Will H71

Membres
  • Compteur de contenus

    326
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Will H71

  • Rang
    Altocumulus
  • Date de naissance 01/05/1971
  1. Merci les gars !! Orage inattendu le 9 avril 2018, à la sortie des Monts du Mâconnais. Tout est dit dans le titre : alors que les paramètres n'étaient pas terribles du tout pour cette journée, un orage a finalement réussi à éclore vers 16 h sur le nord du Beaujolais, pour remonter plein nord vers la Saône-et-Loire... Etant libre en ce lundi après-midi, je pars me placer vers Cormatin, à la sortie des Monts du Mâconnais, et le spectacle sera plutôt sympa, avec quelques coups de foudre visibles, une belle structure et un sillage turbulent encore une fois très sombre : -21- -22- -23- -24- -25- See ya next time !
  2. Orage du 4 avril 2018... Arcus de folie !!!! Comment dire ? Parvenir à prendre en photo la structure qui m'attendait en ce mercredi 4 avril 2018 est déjà en soi exceptionnel pour cette période de l'année, mais la voir finir dans les médias nationaux est encore plus valorisant... Bref, ce 4 avril restera gravé dans ma mémoire... ;-) * La journée avait cependant démarré dès 9h30 du matin avec le passage d'une grosse ligne pluvieuse dans laquelle s'était développé un orage entre Mâconnais et Bresse, mais sans que les photos ne soient possibles... * 15h30 : Une autre cellule orageuse lâche quelques intras entre Chalon-sur-Saône et le Bresse, on sent que les choses commencent à se préciser niveau convection : -15- * Vers 17h30, après une attente un peu frustrante, un orage actif naît enfin du côté de Roanne et se dirige droit vers le Mâconnais. Je décide de me replacer dans le vignoble de Chardonnay, et là, je vais en prendre plein les yeux, dans un flux très rapide ! Les coups de foudre seront certes absents, l'activité visible étant essentiellement intra-nuageuse, mais quel spectacle !!! -16- 18h30 : -17- 18h40 : -18- 18h43 : le monstre est juste devant moi !!! Grêle d'1 cm, front de rafale évidemment bien puissant... Pas le temps de lambiner, j'ai bien vu que le soleil était présent à l'arrière de cette ligne, je file donc me replacer immédiatement sur les hauteurs de Tournus, non sans voir tomber quelques coups de foudre dans les précipitations... Et comme espéré, un terrible arc-en-ciel surplombe la ville : -19- En s'éloignant, je vois des mammatus parsèment l'enclume de ce puissant orage : -20- Il est un peu plus de 19 h, cet orage a finalement mis le feu aux poudres à toute une ligne, du Jura jusqu'en Ardèche : Chasse mémorable, partage le lendemain dans les médias locaux (JSL, Progrès de l'Ain, BFMTV, France 2...) !!! On s'en rappellera...
  3. Après avoir renvoyé ma cellule à Gilles, il a travaillé sur une mise à jour de la version 2.4 du firmware, qui sera bientôt en ligne sur son site, qui règle ce problème de déclenchements intempestifs, et a travaillé aussi sur la sensibilité. Je viens de récupérer la cellule aujourd'hui, ça semble bien mieux fonctionner. A retester maintenant sur le terrain...
  4. Elle a quand même démarré fort cette saison dans le Sud ! Y a de très belles choses dans ces photos... ;-)
  5. Très jolie série ! Hâte de revoir autant de foudre...
  6. Très sympa !!! ;-) Les dernières photos avec les vignes, c'est vers Romanèche-Thorins ?
  7. Hello les amis ! De retour sur le forum pour un premier post... ça fait du bien de sortir enfin de la dépression photographique hivernale ! Les modèles annonçaient ce dimanche 11 mars des choses intéressantes sur la Saône-et-Loire, ils ne s'étaient pas trompés ! * Il est environ 13 h quand la convection explose, on se croirait en plein mois de Mai ! Et dès 13h30, une ligne se forme devant mes yeux, dans une lumière très dure. Le radar foudre s'affole déjà sur l'application Blitzortung... -1- Cette ligne va être quasiment stationnaire pendant 3 heures, m'empêchant la moindre prise de vue de foudre, car trop loin... * Heureusement, vers 16 h, elle se met enfin à se déplacer vers le nord-est. Le spectacle devient grandiose... -2- -3- Malheureusement, la cellule LPT M2 nouvellement acquise va se révéler totalement inopérante sur la foudre en niveau 0 de sensibilité, et ingérable en niveau 1 (déclenchements intempestifs)... je suis dégoûté car je loupe un nombre incalculables de coups de foudre sous cette ligne... Bref, retour à l'envoyeur !!! Je file alors chez moi pour aller chercher ma bonne vieille "Walt" et me replace devant la ligne une demi-heure plus tard. Je vois de nombreux coups de foudre alors que je suis sur la route, ça me rend fou... * Heureusement, ce dernier noyau visible sera particulièrement électrique et esthétique, avec un sillage turbulent de toute beauté... Les images : -4- -5- -6- -7- -8- -9- -10- -11- -12- * Une fois ce noyau éteint, je me déplace de quelques centaines de mètres sur la gauche pour avoir une meilleure vue sur le S/W, car il me semble avoir revu flasher au loin... Il est 17h45 et la luminosité ambiante commence à sérieusement baisser. -13- Alors que des grêlons commencent à me tomber dessus, je persiste jusqu'au dernier moment, en espérant le dernier coup de foudre proche... Et bingo, celui-ci sort dans les précipitations, et de plus, il est bien ramifié... -14- Je me fais alors défoncer par la grêle / pluie, et on passe instantanément de 16° à 7° !!! Il est temps de plier les gaules... Conclusion de cette chasse : très frustré au départ à cause de la LPTM2 qui a déconné (renvoyée d'ailleurs dès aujourd'hui chez Gilles, qui a été très réactif, comme d'habitude...) et finalement, le dernier noyau m'aura permis de réaliser les premières images de foudre de la saison, dignes de ce nom. Saison 2018 lancée !
  8. Il se passe toujours quelque chose à la fin du mois de juillet, et cette année n'a pas dérogé à la règle ! Evidemment, on n'a pas lâché l'affaire ! On commence par le dimanche 30 juillet. * Cette journée fut marquée par de fortes chaleurs venues du Sud, et comme souvent, le 71 s'est retrouvé au carrefour d'un conflit de masses d'air. Dès la fin de matinée, des orages éclatent, donnant quelques coups de foudre. -129- * Dans l'après-midi, je chasse en express le moteur gauche d'une supercellule ayant splitté sur le Beaujolais, le moteur droit ayant donné d'énormes grêlons et pas mal de dégâts venteux vers Mâcon puis sur la plaine de l'Ain... http://keraunos.org/actualites/fil-infos/2017/juillet/orage-supercellules-grele-30-juillet-2017-loire-rhone-ain-isere-saone-et-loire-alpes-jura -130- -131- -132- * En soirée, de nouveaux orages se forment sur le Beaujolais et remontent vers l'Ain, en passant par Mâcon. Je parviens à saisir un très bel extra-nuageux à l'arrière d'un des noyaux, depuis le vignoble classé de Viré-Clessé : -133- Puis l'orage va s'éloigner et la plaine va petit à petit être envahie par le brouillard : -134- -135- -136- Fin de la chasse, rideau !
  9. Aîe aïe aïe !!! Quelle série ! Nous ne sommes pas descendus assez bas ce jour-là, restant bloqués comme des glands à Albon... d'où on voyait ce déchaînement au loin !
  10. Eh ben, voilà un bon gavage aussi... ;-) Très sympa avec les reflets sur le lac.
  11. Merci les gars ! Je vous prépare une nouvelle série avec les trois jours d'orages que nous venons de connaître... ;-)
  12. Cette journée du samedi 22 juillet restera gravée, à coup sûr, comme une des meilleures journées d'orages de la saison 2017 ! * L'après-midi avait pourtant mollement commencé... Postés dans le Bugey pour espérer voir arriver de puissantes cellules passant au sud de Lyon, nous en serons pour nos frais, ces orages mourant avant de nous atteindre, non sans produire de terribles mammatus dans l'enclume : -100- * Nous décidons donc de filer plein sud, en Isère, à La Côte-Saint-André, pour essayer de se replacer sous cette puissante ligne qui est très active au radar. Et là, ça va être du délire pendant plusieurs heures, les orages de ce multicellulaire se succédant à un rythme régulier ! Quand nous arrivons, le premier orage est déjà tout proche et on se rend vite compte que c'est plutôt électrique : -101- -102- * A peine le temps de s'abriter quelques minutes, que déjà, sa petite sœur arrive derrière, et lâche énormément de foudre à l'avant ! L'ambiance toutefois très brumeuse ne favorise pas les belles prises de vue... -103- -104- -105- Peu de temps après, mon appareil se met à déconner, et je loupe des impacts proches sur le village, je suis vert de rage ! On se prend la première énorme rincée de la journée !! * Dès que la pluie cesse, un autre orage est déjà devant nous, et il va petit à petit se transformer en un véritable monstre de foudre et de grêle !! Quel régal ! Extraits : -106- -107- -108- -109- A ce moment-là, la structure va devenir incroyable, la couleur verdâtre caractéristique à l'intérieur des précipitations étant annonciatrice de grêle !!! -110- -111- L'abaissement est incroyable, nous sommes même plus hauts que lui. On a l'impression qu'on va pouvoir toucher le nuage ! -112- -113- -114- Inutile de vous dire qu'après ce dernier cliché, nous nous faisons pilonner par la grêle, tandis que les éclairs tombent de partout autour de nous ! Impressionnant... * Mais un coup d’œil rapide aux radars nous fait repartir très vite un peu plus au sud. Même tactique que précédemment, le but étant de se placer juste en bordure des orages... Et là, ça va être carrément l’extase pendant au moins une heure, les noyaux orageux, tous plus électriques les uns que les autres, se succédant devant nous, dans la plaine, dans une ambiance bien contrastée, avec le soleil dans le dos : -115- -116- L'orage est maintenant très proche, les coups de foudre parfois multiples tombent à moins de 2 km... Certains impacts ne rentrent même plus dans le cadre alors que je suis à 16mm full frame ! : -117- -118- -119- Les orages vont alors continuer leur route vers le nord-est, et vu l'intensité électrique et le soleil dans le dos, un arc-en-ciel se fait visible... J'espère bien qu'un joli coup de foudre va tomber dedans, me permettant enfin de faire un cliché dont je rêve depuis presque 10 ans que je chasse les orages... :wink: -120- ça se précise... Et enfin, le Graal !!! :twisted: -121- C'est sur ce magnifique trophée que s'achève cette première partie de chasse... * Une heure plus tard, il fait nuit et nous nous sommes replacés vers Romans-sur-Isère, pour tenter d'accueillir de nouveaux orages qui se sont formés cette fois un peu plus au sud, vers Valence... Là aussi, la foudre va être au rendez-vous mais nous serons tout de même un peu loin : -122- -123- Un autre noyau orageux, plus au sud encore, pilonnera le Vercors pendant de longues minutes. Etant cette fois trop loin, nous ne saisirons que les ambiances au zoom... Certains points d'impacts seront tout de même visibles, bien que noyés dans les précipitations : -124- -125- -126- La dernière grosse décharge à l'arrière de l'orage, donc plus proche de nous : -127- L'orage ira finalement s'éteindre en Chartreuse vers Grenoble : -128- Quelle journée, mes amis ! Ce fut un régal... Salut à mes collègues du jour, Romain Cailler et Julien Bourdon, avec qui j'ai partagé cette belle chasse.
  13. Merci amigo ! Mais avant de parler de la série de samedi, parlons d'abord de la série du MERCREDI 19 JUILLET 2017 ! En ce milieu de semaine, de forts orages ont éclaté sur l'ouest et le sud de la Saône-Et-Loire, j'étais posté du côté de la Butte de Suin avec quelques potes (Alexis, Gilou, Julien, Romain.).. Récit en images d'une belle petite soirée électrique ! * Les choses sérieuses commencent vers 18 h quand une cellule se forme enfin à la frontière de la Loire, juste devant nous... Malheureusement, la foudre restera cantonnée aux précipitations. -87- -88- * Un peu plus tard dans la soirée, vers 21h30, une ligne se forme entre 03 et 71, et la foudre commence à être bien visible au loin : -89- -90- * Heureusement, vers 22h30, un nouveau noyau va se former juste à l'arrière de l'arcus, bien plus proche de nous, et va lâcher quelques jolis coups de foudre : -91- -92- -93- -94- En très peu de temps, cette cellule va fusionner avec l'arcus, et continuer à sortir quelques impacts : -95- -96- * Une fois le déluge passé, je vais essayer de shooter l'arrière de l'orage qui lâche de nombreux spiders, mais le site va être totalement envahi par le brouillard, gâchant une grande partie de la prise de vue, mais apportant au final de bien belles ambiances inquiétantes : -97- -98- -99- Voilà ! Une belle chasse comme on les aime...
  14. He he, merci à tous pour vos commentaires ! Et Mica, tu ne crois pas si bien dire !!! Les voilà les photos du lundi 10 juillet, et ce fut de la folie !!!! Supercellule n°1 - Lyon made in USA !!! * Vers 14h30, je rejoins mon acolyte Alexis Maillard vers Villefranche. Un œil sur les radars pour nous rendre compte qu'une cellule remonte de la Loire vers le Nord-Est de Lyon. De loin, ça ne ressemble pas à grand chose, le radar montre même qu'elle a des signes de faiblesse... On va se placer quand même à la sortie des Monts d'Or, vers Miribel... Bien nous en a pris car en passant justement les Monts d'Or, l'orage prend un terrible coup de boost et va se transformer en supercellule rotative ! La foudre ne tarde pas à être visible sous l'arcus, et on comprend vite qu'on va avoir droit à un orage très spécial... Il est 15h30 et il fait très chaud. -73- -74- -75- On élargit le champ pour se rendre compte du monstre qui nous arrive dessus ! Majestueux ! -76- La foudre continue de plus belle sous la partie nord de l'arcus... -77- L'orage est alors à son paroxysme, une des plus belles structures de ces quatre dernières années sur Lyon d'après Alexis... Je veux bien le croire ! C'est juste magique... Et sur la partie sud de l'arcus, un gros tuba commence même à descendre mais n'ira pas au stade de la tornade ! -78- Crop sur le tuba... -79- Alors que nous entendons au loin la grêle frapper la végétation, et que cet orage est totalement incroyable, nous nous demandons même s'il n'y a pas une énorme tornade cachée dans les précipitations ?... mais il n'en sera rien... -80- Peu de temps après, nous nous sauvons protéger la voiture sous un hangar non loin de là. Grêle de 2 / 3 cm et vent à plus de 100 km/h au passage du monstre... Supercellule n°2... dans le Bugey. * Vers 16h30, nous reprenons la route vers le Bugey, car une autre supercellule ravage déjà le sud de Lyon et remonte vers l'Isère. Inutile de dire que nous devons faire du core-punching sous le premier orage pour arriver là, les routes étant complètement inondées. Il est 17h10 quand nous rejoignons Anthony Xavier (suivis par Gilles Duperron) sur les contreforts du Bugey, et le deuxième orage venu de Lyon n'est pas en reste en termes de structure ! Il fera pas mal de dégâts venteux sur son passage, notamment vers Bourgoin-Jaillieu. Par contre, la foudre au sol est inexistante, dommage... -81- -82- Orage n°3... supercellule ? En tout cas ---> brutalité !!! Alors que nous pensions en avoir fini, nous disant qu'il ne serait pas possible qu'un autre orage prenne sur cet axe après tout ce qui était déjà passé, une probable troisième supercellule prend à l'est de Lyon et remonte directement sur nous ! Et là, on va se faire littéralement manger par la grêle (3 / 4 cm)... et croyez-moi sur paroles, sur le haut du crâne, ça fait mal ! -83- -84- -85- -86- Quel délire, mes amis ! On finira finalement cette excellente chasse devant un bon steak, pour fêter ça ! En téléphonant à la maison, sur la route du retour, on m'apprendra que le nord-Beaujolais et le Mâconnais se sont également fait ravager par une autre supercellule. Les vignes de Fleurie, Moulin-à-Vent, Chiroubles et Morgon ont particulièrement souffert, et chez des amis, entre Mâcon et Tournus, les dégâts dus au vent et à la grêle (4 cm) étaient également visibles le lendemain : Ce qu'il reste des jeunes melons laminés par la grêle... Pour les dégâts dans le Beaujolais : http://lepatriote.fr/un-orage-de-grele-seme-la-desolation-dans-le-nord-du-beaujolais-3052.html Dans le Mâconnais : http://www.creusot-infos.com/news/faits-divers/en-saone-et-loire/saone-et-loire-un-gros-orage-de-grele-entre-macon-et-tournus.html
  15. Merci à tous pour les commentaires !!! On se demande encore pourquoi on s'embête à faire des récits des chasses... CONCERT et ORAGES... quelle violence !!! Ce samedi 8 juillet 2017 restera marqué dans ma mémoire comme le jour où j'aurais joué dans la même journée dans une salle énorme avec mon groupe, et chasser des orages tout aussi énormes dans la soirée !!! :lol: * Cette journée particulièrement étouffante avait en effet commencé pour moi au Parc des Expositions d'Autun, salle de 2500 places, où j'ai joué avec mon groupe SANGDRAGON... * A peine le temps de descendre de scène et de ne pas réussir à refroidir que je file à 35 km de là pour me placer sur un de mes spots fétiches, car un truc énorme remonte de l'Allier, à la frontière de la Saône-et-Loire et de la Nièvre. Les ambiances crépusculaires sont superbes et un arcus bien lisse ne tarde pas à pointer le bout du museau : -60- -61- -62- La nuit venant, l'activité intra-nuageuse intense devient visible, ponctuée de maigres coups de foudre... -63- -64- * Alors que cet orage part au nord et n'est plus chassable, j'observe à nouveau de nombreux coups de foudre au sud... En effet, une autre ligne s'est déjà formée à l'arrière et remonte en plein sur moi. Les coups de foudre sont plus nombreux mais très vite, un nouvel arcus monstrueux vient boucher l'horizon : -65- En arrivant sur moi, les ambiances deviennent totalement folles. Il faut que je tienne le trépied à deux mains pour continuer de shooter... Je vais jusqu'au bout, tant pis ! -66- Les éléments se déchaînent. Cet orage est en fait d'une violence rare, un des plus intenses vus dans le coin depuis 2 / 3 ans : -67- -68- -69- Ce sont alors des rafales à plus de 120 km/h et des pluies torrentielles qui vont s'abattre sur moi. Je tente bien de fuir l'endroit, craignant la grêle mais les seaux d'eau que je reçois sur la voiture m'empêche d'avancer... J'avoue : pendant quelques instants, j'ai vraiment flippé de me prendre un arbre sur la caisse... * 15 min plus tard, je suis tout de même en bas du spot et dès la première accalmie, je ressors le trépied pour shooter l'arrière, les coups de foudre et les spiders fusant de partout. Je ne sais pas du tout où je suis, qu'à cela ne tienne, je shoote : -70- -71- Alors que je m'apprête à repartir vers Autun où je dois récupérer un membre du groupe à la salle, tout à coup, un truc énorme sorti de nulle part illumine le paysage dans un fracas terrible ! Cet impact est tombé exactement où j'étais 20 min plus tôt... :twisted: -72- Comme souvent, ce terrible impact marque la fin des hostilités, je reprends la route ! Quelle journée ! Quelle violence à tous les étages !!! J'ai adoré cette journée... Un excellent moyen de commencer mes vacances !