Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

lagrenouille

Membres
  • Content Count

    590
  • Joined

  • Last visited

About lagrenouille

  • Rank
    Stratocumulus

Recent Profile Visitors

1931 profile views
  1. sur le premier point, ce genre d'hiver peut impacter l'économie du ski et de la montagne hivernale en général, pas juste le Vercors meme s'il est en première ligne. la plupart des touristes changent de massif d'année en année. Et ce genre de temps peut dégouter pas seulement du ski mais de la montagne en hiver tout court. Ce matin à Val Cenis Lanslevillard les chemins piétons étaient faits, dans leurs parties plates, de glace grise surmontée d'1 à 2 cm d'eau. Pour la nature qui s'adapte, pas sur qu'elle s'adapte sans avoir de mal. Je me souviens qu'après la canicule de 2003, la végétation fatiguée ayant démarré "trop doucement" au printemps suivant, les feuilles des arbres étaient tombées plus tard que d'habitude, et qu'on se retrouvait en décembre 2005 avec des feuilles fraichement tombées sur un manteau neigeux tombé depuis plus d'un mois (notamment dans les Pyrénées mais pas seulement). Que ce soit ça, ou les plaques d'herbes vertes actuellement dans le vecors, je ne sais pas si on doit penser que la nature s'adapte, ou qu'elle subit et s'épuise...
  2. Oui la flore va pointer le bout de son nez. Je suis passé à Lanslebourg aujourd'hui, en adret les prés dominant le village, qui sont depuis un moment déneigés hors chemins terrassés, clotures et bosquets, étaient encore bien marrons il y a quelques jours, mais ils on pris une légère teinte verdatre bien suspecte... Oui aussi pour la faune. Et oui aussi pour les glaciers - on ne peut pas dire qu'il manque de pp cet hiver, neigeuses au dessus de 2500m, le gros problème là est le vent. Le plus impressionnant dans le secteur, c'est le versant nord de la pointe de soliet, dégarni avec quelques traces de neige discontinues jusqu'en haut (envnron 3000m) et la pointe tierce, vue du bas de la vallée, prend le même chemin (!) Dans le secteur le chiffre d'affaire des stations ne va sans doute pas beaucoup en souffrir dans l'immédiat... voire, il va monter car en mars à ce rythme ce sera un des derniers coins skiables, ça pourrait finir en paradoxe cette affaire.
  3. Fond de vallée parfaitement mais la station météo en question est dans un coin exposé aux vents de secteur O a SE, car proche du débouché de la vallée d'averole d'où les vents frontaliers s'engagent fréquemment. Cedt souvent moins vengé vers les lacs de Bessans en bas du village, ou alors plus haut direction bonneval.
  4. c'est tôt pour être précis mais ça s'annonce bien venté, plein ouest, donc secteur a priori exposé.
  5. Peut-etre pas un carnage mais attention tout de même car Icon et Arpege voient le front de lundi un peu plus au sud et donc les Savoies bien concernées. GFS le voit plus au Nord avec la Savoie presqu'à la marge.
  6. Il faut quand même se méfier de lire l'Iso0 en un point précis des modèles, surtout maille large genre GFS. Ce n'est plus fiable quand l'Iso 0 se rapproche du "sol" de la maille des modèles. Or, du côté de la Rosière, l'altitude de la maille GFS est sans doute à 1500m et même plus. On peut regarder des cartes comme celle que je viens de poster au dessus, globalement les cartes sont fiables, mais souvent on voit des zones localisées un peu aberrante. par exemple dans la carte posté de ICON l'ISO 0 très élevé localement au sud du massif du mont blanc est aberrant (quand bien même il y aurait là un coup de foehn localisé c'est les T au sol qui montent, pas l'ISO comme ça) même si la carte plus globale est fiable. L'iso 0 en un point précis, c'est comme regarder les hachures sur les cartes de précipitations : pas représentatif car dépendant de l'altitude de la maille du modèle. D'après les hachures de GFS lundi aprème tout passe intégralement en neige sur toute la moitié Est de la Savoie.
  7. On parle de LPN à 1600m mais pour le début des précipitations ça risque d'être plus haut, vu l'Iso0 en Savoie. Bon, ça devrait aller mieux les jours suivants...
  8. Le papier de Cohen, Pfeiffer & Francis 2018 dans Nature dit que : - un réchauffement des régions polaires en stratosphère tend à déconcentrer le vortex (ce qui est assez bien illustré par les "sudden stratwarming") - un réchauffement polaire au sol et basse troposphère tend à concentrer le vortex. Cela dit il semble que le 1er effet est mieux établi que le 2eme, et peut-être plus fort, donc mon propos n'est pas forcément exact...ou du moins il tient mieux en début de saison décembre-janvier où il y a peu de stratwarming, mais moins ensuite. Après sur le fond je voulais surtout dire, comme d'autres, que si les températures extrèmes sont directement liés à la synotique, une telle synoptique peut être favorisée par le RC.
  9. Oui sur l'instant c'est plus le VPS très concentré que le RC qui explique la douceur (il n'y a pas 10° de RC...) Mais il est prévu que le RC favorise les saisons à VPS très concentré donc, de manière indirecte, le RC pourrait vite faire de cet hiver "exceptionnel" une situation fréquente...
  10. Oui la station est vers le barage, au bout du lac (pas la frontière, qui est en contrebas encore à quelques km). Tu as raison que la station est au lac, pas au col, c'est différent. Par contre je t'assure que si du col tu descends selon la ligne de plus grande pente tu arriveras à Lanslebourg et que le micro-climat y est bien différent de Lanslevillard (par flux de sud à Est notamment) que ce soit précipitation, température, ou vent (en hiver les remontées peuvent être 100% fermées à Lanslebourg meme en bas, et ouverte assez haute à Lanslevillard).
  11. La station ARPA est de l'autre côté du lac (en France mais versant Italien). Le flux ne vient pas du col mais de l'opposé. Il fait actuellement plus chaud à Bonneval sur Arc 2400m qu'à Bessans 1750m (ROMMA). (au passage mais ça ne doit pas s'appliquer aujourd'hui : juste au dessous du col c'est Lanslebourg, ou il arrive que la LPN soit 200-300m plus basse qu'à Lanslevillard par effet localisé de Lombarde froide, lors de flux de SE donc pas aujourd'hui)
  12. Val Cenis Lanslevillard 1435m = -1.5°C neige légère qui faiblit légèrement après de belles intensités vers 10h. La température monte mais doucement, à ce rythme on risque de voir peu de pluie ici. Col du Mont Cenis (ARPA) +1.5°C, dans le positif dès 8h ce matin.
  13. Ca semble assez surprenant car les autres rafales de cette station n'ont jamais dépassé 60-70km/h cette nuit et les stations alentours (Chevril 2900, Bonneval 2400) n'ont rien enregistré de bien particulier non plus. D'ailleurs la tempête n'est pas attendue avant 11h dans le coin.
  14. Bessans c'est presque le Sud donc exposé à ce redoux en particulier. Mais on a le même redoux marqué par exemple à Val d'Isere, on part juste de plus bas (-5 tout hier et jusqu'à 2-3h) pour monter d'autant et arriver à +1 deux heures plus tard. Ecart de +6 à Val d'Isere, +8 à Bessans plus exposé, +7 à Celliers...Frappant mais pas incohérent.
  15. Redoux puissant et marqué avec +5 à Bessans en Hte Maurienne 1730m. Hier et jusqu'à minuit il y faisait -3 de manière stable. Aucune résistance de lac d'air froid. Ca ne me surprend pas vu le flux. Ce redoux très venté (rafales proches de 100km/h en fond de vallée) risque de faire bien bien mal.
×
×
  • Create New...