Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

holon

Membres
  • Content Count

    237
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by holon

  1. En parlant de sujets chauds, voici une manière simple d'attraper des septiques du réchauffement.
  2. holon

    1998-2007

    Merci meteor pour ce blog /emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20"> qui, pour ce que j'en ai vu, propose des traitements statistiques permettant de déceler un signal par delà le bruit de fond climato et... négateur. Je vais le conseiller aux étudiants en mal d'inspiration en tipe.
  3. Qui est ce "on" ? Même le rapport du club de Rome ne disait pas ça. Un peu de rigueur. Le grand timonier de l'esprit, minitax, te l'expliquera mieux que moi. En revanche le principal point faible des rapports du GIEC n'est pas l'incertitude sur la sensibilité climatique mais des scénarios ne tenant pas compte d'une stagnation de l'offre en fossile. Cette stagnation peut même n'être qu'une pause qui prendra fin une fois généralisée la synthèse du pétrole à partir de gaz ou de charbon. Le problème est donc reporté mais les projections de températures à 2100 devraient être affinées. Tant mieux car cela correspond à un ralentissement du rechauffement (malheureusement perceptible dans qq décennies) et car cela devrait aussi diminuer la fourchette de T attendues (par élimination de certains scénarios), or cette incertitude nourrit les conversations de certaines (je dis bien certaines) personnes aux arrières-pensées peu recommandables.
  4. La vitesse de variation de la capacité d'absorbtion du CO2 atmosphérique est étonnante. http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,...l?xtor=RSS-3208
  5. Le GIEC et Al Gore ont obtenu le pri Nobel de la Paix. C'est un signal fort. http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20071012/tts...-ca02f96_1.html David3 avait eu le nez creux ! /emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">
  6. Merci pour l'info Meteor, la presse de vulgarisation parle plutôt des effets sensibles du RC en 2009.
  7. http://www.naturavox.fr/article.php3?id_article=1306 http://www.nature.com/news/2007/070702/full/448008a.html
  8. Merci pour les conseils, je mets ça en pratique dès demain.Le rafraîchissement de l'intérieur des maisons est un défi pour les décennies à venir. Cela peut faire sourire, mais on peut crever de chaleur... au sens propre.
  9. En ce moment 27,6°C. On n'aère pas le soir à cause des moustiques, mais va falloir trouver une solution...
  10. Car il ne servirait qu'aux ânes bâtés.
  11. Comme on dit, le "charmeur" vit aux dépens de celui (avec ses aptitudes intellectuelles) qui l'écoute. Je m'intéresse à la climatologie depuis qq années et Meteor et qq autres m'ont beaucoup plus appris dans cette discipline (un grand merci au passage) que Muller avec son prosélytisme qui n'a d'égale que son "style" verbeux et son sens critique à sens unique (même s'il s'améliore).
  12. D'accord mais il y a pire que le nucléaire : le charbon dont la propreté récente ne me convainc pas (en tout cas pas en pratique à l'échelle mondiale), mieux vaut refermer cette boîte de Pandore.
  13. Tu oublies la glace dont la fonte ne s'exprime pas par une variation de température. J'ai bien tenu compte de ce que tu dis dans mes précédents posts.Ceci dit, avec le bilan révisé de Hansen 2003 qui est de 0,75 W/m^2, la part de l'océan passe à 80 %(=0,6/0,75). Je ne sais pas s'il existe un indicateur numérique qui mesure l'inertie du système à cause de l'océan à partir de cette proportion.
  14. Point 1 : en suivant Hansen et Levitus 0,6/0,85=70%. Tout se passe comme si le déséquilibre radiatif se répartissait au prorata de l'espace occupé par l'océan à la surface de la Terre. Cette observation doit sans doute être confirmée par d'autres calculs-mesures. Et même si cette "règle" est clairement établie, quid de son évolution dans le temps.Point 2 : la ventilation de ton précédent post entre les deux points montre bien ton état d'esprit et où se trouvent tes vaies compétences.
  15. La ventilation du bilan radiatif serait donc de 70% pour les océans et 30% glace+atmo.J'ai l'impression que se faire remonter les bretelles par Meteor rend plus constructif.
  16. Pas de quoi, je me mets toujours au niveau de mon auditoire.
  17. Je trouve cette phrase délicieusement prudente et candide (j'y vais, j'y vais pas), j'adore ! Ah les codes de communication méridionaux... Ils rivalisent en complexité avec ceux des modèles climato En numérique ça donne : ajustements environnementaux=epsilon. C'est vrai que d'une demi-glaciation, nos économies s'en accomoderaient bien. :!: /emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">D'aucun répondront que c'est pas dans le même sens. Ah si c'est pas dans le même sens alors ça change tout mon bon monsieur.
  18. Leroux=MiniTAX1) À la folie ? 2) Presque sûrement ? 3) Virtually certain ? 4) Extremely likely ? 5) Very likely ? 6) Likely ? 7) More likely than not ? 8) Unlikely ? 9) Very unlikely ? 10) Extremely unlikely ? 11) Négligeable ? 12) Pas du tout ? Faites vos jeux, rien ne va plus ! /emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">
  19. C'est toi le chimiste. /emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">Apparemment toutes les combustions sont impliquées : fossile, bois. Et à part quelques incendies, les feux de bois ne sont pas vraiment naturels, en tous cas pas avec la teneur actuelle d'oxygène moléculaire. Quant aux fossiles... Je me suis toujours demandé si l'odeur acre qui suit les voitures diesel dernière génération était du monoxyde d'azote.
  20. Non, j'ai également dit que tous les étés c'était pareil, airmaraix en sait quelque chose (la récurrence, c'est pas statistique ?).Cet ozone anthropique est celui qui nous intéresse le plus pour la pollution locale car les gens vivent de plus en plus en zone urbaine. En revanche pour le climat, l'ozone troposphérique non anthropique (COV, issu de la strato ?) est bien sûr à prendre en compte. Quoique, ce qui d'apparence n'est pas anthropique peut l'être en partie à cause de la réponse du système aux changements que nous lui infligeons.
  21. La conclusion de cet article est tellement "juste" que le record de 417 micro g /m^3 d'ozone a eu lieu l'été 2003 dans l'environnement proche de l'étang de Berre, endroit de la France très industrialisé qui est chroniquement pollué par l'ozone l'été, à des niveaux très élévés.Protocole de choix Sites ruraux/Sites urbains dans l'article ? La partie statistique manque de sérieux (où est l'étude dynamique ?), donc la conclusion est fantaisiste. La partie étude chimique est sérieuse mais classique. Conclusion : ne pas se laisser impressionner par quelques formules chimiques.
  22. Où est la contradiction ? C'est une pollution régionale (entre locale et globale) qui est créée par certains polluants de villes ou de zones industrielles et qui peut voyager avec le vent. La synthèse et le déplacement de l'ozone sont deux choses différentes. Il me semble que le GIEC comptabilise aussi l'ozone troposphérique dans les forçages "indépendants" (radiative forcing components).
  23. C'est pour cela qu'il serait bon que certains bouffons refroidis connaissent un crépuscule précoce. Que penserait le grand boutefeu de ceux qui estiment écrire de si bons post ? Malheureusement, ce charisme est un passage obligé en démocratie.Plaire tout en disant qu'il faut se serrer la ceinture, il faut avoir présenté pendant de nombreuses années une émission appréciée à la télé pour y arriver. /emoticons/sad@2x.png 2x" width="20" height="20"> Chapeau bas Nicolas. De là à faire infléchir les comportements c'est une autre histoire. Gore et Hulot sont des écolos conteurs de science (avec qq libertés pour le premier), le public ne retient que l'aspect conte (qui fait peur dans ce cas-là) et a du mal à croire qu'il s'agit du vrai monde dont on parle.
  24. "La protection de l’ozone a été très efficace contre l’effet de serre" http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/...ontre_leff.html C'est ce qui s'appelle faire d'une pierre deux coups.
  25. Forçage de surface qui, je suppose, sera très influencé par l'évolution de la nébulosité (toujours elle). En retour, je suppose que le forçage de surface est déterminant (pas seulement la température ?) pour l'évaporation et in fine la nébulosité...
×
×
  • Create New...