vardracenie

Membres
  • Compteur de contenus

    39
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de vardracenie

  • Rang
    Cirrostratus
  1. on est tellement habitué ces derniers temps et depuis toujours par ici qu' on y fait plus attention, les vigilances vent me fatigue un peu j'avoue. je ne sais pas si certains l'ont remarqué mais jeudi le vent du moins ici était particulier, je taillais les vignes sur un plateau, enfin un sommet de colline, il y avait quelques rafales au sol mais souvent calme plat en bas pas une feuille morte qui ne bougeaient et la cime des pins qui dérouillaient sec, il soufflait assez haut 10 à 15m.
  2. bof du vent mais surement pas si fort que ça, de sur toujours pas d'eau sauf sur les alpes et l'anticyclone des Acores qui va nous toucher la semaine prochaine
  3. c'est galilée devant ses juges, il défend la rationalité, je trouve que c'est une belle image pour un scientifique quand il parle de corps céleste il est au dessus de ses juges mais seulement dans ce cas, pour être un bon scientifique il ne faut pas seulement se plaire dans la différence en se disant ils ne comprennent pas. dans la recherche fondamentale oui, quand on s'en écarte c'est un autre débat, quand on va vers l'industrie ou autre voie ( nucléaire, OGM...)nous ne sommes pas sur d'avoir raison je comprends vos réactions, je m'excuses pour mes remarques à 2 balles de comptoir mais c'est avec plaisir que je lirai votre argumentation rationnelle pour expliquer le manque d'intérêt de certains pour cette question sur le réchauffement desktop.ini galilée.htm
  4. je crois que vous allez chercher midi à quatorze heure et faites de l'interprétation gratuite avec une réponse de normand gratuite et non argumentée c'est simplement des constatations sans prétentions tirées de la vraie vie, allez interroger les gens et vous verrez, faut pas ce couper du monde
  5. c'était uniquement social et inspiré d'expériences vécues et faisant suite à la lecture de la vidéo (d'un sociologue) sans autres prétentions. un peu économique aussi avant de s'inquiéter pour le RC on s' inquiète pour remplir son assiette du soir pour les scientifiques je ne parlais pas spécialement des climatologues mais de ceux qu'en majorité les gens appellent les "intellectuels", ceux qui passent à la télé, qui participent à l'innovation c'est assez flou dans la perception des gens ça va du patron d'une startup au chercheur de laboratoire ( on y trouvera les chercheurs du groupe lactalis surement ) , bon ça c'est vraiment la faute des scientifiques.
  6. en regardant cette vidéo, il m'est venu quelques pistes le fatalisme: de toute façon à mon niveau que puis je faire les politiques s'en foutent alors moi... des cycles réchauffement/ refroidissement, les climatologues nous disent qu'il y en a toujours eu, alors un de plus. ils sont sympas les scientifiques c'est eux qui favorisent l'innovation qui s'allient avec les industriels et ensuite ils viennent nous faire la morale avant la météo c'était local, on la faisait depuis qu'ils ont envoyé des trucs en l'air ça se casse la figure ( je l'ai entendu) il y a aussi derrière l'idée que les scientifiques spolient le peuples de concepts simples qui appartenaient à la culture populaire enfin quand vous vous avez 20 ans ou plus que vous gagnez 1500€, en donner 600 pour 10 mètres carré et qu'il vous reste rien en fin de mois, le RC passe ....... reste ceux qui ont bien pollué toute leur vie qui s'achètent une petite ferme, font venir 100T de composte, panneaux solaires et séance permaculture. je plaisante enfin presque
  7. Réchauffement climatique et extension du climat méditerranéen

    oui c'est pour ça que je note ( vision générale) on sait que le Sahara a été humide et dans 10 000 ans 100 000 ans ce qui n'est rien à l'échelle du temps terrestre, il pourrait le redevenir. Comme en météo où il y a des récurrences effectivement il y a des dynamiques négatives: incendie, érosion . n'étant pas un spécialiste pur de la météorologie d'autres me corrigerons mais en zone continentale et en l'absence de couvert végétal il me semble qu'une perturbation ne puisse donner de l'eau au delà de 500KM depuis une zone océanique. C'est une possibilité mais lors de l'invasion des conquistadors en amérique, la baisse de population a été telle suite aux maladies, que la végétation est repartie à la hausse et que le climat s'est refroidit un temps.
  8. Réchauffement climatique et extension du climat méditerranéen

    je suis d'accord avec tes remarques Boubou07, pour commenter: il y a toujours eu une "culture" à oliviers en Ardèche elle est remise au gout du jour mais elle est ancestrale et avec des variétés bien spécifiques ce qui est le lot de l'oléiculture française et ce qui explique bien au passage la typicité et le régionalisme du climat méditerranéen à nos latitudes. La forêt est l'aboutissement de tout sol et il n'y a pas mieux que l'arbre pour recycler le cycle du vivant, il faut lui laisser le temps de s'installer, incendie, coupes répétitives pour les besoins en énergie comme aux siècles précédents font qu'ils peinent à s'installer mais de beaux exemples comme le reboisement en cévennes démontrent que c'est possible. Ce sont les plantes qui font le climat, sans arbres il n'y a pas d'eau et pas l'inverse( vision générale). Des arbres sur les collines marseillaises c'est possible, il faut plus de temps c'est sur et avec des plantes adaptées à la sécheresse effectivement pour lancer le cycle de la formation de l'humus.
  9. Températures des océans et courants océaniques

    c'est potentiellement que j'ai du mal à comprendre, un peu plus bas il dit utiliser ce terme car il n'y a pas assez de sondages et donc de preuves tangibles, c'est light comme définition du mot en tout cas pas la mienne, et de rajouter que l'air devait avoir la même température, c'est light également
  10. Températures des océans et courants océaniques

    ce sont des prospections dans le sols qui l'indique, peut-être 35% au carbonifère Out of Thin Air: Dinosaurs, Birds, and Earth's Ancient Atmosphere 1st Edition. Edition by Peter Ward (Author)
  11. Températures des océans et courants océaniques

    quand je lis que la terre est entrain de se réchauffer depuis 100MA, j'ai un peu les poils qui se dressent! je sais que c'est peu étudié mais ce sont les plantes qui ont fait et qui font le climat, depuis que les plantes se sont associées à des bactéries et à des champignons il y a eu naissance du sol et minéralisation, prélèvement du CO2 et précipitation avec le calcium dans les océans, Depuis le climat ne peut que se refroidir car moins riche en gaz carbonique et donc moins d'effet de serre. A certaines époques avec la biomasse présente l' oxygène a du monter ( 20 à 22%) sans ces taux les dinosaures herbivores n'auraient sans doute pas pu devenir aussi énormes par contre ils ont relâché dans l'atmosphère de grosse quantité de méthane autant que nous ces dernières années surement. c'est un schéma généraliste où chaque élément ( je n utiliserai pas le mot équilibre) s'est adapté, il y a donc des fluctuations mais globalement c'est le cycle du carbone qui conditionne le climat, le reste: activité volcanique, activités humaines, solaires etc ne pèsent par lourds en regard au 350MA où la respiration vivante a débuté.
  12. Suivi de la secheresse

    merci, où l'on constate qu'avec notre climat aux pluies peu fréquentes mais fortes en intensité il peut y avoir de grandes différences pour des régions assez proches! même si ça se lisse sur l'année, l'impact au niveau végétatif et dans les paysages n'est pas négligeable.
  13. Suivi de la secheresse

    LMK pour ton secteur tu as le cumul de pluie de 2001? ici sur ma station en centre var j'étais à 400mm pile, malgré un mois de décembre à 85mm en 2017 nous ne franchirons pas ce chiffre, 385mm! ça pique
  14. Réchauffement climatique et extension du climat méditerranéen

    c'est là que l'ethnobotanique prend tout son sens car on ne peut pas comparer l'agriculture et par extension la vie économique de 1950 avec celles de nos jours, les études du CIRAD n'en tiennent pas compte. sans rentrer dans les détails on peut néanmoins dégager une idée forte, en 1950 on s'adaptait mieux aux écarts naturels que maintenant surtout en zone méditerranéenne, la culture provençale intégrait ces données, socialement et économiquement. Je regardais la pluviométrie mois par mois sur les vingt dernières années la seule évidence c'est l'irrégularité, des années ça passe en été grâce à un printemps pluvieux voir un mois de juin exceptionnel qui amoindrit la sécheresse de surface, parfois un été atypique avec de l'eau et d'autres années avec des pluies de fin d'été qui viennent sauver un printemps sec, pour l'hivers c'est la même chose. gardons présent à l'esprit que nos sociétés technologiques restent malgré tout tributaire des ressources naturelles, les barrages, retenues d'eau, le goutte à goutte ne sont que des auxiliaires et non des solutions pérennes. cette perception de l'irrégularité du climat méditerranéen devrait être un avantage par rapport à d'autres régions qui ont beaucoup à y perdre à mon avis mais à condition d'en prendre conscience et d'agir en conséquence. Je sais que parfois mes propos ont parfois choqué mais c'est surement que j'ai cette culture de l'eau propre à mon éducation qui fait que je ne vois pas les choses de la même manière.