Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

tao

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    4047
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

Everything posted by tao

  1. Tout d'abord, je prends le temps de lire, ensuite ce n'est pas une opinion mais une remarque sur le sorties journalières de CFS, il est possible que je me trompe et l'avenir me le dira et enfin c'est sur que je ne progresserai pas avec des remarques aussi peu constructives.
  2. En consultant quotidiennement les sorties de CFS,mais si je sais que la variabilité est grande, il me semble qu'il modélise de plus en plus pour l'hiver un positionnement des hp sur le sud ouest européen ( péninsule ibérique et France ). Ceci reste majoritairement caractéristique d'un flux méridien mais limite la probabilité de moyennes froides pour les températures sans changer la tendance sèche. Il m'apparaît que les remontées chaudes qui ont concerné le Groenland et l'Islande l'an dernier seraient, selon les modélisation actuelles de CFS, plus orientales...à suivre.
  3. Attention ce n'est pas eludis mais edulis, et edulis et cèpe de Bordeaux c'est le même, j'ai lu aussi estivalus, c'est aestivalis...
  4. Ah bon Octobre est déjà sec????? Où Quand comment? On est le 5 Otobre aujourd'hui non?Après meteo france compte tenu de la faible fiabilité des tendances saisonnières ne publie ue les trois mois à venir, c'est un choix, ce n'est pas une question de se mouiller ou pas. Par contre il serait plus intéressant se remarquer que l'IRI présente une probabilité de températures nférieures aux moyennes chose particulièrement rare pour eux.
  5. 29 mm sur le Nord Ouest Creusois, pas mal compte tenu des prévisions qui était plutôt autour de 20mm, bruine dense en cours à l'heure actuelle et sans doute un peu plus pour la nuit.
  6. Tout à fait d'accord, j'avais fait un post à ce sujet, là c'était plutôt une réflexion d'ensemble. Si ceci se vérifiait il y aurait quand même une inquiétude légitime pour tout l'Ouest du Pays en déficit depuis longtemps maintenant ( automne 2008 ).
  7. 20 cèpes creusois hier ni très jeunes ni trop vieux, très beaux quoi. Compte tenu des coins prospectés ça reste bien faible, mais c'est mieux que rien. Il se pourrait que de petites pousses continuent mais rien de comparable avec une belle sortie de septembre type 2005 ou 2006.
  8. Au regard des modèles dont nous disposons, il se pourrait bien que l'hiver soit justement remarquable par le déficit de précipitations, surtout pour décembre et janvier.
  9. Disons plutôt la Corrèze et le Cantal, la Creuse serait plus au Nord des RR max.
  10. Tout à fait d'accord des blocages du 1 décembre au 1 mars des fleuves qui gèlent, tous les week-end en luge avec les gosses et EDF qui revoit ses conditions d'acheminement de l'énergie.
  11. J'ai trouvé ce Topic par hasard, je suis guide de pêche depuis 1995, n'enseigne plus depuis quelques années parceque papa, mais la passion est intacte: mouche, toc, carnassier, vairons, écrevisses...
  12. A mon avis ce qui se prépare c'est être situé entre le marteau et l'enclume. Un coup ça tape, un coup ça ne tape pas et ceci en fonction de positionnements géographiques à préciser. Il me semble que nous ne basculeront pas dans une situation où l'AA par une dorsale viendrait rejoindre L'AR bien campé sur ses positions. Donc pour l'humidité tout reste possible pour la fin de semaine prochaine, par contre le flux de sud, sud ouest semble se confirmer et éliminer toute option froide. Bien sûr j'attends la sortie de CEP qui me semble plus cohérent depuis de nombreuses semaines, c'est lui qui avait modélisé la possibilité d'une dégradation pour ce week-end dès jeudi dernier...
  13. Température plus douce ce matin qu'hier avec 8.1 de mini et 2.4mm au compteur ( pluies hier soir essentiellement ).
  14. Merci pour cette photo de 1985, ça me permet de réellement visualiser ce qui se passe, ça fait froid dans le dos...
  15. Suite à la lecture des posts de ces derniers jours, j'ai relu l'intégralité du topic sur les impacts nino/nina sur les hivers français. La corrélation qui peut être faîte entre ces épisodes et les hivers en Europe occidentale m'apparaît comme moins importante que celle qui se dégage des posts précédents. Par ailleurs, beaucoup d'avis sur ce topic font état d'opinions inverses bien que soit peu abordé le critère de l'intensité du phénomène cf statistiques de Treizevents en préambule du Topic. J'ai aussi remarqué que le phénomène sert bien plus d'argument pour expliquer une situation passée que d'un outil de prévision. En conclusion, et compte tenu du nombre de facteurs qui interagissent dans un système complexe, il me paraît intéressant de ne pas oublier de re-situer la nina dans un ensemble de variables au sein duquel elle a son importance mais ne deviendrait pas comme ça, en 2010, la cause principale des caractéristiques hivernales de l'hemisphère nord. Enfin, j'insiste sur le fait que dans le topic cité tout et son contraire avait été écrit, relisez c'est instructif...
  16. Hier une dizaine de cèpes pas très jeunes, peu d'autres espèces mais beaucoup de bipèdes. Pour être positif ça sentait l'humus sensation perdue depuis de trop longues semaines.
  17. Les prévisions à moyen terme ne sont pas loin de me remplir joie ce soir. Je m'explique: les automnes 2007, 2008, 2009 ont été secs et doux. Ils ont été une vraie catastrophe pour la reproduction des truites. Les rivières étaient très basses, ce qui a eu pour conséquence une limitation de possibilité de migration des géniteurs vers les zones favorables qui par ailleurs sont restées encombrées de nombreux sédiments pénalisant l'accès au substrat idéal. Par ailleurs les températures élevées des eaux impactent directement la viabilité des œufs et la qualité des pontes. Alors dans mon coin du Limousin, je croise les doigts pour qu'un bon zonal permette une remonté du niveau des ruisseaux et rivières, avant un petit coup de froid avant que mes chères truites puissent se reproduirent dans de bonnes conditions. Pour ceux qui sont intéressés, le ménage des frayères devrait commencer en Octobre pour une ponte en Novembre Décembre en fonction de la température des eaux.
  18. Je suis d'accord, mais comme ça m'a étonné j'en ai parlé.
  19. Selon GFS une goutte froide se détacherait de la zone de bp à 90h, elle viendrait se positionner sur le nord ouest de la France. Cette configuration aurait pour conséquence de précipiter dans le temps la dégradation confirmer par de plus en plus de modèles.
  20. Hier soir j'ai pu observer le regroupement d'une trentaine d'hirondelles de rivage, chose peu fréquente en Creuse. Elles étaient vraisemblablement en migration et doivent être loin ce matin.
  21. Joli petit épisode pluvieux avec un intensité maximale vers 2h du matin puis 8h, 27mm au total à Naillat et plus de 40mm à Gueret.
  22. Ceci dit, il ya eu des cèpes en Creuse l'an dernier après deux belles gelées en Octobre, -5°C pour la plus forte, ce qu'il faut mesurer c'est la température de la terre qui ne doit pas descendre en dessous de 9°C. A proscrire aussi le vent d'est nord est beaucoup trop séchant. De mon côté j'espère encore avec les 30 à 40 mn tombés.
  23. Même si j'ai fait une boulette avec un zonal imaginaire, il me semble que CEP modélise un temps bien moins stable que GFS, qu'en pensez-vous?
  24. Je crois que j'avais trop focalisé sur la goutte froide en oubliant effectivement la position des hp scandinaves, merci d'avoir rectifié c'est comme ça qu'on avance...
  25. Tout à fait d'accord la dégradation se déroulerait en deux temps: des orages préfrontaux pourraient se développer en fin d'après-midi début de nuit des Pyrénées au MC, touchant d'abord pour notre région la Haute Corrèze et le Cantal, il seraient relayés en matinée de Vendredi par un onde pluvieuse plus classique venant du Nord-Ouest. A noter que d'après le WRF 6Z la dégradation orageuse prend de l'ampleur et reste plus longtemps sur la région entraînant la possibilité de cumuls intéressants, d'une activité électrique et éolienne non négligeable.
×
×
  • Create New...