C.C. Chrispic

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    1 980
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par C.C. Chrispic

  1. C.C. Chrispic

    Mes premières photos de farfadets (ou red sprites)

    Oh que oui c'était intense, que ce soit vers 23h/minuit sur l'Hérault ou plus tard en fin de nuit sur les Bouches-du-Rhône, c'était stroboscopique (un extrait de chez moi, à l'arrière du passage orageux : https://vimeo.com/285642586 ). C'était la bonne situation pour tenter ces sprites !
  2. C.C. Chrispic

    * - * Le topic des souhaits * - *

    Souhaite que le scénario d'un talweg en plein sur notre tronche ne se réalise pas.... Bon sang, c'est pas possible de terminer l'été météo avec une baisse de la température sous un vieux flux venant du nord 🤢 Qu'il se ramène un peu plus à l'ouest quoi ! Deux semaines sans orages et terminer avec ce bouquet -moisi- final ce serait vraiment indigne de cette excellente année.
  3. C.C. Chrispic

    Mes premières photos de farfadets (ou red sprites)

    Très cool Christophe ! J'imagine le plaisir de voir ça apparaître sur l'écran de l'appareil En plus, il y avait visiblement des nuages parasites à l'avant plus proche de toi, c'est pas le genre de conditions où je me serais attendu à en voir, même si ce phénomène se produit bien bien au-dessus des cumulonimbus, dans le ciel.
  4. C.C. Chrispic

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes-Août 2018

    Un petit retour sur ces folles 24h. Hier soir je ne pouvais me libérer avant minuit, j'ai bien cru que j'allais rater du lourd. Mais c'était sans compter l'étendue de la dégradation... et le mythique balcon ^^ D'abord juste en rentrant, je ne le verrais qu'après en faisant le tri, j'étais trop occupé à scruter le ciel dans tous les sens : Il tombe à environ 1,5km. J'accumule la fatigue ces dernières semaines, et cette nuit n'est pas prête d'arrêter la série. Je viens de me coucher, il est environ 2h30... et ça recommence à "poper" sur la ville. Le temps de se poser, de voir où l'activité électrique est visible... et la le délire commence : déluge d'impacts monstrueux juste au nord de la ville. Vous avez du le constater mais ils étaient tellement rapide que par moment c'est comme si ce n'était pas des impacts réels... je veux dire, d'habitude la foudre se montre, la ça flash et tu sens qu'il y a des trucs monstrueux qui tombent mais c'est ultra furtif... style guerre des mondes Bref, le résultat en photo est à tomber aussi : Ensuite bah retour définitif de la tartine de crasse, mais je verrais quand même la forte activité électrique en direction de la Camargue. Nuit vraiment énorme... Et aujourd'hui, ça repart sur le Gard... Orages peu mobiles, magnifiques alimentations avec de nouvelles cellules qui éclosent. Se retrouver juste en bordure de ça, je sur-kiffe... En résumé, another day in paradise... ou tout simplement en 2018.
  5. C.C. Chrispic

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes-Août 2018

    Et c'est plutôt très joli vu d'en bordure quelle année...
  6. C.C. Chrispic

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes-Août 2018

    Le passage orageux de la soirée m'a donné quelques trucs sympas malgré le timing limite et les conditions. Mais donc la, ce fut vraiment de la foudre au top, seuls quelques nuages bas en transit avec ces nouvelles cellules sont venus un peu gâcher la fête :
  7. C.C. Chrispic

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes-Août 2018

    Ramifiés de malade au nord de Montpellier, impacts extrêmement vifs tombant par grappe de 3 ou 4... Encore plus impressionnant que la disco party de tout à l'heure.
  8. C.C. Chrispic

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes-Août 2018

    Et pourtant des cellules se forment en mer en direction de l'Est héraultais justement... La nuit ne fait que commencer. Ambiance vraiment lourde sur la ville, on a l'impression d'être revenu d'une semaine en arrière.
  9. Salut ! Juillet s'en est allé, deux tiers de l'été se sont déjà écoulés. Ce mois a été un bon cru avec une introduction et une fin très plaisante, baigné par la chaleur et les cigales. Voila en retour photo, comme d'habitude, le déroulé des évènements au travers de plusieurs département de la nouvelle grande Région Occitanie : c'est parti ! 3 juillet Journée instable au programme. Les orages devraient se former sur le relief et surtout, venir du sud-ouest. Passé 16h, à la sortie du boulot, je prends la direction du Pic St-Loup pour observer dans un premier temps des orages qui se situent vers Ganges (34). L'ambiance est chaude, la convection est sympathique sans être non plus folle, les précipitations tombent bien à l'avant de la zone de convection. 1- La cellule qui se régénère sur place atteindra une phase assez électrique avec pas mal d'intranuageux et quelques impacts, voici le plus sympa. Étant donné la luminosité, f18 obligatoire : 2- L'orage s'affaiblit, la situation devient intéressante dans le sud-ouest. Je fais alors une halte fast-food en vallée de l'Hérault, je ne sais pas si je dois rester dans le coin ou bouger plus loin. Le temps de terminer le "repas", je constate que ça dégénère bien dans l'ex-Midi-Pyrénées avec notamment une supercellule qui semble bien partie pour traverser tout l'Aude... allez, c'est trop tentant, direction l'ouest héraultais ! Je vais hésiter jusqu'au dernier moment quant au point de chute, je vais finalement me diriger sur Narbonne. Quelle bonne idée... l'ambiance est somptueuse : 3- Derrière l'antenne, la supercellule en fin de vie qui approche. Il est 20h environ. Deux zones se démarquent : en direction de la supercellule (où l'activité électrique est exclusivement intranuageuse) et en direciton de la Montagne Noire où rideaux de précipitations et soleil déclinant se chevauchent pour donner une scène féérique : 4- La supercellule mourante (à priori) semble à nouveau spliter (se diviser en deux), c'est visuellement parlant : 5- 6- Le plafond nuageux est succulent ! 7- Enfin un peu de foudre, dans la bonne zone ! 8- Un peu d'internuageux de temps en temps, mais n'est pas supercellule (même mourante) française pour rien, ça ne veut pas foudroyer ! 9- Encore un petit spaghetti. 10- Le moteur droit de ce nouveau split prend la direction du littoral audois, vers Leucate, si bien que je vais me retrouver au milieu donc relativement épargné (et c'est tant mieux vu l'écho radar qui va suivre). Visuellement, ça commence à avoir de la gueule comme on dit, on sent qu'il y a une certaine rotation : 10- Les premières gouttes sont la, je vais donc me concentrer avec un seul trépied en direction du monstre qui recommence à avoir une forme vraiment équivoque. À peu près à ce moment la une voiture arrive, il s'agit d' @Arkus qui arrive tout droit de Toulouse, il était également à la poursuite de la bête. Une rencontre au hasard toujours plaisante, c'était cool de te rencontrer La cellule entre dans une phase qui, la aussi il me semble, est assez caractéristique des supercellules : elle va se mettre à pilonner des positifs sur son bord droit, à un rythme assez soutenu. Des détonations dantesques qui font 50% d'une chasse et justifient à elles seules le fait de vivre l'orage en live, autre que derrière un écran : c'est jouissif 11- 12- 13- La pluie est maintenant trop présente, je tente quelques captures depuis l'habitacle mais la vue est moins favorable. Il est temps de se quitter, je vais alors tenter de rejoindre le littoral agathois. L'écho radar est devenue vraiment monstrueux, heureusement que tout cela file en mer ! Bon, petit détail : c'est l'été ! Donc... monde sur la route + accès au spot fermé sur le littoral. Bien dégouté, l'orage est juste au large et je suis donc obligé de faire un gros détour pour rejoindre un autre spot... je vais arriver tout juste pour capturer un dernier positif qui s'abat sur les environs de l'île singulière (Sète), obligé d'utiliser un objectif au focus manuel car l'un de mes reflex ne répond plus très bien à cause de la pluie reçue à Narbonne (on continue dans la lose ^^). Ouf, c'est dans le cadre et c'est net : 14- A noter : il ne s'agit pas du monstre qui part en mer mais d'une instabilité "résiduelle" en périphérie, puisque une certaine activité orageuse a progressé vers le centre hérault dans le même temps que j'observais la supercellule. 15- La, il s'agit des restes de la cellule en mer. Ça se reforme sur la mer, mais tout cela reste un peu lointain et le rendu ne sera pas terrible, c'est donc la seule photo que je retiens, pour illustrer. 4 juillet Nouvelle dégradation en vue pour la soirée. Cette fois-ci, ça devrait être plus généralisé et ça risque de s'échouer aux portes de l'Hérault... je prends donc la direction du Larzac qui semble bien placé au regard de l'évolution de la situation en live. Je rejoins @Tristan06. Une ligne orageuse approche, l'ambiance est sympathique. Comme souvent dans ce genre de situation, hélas, rien de très foudroyant ou photogénique. Il faut composer avec les quelques impacts qui tombent un peu au hasard à l'avant : 16- Je tente d'immortaliser le sillage turbulent qui est en train de passer sur nos têtes. Hauts ISO oblige, on redécouvre le paysage alors qu'il fait nuit complète : 17- La pluie n'est plus très loin, on reprend la direction de la vallée de l'Hérault. Comme prévu/pressenti, les orages viennent s'échouer sur la vallée de l'Hérault. L'occasion tout de même de voir encore un peu de foudre à l'avant de la pluie et dans une chaleur retrouvée (il faisait 18°c au Caylar) : 18- Je tenterais ensuite une interception sur l'est héraultais de nouvelles cellules qui éclosent mais ça reste peu électrique et lointain. Un peu plus de route pour rien, mais c'est le jeu ! 13 juillet (nuit du 13 au 14) Un répit d'une dizaine de jours. Autant vous dire que pour un addict à l'orage (et compte-tenu de cette exceptionnelle année), ça parait une éternité ! ^^ Mais la nature faisant bien les choses, ce vendredi donc, une situation orageuse nocturne est entrevue par les modèles dans le sud-ouest, venant s'approcher de la région toulousaine. C'est le début du week-end... alors il n'y a pas beaucoup à hésiter : direction la frontière Aude/Haute-Garonne avec @Albert Sanchez pour retrouver notre collègue ex-héraultais @Mammatus34, c'est l'occasion d'à nouveau se réunir pour une bonne traque ! L'attente va être longue puisque nous arrivons vers 20h/21h (la situation nocturne devient visible après 23h), c'est donc encore l'occasion de grignoter des choses pas très saines Après quelques photos d'astro, on entre dans les choses sérieuses avec des flashs de plus en plus insistants à notre ouest. Au radar, les orages se sont bien formés comme prévus en Espagne, ont traversé les Pyrénées et évoluent/se renforcent en approchant de notre position. C'est au final une belle ligne orageuse qui se présente face à nouveau, ça sent la grêle dessous. Les premiers impacts apparaissent à l'horizon : 19- 20- 21- Ok ! Un bel arcus approche de notre position... 22- 23- Le calme avant la tempête. Dommage pour l'impact dans l'axe de l'éolienne. La foudre était très disparate, difficile de zommer dans une zone en particulier. 24- 25- 26- Sauve qui peeeeeeeeeut ! Le front de rafales arrive d'un seul coup, on tente une dernière pause mais c'est ensuite la débandade. Les rafales sont vraiment violentes, mes deux trépieds de 3kg chacun tentent de basculer, obligé de les coucher par terre pour ensuite les replier, nos affaires dans les coffres qui décollent... un gros bordel, une séquence vraiment comique Mais bon, c'est personnellement la première fois que j'expérimente de telles rafales à l'approche d'un orage (les stations dans le coin ont relevé près de 100km/h), d'habitude soit je me replie avant, soit j'ai toujours la chance de ne pas être face au plus gros de l'orage. On laisse donc passer la tempête, la foudre ne veut pas s'abattre à proximité bien que nous soyons au pied d'un champ d'éoliennes. La pluie perdure un bon moment à l'arrière de l'orage, le shooting à l'arrière n'est donc pas une réussite. Par la suite, des cellules isolées se reforment dans la région toulousaine, l'occasion d'une photo supplémentaire avant de retourner au domicile (2h de route à 1h du mat' passé, aïïïïe) : 27- 14 juillet (nuit du 14 au 15) Soir de feu d'artifice. Dans le même temps, une belle convection flash en direction de l'Ardèche. Je ne sais plus si de l'orage était prévu ou non dans la nuit, toujours est-il que j'avais prévu des réveils pour surveiller la situation. Le réveil de 4h sera l'ultime, des orages transitent sur les Cévennes. En pleine semaine, pas de déplacement donc, observation à distance. Il y aura quelques beaux impacts et spiders à l'horizon : 28- 15 juillet (nuit du 15 au 16) ON EST LES CHAMPIONS, ON EST, ON EST.... bref ^^ Soirée de folie ! Et des orages sont prévus dans la nuit, transitant à nouveau sur le Larzac avec possibles débordements sur les plaines héraultaises. La soirée parfaite se poursuit donc, direction un autre sommet "mythique" du département, le Saint-Baudille, pour observer cela à 360°c. Je rejoins à nouveau Tristan. Le hasard veut que ce soit pile la date symbolique de ma série mémorable qui a déjà 5 ans, au même endroit. Je n'aurais pas le plaisir de revivre cela, les impacts se font rares mais un plus joli que les autres se dévoile à l'ouest : 29- Les orages finissent par nous passer juste devant, c'est finalement une seule cellule qui transite sur la plaine héraultaise mais l'écho radar est violent, ça sent la grêle ! Les flashs sont nombreux, la foudre quasi absente. Dommage, on ne peut pas faire plus près... un impact tombe tout de même quand la cellule s'éloigne vers le nord de Montpellier : 30- Le ciel étoilé revient sur notre position, la cellule s'éloigne, bien délimitée entre le Pic Saint-Loup à gauche et les lueurs de Montpellier à droite : 31- 18 juillet Les jours passent, les choses évoluent peu. Encore une situation où les orages devraient arriver par le sud-ouest, encore une fois l'ouest du département aux premières loges avec un déclins prévu en progressant vers l'est. Direction la vallée de l'Hérault à la sortie du boulot, des orages à bases élevées évoluent sur le centre du département. Bases particulièrement esthétiques ! 32- La foudre est peu présente, quelques impacts se montreront tout de même comme ici avec 3 impacts simultanés (le 3ème ne s'est presque pas imprimé, on peut le deviner vers la droite sous la base) : 33- Ces orages faiblissent, la situation évolue favorablement dans l'Aude comme prévu (bien que ce soit bien pluvieux). Je vais donc me rapprocher du bittérois sans trop m'en rapprocher non plus. La foudre est bien visible, un enchainement d'impacts exclusivement positifs à un rythme soutenu, c'est cool à voir mais un peu loin pour la photo. Le seul vrai bel impact zoomé est raté, la photo est floue... au milieu d'un océan de photos nettes *rage* Voici donc une unique prise de ce déplacement : 34- Je me replace ensuite vers l'étang de Thau pour observer l'arrivée de la bête, la ligne orageuse semble vouloir surtout partir en mer. À mon arrivée, lors de l'installation d'un trépied, je loupe un impact extranuageux qui tombe sur la mer, très à l'avant du coeur de l'orage, et qui se rallume 5 à 6 fois (sans exagérer). Cet impact est issu d'un intranuageux qui a longuement parcourus le plafond nuageux avant de terminer en impact. L'observation fut superbe, la rage qui suivit aussi ^^ Une fois installé, même topo : pas mal d'interminables intra/internuageux qui serpentent tout le ciel, finissant parfois en positifs. Ou parfois des positifs directs. Peu de réussite en photo... voici donc l'unique capture : 35- 20 juillet Ultime (ou presque) étape de ce mois de juillet. La première traque avait été de grande qualité, cette ultime (ou presque) le sera encore plus. C'est vendredi, début du week-end, quoi de mieux pour décompresser que la perspective de beaux orages estivaux?! Une nouvelle fois, dès la sortie du boulot, on enchaine ! Les orages sont déjà présents sur les reliefs nord-héraultais, comme prévu, avec de fortes cellules. Je rejoins donc Albert sur le nord-est du département. Depuis la plaine, pas facile de voir ce qui se passe, le ciel est noir à l'horizon mais pas de grosse convection visible (étant donné le flux, je me retrouve sous la partie enclume). Arrivé à destination, on y voit mieux et effectivement il y a du lourd qui transite sur le massif de la Séranne. La foudre est le plus souvent noyée dans les précipitations : 36- 37- Un peu plus au nord, une cellule finit par lâcher un bel impact : 38- 39- La première cellule sur la Séranne est passée, une nouvelle se reforme plus à l'ouest en suivant le même chemin : 40- La base semble sympathique... l'écho radar l'est assurément ! Dans le même temps, une cellule isolée se forme juste devant nous dans la plaine... mmmm ça craint un peu, le rendu photo ne rend pas justice à la réalité : de visu, c'est vraiment tout proche et on se situe juste sous l'enclume, largement dans la zone de foudroiement. Malheureusement (ou heureusement? ^^) pour nous, cette cellule ne sera pas électrique... le rideau va nous froler et s'en aller. Depuis le début, on se fait tangenter par les orages, le placement est idéal : 41- La nouvelle cellule qui arrive par l'ouest se rapproche de nous, cette fois on dirait bien que l'on va y avoir droit. Ça sent à nouveau la grêle vu la couleur du radar et la tronche du rideau, la base est très esthétique au fur et à mesure que cela approche... et la foudre va enfin se renforcer devant nous, la ça devient vraiment le pied et ce pourquoi on se déplace tant ! 42- 43- 44- Il s'agit en fait de 4 impacts simultanés, le dernier est hors cadre mais capturé avec l'autre appareil. 45- 46- La cellule est trop proche, on se décale un peu avec les premières gouttes qui tombent. Au final la situation se calme en arrivant sur nous, ne reste que des rideaux, quelques internuageux et une ambiance lumineuse sympathique : 47- En Lozère, de forts orages éclatent : 48- Dans le coin, il n'y plus rien. Sur l'Hérault, sur l'ouest, il n'y a rien. La dégradation qui devait concerner tout le département aurait-elle du plomb dans l'aile? Gros doute... c'est donc l'occasion de faire un break... fast food ^^ A la sortie, rassasiés, la situation reste moyennement engageante. Sur les Cévennes, des orages évoluent à nouveau, on va donc miser sur cela. Retour à la case départ. Le temps d'effectuer le trajet de retour, on constate que la convection semble avoir repris sur l'ouest/nord de l'Hérault. Une fois la-haut, le constat se vérifie : l'espoir renait ! 49- Mais c'est sur les Cévennes et le piémont que les choses vraiment intéressantes se présentent. Un orage semble naître dans les environs d'Anduze (vraiment environ, j'ai toujours du mal à me repérer). Je zoom à 100mm sur la zone avec l'un des appareils, il ne fait pas encore nuit mais on peut déjà commencer à faire des poses de 3/4 secondes... et le jackpot arrive ! Des impacts ramifiés partant de haut se mettent à tomber : 50- 51- Ces impacts se produisent à la naissance des cellules, il ne faut pas les rater car ensuite c'est moins foudroyant ou esthétique. Un peu plus au nord, derrière les montagnes, une autre cellule se met à lâcher des ramifiés : 52- 53- 54- La nuit est maintenant bien entamée. Au radar on sent que ça commence à prendre de partout. Depuis un petit moment, une cellule stationne vers Alès, elle prend de l'ampleur, elle flash frénétiquement. Et petit à petit, elle s'étend vers le sud-ouest avec de nouvelles cellules qui se greffent. Dans le ciel, on sent que ça va prendre plus proche de nous. Rapidement, un flash apparait dans les nuages juste devant nous, la lueur est caractéristique, on sent que c'est proche ! On vise alors dans la plaine de Pompignan... 55- Yes !!! Quel bonheur quand on voit ce flash se produire : un orage est bel et bien en train de naître devant nous, entre Pompignan et Saint-Hyppolite-du-Fort. Comme pour les précédents, c'est vraiment à l'initiation de celui-ci que la foudre s'y montre à sa plus belle expression : c'est bien simple, le rideau n'est encore quasiment pas présent. Sur la droite, la teinte orangée correspond à l'orage stationnaire sur le bassin alésien. 56- Puré, mais oui La voila la foudre ramifiée nocturne proche et limpide qu'on recherche tant, une fois n'est pas coutume elle arrive en juillet ! 57- Ça y est, le rideau de précipitations commence à s’étoffer. 58- Et la foudre perd rapidement du terrain, un dernier impact moins esthétique avant que cela ne prenne le même chemin que les autres cellules : festival de flashs ! La situation pluvio-orageuse commence à se généraliser, on va alors quitter les lieux pour redescendre plus au sud et espérer pouvoir continuer la traque. Petit arrêt près du Pic Saint-Loup, sur un malentendu, toussa... mais non, la situation est plus "flash" qu'impacts : 59- Dernier déplacement à Montaud pour observer le balayage, on y arrive dans un gros gros déluge. La foudre ne tape pas loin. La ligne orageuse qui est en train de nous balayer est très nettement délimitée à l'arrière, on devrait pouvoir shooter au sec assez rapidement... et cela ne manque pas. @mangasource nous rejoint et on profite de quelques beaux ramifiés supplémentaire qui tombent sur la bordure de la ligne, dans sa partie sud : 60- L'un de mes objectifs a pris l'humidité auparavant, je ne m'en suis rendu compte que trop tard, d'où ces trainées disgracieuses sur les grosses sources lumineuses, éclair compris. 61- 62- 63- La ligne s'éloigne, dans une ambiance de flashs frénétiques, un arrière de balayage assez classique dans le coin. Par la suite, quelques cellules supplémentaires prendront à nouveau à l'ouest et en mer, mais rien de très exploitable photographiquement parlant. Une soirée bien remplie, on rentre le coeur apaisé ^^ Le lendemain, une tentative de traque à l'évolution diurne sur le Gard mais la situation floppe, quelques jolis rideaux observés, deux coups de tonnerre et c'est tout. Une autre tentative le 28 juillet mais flop encore plus complet... la fournaise est la et hélas, les risques orageux deviennent plus borderline dans ces situations. On termine donc ce mois bien prolifique par une chaleur écrasante et un joli coucher de soleil : 64- La suite en août ? Cela a plutôt bien commencé ce mercredi, on croise les doigts pour la suite... toujours plus accro, toujours plus haut, toujours plus fooooooort (boyard)
  10. C.C. Chrispic

    Impact de foudres "solitaires"

    Tout à fait @chris68, il n'est pas rare de voir des impacts de foudre totalement "aberrants" sur le réseau blitzortung (et tous les sites qui l'utilisent, Keraunos compris), il s'agit évidemment d'artefacts.
  11. C.C. Chrispic

    Juillet 2018 électrique sur l'Occitanie

    Merci les gars
  12. C.C. Chrispic

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes-Août 2018

    Rapide retour sur cette journée bien orageuse, il a donc fallu composer avec le boulot mais c'est pas ça qui va m'empêcher de l'avoir, le coup de foudre... Ah et bien si, un délinquant d'arbuste ! 😅 C'était à 5h20 du matin et il a bien fallu quelques impacts proches pour voir la foudre, le reste n'étant que bouts d'éclairs à l'horizon sous un lourd plafond "maritime". L'ambiance automnale était la en tout cas, toujours fascinant... Puis à midi traque improvisée, devant la convection massive des deux lignes qui m'entouraient (adieu les entrées maritimes!), impossible de rester stoïque. Encore une superbe ambiance, foudre fréquente et violente mais assez anarchique (avec même un "flippant" claquement juste à côté de moi et gros coup de tonnerre 1 seconde après) : Et une fois cette ligne passée, l'orgie convective repart de plus belle... bon sang que ces lignes "automnales" sont belles, années après années ce sont les meilleures pour une convection massive : Amis varois, profitez-bien, ça doit être la fiesta dans le ciel actuellement sur le littoral
  13. C.C. Chrispic

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes-Août 2018

    Il est l'heure d'aller au boulot. Maintenant que le jour est levé, dans les trouées de crasse on arrive à voir la convection du système sur la Cévennes, celle ci se prolonge bien vers la plaine gardoise... Ya du lourd !
  14. C.C. Chrispic

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes-Août 2018

    Ouep, l'activité électrique est en forme, pour le meilleur... Et le pire de l'automne ^^ plafond dégueu effectivement, par miracle j'ai eu deux spaghettis à l'horizon. A suivre... Et vivement le retour des orages estivaux
  15. C.C. Chrispic

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes-Août 2018

    Puré la cellule isolé sur Ales... Elle semble parfaite. Timing de m*** en pleine semaine avec une activité orageuse finalement très limitée... Forcément les seuls orages de cette séquence instable ce sera jeudi au boulot alors qu'on nous promettait une semaine instable. *parle sous la colère et à moitié depuis les bras de morphée ^^* Toujours une grosse sensation de lourdeur ici, ciel dégagé. Edit 4h50 : c'est en train d'exploser sur le nord de l'herault !!!!! Edit 5h : extranuageux! Bon j'aurais mieux fais de me taire ^^
  16. C.C. Chrispic

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes-Août 2018

    Et ce n'est que le début? Si ça pouvait être annonciateur d'une "belle" semaine à ce niveau... ^^ Quoi qu'il en soit entre ça et le boulot et le gros tri à faire, le reportage arrivera certainement dans longtemps pour ma part. Mais vite fait avant d'aller au dodo, deux exemples marquant : d'abord dans le Gard, l'activité orageuse a mis du temps à se dévoiler avec de l'intra, comme hier, ça ne sentait pas très bon. Puis des impacts se montrent mais noyés ou trop vifs pour être capturés. La pluie arrive, léger décalage, ça claque sec au-dessus de la tête, refuge en urgence dans la voiture, et quelques secondes après : On l'a senti passer celui la avec mangasource ! Le truc qui tombe à l'avant alors que tout à l'heure les impacts tombaient dans le rideau... bref, à priori impact à environ 440m si je me repère bien avec le chemin en bordure de l'arbre foudroyé. J'ai l'impact en deux prises, sur la seconde les ramifications ne sont plus la mais le "feu" est + visible, voila un crop (de porc) : Puis donc en soirée, ça dégénère sur l'est héraultais. Le déclin du soleil s'en mêle, voici un exemple : S'en suivra le type de clichés que mangasource a posté !
  17. C.C. Chrispic

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes-Août 2018

    Activité électrique de dingue sur le sud-est heraultais, cette orgie !!
  18. C.C. Chrispic

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes-Août 2018

    Oh la belle ambiance au soleil couchant
  19. C.C. Chrispic

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes-Août 2018

    Je m'auto-quote tel un Van Damme, pour illustrer en fin de journée : Elle est pas mignonne cette bébé enclume? Pshiiiiiiiiiiiit ^^ Mais finalement certaines enclumes ont montré plus de muscles : Je suis donc allé voir ça de plus près en vallée de l'Hérault. Belle ambiance mais pas de foudre comme souvent avec ces monocellules dans l'air surchauffé. Par contre elles envoyaient du paté en terme de précipitations/vent, voici la suivante après celle de la photo précédente, juste quand je suis arrivé : Pied de pluie bien joli, ça sent la rafale descendante. Un timelapse lancé peu de temps après :
  20. C.C. Chrispic

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes-Août 2018

    Ça a enfin tourné à l'orage sur le centre herault, jolis pieds de pluie mais aucun éclair visible, juste de l'intra.. Au moins les quelques gouttes rafraîchissent.
  21. C.C. Chrispic

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes-Août 2018

    Effectivement, avec l'instabilité les hautes valeurs sont en "danger" si je puis dire. Cela dit pour l'instant c'est de la convection assez pathétique, ça atteint le stade de l'enclume (ta photo précédente) et pouf, la colonne se détache et la cellule meurt. A l'image de la convection ces derniers jours, rien de très durable... à voir plus tard.
  22. C.C. Chrispic

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes-Août 2018

    Les orages se sont manifestés comme prévu, une séquence un poil courte (ça manque les prolongations en nocturne, hors dégradation de + grande ampleur type balayage) mais fort sympathique de part son ambiance sonore notamment, ces positifs et une petite bouffée d'air frais durant quelques heures, mais le retour dans la fournaise urbaine fait mal ^^ 31°c au balcon et dans la chambre, actu...
  23. C.C. Chrispic

    * - * Le topic des souhaits * - *

    Amen ! Mon topic photo de juillet (si je trouve un jour la motivation de le terminer ^^) en sera un parfait exemple. Les orages pépères sans superman derrière, rien de mieux pour en profiter un max. Après, chacun ses goûts, je respecte.
  24. C.C. Chrispic

    * - * Le topic des souhaits * - *

    Je te le souhaite aussi, enfin je te (me) souhaite surtout que l'on entre dans une période durablement lourde et orageuse. Parce que le puissant talweg qui fait s'envoler les trépieds, te laisse 2min top chrono pour shooter 20 000 internuageux et 1 pauvre spaghetti, te fait baisser la température de 15°c avec un ciel vieillement "fibreux" le lendemain, bercé par le retour de ce ***** de vent de tramontane/mistral de **** avec son lot de lenticularis moisicus et la promesse d'un temps à nouveau stable, plus frais, avec l'approche de l'automne.... ahhh je n'ose même pas y penser, cette sale sensation de fin qui approche, de fête qui tourne trop rapidement au vinaigre : ça ne fait absolument pas rêver Oui aux orages tropicaux, aux extranuageux en folie dans une fournaise caniculaire à 22h, qui se répète pendant des jours et des jours... 😈
  25. On échange? Ça fait des jours et des jours que je vois les CB au loin, les petits me narguent ^^ Rien de plus à rajouter ici, la fournaise, c'est "lourd" mais je supporterais toujours ça mieux que 0°c donc ça reste plutôt cool A voir si cette nuit on pouvait avoir une surprise, en effet l'Hérault est passé en vigi jaune orages pour toute la nuit. Surement ce qui va frôler le nord du département mais j'aimerais bien que ça reste proche, la flemme est grosse pour monter sur le nord aveyron...