Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

TreizeVents

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    11 585
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    36

À propos de TreizeVents

  • Rang
    Perturbation tempérée

Personal Information

  • Lieu
    Dax (40)

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. TreizeVents

    Prévisions dans le Sud-Ouest - Janvier 2019

    Qu'il ne faille pas prendre les valeurs à la décimale, c'est une évidence ; néanmoins cela ne rend pas la tendance indigne d'intérêt pour autant. Quand on divise par deux ou trois les valeurs modélisées, valeurs brutes ou pas, le modèle étant cohérent avec lui même, cela témoigne d'une évolution qui ne va pas dans le bon sens : réduction des RR et/ou remontée de la LPN avec moins de solide à basse / moyenne altitude.
  2. TreizeVents

    Prévisions dans le Sud-Ouest - Janvier 2019

    Arpege un peu extrême en effet par rapport aux autres, mais le fait est quand même que les sorties de ce soir sont dans l'ensemble moins engageantes. C'est pas comme si on n'avait pas l'habitude, mais bon.. Même pour les Pyrénées, particulièrement occidentales, la décrue en terme de cumuls neigeux est nette de runs en runs. Alors c'est de la valeur brute, mais cela illustre quand même tristement l'évolution, les hauteurs de neige modélisées par GFS pour samedi (runs 12z d'avant hier, d'hier, de ce soir) : Sans commentaires.
  3. Le maintien de reprises zonales sur le sud groenland empechant toute invasion durable de HP se confirme sur le dernier GFS. L'indice NAO reste solidement ancré dans le positif. La serrure est toujours sur le Groenland. #Echo Pour préciser : messagemessage humoristique plus que prédictif.. Mais pas que.
  4. TreizeVents

    Prévisions dans le Sud-Ouest - Janvier 2019

    Bast, à partir de l'icône des paramètres, tu peux régler les unités sur Weather.us et basculer en mm plutôt qu'en inches Pour la semaine qui s'annonce, dans les grandes lignes, on devine bien qu'on va rentrer dans la case habituelle "advection douce en basses couches" qui va vraisemblablement tuer tout le potentiel neigeux en plaine. Cela étant, il faudra surveiller les ajustements fins qui pourraient faire la différence, en voici notamment deux illustrés par Arpège : - On a un potentiel de creusement secondaire dans le fond du thalweg, au niveau de la Gironde / Dordogne : Et ce creusement pourrait briser le radoucissement dans les basses couches à sa latitude, en forçant l'entrée douce à se resserrer plus au sud : Le potentiel de voir Lot / Corrèze voire la Dordogne tirer leur épingle avec un front principalement neigeux va beaucoup dépendre de ce creusement, car on passerait directement à l'avant d'un flux de sud pas trop océanisé au flux de nord à l'arrière. Plus cela creusera fort et au sud, plus les possibilités neigeuses seront présentes sur ces départements (avec en corollaire un coup de vent au niveau du pincement au sud de la Garonne). - Quand l'alimentation océanique de N/NO va se couper mercredi, ce sera la (seule ?) fenêtre de tir pour les plaines, via le passage potentiel d'une anomalie secondaire cette fois en flux de N/NE. Le run 00z de ce matin n'était pas trop favorable avec une anomalie vissée sur un axe Deauville - Narbonne : Mais le 06z semblait plus enclin à sortir quelque chose du chapeau avec un certain décalage à l'ouest pouvant faire la différence : Toulouse peut jouer quelque chose entre mercredi et jeudi.
  5. TreizeVents

    Tendance Hiver 2018-19

    Cela tient davantage au point de détail qu'à un indicateur : ce graphique représente juste la température au sol autour du pôle, sur une surface représentant grosso modo un tiers de celle de l'Europe. C'est un peu comme si on calculait l'anomalie de température au sol en France + Allemagne + Péninsule ibérique : tout le monde serait d'accord pour dire que c'est une conséquence de la synoptique générale plus qu'un facteur influençant cette synoptique. On a cette année une poche froide persistante au nord du Groenland (Situation actuelle), alors qu'on avait eu plusieurs invasions douces les années passées sur ce secteur (Exemple). Cela découle en grande partie du caractère verrouillé de la circulation zonale sur le nord Atlantique qui a systématiquement empêché les dorsales d'envoyer de l'air doux au dela de 70° nord depuis le debut de cet hiver.
  6. TreizeVents

    Topic de l'humour

    La scène que j'ai eu l'impression de visionner en regardant aujourd'hui les modèles sur Météociel après deux jours d'absence ...
  7. TreizeVents

    Prévisions stratosphériques à moyen & long terme

    Il semblerait que les effets du réchauffement stratosphérique soient enfin sur le point de forcer la serrure de la troposphère à moyen terme, du moins d'après GFS : Étonnant, parce que même à des échéances déraisonnables, je ne trouve pas le vortex troposphérique particulièrement malmené sur les sorties brutes. A voir comment tout cela va évoluer sur les prochaines sorties.
  8. C'est difficile d'interpréter Ukmo, mais je serais plutôt d'avis comme Run qu'il n'aurait potentiellement pas été bon s'il avait été plus loin. Au delà d'un seul problème de retard de cyclogénèse, il y a aussi un jeu de timing entre le redressement du flux sur les côtes américaines qui doit venir pile poil s'incruster dans une rupture de jet. Sur le GFS (droite), l'horloge est parfaitement réglée ; ce n'est pas le cas sur Ukmo où la remontée océanique, plus faible, vient taper dans un mur qu'elle n'aurait probablement pas la force de percer si le run allait plus loin : Sur le CEP de ce matin la cyclogénèse était aussi en retard (à peu près même timing qu'Ukmo), mais elle est plus massive et déboule aussi pile au moment où on a un certain affaiblissement du jet zonal entre le Labrador et le sud Groenland. Après on sait qu'Ukmo n'est pas toujours fin sur la modélisation des cyclogénèses et que c'est souvent son péché mignon .. mais il a suffisamment de coups de génie à son actif pour qu'on ne soit jamais tranquilles tant qu'il ne rallie pas. EDIT : Synchro et partage de vision Jérôme
  9. Ce n'est certainement pas à prendre au pied de la lettre, mais cela donne quand même une indication solide. Le retour d'est temporaire est quand même une option nette ce soir : Et on sait par expérience que ce type de configuration en janvier apporte en général des Tx de l'ordre de 0 à 5° d'est en ouest hors Med' , ce que confirme ici la modélisation T2M qui est cohérente avec la synoptique. Bien évidemment, cela ne sert à rien de regarder les T2M si la synoptique n'est pas calée, mais ce n'est ici pas le cas (encore que..). Ce que je voulais surtout materialiser, c'est le fait que dans l'absolu les températures de lundi seront potentiellement les plus froides de la semaine (à voir selon évolution future mais cela s'engage mal), ce qui du coup illustre un peu notre plancher. Même avec le GFS parallèle, qui décroche une masse d'air glaciale à 5000 mètres mais pas près du plancher des vaches.
  10. Pas impossible, au train où vont les choses, que le jour le plus froid de la semaine soit lundi, avec un retour d'est temporaire bien frais mais plus sec. Ce coup de frais temporaire mais potentiellement marqué est desormais vu de manière quasi unanime sur les modèles.
  11. TreizeVents

    Climatologie de l'année 2018

    Graphique intéressant, avec une remarque : - jusqu'en 1971, hors trous ou données très anciennes, Cazaux a été systématiquement plus douce que Merignac, - depuis 1987, c'est l'inverse, Cazaux n'a plus été une seule fois plus douce que Merignac en moyenne annuelle. Tu saurais expliquer cette bascule ?
  12. Le risque d'une influence un peu plus douce en basse couche est effectivement très présent, et il faudra probablement faire avec cette incertitude pendant plusieurs jours. On pourra rajouter que la modélisation de l'ensembliste CEP postée ci-dessus doit d'une certaine manière prendre en compte ce critère : malgré les plages couleurs marquées on ne serait en moyenne nationale qu'à -2,5 / -3° sur 5 jours, ce qui est tout à fait banal (je me demande si on n'a pas fait mieux dans les inversions de fin décembre / début janvier). Pas excessivement hivernal donc, même si c'est bien entendu mieux que rien. Fin février 2018, pour se comparer, on a du faire dans les 7 à 8° de déficit sur 5 jours.
  13. TreizeVents

    Tendance Hiver 2018-19

    Assez impressionnant comme la tendance des ensemblistes colle à la prévision hebdomadaire sortie il y a 6 jours !
  14. Outre les problématiques purement européennes tels que le potentiel de voir un temporaire pseudo-blocage en mer du nord à l'échéance du week-end prochain (CEP de ce matin), on joue beaucoup sur les dynamiques qui pourraient se mettre en oeuvre en Amérique du nord et qui impacteront ou pas la reprise de branche(s) de jet sur l'Atlantique depuis Terre Neuve. En illustration, à l'échéance H+168, GFS modélise un puissant conflit thermique sur la côte est des USA, entre un décrochage arctique dans les terres et une remontée de masse d'air douce et humide depuis le Golfe du Mexique sur les côtes : CEP à la même heure, le décrochage arctique se fait sur Québec et s'apprête à filer sur le nord Atlantique, la région des grands lacs est en flux de SE : Du côté de New-York, on a 994 hPa sur GFS et 1030 hPa sur le CEP. Chez GFS, c'est ce creusement dépressionnaire, avec la salve d'air doux qu'il tire depuis la Floride, qui conduit à l'élévation de la dorsale Atlantique (00z, 06z) alors que chez le CEP, le déferlement froid québécois réalimente la pompe dépressionnaire et coupe toute possibilité de voir s'ériger une dorsale. Le dénouement du grand jeu de l'Atlantique a de grandes chances de se faire dans les prochaines heures entre les Rocheuses et les Appalaches.
  15. TreizeVents

    Tendance Hiver 2018-19

    De manière encore plus rapide, les anomalies depuis le début du mois avec les réanalyses à partir de GFS. Même si ce n'est pas aussi précis que les vrais relevés au sol, c'est quand même une bonne approximation. Rouen est à +1,6°, Nancy +1,2° et Lille +2,1°, ce qui confirme la réalité de la plage douce à très douce sur le quart nord / nord-est. Beau déficit à l'inverse dans le sud-ouest avec -2,1° à Bordeaux et -2,6° à Toulouse. Sud-est à l'équilibre avec des écarts selon les stations, Nîmes comme Nice à +0,1° ; St Auban à +0.8°. Au national la réanalyse donne -1,0° d'anomalie, souvent cela colle à quelques dixièmes près aux valeurs du panel de MF. Les prévisions de GFS tendant à résorber le déficit national à -0,1° d'ici la fin de semaine prochaine, si la troisième décade s'avère sans saveur, on finira le mois avec un bilan neutre.
×