Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Search the Community

Showing results for tags 'cévennes'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Prévisions
    • Prévisions à court et moyen terme
    • Evolution à plus long terme
    • Tendances saisonnières
  • Observations
    • Le temps en France
    • Le temps en Europe et dans le reste du monde
  • Climatologie
    • Paléoclimatologie
    • Climatologie
    • Evolution du climat
    • Phénomènes météorologiques violents
  • Les autres aspects de la météo
    • Météo, environnement et société
    • Instrumentation
    • Photos, vidéos et matériel de prise de vue
    • Questions - réponses sur la météo
  • On y parle de météo
    • Sites web
    • Expositions, conférences, évènements
    • Presse, livres, médias et cinéma
  • Discussions autour d'Infoclimat
    • Vie du site Infoclimat
    • Rencontres météo
    • Convivialités

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Gender


Location


Site web


Bio


ICQ


AIM


Yahoo


Skype


Google

Found 2 results

  1. Ces derniers jours, les Cévennes ont été touchées par un épisode cévenol modéré (cumuls d'environ 200 à 250 mm sur le relief, ponctuellement plus). Les intensités de précipitations n'ayant jamais été fortes (pas de cumul horaire > 20 mm) il n'y a pas eu de crue catastrophique, mais étant donné la saturation des sols en cette fin d'automne (et la présence d'une petite couche de neige en altitude) les réactions hydrologiques ont tout de même été au rendez-vous avec des crues d'importance moyenne. Je vous propose quelques photos de ces crues, dans la haute vallée de l'Hérault au pied du Mont Aigoual. Première série à Valleraugue (30) où le pic de crue a atteint 2.41 mètres juste avant le lever du jour. Les photos sont réalisées juste après (le temps de laisser le jour se lever pour avoir suffisamment de lumière) avec une cote d'environ 2.25 m). 7h50 : vue sur le quai, qui reste encore assez largement à l'abri d'un débordement. Lors de la crue cataclysmique de septembre 1900, le cours d'eau était monté quasiment jusqu'au premier étage des maisons... 8h13 : l'Hérault occupe tout son lit moyen à la sortie du village. 8h25 : le cours d'eau dans la traversée de Valleraugue. 8h30 : le débit est important, la pente et forte : on entend les gros galets et blocs s'entrechoquer dans le lit du fleuve. 8h55 : dans la vallée entre Valleraugue et Pont d'Hérault. Le cours d'eau, grossi par ses affluents et par de multiples ruissellements, commence à avoir une largeur respectable. Place désormais à quelques images dans le secteur de Laroque (34) où la cote maximale a atteint 6.78 mètres. 11h04 : les habitants scrutent le fleuve, dans ce secteur sensible où il peut couper la route et rentrer dans les rez-de-chaussées. Le niveau est stabilisé, l'inquiétude s'estompe d'autant que la pluie a cessé et que le soleil commence à percer. 11h12 : dans les gorges le spectacle est impressionnant. 11h24 : toujours dans les gorges incisant le massif du Thaurac en arrivant à Saint-Bauzille-de-Putois. Les vagues sont impressionnantes même si la crue n'a rien d'extra-ordinaire. Deux vidéos de ces crues. La première dans les gorges de l'Hérault : Et la seconde au niveau de Sumène (Rieutord submergeant un passage à gué) : Voilà pour ce petit tour d'horizon, au final pas de gros dégâts dans le secteur et des pluies bienvenues après un printemps et un été marqués par une forte sécheresse.
  2. Salut, Avec un peu de retard voici les images et le récit des orages très électriques qui ont concerné les Cévennes et le bassin alésien dans la nuit du 21 au 22 juillet 2016. En début de nuit, de forts orages concernent le Nord-Est de la Lozère ainsi que l'Ardèche. Constatant un début de propagation vers le Sud sur les radars de précipitations, je décide d'aller sur le piémont cévenol dans l'espoir de quelques captures lointaines. Une fois arrivé dans le secteur de Lédignan, au Sud d'Alès, dans le Gard, je m'aperçois que la foudre est visible. C'est un peu lointain mais je décide de me poser pour faire des photos plutôt que d'essayer de m'approcher davantage sans garantie que les cellules continuent d'être actives (au final j'aurai tord car les orages auront duré plusieurs heures durant !). Dès la sortie de la voiture et le matériel installé, le spectacle est au rendez-vous, avec de puissants impacts de foudre sur les premiers contreforts du relief cévenol. 23h09 : puissant impact sur un sommet boisé : 23h11 : l'orage commence à se décaler vers la ville d'Alès, foudroiement multiple et simultané des crêtes dominant l'agglomération. 23h19 : l'agglomération est à présent concernée par de nombreux impacts de foudre. 23h41 : la foudre continue de s'abattre sans relâche sur la ville d'Alès et les alentours. 23h55 : toujours de nombreux impacts ramifiés. Cette cellule commence à s'éloigner. Les étoiles commencent à apparaitre au zénith, tandis que les orages sévissent toujours quelques kilomètres plus au Nord. Je vois le sommet du cumulonimbus et je commence à envisager l'apparition d'éclairs extranuageux vu le dynamisme de l'orage. 23h58 : et voilà ! Un premier coup de foudre extranuageux ramifié jaillit du sommet du nuage pour frapper devant moi ! 00h04 : autre coup de foudre extranuageux tombant à l'écart du cumulonimbus. On distingue le ciel clair et les étoiles en haut à droite de l'image. 00h24 : une autre cellule orageuse s'est formée sur le Nord du bassin alésien : ça n'arrête pas ! Les impacts sont puissants, multiples et très esthétiques. 00h54 : immense éclair internuageux zébrant la nuit cévenole. Un des rares de cette soirée où la quasi totalité des décharges frappaient le sol. 00h55 : la foudre reprend le relais, avec un pilonnage en règle des crêtes ! 01h45 : éclosion d'une énième cellule orageuse sur le relief. J'en profite pour tenter une composition avec la route. 02h04 : impacts de foudre simultanés à plusieurs kilomètres de distance les uns des autres. La zone concernée par les orages est très vaste mais je suis encore au sec et à l'écart. 02h09 : illustration de la quantité hallucinante de foudre, typique de ces orages du coeur d'été sur le Sud des Cévennes (un des secteurs les plus foudroyé de France). Tous les impacts sont simultanés ou presque (pose de 30 secondes). 02h13 : toujours de la foudre ramifiée bien esthétique. Je profite du spectacle mais je regrette tout de même de ne pas être plus proche... 2h59 : dernière image de la soirée d'un nouvel orage en train de descendre du relief en direction du bassin alésien. Je serai finalement englouti par la pluie quelques minutes plus tard. Au final : plus de 4 heures de foudre quasi non stop. Et encore, cette série ne présente que les orages ayant touché les Cévennes et le bassin alésien : d'autres orages se sont ensuite organisés dans le secteur du pic Saint-Loup et du littoral héraultais mais il me fallait tout de même dormir un peu avant d'attaquer le travail quelques heures plus tard... A bientôt pour d'autres photos électriques !
×
×
  • Create New...