Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Search the Community

Showing results for tags 'douceur'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Prévisions
    • Prévisions à court et moyen terme
    • Evolution à plus long terme
    • Tendances saisonnières
  • Observations
    • Le temps en France
    • Le temps en Europe et dans le reste du monde
  • Climatologie
    • Paléoclimatologie
    • Climatologie
    • Evolution du climat
    • Phénomènes météorologiques violents
  • Les autres aspects de la météo
    • Météo, environnement et société
    • Instrumentation
    • Photos, vidéos et matériel de prise de vue
    • Questions - réponses sur la météo
  • On y parle de météo
    • Sites web
    • Expositions, conférences, évènements
    • Presse, livres, médias et cinéma
  • Discussions autour d'Infoclimat
    • Vie du site Infoclimat
    • Rencontres météo
    • Convivialités

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Gender


Location


Site web


Bio


ICQ


AIM


Yahoo


Skype


Google

  1. Bonjour, Demain, nous entrerons dans l'automne métrologique et il est donc l'heure d'ouvrir le fameux topic hiver. Ce fameux topic qui va donner de grands débats comme les précédents! Cet hiver risque pour l'instant d'être compliqué à prévoir, car nous avons déjà du mal à savoir comment va être notre automne. Comme l'a très bien expliqué 13V page 2 du topic automne. Pour l'instant, nous avons une Nina dans le pacifique qui grossit très lentement. Cependant, d'après ce qu'il a pu être dit sur le topic automne, nous avons déjà quelques indices par rapport au NAO et l'AO, après il vaut mieux l'avis de chacun. Je laisse les meilleurs approfondir un peu plus. Bonne lecture. Gugo
  2. Et pourtant, demain, le risque orageux est toujours présent sur une partie de nos régions, seuls les cotes seraient vraiment à l'abri de ce risque orageux, Keraunos place pas mal de nos régions en probabilité "modérée" ou "élevée" d'orages. Les experts pourraient analyser l'énergie disponible entre autre, moi je ne m'y connais pas assez.
  3. Bonjour, je me permets d'ouvrir ce topic avec un certain enthousiaste, puisque les modèles envisagent la mise en place d'une nouvelle dorsale avec un AA en grande forme ! Alors que ces dernières années on a eu à faire à cette récurrence anticyclonique qui nous collait à la peau, 2017 à l'air d'être sur une autre dynamique ! Mais que nous réserve ce mois à LT ? Froid anticyclonique ? Fraîcheur sous flux de NNO ? Retour du zonal et/ou de la douceur ? Passerons-nous les fêtes de fin d'année avec une couche de neige ou au balcon ? Je laisse les pros exposer leurs prévisions détaillées En attendant on surveillera la fenêtre de tir qui s'ouvre à nous Dimanche matin ! Robin
  4. Bonjour, Déjà le 11ème mois de l'année 2018 ^^ On commence par un temps couvert mais sec ce matin par ici, avec une tn de 6.1°C et quasiment 10°C actu. Pas grand chose à dire de plus hélas ... à part le fait que le bilan d'octobre arrive ! Bonne journée !
  5. Bonjour, Nouveau mois, nouveau sujet, nouvelles aventures (ou pas) Octobre commence avec pas mal de nuages mais un temps sec ici, ce qui n'est pas le cas de partout. Il est tombé 0.2 mm cette nuit (ça n'a pour ainsi dire rien mouillé du tout) contre plus de 8-10 mm plus à l'est. Tn de 11.8°C et 13.3°C actuellement avec quelques trouées. ----------------------------- Septembre 2016 : Précipitations : 13.4 mm (norme 68.9 mm) -> -80% Tm : 18.0°C (norme 14.9°C) -> +3.1°C Ensoleillement : +- 200 h (norme 143h05) -> +- + 66h C'est aussi 6 jours de pluie, 0 jour d'orage, 0 jour de vent fort (pas loin des records sur l'intensité moyenne du vent; de 2.8 m/s pour un record de 2.6 m/s en 1989 (source IRM)) et une température maximale moyenne de 24.1°C, digne d'un mois de juillet. ----------------------------- A voir ce que ce mois d'octobre nous servira. Bonne journée !
  6. Continuité, évolution ou révolution ? L’échéance encore lointaine permet pour le moment à chacun de trouver un scénario correspondant à ces termes. Cependant, ce topic semble tout de même marquer une certaine continuité puisqu’il devrait débuter sous le règne des hautes pressions. D’un point de vue synoptique, on retrouve les mêmes acteurs que ces dernières semaines avec dans l’ordre : - un VP concentré qu’on visualise sans mal grâce à la ceinture du courant jet très homogène de part et d’autre de l’hémisphère - une déviation nette de cette circulation zonale aux abords des Açores avec une récurrence à voir les thalwegs plonger sur le proche Atlantique - de manière subséquente un redressement du flux aux abords de l’Europe occidentale Sans trop m'avancer, je pense que le schéma global (synoptique) est cerné pour le début de ce topic. Ce qu'il restera à déterminer et qui influera fortement le ressenti, notamment sur la moitié nord, sera la latitude de la limite barocline. Si celle-ci est rejetée vers le nord, le temps sera calme et globalement doux mais sans excès (AF) ; si celle-ci tangente notre pays alors on se trouvera au coeur du dynamisme et de l'advection douce avec des températures remarquablement douces (flux de SO). On retrouve cette hésitation sur la carte d'écart-type. Très bonne fiabilité sur les racines et la trajectoire "française" de la dorsale, incertitude sur sa capacité de propagation vers le nord (limite barocline) : La seconde partie de topic est plus intéressante à analyser puisqu'elle est pour le moment bien plus ouverte et incertaine. En effet, on observe une très nette différence de gestion du vortex polaire entre l'Européen et l'Américain. Le premier envisage une destructuration initiée notamment par la dorsale Pacifique favorisant la propagation d'un mouvement ondulatoire, y compris côté Atlantique (CEP + moyenne ens) : Tout le contraire de l'Américain qui ne voit pas cette déformation du courant jet et maintient le ceinture polaire de part et d'autre de l'hémisphère (GFS + moyenne ens) : Ce qui est intéressant et mérite d'être souligné c'est que chacun des déterministes est soutenu par la moyenne de son ensemble. On a donc une gestion du VP très différente selon les modèles et cela pourrait avoir des conséquences pour l'ensemble du mois de février : - si la destructuration ne s'opére pas maintenant et lorsque l'on sait qu'il faut souvent une succession de dorsales pour obtenir un décrochage polaire conséquent, on pourrait presque dire que l'hiver sera plié en plaine. - a contrario, si un mouvement ondulatoire s'initie comme l'envisage l'européen alors on verra probablement apparaitre des situations favorables en fin de topic. Mais il faut garder à l'esprit que la proximité structurelle de la dorsale Atlantique cet hiver plaide davantage pour des décrochages polaires sur l'Europe centrale : NAEFS (certes issu du panel GEFS + GEM) illustre bien ce risque avec un retrait des HP vers l'Atlantique qu'on pourrait supposer positif mais sans pour autant causer de décrochages polaires, la faute à la concentration du VP limitant les échanges méridiens.
  7. Maintien de l’humidité et de la fraicheur ou retour des hautes pressions ? Alors que le SO va connaître un épisode pluvieux majeur et que la semaine prochaine va être marquée par le lent comblement de cette goutte froide, c’est à cette question que devra répondre ce topic puisque l’on se trouve face à des modélisations très divergentes à l’échelle synoptique. En effet, comme cela a pu être expliqué sur les précédents topics, l’importante déstructuration du vortex polaire complexifie la prévision. On se retrouve avec un éparpillement d’anomalies basses aux latitudes moyennes et selon le jeu des interactions on peut se retrouver tant au cœur d’une advection douce que sur l’axe de circulation d’anomalies basses sous blocage. Nos principaux déterministes font échos à ces 2 scénarios en modélisant pour l’un la perpétuation d’une situation à blocage avec le maintien d'échanges méridiens (GFS à gauche) et pour l’autre le retour à une circulation zonale plus classique aux latitudes nordiques (CEP à droite) : Sans qu'on puisse rentrer dans les détails, on devine sans mal que le premier scénario serait favorable à un maintien de conditions fraiches et maussades notamment sur la moitié nord alors que le second signerait le retour d'une certaine douceur. Cependant, quel que soit le scénario on se retrouve avec un champ de pression relâché, laissant la porte ouverte aux développements convectifs (au moins orographiques). Douceur ou fraicheur ? Développement orageux ou morne bruine ? A vos claviers ;).
  8. Bonjour, J'ouvre ce topic pour cette semaine avec peut-être hypothétiquement un mini espoir pour les montagnards. En début de semaine arrivé d'un flux de NO avec peut-être des giboulées de manière temporaire...mais vite modéré par l'anticyclone qui devrait faire son retour. Peut-être nouvelle tentative en toute fin de semaine... Giboulées ? En milieu d'échéance : En fin d'échance : En espérant un blocage par liaison AA et AG Bonne après-midi !😉
  9. Après une semaine franchement hivernale sur les 2/3 du pays, une semaine à venir probablement estivale, la dernière semaine de notre hiver météo sera-t-elle juste banale ? Concernant le début du topic (lundi – mercredi), assez peu de doutes sur la synoptique avec une cellule de hauts géopotentiels parfaitement dessinée sur l’Europe occidentale alimentée par un profond thalweg sur l’Atlantique en lien avec le repositionnement du vortex polaire sur le Canada : En vue hémisphérique, on voit bien cette évolution quant à la localisation du vortex polaire. Situation actuelle – J+8 : Dans une vue plus franco-centrée on identifie sans mal cette vaste zone anticyclonique et ce courant jet rejeté au nord de nos frontières ce qui se traduit également en surface par une situation calme (vaste plage de vent faible ou nul en bleu) : En temps sensible, cela annonce un temps naturellement sec, doux à chaud pour la saison, avec un facteur limitant qui réside dans la nébulosité. Le SO est le mieux placé grâce aux Pyrénées pour bénéficier d’un potentiel foehn facteur tant de chaleur que d’absence de nébulosité. Plus au nord, cela restera dépendant d’éventuels passages faiblement perturbés liés à la latitude de la limite barocline (rail dépressionnaire) mais celle-ci devrait se situer plutôt en dehors de nos frontières. Un bon indicateur de cette nébulosité, histoire de changer des cartes habituelles, est l’humidité présente à l’étage moyen (ici à 700 hPa) et en surface (humidité relative < 65% pour les zones non colorisées) : Avec un fort degré de certitude, cela traduit un temps estival en montagne. En plaine, l’incertitude réside dans les inversions ; la présence de cette cellule anticyclonique favorisant les subsidences. Dans les faits, vu le positionnement de ces HGP, cela semble tout de même assez peu probable en l’absence d’apport humide en basse couche. Plus intéressant pourrait être la seconde partie de topic. En effet, de manière récurrente, ensembles et déterministes modélisent un ralentissement de la circulation Atlantique avec une nouvelle déstabilisation du vortex polaire côté Atlantique et Pacifique : On garde sur les ensembles toujours une tendance à une légère propagation des hauts géopotentiels vers le Groënland traduisant un décalage ouest des racines de notre oméga anticyclonique : C’est tout de même moins nette que les derniers jours donc ça demande largement confirmation. Tout au plus peut-on dire que ce mouvement ondulatoire ouvre une fenêtre vers un changement de temps. Dans le panel des possibles on peut aller du renouvellement de la « dorsale européenne », à l’AG en passant par l’AS : Histoire de prendre un peu position, je dirais que le schéma le plus probable semble être le maintien de conditions anticycloniques sur le proche Atlantique. J’ai du mal à voir le Groënland se libérer d’un coup, ça ne correspond pas à la récurrence des dernières semaines. Je verrais donc bien le retour de conditions plus fraiches en basse couche avec un anticyclone qui perdrait ses racines françaises favorable à une coulée polaire centrée sur l’Europe centrale. L’évolution en AS reste aussi présente mais c’est un peu l’arlésienne des dernières semaines... Bref, je pense qu’il y aura encore quelques os à ronger pour cette dernière semaine de notre hiver météo :
  10. C'est parti pour ce mois de Février ! Que va t-il nous réserver comme surprises ? En tout cas, il a l'air de commençer par une offensive hivernale
  11. Xonrupt-Longemer (Hautes-Vosges) [785m] : Tnm : -1.51° / Txm : 4.46° / Tmm : 1.48° --> 0.56° à la station de Gérardmer, 120m plus bas, norme 71/00 Tnn : -10.5° (22/01) / Tnx : 7.6° (03/12) Txx : 18.6° (27/02) / Txn : -5.8° (24/01) 54 Tn < 0° 19 Tn < -5° 1 Tn < -10° 12 Tx > 10° 3 Tx > 15° 15 Tx < 0° ----------------------------------------------- PP : 688mm Jours avec chute de neige : 27 Jours avec neige au sol : 59 Neige cumulée : 119cm Couche maximale : 60cm le 31 janvier ----------------------------------------------- Pression atmosphérique min : 988.7hPa le 1 février Pression atmosphérique max : 1040.9hPa le 3 Janvier ----------------------------------------------- Bilan contrasté de cet hiver météorologique sur ma position, avec Janvier qui fait les critères hivernaux en -très- grande partie. Décembre finissant avec 1.5° d'excédent quand Février va titiller les 4° d'excédent. Petit graph de l'évolution thermique pendant cette saison ou on remarque aisément la cassure à partir de la mi février :
  12. Il est temps d'ouvrir ce topic qui va déjà nous emmener en février. Alors que le précédent était la propriété des hivernophiles, celui-ci pourrait bien marquer le retour en grâce des tempêtophiles et autres amateurs d'embruns . Pour revenir aux cartes, la synoptique a déjà été esquissée par d'autres intervenants sur le topic précédent et on peut dire raisonnablement qu'on connait déjà la trame du début de topic. Cette synoptique va être pilotée par 2 grands ensembles que sont ces bas géopotentiels circulant sous le reliquat de notre blocage Groënlandais et par ces hauts géopotentiels fortement présents et dynamiques au sud. Le tout avec une bonne capacité du courant jet à traverser notre pays en ne se redressant qu'aux abords de l'Europe centrale (flèche orange) : Globalement, c'est une synoptique qui ne présente pas une grande incertitude prévisionnelle désormais mais qui en terme de temps sensible va être fortement conditionnée par la latitude exacte du rail dépressionnaire. On voit sur la carte d'écart-type que l'incertitude est centrée sur la France, cela laisse augurer des sorties qui pourront encore faire varier la nature du flux dominant dans une fourchette allant du SO au NO. Ce courant jet capable de traverser le continent à une latitude particulière basse va constituer un terreau favorable aux creusements d'anomalies dépressionnaires sources de conditions météo souvent tempétueuses au nord et probablement humide un peu partout. Ces anomalies vont également être probablement un bon moteur à des advections très douces, l'origine caribéenne de la masse d'air favorisant un potentiel précipitant important : Si on sait à peu près à quoi va ressembler le début de topic, cela semble plus flou pour la suite même si on a des signaux de fond qui semblent exclure des échanges méridiens importants (flux de N/S) et probablement aussi les flux continentaux (E/NE/SE). On pourrait cependant assister à un léger ralentissement de la circulation Atlantique avec un affaiblissement progressif du réservoir de bas géopotentiels sur l'Atlantique et une hausse du champ de géopotentiels sur l'Amérique du nord : Lundi 25 - dimanche 31 : Comment cette évolution pourrait se manifester en terme de temps sensible ? Trop tôt pour le dire mais on peut quand même noter que le signal d'une présence de bas géopotentiels à proximité immédiate de notre pays reste forte, y compris à très long terme. En moyenne, cela laisse supposer un schéma NAO- dominant avec fortes précipitations + dynamisme ; éventuellement une ouverture en fin de topic en faveur d'une dorsale Atlantique plus présente (Atlantic ridge : plus frais et plus sec, AF ?). Bref, un topic sous le signe de l'alternance avec une dominante douce, pluvieuse et venteuse. L'incertitude de la limite barocline présente tout l'intérêt de celui-ci puisqu'elle conditionnera l'altitude de la limite pluie/neige, l'intensité des coup de vent et des précipitations. Tempêtes, inondations, giboulées à l'arrière des perturbations, fortes chutes de neige > 1500m > 2000m ? Voici un peu le florilège d'éléments qu'on pourra surveiller ces prochains jours. Un topic différent des précédents mais pas inintéressants ;).
  13. On va voir ce que nous réserve ce mois d’avril après une fin du mois de mars exceptionnellement douce .... Il fait encore bien doux à cette heure avec pas moins de 16,1°C à Lemberg, 14,2°C à Singling et 12,3°C à Barr.
  14. Bonjour ! Arôme réhausse bien les valeurs de pluie sur son 6z entre Var, Alpes-Maritimes et Corse Lundi avec une ligne fortement pluvieuse et probablement orageuses peu mobile entre Esterel et frontière italienne. Il augmente aussi l'intensité des pluies entre E13 et O83, principalement autour du massif de la Sainte Baume. À voir lors des prochains runs et les autres mailles fines.. Carte des cumuls jusqu'à Lundi 19 heures:
  15. Bonjour à tous et bon week-end de Pâques. Quoi de mieux que de commencer le sujet avec une bonne nouvelle ? Douceur la semaine prochaine avec des températures tournant autour de 15°c et parfois 20°c et des potentiels orages
  16. Bonjour à tous, Alors que notre été se poursuit, il est (déjà) temps de s'intéresser à ce qu'il va se passer lors de cet automne 2017 ! Qu'en sera-t-il cette année ? Tendance sèche ? Humide ? Avec des températures de saison, ou des anomalies seront-t-elles présentes ? Je laisse les pros et les cadors du forum IC détailler ci-dessous leurs prévisions et débattre. Nul doute que j'aurais du plaisir et de l'intérêt, à lire ce qui va se dire Icéen(nes) à vous de jouer !!
  17. Bonjour à tous! Nous sommes enfin arrivés au début du printemps météorologique. La situation prévue pour vendredi semble particulièrement intéressante, avec l'arrivée d'un talweg d'altitude qui viendra frapper aux portes de l'Europe de l'Ouest. Dans ce contexte, un basculement du vent vers le Sud sera observé, avec un fort vent d'Autan, dans le courant de la matinée. Dans l'après-midi, une convergence des vents au niveau des basses couches devrait s'organiser sur une partie de l'Aquitaine, Limousin, Charente, et moins marqué sur la région Centre. Avec une instabilité particulièrement marquée pour un tout début de mois de mars, le développement des premiers orages de printemps est possible le long de cette ligne convergente. ARPEGE, WRF et GFS se mettent en accord, concernant la situation générale. La localisation et l'heure de la dégradation seront à préciser au fil des prochaines sorties des runs. ARPEGE voit plutôt la dégradation sur le Poitou-Charentes et Aquitaine en fin d'après-midi/début de soirée, alors que les modèles américains la voient plus vers l'Est, c'est à dire au niveau de la Dordogne et Limousin. Bref, le printemps arrive, avec déjà le début précoce de la saison orageuse. Bonne journée!
  18. Le ciel s’est légèrement couvert. Vent calme. Gelée blanche ici, à Obersteinbach. 1,3° à Dambach 3,9° à Kogenheim, Vent calme
  19. Bonjour à tous ! Comme pour les observations hier, je vais ouvrir le topic concernant les prévisions pour ce mois d'octobre 2018. Après un mois de septembre globalement très calme et assez chaud mais qui a vu en fin de mois ces premières gelées, va-t-on sur la même lancée dans les prochaines semaines ? En tout cas, après le temps un peu plus humide d'hier et d'aujourd'hui le temps redeviendra sec, ensoleillé et doux pour la saison jusqu'à ce weekend. Par la suite les modèles ne semblent pas encore calés, mais une goutte froide devrait atteindre notre pays en début de semaine prochaine, toutefois la prudence s'impose car ces bêtes là sont toujours compliquées à prévoir ! Et à plus long terme ?! Le temps nous le dira, mais est-ce qu'on aura enfin un changement radical de synoptique ? Les premières vraies tempêtes sont-elles en vu ? Ou alors la patate anticyclonique reviendra de plus belle ? Je laisse les intervenants à leurs claviers pour nous faire partager leurs prévisions ! Bonne journée Robin
  20. Bonjour,😀 Je suis ravi d’inaugurer pour vous ce nouveau topic pour ce mois de février 2020 qui débute! En espérant que celui-ci soit riche en événement météorologiques (même si pour ma part,il n’y aurait aucunes probabilités pour connaître d’éventuelles potentiels hivernaux vu la tournure de cet hiver!😔) Bon,revenons-en a ce samedi 01 février 2020,un premier jour de février qui débute sous la flotte,pas mal de flotte,une perturbation active et plutôt généreuse,avec des pluies régulièrement soutenues et continues,arrose notre région depuis quelques heures! Associer à celle-ci,une douceur nocturne et matinale impressionnante,très très proche des records,puisque le thermomètre ne s’est guère abaissé une seule fois sous les...12 degrés!!😯 Une tiédeur qui se poursuit dans la continuité et la globalité de ce non-hiver (exceptée quelques jours sans excès,en début décembre 2019,fin décembre 2019 ainsi qu’autour du 22/24 janvier dernier) sans réelles conditions froides à aucuns moments! Temperature actuelle : 12,5 degrés et pluie modérée!
  21. Bonjour, Curieux message météo ce matin: Perturbation orageuse, inondations sous ses ondées nébuleuses d'averses verglaçantes, rafales instables; lenticulaires. Je n'y comprends rien, vous avez peut-être une idée? Le mois commence sous le soleil dans un relative fraicheur, 9°C actuellement après une Tn au voisinage des 5°C, 5,4°C à la station de l'aéroport. Le ciel est peu nuageux et l'atmosphère bien calme, un contraste après la forte agitation d'hier. Bonne journée à tous et même pour tout le mois.
  22. Bonsoir à tous. J'ouvre ce dernier topic de prévisions pour notre secteur géographique de l'année 2019. Décidément ça en devient une habitude 😛 Pourquoi si peu d'amateur alors que notre coin regorge de plusieurs influences climatiques sur un territoire dit de plaine ? Enfin là n'est pas le sujet... Aujourd'hui pour le premier jour de l'hiver météorologique les TX ont été inférieures à 5 degrés au Sud-Est d'une ligne Lille/Abbeville, qu'en sera-t-il le reste de la semaine ? À priori on part sur des matinées froides sans excès, entre -2 et-4 pour l'intérieur des terres surtout pour mercredi et jeudi et des TX qui iront de 3 à 4 pour les Ardennes jusqu'à 8 sur la côte. Seulement à partir de mercredi des brouillards persistants pourront perturber cette hausse, bien sûr ils sont tellement aléatoires qu'une prévision fiable est impossible à faire aujourd'hui. Mais par exemple Arpège évoque cette piste pour mercredi dans les Flandres ainsi que l'Artois et Jeudi pour le Hainaut-Cambresis, et entre Saint-Quentin et Péronnes. Ensuite la douceur océanique reviendra pour le week-end et nous accompagnera jusqu'en début de semaine prochaine en attendant éventuellement une ondulation plus franche dans 10 jours, mais ça malheureusement c'est encore trop loin. Bonne soirée à tous ! 😉
  23. Il est temps d’ouvrir ce topic qui s’annonce des plus intéressants car des plus incertains. Si on se projette sur la situation synoptique, c’est un champ de ruines qui se présente à nous et qui explique la difficulté à prévoir le temps sensible. En début d’échéance, la France se retrouverait au cœur du jeu avec une multitude de flux divergents : - subtropical au sud - polaire au nord - voire même brièvement continental. En image, ce florilège de dépressions qui pilotent les masses d’air sur l’Europe de l’ouest - lundi 30 novembre, IFS : Dès lors, si le début du topic devrait débuter dans une sorte de marais barométrique sans que l’on puisse en dire plus, le milieu et la fin du topic devrait signer le retour vers plus de dynamisme. Cela avait été expliqué dans le bulletin d'information météorologique et apparaît de manière plus nette depuis hier puisque l’on devrait assister à une fenêtre d’opportunité début décembre pour qui aime l’agitation. Cette fenêtre d’opportunité peut-être représentée de la manière suivante : - mise en place d’un train d’ondes sur le Pacifique et le continent américain (courbures rouges) - libération du Groënland avec repositionnement du VP vers l’Oural, amérique de l’ouest - dorsale Atlantique susceptible de favoriser un décrochage polaire quelque part aux abords de l’Europe de l’ouest Cependant, même si on a la trame, l’incertitude ne permet pas d’aller plus loin. Il va donc simplement falloir déterminer le flux dominant : SO/O/NO voire N ? Une paille . A vos claviers ;).
  24. Bonjour, Ce topic marque l'arrivée de la première semaine plaine dans l'automne météorologique. Cette arrivée semble se faire ressentir avec l'apparition d'incertitudes plus marqués sur des échéances type 192h. On le voit par les graphiques des ensembles GEFS et ensCEP: Ici Paris pour la moitié nord avec GEFS: Ici Bordeaux pour la moitié sud avec ensCEP Ces divergences sont marqués par deux évolutions différentes de temps dans la première partie de la semaine. En effet, on a le scénario type GFS avec une situation anticyclonique qui se dégrade rapidement à cause d'une goutte froide au nord des Açores qui arrive à incruster des basse pressions car le système dépressionnaire (au nord de la Scandinavie, celui qui dicte le temps depuis plusieurs semaines avec son positionnement) se décale vers l'est ne permettant plus aux hautes pressions d'être solidement placé sur l'Europe. Ce type de temps favoriserait des orages avec un temps doux: Puis on a le scénario type CEP/GEM où le système dépressionnaire reste plus sur le nord de l'atlantique entre l'Islande et la Scandinavie, permettant aux hautes pressions d'être solidement attaché à l'Europe. La goutte froide est quasiment inexistante contrairement à GFS ceci est dû au décalage de positionnement du système dépressionnaire. Un temps doux voir chaud et sec est à prévoir dans ce cas. On a vu par les diagrammes ci-dessus que la tendance au redoux semble bien présente mais l'intensité diverge selon quel type de scénario se dégagerait, GFS doux et orageux alors que CEP-GEM plutôt chaud et sec. Le point clé à la prévision de ce début de topic est clairement encore un fois le système dépressionnaire nord atlantique, je pencherait plus vers le scénario CEP-GEM avec un système dépressionnaire qui reste plus dans la zone dans laquelle il est depuis plusieurs semaines. Bonne journée! Gugo
  25. Bonsoir, Comme bien évoqué , notamment sur Romma via Twitter concernant le Col de Porte , la fonte fut très rapide accentués par les poussières sahariennes. La nivose du C.E.N bien protégée coté foret pourrait laisser supposer un manteau neigeux encore correct, mais sur le terrain il y a beaucoup de disparités selon les expositions. Pour finir sur une touche d'humour ( si l'on peut en rire?) en ces temps maure roses (des sables) nous aurons bientot une nouvelle espèce d'animal j'ai nommé le Dromachamois apercu avec le Dahu Montage photo: Dominique 38 ( via Facebook, groupe Charteuse)
×
×
  • Create New...