Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Romain84

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    7013
  • Joined

  • Last visited

About Romain84

  • Rank
    Orage à propagation rétrograde
  • Birthday 11/06/1991

Personal Information

  • Location
    Saint-Saturnin-Lès-Avignon, Vaucluse
  • Site web
    https://meteovaucluse.pro/

Recent Profile Visitors

1759 profile views
  1. Pourtant il y sont à la fin du PDF : https://www.vigicrues.gouv.fr/ftp/RIC/RIC_SPC_VCA_2014.pdf
  2. Bravo pour le déterrage Sinon, pour info les seuils de vigilance crues sont fournis dans les RIC de chaque SPC. Pour le pourtour méditerranéens les seuils de PP étaient aux dernières nouvelles de 80 mm en moins de 3h en plaine même localement, ou de 120 à 350 mm en 24h à l'échelle significative d'un département pour le orange. Pour le rouge : Cumul même local supérieur à 180 mm en moins de 6h ou supérieur à 350 mm en 24h à l'échelle d'un bassin ou sur une portion significative d'un département. Tout en gardant à l'esprit qu'il s'agit de seuils d'aide à la decision. D'autres facteurs entrent en compte : cumuls des derniers jours, événements culturel importants (14 juillet par exemple), humidité des sols, etc...
  3. Et nouveau record pour Avignon avec 126 km/h à 17h !
  4. Je ne suis pas vraiment d'accord, si il y à eu en effet une amélioration générale, une grande partie de la zone reste bien sous les normales au niveau de l'humidité des sols. Seules les Cévennes, les Alpes-Maritimes et certaines zones littorales ont vraiment connu une amélioration significative, en plaine ce n'est pas vraiment le cas.
  5. Oui, mais sauf que non en fait. Le mois d'Avril est peut-être au dessus des normales (et encore on explose pas non plus des records), mais le déficit sur l'ensemble des mois de cette année reste assez marqué, plus ou moins selon les postes. Nous sommes maintenant au printemps, ce sont surtout les végétaux qui vont bien profiter de cette pluie. Pour l'anecdote, en 2017 (donc juste avant la très forte sécheresse qui a touché toute la région), les cumuls au printemps étaient plus élevés que ceux relevés depuis le début de cette année 2019, bien évidement ça ne veut absolument pas dire que ce sera pire ou mieux cette année (beaucoup de paramètres entrent en ligne de compte pour établir un état des lieux d'une sécheresse des sols), c'est simplement pour mettre en relief le fait que de bons cumuls sur un seul épisode sont loin d'être suffisants pour une amélioration durable de la situation. Ce n'est pas catastrophique, mais personnellement je serait bien plus serein pour l'été à venir si il venait à pleuvoir encore, la chaleur arrive, et statistiquement les épisodes de pluies marqués généralisés commencent à se réduire à partir de la fin avril...
  6. Un petit HS de ma part mais tant pis, France TV ce n'est plus MF, ce qui explique surement (en partie) les décalages
  7. Certes, mais il y a de multiples situations dans lesquelles ces modèles sont complètement dans les choux et ou une expertise humaine est nécessaire. Si on tourne uniquement sur de l'automatique c'est dangereux et très risqué du point de vue de la sécurité et de la protection des bien et des personnes, qui est paradoxalement la mission première de MF. Et quid de la connaissance du terrain sur une situation particulière ? De la prise de decision pour une vigilance (qui du coup dépend de la prévision, si elle est mauvaise il y à beaucoup plus de cas de fausse alarmes, ou au contraire de loupés) ? Il y a encore de (très) nombreuses années avant que la météo ne puisse être prévue sans prévisionniste derrière.
  8. Bien sur que si, mais les restrictions n'apparaissent pas nécessairement dans l'immédiat sur Propluvia, il y a parfois plusieurs jours d'écart entre la mise en place de l’arrêté et l'affichage sur le site Propluvia.
  9. On pourrait penser avoir tout vu, et pourtant bah non... Inutile bien sûr de préciser d'ou ça sort, prévoir le nombre d'impacts de foudre sur une année, c'est quand même du grand art
  10. Ça n'aurait pas changé grand chose par rapport au mat. Par contre mettre la Vantage sur le déport aurait pu être intelligent pour un autre aspect : en plaçant le déport au niveau des haubans tu limite fortement les vibrations, et donc les erreurs de pluvio. Tu peux tout à fait placer 2 rangées de haubans dans cette configuration, sans le moindre problème.
  11. Les ancrages au sol peuvent en effet être les mêmes, quelque soit le nom de rangées utilisées. Concernant le déport pour le peet, en quoi est-il fait ?
  12. Oui enfin attention, sauf gros cafouillage on devrait en effet revoir la pluie, mais il faut se méfier par rapport quantités qui sont souvent surestimées à ces échéances, et aussi à l'échéance en elle-même : de l'humide qui devient bien moins humide ou même sec, on en à aussi connu un paquet (un peu comme le syndrome du bleu qui vire au rouge à approche de l'échéance ). Allez on y crois .
  13. Je n'irais pas jusqu'à dire RAS, rien de préoccupant pour le moment mais ça reste à surveiller, la situation fin février n'était pas non plus exceptionnellement bonne avec au mieux des niveaux dans la moyenne ou légèrement hauts suivants les secteurs.
  14. Ou as-tu trouvé ces graphiques sur le site ? Je n'ai pas pu trouver de graph de ce genre.
  15. Ce qui nous sauve pour le moment ce sont surtout les gros cumuls qui sont tombés sur le dernier trimestre 2018, ils ont permis une bonne recharge des nappes. Depuis ça à bien changé en effet car même si ce n'est pas particulièrement préoccupant en profondeur, en surface il va falloir surveiller ça de près, le pire des scénarios ce serait un printemps sec, doux et venté. Comme dit dans le topic dédié, la reprise généralisée de la végétation approche rapidement et les prélèvements agricoles devraient reprendre, surtout sans précipitations. Pour le moment c'est à surveiller de près, mais il va en falloir peu pour que ce soit à nouveau très problématique pour cet été, et sur plusieurs fronts (restrictions d'eau, incendies, etc...). Il y à déjà eu plusieurs feux depuis le début d'année, de plus les précipitations ont été généralement plus importantes que les normales certains mois de l'été dernier (particulièrement en Juin et Août, surtout pour PACA, R-A et est Languedoc), ce qui à accru la pousse de la végétation, qui à séchée depuis et qui est donc un combustible idéal dans la situation actuelle. En bref il ne nous reste que peu de temps pour tenter de renverser la vapeur (pour l'instant, c'est certes mal parti...) et éviter une nouvelle année compliquée. On va surveiller ça pour le cas où ça poursuivrait sur cette lancée, mais les prochaines semaines seront déterminantes pour l'été à venir, donc à voir ce qui tombera (ou pas...).
×
×
  • Create New...