièrement sur le Gard. Puis le balayage devrait s'effectuer en début d'après-midi sur ce département avec une ligne d'orages parfois violents se décalant progressivement vers PACA. Comme cela a été évoqué précédemment il est à noter que ce balayage ne pourrait pas être suffisant à faire basculer le flux et de nouvelles cellules pourraient se redevelopper à l'arrière sur 30/13 et E34. Au niveau des cumuls difficile d'être précis mais maximum à attendre sur Piémont Cévenol et possiblement E34 et Centre 30 avec plus de 100mm en quelques heures jouables. Les zones limitrophes pourraient aussi avoir de gros cumuls, particulièrement sur Ouest PACA (84/13/O83). Situation passionnante une nouvelle fois, attention par endroit ça pourrait être bien intense au niveau des phénomènes orageux ! Pour @Chibisuke, attention à arome, il a très mal géré le dernier épisode au niveau des orages avant le forçage principal lors de l'épisode de jeudi dernier.
  10. La situation est effectivement à surveiller pour la journée de lundi. Synoptique sensiblement similaire à la précédente avec moins de dynamique. On se retrouve avec un fond de talweg arrivant par l'ouest du pays dans la nuit de dimanche à lundi et circulant lentement vers l'Est durant la journée de lundi. De fait le flux s'oriente au sud-est sur le Languedoc et les Cévennes dés dimanche soir avec un air marin très instable une nouvelle fois venant buter à l'avant du talweg sur les Cévennes. La formation de forts orages préfrontaux stationnaires durant la nuit de dimanche à lundi semble probable comme évoqué par WRF 5km sur son dernier run. Une dépression de surface devrait comme souvent dans ce genre de synoptique se former quelque part entre le 34 et le Golfe du Lion, ce qui devrait renforcer la convergence de basses couches entre Est-Hérault et Gard, etc,.. on connait la chanson maintenant. Malgré le manque relatif de dynamique le fait marquant est encore une fois une très forte instabilité de la masse d'air près de la méditerranée et sur l'Hérault et le Gard particulièrement. GFS, WRF et CEP envoient quand même plus de 3000j/kg par endroit, si on mélange ça à la dynamique relativement présente (entrée droite de jet possible) et à la classique convergence de basses couches on peut par endroit obtenir un épisode significatif moins d'une semaine après le précédent. Arpège est plus timoré car le talweg et la dynamique générale passeraient un poil plus au nord mais on perçoit du potentiel dans ses modélisations. Hérault et surtout Gard en ligne de mire, suivi de l'Ouest PACA en journée de lundi, on surveillera également un premier passage orageux possible dimanche en soirée sur 11 et 66. SI cela se produit cela nous fera quand même deux épisodes automnaux en moins d'une semaine mais surtout avant le 15 août !
  11. Nouvelle salve orageuse probable entre l'Est Hérault et le Gard dans les 2 prochaines heures avec l'arrivée d'un forçage secondaire par le sud-ouest. A priori les secteurs durement touchés du Nord Gard et de l'Ardèche semblent rester à l'écart cette fois-ci bien heureusement. Est 13, Ouest 06 et 83 en ligne de mire ces prochaines heures, toujours ces fortes cellules préfrontales sur le Var avec de très fortes intensités et localement de la grêle, notamment près des Maures (Attention sur le Golfe de Saint-Tropez dans la prochaine heure avec une virulente cellule qui aborde la zone par l'ouest).
  12. Ahah oui je me suis bien mouillé (peut-être un peu trop ? ) sur la situation je l'avoue mais bon le potentiel est là. Après il faut bien mettre l'accent sur le caractère isolé mais potentiellement intense de la dégradation de la nuit prochaine, il se peut que les cellules restent très isolées entre Est Hérault et Gard mais que celles-ci soient intenses au niveau de l'activité électrique et pluvieuse. Arôme ne réagit quasiment pas car il n'arrive pas à gérer la convergence de basse couche, probablement à cause d'un premier passage en soirée sur le 34 et du coup des outflows qui perturbent l'établissement de la potentielle méso-depression sur le département. Dans tout les cas il donne des signaux de reprise locale de la convection entre Est 34 et 30 dans la nuit à la faveur de convergences temporaires. Tous les autres modèles réagissent, même plutôt fortement pour certains (arpège/nae), à voir comment cela va se passer mais je reste sur la même prévision, peut-être un poil plus à l'est. Mais dans tout les cas on a une très forte énergie disponible, un petit forçage d'altitude et potentiellement un bon forçage en basse couche. Attention à ne pas se baser que sur arôme pour la prévision, on se souvient d'une situation début juin (similaire d'ailleurs) où il ne voyait absolument rien et où de violents orages ont pris sur le centre du 34. MF va dans le sens des autres modèles avec un risque d'orage toute la nuit sur les deux départements cités précédemment. Verdict demain matin ! Pour @mangasource, à priori Montaud peut-être intéressant ou près du littoral si il y'a plus de nuages bas, Saint-Christol est aussi bien, cela dépendra de la situation en direct mais tu es de toute façon bien placé là où tu es !
  13. Tristan06

    Juillet 2018 électrique sur l'Occitanie

    Superbe série Chris ! Les photos du 20 juillet sont vraiment extras !
  14. Oui situation à surveiller entre ce soir et demain matin sur le Languedoc. Déjà ce soir un petit forçage devrait venir s'échouer sur l'Ouest 34 apportant un risque d'orage entre les reliefs du 66, l'Aude et la région de Béziers, rien de très intense à priori sauf peut-être près des Corbières et du pays de Sault où le risque de grêle n'est pas négligeable. Pour la suite de la nuit c'est un peu plus flou mais une méso-depression devrait se creuser devant ou sur le 34, ce qui devrait renforcer la convergence de basse couche entre la vallée de l'Hérault et le Montpellierain . Ceci, aidé par un second forçage arrivant sur la région en fin de nuit et une très forte instabilité de la masse d'air, devrait permettre la formation de cellules d'abord isolées mais qui pourront s'organiser très rapidement à partir du milieu de nuit en orage possiblement rétrograde sur le centre de l'Hérault qui devrait lentement se décaler vers l'est au fil de la nuit. C'est une situation automnale qui pourrait donner de forts cumuls horaires par endroit car celle-ci est assez explosive, je miserai bien sur un triangle Pézenas/Ganges/Sommières pour le plus gros cette nuit, possiblement beaucoup de foudre à prévoir également. Les orages devraient perdurer demain matin entre l'Est Hérault, le Gard et la Camargue, compte tenu de la température de la mer un épisode de trombes n'est pas impossible si l'alimentation se cale sur la mer.
  15. Je me permets de réagir à ce message car c'est un peu gros pour passer à côté. Se baser sur une seule journée ou semaine pour comparer des taux d'humidité sans regarder les flux en basse couches c'est un peu comme dire qu'il fait toujours plus chaud au niveau du cercle polaire en Norvège qu'en Grèce parce qu'on a relevé plus de 30°c là haut pendant quelques jours alors que les températures étaient plus clémentes en Grèce. Cela dépend simplement des situations mais dire que le ressenti est plus difficile en Bretagne que près de la méditerranée en cas de grosses chaleurs.. non. De plus il est difficile de mettre tout le sud-est de la France dans le même panier, surtout concernant les ressentis. La CA subit des étés avec une chaleur mesurée modérée mais des humidex qui s'envolent de jour comme de nuit car la topographie est favorable à l'influence des brises de mer et donc d'un air pas forcément très chaud près du littoral mais très humide et donc bien moins supportable. Les taux d'humidité sont souvent au-dessus des 80/90% la nuit sur le littoral de la CA avec des ressentis dépassant les 30°c la nuit (comme cela a été dit Nice CA a subit plus d'une semaine de ressenti supérieur à 30°c de jour comme de nuit dernièrement). Marseille est plus sujette au Mistral en moyenne oui mais cela dépend des flux, un flux à dominante ouest ou nord pourra engendrer de grosses températures mais avec un air sec a cause du vent donc plus supportable, sauf que cette année avec ce mistral quasi absent et ce flux mou à dominante sud Marseille et tout le pourtour en général voient des ressentis particulièrement élevés avec un air toujours plus ou moins humide. De toute façon le ressenti varie énormément d'un coin à l'autre, de nombreux paramètres entrent en compte comme la température de la mer pour n'en prendre qu'un en exemple, un air surchargé en humidité provenant d'une mer à 29°c sera moins supportable qu'un air surchargé en humidité provenant d'une eau à 22°c et ainsi de suite. Une colline peut protéger un coin d'un vent de mer et faire exploser les températures mais avec un ressenti plus "agréable" car avec un air plus sec. Le ressenti peut aussi dépendre du fait que le corps soit habitué ou non aux fortes chaleurs, étant azuréen depuis ma naissance j'ai beaucoup plus de mal à supporter les chaleurs tantôt humides et lourdes, tantôt brûlantes et sèches de Montpellier que les chaleurs modérées mais lourdes de Cannes. Donc j'imagine qu'un Breton habitué aux températures généralement "fraîches" l'été supportera bien moins la chaleur dés que le thermomètre atteindra le seuil de chaleur, vu que c'est bien plus rare en Bretagne. On vous aime bien les bretons mais de là a dire que les chaleurs sont moins supportables en Bretagne qu'en Méditerranée.. Désolé pour ce petit HS.