Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Futururgentiste

Membres
  • Content Count

    30
  • Joined

  • Last visited

About Futururgentiste

  • Rank
    Cirrostratus
  • Birthday 08/02/1989

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Cela dépend si l'on souhaite voir la neige ou pas. Sur l'EPS, il y a un signal fort pour un gradient de précipitations Nord/Sud de l'Europe qui suit logiquement l'anomalie de pressions : - Déficit en RR sur la Scandinavie ; - Signal neutre à léger excédent pour l'Europe de l'Ouest ; - Excédent sur la Méditerranée et le nord de l'Afrique. Pour moi, c'est une situation clairement favorable aux circulations sous blocage avec des dépressions circulant des Açores ou de l'Atlantique vers la Méditerranée avec des dépressions satellites pouvant se détacher et évoluer vers le nord en impactant temporairement l'Europe de l'ouest. Situation typique des conflits de masses d'air connus en début d'hiver 2010. : températures froides sans excédent lors de conflits de masses d'air avec de la pluie quelque part au sud du conflit et de la neige au nord. Ensuite, temps plus anticyclonique avec des températures nettement déficitaires avant un nouveau passage perturbé / nouveau conflit de masses d'air.
  2. Bonjour à tous. Les données sous licence du modèle Ecmwf que j'ai abordées ont finalement été rendues public sur Twitter par un météorologue Finlandais. Je ne préfère pas prendre ce risque. Je vous laisse donc aller découvrir le lien pour visualiser l'anomalie de température prévue par l'EPS en fin de mois (l'anomalie en géopotentiel n'est pas reprise) :
  3. Bonsoir à tous. Petite mise à jour par rapport aux tendances de fin de semaine passée. L'EPS de l'européen (Ecmwf) confirme et renforce même sa tendance pour la dernière décade de janvier / début de première décade de février : Dipôle HG Groenland-Scandinavie et BG sur une bonne partie centrale de l'Europe avec une anomalie de température négative très marquée sur cette partie de l'Europe. Le signal se renforce donc en se rapprochant de l'échéance. Concernant les clusters des 51 membres, en dernière décade de janvier, on passe progressivement : - d'un cluster 61% (HG sur Atlantique/Islande avec flux de NNO) / 39% (HG plus en retrait sur l'Atlantique avec flux de NO) ; - vers un cluster 74% (HG sur Groenland/Nord Scandinavie/Pôle Nord avec flux de N ou de NE et BG sur moitié Ouest de l'Europe) / 26% (flux d'ONO avec HG en retrait vers le SO de l'Europe). Bonne soirée.
  4. Bonjour Sastrugis, Ce sont des données sous licence Ecmwf. Je ne peux donc pas les partager. Bien à toi.
  5. Bonjour à tous, Les tendances de l'Européen à 30 jours sont à la formation d'une ceinture de hauts géopotentiels sur les hautes latitudes (Groenland => Scandinavie) et de bas géopotentiels sur l'Europe, principalement sur la fin du mois de janvier/début février. Avant cela, nous devrions encore connaître la récurrence actuelle, marquée par une circulation dépressionnaire de la Scandinavie vers l'Europe centrale avec son lot d'invasions d'air polaire perturbé alors qu'un temps plus anticyclonique perdurerait sur l'Europe occidentale. Toutefois, les hauts géopotentiels présents sur la Grande-Bretagne et le Proche Atlantique devraient progressivement se retirer plus à l'ouest. Quelques incursions en flux de nord-ouest seront possibles, d'autant plus que l'on se rapprochera de la fin de période. Selon ces tendances, nous partirions donc sur une circulation dépressionnaire sous blocage d'ici la fin du mois avec une anomalie thermique négative à très négative entre l'ouest, le centre et le nord de l'Europe. (Je n'ai malheureusement pas la possibilité de mettre à disposition les cartes illustrant mes propos).
  6. A méditer ... Je cite : " L'IRM lance WOW-BE : the weather together ! L'IRM vient de lancer une nouvelle initiative, le Weather Observations Website Belgium (WOW-BE), en collaboration avec la VLA (Vereniging Leraars Aardrijkskunde), Fégépro (Fédération des Professeurs de Géographie), le UK Met Office (équivalent anglais de l'IRM) et le KNMI. Ce projet permet de rassembler et de partager des observations météorologiques faites par des particuliers, dans des écoles ou d'autres organisations. Le concept WOW a été lancé en 2011 par le service météorologique national anglais, le Met Office. Entre-temps, plus de 10.500 stations réparties dans 220 pays font partie de ce réseau. L'IRM a travaillé en étroite collaboration avec le KNMI (l'équivalent néerlandais de l'IRM) et le Met Office à l'élaboration du portail WOW-BE, qui sera en constante amélioration grâce à cette collaboration. En résumé : WOW-BE devient LA plateforme sur laquelle tout le monde pourra partager, consulter, comparer et archiver de vraies observations météo. Grâce au lancement de ce portail, l'IRM fait un premier pas dans la direction du "crowdsourcing" et de la science pour tout le monde, dans laquelle le citoyen peut prendre une part active dans la recherche scientifique. Les données rassemblées par les particuliers ont une certaine valeur scientifique et seront utilisées pour différentes applications par l'IRM. WOW-BE va plus loin que de simplement collecter des observations. L'IRM entend ainsi renforcer le lien qui l'unit avec toutes les personnes ayant un intérêt pour la météo et le climat, et de ce fait, relancer l'intérêt de la population envers ces domaines de recherche, et en particulier, des plus jeunes d'entre nous. Vous l'aurez compris, l'intérêt éducatif de WOW-BE en est une composante essentielle. Venez en apprendre plus sur le site web de WOW-BE : https://wow.meteo.be "
  7. Pour votre information, les services méteo belges et Luc Trullemans voient 10 cm voire plus même pour les régions de plaine ce vendredi en Belgique. Ils voient donc la version optimiste des modèles ...
  8. Merci à vous. Je vais regarder tout ça de plus près /emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">
  9. Bonsoir tout le monde. Dans le forum des prévisions, je vois que plusieurs parlent de leur consultation de ECMWF sur wetter 24. Suis-je donc le seul à devoir subir en permanence des publicités en plein milieu de la barre des échéances, à chaque fois que j'ouvre une fenêtre ? C'est d'autant plus énervant qu'il m'est impossible de retirer ces pubs de la page. Ca fait des mois que je ne sais donc plus consulter ECM depuis des mois Voici une capture d'écran pour vous aider à visualiser le problème. http://hpics.li/f0661b5 Personne n'a rencontré ce problème par le passé ?
  10. J'ai réalisé une manipulation sur emagramme de wrf pris au hasard en Allemagne dans la zone de niveau 3 non loin du NE de la France à 20h. Quand on voit l'instabilité présente dès les couches moyennes (CAPE achurée en rose), la présence d'un air sec vers 700 hPa et le LI évalué à -12 à 500 hPa, le risque de grosse grêle semble vraiment très important ! Petite CIN en basse couche qui sera vraissemblablement percée sans aucun problème ...
  11. A choisir, je préfère celle-ci /emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20"> C'est la tornade des Pays-Bas. Quel monstre en fin de video ! On voit très bien les débris qui s'envolent !
  12. Voici plusieurs liens reportés sur Youtube. Il y aurait eu deux tornades : 1 en Belgique à proximité de la frontière franco-néerlandaise et une seconde au Pays-Bas. Une enquête de terrain va être réalisée par "Belgorage" d'après les dernières infos. Belgique: #! #!Pays-Bas: #!
  13. Et les amis, nous ne sommes pas dans les Grandes Plaines américaines. Oui il y a un risque, comme bien souvent dès que la SRH réagi lorsque les cisaillements se mettent en place (le nombre de fois que j'ai vu ce fameux indice supercell de Gfs dans le rouge sans qu'il n'y ait une seule supercellule observée ou détectée sur les radars- c'est typique dès qu'une méso-dépression se creuse avant un passage orageux organisé ; c'est-à-dire bien souvent) Mais de là à ne plus débattre que sur la prévision de SC ou derecho et tous ces genres de phénomènes qui nécessitent un parfait phasage entre de nombreux indices d'instabilité qui plus est, devant être très élevés ... Je vois que les évenements des dernières semaines en ont marqué plus d'un /emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">
  14. 1/Bête, mais logique, des régions situées à plus hautes altitutes verront plus facilement des grêlons que les autres (évidemment pas sur 100m de dénivellé, mais entre des régions de plaine et des régions de haute-montagne puisque ces dernières se situent à des altitudes plus proches du "level freezing") 2/Le niveau de congélation. (freezing level) Si celui-ci est plus proche du sol que du niveau 650 hPa, alors les orages (les plus virulents) auront probablement plus de chance de produire de la grêle atteigant le sol. 3/ Cape :1000 J/kg semble un minimum pour produire de la grêle, mais des valeurs au-delà de 2000J/kg peuvent devenir une valeur très intéressante pour produire des "very large hail" dans le sens où cette énergie disponible pourra soutenir et alimenter de puissants "upwards", autrement-dit, de puissants courants ascendants et donc réalimenter substantiellement la suspension des grêlons dans ces courants asendants (chute-ascension-chute-ascension etc.) tant que la pesanteur influençant le poids du grêlon ne parvient pas à contre-carrer ces mouvements ascendants. Au plus ceux-ci sont puissants, au plus les grêlons pourront croître. 4/ le wet bulb zero level qu'on considère comme le niveau de congélation qui varie en fonction de la présence d'air plus sec dans les couches moyennes. Puisqu'en effet, une particule qui traverse un milieu sec se refroidit par évaporation et pourra donc plus rapidement atteindre le point de congélation. 5/ Les valeurs d'eau précipitable dans le sens où au plus une particule est chargée en eau, au plus elle sera "tirée" par la pesanteur vers le bas. Celle-ci peut d'ailleurs diminuer la Cape. Les supercells à faibles précipitations sont d'ailleurs connues pour produire de large grêlons. Bien sûr, on peut imaginer qu'une forte dynamique et une forte instabilité pourront tout à fait contrer cet effet.
  15. Pour votre information, Luc Trullemans, prévisionniste à l'IRM en Belgique, vient d'annoncer jusqu'à 30 cm sur les hauteurs ardennaises d'ici mardi. Bonne soirée.
×
×
  • Create New...