Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Aldébaran

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    892
  • Joined

  • Last visited

About Aldébaran

Personal Information

  • Location
    Le Voide (49-Maine et Loire), à 35 km au sud d'Angers et à 135 mètres d'altitude.

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Par ici, sur notre région, sur la base moyennée des stations météorologiques de Météo-France d'Angers-Beaucouzé, Le Mans, Tours, et Poitiers-Biard, le mois de juin 2019, avec un relevé moyen de 60.8 mm et 19.44°, affiche un excédent pluviométrique de +30%, et un excédent thermique de +1.88° par rapport aux normales respectives de (1981-2010). A noter que ce mois de juin 2019, vient consolider également une anomalie pluviométrique excédentaire présente depuis 13 années désormais sur ce mois, avec un cumul pluviométrique mensuel moyen sans précédent sur une telle période depuis 1920, et marquée également par la présence des 2 mois de juin les plus pluvieux de ces 100 dernières années. Une anomalie pluviométrique récente, qui n'est pas sans rappeler la présence d'une autre anomalie sur les mois de septembre dans notre région, que j'avais déjà évoqué l'année dernière, sur ce post: [ https://forums.infoclimat.fr/f/topic/4568-suivi-de-la-secheresse/?do=findComment&comment=3015525 ] . Ce sont les deux seuls mois marqués par de telles anomalies, mais 2 mois qui méritent à la fois de l'attention et des réflexions, d'autant plus qu'ils sont tout les 2 liés directement ou indirectement à la période estivale. Hasard? Coïncidence? Simple variabilité naturelle? A suivre...
  2. Touché-Coulé! Incroyable orage isolé complètement perdu sur la France et que je n'attendais vraiment pas! Bizarrement, il y a eu de grosses gouttes, mais un cumul pluviométrique dérisoire de même pas 1 mm, alors que le radar semblait espérer davantage. Ma localité se situe entre les 2 petits cercles rapprochés, difficile de faire mieux! 😊 Sinon incroyable semaine pour la station d'Angers-Beaucouzé qui a battu son record mensuel de températures maximales pour un mois de juin, sur pas moins de 3 journées d'affilées, de jeudi à samedi, avec respectivement 37.9°C, 38.3°C et 39.3°C. Ci-joint, une image prise le vendredi 28 juin vers 17H00, à Le Voide, lorsque la station d'Angers-Beaucouzé affichait 38.3°C pour la température maximale de la journée. On peut constater que les vaches préféraient rester en position debout pour lutter de manière optimale contre le stress thermique qu'elles subissaient, et profiter de la meilleure respiration possible, il me semble.
  3. Je relève encore en ce mercredi, un cumul de 11 mm de pluie, portant ainsi mon cumul pluviométrique mensuel à 57 mm, faisant de ce mois de juin à ce jour, le mois le plus pluvieux de cette année 2019.
  4. Je relève un joli cumul de 15 mm de pluie pour cette journée de lundi, après le passage d'une forte averse assez localisée en soirée et accompagnée de grêle, ce qui permet à mon cumul pluviométrique du mois de juin d'atteindre déjà 40.5 mm. A noter, la présence de quelques branches cassées après le passage de la tempête Miguel, mais rien de très grave.
  5. La photogénique tempête Miguel au soleil couchant à 22H15:
  6. Hier soir à minuit, j'ai relevé un cumul de pluie inespéré de 8 mm, portant ainsi mon cumul pluviométrique mensuel à 33.5 mm, de quoi maintenir l'herbe verte dans les prairies.
  7. Avec un peu de retard... 😅 Sur notre région, sur la base moyennée des stations météorologiques de Météo-France d'Angers-Beaucouzé, Le Mans, Tours, et Poitiers-Biard, avec un relevé moyen de 150.7 mm et 6.78°, l'hiver 2019 a affiché un déficit pluviométrique de -20%, et un excédent thermique de +1.51° par rapport aux normales respectives de (1981-2010). De plus, parmi les hivers possédant des déficits pluviométriques par rapport à la normale (1951-2010) , on peut constater que celui de 2019 se positionne parmi les 2 hivers les plus chauds de la période (1920-2019).
  8. Je relève un cumul de 4.5 mm de pluie pour ce samedi, portant ainsi le cumul pluviométrique mensuel à 7.5 mm.
  9. Sur notre localité, je relève un cumul de pluie de 18 mm pour cette journée de dimanche, portant ainsi le cumul pluviométrique mensuel à 37.5 mm.
  10. Par ici, sur notre région, sur la base moyennée des stations météorologiques de Météo-France d'Angers-Beaucouzé, Le Mans, Tours, et Poitiers-Biard, le mois de janvier 2019, avec un relevé moyen de 43.6 mm et 4.92°, affiche un déficit pluviométrique de -34%, et un très léger déficit thermique de -0.03° par rapport aux normales respectives de (1981-2010).
  11. On aura surement une autre occasion de parler des sécheresses des années 1940, car je possède dans mes archives une approche sur les sécheresses qui rends très visible, bien plus que sur le graphique que tu cites, le caractère assez particulier de cette période ancienne. Mais il faut que je prenne le temps de finaliser ce travail. Concernant la pluviométrie sur notre région, sur la période (1946-2018), on observe une tendance à la hausse du cumul annuel de 9 mm/ décennie, mais avec également la présence de fluctuations climatiques, qui peuvent faire varier cette tendance en fonction de la période considérée. Cette tendance pluviométrique régionale sur une longue période de temps, permet d'atténuer relativement l'impact de la hausse des températures moyennes sur ce territoire. Cependant, les tendances pluviométriques sur le territoire français présentent une certaine variabilité au sein des régions, et ainsi la tendance observée sur notre région, n'est pas à généraliser à l'ensemble du territoire national.
  12. Sur notre région, sur la base moyennée des stations météorologiques de Météo-France d'Angers-Beaucouzé, Le Mans, Tours, et Poitiers-Biard, l'année 2018, avec un cumul pluviométrique moyen de 769.6 mm et une température moyenne de 13.37°, affiche un excédent pluviométrique de +11%, et un excédent thermique de +1.46° par rapport aux normales respectives de (1981-2010). Avec de tels relevés, l'année 2018 se positionne comme étant l'année la plus chaude de la période (1920-2018). Mais la situation la plus troublante se situe dans le fait que 4 des nos 5 dernières années se situent parmi les 5 années les plus chaudes de ces 100 dernières années, et qui laisserait penser à l'émergence d'un nouveau palier de température qui aurait débuté en 2014. A suivre...
  13. Par ici, sur notre région, sur la base moyennée des stations météorologiques de Météo-France d'Angers-Beaucouzé, Le Mans, Tours, et Poitiers-Biard, le mois de décembre 2018, avec un relevé moyen de 75.2 mm et 7.61°, affiche un excédent pluviométrique de +7%, et un excédent thermique de +2.3° par rapport aux normales respectives de (1981-2010). De plus, parmi les mois de décembre possédant des situations climatologiques humides, celui de 2018 se positionne comme étant le plus chaud de la période (1920-2018):
  14. La nuit de tout les changements parait-il... Mais alors, où est il donc ? Où diffuse t'il sa lumière? Qui reçoit encore de lui un peu de sa chaleur? Et que dire de l'absence de sa présence si réconfortante? Au 7 ème jour, sans luminosité, sans vent, sans couleurs, sans ciel bleu, sans évaporation, bref sans lui... Et à travers toute cette grise mélancolique humidité ambiante uniforme hivernale... 🤢 En vous adressant mes meilleurs voeux en cette année 2019, où je peux relever un cumul pluviométrique final pour l'année 2018 de 833 mm pour notre localité.
  15. Avec un peu de retard, voici le bilan climatologique du mois de novembre 2018. Par ici, sur notre région, sur la base moyennée des stations météorologiques de Météo-France d'Angers-Beaucouzé, Le Mans, Tours, et Poitiers-Biard, le mois de novembre 2018, avec un relevé moyen de 98.8 mm et 8.75°, affiche un excédent pluviométrique de +46%, et un excédent thermique de +0.74° par rapport aux normales respectives de (1981-2010). Le mois de novembre 2018, avec un excédent pluviométrique, clôt une série de 4 années marquées par des déficits pluviométriques sur les mois de novembre, mais celui-ci, avec un nouvel excédent thermique, continue néanmoins de contribuer à une série thermique excédentaire pour la 5 eme année consécutive. Sinon, avec du recul, n'ayant réalisé cette fiche climatologique que très récemment, je suis très impressionné par le caractère très singulier du mois de novembre 2011.
×
×
  • Create New...