phil68230

Membres
  • Compteur de contenus

    645
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de phil68230

  1. Suivi du cyclone IRMA (2017)

    Question, à propos de "danger ou pas " : on parle, en cas "d'évitement" de Miami, par le plus gros d'Irma, de vents tournants autour de 150 km/h. Une telle vitesse, sauf erreur, c'est ce qu'on avait en plaine en 99. Quelle est la différence ? Est-ce que la tempête de 99 a duré plus longtemps que ne le fera le passage d'Irma ? Par ailleurs, on parle de submersion et de grosses pluies. Donc, si j'ai bien capté, le néophyte que je suis lit des posts où l'on dit "Miami est sauvée" alors qu'elle va subir une sorte de Tempête de 99 + Xynthia + un gros épisode cévennol en même temps... j'ai bien tout compris ou bien c'est totalement incomparable ? Autre remarque, allant dans le sens de ma question plus haut : pour avoir eu des connaissances dans les Antilles, la mémoire cyclonique fait partie de la culture locale (untel a eu son commerce dévasté 3 fois en une vie d'homme, ce genre de truc) . Au même titre que, chez moi, en Alsace, on se souvient des grands épisodes de neige/froid et on sait comment réagir avec. Par contre, pour l'agglomération de Miami, c'est moins sûr. Elle doit compter un nombre important de "naturalisés" assez fraîchement débarqués (type retraités québecquois) pas forcément aussi conscient du danger.
  2. Printemps - été 2017 dans les massifs de l'Est

    J'ai fait un tour rapide aux Trois Fours (1250 m) vers 17h00. Pas de photos, mon appareil m'a annoncé que la batterie était vide une fois arrivé là-haut.... J'ai galéré pour creuser la neige à coups de botte rageuse, dans une zone abritée mais non boisée où je fais toujours mes relevés : 92 cm mesurés, dont une quinzaine de fraîche. Il n'a pas arrêté de neiger, sous de belles intensités (2 cm sur la voiture en une grosse demi-heure). Effectivement, comme l'avait évoqué un autre forumeur, il y avait du galérien non-montagnard sur la route !
  3. Effectivement, MF annonce une journée très agréable vendredi. Ca va le faire !
  4. Salut à tous Je sais que c'est un peu utopique à telle échéance, mais quid de vendredi après-midi sur les Hautes Vosges (secteur Lac Blanc) ? on veut aller skier avec les scolaires. 3 problèmes : - il faut prévenir les bus avant demain midi (mercredi) - La grosse pluie, c'est pas possible, tous les autres types de temps (y compris le petit crachin pas trop hard) sont acceptables. - Du vent au-delà de 70 km/h en rafales, c'est également rédhibitoire. Si quelqu'un veut se mouiller, merci, c'est pour compléter avec MF que je consulterai demain matin.
  5. J'ajoute que ce topic est suivi par des amateurs/professionnels des activités de neige. Entre rien (ou que de la flotte) et de possibles blanchiments successifs possibles, y'a une énorme marge pour eux. Les sous-couches sont globalement constituées, et le fait qu'il y ait un peu d'apport modélisé permet de pérenniser l'activité encore quelques semaines, de rouvrir ou non certaines pistes (c'est le cas avec les quelques cm tombés sur les Vosges aujourd'hui), bref, c'est important même si ça ne va pas plonger au cœur d'un bel hiver québecois les habitants de la moyenne montagne, c'est sûr (encore que, de belles surprises sont toujours possibles en cette saison).
  6. Automne-Hiver 2016/2017-Massifs de l'Est

    @ Nunbora : effectivement, l'enneigement est très déficitaire sous 1000 m cette année (j'ai failli déménager début décembre à Xonrupt, j'aurais été déçu !!), et ce genre de petite prise de chou sur le paisible topic Massifs de l'Est en est la preuve. Si tout le monde est énervé, c'est qu'il n'y a pas eu assez de blanc !!
  7. Automne-Hiver 2016/2017-Massifs de l'Est

    A ton altitude (je dirais même à ta localisation, car tes posts confirment ce qui me semblait de visu les quelques fois où j'y suis passé : à altitude égale et en étant pourtant très proche, La Bresse-Vologne et le lac de Longemer prennent - ou conservent ? - un peu plus que le Grand Valtin), ce que tu dis est très juste, mais sur les crêtes et les pistes proches et/ou cannonées (La Bresse en clair), on a une bonne sous-couche, ultra béton, de 40 à 70 cm. Une bonne chute bien poudreuse là-dessus, dans un contexte de quelques jours sans dégel (et sans touristes...) et ça sera (serait, ne vendons pas la peau de l'ours !) le bonheur pour encore 15 jours-3 semaines d'activité hivernales.
  8. Automne-Hiver 2016/2017-Massifs de l'Est

    Une fois de plus, le secteur Trois-Fours est nettement mieux servi sur un épisode que le Lac Blanc. Depuis 15 ans que je vis à Colmar et que je monte là-haut, c'est récurrent.
  9. Automne-Hiver 2016/2017-Massifs de l'Est

    Ca va faire un peu doublon avec Marandine : voici 2 photos du site des Trois Fours (1250 m) à 15h30. Il y a une soixantaine de cm en zone hors sous-bois abritée du vent. Du côté alsacien, il neigeait véritablement à 1100 m à ce moment-là (mais bouillasse plus basse sur la chaussée). Entre 900 et 1100 m, une espèce de pluie glacée/neige fondue/grésil humidifiait bien l'atmosphère déjà pas mal brumeuse. J'ai rarement vu une zone intermédiaire entre la pluie et la neige aussi épaisse. Au-dessus, tout est semble-t-il passé en neige. Une neige très mouillée, collante : un coup de gel et une couche de poudreuse là-dessus et ce serait le bonheur pour le ski ! Et une sous-couche bien assurée pour pas mal de temps.
  10. Je vais dans ton sens : ça fait plusieurs années que j'hésitais à prendre un forfait pour toute la saison de ski dans les Vosges, et ce qui m'a décidé cette année, c'est que, du plus loin que je me souvienne ces dernières années, mars (outre le fait que le soleil est agréable et que les touristes sont partis) est correctement à très bien enneigé, toujours mieux que la deuxième décade de décembre et souvent mieux que les vacances de février.
  11. Au Lac Blanc, et je pense qu'on s'est rencontrés, je faisais partie des "naufragés" qui ont été accueillis à La Chaume, quand le bus s'est retrouvé coincé. Merci d'ailleurs. Ce vendredi on a annulé : j'avais peur de pas mal de boue sur les pistes (on a eu ça l'année dernière), et dans le contexte de notre souci de bus, il fallait montrer aux parents - hésitant désormais - qu'on "bétonne" et qu'on va au ski dans des conditions optimales. Désolé du HS, si besoin, suite en MP
  12. Pour les Vosges, vous voyez la semaine comment (faut que je m'organise pour le ski scolaire ...) ? D'après ce que j'ai lu sur Météo des Vallées, c'est grosso-modo : 20 bons cm ce week-end, pas de fonte à 1000 m par la suite, avec quelques petits cm en plus, puis froid. Sachant qu'il devait rester un peu sur les pistes de nordique bien damées, d'ici vendredi 10, ça me semble jouable. Des bémols ? (Merci d'avance !)
  13. Automne-Hiver 2016/2017-Massifs de l'Est

    Au vu des webcams (stations + routes), ça neige pas trop mal sur le secteur Schlucht-La Bresse. Au niveau Lac Blanc, c'est un saupoudrage.
  14. D'où voit-on la mer du plus loin possible ?

    Ces histoires de vue et de sommet qui bouche, ça se joue souvent à quelques centaines de mètres. Exemple, les Alpes en vallée de Munster. Depuis les hauteurs de Soultzeren-col de la Schlucht, tu as tout l'autre côté de la vallée qui bouche. Y ayant vécu un an, j'étais parti du principe, toujours vérifié, que pour voir les Alpes, il fallait être soit beaucoup plus haut (soit sur la ligne de crête) soit devant les montagnes, c'est à dire à Colmar en dehors de la vallée (car assez régulièrement, depuis les quartiers sud-ouest de Colmar, on voit les Alpes bernoises, à plus de 150 km). Un jour pourtant, j'ai eu la surprise de voir les Alpes depuis ces hauteurs de Soultzeren, sur un itinéraire que j'avais dû faire 10 fois. Mais c'était vraiment limite, y'avait une trouée entre 2 sommets visible pendant 50 mètres, pas plus. Dans le même genre, j'ai vu une fois les Alpes depuis l'A36 entre le Sundgau et Belfort, or j'y suis déjà passé des dizaines de fois. De ce point de vue, voir l'Adriatique depuis les Dolomites, voire depuis les crêtes Tessinoises, ou la Méditerranée depuis le 05, ça doit être faisable, dans l'absolu. Mais bon, faut être alpiniste !