Tristan06

Membres
  • Compteur de contenus

    3 189
  • Inscription

  • Dernière visite

3 abonnés

À propos de Tristan06

  • Rang
    Cumulonimbus calvus
  • Date de naissance 28/09/1995

Personal Information

  • Lieu
    Castelnau-le-Lez (34) 35m d'alt.
  • Site web
    https://www.facebook.com/TristanBPhotographies/

Visiteurs récents du profil

1 244 visualisations du profil
  1. A surveiller demain sur les reliefs du Languedoc et possiblement dans les plaines de l'Ouest Hérault et de L'Aude, un petit forçage devrait arriver en fin de journée ce qui devrait permettre la formation d'orages parfois forts sur ces zones avec risque de grêle. L'instabilité mise en jeu est assez importante avec par endroit près de 2000j/kg, le tout couplé à une convergence près de L'espinouse et du Nord du département, situation classique d'orages diurnes de marais barométrique en fait. Difficile de dégager une zone plus à risque qu'une autre mais les reliefs devraient voir des orages. Pour les plaines l'Aude, l'Ouest 34 et le bassin Alésien semblent plus à risque de débordement. A surveiller également une possible prolongation des orages jusqu'en début de nuit près des Cévennes.
  2. Recensement des tornades en France

    Oui je doute aussi que l'on retrouve des dégâts sur les zones de fort relief. Si la longueur de la trajectoire est confirmée ce serait la tornade la plus longue de notre département en effet. Pour la première question, la trajectoire est en effet entre 12 et 13 kilomètres, mais à vol d'oiseau. Sachant qu'elle a suivi une trajectoire non-rectiligne (à cause de l'effet relief) il est pour le moment impossible de déduire une longueur précise. Pour la force de la tornade les dégâts sont majoritairement caractéristiques d'une intensité EF0 tout au long du parcours, le secteur qui nous faisait hésiter se situait près de Saint-Paul-de-Vence où la tornade semble avoir gagné en intensité et a déraciné des arbres de bonne taille. Malgré tout il faut prendre en compte que les sols étaient détrempés et que l'intensité EF0 était du coup suffisante pour les faire tomber (le pin cassé à mi-hauteur laisse un léger doute cela dit ). Cependant les dégâts sur les habitations restent "légers", notamment sur les toitures et ne relèvent pas (je trouve) de l'intensité EF1, là encore un léger doute subsiste au niveau du parking du Bricomarché à Villeneuve où une toiture a été partiellement détruite mais quand ou regarde la photo de cette toiture on remarque que la verrière située en dessous n'a pas ou peu été abîmée. Difficile de définir une intensité précise entre les deux, si elle a atteint le stade de EF1 elle est restée au premier échelon de l'intensité.
  3. Recensement des tornades en France

    Pas de soucis Nicolas tu peux y aller ! Concernant l'enquête celle-ci est toujours en cours, nous avons pu retrouver des dégâts sur une trajectoire d'environ 13km entre Villeneuve-Loubet et Vence, il reste maintenant à combler les trous dans cette trajectoire pour savoir si la tornade a pausé plusieurs fois ou si celle-ci est restée au sol tout ce temps ( ce qui est peu probable compte tenu du relief).
  4. Très fortes averses depuis une demi-heure sur le Montpellierain entrecoupées de pluies plus modérées. Temps exécrable depuis 3 jours, difficile de croire que dans 2 jours on va dépasser les 20°c !
  5. Recensement des tornades en France

    Nous somme toujours en train d'enquêter sur cette tornade, elle est confirmée pour la zone de Villeneuve-Loubet mais on nous a signalé des dégâts jusqu'à Vence donc un de nos membres est sur le terrain aujourd'hui pour les analyser. Il semble cependant que ceux-ci soient parfaitement alignés dans l'axe Villeneuve->Vence ce qui pourrait induire une tornade ayant une trajectoire bien plus longue que ce que l'on pouvait penser. Plus d'infos en soirée, l'heure semble diverger selon les témoignages.
  6. En effet la convection a bien repris sur l'Hérault avec une succession de fortes averses dès le proche arrière-pays. En place à Sète pour de possibles orages ce soir, à suivre les bases sont belles.
  7. Très forte averse de pluie mêlée de petits grêlons sur Montferrier, assez impressionnantes ces intensités depuis 5 minutes ! EDIT : hop c'est déjà fini, retour à des intensités bien plus modérées.
  8. La ligne a en effet un peu d'avance mais n'était de toute façon pas prévue très orageuse durant l'après-midi à cause de valeurs d’instabilité faiblardes, sur PACA en fin de journée cela devrait devenir plus orageux lorsque celle-ci va ralentir et mieux se phaser avec la remontée d'énergie de la méditerranée. Pour le LR un nouveau forçage devrait arriver en soirée avec des averses isolées mais bien plus facilement orageuses, des orages parfois forts sont possibles par endroit entre ce soir et demain matin. Sur Montferrier-sur-Lez pluie qui se renforce et ciel qui s'assombrit avec l'arrivée de la ligne, tout est bien détrempé !
  9. Ah oui ça claque bien comme il faut, quelle structure Chris ! Bien joué !
  10. Merci Jerem ! Pour le Vaucluse ça dépend un peu des endroits en fait, le triangle Sorgues/Carpentras/Jonquières est particulièrement difficile avec peu de dénivelé et beaucoup d'arbres, mais de ce que j'ai vu de ta série il y a en effet de beaux points de vue plus au sud. J'avais pensé à Chateauneuf-du-Pape mais voulant repasser à l'avant de l'orage je me suis fait avoir et n'ai pas eu le temps d'y retourner par la suite, on fera mieux la prochaine fois ! Merci Chris ! Ah oui en effet c'était bien le 4, je corrige ! Effectivement l'ambiance brumeuse de l'après-midi rendait la photo assez difficile, ça s'est heureusement bien dégagé en soirée lors de la bascule! Pour le Vaucluse c'était aussi ma première chasse dans le département et je ne pensais pas pousser aussi loin au départ donc je n'avais pas vraiment repéré les points de vue au préalable, mais effectivement ça valait le coup d'aller y faire un tour ! Hate de voir ton récit de Mercredi et à surveiller la situation de demain soir entre Aude et Toulouse
  11. Merci @Will H71 et @C.A., en effet ça a commencé fort cette année dans le Sud, et ça continue de plus belle ! Vendredi 30 Mars : On continue dans la série d'orages dans le sud de la France ! Après environ 10 jours de pause au niveau keraunique, la nature a finalement décidé de se relancer. Ainsi, des orages pouvant être potentiellement forts sont prévus durant la journée de ce vendredi pouvant se prolonger en soirée et dans la nuit en vallée du Rhône. Etant au travail la journée je peux faire une croix sur les forts orages de grêle qui se forment sur le Gard dés la mi-journée, ayant en tête le prolongement sur le Vaucluse quelques heures plus tard. Les heures au boulot sont longues l'après-midi, je parviens finalement à me libérer à 17h alors que les orages sont toujours actifs sur l'Est du Gard. Je fonce donc à l'est de Nîmes. Sur la route la convection est de plus en plus visible, bien plaisant. Je m'approche d'un rideau de grêle à l'est de la ville, un arc-en ciel bien saturé se fait voir, j'hésite à m'arrêter mais je veux repasser à l'avant de peur de me faire dépasser par la suite. Un impact juste devant sur fond de double arc-en-ciel me fait regretter mon choix, mais bon, je continue ma route. Arrivé près d'Avignon je me retrouve entre 2 cellules, il pleut pas mal mais la cellule plus à l'est est intéressante et donne un peu de foudre : 44/ Je me déplace un peu pour avoir une meilleure vue sur celle-ci, beaux coups de foudre avant de se faire reprendre par les précipitations : 45/ 46/ Restant un peu sur ma faim je décide d'essayer de repasser à l'avant de cette cellule, pensant trouver des points de vue intéressants plus à l'est, grosse erreur ! Cette partie du Vaucluse n'en possède tout simplement pas, pas assez de dénivelés et surtout beaucoup d'arbres ... Après avoir bien galéré entre les arbres et les vallons du coins, je trouve une petite cabane au milieu d'un champ où je peux m'abriter alors que l'orage m'arrive dessus. Des inters se rapprochent progressivement : 47/ Toujours plus proches : 48/ Celui-ci tombe juste derrière moi, pris au 18mm : 49/ Je sens que ça peut tomber vraiment proche dans les prochaines minutes et monte donc le 8/16mm, l'ambiance est superbe avec les couleurs du couchant ! Quand soudain : 50/ Celui-ci tombe juste derrière la ligne d'arbres devant moi, soit un poil plus de 400m ! De superbes spiders zébreront le ciel peu après, alors que la nuit est à présent bien tombée : 51/ 52/ Par la suite je remarque que la foudre s'acharne sur une zone entre les arbres plus au sud, j'essaye de me déplacer pour trouver un point de vue potable, en vain, je rate de gros impacts ramifiés (Voir le sujet de @mistigri07 ) ... Exaspéré par ce manque de vue, j'anticipe la suite de la soirée et me déplace plus à l'est, pour enfin trouver une vue plus dégagée, et quelques belles ambiances : 53/ Je finirai la soirée près de Caromb avec des orages s'éloignant vers le Ventoux 54/ Voilà pour cette belle soirée orageuse une nouvelle fois ! Ce mois de mars on ne peut plus keraunique se termine et le moins que l'on puisse dire c'est qu'avril semble vouloir lui ressembler de près ! Mercredi 04 Avril : Nouvelle journée potentiellement bien orageuse sur le Languedoc. En fin de journée des orages possiblement forts sont attendus entre l'Ouest 34 et l'Aude. En fin de journée je me place près de Servian pour observer des orages qui descendent des reliefs. Une forte cellule s'est formée vers Lodève (qui ramasse bien cette année). La convection est superbe vue d'ici avec un très beau sommet pénétrant. 55/ J'hésite grandement à aller la rejoindre tant la convection est belle mais j'ai peur qu'elle crève en arrivant sur la plaine de l'Hérault, alors que j'allais partir une cellule sortie de nulle part s'active à mon Nord immédiat, me faisant rester : 56/ Assez peu active, elle donnera 4/5 coups de foudre avant de mourir, l'un d'entre eux tombera à environ 5km de ma position : 57/ (rendue un poil floue par l'hébergeur, allez savoir pourquoi) Je me décale ensuite plus à l'ouest alors que des cellules à base élevées se forment entre l'Aude et la vallée de l'Orb, sur les hauteurs de Lignan-sur-Orb j'observe une cellule très active en inters et intra évoluer devant moi, la foudre ne tombera qu'au loin dans le rideau. La situation a l'air de devenir de plus en plus active au fil des minutes, vers la vallée de l'Hérault une cellule dévie carrément du flux, je la vois de derrière et la structure semble impressionnante, c'est en fait la supercellule brillamment capturée par Christian près de Gignac : 58/ Ici la situation se calme temporairement, de la convection est toujours présente et le soleil décline progressivement, je me déplace près de Pailhès sur un superbe point de vue alors qu'une cellule se renforce au coucher du soleil, mais sans activité électrique. Dommage car là on jouait la photo de l'année en cas de foudre devant : 59/ L'ambiance est magique néanmoins : 60/ Alors que Yohan me rejoint, une belle convection est visible au Nord, la cellule devant moi ne voulant pas s'activer, je cadre dans sa direction. Puis, alors que l'averse n'a rien donné depuis 20min elle donne un superbe double impact dans la vallée, j'enrage ! M'enfin ça s'active au moins, vite je cadre dans sa direction alors que mon compère s'empresse d'aller installer son trépied. Bel inter alors que le ciel est encore rosé des couleurs du coucher du soleil : 61/ Celle-ci explose littéralement avec maintenant de l'électricité toutes les 15/20 sec, superbes couleurs entre l'heure bleue et les inters violacés : 62/ 63/ La convection est puissante, le rideau est bien compact et il s'alimente juste au-dessus de nous. La grêle commence à tomber alors que les inters zèbrent le ciel, superbe ambiance ! Elle se déplace néanmoins rapidement vers le sud, on change vite de point de vue avant de perdre la base de vue. Après une belle course dans les champs pleins de boue on pose les trépieds, c'est magique ! 64/ La foudre se montre cette fois-ci : 65/ La cellule s'éloigne doucement par le littoral entre Agde et Sète : 66/ 67/ Plus au Nord-est une cellule est toujours active vers Gignac : 68/ Toujours quelques impacts vers le littoral alors que la cellule est encore active : 69/ Quelle superbe ambiance avec ces impacts rosés : 70/ La cellule ira mourir peu avant Montpellier, donnant encore quelques inters : 71/ Voilà pour ces deux dernières chasses, la saison continue, nous entrons une nouvelle fois dans une semaine qui peut s'avérer bien orageuse dans le sud, à la prochaine !
  12. Et ça continue!!!!!

    De superbes clichés une nouvelle fois ! Un gros faible pour le 17 avec ce point d'impact dans la ville ! Dommage pour l'impact au coucher du soleil, je l'ai attendu aussi de mon point de vue mais bizarrement petite pause de mon côté en électricité pendant les couleurs les plus intenses, tant pis !
  13. Encore une superbe série Christian, bien joué pour l'orage de vendredi soir ! D'ailleurs sur la 17 l’appendice est intéressant, il a l'air de quoi sur les autres poses ? Pour la balance des blancs personnellement je me mets toujours en manuel à 3200/3400K de nuit et 5400 de jour (voir un peu plus au coucher du soleil), au pire je rattrape au post-traitement. Mais après ça dépend des goûts de chacun, personnellement le bleu bien métallique je raffole !
  14. Belles ambiances et beau début de saison pour toi aussi ! Le timelapse est bien réalisé, hâte de voir la suite !
  15. Ahah, oui @C.C. Chrispic, comme souvent d'ailleurs, m'étonne qu'on se soit pas encore croisé pour ce mois de mars ! ^^ ____________________________ Plutôt que de recréer un sujet à chaque fois je vais mettre mes récits de cette année sur ce fil, ce sera plus simple ! On continue donc avec ce mois de mars bien orageux comme il faut, après les orages de dimanche dernier le temps était encore prévu d'être bien instable sur le sud de la France. Jeudi 15 mars : Petite instabilité probable en fin de journée sur l'Hérault encore une fois. Je suis au boulot jusqu'à 17h00, cela risque d'être compliqué pour avoir quelque chose d'encore bien formé et actif à cette heure là mais sait-on jamais. Durant l'après-midi des cellules prennent sur l'ouest Héraultais et commencent à descendre vers les plaines, 16h00 c'est encore trop tôt.. L'une d'elle se renforce en abordant la vallée de l'Hérault puis se scinde en deux, la partie la plus active part carrément vers le Nord-est si bien que je pourrai l'intercepter lors de son passage sur la Séranne, vu du mas de Londres. Vu l'écho radar et la déviation générale pas impossible qu'on ait à faire à un petit orage rotatif moteur gauche. Si rotation il y avait elle était faiblarde cependant (il faudra que je regarde les séries de clichés). L'activité est essentiellement intranuageuse, un fin inter réussi à se laisser capturer : 32/ Progressivement la cellule se décale et va bientôt laisser le soleil passer derrière elle, ça risque d'être rapidement joli. Effectivement les premiers rayons passent derrière l'orage alors que je me suis décalé plus à l'est : 33/ 34/ Vu l'écho il doit y avoir de la grêle là-dessous, ça ne manquera pas avec des grêlons de 1cm quelques minutes plus tard. Le tout dans une superbe ambiance une nouvelle fois : 35/ Un magnifique arc-en-ciel se montre à l'arrière : 36/ Puis la cellule meurt progressivement. Néanmoins la situation ressemble un peu à celle de dimanche dernier avec un forçage secondaire qui devrait arriver en soirée par le sud-ouest. Voyant que la convection est encore sensible vers l'Aude je me décale vers Gignac, au cas où un replacement à l'ouest serait nécessaire. La nuit tombe et des cellules se réactivent sur l'Aude. J'hésite un peu ne sachant pas si ça allait tenir... Et puis m***de allez on y va, direction Montblanc comme dimanche dernier. Sur la route je pense avoir pris la bonne décision de beaux impacts se font voir à l'ouest. Pourtant plus j'avance plus l'écho perd en intensité. Je mise le tout sur une réactivation à l'avant grâce à l'outflow des orages qui devrait rencontrer la brise de mer encore présente à l'avant vers Béziers. A peine arrivé au spot mes suppositions se confirment, ça explose à l'avant. Très vite un flash puissant se fera voir alors que j'installais le matériel (sûrement celui qui a bien fait flipper Christian d'ailleurs). Je lance une première pose, les impacts sont à environ 10km, pas besoin de fermer beaucoup. Nouveau gros flash, un peu trop gros, ça sent le positif et ça sent la photo cramée surtout. En effet je termine la pose et.. photo blanche. Je ferme un peu plus, nouveau positif, c'est bien esthétique cette fois ! 37/ Et d'un coup une cellule prend carrément sur moi avec un flash qui me surprend, je suis parfaitement bien placé mais la cellule ne lâchera que des inters, ça serait tombé devant ça aurait été grandiose, là ça a un poil moins de charme .. 38/ Je finirai la soirée avec quelques impacts lointains alors que ça se réactive temporairement à la frontière Hérault/Aude : 39/ Je prends donc la route du retour après ça, pensant la soirée finie. Puis au niveau de Sète un gros flash me surprend, je pense m'être fait flashé mais en regardant le radar une belle petite cellule a pris derrière la ville. Malheureusement plus possible de faire demi-tour et je suis rassasié de ma chasse (c'est pour dire comme le début de mois a été orageux dans le secteur!) Vendredi 16 Mars : Le lendemain nouvelle instabilité possible en fin de journée, pouvant se prolonger dans la nuit mais plus à l'est cette fois. Des orages ont concerné le nord du département pendant une bonne partie de l'après-midi et quand je sors du boulot ceux-ci sont tous morts, seule subsiste une petite averse de grêle près de Claret : 40/ Je retourne chez moi pour faire un point sur la situation de la nuit suivante. Le risque est présent sur l'Hérault mais bien plus faible par rapport à celui présent sur les BDR. Je vais donc me placer entre les deux vers Vauvert pour commencer. Arrivé la bas je vois bien des flashs en méditerranée où de belles cellules remontent plein nord, l'idée serait donc de se caler autour de l'étang de Berre pour les intercepter, orage quasi assuré pour cette option mais je suis un peu fatigué et c'est quand même plus de route. D'un autre côté la méso-depression se creuse sur le 34 et le risque d'orage augmente donc. J'attends un peu alors que les orages remontent toujours et touchent maintenant Marseille. D'autres cellules se forment juste devant le 13 alors que ça ne s'active toujours pas sur le 34. Tant pis, direction Arles. Arrivé là bas après 20 bonnes minutes de route je check le radar croyant avoir vu des flashs à l'ouest, c'est bien ce que je pensais, une cellule vient de se former juste devant là où j'étais il y a 20 minutes, trop loin maintenant et pas sur que ça tienne le temps que je revienne. Pendant ce temps là les cellules remontent toujours mais plus à l'est on dirait, j'ai peur d'avoir fait 80 bornes et de m'être mis juste entre les deux. Mais bon, on est là maintenant donc on attend. Des impacts sont visibles au sud mais encore lointains, je cherche une petite composition avec les usines de Fos. Problème, celles-ci me gâchent la vue et ne sont intéressantes qu'en cas d'orage proche, seulement je perds patience à attendre au milieu de nulle part, je vais donc aller me placer au bord de l'étang de Berre à Istres. Les orages remontent tranquillement mais semblent perdre en intensité au radar. La peur est toujours là d'avoir fait tout ces bornes pour rien et de rater un orage à 5km de chez moi. Je me place sur un petit point d'observation au Nord de l'étang, des flashs sont visibles au sud, puis à l'ouest, de plus en plus insistants. Je lance les poses, quelque chose semble se former près de moi mais je perds la connexion radar. Puis un flash plus gros que les autres : 41/ SU-PERBE, ce pourquoi j'étais venu ! Alors que les flashs se font toujours plus insistants à mon Ouest immédiat une nouvelle cellule semble prendre devant mois, en effet : 42/ Lien photolive :http://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-229189-et-ca-continue.html?&tags[]=1 Puis : 43/ De la pluie me surprend d'un coup, je surveillais pourtant devant moi et aucun rideau ne se dirigeait vers ma position, bizarre. Je vais le comprendre rapidement, une cellule est en fait en train de prendre carrément sur ma position (d'où les flashs insistants à mon ouest immédiat depuis quelques minutes). Avec le vent de face (l'inflow du coup) impossible de prendre des clichés, je me déplace donc à un endroit où je pourrai shooter de la voiture. Sur la route les impacts se font de plus en plus proches et de plus en plus nombreux, j'ai l'impression d'être sous un orage de juin tellement ça bombarde de tout les côtés ! En retrouvant le radar je me rends compte qu'une cellule grêligène vient d'exploser sur Istres, je suis à peine en bordure. La foudre tombe tout au tour mais de façon trop anarchique, je tente les clichés mais rien n'en ressort, pourtant un impact tombe à 100m devant moi mais à peine trop à droite pour le cliché.. Pour la photo après ça c'est compliqué, on passe à la vidéo (je la mettrai sûrement plus tard), mais pour résumer, flashs de partout, grosses chutes de grêle et 5cm de grêle sur une étroite bande entre Istres et Miramas. Je rentre par la suite avec des images plein les yeux, la peur d'avoir complètement raté ma chasse bien effacée par tout ce que je venais de voir. Le lendemain de l'instabilité se fera voir sur le Gard principalement, flemme de faire des kilomètres et rassasié de la veille je regarderait ça de loin (voir les photos de Christian pour voir de quoi ça avait l'air). Le soir une ligne instable prendra juste devant Castelnau, mais pas d'impact, dommage ! A la prochaine !