Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

_sb

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    1093
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

About _sb

  • Rank
    Cumulus humilis
  • Birthday 10/06/1971

Personal Information

  • Location
    Aubagne (13400)

Recent Profile Visitors

2823 profile views
  1. Tout à fait. L'échéance avançant, essayons de détricoter partiellement l'écheveau des sorties des modèles. Semaine encore indécise bien que les grandes lignes s'annoncent relativement stables (peut-être suis-je trop optimiste) : - un début de semaine globalement humide à l'échelle nationale - un milieu de semaine frais et possiblement humide - une fin de semaine ensoleillée et chaude. OK. Maintenant, de façon objective, qu'avons-nous ? La semaine débutera sous l'influence timide de l'anticyclone des Açores amenant de la douceur et de bas géopotentiels qui descendront la zone barocline vers nos frontières du nord. Les pluies s'intensifieront vers des valeurs modérées. Le flux devrait s'orienter franchement NW et les températures accuseraient une baisse excepté sur le midi méditerranéen, protégé par les massifs mais le ressenti ne serait pas forcément agréable pour autant. À compter de mercredi, la prévisibilité devient médiocre. C'est le maître mot. L'intensité du flux de NW est envisagée de plusieurs façons : très nord, très ouest, s'asséchant ou s'humidifiant, avec possiblement un épisode pluvieux sur le sud-est avec une GF traînant en Méditerranée (pluies) ou en Adriatique (Mistral et Tramontane). L'écart-type est important chez GEFS sur notre zone clé, c'est-à-dire notre porte d'entrée atlantique : Essayons de voir ce que cela donne plus en détail ... 55% du panel de GEFS proposent un scénario de ce style, avec un flux de NW océanisé, frais et relativement humide : 30% de ce même panel explorent une voie polaire, froide et plus sèche, la saison limitera la chute des températures, une synoptique de ce genre s'affichant en janvier aurait provoqué la cohue sur le forum ! Les derniers 15% préfèrent un flux d'ouest à tendance anticyclonique doux. À plus haute altitude, les indications restent floues, on s'en serait douté vue la synoptique. Le Jet ondule, variant du WNW au NNW. EPS aide-t-il à y voir plus clair ? Pas vraiment ! La synoptique est prévue identique sur la moyenne d'ensemble (lignes bleues et rougges, à gauche), à comparrer avec la moyenne de GEFS au-dessus. On constate néanmoins que la moyenne est un peu plus ouest que celle de GEFS. Mais comme pour GEFS, les écarts types sont importants, principalement dans la même zone clé (zones violacées). Idem pour le déterministe, à droite. La moyenne possédant un fort pouvoir lissant et n'ayant pas accès aux membres de l'ensemble, voyons ce que nous obtenons pour Lille, proche de l'interface avec les bas géopotentiels. C'est particulièrement éclaté à partir de ce mercredi, signe que, comme son collègue américain, les 50 membres hésitent entre les options ouest et nord. Si on s'aventure au sol, les spaghettis façon sauce américaine illustrent encore l'indécision générale. L'anticyclone des Açores étend une dorsale sur l'Atlantique-est, peut-être même jusqu'à l'Islande. Côté basses pressions, c'est le foutoir mais on devine néanmoins une nette prépondérance pour un flux de nord (là aussi, en janvier, il y aurait eu des syncopes sur le forum !). Peut-être le dernier sursaut de la récurrence méridienne ? On verra bien ... Pour la fin de semaine, les ensembles canadiens et européens s'accordent pour des journées sèches et anticycloniques, avec des températures qui s'élèvent. EPS entrevoit les 15°C à 850 hPa sur le sud-ouest et son homologue canadien tente même le 20°C. GEFS est plus humide voire très humide, surtout sur un tiers sud-est mais avec des températures qui s'élèvent aussi. Parallèlement, le Jet est vu s'apaiser, peut-être le signe (ou pas !!) d'une arrivée progressive et durable de l'été. En détail, les trois ensembles lissent sur l'Atlantique un flux d'ouest anticyclonique. Si on se fie uniquement aux écarts-types, la prévisibilité ne serait pas pire qu'en milieu de semaine !... Chez GEFS, les bas géopotentiels concerneraient le nord du bassin occidental de la Méditerranée, introduisant du coup, l'humidité sur notre sud-est, alors qu'EPS les enverraient vers le Bosphore. Du côté des T850, ça reste très incertain : Pour les estivalophiles nombreux en cette saison, voici quelques notes d'espoir raisonnables. Après le coup de frais du milieu de semaine, les températures progresseraient vers un caractère estival. Probabilités d'atteinte de seuils des T2M pour Bordeaux et Dijon d'après GEFS :
  2. Dommage que chacun dit ce qu'il a à dire sans faire un lien avec des données ou idées semblables dites quelques messages plus haut. Un peu frisquet ce matin, avec une absence de vent qui a permis aux températures du secteur de descendre sous les 7.5°C à Roquevaire et à Aubagne MF. Actuellement, ciel bleu, on approche les 24 °C (23.3 °C, 23.7 °C à Roquevaire, 23.8 chez MF, 19.3 °C à Carnoux avec une brise marine certainement plus sensible que dans la cuvette aubagnaise).
  3. Un thalweg descend sur le golfe de Gascogne. Il s'isole en une faible bulle froide vers le golfe de Valence durant la nuit de vendredi à samedi avant de se décaler vers l'est en cours de journée de samedi. Les bas géopotentiels resteront présents sur le nord de la France, une seconde faible bulle pourrait se détacher et venir vers le Massif central ou vers les Alpes en fin de journée de samedi puis fusionner avec la première la nuit suivante et l'ensemble finirait de s'évacuer vers le sud-est. La journée de dimanche verra l'AA gagner du terrain par le sud-ouest du pays. Durant ce week end, les pressions au sol resteront faiblement dépressionnaires. Champ de pression vendredi après-midi (http://omirl.regione.liguria.it) Les pluies associées seront généralement faibles, des averses convectives écloront près des reliefs. Elles débuteront en seconde partie nuit de vendredi sur le Roussillon avant de gagner lentement vers l'est en perdant en intensité et ne devraient pas passer le Rhône et peut-être pas l'Hérault. Ailleurs, le ciel sera parcouru par de nombreux passages nuageux plus ou moins épais, avec de belles éclaircies. L'après-midi, la convection s'enclenchera sur les reliefs, Corse incluse, averses et coups de tonnerre ponctueront la fin de l'après-midi et déborderont sur les piémonts de LR et sur l'intérieur de PACA. Les intensités pourront être localement fortes. Les températures se maintiendront sur PACA mais seront en nette baisse sur le Roussillon et l'ouest-Languedoc, sous les pluies faibles et la couverture nuageuse. Seconde bulle froide en fin de vie, vue par le WRF ARW de meteonetwork.it samedi après-midi. Samedi, les pluies seront éparses. En revanche, la convection reprendra de plus belle, notamment avec la seconde bulle froide et une entrée de Jet, convection qui pourrait s'avérer plus profonde que la veille. Les températures remonteront, notamment sur LR. La BVR maintiendra son niveau. Dimanche, la Tramontane se lèvera, les pressions remonteront par l'ouest, l'instabilité résiduelle devrait se limiter au massif alpin. Températures en hausse, peut-être les premiers 30 °C ?
  4. 1- C'est le risque de faire du run par run : l'un infirme l'autre. 2- Hors de question ou pas, notre avis interfère peu sur le temps qu'il fera, autrement le topic des souhaits serait bien vide !
  5. Différence assez nette à petite échéance entre IFS / ICON / UKMO d'un côté, et ARPEGE / GFS-FV3 de l'autre, GFS étant entre les deux :
  6. Hello ! Nous allons être mercredi, personne pour ouvrir le topic ? Pour le moment, cette semaine 22 s'annonce plutôt calme mais pas forcément estivale. Nous avons deux options : - La première se divise en deux sous-options : - - celle soutenue par IFS/EPS et par GFS/GEFS : une semaine sous les normales tant au niveau des températures que des précipitations. Nous resterions sous l'influence de BG nordique sous des flux de ouest ou de nord-ouest avec des possiblités pluvieuses au nord de la Loire et des évolutions diurnes au sud, sur les reliefs. L'agitation resterait plus au nord. L'accord entre ces modèles est assez remarquable. - - celle soutenue par GFS-FV3 (// mais plus pour longtemps) qui suit le scénario ci-dessus mais avec plus de dynamisme. De fait, les contrastes de températures seraient plus importants, avec notamment un milieu de semaine relativement chaud et un we franchement frais pour la saison. Les pluies seraient aussi plus conséquentes sur un bon tiers nord nord est en lien avec des BG un poil plus au sud. - La seconde option est celle défendue par l'ensemble canadien et son déterministe, à savoir une zone barocline plus nord, avec des températures au moins dans les normales sinon au-dessus, plus sec et une évolution diurne potenitlemment plus prononcée. Cette remontée barocline appelle bien sur une présence à proximité de l'AA. En guise de conclusion très provisoire, la première option poursuit la récurrence actuelle en la mâtinant plus ou moins de quelques saupoudrages estivaux (en excluant GFS FV3 automnal). La seconde option tend plus franchement vers l'arrivée de l'été. Évidemment, la première a le soutien de choix, la seconde faisant figure d'outsider. Toutefois, la baisse de la dynamique sur le Pacifique entrevue pour cette semaine pourrait être un précurseur d'un rééquilibrage entre ces deux options.
  7. C'est étrange en tout cas, sans que les stations à grande proximlité ne réagissent, au moins partiellement. Ne connaissant pas vraiment le coin, je me suis hasardé sur une piste : 1/ sous le relief 2/ avec une CC haute et turbulente qui chute de façon importante et 3/ un vent de surface qui en fait de même et devient divergent à 17h. D'après AROME 12Z, le point orange est Prades-le-Lez : À 16h loc (CC > 3000 m et gradient de T dans la CC, cf tableau) : À 17h (CC < 100m, dT = -4°C, cf tableau) : À comparer aux relevés bien sur, c'est intrigant.
  8. Au cas où, as-tu consulté tes mails classés comme indésirables ? Mes mails de la NOAA y arrivent une fois sur deux, je doute que la NOAA soit considérée comme spammeur !
  9. Exact. Cependant, je ne m'aventurerais pas à faire du régionalisme sur une échéance de 3 mois. L'intérêt des moyennes est de donner une tendance sur le type de synoptique qui pourrait prédominer et, pour cet été, tenter de distinguer si la récurrence actuelle peut perdurer. C'était le sens de mon message. Ensuite, on peut affiner mois par mois sans pour autant préciser l'échelle régionale. Ce n'est que mon avis ...
  10. Comment je vois la journée de mercredi : À 500 hPa, flux de nord sec et faible, Noyaux fortement humide sur PACA chez les deux GFS. Au sol, dépression thermique en journée dans l'intérieur de PACA, s'étendant en cours d'après-midi vers les plaines du Languedoc et se résorbant en fin de journée avec la baisse des températures. Vent de SE donc sur la CA, de NE dans l'intérieur de PACA et de NW sur LR et les littoraux de W-PACA. En matinée, le vent se généralisera au NW faible sur W-PACA. En cours d'après-midi, brise marine sur les littoraux de LR qui ne devraient peu rentrer dans les terres. PWAT entre 20 et 30 sur PACA, entre 15 et 20 sur LR. CAPE entre 600 et 1200 J/kg sur PACA, moins sur LR. Situation classique pré-estivale, avec des conditions à l'échelle aérologique qui seront prédominantes : nombreux minimums de pression, convergences et thermiques. Cisaillements peu profonds mais présents. À échelle régionale, la présence plus ou moins importante des nuages d'altitude freineront plus ou moins le développement vertical de ces cellules. En matinée, les quelques nuages bas de la nuit s'évacuent rapidement, plus récalcitrant sur la CA avec un vent déjà orienté au SE. Des voiles d'altitude circuleront en journée. L'après-midi, la convection prendra son essor sans difficulté sur 06, moitié NE83, moitié SE04. Des débordements sont probables jusque vers les côtes de l'E83, le Vaucluse. De même, des cumulus pourront donner une ou deux averses vers la Sainte Baume et le centre-W83 sans aller jusqu'à l'orage. Sur les Cévennes, la convection sera moins présente et les plus gros cumulus atteindront le stade de l'averse. Pour autant, je signale que certains scénarios voient une convection plus forte sur les Cévennes, descendant vers les plaines gardoises et de l'est héraultais en fin d'après-midi. Les températures atteindront les 26 à 28°C, peut-être même 29°C si l'ensoleillement est maxiumum sur la BVR et les plaines de LR, ailleurs 23 à 25°C. Sur E-PACA, les températures seront plus basses, autour de 18 à 22 °C selon l'ennuageument. Sous les averses les plus fortes, elles pourraient descendre vers les 15°C.
  11. Ce sont ces petites bulles froides qui glissent depuis l'Atlantique nord-est. Ce soir, comme le dit justement CP3, une dégradation est envisageable et non plus une une instabilité diurne forcée comme c'était le cas cet après-midi encore, avec une de ces bulles descendant sur la France et s'isolant en Méditerranée occidentale. IFS et ARPEGE sont sur la même longueur d'onde décrite par CP3, ICON est plus prident et GFS retarde l'événement de ~24h en visant principalement l'Italie une nouvelle fois. Avec une forte theta-e et une CAPE s'invitant à des valeurs plus que correctes, l'activité orageuse pourrait faire son apparition. À suivre pour voir si cet énième potentiel se concrétise pour une fois ...
  12. Ouep, des situations potentiellement intéressantes qui finissent en eau de boudin : forte humidité et fraicheur mais aucune étincelle ou presque. C'est un printemps étrange. Il n'y a pas que chez nous d'ailleurs, sur le Pacifique c'est la même soupe à la grimace. De belles théories d'un côté et une pratique toute flasque et insipide de l'autre. C'est un temps inhabituel qui domine un peu partout. Pour ma part, ça me conviendrait si agitation il y avait, donc je souhaite de l'agitation (et pas que potentielle !).
  13. ECMWF, le MET'OFF et le DWD verraient une poursuite de la récurrence actuelle sur la moyenne des trois mois JJA. Des pluies excédentaires sur le bassin méditerranéen orientale et l'Europe orientale, du même ordre que ce que nous connaissons ces deux derniers mois. ECMWF est globalement plus sec que les deux autres. MF accentue le caractère sec sur l'ensemble du périmètre amorcé par ECMWF : À l'opposé de tous, le CMC canadien envisagerait volontiers un été plus humide que la normale : Quant à CFS, il maintient une version méditerranéenne humide en contrepoint avec une Europe du nord plus sèche. Niveau températures, on serait dans le chaud pour la moyenne des modèles, avec quelques différences toutefois : ECMWF, DWD et MF sont dans une prévision de +0.5 à +1.0°C, davantage pour le DWD mais les 3 lorgnent plus vers le 1.0 que le 0.5 ! Le Met'Off est plus neutre alors que le CMC tend vers une neutralité négative (sic). Le CMC est rejoint par CFS pour cette neutralité thermique, si j'ose dire. La SST est vue elle-aussi anormalement chaude, surtout par MF, le nord-est de l'Atlantique est pour sa part, entrevu frais en relation avec des HG anormalement présents sur le NW européen atlantique alors que l'Artique, sans surprises malheureusement, subirait un nouvel été au-dessus des normes. (1, 2, 3, 4, 5, 6,7, 8 : https://climate.copernicus.eu/)
  14. Bonjour et bienvenue, Si tu te bases sur des réanalyses, les paramètres sont toujours expliqués, au moins succintement. Tout dépend du paramètre que tu consultes. Si c'est celui des précipitations (sous forme neigeuse), c'est la quantité prévue tombée le jour considéré. Si c'est la quantité de neige au sol, ce sera la quantité présente au sol le jour considéré.
  15. Moins d'un mm en fin de nuit début de matinée, sous forme de crachin ... Le soleil est revenu, le ciel reste cependant voilé mais 22°C ce qui devient inhabituel ces derniers temps !
×
×
  • Create New...