Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Quercus

Membres
  • Content Count

    978
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Quercus

  1. En fait Meteor je ne sais pas exactement de quels chiffres tu parlais, mais dans les bulletins de la NOAA, c'est toujours de la zone 0-300m dont il est question avec un réchauffement global du Pacifique équatorial dans ces épaisseurs lors des Nino (surtout entre 0 et 100m d'ailleurs). Pour les zones plus profondes, en niño, c'est plutôt à un refroidissement que l'on observe avec globalement une stabilité des températures dans les 2/3 Est et une baisse des températures dans le tiers Ouest. C'est d'ailleurs très clair dans les illustrations de Meteodu37 qui ajoute tout un ensemble d'éléments, mais qui dans les grandes lignes confirme ce que j'ai résumé.
  2. A Chamrousse 1800m, on arrive à 10 jours consécutifs sans gel alors que Le Versoud enregistre 8 jours de gel sur la même période. Et ca va encore durer un petit moment !
  3. IL s'agit essentiellement de chaleur stockée dans l'épaisseur de l'océan dans le tiers occidental du Pacifique équatorial. En l'absence de vent d'Est en surface, cette masse d'eau devrait se répartir sur la totalité du pacifique équatorial car elle est moins dense que l'eau froide qui se trouve en -dessous. En temps "normal", l'alizé pousse donc ces eaux chaudes vers l'Ouest du Pacifique où elles se trouvent ainsi "stockées" sur plusieurs centaines de mètres d'épaisseur. Dès que l'alizé faibli, ou pire, si les vents s'inversent, ces eaux chaudes remontent par densité et s'étalent à la surface en direction de l'Est… En gros, c'est çà le principe ! Ce n'est donc pas de la chaleur qui se crée, mais de la chaleur qui se répartit différemment. Tu comprends donc qu'in fine, le Pacifique stock en temps normal des quantités gigantesques de chaleur à moyenne profondeur et que pendant les ninos cette chaleur se retrouve à nouveau en surface ce qui booste terriblement la température atmosphérique pendant les mois qui suivent.
  4. En effet Girouette, ca remonte en moyenne, lentement mais sûrement. +2 à +3°c depuis le début du XXème siècle sur les Alpes (article ici) c'est suffisant pour faire remonter la limite d'enneigement de près de 500m à conditions météorologiques égales. En fait, on prend à peu près 50m dans la gueule par décennie. C'est là que l'on prend conscience des conséquences concrètes d'un réchauffement climatique qui peut sembler anecdotique et sans conséquences pour le quidam (+ quelques degrés). Si (mais la précaution du conditionnel est-elle vraiment utile ?) on gagne encore 3ou 4 degrés d'ici la fin du siècle, les conditions d'enneigement de Lans en Vercors seront celles qui prévaudront entre 1500 et 1800m sur les Alpes françaises, à savoir un enneigement presque jamais garanti dans la durée... Ceci étant dit, dans les années 1990, on en a aussi bouffé des hivers sans neige ou presque à 1000m... Pour ce qui est du prochain épisode (à nouveau énorme), il est certain que sous 1500m ce sera négatif (quantitativement) et pas génial qualitativement jusqu'à 2000m, mais la douceur ne semble pas devoir être exceptionnelle non plus, ni le vent. Du coup des isothermies assez significatives pourraient localement rendre le bilan pas si mauvais jusqu'en moyenne montagne.
  5. Non edd, on est peut être au-dessus en terme d'avalanches car cette-fois-ci il y a des couches fragiles alors qu'en 2016 ça tombait direct sur le rocher, mais pour les précipitations c'est incomparable ! Sans communes mesures assurément... Pour mémoire en 2016...je te laisse convertir en neige...
  6. quoi qu'il en soit, les cumuls restent bien inférieurs à novembre 2016 sur la chaîne frontière et en Italie, quasiment moitié moins...Par contre, c'est rentré plus loin dans le massid, clairement
  7. c'est plutôt en fin d'épisode (passage de l'anomalie de haute tropo), lorsqu'il y aura le plus de dynamisme, que ca poussera le plus loin vers l'Ouest. Sinon, c'est incroyable d'avoir quasiment un bis repetita de l'exceptionnelle lombarde de novembre 2016 !!
  8. Je n'ai pas vu un seul intervenant annoncer que tout devait disparaître sous 1500m... pas même moi !! Pour rappel, j'annonçait moins -70cm à 1500m et je crois bien que j'étais le plus pessimiste. Cela veut dire que pour moi, il devait rester entre 70cm et 120cm à cette altitude. Enfin, on connaît tes habitudes à réécrire l'histoire... Autre différence qui me distingue de toi, je n'hésite pas à admettre mes erreurs et à faire rapidement un bilan (il t'a fallut quand même 7 ans pour admettre t'être planté pendant tout le mois de décembre 2010 !!). Enfin, mieux vaut tard que jamais ! Donc voilà le bilan de mon bilan, si je puis dire. de haut en bas sur 48h de mercredi matin à vendredi matin > 2300m, j'annonçais +120 à +200cm ; Difficile de juger de ce qui est tombé sur les nivoses avec le vent qui a tout retourné, mais ça semble "crédible" 1900 à 2100m, j'annonçais un bilan "à l'équilibre" selon les massifs ; Les nivoses d'Allant (Bauges 1630m) et du Gua (Vercors 1600m) ont un bilan à -15cm, celle de St Hilaire (Chartreuse 1700) fait -10cm. Plus haut, au Grand Pareil (Beaufortin 2240), ca fait +20cm, mais Aigleton à la même altitude (Belledonne) a fait "-10". Selon les massifs, l'équilibre semble donc bien se situer dans cette fourchette ou peut être légèrement plus haut pour Belledonne. 1500m, j'annonçais -60 à -80cm. Là encore, et c'est bien naturel, le bilan est très variable d'un massif à l'autre. A cette altitude on se trouve proche de "l'altitude seuil" où l'on peut avoir des dégâts limités ou une très grosse fonte. D'après les nivoses, ont peut penser à une moyenne à -30 mais ça peut être un peu moins ou un peu plus. Disons entre -20 (Haute Savoie) et -40. Je me suis donc "bien" planté d'une quarantaine de centimètres. La faute à la chute ne neige de la nuit de mercredi à jeudi (légère isothermie) qui a souvent fait +30 là où je voyais au mieux +10... A ma décharge, sur le forum, personne n'a vraiment vu venir l'ampleur de ce cumul nocturne à ces altitudes. A 1000m, j'annonçais "jusqu'à -1m sur le Vercors, moins en allant vers la Suisse. Pas vraiment de nivoses pour juger ce qui s'est passé à cette altitude, on a que les webcams pour se faire une idée. Disons, que globalement, il y a une véritable rupture entre 1000 et 1200m dans les bilans en raison une nouvelle fois de l'épisode nocturne qui aura ou non réussi à "faire le tampon" entre les deux vagues de fonte. C'est toute la chance de Ljos sur ce coup, d'avoir été 150m au dessus de cette altitude seuil, sans cela, il passait de -30 à -60, voire davantage...Bref, je ne suis pas en mesure de voir ce que ça a donné à cette altitude. Pour le Vercors, je dois pas être loin du compte, un ami pisteur à Morgin (frontière Suisse) parle aussi d'au moins 50cm de disparus à cette altitude... Pour le reste, j'ai vu passer un débat sur le caractère exceptionnel des redoux qui seraient plus forts ou plus fréquents. J'ai pas d'avis, mais je me souviens très bien d'une journée complète de pluie forte sur le haut du domaine de la Plagne (3000m) au mois de février (période 91 à 94)
  9. oh le volume de malade qui est descendu !! Je serais curieux de voir le cône de déjection de cette avalanche !! Merci pour le partage...
  10. En même temps, c'est exactement ce qui était annoncé par les modèles...
  11. oui, zozo vers 2400 à 2500m partout, jusqu'au fond des massifs ! Relativement frais en fond de vallées mais très très doux en moyenne montagne (autour de 10°c à 1000m). Pas étonnant cette homogénéité vu le dynamisme... Le tout associé avec des vents déjà très forts et qui vont devenir franchement tempétueux dans les heures à venir. Pas de baisse sensible des températures avant le milieu d'après midi. Le front froid est encore loin au Nord, les nivoses réagissent déjà...
  12. Point à 5h30 sur les Préalpes d'après le réseau Romma : Salève 1300 : 7.5°c Rafales : 89kmh Hirmentaz 1600 : 2.6°c Rafales : 68kmh St Sixt 1100 : 8.8°C Rafales : 51kmh St François de Sales 1300 : 4.2°c Rafales : 27kmh Habert de la Ruchère 1150 : 5.2°c Rafales : 24kmh Les Allières 1450 : 3.4°c Rafales : 26kmh Chamrousse 1800 : 3.3°c Rafales : 42kmh Bref, ca chauffe dur en moyenne montagne et avec un vent qui devient tempétueux par le Nord de la région. Le transport de neige va être terrible aujourd'hui en haute montagne et le manteaux neigeux va s'humidifier en profondeur en moyenne montagne (tassement) avant la lessive de jeudi (fonte)...
  13. N'est-ce pas un peu paradoxal d'avoir des crues dans les Alpes sans fonte au-dessus de 1200m ?
  14. Précise avec qui tu prends les paris... Si c'est avec moi, deux remarques : 1- tu es entre l'altitude où j'annonce 1m de fonte et celle où j'annonce 60à 80cm 2- tu es dans le massifs des Préalpes le moins sujets aux redoux et il tombe sous le sens que ce que j'annonce est un moyenne entre un Vercors qui prends plus cher et un chablais qui sera relativement épargné. Ceci étant dit, croire que tu ne perdras que 30cm dans ton jardin me semble absolument irréaliste d'ici à vendredi matin. Rien que le tassement devrait suffire à faire -30... Si il te reste 20cm, ce sera déjà pas mal à mon avis...
  15. Ca fait plaisir de voir que tu as fini par gagner en humour et en humilité... Pour la mise au vert à 1500m, je n'y crois pas trop , en tout cas, pas au terme de l'épisode de mercredi / jeudi car il faudrait souvent fondre 150cm de neige relativement tassée. Avec la prévi GFS de dimanche, c'était "jouable", mais ce n'est plus le cas aujourd'hui. Sur les préalpes, les précipitations resteraient du domaine du "classique" (100 à 150mm) et tomberaient à parts égales entre la séquence "fraîche" et la séquence "chaude" de l'épisode. Finalement ce ne sont que les massifs plus élevés en altitude qui pourraient espérer plus de 200mm, surtout dans la phase "chaude". Par ailleurs, et c'est essentiel, le vent aura nettement faibli au moment où l'air tiède débarquera. Du coup, d'ici à jeudi soir je revois globalement mon bilan ainsi Préalpes : équilibre vers 1900 / 2000 m ; - 60 à -80 cm à 1500m ; -1m à 1000m Internes et "2ème rideau" des Préalpes : équilibre vers 2000 / 2100m ; + 120 à + 200 au dessus de 2300m ; - 70 à -100cm à 1500m Avalanches : risque maxi avec énormes transferts de neige récente sur les face Sud et Est mercredi, le tout recouvert de plusieurs mètres de fraîche jeudi sur les mêmes faces. Cassures sur des épaisseurs effrayantes en face Est jeudi et vendredi pendant le redoux (2 à 5m d'épaisseur pas impossible...)
  16. oui, oui, je me souviens d'autant mieux de cette période que j'étais passé par Avoriaz. Pour ma comparaison, je pensais uniquement à la haute altitude car en effet, c'était bien plus bas en février 1999. Je me souviens que St Hilaire du Touvet avait été partiellement évacué en préventif... Et en 1999 ca avait enchainé jusqu'en avril (15 cm à Grenoble le 15 avril... du délire !)
  17. En effet, tu fais bien de préciser qu'en cas de secteurs chauds, la limite PN est plus élevée que l'iso zéro ne le laisse penser. Il peut même y avoir de la pluie avec gelée au sol d'ailleurs... Semaine passionante en tout cas mais difficile à analyser avec cette succession de fronts, chauds, froids et ondulents. Seule chose certaine, ce sera quasiment inskiable partout : avalanches gigantesque en haut, bouillasse collante en bas, tempête partout !Plutôt une semaine à suivre ça depuis son PC finalement. Je n'ai pas toute la climato en tête mais je me demande si on ne s'approcherait pas niveau neige du cumul observée d'une certaine séquence perturbée de 1999 sur les AN... Pour la comparaison que j'ai pu faire avec décembre 2010 côté redoux, je précise que c'était uniquement selon le GFS d'hier. Par ailleurs, la couche de neige à moyenne altitude est bien plus solide cette année. Ceci dit, une perte de 100cm à 1500m est encore possible (ce qui resterait insuffisant pour "mettre au vert" dans la plupart des cas à cette altitude).
  18. Si GFS voit juste, "Historique" pourrait bien être le mot, mais seulement pour les BV de taille petite à moyenne des Alpes externes, éventuellement l'Arve aussi. Les gros BV (Isère, Arc, Romanche) qui collectent les eaux des très hauts massifs seraient faiblement impactés.
  19. Pour te répondre nicolass, je dirais que ca dépend beaucoup du vent... Regardons les choses dans leur ensemble : Précipitations : Dans le dernier GFS (valeur Brutes), il est prévu lors de l'épisode orographique de mercredi jeudi un HALLUCINANT cumul (et ceux qui me connaissent savent que je pèse mes mots) de 217mm du côté du Mont Blanc et de 173mm du côté des Ecrins entre 102h (mercredi 1h) et 144h (jeudi 19h). Dans les mailles fines, cela ferait donc des pointes supérieures à 300mm localement sur les massifs qui s'étirent du Mont Blanc à Belledonne, et presque autant du Chablais à la Chartreuse... Iso Zéro : 2100m en début d'épisode, 2600m au plus fort des précipitations, puis retour vers 2200m en fin d'épisode. Vu l'intensité des précipitations, cela donnerait une limite PN vers 1700m remontant vers 2200m puis redescendant vers 1900m. Vent & isothermies : Le vent à 700hpa garderait une composante NW en se renforçant sans cesse de 70km/h à 140km/h en fin d'épisode ! Notons que c'est du GFS ce qui implique sur les crêtes une tempête démoniaque (200+ à 3000m) ! Tu trouveras toujours des types pour te parler d'isothermies (on les connais ;P) mais dans un scénario aussi dynamique que celui là, autant croire au père Noël ! Si isothermies, il y a, elles seront de courte durée (début d'épisode) et peu marquées. Dans ce genre de scénario les lacs d'air froid sont balayés "vite fait" jusqu'ai cœur du massif (plus encore par flux de NW dans l'axe des vallées principales). Seule exception : le Briançonnais. Coté vent, à 1500 / 1800m (100% pluie), il faut compter sur un vent doux, de plus en plus fort par une température de 4 à 6°c (rafales > 100km/h possibles ). Bilan : Pour ma part, si GFS voit juste je table sur 2m à 2m 50 de neige soufflée au dessus de 2300m (congères, plaques et accumulations gigantesques au Sud et à l'Est), un bilan à l'équilibre vers 2000 / 2100m, une perte de manteau neigeux énorme en dessous (- 50cm à 1800m ; -100cm sous 1500m). Cela me rappelle bien la gigantesque "mise au vert" de début décembre 2010 où l'on avait peu apprécier le magnifique plantage d'un certain Ôzap....
  20. Je voulais vous faire part de la publication récente (éditions Hermann) d'un livre sur les passionnés de météo que nous sommes. Je ne l'ai pas lu, mais j'espère avoir un jour le temps de le faire. Voici le lien vers cet ouvrage : http://www.editions-hermann.fr/5220-histoires-de-meteophiles.html bonne lecture
  21. Les graphiques que tu présente Acrid sont très explicites et très instructifs pour l'évolution du climat de la région bordelaise mais je ne tirerais sûrement pas la même conclusion que toi au sujet de la supposée "méditerranéisation" du climat. Je sais bien que tout le monde ou presque est à la recherche d'indicateur qui monterait cette "méditéranéisation" du climat de sa région. Peu de monde l'admet, mais il y a un tropisme évident pour ce climat. Bref, une des principales caractéristique du climat Méditerranéen, si ce n'est la principale est justement d'avoir des pluies qui se concentrent sur l'automne. Du coup, la réduction des pluies automnales sur la Gironde (que tu montre clairement d'ailleurs) n'est sûrement pas un argument plaidant en faveur de la méditéranéisation du climat de Bordeaux. Désolé de faire cette petite mise au point, mais il faudra trouver un autre argument hein Ceci dit j'apprécie toujours tes illustrations : )
  22. J'habite à Tahiti et je confirme que l'on s'est pris une belle douche dans la nuit de samedi à dimanche...j'ai eu l'impression de dormir sous une cascade ! Côté bilan le tableau présenté sur ce lien est éloquent. Alors que le précédent record sur 3 heures était de 99mm, on atteint 130mm dimanche ! Sinon, j'ai constaté qu'il y avait un problème au niveau du cumul mensuel sur la base de donnée d'IC, sur la journée de dimanche, il n'est marqué que 31.6mm, bien loin des 200 constatés. Est-ce qu'un administrateur pourrait regarder cela ??
  23. Extrait du bulletin MF avalanche de haute Maurienne qui permet de clore le débat : "Un retour d'EST, d'une ampleur exceptionnelle et record à priori, a apporté 200/250cm de neige vers 2500 mètres entre Bonneval, Mont Cenis et même jusqu'à Aussois, et près de 300 à 400cm sur les massifs frontaliers (surtout Ambin...). Une neige humide, dense et soufflée avec une limite pluie-neige vers 2200/2300 mètres et des vents forts (70/80 km/h)." Et pour le Queyras : "Les premières traces de neige se rencontrent vers 1600/1800m mais la couche ne s'épaissit sérieusement qu'au-dessus de 2000/2200m. L'épisode perturbé de jeudi et vendredi a déposé environ en cumul au-dessus de 2200/2400m, 80cm à 1m20 sur l'ouest du massif et autour de 3m sur le Haut-Guil/Viso avec un fort vent de sud-est à est. " Mon point de vue personnel et à vue de nez c'est que du point de vue de la neige à 2500m en haute Maurienne on doit être sur une durée de retour proche de 100 ans. Pour les précipitations, je dirais 30 à 50 ans. Tout cela à vue de nez, bien sur.
  24. Complément, communiqué MF : "Communiqué Spécial Avalanches de Météo-France rédigé le VENDREDI 25 NOVEMBRE 2016 À 11:54 Cumuls de neige très importants sur les massifs frontaliers italiens L'épisode de temps perturbé qui affecte encore ce matin les Alpes du Sud s'est montré particulièrement actif , les précipitations tombant sous forme de neige au-dessus de 2200m environ. A ces altitudes, les quantités de neige relevées sur l'épisode varient fréquemment de 30 à 60 cm mais c'est sur les massifs frontaliers italiens que les chutes ont été les plus abondantes. Sur des secteurs très localisés, l'est de la Haute-Maurienne (Savoie) et l'est du Queyras (Hautes-Alpes) notamment, cet épisode est exceptionnel (spécial pour GOGO45): les cumuls de neige fraîche à 2200m relevés en 36 heures dépassent souvent 1m50 pour atteindre parfois 2m voire 2m50. Des départs spontanés d'avalanches peuvent donc se produire et prendre une grande ampleur, atteindre des secteurs inhabituels. Pour cette fin de semaine, malgré l'amélioration progressive des conditions météo qui s'amorcera aujourd'hui pour se confirmer samedi et dimanche, la plus grande prudence sera de mise sur les massifs les plus exposés. Les Informations Neige et Avalanches sont disponibles sur le site Météo France Rubrique Montagne."
  25. Petit bilan pour monter l'exceptionnalité de ce qui vient de se produire. En cumul depuis lundi (soit 5 jours), du pieds du Mont Rose aux contreforts du Viso on atteint de façon généralisée les 500mm avec des pointes à plus de 600mm rive gauche du Val de Suze. On est pour ce secteur à un niveau comparable avec l'évènement d'octobre 2000 dont la durée de retour a été estimée à 200ans. Seul différence, en 2000 c'était concentré sur 3 jours et non sur 5 et la limite PN était nettement plus haute. En termes d'intensité horaires on dépasse rarement 30mm, mais sur 24h, étant donné la régularité des précipitations, c'est impressionnant. Exemple, sur la stations de Barge au pieds du viso le cumul atteint 432mm en 24h glissantes ! Dans bien des stations on a eu plus de 300mm en 24h, Juste DINGUE ! Sur la frontière les cumuls sont plus variables étant donné que la frontière s'éloigne plus ou moins de la ligne de crête générale. Disons que du Grand Paradis au Viso on dépasse souvent 300mm (sauf au fond du val de Suze), voir 400mm ce qui est là aussi énorme, d'autant plus que l'essentiel du cumul est tombé en moins de 48h. La limite PN du côté italien de la frontière s'est temporairement abaissée jusqu'à 1700m sous les plus grosses intensités nocturnes. Ces cumuls sans nul doute exceptionnels se retrouvent aussi plus au Sud à la frontière avec le 06 avec plus de 650mm à la station de Piaggia et 500mm généralisés sur la frontière orientale des Alpes Maritimes. Le seul secteur qui n'aura pas fait dans la durée de retour plus que décennale est le secteur situé entre le Viso et le Mercantour en raison d'un flux qui n'aura jamais basculé au Nord-est. Pour terminer, quelques graphiques du Sud vers le Nord: dans l'ordre, frontière 06, Pieds du Viso, Rive gauche du Val de Suze, Pied du mont Rose. Et pour terminer, un graphique qui fait plaisir de la couche de neige dans une station italienne du Grand Paradis ou plus de 400mm ont été enregistrés depuis lundi : D
×
×
  • Create New...