Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Quercus

Membres
  • Posts

    1117
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About Quercus

  • Birthday 02/05/1981

Recent Profile Visitors

2076 profile views
  1. Radar extrême au SUd-Est de Roman avec un paquet de pixels blancs. Crose casse à prévoir dessous. POur La région grenobloise, il faudra voir comment cette cellule survie à la traversée du Vercors.
  2. Plus de 200mm depuis mercredi (c'est à dire en 60heures seulement) sur une bonne partie de la Gironde. C'est historique je pense à cette échelle spatio-temporelle. En milieu de nuit, la probable supercellule qui s'est formée vers St Siphorien et qui est passée par Sauternes avant de se déstructurer vers Castillon la Bataille a probablement lâché pas mal de grêle sur les vignobles. On verra ce qui sortira ce matin dans les médias mais toute cette agitation doit commencer à porter son lot de destructions malheureusement.
  3. Le dernier Arome décale tout vers l'Ouest d'une bonne centaine de kilomètres pour samedi fin de journée. L'Est de l'Aquitaine pourrait être davantage visé que ce qui était prévu initialement. On surveillera bien sur la situation sur la moitié Est de la Gironde où les cumuls sont déjà énormes depuis 48h.
  4. Après ces pluies de mi journée/ matinée, ça semble vouloir se dégager un peu pour la milieu de fin d'après-midi. L'atmosphère promet d'être étouffante. Ca va permettre de recharger un peu le baril de poudre avant l'arrivée des forçages en début de soirée (sur l'Espagne ça explose de toute part...). Le potentiel reste intéressant de l'Ariège jusqu'à la Gironde / Dordogne
  5. Après ces pluies de mi journée/ matinée, ça semble vouloir revenir au bleu pour la milieu de fin d'après-midi. L'atmosphère promet d'être étouffante. Ca va permettre de recharger un peu le baril de poudre avant l'arrivée des forçages en début de soirée (sur l'Espagne ça explose de toute part...)
  6. En effet, mon potager qui se trouve pile dans la zone la plus concernée (entre La brède et Saucats) aurait reçu entre 65 et 90mm selon la lame d'eau disponible sur les radars infoclimat. Bien arrosé si pas haché menu par la grêle...
  7. Cette séquence douce (mais sans plus) est une bonne chose en cette année ou la pratique hivernale de la montagne consiste presque uniquement à aller se promener hors piste. Des couches fragiles s'étaient formées en début de saison et menaçaient encore de piéger le manteau neigeux jusqu'en mars. Les plus instables ont (ou vont) sauter d'ici peu. On le voit bien sur les avalanches les plus grosses de ces derniers jours, ça a souvent décapé jusqu'en profondeur, parfois jusqu'au sol. La tranche d'altitude 1500-2500 m particulièrement prisée en ski de rand aura été bien assainie par ce redoux.
  8. En effet, l'idéal pour les vrais amoureux de la montagne, ceux qui aiment (et donc savent) l'observer, l'écouter...
  9. DU doux sec et venteux, ça marche aussi (mais c'est rare) pour faire fondre (+ sublimation). En tout cas, je te rejoins pour convenir qu'il s'agit d'un début de saison plutôt idéal pour quasiment tous les massifs des Alpes. Pas de yoyo dingue du zozo, pas de chutes de neige de ouf mais il y en a pour tout le monde ou presque et même assez bas. L'épisode probable du week end prochain devrait combler les trous (massifs intérieurs de Savoie) sans pour autant foutre en l'air les Préalpes. Ce qui sera assez exceptionnel si la prévi du week end se confirme, c'est de voir le Vercors et la Chartreuse (parmi d'autres massifs des préalpes) enregistrer une chute de neige sur une sous-couche bien consolidée dès début décembre. Bref, de pouvoir espérer conserver assez longtemps du blanc dès 1000m.
  10. Su la ville de Pau, ca a vraiment soufflé très fort. J'ai été surpris. Je pensais que c'était localisé à mon quartier (je suis sous les toits au niveau du Bld des Pyrénées et donc particulièrement exposé au vent de Sud) mais finalement en traversant la ville ce matin jusqu'au domaine universitaire, j'ai constaté que les dégâts étaient les mêmes partout. De grosses branches (diamètre parfois supérieur à 30cm) cassées sur des essences d'arbres variées (chênes, cèdres…) et sur des arbres pas spécialement en mauvaise santé. Au doigt mouillé la valeur de 100 km/h en rafale assez généralisée ne me semble pas ubuesque sur Pau ville
  11. Sur le dernier Arpège le cœur chaud saute aux yeux au large de St malo avec près de 10°c de plus à 850hpa au cœur du système que dans son environnement proche. A 500hpa c'est presque la même chose mais un peu moins symétrique. Permettez moi d'inventer le concept de "manchicane" .
  12. Sauf erreur de ma part, sur GFS, il s'agirait d'une dépression à cœur chaud qui se développerait au beau milieu d'une zone de "calme" en haute atmosphère (le jet passerait à bonne distance). Les T850 sont assez éloquentes. Par contre, sur Arpèges, le jet plus proche bloquerait la machine thermodynamique, raison pour laquelle la mayonnaise ne prendrait pas.
  13. Finalement, 44 misérables minutes de soleil aujourd'hui à Bordeaux qui suffisent à nous empêcher de casser (exploser) le record de la série à ensoleillement nul la plus tardive. Peut être un record en revanche pour les journées avec moins d'une heure… ?
  14. Merci Arkus pour ce travail. J'avais donc un bon "feeling". On va suivre la journée d'aujourd'hui, pendant laquelle on pourrait bien accrocher une cinquième journée consécutive et ainsi enfoncer complètement les records…
  15. Le titre de mon post est pas terrible, je sais, désolé.🤪 Ayant habité plus de 20 ans à Grenoble est près de 6 ans à Bordeaux, j'ai remarqué que mon ressenti des précipitation était vraiment très inégal entre ces deux villes alors même que le cumul annuel est quasi identique (autour de 1000mm). Plusieurs impressions. -J'ai l'impression qu'il pleut beaucoup plus souvent à Bordeaux qu'à Grenoble. Au-delà des relevés quotidiens, que disent les relevés horaires ? - J'ai la sensation qu'à Bordeaux, les pluies sont plus fréquentes en début de matinée alors qu'à Grenoble elles ont plutôt lieu en fin d'après midi et soirée. Est-ce vérifiable ? Si quelqu'un a accès aux données, je serais très curieux d'en savoir davantage. merci ! 😁
×
×
  • Create New...