Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

TreizeVents

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    11 660
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    36

À propos de TreizeVents

  • Rang
    Perturbation tempérée

Personal Information

  • Lieu
    Dax (40)

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Quel climat je ne supporterait pas : Atacama. 350 à 360 jours de ciel bleu, ça doit être d'une monotonie...
  2. Vu la tête du contenu de chaleur, une Nina est à peu près autant concevable que de trouver une licorne dans le métro... Les coups de butoirs des vents d'ouest du début d'année se sont bien manifestés, et ont initié comme envisagé des ondes kelvin importantes qui dopent à nouveau le contenu de chaleur océanique. La poudrière est prête, mais l'atmosphère allumera t-elle la mèche ? Toute l'incertitude est la, et on n'aura vraisemblablement pas la réponse avant deux ou trois mois, le temps de passer le printemps qui est une période où les prévisions de l'ENSO sont particulièrement peu fiables. Il n'y a pas grand chose à dire de plus pour le moment, l'atmosphère envoyant pour le moment des signes contradictoires (cf plus haut).
  3. Une tempête solaire relativement active est attendue demain : https://www.swpc.noaa.gov/news/g2-moderate-watch-effect-23-march-2019-utc-day A voir selon l'heure d'arrivée de la CME, peut-être quelques lueurs visibles sur le nord de la France, voir jusqu'aux Pyrénées ? L'Idaho et New York, c'est grosso modo la latitude de la péninsule ibérique et de l'Italie.
  4. Effectivement Meteor, on est clairement dans une phase d'accumulation de chaleur dans le Pacifique équatorial qui pourrait potentiellement alimenter un puissant épisode d'El Nino. Encore faudra-t-il cependant que le couplage atmosphérique suive, et pour ça la prévisibilité est particulièrement médiocre au printemps. Il y a eu plusieurs exemples ces dernières années d'épisodes «avortés» car ce couplage atmosphérique n'a pas pris le relai sur des conditions océaniques favorables, et si la situation en 2019 montre certains signes favorables, un El-Nino n'est néanmoins pas acquis. Reste que le bureau australien de météorologie a relevé il y a quelques jours son niveau de suivi de "El-Nino watch" à "El-Nino Alert" et note que le risque de mise en place d'un épisode s'est nettement renforcé, voir ici. Pour ajout, la dernière sortie du CEP :
  5. 1mm dans le passage perturbé, rien de transcendant. 9° de moins qu'hier à la même heure ..
  6. Risque de gel bien présent en effet ces prochains jours avec le retour de conditions dégagées, d'un flux reprenant une composante continental après l'intermede des derniers jours, et la hausse du champ de pression qui va piéger au sol la masse d'air frais qui déferle aujourd'hui sur tout le pays. Le risque identifié dès le départ d'un coup de gel sur un démarrage trop précoce de la végétation après la séquence printanière de février est en train de se matérialiser. Ça va se jouer au degré de trop ou de moins, avec un risque accru en Midi-Pyrénées (ou Occitanie occidentale pour être dans l'air du temps) .. A voir si le fameux "degré de trop" qui fait capoter tant de situations hivernales parviendra cette fois à sauver la mise. Au premier abord, le match principal se fera mercredi.
  7. Le contenu de chaleur océanique dans le Pacifique occidental continue de monter, et s'accompagne de signes persistants de convection. C'est le marqueur d'un potentiel couplage El-Nino en train de se mettre en oeuvre... Pendant ce temps, les vents d'est (alizés) se sont sensiblement renforcés sur le Pacifique oriental, avec un upwelling brutal et un effondrement de la température de surface le long des côtes côté Colombie / Équateur. Situation courante d'un épisode marqué de Nina. Il est sous LSD le Pacifique en ce moment...?
  8. Sympa ces roses des vents au demeurant .. Mais les directions sont inversées ou alors la lecture n'est pas claire. Celui de Romorantin par exemple donne l'impression en lecture traditionnelle que les vents d'est ont été dominants, alors que ce sont les vents d'ouest.
  9. J'étais en intervention extérieure à 15 km au sud ouest de Dax, on s'est fait sortir du terrain sur le coup de 17h20 avec l'arrivée de la ligne : grésil, fortes rafales (je pense un bon 80/90), et plusieurs gros roulements de tonnerre bien caverneux. Ca n'a duré que 15 minutes, mais c'était assez intense, sympa pour un mois de mars. Le soleil revient déjà par l'ouest.
  10. Jolie Tn de 16.4 ° à Biarritz mais qui ne tiendra pas jusqu'à 19 heures. 18° ici avec le vent qui s'est levé, ambiance foehn
  11. Merci Dudule, comme ça en hiver je travaillerais à temps partiel (pas assez de lumière le matin en décembre avant 11h / 11h30 pour le travail extérieur, et interdiction légale de la plupart des travaux extérieurs après 18h donc pas de possibilité de récupérer par un décalage des horaires de travail sur le soir). J'espère juste que mon employeur sera d'accord pour continuer à me verser un salaire complet par contre
  12. Je ne suis franchement pas convaincu que les Tn soient plus représentatives de la masse d'air. On peut taper -2° à Bourg en Bresse par inversion alors qu'il fait +10° à 850 hPa tout comme dans un flux de nord-ouest dynamique avec -10° à 850 hPa. Si on veut avoir des températures représentatives de la masse d'air, ce qu'il faut regarder ce sont les stations d'altitude, et la réponse se trouve rapidement. Après, on sait que le centre-est "maximise" sur le thermomètre quand il est en flux de sud dynamique, ce qui se produit en général quand on a une dépression sur le proche Atlantique avec souvent d'ailleurs l'air plus frais qui a déjà pointé son nez sur la pointe bretonne. Sur la situation de 2019, la dorsale est restée durablement orientée Espagne - Mer du Nord, ce qui fait que le dynamisme se trouvait sur l'ouest pendant que le CE était dans le ventre mou, voire était parfois carrément en flux de N/NE en basses couches. Résultat, aucune Tx >= 19° à Amberieu avec 6 jours de vent nul, contre respectivement 3 et 0 à Nantes.
  13. Au moins 22 morts dans une tornade en Alabama ...
×
×
  • Créer...