LMK

Contributeurs
  • Compteur de contenus

    12 810
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

À propos de LMK

  • Rang
    Tempête explosive
  • Date de naissance 08/09/1978

Personal Information

  • Lieu
    Le Grau-du-Roi
  • Site web
    http://meteocamargue.free.fr/
  1. Suivi de la secheresse

    Les prévisons semblent bien calées pour les 10 prochains jours, on peut donc affirmer sans prendre trop de risque qu'il ne pleuvra pas avant le mois de novembre, du coup il est intéressant de se pencher sur la sécheresse exceptionnelle de ce début d'automne sur la bordure méditerranéenne. Mis à part les secteurs de l'Hérault, de l'Aude et des P-O qui ont été concernés par l'épisode du milieu de semaine, les régions méditerranéennes vont finir ce mois d'octobre sans aucune pluie significative, la sécheresse chronique étant toujours d'actualité pour l'ensemble du bassin méditerranén, puisque les précipitations de 2016 étaient déjà inférieures à la moyenne. Pour 2017, du Gard à la côte d'Azur on a généralement entre 200 et 250 mm, sur l'ouest de la Corse on est en dessous de 200 mm (140 mm à l'Ile-Rousse), ce qui correspond au niveau moyen de précipitations de la région d'Almeria dans le sud-est de l'Espagne, qui est la zone la plus aride d'Europe (142 mm de janvier à octobre, 200 mm sur l'année). Sur une grande partie de la plaine gardoise et en Camargue la dernière pluie significative remonte à fin juin, la situation de septembre-octobre (moins de 10 mm sur ces 2 mois) est exceptionnelle car il s'agit normalement des 2 mois les plus arrosés de l'année sur cette zone (sur la côte d'Azur et la Corse le maximum est centré plutôt sur octobre-novembre). Au Grau le mois d'octobre finira sans doute avec 1.2 ou 1.4mm de pluie, c'est un record pour ce mois (précédent record 3.6 mm en 2014). Il est tombé 14mm de pluie de juillet à octobre, il s'agit également d'un record sur cette période. Cependant, les records absolus sur plusieurs mois consécutifs sont hors de portée pour le moment et il faudrait réellement une situation de sécheresse historique pour les atteindre. Par exemple, sur les 6 derniers mois nous avons eu 70 mm depuis le 1er mai, mais le record est de 28 mm de février à juillet 2006 (quasi-imbattable!), et en 12 mois nous avons 297 mm depuis le 1er novembre 2016, pour un record de 179 mm de février 2006 à janvier 2007. Sur une année "civile" (01/01 - 31/12), le record est de 279 mm en 1958, pour le battre il faudrait qu'il ne tombe pas plus de 55 mm avant le 31/12, ce qui est possible.
  2. Suivi de l'ouragan OPHELIA (2017)

    170 km/h au phare du rocher de Fastnet au large de la côte sud-ouest de l'Irlande selon ce site : http://www.severe-weather.eu/mcd/post-tropical-cyclone-ophelia-about-to-hit-ireland-update-940-utc/
  3. En région méditerranéenne le mois d'octobre est réputé pour ses pluies parfois abondantes et certaines inondations célèbres, mais cette année la sécheresse persistante donne des résultats pour le moins inhabituels, comme ce petit incendie sur la plaine gardoise, entretenu quelques dizaines de minutes par le mistral. Légère odeur de fumée jusqu'au Grau.
  4. Suivi du cyclone MARIA (2017)

    La situation est tout de même inquiétante pour les îles Vierges qui ont pris Irma en pleine poire et qui semblent quand même bien exposées sur ce coup là aussi !
  5. Suivi du cyclone MARIA (2017)

    Malheureusement aucune donnée dipo sur la Dominique (aéroports), en Guadeloupe l'anémo de Grand Bourg (Marie-Galante) semble avoir un souci après une pointe à 122 km/h les valeurs sont bloquées depuis plusieurs heures (2 de moy, 4 en raf), sinon 125 km/h à la Désirade, 125 km/h également au Raizet-aéro (et 116 mm sur les 12 dernières heures), et 147 km/h à Baillif sur la côte sud-ouest (186mm sur les 12 dernières heures), pour cette dernière station il ne s'agit peut-être pas du maxi définitif.
  6. Suivi du cyclone MARIA (2017)

    Bon je vais faire mon râleur mais aucune station digne de ce nom pour mesurer le vent sur le nord de la Martinique... On se contentera donc des 130 km/h de la Caravelle. Heureusement qu'on a Marie-Galante et la Désirade en plus du Raizet car c'est également le néant sur le sud de la Guadeloupe. On va voir ce que vont donner les stations de la Dominique (sur IC il semble que ce sont des données METAR 2 heures sur 3 donc uniquement les rafales sur 10mn pour ces horaires)
  7. L'incendie "montpelliérain" vu depuis le Grau en fin d'aprem
  8. Superbes impacts ramifiés et rideau de précips observables depuis le Grau en direction du nord (Alès?) sous une cellule à base très élevée vu la distance !
  9. 4&5 Août 2017 : Toute la région languedocienne est occupée par la canicule... Toute ? Non ! Un village résiste à l'envahisseur Le Grau : seule station de plaine du Languedoc à ne pas avoir atteint 35°C. Comble de la loose internationale, la maximale est de... 34.9°C Bon, la météo a quand même voulu me réconforter avec un ciel sympa 04/08 : Lever de soleil sur les salins du midi 05/08 : Instabilité d'altitude avec des orages à base élevée, celui-ci au nord-ouest de Nîmes, normalement la base d'un orage aussi lointain apparaît bien plus bas sur l'horizon. On peut également voir qu'une grande partie des précipitations s'évaporent dans l'air chaud et sec avant d'atteindre le sol. La photo suivante est moche à cause du premier plan (malheureusement j'étais malade du coup j'ai du rester chez moi pour les photos, ça a d'ailleurs été la misère dans la soirée car j'ai raté une belle cellule...), mais la structure nuageuse est sympa, là aussi les précipitations s'évaporent, le radar montrait de fortes intensités, il n'en était rien au sol avec une pluie faible. Composition nuageuses Nuit du 05 au 06/08 : Orages électriques La soirée commmençait mal car je ne pouvait pas photographier correctement une cellule très active avec une base nuageuse en forme de soucoupe (qui donnera 25mm et des rafales à 80 km/h à Sète, à comparer aux cumuls de 1 ou 2 mm et au vent faible sur le reste de la zone orageuse), cette structure a été superbement immortalisée par Dorian depuis le front de mer du grau ( http://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-222114-et-la-canicule-se-termine.html ). Comme je l'ai dit plus haut je n'étais pas en forme du coup impossible de bouger de chez moi, et j'enrageais de voir ce spectacle sans pouvoir faire de photo potable, en raison d'un immeuble qui cache la ligne d'horizon au sud-ouest (on peut voir cet immeuble sur la photo "moche" au dessus ^^ ), j'ai juste capté quelques "spiders" come celui-ci, très ramifié : J'ai quand même attendu que l'orage s'éloigne vers l'est afin de pouvoir shooter son postérieur depuis l'autre côté de l'appart Enfin après une courte nuit de sommeil, je suis à réveillé par le tonnerre vers 6h du mat, la tête dans le cirage, je ne ferais qu'une seule photo ^^ Bonne soirée et bon weekend... et bon pont du 15 aout pour ceux qui le font (pour une fois j'en fais partie )
  10. D'ailleurs on en parle rarement mais sur le littoral ce sont les humidex nocturnes (parfois plusieurs jours >=30) qui sont source de mauvais sommeil pour beaucoup de monde, car la proximité de la mer (et des étangs dans les zones marécageuses) maintient des Td élevés, par exemple la station de Cavalaire qui n'a pas un relevé horaire d'humidex en dessous de 33 depuis hier : http://www.infoclimat.fr/observations-meteo/temps-reel/cavalaire-sur-mer/000EF.html Je me souviens du coup de chaud d'août 2012 où nous avions eu ici une série d'humidex à plus de 30 durant 4 jours consécutifs, avec une nuit à plus de 36, on dégoulinait dans les draps : http://www.infoclimat.fr/observations-meteo/archives/24/aout/2012/le-grau-du-roi-repausset-levant/00010.html La même nuit à Carpentras par exemple, l'humidex descendait à 25, de quoi respirer un peu après la fournaise de la journée
  11. La 2ème salve orageuse, de la fin de nuit, aura laissé 2mm tout de même avec une bonne intensité par moments (44mm/h), bon ça va vite sécher mais c'est dejà ça
  12. La cellule sétoise avec la base en soucoupe dont je parlais a été superbement immortalisée par Dorian depuis le front de mer du grau ! http://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-222114-et-la-canicule-se-termine.html J'étais pas en forme hier (pour ne pas dire malade) du coup impossible de bouger de chez moi, et j'enrageais de voir ce spectacle sans pouvoir faire de photo potable, en raison d'un immeuble qui cache la ligne d'horizon au sud-ouest je ne pouvais voir que le haut des impacts et comme dit Dorian dans son commentaire, c'était un festival d'éclairs ramifiés sous cette cellule !
  13. Sète a pris un noyau très actif que j'ai pu observer d'ici avec des éclairs incessants (et que j'ai espérer choper en vain lol), il y avait une base nuageuse plus basse en forme de soucoupe avec un rideau de pluie très dense, le plus gros de cette activité s'est ensuite décalé en mer
  14. Ben en fait pas vraiment lol, les orages sont très élevés et une grande partie des précipitations s'évaporent avant d'atteindre le sol, tout juste quelques gouttes (0.2mm) ici et même pas un basculement d'auget à Aigues-Mortes (MF).
  15. De la flotte avec 33°C, même sous les tropiques ça n'arrive pas souvent 2 coups de tonnerre également... La tramontane s'est levé juste avant l'arrivée de la cellule. Sinon hier arrivé à Uzès en fin de journée par 38°C, une température que je n'avais jamais connu avant, un régal Par contre LA loose pour le Grau, déjà hier on devait être la seule station de plaine du LR à ne pas avoir atteint 35°C, et aujourd'hui un maxi de... 34.9°C À noter le relevé exceptionnel de la capitainerie de Port-Camargue, qui dépasse les 30°C une fois tous les 36 du mois, et qui hier soir au moment de la bascule à la tram est monté à 34.3°C (la masse d'air très chaud qui a donné le record de Fréjorgues, est passé sur 12 km de mer avant d'atteindre Port-Camargue). La statIC de Salonique, exposée plus tardivement à la tramontane, n'a atteint que 33.9°C.