Michel-Chx

Membres
  • Compteur de contenus

    513
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Michel-Chx

  • Rang
    Stratocumulus

Personal Information

  • Lieu
    Chamonix
  • Site web
    http://glaciers-climat.fr/

Visiteurs récents du profil

348 visualisations du profil
  1. Glaciers alpins

    J'ai peur d'imaginer une montée aux Grands Mulets par la Montagne de la Côte (Jonction) sans quasiment marcher sur de la glace. Je n'aurais jamais imaginé cela possible. Vite beaucoup beaucoup de neige !
  2. Glaciers alpins

    Oui, c'est possible. Il y a tout de même la base rocheuse sous les Grands Mulets de plus en plus dégagée de glace, et le long de cette "saignée" noire (rocheuse et glace), il y a tout de même un effondrement qui a tendance à séparer nettement les deux glaciers entre la partie Bossons et celle au dessus de la petite langue vers Taconnaz.
  3. Glaciers alpins

    Voici ce que j'ai de plus récent. Il y a eu peu d'évolution pendant l'automne. Si ce week-end il neige comme prévu, il ne sera plus possible de me rendre à ce point de vue. Mais si plus tard il y a une possibilité j'essayerai, mais là j'en doute. De plus loin ou de webcam on ne se rendrait pas compte de l'évolution par rapport au point de vue habituel.
  4. Glaciers alpins

    3 Glaciers du massif du Mont Blanc, automne 2017. Diaporama : Le point sur les glaciers d'Argentière, des Bossons, et de la Mer de glace. Comparatif avec les dernières années. https://vimeo.com/241020145
  5. Glaciers alpins

    On va aller là bas avec une peu de dynamite !
  6. Glaciers alpins

    J'ai fait une petite vidéo sur l'état actuel de la Mer de glace et de son recul depuis 1985. Mer de glace, des chiffres et des lettres... qui font peur ! Combien de temps encore ? De Chamonix au Montenvers et à la grotte de la Mer de glace, septembre 2017. Le panneau qui date "1985" correspond au niveau maximum du glacier lors de sa dernière poussée, ce qui avait contraint à remonter quelques années auparavant la télécabine, que la glace menaçait de détruire.
  7. Glaciers alpins

    Deux ou trois dizaines de cm sont tombés à 3000 m selon les vents. Il en reste en versant Nord, mais en versant sud, en dehors de quelques plaques abritées, c'est à nouveau sec. Au dessus je ne saurais le dire. Glacier du Tour :
  8. Glaciers alpins

    Comme Paccard / Balmat, par la Montagne de la Côte (Jonction), mais sans toucher la glace ! ... Ha non, pas pas de malheur, on ne veut jamais voir cela !
  9. Glaciers alpins

    Pour illustrer cela, capture de la webcam ce soir. Si c'est le cas ça me parait aussi grave que la rupture de la langue terminale en aout 2011. Cela signifie une nette réduction de l'alimentation vers les 3000 m, et les répercussions se feront sentir jusqu'au fond du glacier.
  10. Glaciers alpins

    Bravo pour tout cet excellent travail, en particulier sur le secteur du glacier des Bossons et de Taconnaz, qui ont subit une année 2017 assez catastrophique, avec de grosses pertes en largeur et en volume. Au Bossons, il semble que sous les Grands Mulets va se produire une séparation des parties du glacier qui contournent la Jonction. Pour le Glacier d'Argentière, secteur des Grands Montets, reportez vous au post de lothsk qui a eu la bonne idée de mettre la vidéo du 22 aout, qui montre le triste visage des glaciers de ce secteur après cette année si défavorable. La souffrance des glaciers en 2017, reportage aux Grands Montets. Pour des comparatifs, pas mal de photos sur cette page. Glaciers d'Argentière et les Grands Montets. (En ce moment je ne peux guère faire plus au niveau des photos et observations sur le terrain). Ps : Les 2 topics qui traitent du même sujet sur les mêmes glaciers ne pourraient ils pas être rassemblés en un seul topic ? Ainsi que celui ci ?
  11. Speed Riding, Parapente, Chute libre / Massif du Mont Blanc.

    Il y a aussi Arnaud qui "entre" dans la benne du Brévent. http://www.epictv.fr/media/podcast/les-coulisses-de-lincroyable-atterrissage-dun-speed-flyer-dans-une-tlcabine-en-mouvement-|-epictv-choice-cuts/603061
  12. Speed Riding, Parapente, Chute libre / Massif du Mont Blanc.

    Tu as raison, c'est un gros problème. Après 32 morts fin septembre 2016, les hommes oiseaux ont le "blues". Deux fois, Sam Beaugey est allé au tapis. « Erreurs humaines », reconnaît le guide chamoniard, encore là pour en parler. Une appréhension au moment d’ouvrir son parachute, la tentation de freiner pour absorber la violence du choc quand le wingsuiter vole à 200 km/h et deux atterrissages en catastrophe dont un dans le pare-brise d’une voiture… « Après 15 ans de pratique, l’heure était venue. Je sentais que je n’étais plus à ma place. » Tous n’ont pas eu la chance de recevoir ces signaux pour décrocher à temps. Ceux qui ont goûté cette expérience, à voler comme des oiseaux, parlent de son caractère addictif. « On arrive au sol rempli d’endomorphines », explique Rodolphe Cassan, président de l’association française de paralpinisme. Grisé de voir le monde d’en haut, tel un super héros. La révolution wingsuit a décuplé les sensations, tant ces combinaisons ailées permettent au base jumper de s’affranchir, un peu, des lois de la pesanteur. « Leur performance ouvrait de nouvelles portes : sauter en montagne d’endroits moins raides, se souvient le Haut-Savoyard. Au départ c’était un gage de sécurité est puis certains y ont vu le moyen de faire du rase-mottes. La vidéo a créé un style, jusqu’à focaliser la pratique sur ça. » François Estève confirme : « Tous ceux qui font de la proximité se plantent. » Lui est chercheur en médecine, professeur de bio physique à Grenoble. En 2013 il avait dirigé une thèse sur l’accidentologie en base jump. Il connaît le milieu. « Je pratique le base à la papa, pas la wingsuit. J’ai fait mon premier saut à plus de 50 ans ». Et il enrage : « Quand je vois cette mortalité c’est une torture. C’est malsain de voir partir des gamins de 30 ans ». Pour lui, l’accidentologie est montée en flèche avec l’essor de la wingsuit, la combinaison magique qui devient engin de mort si elle est mal utilisée. Le Dauphiné libéré. Chamonix : les wingsuiters devront arrêter de voler. (Le Dauphiné libéré). 18 h 30: c’est décidé, les wingsuiters ne voleront plus jusqu’à nouvel ordre sur la commune de Chamonix. Un arrêté municipal a été pris par la mairie ce mercredi 5 octobre. 15 h 50: l’accident mortel d’un wingsuiter dans le centre-ville de Chamonix, lundi 3 octobre, a fait réagir la mairie. Dans un article paru ce mercredi 5 octobre dans nos éditions haut-savoyardes, nous avons annoncé que le maire Eric Fournier et l’adjoint en charge de la sécurité Jean-Louis Verdier souhaitaient suspendre provisoirement la pratique de la discipline dans la commune. C’est quasiment chose faite puisqu’un arrêté municipal a été rédigé et n’attend plus qu’une signature pour être publié. Contrairement à une information circulant sur internet, cette suspension n’a pas de durée précise. L’arrêté s’appliquera jusqu’à ce que des propositions concrètes soient faites en termes de sécurité. Ces propositions seront formulées par un groupe de travail composé de wingsuiters et parapentistes notamment, en lien avec les secouristes en montagne et les services de la mairie. Jean-Louis Verdier souhaite que trois points soient abordés : les zones de départ, les lignes de vol et les sites d’atterrissage, une interdiction de survoler le centre-ville étant fortement envisagée. Le Russe Ratmir Nagimyanov, 32 ans, s’était tué ce lundi dans le centre-ville de Chamonix après avoir sauté de l’Aiguille du Midi (3842 mètres d’altitude). Il avait violemment percuté un immeuble encore inhabité situé près de la gare de départ du petit train du Montenvers et était décédé sur le coup.
  13. Speed Riding, Parapente, Chute libre / Massif du Mont Blanc.

    Merci Nanuq. En effet, très belle vidéo. Steph Boulenger, en plus de son talent est un gars très simple et gentil.
  14. Le Glacier des Bossons, d'hier à aujourd'hui.

    Après le fort recul qui a provoqué la fracture de sa langue terminale (photo 1 en aout 2011), reprise dès 2012 (photo 2 en mai), et bonne épaisseur de sa barre de séracs en ce mois de juin 2016, ainsi que de l’avalanche de séracs dans sa cuvette. Est ce éphémère ou plus durable ? L'avenir le dira. Ce glacier très réactif est en tous cas parvenu à un certain équilibre, en fonction du climat actuel. (L'éclairage n'est pas le même, les photos n'étant pas aux mêmes heures).
  15. Le Glacier des Bossons, d'hier à aujourd'hui.

    Ce ne serait pas la langue qui viendrait rejoindre la zone d'avalanche de glace, la fracture l’empêche, ce serait l'épaisseur de l'avalanche qui par le bas referait le contact avec la langue. Donc ce sera long et difficile, d'autant que les 2 dernières avalanches (l'an passé et cette année) sont beaucoup trop puissantes et vont perdre cette glace quasiment sur 1 km. Il vaudrait mieux un bon nombre de petites avalanches qui n'iraient pas loin, mais ce n'est pas le cas.