Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

TreizeVents

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    12046
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    40

About TreizeVents

  • Rank
    Tempête explosive

Personal Information

  • Location
    Dax (40)

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonsoir, Journée d'inversions, brouillard toute la journée avec même un peu de crachin par moment. Je pensais aller regarder la tête de la tartine sur les images satellites comme hier, et je tombe sur quelque chose à la fois très esthétique et pas spécialement attendu, avec ce qui ressemble à un beau vortex centré sur la côte landaise : Effectivement, rotation clairement visible quand on regarde l'animation (cliquer sur le "PLAY" pour ceux qui ne connaissent pas cette page). Et effectivement, Arpège modélisait bien quelque chose dans les basses couches :
  2. Le premier décrochage potentiel, celui du début de semaine, a quasiment été rayé de la carte sur les runs d'aujourd'hui. Chronique d'une disparition tranquille via les 6 derniers runs de GFS sur la prévision pour lundi soir : Ce n'est pas un rabotage total à la manière dont Ukmo l'envisageait hier, mais c'est toujours une occasion de moins. Les années passent mais manifestement le jeu de la dilution des plages bleues est toujours là Cela reste toujours prometteur pour une tentative plus nette de décrochage en seconde partie de semaine ; même si les modèles ne s'accordent pas encore forcément sur le timing et l'ampleur de celle-ci le scénario d'une ondulation marquée paraît assez robuste. Par contre, pas vraiment de signes de durabilité, ça continue de pousser trop sérieusement sur l'Atlantique nord.
  3. Il y a pourtant eu un coup de frais particulièrement sensible en milieu de mois, avec une anomalie globale qui a touché un point bas à "seulement" (sic) +0.26° le 13. J'avais alors pensé quand j'avais vu ce décrochage en milieu de mois que ce novembre 2019 allait décrocher du duo 2015/2016 pour plutôt se rapprocher du peloton des années tristement banales type 2012/2017/2010, mais même pas. Et sans cette séquence froide temporaire de 5 jours (du 11 au 15) qui correspond au pic d'intensité de deux vagues de froid sur l'Eurasie et l'Amérique du Nord, l'anomalie de novembre 2019 sur 26 jours serait ressortie à +0.62°, à une encablure de 2016.
  4. Petite gelée blanche ce matin mais pas de gel sous abri. Le ciel dégagé de l'aube a laissé place à une marée de nuages bas qui ne se sont déchirés qu'en fin de journée. Merci la NASA pour cette petite capture de la tartine du jour (cliquez sur l'image pour agrandir) :
  5. J'ai un peu choisi la carte comme j'ai pu Karsten Haustein ne propose que le déterministe valide à l'instant T sans accès aux archives des précédents runs, J'ai pris ce que j'avais, en essayant de prendre une anomalie médiane (on montait encore plus haut dans le rouge sur d'autres échéances). Cela dit si ces cartes sont très bien pour se donner une idée globale de l'impact thermique au sol, elles ne doivent pas non plus être prises au pied de la lettre non seulement car on parle quand même de T2M à des échéances assez lointaines (imprécision de prévision) mais qu'en prime pour éviter des deltas significatifs selon les heures de la journée elles sont calculées par rapport à une pseudo norme lissée. Cela permet d'éviter d'avoir des cartes qui donnent du +3° à 8 heures et du -3° à 14 heures, ce qui serait quelque peu illisible, sauf qu'on sait très bien que quasiment toutes les synoptiques peuvent agir de manière inversée sur les Tn et les Tx et qu'être 3° au dessus des normes sur la Tn mais 3° en dessous sur la Tx n'est pas forcément quelque chose d'inhabituel. Bref fin de parenthèse. Après et par rapport à hier, il y a eu une évolution sensible sur le créneau de lundi soir / mardi, entre le zonal ininterrompu d'hier (12 z) et la cassure temporaire entrevue sur les runs GFS d'aujourd'hui (00z, 12 z). Cela ne change pas fondamentalement pas la dynamique globale de la semaine, mais au plan local de la France cela permet de bénéficier d'un fléchissement du mercure en début de semaine qui n'était pas modélisé hier. Prudence cependant ...
  6. Si le rocher est arrivé jusqu'à ce niveau de la rue Jean Moulin, c'est qu'il a quand même traversé par moins de deux rues plus haut avec leurs habitations... J'ai habité plusieurs années aux Mées étant enfant (Rue Clovis Picon), cela me fait quelque chose de voir cette image
  7. Bonsoir, Après la bien belle journée pour entamer l'hiver, avec un temps clair, frais et sec, on est passé au régime gris uniforme aujourd'hui. Pour le côté vraiment peu banal, la Tx de 9,0° a été enregistrée au petit matin sur le coup de 7h et la Tn de 5,9° en pleine après-midi vers 16 heures. Original.
  8. Sous réserve d'évolution ultérieure des modélisations, je te trouve quand même optimiste (hivernophilement parlant) sur les températures. Si la semaine actuelle va être effectivement fraîche, le retour d'un dynamisme océanique actif comme modélisé pour la période couverte par ce topic est clairement de nature à remettre un excès de fièvre au thermomètre. En décembre, les flux à composante océanique ne sont que très rarement porteurs de froid (exprimé en température moyenne sous les normes) en plaine, la climatologie nous enseignant même qu'en moyenne les flux de nord dynamiques sont plus doux que les flux de sud en terme de Tm sur certaines régions de la moitié nord (la situation s'inversant ensuite nettement en janvier). GFS n'y va pas avec le dos de la cuillère sur l'anomalie thermique au sol, mais c'est cohérent avec la dynamique modélisée : L'abaissement progressif de la barocline devrait permettre de réduire un peu la fièvre sur la première moitié de la semaine, mais je serais franchement étonné qu'on parvienne à sortir une décade en anomalie thermique négative en prenant des anomalies journalières à >+5° en fin de séquence. En brut GFS modélise une anomalie sur la France de +0.6° au 9/12 et sur les 9 premiers jours du mois, et il a souvent tendance à sous estimer... Ce qui sera probablement l'un des éléments déterminant pour la seconde partie de la semaine et qu'on va pouvoir surveiller (du moins je pense), c'est l'état de santé de la couveuse à dépression de Terre Neuve. Sur CEP déterministe de ce soir elle ne lâche pas vraiment la pression, et sauf malentendu c'est rarement bon signe pour l'Europe de l'ouest. Sur ce critère GFS est beaucoup plus "open" ; après sur la sortie de ce soir la consécration sur les échéances déraisonnables est laborieuse et précaire mais cela peut quand même être interprété comme un signal des possibles. L'ensembliste GEFS est d'ailleurs assez en phase, avec davantage de scénarios à dorsale atlantique / décrochage froid d'altitude sur l'Europe occidentale que de scénarios avec zonal aplati : Je crois surtout que Tom n'a pas encore bien appréhendé le fait que le bleu sur les cartes à 500 hPa (soit à plus de 5000 mètres d'altitude) ne correspond pas forcément à du froid au niveau du plancher des vaches...
  9. Défaut du capteur de la station, ou hasard des disparités pluviométriques dont on sait à quel point elles peuvent être marquées dans les dynamiques méditerranéennes ? Quand on regarde la base pluvio sur IC, la station fait sacrément tâche (mais pas autant que la station du réseau Météo à l'Ecole de St Raphael, qu'on a du délocaliser sans prévenir sur Ouessant ou en Ecosse. Pour le sud-ouest, il y a eu pas mal de valeurs qui ont été diffusées par la presse. On notera la pointe à 531,5 mm sur le mois à Cambo (64)...
  10. Bonjour, Petit vent d'est pas trop frais ce matin, sous un ciel encombré de nuages d'altitudes mais bien lumineux. On voit néanmoins que cela se charge vers l'ouest, en annonce la perturbation attendue un peu plus tard. Apportera t-elle d'ici demain matin les 10.9 mm manquants pour la barre des 500 ?
  11. Boubou, ce n'est pas une question de science infuse, simplement l'ignorance ne doit jamais être un prétexte pour remettre en cause les choses qu'on ne comprend pas du fait de leur complexité. Ce n'est pas péjoratif, on vit dans un monde tellement complexe que personne, pas même les plus grands esprits de notre ère, ne sont en mesure d'en comprendre ne serait-ce qu'une petite partie - et je ne parle là que des lois physiques et matérielles, même pas des lois humaines. Je ne connais aucun ingénieur capable en même temps de comprendre et de monter à partir de rien le réacteur d'un airbus, de présenter les dernières avancées sur la théorie des ordinateurs quantiques, tout en décrivant les modifications au cycle de l'humus des forêts tropicales dans un monde qui se réchauffe. Et de manière générale, sur ces trois exemples pris au hasard, je ne connais personne dans mon entourage qui serait capable de parler avec raison d'un seul de ces trois domaines. Est-ce que cela veut dire que dès lors qu'ils sont trop complexes, mon entourage est légitime à m'en parler - et m'en dire n'importe quoi, notamment au détour d'un apéro ?
  12. C'est un peu curieux comme raisonnement, comme si le côté réfutable d'un fait était dépendant de sa complexité. Ainsi on ne pourrait pas remettre en cause que la Terre est ronde ou que 2+3=5 parce que c'est quand même simple, mais n'importe qui peut discuter du résultat d'une intégrale complexe, de l'équation de calcul de la révolution orbitale d'une comète, ou des lois de la thermodynamique, parce que c'est pas aussi simple ?
  13. Et on a une étude ou un article qui détaille le rôle d'El Nino dans les conditions de décembre en Europe, ou c'est juste une affirmation gratuite ?
  14. Pluie ce matin quand je suis parti au boulot, pluie ce soir quand je suis rentré du boulot. Un peu de sec mais guère d'éclaircies entre les deux. 486.7 mm .. mais pas sûr qu'on réussira à aller chercher les 13.3 mm qui manquent à la beauté du geste.
  15. Je dirais que cela montre que les températures de surface sont conditionnées par le temps passé .. mais que cela ne nous apprend pas grand chose pour la suite. Exemple d'une année avec une belle poche froide sur l'Atlantique nord à peu près aux mêmes endroits et à la même période : On était alors à la veille de l'hiver le plus doux qu'ait connu la France.
×
×
  • Create New...