Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Search the Community

Showing results for tags 'nature'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Prévisions
    • Prévisions à court et moyen terme
    • Evolution à plus long terme
    • Tendances saisonnières
  • Observations
    • Le temps en France
    • Le temps en Europe et dans le reste du monde
  • Climatologie
    • Paléoclimatologie
    • Climatologie
    • Evolution du climat
    • Phénomènes météorologiques violents
  • Les autres aspects de la météo
    • Météo, environnement et société
    • Instrumentation
    • Photos, vidéos et matériel de prise de vue
    • Questions - réponses sur la météo
  • On y parle de météo
    • Sites web
    • Expositions, conférences, évènements
    • Presse, livres, médias et cinéma
  • Discussions autour d'Infoclimat
    • Vie du site Infoclimat
    • Rencontres météo
    • Convivialités

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Gender


Location


Site web


Bio


ICQ


AIM


Yahoo


Skype


Google

Found 4 results

  1. Bonjour à tous, Un mois après le joli topic sur l'Irlande posté par Cirrus27 (à (re)découvrir ici: http://forums.infoclimat.fr/f/topic/51974-un-petit-bout-dirlande/), je vous propose une petite balade à travers un pays voisin un peu plus au nord: l'Ecosse. Pays sauvage particulièrement marqué par l'histoire (sauvage au sens propre comme figuré, finalement...), il n'en demeure pas moins très accueillant et parfait pour s'octroyer quelques belles balades au fil des châteaux et des lacs dans des paysages ouverts très esthétiques, et finir sa journée dans un pub gouteux et chaleureux. La météo changeante et parfois capricieuse rythme la journée des locaux comme des voyageurs: le ciel offre ainsi une remarquable diversité d'ambiances au fil de la journée. Devant nos yeux contemplatifs, les nuages, les averses et les éclaircies se succèdent ainsi au fil de nos découvertes des parcs naturels, des châteaux (hantés) et des multiples lacs présents sur tout le territoire. Sacré bol d'air! Après avoir découvert la jolie capitale Edimbourg, nous avons choisi de nous rendre à l'est de l'île du côté de Stonehaven, à la recherche de quelques châteaux emblématiques et d'oiseaux marins. La traversée du parc national des Cairngorms et la découverte du loch Ness occuperont la suite du séjour. Ensuite, nous choisirons de découvrir les Highlands, terres sauvages beaucoup moins peuplées, plus rudes et vraiment superbes offrant un nombre infini de balades. Pour finir, nous passerons quelques jours sur la magnifique île de Skye, où la météo s'est considérablement gâtée, nous octroyant des ambiances sombres très photogéniques dans des conditions parfois pénibles et très humides. Tout d'abord, un petit aperçu de notre parcours: Et maintenant, place aux images! 1- Premier soir à Edimbourg: un ciel en feu avec un coucher de soleil qui durera trèèèèèès longtemps, nous gratifiant de lumières remarquables pendant 2h 2- Petit arrêt de quelques heures au château (hanté!) de Glamis, à la découverte de son histoire avant d'aller participer à des highland games dans ses jardins 3- Petite photo folklore, juste pour le clin d'oeil, durant l'ouverture des Highland games qui verront les athlètes s'affronter sur des épreuves sportives (courses à pieds, à vélo dans la pelouse, le fameux lancer de tronc, concours de danse et de cornemuse...) dans une ambiance de fête de village. A noter que trop de cornemuse tue nos oreilles à nous, petits français aux oreilles fragiles 4- Les ruines du château de Dunnotar au soleil couchant. William Wallace y a notamment brûlé vif une garnison d'Anglais... Un barbare parmi les autres ici, mais qui choisi des coins sympa pour ses actes! 5- Petite ambiance dark matinale à Stonehaven 6- Observation de magnifiques oiseaux marins qui nichent sur les falaises d'une petite réserve naturelle, ici un pingouin Torda 7- Guillemots 8- Et des macareux...! 9- Un couple de pingouin torda, je les trouve vraiment superbes avec leur liseré blanc sur le bec 10- Aperçu de la route qui traverse le parc national des Cairngorms et ses landes multicolores 11- La fameux Loch Ness, sous l'averse! 12- Quelques images de quelques-uns des nombreux lochs dans les Highlands 13- 14- Le loch Maree dans une ambiance apocalyptique 15- 16- Sur la route de la péninsule d'Applecross, l'un des "bouts du monde" de la région des Highlands 17- Vue sur l'île de Skye depuis la péninsule d'Applecross, on a hâte de s'y rendre à la vue de ce panorama alléchant 18- Eilean Donan Castle, le château le plus photographié d'Ecosse, avant de filer sur l'île de Skye 19- Quelques kilomètres après l'arrivée sur l'île de Skye: on se régale déjà 20- 21- Très belle vue depuis Elgol, île de Skye 22- L'éperon rocheux du Old Man of Storr chatouille la couverture nuageuse qui s'épaissit au fur et à mesure des heures 23- 24- Le vent souffle fort, les gouttes frottent fraichement le visage, les lumières sont furtives mais terribles: aucun doute, on est bien en terre Ecossaisse! 25- Nous arrivons dans le massif du Quiraing (toujours sur l'île de Skye) sous un ciel relativement clément. 26- 27- 28- 29- 30- Le temps clément ne va pas durer, et ça va considérablement se gâter pour nous, la rando se transformant au bout de 2 heures en enfer venteux, pluvieux, grêleux, si bien qu'on se retrouvera bloqué soudainement dans le gros temps sur la corniche de la montagne qu'on vient de gravir. 31- Dernière photo avant l'enfer total... 32- Le lendemain, sur le point le plus à l'ouest de l'île de Skye: Neist Point. 33- Le ciel est complètement bouché, le plafond est bas 34- Nous avons quitté l'île de Skye, sur la route du retour vers Edimbourg, et ne résistons pas à faire un petit arrêt au niveau du viaduc de Glenfinnan (qui devrait parler aux fans d'Harry Potter!) 35- Petit aperçu de Glen Coe sous un temps maussade. Malgré la mauvaise visibilité, cette vallée sauvage nous a semblé superbe, et mériterait à elle seule d'y consacrer quelques jours (que nous n'avions malheureusement pas) 36- Glen Etive Voilà pour cet aperçu de ce magnifique pays en une dizaine de jours, pays facilement accessible depuis la France, qui permet un dépaysement total!
  2. Infoclimat, bonsoir En cette morne fin d'année météorologique, je vous propose un sujet photographique d'une petite escapade hors de France. Au cours de l’hiver dernier, j’ai eu l’occasion de me rendre pour la première fois dans l’hémisphère sud et découvrir l’été Austral. Après quelques petites heures de vol et avoir foulé le sol Australien sous près de 40 °C (je me disais à cet instant que je ne verrais pas plus haut au cours de l'année, puis le 28 juin 2019 est passé par là ) au mois de janvier, je débarque dans le climat beaucoup plus océanique de la Nouvelle-Zélande… Et pourtant, il fait parfois plus de 35 °C et les records pleuvent (jusque 38 °C sur l’île du Sud !). Une petite carte du pays constitué de deux îles principales : Je suis basé à Christchurch, principale ville de l’île du Sud, située sur sa façade est. La ville est toujours en reconstruction suite aux séismes dévastateurs de 2010 et 2011 dont le symbole est la cathédrale en grande partie détruite. Le centre-ville est ainsi moderne mais froid. D'une manière générale l'aménagement urbain est type nord-américain, nettement moins chaleureux que nos villes européennes, à mon goût. Mais ce n'est de toute manière pas la principale raison de ma venue ici. Christchurch est le point de départ de deux road-trips que j'aurai la chance d'effectuer, l'un en direction de l'île du Fumante, l'autre sur cette île de Jade. Brève introduction faite, je ne montrerai seulement la partie naturelle du pays ici, l'aspect culturel étant également très riche et mériterai un topic dédié. Premier road-trip : île du Nord (île Fumante) Mon premier road-trip a pour objectif d’arpenter cette île durant une petite dizaine de jours, me permettant de faire quelques points principaux sans pour autant pouvoir parcourir l’île dans son intégralité, notamment la partie nord où se trouve Auckland – capitale économique et plus grande ville du pays – et la côte est. Pour rejoindre l'île du Nord par voie terrestre, il faut se rendre dans la ville de Picton au nord de l'île du Sud puis prendre un Ferry jusqu'à Wellington, au sud de l'île du Nord (vous suivez ? ), capitale administrative du pays. La ville n'est pas très grande pour une capitale mais est très agréable et dotée de belles richesses culturelles. La météo est toujours favorable, caractérisée par un soleil généreux et une température agréable car bien moins chaude que durant les derniers jours de janvier. L'occasion est belle de se rendre au Tongariro National Park. Situé au centre de l’île, c’est le premier parc national du pays et il abrite plusieurs volcans dont un bien connu. C’est également dans ce parc que l’on trouve la plus belle randonnée (d’une journée) du pays, le Tongariro Alpine Crossing. Afin de limiter l’afflux touristique dans le parc, l’accès à la randonnée se fait uniquement en navettes payantes, à des horaires précises. Le parcours principal couvre une distance de 20 km dont 800 m de dénivelés positifs, à effectuer sur la journée afin de récupérer les navettes du retour. Autant dire qu’on ne peut finalement pas pleinement profiter en s’éternisant sur certains spots. Malgré ces contraintes, il y a beaucoup de monde sur le circuit... Et pour cause, la météo est parfaite, paramètre très rarement présent dans la région ! Les touristes (et moi-même du coup ) arrivant par vagues selon les navettes, j'attends quelques minutes avant de partir pour profiter de la randonnée hors du flux. Et dès le départ le paysage volcanique est captivant. Le Mont Ngauruhoe et ses 2 291 m domine le parcours. Ce volcan est bien connu des adeptes du Seigneur des Anneaux puisque c’est « la montagne du destin » du Mordor ! Je m'arrête tous les 10 mètres pour shooter, m'éloignant encore plus du flux, et c'est une bonne chose Le sommet du parcours est déterminé par le « Red Crater », culminant à 1 886 m d’altitude. Le paysage est lunaire, bluffant ! Mont Ngauruhoe : Red crater : (La puissance du soleil est également bluffante ! Dans cette partie du monde, avec un soleil quasiment au zénith, le moindre centimètre de peau exposé et non protégé se fait littéralement carboniser ! Même en zone tropicale je n’ai pas connu une telle puissance solaire.) En redescendant par le versant nord, la vue est tout aussi sublime avec comme point d’orgue le lac émeraude. De nombreuses fumeroles chargées de souffre témoignent de l’activité géothermique sur le secteur. Je ne me risquerais par à la baignade ! Par moments, on se croirait sur Mars ! Après plusieurs heures d'une marche parfois difficile sur un sentier escarpé en partie constitué de pierriers fortement inclinés, la descente est interminable avec près de 1 300 m de dénivelés dont le terminus se trouve non loin du lac Rotoaira en contrebas (photo ci-dessous). De plus, cette descente est irrégulière (brusques remontées) et exclusivement constituée de marches... Les jambes prennent cher, d'autant qu'il n'y a absolument aucune portion ombragée et que l'eau manque (aucun point d'eau ou ravitaillement sur le parcours). Après un peu de repos, cap plus au nord avec une halte au lac Taupo et la ville éponyme pour notamment arpenter le site géothermique « craters of the moon » peuplé de petits cratères bouillonnants. La chaleur est de nouveau bien installée avec une trentaine de degrés à l’ombre. Puis remontée sur Rotorura en passant par le très beau site géothermique de Wai-O-Tapu, toujours sous une écrasante chaleur ! Le point central est la « champagne pool », un vaste bassin de 65 m de diamètre dont remontent d’abondantes quantités de bulles de dioxyde de carbone. La température de l’eau dépasse 250 °C en profondeur et 75 °C en surface. En s'attardant un peu, on peut observer quelques "steam devils" : De nombreux cratères et lacs sulfureux aux couleurs parfois étonnantes parsèment le site. Là non plus je ne ferais pas un plouf ! Une pause bien méritée au joli lac Tikitapu "Blue Lake" à proximité de Rotorura. La baignade est cette fois permise et agréable dans ce cadre Après cet intermède géothermique, je me dirige sur la côte ouest pour rejoindre le parfait volcan Taranaki. Petite halte sur le célèbre site côtier « Three Sisters and the Elephant Rock » mais hélas la marée montante empêche de se rendre à proximité immédiate. Et malheureusement, une fois arrivé au pied du Taranaki, le beau temps décide de se retirer pour la première fois du séjour, empêchant toute randonnée sur le secteur – notamment pour le fameux lac Pouakai – et même de simplement observer le volcan. La météo étant prévue médiocre pour les prochains jours, je repars pour l’île du Sud par Wellington puis la traversée en ferry jusque Picton avant de me diriger à l’ouest en direction du magnifique Abel Tasman National Park. Le beau temps est de retour, la chaleur aussi mais la sécheresse est exceptionnelle dans la région et d’importants incendies se déclenchent un peu partout jusqu’en ville comme à Nelson. Le ciel est blanchâtre et une odeur de fumée règne au milieu d’une chaleur très humide, peu agréable. Par chance, le parc est épargné et il est possible de faire la « Coast Track », une magnifique randonnée côtière de 60 km (faisable en plusieurs tronçons) qui serpente dans la jungle entre rivières et plages de sable fin ! Le premier road trip touche à sa fin, c’est bien exténué que je rentre à Christchurch me reposer quelques jours et préparer le second périple.
  3. Petit sujet pour vous faire part de ma présence au 9ème festival photo nature qui se tiendra à Cessieu (38) les 23 & 24 Mars prochain. Au programme de nombreux photographes amoureux e la nature qui prendrons plaisir à partager le fruit de leurs travail mais aussi quelques petites conférences. Pour ma part bien entendu pour ceux qui commencent à me connaitre, c'est sur le thème des orages que j'exposerai et je serai accompagné de mon compagnon de chasse Maxence, avec qui j'ai tournée la saison 2 de Traques orageuses que vous pourrez retrouver ici: https://www.youtube.com/channel/UCGl8zDUnK166TYt5DPa0Y2Q Sujet dédié: En espérant croiser quelques-uns d'entre-vous je vous souhaite une bonne soirée! Jérémy.
  4. Bonjour à tous et très bonne année 2017! je viens de terminer ma revue de 2016 concernant le suivi du temps et de la nature à Oulu de 2016. Voilà ca se trouve ici: http://oulu-au-fil-des-saisons.blogspot ... -2016.html Attention il y a près de 500 photos des observations prsque journalières, des explications aussi. Sur le blog il y a d'autres suivis commencés en 2006 déjà ici même sur les forums d'infoclimat, même si ca reste assez incomplet et irrégulier. Le suivi sur le forum illustré de nombreuses photos et vidéos se trouve LÀ Bonne lecture et visionage! En guise d'avant-goût, quelques images: Hiver : Printemps: Été: Automne: Et à nouveau hiver:
×
×
  • Create New...