Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Christophe30

Membres
  • Content Count

    15498
  • Joined

  • Last visited

2 Followers

About Christophe30

  • Rank
    Dépression tropicale
  • Birthday 02/20/1993

Personal Information

  • Location
    Saint-Quentin-la-Poterie (30)

Recent Profile Visitors

2400 profile views
  1. Côté Languedoc, ça sent clairement la neige en plaines intérieures...
  2. Tu vas bien prendre dans ton coin. Je mise sur un bon 15/20 cm dans ton secteur. Le max étant plus situé vers l'Aigoual... On attendra des photos avec impatience.
  3. Les zones exposées à la neige sur l'est Languedoc : - Plateau de Pouzilhac (30) - Lussan et ses environs (30) au-dessus de 250/300 m - Plateau de Vallerargues (30) au-dessus d'Uzès - Mont-Bouquet (30) au-dessus de 300 m environ - Contreforts des Cévennes au-dessus de 300/350 m entre Génolhac, Saint-Jean-du-Gard ainsi qu'au-dessus de Ganges (34) - Hauteurs du Val de Londres / Pic Saint-Loup au-dessus de 250/300 m environ En bref, c'est assez classique. Il manque du vent de terre en basses-couches pour espérer une véritable surprise. C'est dommage, car en altitude ça se refroidit bien et ça c'est souvent de bonne augure. A voir quand même en toute fin de nuit de mercredi à jeudi, avec une probable plage froide qui a mon avis sera plus située entre haut Gard et Ardèche que sur l'Hérault. Je mise plus sur un scénario à la ARPEGE (neige sur les zones précitées) que sur CEP qui voit la neige sur tout l'Est 34 jusqu'à Montpellier (c'est avant tout lié à la maille !). On verra si je me plante...
  4. Votre copain est un inconscient. Vous avez eu de la chance de tomber sur une crevasse aussi peu profonde : il arrive fréquemment que des crevasses de plusieurs dizaines de mètres soient cachées sous des ponts de neige. Et quand ça lâche, si vous n'êtes pas encordé, c'est la mort. Je ne viens pas ici moraliser, mais j'ai vu cette année plusieurs cordées dévisser dans des crevasses, et la meilleure garantie de rester en vie est probablement de maîtriser les bases de l'alpinisme... Un incident qui aurait pu être dramatique et qui heureusement pour vous se termine bien. Allez... bientôt la reprise ! 👍👍
  5. Pour le moment, ça reste très soft de partout. À voir les prochaines heures qui pourraient faire basculer le ressenti.
  6. Le spectre de 1940... et puis quoi encore ? La situation est incomparable et bien heureusement ! On a plusieurs éléments à surveiller : - de la neige temporairement à basse altitude sur les Pyrénées-Orientales et le sud de l'Aude - un enneigement exceptionnel en altitude qui va subir des phases successives de redoux - une pluviométrie remarquable en 72h Attention au BV du fleuve Aude... ainsi qu'aux purges en altitude sur cette neige qui va aisément dépasser le mètre...
  7. En fait, au regard de ce qu'il se passe et des projections à venir, on est en droit de se demander si nous n'allons pas assister au premier hiver sans véritable assaut de l'hiver (sauf si on considère les quelques jours de novembre :D). Pour février, ça sent le blocage anticyclonique et le vortex ultra concentré. Après, c'est mars... le vortex va bien finir par se déstructurer au printemps, mais d'ici là... et surtout, qui en profitera ? Je mise toujours sur un hiver sans hiver
  8. Pour le moment, la seule chose que l'on voit de façon objective c'est : - un possible abaissement de la limite barocline sur les dernières modélisations. A voir si ça se confirme, mais ça n'est pas vraiment hivernal... - L'hyper concentration du vortex polaire et l'absence de forçage pour "l'attaquer". Tout ce qu'il y a de moins hivernal pour notre territoire. Impossible d'affirmer que l'hiver est plié : il est trop tôt. On verra pour Février mais la tendance lourde est quand même à la poursuite de l'ennui jusqu'au bout sur les modèles saisonniers. Il faut attendre le "grain de sable" qui va tout redistribuer. C'est assez improbable, mais pas impossible et on sait que l'espoir fait vivre, surtout pour les passionnés
  9. En bref, pour être clair, il ne se passe rien ou si peu 😄 les modèles saisonniers valent ce qu'ils valent, mais c'est très tourné blocage anticyclonique sur notre pays. L'excédent thermique n'est pas énorme grâce aux inversions, mais tout ce qu'il y a de plus ennuyant.
  10. En parlant du glacier blanc, voici une petite photo personnelle du mois de septembre 2019. J'ai assisté dans la monté vers le Dôme à plusieurs chutes de séracs. Quant aux températures... Ben... personne n'avait de mal à supporter le t-shirt même à 3300 m.
  11. Super intéressant, merci. Ma question peut sembler naïve, mais à quoi cela sert d'installer du matériel de mesure si les valeurs sont aussi biaisées ? Il existe du matériel calibré pour l'altitude ? Quant au refuge du Goûter et sa voie normale pour le MB, le nombre d'accidents fait peur en ce moment... Ça a du sacrément chauffer tout de même malgré l'altitude
  12. 40.3°C de Tx à notre VP2 de Génissieux (26) avec une installation plein champ chez un client agriculteur. La Tn était de 19.3°C.
  13. Il est quand même important de rappeler que le modèle ARÔME a tendance à constamment simuler de violentes rafales de vent sous orage. C'est à mon sens son biais principal et c'est quasi systématique à chaque dégradation, où que l'on soit en France. Je n'affirme pas que le risque est écarté pour autant, mais apporte simplement un constat. Au moindre orage, c'est 100 km/h selon lui. Il n'est pas rare de le voir afficher 120/140 km/h dès lors que c'est frontal. Un exemple tout frais : le 0Z de ce matin sur les orages prévus cet après-midi au nord du Massif-Central.
  14. Simplement magnifique ! Le Nun… le doux rêve de tant d'alpinistes. Pour la petite anecdote, le grand père de ma femme a manqué de s'y tuer en 1982 lors d'une expédition par l'arête Ouest. Ils ne sont jamais arrivés au sommet par cette arête (embolie pulmonaire du médecin de l'expédition, pont de neige s'écroulant, tempêtes multiples) mais sont tout de même montés à 6700 m. Bravo pour tes photos toutes spectaculaires.
  15. Je pense que c'est très optimiste comme prévision Pour le débat sur la couleur de la vigilance cela n'a pas sa place ici, bien ok là-dessus. Pour autant, attention à ne pas minimiser ce juillet 2019 qui pourrait être le plus chaud de l'histoire sur une partie des régions Méditerranéennes. Nous sommes loin d'une situation normale. Il fait 34 à 36°C à 12h dans le coin, c'est sérieux.
×
×
  • Create New...