Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Cotissois 31

Membres
  • Content Count

    11733
  • Joined

  • Last visited

About Cotissois 31

  • Rank
    Perturbation tempérée
  • Birthday 11/17/1985

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. En bleu, les nuages d'été ont (légèrement) augmenté depuis 20 ans. En bleu, excédent de pluie en été. En plein sur les Vosges. Tout est cohérent avec le pic de flux d'ouest sur la décennie 2005-2015. La sécheresse sur cette décennie était en Russie européenne, dont la super-canicule de 2010.
  2. Bernardt60 : Le réchauffement climatique est une affaire mondiale sérieuse mais il y a des régions plus privilégiées que d'autres. Il n'y a aucun signal dans le passé, le présent ou le futur qui annonce moins de pluie dans le nord de la France. Tous les signaux actuels sont en fait à plus de pluie (si !) En pays méditerranéen, c'est autre chose. Qu'il y ait des sécheresses saisonnières ou des modèles agricoles incapables de tolérer le moindre déficit de pluie sans devoir irriguer, c'est autre chose.
  3. Sur le nord de la France, la majorité des étés depuis 2005 est probablement en anomalie de forte nébulosité. Non seulement il suffit de compter le nombre de dépêches médiatiques d'été pourri mais en plus on a des statistiques d'un pic de flux d'ouest estival autour de 2010. Les étés entre 1980 et 2005 étaient probablement bien ensoleillés à répétition. PS: j'espère que des climatologues prendront mon relais, car il y a vraiment énormément de pédagogie à faire sur la partie climatique, je ne suis même pas climatologue.
  4. Depuis que je m'intéresse à la SummerNAO, je pense qu'on sous-estime la variabilité du climat. Cet indice dans sa phase négative suppose que de 1900 à 1930 et de 1950 à 1965 , les étés avaient beaucoup de vent océanique sur la moitié nord. Or depuis 2005, on est repassé dans une phase négative. Les étés peu océaniques entre 1965 et 2005 ne sont pas la norme. https://ai2-s2-public.s3.amazonaws.com/figures/2017-08-08/97533c706a103b0c917628c38f15cd9138a934ad/6-Figure3-1.png
  5. Je pense que la cause majeure de cette sécheresse vient de l'été chaud de 2018 et du manque de pluie depuis. C'est une cause épisodique. Le signal climatique est d'avoir de plus en plus de pluie au nord du Massif Central, surtout en hiver. On a pris 1°C de réchauffement estival depuis les années 1970.
  6. Je ne sais pas ce qui se passe sur la végétation dans les Vosges parce qu'il n'y a aucun signal de manque de pluie récurrent. "En Lorraine, les précipitations annuelles présentent une augmentation des cumuls depuis 1959. Elles sont caractérisées par une grande variabilité d’une année sur l’autre. "
  7. Evolution des températures minimales d'hiver à Perpignan, qualité expert Depuis 1970, la période la plus froide a été autour de 2010. Cela se voit avec la courbe marron. En règle générale en France, le changement climatique s'est ressenti au passage dans les années 1990 comme un palier brutal. Depuis 2000, les moyennes augmentent peu. De mon point de vue totalement neutre attaché à la modélisation, il est tout à fait possible que les moyennes augmentent peu jusque 2030. La hausse continue du signal global n'empêche pas que la France peut réalistement avoir un comportement en palier/pause/palier... Il reste la question des records. Le problème c'est que les records sont de la qualité OMM. Je ne sais pas comment analyser des records de qualité OMM dans une analyse de changement climatique. Ils augmentent mais à quelle vitesse réelle ?
  8. C'est un vocabulaire relatif à la climatologie. C'est mon vocabulaire, pour être explicite. La qualité OMM, c'est le fait d'avoir une station normalisée au possible et de calculer des normes à partir des données. C'est souvent une très haute qualité instrumentale, mais pour le climatologue qui suit l'évolution des normes, c'est "low cost", c'est un "first guess", ce n'est pas un niveau d'expertise. La qualité expert, c'est de post-traiter les données OMM pour tuer les biais de capteur/site et suivre la vraie évolution des normes, dit autrement, le changement climatique. On parle parfois de données homogénéisées, mais il faut être clair, c'est une qualité expert, à la hauteur du E dans GIEC. 99% des communiqués sur données station sont de qualité OMM. Les normes OMM, les évolutions de normes OMM, les historiques de données journalières, les records, etc. Ceci explique pourquoi sans être expert, tout le monde peut le faire en étant passionné météo. ClimatHD et Berkeley Earth sont de qualité expert. Deux labels spécialisés dans le changement climatique.
  9. https://twitter.com/weather_king/status/1150378476190490624 C'est assez fou de voir un tel signal persistant d'indice NAO- sur la durée et de ne pas voir la dépression britannique se réveiller. Statistiquement, ça va bien finir par arriver. Sauf si ça bascule en NAO+...
  10. Je ne sais pas la fiabilité de vos calculs, mais dans le doute c'est un énorme travail très remarquable. La règle "plus on est dans l'exceptionnel, plus ça risque de se terminer" n'est pas qu'une vue de l'esprit. C'est une règle bien plus constructive que de dire "plus on est dans l'exceptionnel, plus ça peut être encore plus catastrophique".
  11. Les messages ont des dizaines de remarques/question et pas une. Le site climatHD répond à plein de questions. Les données de climatologie qualité OMM tout le monde les a, mais c'est impossible de trouver le vrai réchauffement climatique sur ces données brutes. On aura toujours des dizaines de pourcent d'effet de site/capteur au moment de calculer les tendances. Tx à Perpignan au printemps, qualité expert. Depuis 1998, il n'y a pas de tendance. Le palier a été franchi avant 1998.
  12. Avez-vous potassé tout ce qui est sur le site climatHD ?
  13. Réchauffement des étés en France, niveau expert (qui ne se résume pas à regarder des données station). Réchauffement des étés dans le Languedoc-Roussillon, niveau expert
  14. Météo-France a déjà fait tout le travail d'analyse du réchauffement climatique région par région française. http://www.meteofrance.fr/climat-passe-et-futur/climathd
  15. Pour le météorologue. Le climatologue et le gestionnaire du territoire auront un autre avis évidemment. On précise bien que 4°C / 100 ans, c'est l'augmentation potentielle du niveau de canicule, soit des événements épisodiques, surtout pas l'augmentation du climat moyen. L'augmentation actuelle du climat moyen en France était analysée par les experts à un rythme proche du climat global et on est plus proche de 2°C / 100 ans.
×
×
  • Create New...