Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Damien49

Contributeur & modérateur
  • Content Count

    10021
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

1 Follower

About Damien49

Personal Information

  • Location
    La-Chapelle-Saint-Florent (49)
  • Site web
    www.meteobell.com

Recent Profile Visitors

2403 profile views
  1. Comme écrit ailleurs, un début de réponse ici : https://moyhu.blogspot.com/2019/05/giss-april-global-down-012-from-march.html?showComment=1558130172111 La seconde carte TempLS V4, correspondant assez bien à celle d'ECMWF :
  2. Doit avoir de bons cumuls de pluie quand même dans le Sud de la région car même si c'est pas très intense c'est très stationnaire. Ici à Ancenis l'ambiance était un peu lourde en fin d'aprem mais pas une goutte.
  3. Ok j'avais mal compris le graph alors, car je pensais que c'était le ratio CP/EP qui était important avec un El Nino correspondant à un EP faible et un CP fort. C'est pas très clair dans l'article en effet.
  4. Je n'ai pas l'impression que cela parle tout à fait de la même chose, mais comme d'habitude il faudra de toute façon plusieurs études et une confrontation entre les différentes études sur le sujet pour qu'on y voit plus clair (et sinon on en reparle au prochain rapport du GIEC ^^). Je ne doute pas qu'il sortira d'autres papiers dans les mois à venir sur le sujet, mais si on vient à confirmer que le RC a vraiment un impact sur l'intensification des épisodes El nino, c'est un fait nouveau qui a une importance capitale dans la compréhension du climat mondial.
  5. A propos d'El Nino, une étude extrêmement intéressante et importante vient de tomber : https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/climatologie-400-ans-caprices-el-nino-reveles-technique-impossible-76007/ Il y a bien une accélération de la fréquence et de l'intensité des épisodes el nino depuis environ 50ans.
  6. 2.6°C de Tn ce matin à ma station. Donc pas de gelée, je suis content car les vignerons dans mon coin avaient prévus les grands moyens en mettant des bottes de paille à enflammé dans les rangs. L'air aurait été irrespirable. J'en ai quand même vu le faire par précaution, mais c'était très isolé.
  7. Tout ça est à prendre avec des pincettes, j'ai aussi vu un article qui montrait que la pollution atmosphérique, notamment les rejets de particules soufrés augmentait la fréquence des éclairs et un autre article qui montrait que le RC avait un impact sur la réduction des enclumes et l'agrégation des orages (avec effet iris). J'pense qu'avant de chercher des causes futurs à une augmentation des orages, faudrait déjà voir si cette augmentation existe réellement. Il y a bien trop de paramètres qui entrent en jeux pour mettre un quelconque lien avec le RC. Quand on voit la difficulté qu'on a déjà à déceler un signal sur l'augmentation des cyclones tropicaux, pourtant plus simple à mettre en relation. En l'occurence si au niveau mondial plusieurs études tentent de démontrer une augmentation du nombre d'orages futurs, actuellement on constate qu'il y a de grandes disparités à l'échelle européenne et on constate semble t'il même une diminution à l'échelle de la france. Pas simple tout ça donc...
  8. Si c'était aussi simple, on serait bien avancé, mais comme l'a rappelé higurashi page 1 avec son schéma, les modèles thermodynamiques de la convection sont probablement ce qu'il y a de plus compliqué parmi tous les phénomènes à prévoir dans le cadre du réchauffement climatique. Et puis il y a forcément des disparités régionales car les orages sont fortement liés à l'échelle synoptique et plus encore à l'échelle régionale et locale, on ne peut donc raisonner de manière aussi triviale que +T°C --> +instabilité Sans parler que les modèles climatiques prévoient en même temps une augmentation des sécheresses sur la France, ce que nous constatons d'ailleurs déjà depuis le début des années 90. Ca contredit donc un peu votre hypothèse du coup Je vous renvois pour cela à cet excellent petit dossier pédagogique de météo-france, je pense que ça peut être mis (dans une certaine mesure) en relation avec notre sujet également : http://www.meteofrance.fr/climat-passe-et-futur/impacts-du-changement-climatique-sur-les-phenomenes-hydrometeorologiques/changement-climatique-et-secheresses Je rejoins sinon higurashi et peut être que c'est la période des années 70-80 qui étaient sur-représenté et que nous revenons simplement à une situation "normale", nous n'avons pas assez de recul statistique sur cette donnée, contrairement aux températures.
  9. Y'a 2 m à mammatus. Mais je préfère perso encore le terme le plus ancien, à savoir "mammas".
  10. 2018 est probablement une année exceptionnelle qui n'est pas révélatrice de la tendance sur le long terme. Il faudrait faire une régression linéaire sur 30ans pour en avoir le coeur net. Je sais que météorage possède de tels statistiques, mais ce sont des données payantes gardés jalousement ^^ Il faut plus chercher au niveau européen avec certes une maille plus faible mais ça suffit pour se faire une idée. Les cartes que j'ai donné sur la période 1979-2017 en tout cas confirment la baisse sur la France (sauf pour le Nord, frontière belge).
  11. J'pense que si chacun donne son "impression" et son "ressenti" on va jamais y arriver. Il vaudrait mieux discuter en se basant sur des chiffres, des bases statistiques et en matière de climat, avec au moins un recul minimum de 10ans. Les chiffres existent, à vous de les chercher. Sinon cette discussion ne sert à rien...
  12. J'suis parti chasser dans le secteur de Loudun hier soir. J'aurais dû me méfier, les températures étaient inférieur à ce qui était prévu. Quelques flashs intranuageux sur 1 ou 2 cellules noyés dans la masse, mais rien d'autres à se mettre sous la dent. Bref 1ere chasse de l'année et 1er flop.
  13. Les petites gouttes de moyenne altitude de ce matin ont apportés énormément de sable. Moi qui ait passé ma voiture au rouleau samedi dernier, elle est encore plus sale qu'avant ^^
  14. Multiannual changes in the mean annual number of days with (left) thunderstorms and (right) severe thunderstorms, computed as a difference between mean annual values in 1979–97 and 1998–2017, based on ERA-Interim. Hatched gray polygons denote areas where ERA-Interim (and/or the metrics used to derive TDs) has been shown to considerably overestimate TDs (Fig. 3), so results obtained within these areas should be interpreted with caution. The definitions of a thunderstorm and a severe thunderstorm day are provided in Table 1. source : https://journals.ametsoc.org/doi/10.1175/JCLI-D-18-0372.1
  15. C'est un cumulonimbus isolé en phase de dissipation. Il n'y a plus aucune phase ascendante, d'où son aspect fibreux. Typique des ciels de traine avec de l'air froid et sec autour qui accentue parfois la présence de virga et/ou mammas A la fin tu vas n'avoir plus que le haut de l'enclume fibreuse qui restera, on dira alors qu'il s'agit d'un cirrus spissatus cumulonimbogenitus (ou plus que le bas --> stratocumulus cumulonimbogenitus)
×
×
  • Create New...