Will H71

Membres
  • Compteur de contenus

    333
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Will H71

  • Rang
    Altocumulus
  • Date de naissance 01/05/1971

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Bon, visiblement, tout le monde s'en fout ici, plus personne ne commente, mais c'est pas grave, voici le récit de Juin... De retour sur le forum pour un long récit, rassemblant une compilation des photos du mois de Juin 2018... La situation de marais barométrique persiste sur la France et de puissants orages orographiques se forment quasiment tous les jours sur les reliefs lors de la première quinzaine, pour déborder ensuite sur les plaines. Je profite de récit pour renouveler mes remerciements à Alexis Maillard et à ma compagne pour m'avoir souvent véhiculé à ce moment-là, n'étant pas en grande forme. Heureusement, tout est depuis rentré dans l'ordre ! Merci de votre lecture ! Un mois de Juin 2018 explosif ! Orages diluviens, supercellules, foudre nocturne... * 3 Juin 2018 - Uchizy (71) Un orage se forme sur la plaine de l'Ain en fin d'après-midi et prend assez vite une allure supercellulaire. La rotation est visible à l’œil nu, mais peu de foudre visible comme souvent dans pareil cas... Cet orage remontera ensuite vers Cluny et donnera de bonnes précipitations. -93- -94- * 4 juin 2018 - Côte d'Or Cette fois, c'est en Côte d'Or que des orages se forment en début de nuit sur la plaine pour remonter vers les coteaux viticoles... Activité électrique soutenue ! -95- -96- LE loupé de l'année, alors que j'étais parfaitement cadré 2 minutes avant ! ggrrrr... Imaginez un éclair bifide + un power-flash sur une ligne électrique. Ou comment louper une des photos les plus incroyables depuis que je chasse... -97- -98- * 5 juin 2018 - Butte de Suin (71) Une ligne d'orage hyper électrique traverse le département de la Saône-et-Loire d'Est en Ouest. Les pluies seront diluviennes sur son passage, la foudre omniprésente dans les précipitations mais quel magnifique arcus !!! -99- -100- * 6 juin 2018 - Isère puis Rhône en soirée Plusieurs orages orographiques éclatent sur l'Isère en fin d'après-midi, puis remontent vers le Rhône en se renforçant passablement au niveau des précipitations. Des inondations furent à déplorer dans le sud-Lyonnais... -101- -102- -103- Au zoom ! 70 km... * 10 juin 2018 - Beaujolais... SUPERCELLULES ! Journée incroyable et très chaude qui aura vu tous les orages devenir des supercellules ! L'outbreak démarre du côté du sud-Beaujolais en fin d'après-midi, secteur Pommiers... -104- -105- ...pour devenir carrément féroce sur le nord-Beaujolais une heure plus tard, du côté de Morgon, avec cette structure incroyable ! -106- -107- -108- -109- -110- Le soir, une nouvelle supercellule née en Andorre, passée par Mende (oui, vous avez bien lu !!!) frappe le Beaujolais. L'ambiance à l'avant est littéralement stroboscopique, et pour cause, le foudroiement est intense dans les précipitations et surtout à l'arrière... Cet orage viendra mourir devant Mâcon, soit à plus de 500 km de là où il était né !!! -111- -112- -113- -114- -115- -116- * 11 juin 2018 - Chardonnay Alors que la veille avait été particulièrement violente, un autre puissant orage se forme sur le nord-Beaujolais et remonte vers la Saône-et-Loire. La structure est de nouveau assez bien dessinée. A noter qu'un coup de foudre est tombé à moins de 100 m de ma position alors que je pliais le matériel ; ça calme ! :? -117- Voilà pour Juin... Lors de la deuxième quinzaine, la situation orageuse va s'estomper du fait du retour de conditions anticycloniques. Mais dès début Juillet, ça va reprendre... Ceci fera l'objet d'un nouveau récit !
  2. Allez, je vais essayer petit à petit de rattraper mon retard de post sur le forum... Je reprends donc le fil depuis la mi-Mai 2018... 21 mai 2018 : orages modérés mais pas mal de foudre en soirée sur les Monts du Lyonnais Plusieurs orages orographiques éclatent à partir de la fin d'après-midi sur la Loire. Ils remontent en soirée sur les Monts du Lyonnais. Positionné du côté de Morgon, dans le Beaujolais, j'assiste au spectacle d'un peu loin. Heureusement, mon 70/200 me sauve une nouvelle fois la mise : -72- -73- -74- 23 mai 2018 : orages orographiques sur le Mâconnais Comme pratiquement tous les jours en cette période, des orages se développent l'après-midi. Posté du côté de Chaintré, au nord de Mâcon, je chope quelques belles ambiances : -75- -76- -77- L'orage remonte ensuite vers Tournus, où un arcus se forme avant qu'il ne meurre : -78- Fin mai 2018 : orages orographiques sur les Monts du Lyonnais... Les jours se suivent et se ressemblent, avec la formation ce jour-là de beaux orages donnant même pas mal de foudre ! Un orage avait également frappé la plaine de l'Ain la nuit précédente : -79- -80- -81- -82- -83- ...mais aussi sur la plaine de l'Ain... Une puissante ligne orageuse a balayé ce jour-là la plaine de l'Ain, pour splitter ensuite sur la Saône-et-Loire, pour donner deux supercellules distinctes. Ambiance dantesque sur son passage : -84- -85- ...ou encore sur la plaine de la Bresse la nuit... Un soir de pleine Lune, le paysage est totalement éclairé et la pose longue révèle les détails. C'est encore mieux quand un petit orage flashe devant vous... Même si la foudre n'a pas été au rendez-vous, j'aime beaucoup l'ambiance de ces photos ! -86- -87- ...pour finir par une chasse commencée à Tournus et terminée vers Besançon... Ce jour-là, c'est à domicile que les choses commencèrent dans l'après-midi, avec un orage pas très facile à chasser... -88- -89- -90- ...et finir du côté de Besançon pour voir flasher un orage venu de Suisse, et qui se casse la gueule en arrivant sur nous... -91- -92- La suite,plus tard, et là, va y avoir du lourd...
  3. Hello les amis ! Me revoilà pour un récit de la première quinzaine de Mai, où je ne compte plus le nombre d'orages que j'ai pu chasser, dans cette situation de marais barométrique... La précision est importante, car comme toujours dans cette situation, les orages diurnes orographiques sont légion, et avec très peu de foudre visible mais de bonnes douches à chaque fois... Et autre précision importante : ces orages ont tous transité en flux inversé de nord/est, m'obligeant à trouver parfois à la hâte des points de vue inconnus ! Orages lointains dans la Loire et en Savoie... En effet, ce jour-là, les orages ont éclaté sur les reliefs uniquement, et à chaque fois, j'ai observé ces orages à à peu près 100 km de distance à vol d'oideau, le premier vers Tarare en fin de journée, le deuxième en soirée vers Chambéry / Annecy... -39- Vers Tarare... -40- -41- -42- Vers Annecy / Chambéry... -43- -44- Saône-et-Loire puis Allier... * Mâconnais, vers 13 h... Un orage orographique pousse sur les Monts du Mâconnais et va donner une activité intranuageuse assez intense pendant quelques minutes : -45- * Vers Vichy à partir de la fin d'après-midi... Dans un premier temps, plusieurs orages débordent des reliefs mais ne donneront rien en foudre visible, encore une fois. -46- -47- * A l'Ouest de Vichy, en début de soirée, enfin un orage un peu plus intéressant et esthétique, avec de superbes couleurs vespérales en prime : -47- -48- -49- * Du même point de vue, nous verrons une ligne d'orages se former vers le Limousin, à 100 km de là, avec de grosses décharges intranuageuses ! -50- -51- * Un dernier petit orage lâchera quelques coups de foudre lointains, vers Vichy... -52- Des orages débordent du Jura en soirée, sur l'est de la Saône-et-Loire. * En fin d'après-midi, plusieurs petits orages se forment sur le sud de la Côte d'Or et descendent vers Chalon-sur-Saône, puis Tournus... C'est là que je capterai un coup de foudre assez original... -53- -54- * Enfin, en soirée, de gros orages sont prévus sur l'Est du département par les modèles, et en effet, plusieurs cellules vont déborder des reliefs de Dôle et Lons-le-Saunier en direction de la plaine de la Bresse. Posté sur les hauteurs de Tournus, je capterai quelques manifestations électriques, sans toutefois que les orages ne s'approchent à moins de 25 km, avec en prime énormément de brume sur la plaine... Chasse compliquée et frustrante surtout, essentiellement réalisée au zoom... -55- -56- -57- -58- 12 Mai 2018... Un seul orage, vers Digoin (71), et je le loupe faute de spot ! Tout est dit dans le titre : j'ai galéré pendant 20 minutes pour trouver un spot valable, coincé entre les arbres et la Loire, loupant au final quelques bons coups de foudre visibles alors que j'étais sur la route. Et pourtant, la cellule orageuse était assez balaise... Frustration extrême, grosse colère ! :evil: -59- 15 Mai 2018... De puissantes cellules débordent du Jura vers Louhans, puis Tournus (71)... La situation ressemble étrangement à celle du 9 Mai, sauf que cette fois-ci, les orages vont s'enfoncer un peu plus sur la Bresse, me permettant d'enfin saisir des structures plus intéressantes, et de la foudre... Après avoir loupé un premier orage, un deuxième arrive vers 20h30 et va être assez virulent : -60- -61- -62- -63- Les couleurs à l'arrière seront juste magnifiques : -64- * Un dernier orage suivra le même chemin une heure plus tard, me gratifiant d'un (unique) joli coup de foudre nocturne : -65- 16 Mai 2018... Deux orages chassés en Saône-et-Loire, avec beaucoup de brume... * Un premier orage se déclenche vers 13 h au nord-ouest de Chalon-sur-Saône, et semble avoir donné une tornade vers Mercurey vers 13h15. Le cas est à l'étude par Keraunos... Tout ce que je "verrai" de cet orage sera un gros abaissement nuageux quand il me passera devant 30 minutes plus tard, alors que l'activité électrique est soutenue au radar (et au son). La visibilité, à cause des pluies de la veille, est quasi nulle : -66- * Cet orage aura au moins nettoyé un peu l'atmosphère pour le reste de l'après-midi, et vers 18h30, je pars à la rencontre d'une nouvel orage qui vient dans ma direction, en provenance de Chalon-sur-Saône, en flux de nord ! Très vite, je me retrouve confronté à un orage très pluvieux, avec un bel arcus visible à l'avant... 3 fois de suite, je me ferai "chasser par cet orage", jusqu'à ce qu'à Tournus, celui-ci se renforce passablement, donnant une structure des plus menaçantes et un coup de foudre magistral sur la ville : -67- -68- Le dessous de la vague !!! -69- Sur Tournus, celui-ci va se renforcer : -70- Le seul coup de foudre "visible" sous cet orage, bien noyé dans la flotte... Il aura tout fait trembler, celui-là ! -71- See ya all next time ! Merci à vous d'être passés par là...
  4. Sacrée série nocturne sur les dernières photos, la saison est bien lancée pour toi !
  5. Will H71

    Évolutions diurnes - Début mai 2018

    5 - 17 - 22 - 24 et 39 ont particulièrement retenu mon attention mais voilà en général une bien belle série, réalisée dans des conditions diurnes très dures. Bravo et merci pour le partage !
  6. Hello ! Cette fin avril aura décidément réservé quelques surprises, ce qui rend ce début de saison pour le coup assez attrayant par rapport à d'autres années de vache maigre... Samedi 28 avril 2018, instabilité en Saône-et-Loire. Pour cette journée, les indices étaient très faibles, avec une CAPE très basse, donc il ne fallait pas s'attendre à des miracles. Mais comme on dit, "il n'en faut qu'un", donc je me poste sur les hauteurs du département, en n'espérant au final pas grand chose, puisqu'à 600 m d'altitude, il fait à peine 10° avec un vent de Nord désagréable... Et en effet, l’instabilité restera cantonnée plus à l'ouest sur le département de la Nièvre, et nous n'entendrons qu'un gros coup de tonnerre lointain... -26- Dimanche 29 avril 2018, Haute-Saône, avec supercellule à la clé... Pour cette journée, les indices sont beaucoup plus favorables, avec un vrai risque supercellulaire. Nous choisissons donc d'aller nous placer en Haute-Saône, pour accueillir les orages qui doivent prendre normalement sur le Jura et dégénérer ensuite. Mais comme souvent dans ces cas-là, c'est tout ou rien niveau foudre au sol, la moisson restera donc assez contrastée... 1er orage, vers 17h30 : quelques coups de foudre visibles mais sans plus... -27- -28- 2ème orage, vers 18h45 : déjà plus intéressant et puissant... -29- -30- -31- 3ème orage : vers Vesoul... Supercellule ! A peine l'orage précédent passé, nous nous rendons compte qu'une nouvelle cellule a éclos et se dirige vers Vesoul. Nous traçons sous des trombes d'eau les 35 km qui nous séparent d'un nouveau spot et en arrivant sur Vesoul, nous voyons plusieurs gros impacts s'abattre devant nous, alors que nous roulons ! ggrrrr... Nous avons à peine le temps de poser les trépieds 10 km plus loin que nous nous faisons rattraper par cet orage entré en rotation. Les spiders sont incessants dans l'enclume de cette supercellule grêligène : -32- -33- -34- Ciel de traîne en Saône-et-Loire. La journée est marquée par un ciel de traîne duquel vont éclore quelques orages. Le premier orage, vers 15h30, s’avérera être le plus intéressant mais je sors du travail trop tard pour pouvoir le chasser. Qu'à cela ne tienne, je tente de shooter plusieurs petites cellules instables sans grand succès. Ceci dit, le spectacle est quand même bien joli en termes de structures nuageuses : -35- -36- Vers 17h30, je ne lâche pas des yeux une autre cellule remontant du sud-ouest du département, et qui donnera quelques coups de foudre lointains : -37- -38- Cet orage s'éteindra finalement avant d'arriver sur moi, dommage, il s'en est fallu de peu... Allez, see you next time !
  7. Nous avons accueilli cette supercellule vers Vesoul peu de temps après toi... Viens voir sur mon fil annuel...
  8. Merci les gars !! Orage inattendu le 9 avril 2018, à la sortie des Monts du Mâconnais. Tout est dit dans le titre : alors que les paramètres n'étaient pas terribles du tout pour cette journée, un orage a finalement réussi à éclore vers 16 h sur le nord du Beaujolais, pour remonter plein nord vers la Saône-et-Loire... Etant libre en ce lundi après-midi, je pars me placer vers Cormatin, à la sortie des Monts du Mâconnais, et le spectacle sera plutôt sympa, avec quelques coups de foudre visibles, une belle structure et un sillage turbulent encore une fois très sombre : -21- -22- -23- -24- -25- See ya next time !
  9. Orage du 4 avril 2018... Arcus de folie !!!! Comment dire ? Parvenir à prendre en photo la structure qui m'attendait en ce mercredi 4 avril 2018 est déjà en soi exceptionnel pour cette période de l'année, mais la voir finir dans les médias nationaux est encore plus valorisant... Bref, ce 4 avril restera gravé dans ma mémoire... ;-) * La journée avait cependant démarré dès 9h30 du matin avec le passage d'une grosse ligne pluvieuse dans laquelle s'était développé un orage entre Mâconnais et Bresse, mais sans que les photos ne soient possibles... * 15h30 : Une autre cellule orageuse lâche quelques intras entre Chalon-sur-Saône et le Bresse, on sent que les choses commencent à se préciser niveau convection : -15- * Vers 17h30, après une attente un peu frustrante, un orage actif naît enfin du côté de Roanne et se dirige droit vers le Mâconnais. Je décide de me replacer dans le vignoble de Chardonnay, et là, je vais en prendre plein les yeux, dans un flux très rapide ! Les coups de foudre seront certes absents, l'activité visible étant essentiellement intra-nuageuse, mais quel spectacle !!! -16- 18h30 : -17- 18h40 : -18- 18h43 : le monstre est juste devant moi !!! Grêle d'1 cm, front de rafale évidemment bien puissant... Pas le temps de lambiner, j'ai bien vu que le soleil était présent à l'arrière de cette ligne, je file donc me replacer immédiatement sur les hauteurs de Tournus, non sans voir tomber quelques coups de foudre dans les précipitations... Et comme espéré, un terrible arc-en-ciel surplombe la ville : -19- En s'éloignant, je vois des mammatus parsèment l'enclume de ce puissant orage : -20- Il est un peu plus de 19 h, cet orage a finalement mis le feu aux poudres à toute une ligne, du Jura jusqu'en Ardèche : Chasse mémorable, partage le lendemain dans les médias locaux (JSL, Progrès de l'Ain, BFMTV, France 2...) !!! On s'en rappellera...
  10. Après avoir renvoyé ma cellule à Gilles, il a travaillé sur une mise à jour de la version 2.4 du firmware, qui sera bientôt en ligne sur son site, qui règle ce problème de déclenchements intempestifs, et a travaillé aussi sur la sensibilité. Je viens de récupérer la cellule aujourd'hui, ça semble bien mieux fonctionner. A retester maintenant sur le terrain...
  11. Elle a quand même démarré fort cette saison dans le Sud ! Y a de très belles choses dans ces photos... ;-)
  12. Très jolie série ! Hâte de revoir autant de foudre...
  13. Très sympa !!! ;-) Les dernières photos avec les vignes, c'est vers Romanèche-Thorins ?
  14. Hello les amis ! De retour sur le forum pour un premier post... ça fait du bien de sortir enfin de la dépression photographique hivernale ! Les modèles annonçaient ce dimanche 11 mars des choses intéressantes sur la Saône-et-Loire, ils ne s'étaient pas trompés ! * Il est environ 13 h quand la convection explose, on se croirait en plein mois de Mai ! Et dès 13h30, une ligne se forme devant mes yeux, dans une lumière très dure. Le radar foudre s'affole déjà sur l'application Blitzortung... -1- Cette ligne va être quasiment stationnaire pendant 3 heures, m'empêchant la moindre prise de vue de foudre, car trop loin... * Heureusement, vers 16 h, elle se met enfin à se déplacer vers le nord-est. Le spectacle devient grandiose... -2- -3- Malheureusement, la cellule LPT M2 nouvellement acquise va se révéler totalement inopérante sur la foudre en niveau 0 de sensibilité, et ingérable en niveau 1 (déclenchements intempestifs)... je suis dégoûté car je loupe un nombre incalculables de coups de foudre sous cette ligne... Bref, retour à l'envoyeur !!! Je file alors chez moi pour aller chercher ma bonne vieille "Walt" et me replace devant la ligne une demi-heure plus tard. Je vois de nombreux coups de foudre alors que je suis sur la route, ça me rend fou... * Heureusement, ce dernier noyau visible sera particulièrement électrique et esthétique, avec un sillage turbulent de toute beauté... Les images : -4- -5- -6- -7- -8- -9- -10- -11- -12- * Une fois ce noyau éteint, je me déplace de quelques centaines de mètres sur la gauche pour avoir une meilleure vue sur le S/W, car il me semble avoir revu flasher au loin... Il est 17h45 et la luminosité ambiante commence à sérieusement baisser. -13- Alors que des grêlons commencent à me tomber dessus, je persiste jusqu'au dernier moment, en espérant le dernier coup de foudre proche... Et bingo, celui-ci sort dans les précipitations, et de plus, il est bien ramifié... -14- Je me fais alors défoncer par la grêle / pluie, et on passe instantanément de 16° à 7° !!! Il est temps de plier les gaules... Conclusion de cette chasse : très frustré au départ à cause de la LPTM2 qui a déconné (renvoyée d'ailleurs dès aujourd'hui chez Gilles, qui a été très réactif, comme d'habitude...) et finalement, le dernier noyau m'aura permis de réaliser les premières images de foudre de la saison, dignes de ce nom. Saison 2018 lancée !
  15. Il se passe toujours quelque chose à la fin du mois de juillet, et cette année n'a pas dérogé à la règle ! Evidemment, on n'a pas lâché l'affaire ! On commence par le dimanche 30 juillet. * Cette journée fut marquée par de fortes chaleurs venues du Sud, et comme souvent, le 71 s'est retrouvé au carrefour d'un conflit de masses d'air. Dès la fin de matinée, des orages éclatent, donnant quelques coups de foudre. -129- * Dans l'après-midi, je chasse en express le moteur gauche d'une supercellule ayant splitté sur le Beaujolais, le moteur droit ayant donné d'énormes grêlons et pas mal de dégâts venteux vers Mâcon puis sur la plaine de l'Ain... http://keraunos.org/actualites/fil-infos/2017/juillet/orage-supercellules-grele-30-juillet-2017-loire-rhone-ain-isere-saone-et-loire-alpes-jura -130- -131- -132- * En soirée, de nouveaux orages se forment sur le Beaujolais et remontent vers l'Ain, en passant par Mâcon. Je parviens à saisir un très bel extra-nuageux à l'arrière d'un des noyaux, depuis le vignoble classé de Viré-Clessé : -133- Puis l'orage va s'éloigner et la plaine va petit à petit être envahie par le brouillard : -134- -135- -136- Fin de la chasse, rideau !