Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'foudre'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Prévisions
    • Prévisions à court et moyen terme
    • Evolution à plus long terme
    • Tendances saisonnières
  • Observations
    • Le temps en France
    • Le temps en Europe et dans le reste du monde
  • Climatologie
    • Paléoclimatologie
    • Climatologie
    • Evolution du climat
    • Phénomènes météorologiques violents
  • Les autres aspects de la météo
    • Météo, environnement et société
    • Instrumentation
    • Photos, vidéos et matériel de prise de vue
    • Questions - réponses sur la météo
  • On y parle de météo
    • Sites web
    • Expositions, conférences, évènements
    • Presse, livres, médias et cinéma
  • Discussions autour d'Infoclimat
    • Vie du site Infoclimat
    • Rencontres météo
    • Convivialités

Calendriers

  • Community Calendar

28 résultats trouvés

  1. 2017 fut une année particulièrement pauvre en terme d'orages et de phénomènes convectifs, même si quelques clichés ont pu être effectués. Malgré tout, l'année s'était terminée par un orage assez actif le 26 décembre en matinée dans le Golfe de Saint-Tropez avec même quelques clichés de foudre à la clef ! 1/ 2/ Enfin bon, tout ça ne laissait pas présager un tel début d'année 2018. En effet, quelques jours après le jour de l'an les modèles laissaient présager un épisode pluvio-orageux sur le Sud de la France pour les 7 et 8 janvier. Pas si rare que ça en cette periode mais généralement l'aspect orageux se limite à 3 pétards sous des tonnes de flottes, oui, on reste quand même en plein hiver.. Pourtant plus les runs avançaient et plus l'instabilité était vue importante, parfois forte pour la saison avec plus de 1000j/kg et un dynamisme a en faire pâlir les situations de l'automne 2017. C'était sûr, il allait se passer quelque chose de gros par endroit avec un risque d'orages parfois forts pour la nuit du 7 au 8 janvier. Déjà la nuit précédente des orages étaient prévus dans les Corbières, annonçant la couleur de cet épisode, ceux-ci ont en effet perduré une bonne partie de la nuit et se renforceront en fin de nuit pour donner de fortes cellules grêligènes et même une tornade sur le 66. En fin d'après-midi du 7 janvier je suis rejoins chez moi à Castelnau par mon ami Varois, venu spécialement pour ce premier épisode de 2018. Je prends la décision de nous placer à Vendres, qui semble bien placé pour la situation à venir étant orienté vers le sud-ouest, endroit d'où devrait arriver une ligne rageuse en fin de soirée. Arrivés sur le spot nous attendons les orages, déjà visibles sur le 66 et le 11 et qui remontent progressivement. Peu à peu la ligne orageuse se dessine, les premiers impacts sont visibles sur l'Aude : 3/ L'activité électrique est assez impressionnante pour la saison avec des flashs et impacts toutes les 10/20sec par moment. Les impacts se montrent insistants a sud-ouest, on va y avoir droit c'est sur : 4/ Ceux-ci sont de plus en plus proches : 5/ (Christian a le même d'un peu plus proche) 6/ La pluie n'est plus très loin à présent : 7/ S'en suivra une averse digne des orages d'été avec vent fort, grêle et foudre parfois proche. Bien proche, dommage pour les gouttes mais l'ambiance est là : 8/ A l'arrière le ciel semble limpide, décidément cette dégradation est vraiment bien plus esthétique que d'habitude, on se déplace un peu pour avoir une vue vers la cellule : 9/ La convection est belle, on sent qu'un extra peut sortir, ce sera chose faite quelques minutes plus tard : 10/ On attend un peu de voir comment la situation évolue, le risque étant présent pour toute la nuit. Au bout de quelques minutes une nouvelle convergence semble prendre plus à l'est, on hésite, se demandant si il ne vaut mieux pas rester là car les modèles la voyaient plus à l'ouest mais voyant le radar s’exciter, la décision est prise de se diriger vers Frontignan. Arrivés la bas on décide de se décaler un peu plus pour se mettre à la limite de la ligne histoire de voir un peu mieux la foudre. Je connais un petit point de vue le long de la nationale dominant un peu la région, on s'y dirige donc. A peine arrivé une cellule donne déjà de la foudre vers Montpellier même si quelques arbres nous gâchent un peu la vue. 11/ De beaux spiders finissant en coups de foudre : 12/ Tout à coup une cellule s'active et donne de la foudre en air sec, le temps de réagir elle se déplace vers Palavas : 13/ Avec de magnifiques coups de foudre, dignes de l'été ! 14/ On laisse la ligne se rapprocher progressivement, mais surement. Des cellules ne vont pas tarder à nous passer dessus avec de la foudre en mer. La foudre se rapproche petit à petit, on espère un impact proche donc on ferme le diaphragme, de plus en plus.. L'impact tant attendu se produit.. mais sur un poteau à 150m sur notre droite.. Une nouvelle cellule approche avec de nouveaux impacts, un peu cachés par les arbres. L'un d'eux finit par tomber à un peu moins d'un kilomètre: 15/ Puis la pluie prends le relais, mon compère décide de rentrer sur le Var mais je continue la chasse, l'activité étant encore présente et un nouveau forçage devant arriver par la mer en fin de nuit. Je me cale au bord d'un étang espérant de la foudre proche en photo. Après de nombreuses prises infructueuses (je suis au milieu de la cellule donc ça tombe un peu partout) un impact tombe à environ 700m près de Palavas ! 16/ Par la suite je prendrai la route en quète de sensations un peu plus fortes et e retrouverait sous la plus forte cellule en Camargue. A la fin de l'orage je tente quelques poses avec les nombreux spiders déchirant le ciel : 17/ Ce sera la dernière prise de cette chasse même si les orages continueront jusqu'à environ 13h00 le lendemain, soit plus de 12 heures d'orages sur l'est 34 ! Quel début de saison, en espérant que la suite soit du même acabit, car le tonnerre a encore grondé ce week-end sur le 34 et nous ne sommes que mi-janvier .. ! PS: Je vais changer d'hébergeur pour les images, la qualité est vraiment altérée avec celui-ci..
  2. Bonsoir à toute la team Icéenne Cela faisait quelques temps déjà que je n'avais pas posté de nouvelles photos/récits ici. En effet, une vie pro assez intense, la concurrence acharnée des différents réseaux sociaux ne permettent plus gère à ce formidable moyen de partage qu'est Infoclimat de rendre hommage à la qualité de travail de certains auteurs. J'en suis le premier coupable. Je me permet donc, à l'aube de 2018 de partager avec vous quelques photos glanées ça et là entre France, Espagne et Italie au fil des hasards et des rencontres. A noter que certains shootings mode on eu lieu sous les orages. l'occasion parfaite de joindre l'utile à l'agréable! Mai 2017 Plutôt un joli mais émaillé de nombreuses sorties. L'affrontement entre ambiances de traines actives tièdes et l'affolement des premières chaleurs nous ont donné des spectacles variés entre Bourgogne, Pays Basque et Ile d'Yeu. -1- -2- -3- -4- -5- -6- Juin... Un mois orageux délicat. En effet un épisode caniculaire assez intense a brouillé les cartes et les taux d'humidité. De nombreuses sorties mais qui ne nous régalèrent pas autant que nous aurions put l'espérer. (en Beauce principalement) -7- -8- -9- Juillet fut marqué par un orage Sicilien aussi violent qu'inattendu. Depuis les hauteurs de Taormina, je fus le témoin d'un passage orageux greffé sur un front froid qui nous offrit de très belles émotions. -10- -11- -12- Ainsi qu'un orage Bourguignon -13- Août fut mitigé. Nous trouvâmes de fort belles ambiance en Italie avec le père Dorian, mais les occurrences orageuses se firent malgré tout assez rares. -14- -15- -16-
  3. L'année 2017 se termine, il est temps de faire le bilan, et le moins que l'on puisse dire c'est que ce n'est pas une des meilleures années, loin de là... Hiver : Nombre de chasses réussies effectuées : 5 Kilomètres parcourus : 500 km La saison avait pourtant commencé en fanfare dans le sud-est de la France avec dés le 26/27 janvier un outbreak de trombes et tornades sur le sud du Var, lieu où je chasse en temps habituel. Seulement cette année je suis sur Montpellier donc pas de trombes pour moi.. Néanmoins quelques orages ont également concerné le Languedoc durant ces deux jours, bien moins photogéniques cela dit. Comme me disait Christian quelques mois auparavant « - Tu verras dans le LR c'est toujours plus crasseux » 1/ Le soir du 26 une petite cellule circulera sur la Camargue, donnant seulement un flash mais une belle ambiance, et bien moins crasseuse de surcroît ! 2/ Le lendemain soir une ligne orageuse se formera devant Agde, peu active elle donnera tout de même quelques impacts au large, de la foudre en janvier c'est déjà pas si mal dira-t-on. 3/ Début février je rentre pour quelques mois sur le 06 le temps d'effectuer mon mémoire de recherche. Comme pour me souhaiter un bon retour, le 3 février au soir une situation orageuse est envisagée sur l'est du Var, à peine le temps de déposer mes cartons chez moi au Cannet qu'il faut repartir en chasse, et quelle chasse ! Le Golfe de Saint-Tropez s'illumine de dizaines de coups de foudre durant quelques heures: 4/ 5/ Puis festival de Spiders en fin d'orage, certains viendront lécher nos oreilles, nous rappelant que l'électricité peut se ressentir en chasse, par 2 fois un courant nous titillera le haut du crâne: 6/ Ensuite le temps redeviendra calme pendant un bon mois, un bon temps d'hiver en somme (si on excepte les températures douces). Début mars, le 4, situation orageuse au lever du jour sur le sud du Var et comme souvent en flux de sud-ouest risque de trombes marines autour des îles d'Hyères. La ligne orageuse arrive comme prévue, enfin pardon, la ligne pluvieuse arrive comme prévue, nous la laissons passer croyant l'épisode terminé sans le moindre coup de tonnerre... Puis, à l'arrière du rideau, un buisson se forme en mer devant la voiture, une trombe évolue rapidement et vient s'échouer quelques dizaines de mètres dans les Terres, ma première tornade française, champagne ! Printemps : Nombre de chasses réussies effectuées :13 Kilomètres parcourus : 2 600 km Fin mars, le 23, une situation de retour d'est se met en place encore une fois devant le département du Var avec un risque de trombe au lever du jour, c'est devant le Cap Camarat que le risque se concrétisera avec la formation d'une belle petite trombe : 7/ Début avril marquera le retour des orages diurnes sur les contreforts Alpins, le 04 une situation assez dynamique se présentera sur le 83 et le 04, chasse difficile cependant car de nombreuses cellules se formeront de manière assez anarchique. Le soir, après avoir galéré pour un bon placement nous nous retrouverons devant une ligne orageuse près de Rians dans le Nord-ouest du Var : 8/ Quelques jours plus tard, le 09 avril, nouvelle chasse aux orages diurnes dans un coin perdu du 06, près de Briançonnet où une petite cellule donnera temporairement pas mal de foudre, j'apprécie tout particulièrement ces orages donnant essentiellement de la foudre et si durs à apprivoiser. 9/ Le 19 avril retour d'est sur le 06, je finis le boulot trop juste et me retrouve sous la grêle pour repasser à l'avant de l'orage qui se meurt, le couchant rattrapera cette chasse qui partait mal, vu de Fréjus : 10/ Retour du temps calme, retour de la détresse orageuse, il faut aller en Italie pour se rassasier. Un soir de début mai près de Gênes, une trombe se forme sous un petit mésocyclone devant la côte Ligure : 11/ Quelques jours plus tard les diurnes offrent un spectacle éphémère mais sympathique sur le plateau de Valensole. D'abord un petit tuba : 12/ Puis un petit peu de foudre proche : 13/ On passe ensuite aux traditionnels orages à base élevée de la mi-mai sur le littoral. Et un impact qui a bien faillit cramer les poils de mon compère Varois, alors placé plus à l'ouest que moi sur cette situation : 14/ Traditionnels aussi les fameux orages imprévus de Cunéo(IT), enfin prévus en diurne et qui durent jusqu'à 03h00 du matin sans bouger. Le spectacle n'en est pas moins plaisant du 06, profitant généralement d'un ciel limpide dans ce genre de situation : 15/ 16/ Mais le milieu de l'année approche, il faut faire un premier bilan, le moins que l'on puisse dire c'est qu'il est maigrichon, des clichés oui, mais un manque de chasse bien fructueuses comme les années précédentes... Enfin, on se dit que le mois suivant sera plus prometteur... Juin commence sous une valeur sûre cette année, les orages de la région de Saint-Auban : 17/ Mais faiblards et qui n'arrivent pas à vraiment s'organiser... De retour pour quelques jours sur le Languedoc à la mi-juin, j'évacue le stress de mon oral de mémoire en faisant un petit tour par Millau.. Une belle supercellule évoluera derrière le Viaduc durant plusieurs heures : 18/ 19/ 20/ La balade de la veille m'ayant plu, je passe par l'Ardèche le lendemain, quelques belles petites ambiances : 21/ Le printemps se termine sur ces chasses, bilan mitigé mais pas catastrophique. Ete : Nombre de chasses réussies effectuées :18 Kilomètres parcourus : 3500 km L'été semble démarrer de façon bien plus keraunique. Le 23 juin je me retrouve dans la région de Castellane, un de mes coins favoris pour la chasse de par ses alternances de plateaux et de petites vallées. Je ne m'attendais pas à voir un tuba aussi développé en zone de haut relief : 22/ Ni non plus à voir cette magnifique supercellule LP (rotation bien visible, nuage mur, précipitations rejetées à l'avant du courant ascendant,..) 2 heures plus tard : 23/ Belle surprise ce 23 juin, mais, oh ? Serais-ce un petit épisode méditerranéen qui pointe le bout de son nez moins d'une semaine plus tard ? Oui ! En soirée du 27 Juin, une belle ligne orageuse vient mourir sur l'est 13, vu de Vitrolles : 24/ Alors que l'orage se réactive sur nous, la foudre vient nous dire bonjour, d'assez près (moins de 300m pour celui-ci) : 25/ Seule la queue de la ligne restera active par la suite devant le Var, après 150km pour repasser à l'avant je me retrouve face à une supercellule isolée sur le sud du 83 avec flashs toutes les secondes : 26/ C'est peut-être un jugement personnel, mais j'ai remarqué que certaines années étaient sous le signe d'un phénomène en particulier, 2015 était placé sous le signe des extranuageux, 2016 de la foudre ramifiée et 2017 sous le signe de la rotation, au début du mois de Juillet j'en suis effectivement à 3 trombes, 5 tubas, 4 supercellules et une tornade. Est-ce que ceci va continuer pour le reste de 2017 ? En tout cas le lendemain du 27 juin le temps est encore bien orageux dans le sud-est . Comme ici vu du Muy : 27/ Ou plus tard vu de Mougins : 28/ Juillet sera sec, sauf le 8 où de forts orages concerneront le Nord du 06 : 29/ Quelques orages à base élevée exactement au même endroit qu'en mai le 23 juillet : 30/ Le 8 aout, de nouveaux orages à base élevée imprévus se déclenchent sur le centre Var, je les observe du Muy : 31/ 32/ Le lendemain c'est sur Gênes que le potentiel se montre intéressant pour des orages isolés en fin de nuit. Grosse instabilité et convergence bien dessinée, les indices sont là. Arrivé en milieu de nuit l'atmosphère est étouffante, 28°c à 03h00 du matin et humidité à près de 90%. Comme prévu des orages se forment derrière la ville en toute fin de nuit. 33/ 34/ L'orage durera une bonne heure. Le lendemain l'Italie fait toujours parler d'elle, plus vers le piémont cette fois. En quette d'orages isolés en ciel clair je retourne en Italie une nouvelle fois, dans la nuit de violents orages se formeront près de Turin puis de plus en plus au sud. Une cellule se démarquera près de Carmagnola en donnant de grêlons de 5 à 6 cm de diamètre, mais comme souvent dans cette région pas de foudre. 35/ 36/ Puis en fin de mois de petits orages diurne sur le lac du Castillon, de belles ambiances mais des diurnes toujours aussi mous... 37/ 38/ 2 jours plus tard de nouveaux orages à base élevée imprévus mais cette fois-ci en zone de relief, longtemps que je voulais tenter des orages nocturnes en zone de hauts reliefs. Je ne suis pas déçu du voyage. 39/ 40/ Début septembre marque la fin progressive de l'été et la transition vers l'Automne, transition plutôt réussie sur les Alpes-maritimes avec des orages intéressants le 02 septembre dans des ambiances plutôt plaisantes. Comme ce premier orage matinal près de la Turbie : 41/ Ou cet orage présentant un petit mésocyclone à l'avant d'une ligne descendant vers le littoral en fin de journée. Un peu de foudre ramifiée proche à Villeneuve-Loubet : 42/ Mais ce sera le SEUL orage du mois de septembre... Automne : Nombre de chasses réussies effectuées :5 Nombre de kilomètres parcourus : 1700km Depuis le début de l'année les orages sont là mais bien moins que les années précédentes, chaque saison on se dit que la prochaine sera meilleure et plus active.. Nous entrons dans l'automne, saison la plus active et dynamique dans le sud. Mais cette année c'est définitivement différent. Septembre : orages méditerranéens inéxistants Octobre : début de mois sec Mais un petit potentiel se présente finalement pour le sud du pays et le Languedoc. Le 19 octobre au soir, de beaux orages concernent Agde : 43/ 44/ Avant qu'une belle ligne se forme dans la nuit et donne un sillage turbulent particulièrement impressionnant sur Sète : 45/ 2 semaines plus tard un épisode méditerranéen est prévu. J'intercepte une cellule active niveau foudre près de Réstinclières (34): 46/ 47/ 48/ Puis le lendemain magnifique orage isolé devant le 06 le 05 Novembre : 49/ 50/ Suivi par d'autres cellules : 51/ Et enfin, un dernier baroud d'honneur avant un gros épisode neigeux sur le centre Var (30cm près de Brignoles dans la nuit), avant de partir sous la neige j'intercepte une cellule orageuse sur le Cap d'Antibes le 1er décembre au soir. D'abord un tuba bien développé : 52/ Et des petits impacts sur l'arrière-pays pour finir cette saison orageuse... 53/ Tout en sachant que 10 heures plus tard, je me retrouverai en plein blizzard à 60km de là : Voilà pour cette saison orageuse 2017, bilan plus de 8000km de chasse entre Sud de la France et Italie du Nord et 40 chasses réussies(avec au moins une photo potable). A voir ce que nous réserve la prochaine saison maintenant, même si il est possible que quelques orages se produisent la semaine prochaine près de la méditerranée ! En bonus, le début d'un projet de timelapse "convection" : Et la création d'un nouveau site web pour mes photographies, je vous laisse aller y faire un tour ! https://tristan-bergen.wixsite.com/photography A la prochaine pour de nouvelles aventures orageuses !
  4. Malgré un automne exécrable au niveau des orages en méditerranée et alors que la saison semblait inévitablement se diriger vers la fin, un potentiel orageux est apparu en soirée du 18 octobre sur le Languedoc. Une situation assez dynamique d'ailleurs avec une bonne instabilité mise en jeu, les ingrédients étaient réunis pour revoir de la foudre, possiblement en bonne quantité sur le 34 durant la nuit du 18 au 19 octobre. Arrivé à Agde vers 23h00, les premières cellules se forment rapidement en mer : 1/ Tout en remontant progressivement vers le littoral : 2/ 3/ La foudre se montre de plus en plus insistante : 4/ Bientôt la pluie est toute proche : 5/ La première salve passera rapidement tout en mourrant, la deuxième serait plus active mais bien moins photogénique à cause d'un plafond bien bas (comme souvent dans les situs méditerranéennes). Plus tard dans la nuit la foudre se montrera au large : 6/ Alors que la ligne passe, un sillage turbulent particulièrement impressionnant concerne Sète : 7/ Vu de dessous : 8/ La chasse se terminera au lever du jour. Plutôt sympathique mais le goût amer d'un automne définitivement trop calme reste malgré tout dans la bouche.. Néanmoins 2 semaines plus tard nouveau potentiel très intéressant pour le sud de la France pour le 04 Novembre au soir. De retour sur Cannes pour les vacances je dois justement rentrer sur Montpellier ce soir là. Grande hésitation, rester sur le 06 pour attendre le passage du front en fin de nuit prochaine ou alors attaquer directement le front sur le LR ? Le risque de stationnaire étant plus important sur le 34, je décide de partir vers cette zone malgré un timing serré. Sur la route des orages se forment rapidement sur le 30 et le 34 alors que je suis à peine à Aix, pas grave cela devrait durer, mais bon.. Une fois arrivé à Vauvert je décide de m'arrêter, une ligne s'est formée sur l'ouest de Montpellier, je décide de l'attendre là ayant une belle vue vers l'ouest. Beau spectacle électrique vers l'ouest mais que des flashs : 9/ Seulement un problème se fait rapidement voir, elle ne bouge pas, pas du tout. Que faire ? Rester là car elle va forcément se déplacer à un moment ou un autre ou tenter le rapprochement ? Après un peu d'hésitation je prends la décision de m'en rapprocher et de me placer au sud de Montpellier. Nouveau problème, la visibilité, on ne voit rien alors que l'orage est à moins de 10km, mais rien de rien. Nouvelle hésitation, attendre une possible réactivation au sud ou tenter le tout pour le tout et remonter pour aller directement dans l'orage ? Voyant que le radar se désactive un peu je fonce dans l'orage me disant que je n'ai rien a perdre et croyant avoir complètement loupé ma chasse. Je me retrouve 15min plus tard à peine à l'avant de l'orage, d'après le radar je devrais même être dedans mais je ne vois toujours rien à part des flashs, merci les nuages bas. Je me pose au milieu d'un champ et lance les pauses à l'arrache espérant un impact proche pour rattraper le reste de la soirée. L'orage approche, les grondements se transforment en forts craquements, la foudre tombe mais je ne la vois pas, l'orage est tout proche j'entends la pluie tomber à côté. Un impact parvient finalement à rentrer dans le cadre : 10/ Chasse sauvée ! Ouais.. non pas vraiment je ne suis pas rassasié. Avant le déluge j'ai remarqué que la base reprenait de la consistance plus au sud et les flashs, présents seulement au Nord semblent se montrer de plus en plus insistants plus au sud à présent. Je décide de retraverser l'orage pour essayer de me replacer à l'avant, celui-ci ayant l'air de se réactiver. La pluie redouble d'intensité, le vent également la visibilité est vraiment mauvaise. La grêle vient s'y méler, d 'abord petite elle atteint rapidement les 2/3cm de diamètre. Je verrai plus tard au radar que l'orage vint d'exploser sur moi. On roule à 30 km/h, je ne vais pas réussir à repasser à l'avant, tant pis, je continue pour me placer près de Réstinclière où la vue est dégagée et je mettrai le trepied dans la voiture. Une fois arrivé sur place la foudre semble tomber tout autour avec plus d'insistance au sud, je cadre donc dans cette direction. Première pause : 11/ Impact à moins d'un kilomètre, là on commence à discuter ! La suite se passe de commentaire : 12/ On sent que ça peut ne pas tomber loin, ce sera chose faite : 13/ Impact positif à 300m qui a fait un bruit tonitruant ! La foudre continue de tomber devant, toujours à moins d'un km : 14/ 15/ Puis l'orage semble enfin se calmer niveau foudre mais ne bouge toujours pas, place aux spiders ! 16/ De très beaux spiders ! 17/ Deux petites photos d'ambiance pour finir puis la pluie me rattrape, il est temps de rentrer. 18/ 19/ La chasse se finit au final plutôt bien, l'automne commence enfin à donner quelque chose de potable, bien que peut-être trop tard.. Nous arrivons quand même bientôt à mi-Novembre, bien que généralement j'arrive à faire des photos d'orage jusqu'à début décembre, un sentiment de saison médiocre subsiste. Il me manque quand même des orages isolés en ciel clair avec des extranuageux et de la convection illuminée, j'ai réussi à en avoir un peu cette année mais très peu.. Comme en Aout à Gênes ou à Cunéo : 20/ 21/ A part ça rien de très concret. Mais justement un potentiel de retour d'est non-négligeable est présent sur le 06 pour le soir du 05 Novembre et la nuit suivante. Je viens de rentrer du 06 mais la tentation et trop forte, me revoilà reparti pour le 06 le lendemain de l'épisode. Arrivé le soir après la nuit tombée le ciel est bien instable sur le littoral. Je me place sur les hauteurs de Théoule pour avoir une vue d'ensemble. Petit à petit des échos apparaissent devant le cap d'Antibes, une cellule se forme. Comme souvent en retour d'est elle galère à impacter mais donne de temps en temps quelques éclairs dont cet extra, l'ambiance avec la pleine lune est intéressante : 22/ Pendant ce temps d'autres echos prennent plus à l'est du Cap d'Antibes, rapidement c'est une grosse ligne orageuse qui se met en place avec une cellule bien active derrière Nice mais un peu loin du point de vue. La précédente cellule est morte mais une s'active un peu plus proche. A cause des nuages parasites je ne peux pas voir la convection mais je laisse un des appareils dans cette direction au cas où. Je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'un extra soit la première manifestation électrique de l'orage du coup les réglages sont un peu « just », mais quelle décharge ! 23/ Vue d'ensemble avec en prime un nouvel extra sur la cellule plus à l'est qui a bien résonné dans les collines Niçoises : 24/ Tout l'horizon flash à présent, c'est magnifique ! La cellule plus proche commence à donner pas mal de foudre : 25/ La convection commence à être bien visible, peu à peu le ciel se dégage : 26/ Pour devenir limpide au-dessus de l'orage, je retrouve enfin mes orages de retour d'est en ciel clair ! 27/ Je remarque que sur la droite un nouvel echo se forme et va bientôt venir se greffer à la ligne, c'est typiquement ce qui donne des extras, ça ne tardera pas : 28/ 29/ La suite est tout aussi plaisante : 30/ 31/ Puis la ligne se désactivera progressivement, le flux basculera par la suite et quelques petites cellules donneront de la foudre de temps en temps comme ici entre Grasse et Antibes : 32/ Ou plus vers le Cap : 33/ 34/ Par la suite la fatigue me rattrape et je décide de rentrer sur Montpellier, sur la route je vois qu'une cellule s'est renforcée sur Nice mais j'ai déjà eu ce pourquoi j'étai venu donc l'idée de faire demi-tour ne me traverse même pas, je rentre heureux sur le Languedoc et enfin satisfait par cet automne ! A bientôt pour le résumé de la saison 2017 !
  5. Je ne pensais pas être aussi en retard à partager les photos de cette année... 1/ Le 8 et 9 juillet - Indre : https://xavier-delorme.book.fr/galeries/saison-2017/le-8-juillet-2017-1 et https://xavier-delorme.book.fr/galeries/saison-2017/le-9-juillet-2017-1 2/ Le 20 juillet - Drôme : https://xavier-delorme.book.fr/galeries/saison-2017/le-20-juillet-2017-1 3/ Le 30 juillet - Drôme et Haute Loire : https://xavier-delorme.book.fr/galeries/saison-2017/le-30-juillet-2017-1 4/ Le 1er août - Villefranche sur Saône : https://xavier-delorme.book.fr/galeries/saison-2017/le-1-aout-2017 5/ Le 5 août - Bouche du Rhône : https://xavier-delorme.book.fr/galeries/saison-2017/le-5-aout-2017-1 6/ Le 8 août - Lozère : https://xavier-delorme.book.fr/galeries/saison-2017/le-8-aout-2017-1 7/ Le 15 août - Gard : https://xavier-delorme.book.fr/galeries/saison-2017/le-15-aout-2017-1 8/ Le 25 septembre - Ardèche : https://xavier-delorme.book.fr/galeries/saison-2017/le-25-septembre-2017-1 Voilà! Merci à vous! La saison prochaine, je me ferais plus discret, n'ayant plus la motivation et l'envie ... une pause ou la passion se meurt. ça reviendra un jour... ou pas.
  6. 4&5 Août 2017 : Toute la région languedocienne est occupée par la canicule... Toute ? Non ! Un village résiste à l'envahisseur Le Grau : seule station de plaine du Languedoc à ne pas avoir atteint 35°C. Comble de la loose internationale, la maximale est de... 34.9°C Bon, la météo a quand même voulu me réconforter avec un ciel sympa 04/08 : Lever de soleil sur les salins du midi 05/08 : Instabilité d'altitude avec des orages à base élevée, celui-ci au nord-ouest de Nîmes, normalement la base d'un orage aussi lointain apparaît bien plus bas sur l'horizon. On peut également voir qu'une grande partie des précipitations s'évaporent dans l'air chaud et sec avant d'atteindre le sol. La photo suivante est moche à cause du premier plan (malheureusement j'étais malade du coup j'ai du rester chez moi pour les photos, ça a d'ailleurs été la misère dans la soirée car j'ai raté une belle cellule...), mais la structure nuageuse est sympa, là aussi les précipitations s'évaporent, le radar montrait de fortes intensités, il n'en était rien au sol avec une pluie faible. Composition nuageuses Nuit du 05 au 06/08 : Orages électriques La soirée commmençait mal car je ne pouvait pas photographier correctement une cellule très active avec une base nuageuse en forme de soucoupe (qui donnera 25mm et des rafales à 80 km/h à Sète, à comparer aux cumuls de 1 ou 2 mm et au vent faible sur le reste de la zone orageuse), cette structure a été superbement immortalisée par Dorian depuis le front de mer du grau ( http://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-222114-et-la-canicule-se-termine.html ). Comme je l'ai dit plus haut je n'étais pas en forme du coup impossible de bouger de chez moi, et j'enrageais de voir ce spectacle sans pouvoir faire de photo potable, en raison d'un immeuble qui cache la ligne d'horizon au sud-ouest (on peut voir cet immeuble sur la photo "moche" au dessus ^^ ), j'ai juste capté quelques "spiders" come celui-ci, très ramifié : J'ai quand même attendu que l'orage s'éloigne vers l'est afin de pouvoir shooter son postérieur depuis l'autre côté de l'appart Enfin après une courte nuit de sommeil, je suis à réveillé par le tonnerre vers 6h du mat, la tête dans le cirage, je ne ferais qu'une seule photo ^^ Bonne soirée et bon weekend... et bon pont du 15 aout pour ceux qui le font (pour une fois j'en fais partie )
  7. Ce matin du 18 Juillet météo-France place 3 départements de la Bretagne et de Normandie en vigilance orange : Un système orageux est situé sur l'Atlantique au Sud de la Bretagne : Très vite les orages débordent sur les terres entre Lorient et Vannes et prènnent la direction du Nord-Nord-Est : Je mise sur la pointe Est du Système, et espère une activation orageuse de cette pointe de précipations. à 12h30 je file me poster à l'Ouest de Rennes pour tenter une interception. Mon instinct ne m'aura pas trompé, arrivé à Talensac je constate qu'un Arcus est en train de se former et des impacts sont visibles à l'ouest. Je m'installe en surplomb de la zone et attends que ça remonte vers moi. Très vite la structure prends de l'ampleur : 1. L'arcus multicouches est bien dessiné : 2. Je vous propose de visualiser deux vidéos alors que l'orage est encore à distance raisonnable : https://www.facebook.com/FlorianLPhotos/videos/837584476391279/ https://www.facebook.com/FlorianLPhotos/videos/837582933058100/ La foudre se fait plus fréquente et bien visible alors que la cellule approche : 3. L'orage est maitenant à quelques centaines de mètres : 4. Puis ça dégénère, de puissantes rafales de vent balayent le sol et soulèvent des débris de paille et de la poussière. Le vent se renforce encore et mon appareil photo est projetté au sol. Je ramasse le matos et me réfugie dans mon véhicule, la pluie s'en mèle. Je réussi à capter cet ultime éclair à main levée, mon appareil photo calé sur le tableau de bord de mon véhicule : 5. Fin de la chasse. Bien content d'avoir pu me placer au bon endroit au bon momment pendant ma pause déjeuner.
  8. Bonjour, Avec un peu de retard, les vacances sont passées par là, je vous propose un sujet photo, d'une chasse nocturne enfin "réussie" sur un spot qui me tiens à coeur. Travaillant vers Conbronde, je termine le boulot excité comme une puce, en raison de la dégradation annoncée, vers 16h, je me dirige vers mon spot, sur les hauteurs d'Artonne, ou une static, celle de @damien63 est installée un peu plus bas dans le village. https://www.infoclimat.fr/observations-meteo/archives/19/juillet/2017/artonne/000W2.html Le 19 juillet, l'attente est longue, lourde, heureusement, que le spectacle prévu de se mettre en place quelques heures plus tard sera au rendez vous : 1- Un premier orage aborde rapidement l'Ouest 2- La structure se dessine, malgré un ciel et une luminosité très faiblarde 3- Après ce bref orage, la dégradation principale aborde tout le sud de mon spot environ 1h, et offre un spectacle, que tout le monde peut apprécier, juste quelques gouttes sur ma position (voir lien statIC) 4- S'en suivi, un déluge de foudre, d'éclair en tout genre 5- 6- 7- 8- 9- 10- 11- 12- 13- Innombrables ratés, hors cadre, et surtout un power flash sur un pylone à environ 5km des prises de vues, au final, il reste surtout de superbes souvenirs de cette soirée, environ 2h d'observation au sec, et des dizaines de photos... Retrouvez mes photos : https://www.facebook.com/CieuxVolcaniques/ Bonne soirée.
  9. Pas mal de retour de chasse par ici et ayant pas trop eu le temps de venir faire le mien je vous le propose donc aujourd'hui. Samedi 24 Juin, une dégradation nous est promise en VDR et en plus elle pourrait bien ouvrir les bal du nocturne. Je m'en vais donc tester un point de vue encore jamais utilisé, à savoir la Tour d'Ablon (26) à 20 min de chez moi Arrivé deuxième sur 5 chasseurs que nous étions, au final, même si ce n'est pas le festival au quelle je m'attendais, la soirée aura été très sympathique avec toute cette compagnie! La convection s'est donc mise en place à la limite du 43/07 sur la Ligne de Partage des Eaux (LPE) et se dirige tranquillement sur nous avant même que le spectacle électrique ne commence l'ambiance est là: 1/ 2/ Manque juste un superbe impact en air sec, malheureusement rien pour moi mais Alexis en capturera un qui d'ailleurs, sera à l’origine d'un feu de foret sur la commune de Burdignes (42) (3Ha parti en fumée). L'heure bleu arrive et les choses serieuses aussi les premiers flashs se font voir. Je reste en mode cellule de déclenchement et la foudre se montre: 3/ Photolive 4/ La nuit tombe et c'est à la télécommande que je continue de photographier les petites cellules qui se succèdent devant nous: 5/ Photolive Avec un peu de mal chance (mais moins que Will) j'arrive à capturer de beau spécimens. Puis c'est plus au Sud que tout s'active dans les environs de Valence. De peur de rater le spectacle je reste sur le même point de vue avec comme premier plan un champ d'éolienne. La foudre tombe à foison bref le pied quelques exemplaires: 6/ Photolive 7/ 8/ 9/ Voila pour cette belle soirée du 24 Juin. Pour la suite il ne me faudra pas attendre bien longtemps. Nous voila Lundi 26 Juin, alors que je vaquais à mes occupations je jette un rapide regard sur le radar et la carto foudre quand je m'aperçois que ça s'active un peu en VDR. Je sort sur la terrasse et la je vois de gros ramifiés tomber au loin. Ni une ni deux je me dirige sur le même point de vue qui m'a permis de capturer le gros double coup de foudre diurne ramifié (visible dans mon sujet du début de mois). Une fois de plus le placement est bon ça passe devant moi malheureusement j'arrive 20 min trop tard l'orage est déjà trop loin pour faire de la grosse image. 10/ Mais je ne m'avoue pas vaincu et chausse le 70-300mm pour choper se qui tombe dans le secteur de Beaurepaire/La Côte-Saint-André(38): 11/ Photolive 12/ Photolive Nous voila donc Mardi 27 Juin, du gros est prévu mais un poil trop au Nord pour mon emploi du temps (fête de la crèche du petit oblige) c'est donc direction le Sud de Vienne(38) pour voir arriver se qui nous est promis et une fois n'est pas coutume c'est de nuit que ça va se passer. Durant l'attente j'aime toujours faire un peu d'ambiance: 13/ Puis ça se met à flasher mais pas à l'endroit que j'espérais. En effet ça s'active entre Lyon et Vienne et au vue du temps de route pour y rattraper c'est mort pour moi. Je tente quand même quelques prise de vue mais sans résultat publiable. C'est alors que je vois sur la carte foudre de jolis noyaux bien électrique se diriger vers Valence(26). Ni une ni deux je perd pas de temps je prends la direction de Tain l'Hermitage(26) un poil plus au Nord que la préfecture Drômoise. J'arrive à temps mais pas de chance l'orage s'effondre et ne lâche que des intras. Puis ayant une vu plein Sud et Sud-Est je vois que ça flash sur l'Est de Romans-surIsère(26). Je vise donc dans cette direction et ça ne mettra pas longtemps à payer: 14/ Photolive L'orage s'éloigne et ne lâche plus grand chose. Mais mon œil est attiré pas des flashs incessant coté Est. Je me déplace donc pour avoir une vue vers ce cap. Au bout de 10min je suis idéalement placé mais la foudre n'est que peu présente. Cependant les rafales de vent elles sont violentes heureusement je suis bien abrité sous le haillon du Partnair. Je continue donc mes poses et hop ça rentre une nouvelle fois: 15/ Ce coup de foudre marquera le point final de la soirée. Mercredi 28 Juin, c'est jour de structure! Après une journée bien moins chaude que les précédente (T° max 25.2°C) le ciel se couvre par l'Ouest. Voila longtemps que je n'avais pas vu un ciel autant sombre. N'ayant pas trop de temps à consacrer à la chasse ce jour et ayant pas mal couru après les jours passés, je vais me poster sur un petit point de vue à 2 min de chez moi avec une vue parfaitement dégagé sur le bassin Annonéen(Nord 07). C'est un bien joli arcus qui est en train de se constituer devant moi avec quelques grondement du fait de quelques impacts dans sa parti Sud. 16/ 17/ Photolive 18/ 19/ Voila ainsi s'achève mon sujet, j'espère que vous avez pris plaisir à le lire. A présent le matos est prêt pour ce week-end croisons les doigts!
  10. Quelques sorties orageuses en ce mois de juin selon mes envies... Cliquer sur le titre des photos pour avoir le reportage complet 1/ Le 8 juin en Gironde : https://xavier-delorme.book.fr/galeries/saison-2017/le-8-juin-2017-1 2/ Le 14 juin à La Palmyre : https://xavier-delorme.book.fr/galeries/saison-2017/le-14-juin-2017 3/ Le 22 juin en Lozère : https://xavier-delorme.book.fr/galeries/saison-2017/le-22-juin-2017-1 4/ Le 24 juin dans la Drôme : https://xavier-delorme.book.fr/galeries/saison-2017/le-24-juin-2017-1 Rendez-vous en juillet pour la suite...
  11. Que 3 sorties en mai 2017 pour commencer cette saison : 1 - 12 mai 2017 Orage près de Montélimar... Première photo de foudre, premier power flash!! Ce coup de chance... Le récit complet ici : http://www.xavier-delorme.book.fr/galeries/saison-2017/le-12-mai-2017-1 2 - 13 mai 2017 Le lendemain, je fais une sortie tranquilou avec ma compagne aussi photographe... On ne sera pas déçu de notre petite virée! La suite ici : http://www.xavier-delorme.book.fr/galeries/saison-2017/le-13-mai-2017-1 3 - 28 mai 2017 Un dernier petit tour au Havre pour un magnifique spectacle son et lumière! Toutes les photos ici: http://www.xavier-delorme.book.fr/galeries/saison-2017/le-28-mai-2017-1 6 photos superposées (3min) Bonne lecture et hâte de vous lire à mon tour. A bientôt.
  12. Voila que les températures ont commencées à prendre un peu des air d'été à partir de la mi-Mai et qu'un bel anticyclone nous protège. Mais la situation vire un peu à l'orage avec une situation de marrai barométrique avant qu'un front ne traverse le pays. Je tente donc ma chance Mardi 30 Mai avec mon compère de toujours @yannicklyon dans les alentour de Thiers ou les modèles voient un peu d'agitation mais pas non plus la situ de l'année. il est 15h environs quand nous nous retrouvons à hauteur de Balbigny. On vois que sur les monts du Forez et les Monts du Lyonnais de beaux congestus poussent mais n'arrivent à peine à atteindre le stade d'orage. En revanche dans le secteur de Clemront-Ferrantd ça s'active mais c'est énormément "flotteux" donc on ne prends pas le risque de s'y approcher Pas de foudre donc pour cette première sortie de la semaine mais quelques images faite durant l'attente pour voir si les choses allait prendre. 1/ 2/ Photolive 3/ 4/ Photolive Le lendemain de belles choses sont modélisé sur le beaujolais mais malheureusement pour moi impossible d'y courir après mon devoir de père me rattrape. Au radar le monstre qui traverse du Sud au Nord tout le val de Saône est magnifique mais sur le terrain les chasseurs sur place ne capturerons que très très peu de foudre. Cependant l'ambiance y était. Tempis pour cette fois. Nous voila jeudi 1er Juin, début de l'été météo et une fois de plus les modèles vois un peu d'agitation dans mon secteur (Nord Ardèche) mais en régression comparé au runs précédents. Ça s'active tout de même du coté de Saint Etienne ou un amis fera de jolies images depuis Saint-Bonnet-lesOules. Puis après de longues discutions avec lui et un autre ami, j'arrive tout de même à me motiver pour intercepter les belle cellules orographiques qui naissent sur le relief du Nord Drôme. 17h00 sonne et top départ du travail pour récupérer mon premier compère avant que le deuxième nous rejoigne sur un point de vue fraichement trouvé durant le printemps lors d'une journée de repérage. Sur la route je fait une petite photo d'une cellule en formation au Sud-Ouest d'Annonay (Nord Ardèche) 5/ Une fois arrivé sur le point de vue qui borde la vallée du Rhône, les orages sont bien la, tout près, avec de beaux rideaux mais pour l'instant aucune activité électrique. Il ne faudra pas bien attendre pour voir le phénomène tant attendu 10 minutes se sont écoulé depuis note arrivé et pafff ça tape à l'arrière! Bien sur hors cadre car je me focalisait sur l'avant et cadré un peu serré: 6/ Je rectifie donc le cadrage en dézoomant un peu et ça paye 7/ Va s'en suivre un festival de foudre de plus en plus proche en air sec durant 30 bonnes minutes avec la constitution d'une ligne de monocellulaire devant nous: 8/ 9/ 10/ Quand tout à coup..... 11/ Photolive Sur le coup je n'en vois qu'un puis la cadence des impacts de foudre lâché part l'orage, ne me permet pas de regarder si les déclenchement de la cellule sont bénéfique. Je continue donc à contempler le magnifique spectacle que la nature est en train de nous délivrer à à peine 2 km de notre position tout en restant au sec. 12/ celui-ci tape vraiment pas loin tout au plus 800m Tout comme celui la 13/ Entre les prises j'en profite pour faire un peu d’ambiance: 14/ La ligne se déplace un poil vers le Nord, je décide donc que nous nous replacions sur un spot à 2 min en voiture avec une meilleur vu dans leurs direction. Le pari est gagnant car la foudre continura de se faire voir pour notre plus grand plaisir 15/ 16/ La ligne commence à s'essouffler et impact bien moins régulièrement 17/ 18/ 19/ Voila cette folle fin d'après-midi du 1er juin s'achève sous la pluie mais je mettrai un moment avant de réaliser se que l'on viens de vivre car c'est bien la première fois que j'assiste à tel spectacle aussi garni et au sec! La semaine orageuse n'est pas terminé pour autant car les modèle nous prommettent un Samedi bien kéraunique. Me revoilà parti avec @yannicklyon au début dans le Nord Isère avec vue sur l'Ouest pour voir quelques averses passer sur les contreforts Est du Pilat mais sans activité électrique visible: 20/ 21/ Puis on décide de descendre tranquillement un peu plus vers le sud ou le plus gros est prévu de passer avec une première halte sur les hauteur de Tain l'Hermitage sans succès avant de se placer dans la plaine de l'Est de Valence, où la, nous essuierons une bonne pluie précédé un semblant d'arcus et quelques intra: 22/ Journée décevante donc au vu de se qui nous était promis mais j'ai encore dans la tête ma chasse du jeudi donc c'est à moitié déçus que nous reprenons le chemin du retour. Au final c'est sur la journée la moins prometteuse par les modèles où j'ai pris le plus de plaisir et fait une belle moisson. A très vite j’espère pour un prochain récit orageux! Jérémy
  13. Bonsoir a tous ! nouvelle occasion pour faire un petit topic photos, les orages sont présents depuis de nombreux jours sur l'ouest du NE, après un week end entre picardie et Belgique fructueux en cellule mais malheuresement catastrophique niveau photos (oui oui !) hormis celle-ci : L'heure de la recompense a sonner hier soir près de Reims (51), après un départ en trombe a 17h après le travail, nous partons a 3 (Moi, Guillaume Hobam et Francois Novi) en direction de l'est de la Marne. Pendant l'après midi de très belles supercellules ont transité sur L'aisne, nous redoutons alors d'avoir manqué notre chance, l'espoir revient avec une cellule qui explose au niveau de Chalons, on peut voir aussi la puissante supercellule moteur gauche sur L'aisne, et puis derrière au loin, une ligne orageuse prend au nord de l'IDF : Nous arrivons enfin sur la cellule de Chalons, une tentative de split a lieu devant nous, malheuresement celui ci causera la mort de l'orage ..., l'ambiance est toutefois superbe, belle lumières et les rafales de vents soulèves des nuages de poussières Par la suite, nous décidons de partir vers Reims, la pointe sud est de la ligne orageuse tend a dévie vers la droite, situation typique de Supercellule au niveau de l'alimentation : Et cela ne manque pas, même de très loin la cellule parrait clairement suspecte, l'alimentation est quand a elle impressionnante ! De nombreux internuageux parcours l'orage, des extranuageux tomberont même plusieurs fois sur la droite de la photos : Notre orage se rapproche, la point tend toujours a dévie vers la droite, nous apercevons enfin mieux la base de l'orage, un nuage-mur se met en place, la rotation devient évidente. L'horizons est tout simplement magnifique <3 La Supercellule fini même par s'isolé en se détachant de la ligne orageuse : L'ambiance devient exceptionnel, les coup de foudres positif s'enchaine sous le mésocyclone, l'alimentation est toujours aussi explosive ! La Cellule nous offre le bouquet final en arrivant au niveau de Reims, elle se désagregera pourtant a peine en quelques minutes après le passage sur la ville : Zoom sur le meso : On fini par ce dernier panorama, ambiance a l'américaine Les différents time lapse montreront une rotation profonde de la Cellule. A noté qu'ils y avaient beaucoup de monde sous cette cellule, toujours sympathique ces rencontres, en l'occurence l'équipe de Keraunos cette fois Bonne soirée a tous ! Photolive : http://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-219564-exceptionnel-supercellule-sur-reims.html http://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-219565-puissance.html#photo6 http://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-219566-panoramique-supercellulaire.html
  14. Bonjours a tous ! la saison orageuse a franchement démarrer dans le Grand Est la semaine dernière, je vous propose donc un petit récits des ambiances rencontrées durant cette semaine ! Tout d'abord le 12 Mai, nous partons en équipe (Alsace Lorraine Chasseur d'orage sur FB pour les curieux ), direction la Meuse dans un premier temps, l'activité orageuse est finalement encore plus a l'ouest, sur la Marne : Nous arriverons trop tard, l'occasion tout de même de capturer nos premières foudre de l'année : Lendemain, 13 Mai, nous somme cette fois 2 a tenter notre chance après le travail, tout d'abord poster vers Nancy, l'activité orageuse restera franchement timide, toute fois une ligne instable semble venir de Meuse, nous remarquons depuis Nancy une ligne de congestus a l'avant, on décide donc de foncer plein ouest en esperant une explosion de celle-ci. Et c'est un pari gagnant, la ligne explose pendant notre court trajet : L'orage est puissant, l'activité est intranuageuse mais soutenue, un arcus se dessine rapidement : Nous somme alors manger par la bête : Nous tenterons de lui repasser devant, sans succès, mais ce sont les premières vraies structures de 2017, la bonne humeur est au rendez vous 14 Mai, activité convective prévue faible, elle le sera et sans grand int^éret, je bois alors une petite binouze tranquillement en ville avec des amis, mon amis avec qui je chasse la plupart du temps m'envoie alors un sms, une averse plutôt costaud s'est former en Meuse et risque d'arriver sur Nancy pile au soleil couchant. Il ne m'en fallait pas plus, je fonce au point de vue et arrive juste a temps pour observer ce très bel arcus au soleil couchant sur la Ville ! ;D Superbe moment et une ambiance comme seul les couchés de soleil convectif peuvent en offrir ! Nous en venons alors au 17 Mai, départ 17 heure de Nancy pour le sud Champagne, nous somme installons pile sous une convergence partant de Nevers-Auxerres-Troyes-Vitry, malheuresement seul la partie entre Nevers et Auxerres sera orageuse ... grosse deception et retour a Nancy a 3h, le moral n'y est plus au moment de se lever a 8h pour le travail ! :') Finalement le seule photos de la soirée est celle du pic nic dans les vignes Lendemain, semaine très active décidément, déclenchement surprise sur Besancons, la flux de sud est rapide et remonte sur le centre Lorrain, toutefois, une cellule très active dévie vers la gauche, nous décidons donc de l'intercepter, arrivé quasiment dessus, celle ci meurt devant nous ! et pendant ce temps une cellule nait sur les Vosges et se dirige sur notre point de départ de la chasse, le secteur de Sion dans le sud ouest du 54 ! nous tentons de refaire notre retard rapidement et arrivont juste a temps pour nos premières foudres proches, a quelques kilomètre a peine : L'orage tend a s'éloigné, la pluie prend rapidement le dessus, lorsque ce magnifique double impact ramifiée s'abat juste devant nous ! <3 Un double impact pour la petite histoire, que Thomas Brun, membre également du collectif a pu capturer d'un autre point de vue ! En résumé, finalement une très belle semaine orageuse dans le Grand Est, pas d'orage particulièrement puissant mais une variétés (Foudre, Arcus, soleil couchant) de phénomènes associé aux orages remarquable ! Bonne soirée a tous !
  15. Bonjour à tous =) Je vous partage ma première chasse de l'année qui à eu lieu dans le Maine et Loire le samedi 27 Mai 2017 vers 2h du matin. Je n'ai eu qu'à sortir de quelques centaines de mètres de chez moi pour admirer le spectacle. Enjoy
  16. Voilà en moyenne 1mois et demi voir 2 mois que habituellement je débute ma saison mais cette année c'est quelque chose..... Attendre une mi-Mai pour ouvrir le compteur c'est long mais bon c'est comme ça. Me voila partis donc jeudi 11 Mai à 16h de mon lieu de travail pour rejoindre un compère de chasse à l'entrée de l'autoroute à Chanas (38) pour dans un premier temps se placer à l'Est de Valence (26) car c'est la bas que l'on devrai trouver notre bonheur. Très vite en regardant les cartes et surtout le ciel et en arrivant dans le secteur de Valence on se dit que se sera plus au Sud que ça va se jouer. Décision est prise donc direction Montélimar ou d'après le radar ça commence à bien s'activer. 10 min plus tard on se fait littéralement rincer sur l'autoroute vitesse max 70/80km/h. Arrivé à la sortie Montélimar Nord nous sortons de l'autoroute pour rejoindre un point de vue perché à 370m qui habituellement est idéal mais la avec le plafond ultra bas on a vite fait demi-tour. En redescendant on croise deux autres chasseurs qui pensaient également utiliser ce point de vue en vain. Au final je propose de redescendre le long de la national 7 et de se caler un peu comme on pourra pour voir arriver les vagues successives du Sud-Ouest et donc de l'Ardèche On se trouve rapidement un petit point de vue sur un pont surplombant la voie ferrée avec vue sur l'Ardèche. Après un petit point radar et carto foudre, malgré la flotte je sort le matos car ça impact (dans la masse certes) mais sur un mal-entendu...... 1/ Pour une fois que ma persévérance paye je suis cotent. Bon désolé pour la goutte sur le bas de l'image mais avec la pluie qu'il faisait difficile de mieux faire. Ensuite légère accalmie l'ambiance et le paysage son sympa mais voila que la suite se prépare. Pratiquement tout est noyé rien ne rentre dans le boitier bref c'est pas évident. Puis à plusieurs reprise mon œil est attiré pas des flashs derrière une colline. Pas le temps de se déplacer c'est donc sans grande conviction que je vise dans cette direction. Et voila que boum, certainement chanceux sur ce coup, quoi que il en manque un tombé hors cadre. 2/ Le plus gros du système s’évacue par le Nord et vers l'Ouest c'est donc logiquement que l'on décide de se replacer pour voir se que ça donne. Une fois n'est pas coutume on se cale au bord d'une route avec un emplacement pas trop mal et malgré une nouvelle averse assez costaude on cale les trépied sous le haillon du Partener pour shooter. L'attente ne sera pas longue et le résultat inespéré 3/ Quelques minutes plus tard encore plus près 4/ Avec la situation et les conditions je n'en espérais pas tant. Tout fini par s'évacuer la pluie cesse il est donc temps de faire un peu d’ambiance: 5/ 6/ Une fois cela fait on attendra une bonne heure pour voir si ça allait se réactiver dans l'Ardèche mais il n'en sera rien, c'est donc tout logiquement que l'on décide de prendre le chemin du retour il est alors 21h31/22h00. Voila pour cette première traque de l'année dans la VDR plutôt réussi à mon gout du fait des contions de prise de vue très difficile à cause de la pluie. Vite faut que ça recommence j'ai encore faim!!!!!!!!!!!!! Jérémy
  17. La saison commence doucement mais surement dans le sud-est de la France, après une fin de mois de janvier et début du mois de février exceptionnel, le temps est resté calme pour la fin de l’hiver. Début Mars cependant bonne situation orageuse sur le sud du Var, une ligne orageuse devrait remonter de la mer en fin de nuit et début de matinée. De bons noyaux d’hélicité sont modélisés en basse couche, le risque de trombe est présent, je tente donc le coup. La ligne arrive au lever du jour comme prévu, seulement pas d’orages… On attend que celle-ci passe quand tout à coup un buisson se forme juste devant nous, une trombe marine se forme à environ 500m du point de vue, elle finira sa course dans les terres : [youtube] Première tornade observée pour ma part sur le sud du Var, la saison commence décidément bien à ce niveau-là ! Par la suite nouvelle situation instable toujours sur le Var le 23 Mars avec une nouvelle fois un risque de trombe à la clef. En début de matinée des cellules se forment sur l’est Var, encore une fois celles-ci ne sont que trop peu orageuses, je surveille le courant ascendant d’une cellule au sud de Saint-Tropez, ça ne loupera pas encore une fois, belle petite trombe ! 1/ Les orages attendus ne se montreront pas, quelques impacts de temps en temps, rien de plus, on ne rentre pas bredouille néanmoins. Quelques jours plus tard c’est le retour des orages diurnes ! Direction le Nord-ouest du Var pour une situation assez dynamique, trop dynamique, ça prend de partout et pas forcément là où il faut. Je finirai ma course à Rians après avoir galéré pour trouver un point de vue en direction d’une cellule très étendue et assez dynamique : 2/ Beau sillage turbulent ! 3/ L’Arcus nous dépasse progressivement : 4/ Un petit inter avant l’arrivée de la grêle : 5/ La chasse se terminera sur cet orage. Pour un premier jour d’orage c’est pas mal mais ça reste poussif, à voir la suite ! Les jours qui suivent le temps reste instable sur le relief avec des orages plus actifs que prévus, mais dans des zones difficilement chassables (Allos,Entreveaux,…). Le 9 avril néanmoins la situation semble un peu plus dynamique, je me dirige vers la zone de Castellane qui semble bien placée. Je vais vite comprendre qu’il va falloir monter plus si je veux espérer voir quelque chose d’intéressant. Je me retrouve finalement à Briançonnet (06), sans réseau mais devant une convection puissante et une base très sombre et compacte, l’orage ne devrait plus tarder, le tonnerre gronde plus au nord. 6/ Soudain un impact me surprend dans la vallée, je change de cadrage et m’aperçois qu’un rideau se forme à côté de moi. La foudre est rapide et tombe entre les prises, du moins au début, seulement les impacts restent derrière le relief, la foudre ne ressort pas dans la vallée, quand tout à coup : 7/ Celui-ci fait du bien ! Première vraie capture diurne de la saison ! Puis nouvel impact : 8/ Le rideau me concerne rapidement mais l’activité se calme progressivement, encore quelques impacts bien sentis sur le relief à quelques kilomètres. 9/ Puis l’orage s’étale, il est temps de rentrer, faut pas non plus en demander trop en avril ! Nouvelle période calme suite à cela, jusqu’au 19 avril où de bons orages vont se former sur le 06, pile sur moi en fait, seulement je suis au boulot .. Je vois la foudre tomber par la fenêtre, rageant, très rageant .. Après avoir négocié pour partir 15min plus tôt alors que l’orage est toujours actif je fonce à Fréjus pour le devancer. Entre temps celui-ci perdra son activité électrique mais si je m’attendais à me retrouver face à un ciel comme celui-là … 10/ Alors que le courant sortant de l’orage nous concerne avec des rafales à plus de 80km/h, le ciel s’embrase de plus belle : 11/ 12/ Nouvelle période calme par la suite. Temps frais, pas de saison, on commence à se dire que la saison a du mal à se lancer chez nous malgré 2/3 bonne situs… L’attente est si longue qu’il faudra pousser jusqu’en Italie le 3 mai au soir, belle petite situ pour des orages isolés dans le Golfe de Gênes. Ça ne manquera pas, à peine arrivé sur mon point de vue à Savonna qu’une cellule se forme devant la ville de Gênes, donnant quelques impacts lointains : 13/ Bon c’est bien sympa mais ça reste lointain tout ça, pas de panique, une cellule prend sur moi au radar, pile sur moi en fait, bonne averse de grêle et fortes pluies, oui mais pas d’impacts, c’est pas possible ! Puis tout à coup, alors que la cellule commençait à s’éloigner, superbe double impact sous le courant ascendant ! 14/ Ça y est, elle est lancée : 15/ 16/ La cellule alterne entre phases actives de quelques minutes et phases inactives, je suis pile sur sa bordure sous le courant ascendant. 17/ D’ailleurs le courant ascendant m’intrigue, il est bien tourmenté et semble même présenter une faible rotation en faisant défiler les photos. Je guette la base, quand tout à coup un coup de foudre illumine un gros, très gros renflement ! 18/ Gros tuba qui, après vérification, touche la mer ! 19/ Enfin ! Là on commence à discuter, je cadre moins serré et attend un nouveau coup de foudre, c’est chose faite quelques secondes plus tard avec en prime un autre petit tuba sur la gauche du premier ! 20/ Autre flash illuminant le tuba très développé : 21/ La pluie me concerne rapidement par la suite, la cellule s’alimente toujours au même endroit, sur moi. Puis grosse série de ramifiés un peu atténués par la forte pluie sur le point d’observation : 22/ 23/ La convergence ne bouge quasiment pas et toujours quelques noyaux plus actifs qui donnent de la foudre de temps en temps, la pluie s’arrête, c’est parfait : 24/ 25/ 26/ Puis la situation se calme quelque peu, dernière cellule avant de partir : 27/ Le dernier flash de la soirée : 28/ Je rentre donc bien content de ma soirée, le lendemain soir une cellule se formera pile au même endroit mais un peu fatigué de la veille et un peu cours niveau budget j’ai choisi de ne pas y retourner .. Dommage ! Passons maintenant à ces derniers jours, très instables sur toute la France. Dans le sud-est l’instabilité était également présente, particulièrement sur les modèles queqlues jours avant. Le Var semblait comme souvent en début de saison diurne très bien placé. Et puis plus on arrivait au jour J plus il était évident qu’il faudrait monter plus au Nord pour voir un peu d’agitation. C’est ainsi que le 12 mai je suis allé me placer sur le plateau de Valensole, haut lieu des orages dans la région ! Encore une fois c’est assez poussif, l’attente est longue, de forts orages prennent mais bien plus au nord, je reste confiant dans mon placement pour la fin de journée néanmoins. Les convections sont faiblardes et n’arrivent pas à donner plus qu’une forte averse et quelques intras. Je m’occupe donc avec une petite couleuvre trouvée en plein milieu de la route, très docile, je peux m'en approcher et la manipuler sans problèmes : 29/ Puis alors que je ne faisais plus trop attention à la situation je lève les yeux et là grosse convection en plein sur le plateau, la base est superbe et très tourmentée, ça ne devrait plus tarder ! 30/ Je me déplace un peu pour me placer dessous, quand tout à coup beau petit tuba qui durera environ 3 minutes : 31/ La base commence à donner quelques précipitations et un echo apparait au radar, pourtant pas de rideau de visible, quelques grêlons tombent sur le point de vue, certains vont jusqu’à 2cm de diamètre mais le ciel est bleu au-dessus de moi, sympa l’ambiance ! Puis un premier coup de tonnerre dans la convection, elle ne devrait plus tarder à impacter, je me place au bord d’un champ, fait les réglages vite fait au cas où et installe la cellule. Alors que je cherchais mon autre boitier dans la voiture gros flash très vite suivi d’un gros craquement, la foudre vient de tomber pas loin du tout, je regarde la photo et hop, superbe double impact ! 32/ Puis autre coup de foudre un peu plus loin : 33/ L’orage se déplace vers le plateau d’en face, donnant de temps en temps de beaux impacts avec une belle couleur verdâtre : 34/ Puis la cellule s’éloigne, cela sauve la journée, encore une fois toujours très poussif mais on ne s’en sort pas trop mal ! Le lendemain était prévu d’être orageux sur le 04 jusqu’à l’arrière-pays Varois et Azuréen, rien de tout ça, la convection est restée bien plus au nord que prévu, après une course pour rejoindre les dernières cellules de la journée quelques impacts sur le relief au Nord de Saint-André-Les-Alpes (04): 35/ Voilà pour ce début de saison, à voir la suite, quelques bonnes captures déjà mais c’est molasson cette année dans le sud-est malgré tout ..
  18. Bonjour à tous, Enfin une dégradation orageuse est prévu dans l'ouest. Se trouvant pas très loin et après un rapide coup d’œil sur les cartes, nous partons dans l'Aveyron entre Baraqueville et Villefranche De Rouergue. vers 16h30 nous voyons la ligne de type QLCS évoluant assez rapidement vers nous. L'arcus se dévoile devant nous. 1) Ensuite pas mal de foudre positive tombent devant nous 2) l'Arcus se rapproche et on entend les roulements du tonnerre 3) Par chance une foudre ramifié tombe non loin, même si l'arbre gène un peu, on est déjà très content d'avoir eu la chance de faire quelques photos 4) Voilà pour cette fin Avril les amis. à plus...
  19. La saison a commencé assez tôt sur le pourtour méditerranéen avec l’occurrence d’orages modérés dès le 26 janvier. Déjà la nuit du 25 au 26 de bons orages ont circulé devant le département du Var, lieu où je chasse souvent en temps normal, ah mais oui, je suis sur le Languedoc maintenant .. Puis au réveil j’apprends qu’un outbreak de trombes et tornades vient de se produire sur la région de Hyères, encore une fois en temps normal j’y aurais été, mais bon, soit, des orages sont prévus sur le Languedoc également pour cette journée du 26 janvier. En effet en fin de matinée des orages sont remontés du Golfe du Lion vers le littoral du 34 avec pas mal de foudre détectée sur les Bolteks. Seul problème une couche de brume en basse couche qui altérera franchement la visibilité sur ces cellules. Néanmoins un impact sera capturé depuis les plages de Carnon : 1/ La visibilité deviendra trop médiocre par la suite, on rentre avec la première foudre de l’année c’est déjà pas si mal ! L’instabilité est prévue de stagner quelque peu près des littoraux. En soirée une ligne d’averse se développe juste à l’Est de l’Hérault et devient orageuse sur le Nîmois, sans grande conviction je pars me placer sur les hauteurs de Castelnau-le-Lez pour observer la ligne. Celle-ci meurt avec la tombée de la nuit, néanmoins à l’arrière de nouvelles averses se renforcent, l’instabilité est faiblarde mais l’écho devient suffisamment puissant pour impacter, je lance les pauses au cas où. Après 15 bonnes minutes de pauses vierges et alors que je songeais de plus en plus à rentrer, un flash me sort de mon ennui : 2/ Ce sera le seul de cette cellule qui mourra juste après, sympa malgré tout ! Le lendemain soir la situation est prévue orageuse sur les PO et l’Aude. Après quelques heures d’attente et alors que les orages n’ont pas l’air de vouloir bouger du centre-est 11, je décide de foncer vers Agde pour au moins voir un petit quelque-chose. Arrivé sur le point de vue je suis rejoint par Chrispics, complètement par hasard une nouvelle fois, de la foudre est visible vers la frontière entre le 34 et le 11 : 3/ Alors que nous observions la cellule des powerflashs se font voir vers Vias, ceux-ci semblent se déplacer vers le Nord dans le sens de propagation de la cellule, nous n’avons pas aperçu de tuba mais pas impossible qu’une petite tornade ait concerné la commune. La foudre tombe de temps en temps en mer devant nous : 4/ Puis la cellule se tassera alors que la pluie nous concernera peu après, il est temps de rentrer. De nouveau de l’instabilité de prévue pour la fin de la première semaine de février, plus sur PACA une nouvelle fois, ça tombe bien je rentre sur la Côte d’Azur le 3 février ! A peine ré-enménagé sur Cannes il est temps de repartir en chasse sur l’Esterel, en effet en soirée la situation est prévue très instable pour la saison, pas mal d’énergie disponible, une belle convergence près des Maures, les ingrédients sont réunis pour que quelques cellules se forment en soirée. Les modèles sont un peu perdus mais la situation est intéressante. Nous nous rejoignons avec mon compère de Météo-Varoise au Cap Roux qui offre une belle vue à plus de 180° sur l’horizon Sud. La nuit tombe progressivement, au radar de bonnes cellules se développent sur le sud du Var et sur les Maures, une bonne activité électrique et de la grêle sont signalés sur la région Hyéroise. Des cellules prennent un peu plus à l’est, bientôt les premiers flashs se font voir derrière le Cap Camarat. Nous sommes à l’heure bleue, au radar la situation dégénère sur le sud-est du Var, les flashs se font de plus en plus insistants au loin, les bases sont bien sombres sur le cap Camarat, on sent que la situation ne va pas tarder à exploser. Quelques minutes plus tard de formidables salves d’impacts frappent la région de Saint-Tropez : 5/ Pour vous donner une idée de l’activité électrique, voilà une superposition vite fait de 2 photos prises à moins de 30sec d’intervalle, 2 pauses de 15 secondes : 6/ Nous sommes maintenant face à une cellule très organisée et bien active électriquement parlant, des impacts toutes les 20/30 sec. Mais le plus impressionnant est le nombre d’impacts simultanés, souvent par 4/5 voir plus ! 7/ 8/ Superposition de 2 photos, représentant 1 minute de pause pour vous donner une idée du spectacle : 9/ Un nuage mur se développe rapidement au-dessus d’Agay alors qu'une formidable décharge survient dessous, marquant la puissance du courant ascendant. On est vraiment en février ? 10/ 11/ La cellule se décale tranquillement vers l’Est, sur notre position un peu de pluie mais surtout de bons inflows alimentant la cellule, les conditions sont presques parfaites ! 12/ Un impact tombe un peu plus proche que les autres : 13/ La cellule continue son chemin plein Est, le courant ascendant se décale et nous allons bientôt passer dans le panache, toujours de puissants impacts juste devant nous : 14/ Les spiders sont nombreux dans le panache de la cellule, il est temps de passer au plus grand angle, l’ambiance est énorme : 15/ Certains d’entre eux viennent nous lécher les oreilles, par deux fois nous ressentirons un courant électrique sur le haut du crâne, sympa ! 16/ 17/ Au large les salves d’impacts sont encore impressionnantes : 18/ Au plus fort de l’activité la cellule donne flashs et impacts toutes les 5/10 secondes, pour un 3 février c’est une première ! 19/ On finit la série par quelques photos d’ambiances : 20/ L’orage s’éloignera au large de Nice tout en restant très actif, le vent d’ouest dégagera rapidement l’atmosphère. Quel début de saison sur le sud-est de la France, en espérant que ça continue !
  20. Chers tous, j'ai pas mal de retard dans mes dossiers orageux. En effet mes activités pro liées à la photo m'imposent d'établir des ordres de priorité entre tout les différents shootings qui s'enchaînent. Néanmoins, je viens de boucler ma post prod dernièrement et je vous propose de repartir avec moi dans ces mois chauds et tonitruants que nous allons retrouver avec plaisir dans quelques semaines. Partie 1/ Printemps: Ce printemps 2016 ne fut pas formidable. Humidité superlative, ensoleillement en grêve, il trancha radicalement avec les préludes estivaux que nous connaissions alors. Néanmoins nous avons rencontré au gré des voyages et des rencontres quelques jolis avatars. Mars & Avril/ En dépit d'une belle actualité orageuse durant les 15 premiers jours d'avril la fin des shootings "été" ainsi qu'un voyage Vénitien m'ont fait rater la majeure partie des épisodes qui se déroulèrent durant cette période. Ce ne fut que vers la fin du mois de mai que nous portâmes nos trepieds jusqu'à Besançon en compagnie d'Olivier Momon pour croiser quelques fulgurances brumeuses. Quelques jours plus tard et après les innondations records et cette semaine si grise, nous repartîmes en compagnie d'Amaury Kerjean et de Bruno Meignien sur les côteaux Champenois. Après une folle poursuite, nous vîmes un ovnis s'élever par delà les champs . Cette belle base fut rapidement happée dans les précipitations. Une second souffle poussif essaya de colorer un peu notre soirée. Hélas, pour prometteuses, ces circonvolutions ne furent pas très concluantes et le ciel ne poussa pas plus loin ses avantages.
  21. Bonsoir je fait suivre l'info que ma DGS de ma collectivité m'a donnée: Pour infos j'y serai, si d'autres veulent se joindre à moi ce sera avec grand plaisir! Par la suite si la conférence ne se termine pas trop tard on pourrai aller se boire un verre histoire de prolonger le débat .
  22. Bonjour à toutes et à tous. Hier, pour rappel, il y avait une petite possibilité pour que des orages se développent dans le coin. Vers 19h, ça s'active autour de Nîmes. Soudain, un gros coup de canon se fait entendre. Mais rien de bien probant pour le moment, seulement quelques flashs. Ensuite, plus rien. Je retourne à mes occupations. Puis vers 20h, l'orage se réactive bien plus franchement, les flashs deviennent plus intenses et fréquents. Ayant un appartement avec vue relativement dégagée vers le Nord (là ou l'orage se réactive), je mets en place l'appareil photo, et sans trop d'espoir (à cause de la pluie et des éléments de structure du balcon qui gênent quand même la vue), je vise un secteur un peu au pifomètre. 20h30 Banco ! Je continue de viser vers cet endroit, et ça s’enchaîne, avec à la clé des gros coups de canon à faire trembler les murs, et les meubles. Pas de chance pour celui-ci... Puis, 3 impacts quasi simultanés, mais qui tombent un peu plus loin et cachés par la pluie qui tombe fortement à présent. 20h50, l'orage commence à s'éloigner. La foudre tombe derrière ou à l'Est de l'appartement. Et d'un coup, le coup de grâce, accompagné d'un bruit semblable à une explosion. Je n'y croyais pas au début, mais la soirée est réussie même si je ne compte pas les fois où la foudre est tombée hors objectif. Au final, on en redemande. La vidéo, moins impressionnante, mais on entend tout de même les coups de canon, malgré la pluie qui tombe et le caisson étanche qui limite les sons.
  23. Après une pause sur le front des orages, une situation semble se dessiner pour le jeudi 21 juillet 2016. je regarde le temps en direct sur le pc, et là je vois que ça prend vers Langogne. c'est décider, je part plus tôt du taf et fonce la bas . en arrivant sur place je rencontre un collègue Benoit Colomb avec qui on finira la nuit ensemble. notre chasse commença vers 18h et se finira vers 05h du matin. pour les secteurs nous aurons arpenter l'est de la Lozère de Langogne vers Villefort pour finir sur le mont Lozère vers 1250m d'altitude. place aux clichés qui sont numérotés du début de la traque jusqu'à la fin. je vous met les principales photos car plus de 60 sont encore en cours de traitements ! 1) secteur col du Thor (la Bastide) 48 2) 3) 4) hauteur de Génolhac (30). 5) secteur de Bessèges (30) 6) 7) 8) 9) le déchainement kéraunique continu, il est environ 01h du mat.. 10) des fois même à f11 c'est dur d'avoir des impact non cramés 11) 12) foudre très proche en contrebas avec gros claquage en règle 13) 14) gros positif qui alluma un incendie dans une grange 15) le graal avec ce ramifié qui illumina la chaine cévenole. 16) impact ramifié atypique de part sa forme 17) on fini cette série avec la tour de la Garde Guerin (48) illuminé par un double extra-nuageux. j'espère que vous apprécierez cette nouvelle série en plein cœur du massif des Cévennes ... bon visionnage à tous et à toutes BONUS : 18) vue d'ensemble du point de vue 19) la frayeur de la nuit quand la foudre s'abat au dessus de nous à moins de 100m avec les traceurs qui passe sur notre tête. on peut deviner l'impact sur l'aile arrière du véhicule !! .
  24. Bonjour à tous, Je vous partage ma soirée de chasse du 21 au 22 juillet sur l’Ardèche en début de soirée et qui c'est terminée dans le Gard Voila pour ce début de soirée dans le sud de l’Ardèche, sur une cellule stationnaire. La suite ce passe dans le nord du département du Gard Et la dernière de la soirée "le bouquet final" Voilà un aperçu de cette soiré magique Yannick Lecenes
  25. Salut, Avec un peu de retard voici les images et le récit des orages très électriques qui ont concerné les Cévennes et le bassin alésien dans la nuit du 21 au 22 juillet 2016. En début de nuit, de forts orages concernent le Nord-Est de la Lozère ainsi que l'Ardèche. Constatant un début de propagation vers le Sud sur les radars de précipitations, je décide d'aller sur le piémont cévenol dans l'espoir de quelques captures lointaines. Une fois arrivé dans le secteur de Lédignan, au Sud d'Alès, dans le Gard, je m'aperçois que la foudre est visible. C'est un peu lointain mais je décide de me poser pour faire des photos plutôt que d'essayer de m'approcher davantage sans garantie que les cellules continuent d'être actives (au final j'aurai tord car les orages auront duré plusieurs heures durant !). Dès la sortie de la voiture et le matériel installé, le spectacle est au rendez-vous, avec de puissants impacts de foudre sur les premiers contreforts du relief cévenol. 23h09 : puissant impact sur un sommet boisé : 23h11 : l'orage commence à se décaler vers la ville d'Alès, foudroiement multiple et simultané des crêtes dominant l'agglomération. 23h19 : l'agglomération est à présent concernée par de nombreux impacts de foudre. 23h41 : la foudre continue de s'abattre sans relâche sur la ville d'Alès et les alentours. 23h55 : toujours de nombreux impacts ramifiés. Cette cellule commence à s'éloigner. Les étoiles commencent à apparaitre au zénith, tandis que les orages sévissent toujours quelques kilomètres plus au Nord. Je vois le sommet du cumulonimbus et je commence à envisager l'apparition d'éclairs extranuageux vu le dynamisme de l'orage. 23h58 : et voilà ! Un premier coup de foudre extranuageux ramifié jaillit du sommet du nuage pour frapper devant moi ! 00h04 : autre coup de foudre extranuageux tombant à l'écart du cumulonimbus. On distingue le ciel clair et les étoiles en haut à droite de l'image. 00h24 : une autre cellule orageuse s'est formée sur le Nord du bassin alésien : ça n'arrête pas ! Les impacts sont puissants, multiples et très esthétiques. 00h54 : immense éclair internuageux zébrant la nuit cévenole. Un des rares de cette soirée où la quasi totalité des décharges frappaient le sol. 00h55 : la foudre reprend le relais, avec un pilonnage en règle des crêtes ! 01h45 : éclosion d'une énième cellule orageuse sur le relief. J'en profite pour tenter une composition avec la route. 02h04 : impacts de foudre simultanés à plusieurs kilomètres de distance les uns des autres. La zone concernée par les orages est très vaste mais je suis encore au sec et à l'écart. 02h09 : illustration de la quantité hallucinante de foudre, typique de ces orages du coeur d'été sur le Sud des Cévennes (un des secteurs les plus foudroyé de France). Tous les impacts sont simultanés ou presque (pose de 30 secondes). 02h13 : toujours de la foudre ramifiée bien esthétique. Je profite du spectacle mais je regrette tout de même de ne pas être plus proche... 2h59 : dernière image de la soirée d'un nouvel orage en train de descendre du relief en direction du bassin alésien. Je serai finalement englouti par la pluie quelques minutes plus tard. Au final : plus de 4 heures de foudre quasi non stop. Et encore, cette série ne présente que les orages ayant touché les Cévennes et le bassin alésien : d'autres orages se sont ensuite organisés dans le secteur du pic Saint-Loup et du littoral héraultais mais il me fallait tout de même dormir un peu avant d'attaquer le travail quelques heures plus tard... A bientôt pour d'autres photos électriques !