Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Search the Community

Showing results for tags 'neige'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Prévisions
    • Prévisions à court et moyen terme
    • Evolution à plus long terme
    • Tendances saisonnières
  • Observations
    • Le temps en France
    • Le temps en Europe et dans le reste du monde
  • Climatologie
    • Paléoclimatologie
    • Climatologie
    • Evolution du climat
    • Phénomènes météorologiques violents
  • Les autres aspects de la météo
    • Météo, environnement et société
    • Instrumentation
    • Photos, vidéos et matériel de prise de vue
    • Questions - réponses sur la météo
  • On y parle de météo
    • Sites web
    • Expositions, conférences, évènements
    • Presse, livres, médias et cinéma
  • Discussions autour d'Infoclimat
    • Vie du site Infoclimat
    • Rencontres météo
    • Convivialités

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Gender


Location


Site web


Bio


ICQ


AIM


Yahoo


Skype


Google

  1. La situation en Irlande est assez exceptionnelle en ce moment et mérite un topic dédié. Actuellement le pays est paralysé, les transports (aéroport compris), les magasins, les écoles ... tout est à l'arrêt et le gouvernement conseille de rester confiné chez soi. http://www.met.ie/default.asp https://www.independent.ie/irish-news/storm-emma/storm-emma-lands-heavily-our-live-blog-has-weather-travel-and-services-updates-as-they-happen-36661466.html webcam traffic https://www.tiitraffic.ie/cams/ live webcam https://www.earthcam.com/world/ireland/dublin/?cam=templebar https://www.dublinzoo.ie/158/Wolves.aspx https://fr.webcams.travel/webcam/fullscreen/1473431066 autres webcams https://fr.webcams.travel/popular/ireland
  2. Après des chaleurs parfois records et une entame de mois anormalement chaude, virage à 360 avec toujours ce potentiel de froid possiblement record qui se dessine pour début de semaine prochaine. Des modélisations assez exceptionnelles pour un mois d'avril, dans un contexte qui l'est encore plus, et il faudra surveiller le risque de "2005 bis". Le froid semble maintenant acté, restera à voir l'humidité associé. Le potentiel de neige jusqu'en plaine est en tout cas assez présent à cet instant, et pas que par isothermie comme c'est régulièrement le cas à cette époque...
  3. Bonjour à tous, Après une fin mars estivale, le passage au mois d'avril pourrait nous réserver quelques surprises. Il semble qu'un puissant flux de nord va se mettre en place et nous amener une bonne fraîcheur : Tout cela reste évidemment à confirmer quand on rentrera dans l'échéance du topic, mais on pourrait voir de la neige dès les premières hauteurs... « En avril, ne te découvre pas d'un fil ! »
  4. Je propose de créer ce nouveau fil de discussion car on en parle souvent sur certains sujets. Et apres tout, on suit bien l'englacement au niveau des poles pourquoi pas celui de l'enneigement. Cela peut etre un marqueur dans le suivi du rechauffement climatique. D'ailleurs, est ce une surprise ou non, ces dernières années à t° mondiales records,on a constaté une surface d'enneigement excedentaire en automne et avec une date démarrage assez stable. Donc pour ce premier post, voici un état actuel de l'enneigement. Comme on peut le constater, apres des mois d'automne excedentaire en terme de superficie, on est maintenant revenu à un niveau dans la normes de la derniere décennie
  5. Bonsoir, Voilà une éternité que je n'avais pas ouvert un sujet sur une passion qui m'anime ; la photo. La météo m'a mis à la photo depuis très jeune. Ma vision de cet "art" est : binôme symbiotique. L'un ne va pas sans l'autre. Même si parfois (notamment l'été, je bascule régulièrement sur de l'animalier). Alors si parfois il y a des baisses d'inspiration et de motivation dans cette pratique, qui sont elles aussi étroitement liées aux conditions météorologiques, la bien nommée Bella arriva. Bella : c'est une tempête qui est venue frapper à la porte des massifs occidentaux qui ornent le Massif Central, une tempête comme il n'en existe plus beaucoup... Quelque chose, qui, tu le sais au fond de toi va t'empêcher de te concentrer au travail, quelque chose qui va te faire éclater la touche F5 de ton clavier, ou l'"actualiser" de ton téléphone. Un truc qui va te faire jongler entre toutes les webcam du Sancy au Cantal, toutes les statIC du coin... et j'en passe. Bella c'est de la neige en abondance sur les massifs occidentaux, du vent, des modélisations pas vues depuis un moment et, qui sur le papier font saliver. Un flux orienté comme il le faut pour que nos volcans se retrouvent sur les cartes IGN réhaussés de 1m. S'en suivra ensuite un temps plus calme, ponctué de quelque coup de peinture supplémentaire, ici et là. Mais surtout un temps favorisant le maintient du manteau neigeux, et de la (re)(dé)construction de congères. Tour d'horizon des différentes sorties. La tempête frappa le dimanche 27, mais le vent modéré se maintient encore jusqu'au 29, le forum du MC (que je salue😁, comme l'ensemble des joyeux lurons qui le fréquentent) est en ébullition, les observateurs d'en haut (ceux des massifs du Sancy, Cantal et Aubrac) décrivent alors des conditions rares. _______________________________ Je m'aventure pour la première fois en montagne le 30 décembre, entre Aurières (63) et Vernines (63). Une destination rapide au départ de Clermont, avec des routes "potables" bien que peu praticables pour le commun des mortels et surtout de nombreuses portions où "ça ne croise pas", la plupart des cols sont fermés. 6km AR en raquette, situé entre Chaîne des Puys en Sancy, ce plateau de transition approche les 1000m d'altitude est particulièrement exposé au vent, le chemin de rando de base plat, est sculpté de congères parfois hautes de plusieurs mètres, vision assez déroutante pour une altitude modeste... Au loin, le Massif du Sancy se dévoile parfois, visiblement totalement gavé de poudreuse... La visiblité est restée faible tout comme la luminosité. Cette première prise de contact de l'après Bella laisse suggérer effectivement des conditions assez incroyable sur le coeur du Massif. _______________________________ Seconde sortie le 02 janvier cette fois ci dans la Chaîne des Puys, (les routes d'accès au Sancy sont encore très très compliquées, j'opte pour la facilité), un jour blanc, terrible avec une visibilité réduite au néant, de quoi perdre ses repères en une poignée de seconde. Le sujet sera donc les arbres. Une petite douzaine de km en raquette, dans 50 à 70cm de neige (extrêmement rare sur la Chaîne des Puys), des congères qui permettent de tutoyer la cime des arbres... Des passages par dessus les clôtures en toute tranquilité, étant donné que la neige passe par dessus. Des conditions sans doute jamais vu pour ma part en une quinzaine d'années sur la Chaîne des Puys. Attention levée temporaire du plafond nuageux, je peux voir à presque 100m _______________________________ Vain LA grosse sortie, le 05 janvier, @jul63 que je salut et remercie une nouvelle fois, me permet d'accéder à proximité du lac de Servières assez rapidement dès le matin, le col du Guéry étant fermé depuis déjà 10j... C'est en raquette que je vais au lac de servières en me servant de la route comme piste, la route est disparue sous une cinquantaine de centimètre de neige et parfois des congères assez dodues Malheureusement la luminosité est une nouvelle fois faible, et la visibilité réduite à peau de chagrin, l'ambiance reste toutefois magnifique, polaire, lapone... je suis venu pour ça, me voilà servi Dans le jour blanc se dresse alors devant moi après quelques kilomètres, une épave, trahissant la présence de la route du Col de Guéry, ambiance fin du monde La fôret se tord Arrivé sur les bords (où sont ils?) du lac, le paysage qui se dresse face à moi est méconnaible Parfois je ne reconnais tout simplement pas le pourtour du lac et me demande où je me trouve, ici même je suis SUR le lac, le chemin permettant de faire le tour étant inextricable jonché d'abres et de branches (notez la courbe des arbres au premier plan) Malheureusement toujours pas de lumières... j'ai l'impression d'être au niveau du cercle polaire, pas un bruit. Je décide de quitter le lac et de me rendre au col de l'Ouire juste au dessus... conditions de visibilité pire encore, seuls les fantômes rodent... J'ai déjà vécu de nombreuses aventures de neige et de givre dans ce style typiquement propre au Sancy, mais la je dois dire que j'ai rarement vu une telle épaisseur de givre et de neige (en même temps qui plus est), les arbres sont dans le chaos. Je passe par la fôret ensuite pour commencer à retourner sur mes pas, incroyable ambiance, toujours pas de bruit, des dizaines, des centaines de traces de passage d'animaux, des pistes.... Je vous assure que ça fait un bien fou de voir indirectemment la vie sauvage aussi nombreuse ici Seul au monde dans cet océan de poudreuse, neige au passage d'une qualité incroyable, du vrai coton... La nuit va tomber, je vais devoir quitter ce rêve : surprise, la fraise est passée! Du blanc, des arbres, des lignes, toujours pas de lumière... Ce seront tout de même 18km en raquette, avec parfois de grosses difficultés forestières (casse d'arbre) et un dénivelé proche de 400m qui auront ponctué cette journée (que je souhaite de vivre à tous les passionés de froid, de neige, de givre et d'hiver). _______________________________ Nouvelle tentative de trouver la lumière le 08 janvier, Puy de Dôme. A part un chaos de neige et de glace, encore un jour blanc... Un talus... plié Une barrière ornée de 70 à 100cm de ... givre Une rembarde et une longue vue à touriste..... Le chaos.... _______________________________ D DAY, le 9 janvier, alors que je prends mon petit déjeuner dans la cuvette Clermontoise sous les stratus (pour changer), petit tour pour regarder les webcam en montagne... je manque de m'étouffer, mer de nuages vers 1100m... je m'habille en 30sec (l'équipement est dans le coffre depuis des jours près à bondir), un bisou à Madame et je m'envole.... et là.... la féérie .... De voir de la lumière... le soleil dans ce décor... Majestueux halo solaire A comparer avec la photo de la veille... quelle incroyable vision Le Nord de la Chaîne des Puys.... Le bien nommé Pariou La fameuse rembarde avec les jumelles.... Le vent d'Est est terrible et l'IRE entre -15 et -20, les mains et le visage lorsqu'ils sont à découvert, se font découper par du givre, de la neige qui volent dans tous les sens Une autre jumelle, on doit pas être loin de 1m de givre Quelques arbres... Du Puy de Dôme au Sancy... Je ne me lasse plus du paysage s'offrant à moi... Le Grand Suchet joue avec les nuages Avec le Puy de Côme également L'ambiance ensoleillée prend un tournant radicale en 5min Des stratus envahissent le toit de la Chaîne des Puys et l'ambiance devient absolument indescriptible, passer du jour à la nuit en 5sec, avec un vent à vous faire perdre une main en 2minutes Seul le versant SSO du volcan arrive encore à profiter de ces lumières solaires.... Allez une dernière pour la route _______________________________ Clap de fin le 11 janvier, avec @clem11 nous décidons alors de rejoindre le sommet du Puy des Goules pour un dernier sunset made in Bella... Clermont est alors plongé... en apnée stratiforme Des rares teintes envahissent l'horizon Est, quelle beauté, avec une fois de plus une mer de nuage des familles en plaine de la Limagne... Jeux de stratus Cette séquence hivernale initiée par l'arrivée de Bella restera gravé dans ma mémoire, quel bonheur de (re)trouver des conditions dignes dans le Massif Central, qui depuis de trop nombreux hivers étaient absentes. Je ne sais pas si vous avez eu la force de lire jusqu'ici, mais je vous en remercie si tel est le cas et j'espère que ce sujet vous fais un peu voyager. Mike.
  6. Bonjour, Allé je me lance... en étant le plus optimiste possible dans les étiquettes du mois de Février... 😁
  7. Bon, d'accord, il est un peu tôt mais si on ne le mentionne maintenant on aura bientôt oublié : Tnm 1ère semaine de janvier 2021 à Perpignan Rivesaltes : -0.1°C
  8. Bonjour à tous, on entame donc le dernier mois de l'hiver météorologique. De la douceur et de bonnes pluies sont toujours attendues cette semaine et dès la nuit prochaine par l'ouest. Les cours d'eau sont saturés, c'est donc un paramètre à surveiller grandement. Ce qui est à surveiller également, c'est le paramètre vent. Un fort coup de vent ou même plus pourrait apparaître mercredi quelque part sur le nord-ouest. Pour la fin de semaine encore trop d'incertitudes sur la montée des HG à cause notamment des BP sur le sud du Groenland. À suivre...
  9. Bonjour et bonne année ! À quelle sauce serons-nous mangés en ce milieu d’hiver ? Y aura-t-il seulement une sauce, ou bien ce sera le régime sec ? À vos prévisions !
  10. Bonjour à tous, On le sent de plus en plus ce topic devrait être particulièrement hivernal avec de très beaux potentiels hivernaux. Les ensembles sont vraiment flagrants dans un sens hivernal (même s'il a toujours à redire ). Les régimes ATR et NAO- (en fonction du degré d'élévation) dominent (le DET étant très isolé avec sa reprise dépressionnaire): L'ensCEP laisse aussi des signaux fort pour une mise en place d'un décrochement Plusieurs tournures sont possibles à l'heure actuelle: Décrochage nord atlantique faiblard tournure rapide à l'AS puis AE (anti européen, écrasement) --> CEP DET (qui n'est pas si majoritaire sur son ens) Tournure AG-AI avec racine présente favorisant un énorme décrochement en Europe (Pertu 17/Contrôle GEFS etc) Tournure AG-AI sans racine avec circulation sous blocage et potentiel hivernal avec conflits neigeux fort Dorsale limité mais décrochement conséquent en Europe de l'ouest (GEM) Reprise rapide de l'activité dép (très minautaire à l'heure actuelle, GFS) Les éléments clés à maitriser: L'activité dépressionnaire en haute latitude laissant plus ou moins de très forte élévation Le degré de présence du VP sur l'Europe du nord (dépend du degré d'élévation en partie) La présence de BP en Europe centrale/ouest/méd en fonction des petits décrochement du topic précédent (très mal maitrisé) La maitrise des gouttes froide au large des açores dans certains scénarios A noter le talweg Américain semble très peu jouer, car des scénarios avec un talweg limité tel que le contrôle sont assez dingue et d'autres avec un talweg Est Américain plus fort comme le scénario 2 proposent un scénario pas fou. On note aussi qu'avec ce décrochement du VP vers l'Europe du nord, le Nord de la France sera logiquement plus exposé à de potentiels hivernaux que le sud, même si en cas de creusement med il y en aurait pour tout le monde. On change de gradient, il y a quelques jours on penchait sur une moitié est plus favorisé que l'ouest dans les modélisations. Maintenant cet écart est relativement peu présent c'est plus nord-sud on le voit sur le panel. Il va avoir de quoi débattre et bien s'amuser sur ce topic Bon dimanche Gugo
  11. Bonjour à tous Je vais vous présenter plusieurs clichés pris au Lioran le 11/01/2021. Après avoir bavé devant les webcams et le topic suivis du MC, j'ai décidé d'aller y faire un tour sur la journée. J'ai garé ma voiture à Saint-Denis-près-Martel (46) et j'ai pris un train qui m'a mené directment jusqu'au Lioran. Arrivé sur place à 10h00, je suis reparti à 16h30. Pour un cheminot et un passioné des trains et un amoureux de la neige, c'était très plaisant d'arriver au Lioran avec des murs de neige sur le quai Et pour ceux qui ne connaissent pas, tu peux chausser les raquettes quasiment sur le quai et une piste de ski t'amène jusqu'à la station... Un régal ! Place aux photos, qui vont montrer de nombreux arbres bien chargés. J'ai démarré de 1100m et je suis allé jusqu'à 1400m au plus haut dans la journée. Niveau temps, j'aurai eu du vent le matin, avec -9°C/-10°C à la station, et un petit -1°C en après-midi avec un vent qui a bien faiblit. Le tout sous un grand soleil En arrivant à la station par la piste qui relie la gare à la station : Et le front de neige : J'attaque rapidement l'ascencion en direction du Buron du Baguet pour aller éventuellement jusqu'au Pas des Alpins. Mais quand je vois comment la neige est soufflée sur les crêtes, je me dis que ça risque d'être compliqué... Et une fois en haut du télésiège du Remberter, le vent souffle fort effectivement. J'estimais les rafales à plus de 50 km/h voir 70 km/h pour certaines. Ambiance : Et obligé de mettre la capuche, car franchement, ça faisait pas chaud ! J'ai donc essayé d'aller plus loin, mais au bout de 100m, quand le vent t'as déjà déséquilibré par 2 fois... Je me dis que ça en vaut pas la peine, et n'étant pas très joueur en montagne et de nature prudente, je resdescend tranquillement à la station pour casser la croûte. Au moins, ma nouvelle veste tient bien chaud ! J'avais pas froid, mais c'est la force du vent qui m'a fait reculer. Une vue avant de descendre, on distingue bien le Font d'Alagnon : En redescendant, je fais des crochet en forêt en sortant un peu de la piste, et on découvre des arbres bien bien chargés encore : De retour à la station, les installations sont bien chargés : Il y a un terrain de foot ou hand par ici... Et là, la station MF du Lioran ! Allez, il est temps de repartir vadrouiller un petit peu, et je vais jusqu'au Puy de Masseboeuf qui culmine à 1395m. En montant, vue sur la station : Quelques arbres dans la montée : Et le sommet, immaculé de blanc : En vadrouillant aux alentours, jusqu'au Col de Font de Cère, toujours des arbres bien chargés : On est en laponie, ou dans le Massif Central ?... Et une dernière vue en redescendant, petite carte postale : C'était génial ! Dommage qu'il y ait eu le vent, car à la base je voulais casser la croûte au Buron ou carrément aux Pas des Alpins, mais bon... Tant pis, j'ai passé une excellente journée avec des conditions et une neige PARFAITES ! Les copains du MC, votre région est magnifique, et vous le savez en plus PS : en suivant, des photos de la gare du Lioran dans un autre message
  12. L’humidité revient sur notre Massif Central. Dans un premier temps en douceur : Selon Arôme : Selon Arpège : ça sent pas les gros cumuls et encore moins sur GFS qui ne voit les précipitations n’affecter que l’ouest du MC. Les précipitations prévues pour les jours suivants s’annoncent plus conséquentes. GFS: Arpège : Et la suite semble pas mal aussi.
  13. Bonjours a tous ! Petit topic pour résumé la semaine bien neigeuse dans le NE et notamment en Lorraine ! Plantons le décort tout de suite, le centre Lorrain (lieu du topic) s'est fait troller du début a la fin cette semaine, jouant de malchance sur le placement des PP et des T°, pour la plaine la semaine se résume a plusieurs épisode de 2-3cm a chaque fois tandis que les plateaux vont eux parvenir a dépassés les 10cm grâce a une fonte très limitée entre les épisodes. Il faut savoir que sur le reste de la région les plateaux a altitude équivalente ont fini la semaine a 20-25cm voir 30 localement! c'est comme ca, pas de bol sur les RR et un sentiment d'être passé a coté de quelque chose de gros assez frustant ! Du coup, la plaine étant encore moins bien servie, je vais me balader tout au long de la semaine sur ces 3 zones, (le pays du vermois étant ma zone au travail :D, petite étoile verte mon village) Dans la nuit du 28, de fortes averses circulent, T° très juste, il faut monter au dessus des 300m pour espéré une tenue, je décide d'allez carrément a Sion et ses 500m ! je ne serait pas décus, 4cm en quelques minutes ! A la maison, saupoudrage agonisant Le 30 Janvier, Tempête Gabrielle ! prévision plutôt cool pour le NE a 30h de l'événements, une serie de replacement plus au nord viendra tout changer, nous placant même (centre lorraine) au pire endroit possible ! en plein dans le centre dépressionnaire, en plus de l'assèchement des RR, on se tape le coeur chaud en plein dans la tronche ! Il faudra attendre le passage du front situer au sud de la dépression pour commencer a cumuler, malheuresement timing déguelasse avec des chutes entres 10h et 13h ! la poisse jusqu'au bout ! Les intensitées permette toutefois au chutes de tenir jusqu'en plain, ici a mon taf a 200m d'altitude : 16h, je quitte le taf, de belles éclaircie se développent, le vent a souffler fort sur les routes très exposées du pays du vermois, je décide d'y faire un tour : la même avec quelques annotations : On continue la balade dans ce secteur la : Petit problème de pano sur les fils :') : Les paysages sont très sympa avec cette lumières rasante, le vent est encore bien présent et soulève la neige, la route pour allez au Haut des Fourasses a Brémoncourt est difficile, envahi par les congères Impossible de monté la haut en voiture, la pente est très raide, je reste dans les champs en contrebas a 350m d'altitude, le vent balaye la neige c'est superbe Le haut des fourasses (403) a droite de la photos : Petite balade dans les champs, vite congelé, sortant du boulot je ne suis pas équipé, pas de gants, rien :') Cette petite balade me redonne franchement le moral, surtout qu'un front secondaire doit arriver la nuit, le secteur est bien placé d'après les modèles et 5cm semble largement envisageable ! Encore une fois, gros troll, on prend la partie la moins active du front :'), 2cm tout de même a la faveur de grosse intensité qui sauve la mise a Hudiviller, (Nancy n'aura rien au sol), prévis de 2-3h de neige, 30min c'était torcher :') certain secteur lorrain prendront plus de 10cm cette nuit la. Le lendemain, photos au tel au boulot, les hauteurs du vermois dépasse les 10cm, ca fait plaisir a voir quand même Le soir, redoux qui arrive par le sud et avec lui la première bonne surprise avec un front qui se fera entièrement sous forme de neige finalement, 2cm même a la faveur de grosse intensité ! Encore un peu de neige a suivre cette nuit, semaine très frustrante ici ! au final j'en garde quand même un bon souvenir avec ces épisodes neigeux a répétition et cette très belle ambiance venteuse sous le soleil ! Après pour les habitants de la plaine sous 300m, c'était vraiment triste :') ! Bonne jounée a tous !
  14. On début le sujet de Mars, en espérant comme le mois dernier que des belles surprises surviennent durant le mois ! Bonne discussion à tous !
  15. Bonjour à tous, le week-end s'annonce frais avec quelques flocons possible, qu'en pensez-vous ? Sans parler de la semaine prochaine qui s'annonce glaciale Bonne journée
  16. J'ouvre ce topic pour notre deuxième mois de l'année, en espérant qu'il soit agiter ces prochains jours. Le graphique de GFS 00z pour ma commune, on note des tubes froids et assez resserrer en début de période. (Je complète tout à l'heure, je suis en cours ).
  17. Bonjour, je me permets d'ouvrir ce topic avec un certain enthousiaste, puisque les modèles envisagent la mise en place d'une nouvelle dorsale avec un AA en grande forme ! Alors que ces dernières années on a eu à faire à cette récurrence anticyclonique qui nous collait à la peau, 2017 à l'air d'être sur une autre dynamique ! Mais que nous réserve ce mois à LT ? Froid anticyclonique ? Fraîcheur sous flux de NNO ? Retour du zonal et/ou de la douceur ? Passerons-nous les fêtes de fin d'année avec une couche de neige ou au balcon ? Je laisse les pros exposer leurs prévisions détaillées En attendant on surveillera la fenêtre de tir qui s'ouvre à nous Dimanche matin ! Robin
  18. Oyé braves gens, il est l'heure d'ouvrir le topic d'un des mois les plus intéressants pour nombre d'entre nous. Topic qui débute en fanfare avec des chutes de neige qui ont concernées une majeure partie du nord-est. Afin d'apprécier la situation actuelle, un bref rappel des synoptiques des 3 dernières années à pareille époque:D (2016 – 2015 – 2014) : Comparé à la situation actuelle : Sans que l'on puisse préjuger du reste de l'hiver, ni même du mois de décembre, on sent tout de même qu'on est sur une rythmique bien plus intéressante que ces dernières années. Pour revenir au court terme, on observe actuellement encore quelques paquets neigeux sur la Lorraine qui vont progressivement s'évacuer vers le sud. D'intensité faible, ces précipitations pourraient tout de même apporter une petite couche à des altitudes > 300m du fait de leur progression lente. Cette journée va également être marquée par un net fléchissement des températures du fait du basculement du flux au nord-est et cela jusqu'à dimanche matin. On voit bien sur l'animation suivante le minimum dépressionnaire qui nous concerne actuellement et qui en s'isolant en Méditerranée va drainer un flux continental : Sensation de froid renforcée par un vent de nord-est sensible sur l'ensemble de nos régions. Dimanche : on observe le retour d'un flux légèrement maritime en lien avec la dorsale Atlantique qui va se faire raboter par les basses pressions polaires. Une langue douce va être pincée entre ces basses pressions polaires et le reliquat du thalweg qui nous concerne actuellement : Situation intéressante car l'advection douce n'est pas suffisamment intense pour balayer l'air froid présent en basse couche mais tout de même suffisante pour produire quelques précipitations. Sans doute de la neige à attendre sur une frange est du nord-est, au moins en 1ère partie de front. Ensuite de lundi à mercredi, la cœur anticyclonique va progresser vers l'est conduisant à une remontée des températures en altitude. En basse couche, cette hautes pressions risquent forts d'être synonymes d'inversions et de nuages bas de lundi soir à mercredi : Au final, les 5 prochains jours seront pleinement hivernaux avec des gelées fréquentes et des températures maximales dépassant péniblement les 1-2°. Pour le long terme... ? Eh bah je sèche. On conservera probablement des conditions anticycloniques jusqu'à vendredi avant que ça ne se dégrade plus franchement le w-e prochain. Dans un timing qui reste à définir, ce qui semble plus au moins acquis, c'est l'arrivée d'une perturbation pluvio-venteuse en cours de w-e. Plus incertain est le basculement du flux au NO/N/NE, son intensité, sa durée tout comme le retour des précipitations neigeuses en plaine. (?)
  19. Bonjour à tous, nous voilà en novembre. Quelle va être la tendance pour nos massifs et les plaines ; Vdf , neige , pluie et des dépressions? Alors à vos clavier pour entrer dans le sujet!
  20. Bonjour, Demain, nous entrerons dans l'automne métrologique et il est donc l'heure d'ouvrir le fameux topic hiver. Ce fameux topic qui va donner de grands débats comme les précédents! Cet hiver risque pour l'instant d'être compliqué à prévoir, car nous avons déjà du mal à savoir comment va être notre automne. Comme l'a très bien expliqué 13V page 2 du topic automne. Pour l'instant, nous avons une Nina dans le pacifique qui grossit très lentement. Cependant, d'après ce qu'il a pu être dit sur le topic automne, nous avons déjà quelques indices par rapport au NAO et l'AO, après il vaut mieux l'avis de chacun. Je laisse les meilleurs approfondir un peu plus. Bonne lecture. Gugo
  21. Bonjour à tous ! Après l'orage de grêle sur Tarbes Ouest (grêlons de 1 à 2cm en moyenne). http://www.keraunos.org/actualites/chasseurs-orages/2017/orage-23-mars-2017-hautes-pyrenees-tarbes-foudre-photos-eric-castaings Départ de la cité Universitaire sous quelques grêlons, puis rien une fois arrivé sur Tarbes-Est à part quelques bon coups de tonnerre (belle ambiance comme on les aime). Une fois sorti du sport je me redirige à la cité U avec en 100m passage d'une route sèche à route très humide. Du coup je me dirige vers Ibos à l'Ouest de Tarbes avec la un net contraste (grêle très présente y compris sur les routes 1 bonne heure après l'orage) . Photo de médiocre qualité prise de nuit, donc pas top, mais ça donne un aperçu ! C'est loin d'être l'endroit ou il y en a plus mais au moins j'ai pu me garer ^^ Du méridien on observe très bien la foudre de ce même orage cette fois-ci à la frontière Hautes-Pyrénées/Gers. On est loin des 26°c d'il y a 2 semaines sur Tarbes : Le lendemain direction la montagne pour un TP d'Astrophysique au Pic du Midi (oui il y a pire comme endroit pour faire un TP). Arrivé à la Mongie (1750m d'alt): Ensuite depuis le téléphérique, la vue est splendide : En haut à près de 2900m d'alt brouillard, visibilité très médiocre, bref les conditions idéales pour observer les étoiles ! Du coup vers 23h/00h00 voici ce que l'on pouvait voir (déjà 15cm tombé par -11°c) On profite au moins de l'air pur et de la neige (si rare à Tarbes cette année). Le matin au petit déj : Eh oui pas de croissants ^^ Seuls les touristes ont droit à ce privilège Dans la chambre, c'est petit (surtout quand on est grand) mais bien confortable, bon pour la vue, je ne vous cacherai pas ma déception Vue depuis les couloirs : Heureusement dans la chambre on a le droit à notre petite boisson (fort sympathique !). Non, non malheureusement ce n'est pas du génépi ^^ Du coup en sortant la météo est toujours aussi mauvaise mais avec un redoux (-9°c). Les déneigeuses sont en pleine action : Puis retour à la Mongie pour redescendre sur Tarbes. Mission : sortir la voiture (sans pneu neige ni chaîne sinon ce n'est pas drôle). De toutes façons il n'y a pas besoin d'équipements, les routes sont très bien entretenues. 1 nuit au pic, moment merveilleux en compagnie de l'équipe au Pic, traversant les interminables passages/tunels du pic, ceux interdits aux touristes. De nuit, c'est très agréable avec ces petites lumières rouges ( ça m'a fait penser au jeu d'horreur PT pour ceux qui connaissent à la même heure en +, vers 23h59 ^^) Une belle chance en tant qu'étudiant quand on y pense. Une équipe de TF1 était également sur place et ce matin une association "Les cordées de la réussite" pour des jeunes issus de quartiers défavorisés pour leur faire découvrir le pic et les amener à faire des études supérieures, et qui sait, leur faire naître une nouvelle vocation. Voila, c'est tout pour les photos, on a pu observer aucunes étoiles, mais les autres activités ont suffit à compenser cette déception notamment le planétarium et les lieux inaccessibles au public. 1 nuit, pres de 20h sur place, mais j'ai l'impression d'être resté bien plus longtemps, la météo aidant à nous détacher du quotidien. Et tout ça à seulement 1h15 de Tarbes.
  22. Bonjour à tous ! Nous sommes le 07/01/2020, à la veille d'un anniversaire assez spécial pour moi. Il y a 10 ans, le 08/10/2010, j'avais 16 ans et je vivais un événement météo qui m'a marqué et qui reste comme l’événement le plus fort que j'ai pu vivre. Il y a 10 ans, la BVDR (Basse Vallée du Rhône) était à l'aube de vivre un épisode neigeux remarquable ! Il est tombé 25 à 30 cm d'Orange à Avignon, il a même neige jusqu'en Camargue je crois alors que plus à l'Est dans le Vaucluse, on a observé aucune couche de neige. Comme je l'ai dis, j'avais 16 à l'époque et je ne connaissais pas encore les forums... Je les ai découvert en Mars 2010, quelques jours avant l'autre épisode neigeux tout aussi remarquable. Sur ce topic, je vais vous montrer pas mal de clichés pris à Vedène (84). je vous laisse chercher sur Google Maps pour la localisation, mais c'est à côté d'Avignon. Ces photos ont été réalisé avec un Bridge, et encore une fois, j'avais 16 ans, donc ça fait des photos de "touristes". @Vincent_L avait fait un superbe sujet si ma mémoire est bonne avec de très beau clichés. J'avais fait un sujet aussi, mais les photos ont disparu, probablement au changement des serveurs : Je vais revenir aussi sur la synoptique ainsi que sur le froid qui a perduré pas mal de jour après cet épisode neigeux. De mémoire encore, il me semble qu'il avait neigé en Camargue, mais n'hésitez pas à compléter ce sujets avec des valeurs ou même des photos. Cela permettra d'étoffer la page d'HistorIC en référence à cet période froide et pourquoi pas en créer une pour cet épisode neigeux. Synoptique On a le creusement d'une dépression au large de la Catalogne. cette dépression amène de l'humidité sur la région PACA avec de l'air doux. Cependant, le Mistral le long du Rhône permet à l'air froid qui concerne le reste du pays de descendre. C'est comme ça que la BVDR se retrouve sous plus de 20 cm de neige, alors qu'à Carpentras, à cause du vent de SE à E il n'a fait que pleuvoir. C'est une analyse un peu simpliste je vous l'accorde, mais les grandes lignes sont là. Déroulement de l'épisode Je cite ce que j'ai écris sur mon précédent topic : Oui bon, voilà comment je mesurais la température à l'époque, une station météo reçu en cadeau dans un colis de fringues... Vous voyez le fil noir qui part à gauche ? C'est ça qui indiquait la température. Le truc blanc à côté c'était la sonde T de mon pluvio Oregon Les relevés officiels mtn Relevé d'Avignon : Relevé d'Orange : Le redoux est arrivé dans la nuit du 12 au soir. On aura enregistré une Tn de -10°C à Orange, presque 2 même ! De telles température n'ont plus été observé depuis, même en 2012. C'était une semaine mémorable ! Une semaine où je ne suis pas allé au lycée qui était à Avignon. Le traffic de bus était très perturbé. La région n'est pas prête à à subir un tel épisode et elle est encore moins prête quand la neige reste plusieurs jours. Les Photos Allez place aux photo, je vous mets la date et l'heure, et parfois quelques commentaires. Le 08/01/2010 L'évolution de mon jardin 8h00 10h00 10h40 11h20 12h15 15h20 16h00 La cour plein Nord à 12h30 : Normalement il y a 2 marches d'escaliers : La végétation n'apprécie pas trop en revanche : En ouvrant le portail : Le 09/01/2010, exploration de Vedène sous la neige. Le ciel est resté couvert toute la journée. l'Avenue de la Libération : Le Château de Vedène : Une composition plutôt sympas : Le côté Nord de l'Eglise avec son clocher bien blanc : La Rue Saint-Gens : Une belle rangée de stalactite : Quelques clichés depuis la colline Saint-Anne : Le 10/01/2010 Les stalactites commencent à être bien long chez moi : Voilà, c'est la fin des photos. N'hésitez pas, si vous avez des clichés, des témoignages à les partager. Cet épisode est remarquable pour cette région, et l'hiver deviendra mémorable en Mars 2010 avec un épisode neigeux tardif qui a apporté une quinzaine de cm de neige ! Je referai un topic là dessus au mois de Mars. Je n'avais pas eu l'occasion de faire des photos d'Avignon, mais si certain en ont, je suis preneur
  23. Bonjour a tous ! un petit topic vite fait sur la belle surprise neigeuse du jour sur l'est Lorrain ! les modèles prévoyaient une couche entre 1 et 3cm sur les Vosges et le Sud de la Meurthe-Et-Moselle, finalement, 1-2 a Nancy, 3cm chez moi a Hudiviller, tout est dans les clous ! En revanche ce qui n'était pas prévue, c'était ca : Ce paquet neigeux va transité pendant 5h sur le nord ouest des Vosges et le sud est 54 ! c'est finalement près de 10cm qui tombe sur ces secteurs ! l'occasion d'une petite balade ! Gerbéviller quelques kilomètre au sud est de mon village, rageant Balade dans la campagne lorraine, pas un bruit ! tout est immaculé de blanc ! ca faisait longtemps ! Petite déformation du logiciel de pano :') ! Retour a la maison ! Bonne journée et merci du passage !
  24. Xonrupt-Longemer (Hautes-Vosges) [785m] : Tnm : -1.51° / Txm : 4.46° / Tmm : 1.48° --> 0.56° à la station de Gérardmer, 120m plus bas, norme 71/00 Tnn : -10.5° (22/01) / Tnx : 7.6° (03/12) Txx : 18.6° (27/02) / Txn : -5.8° (24/01) 54 Tn < 0° 19 Tn < -5° 1 Tn < -10° 12 Tx > 10° 3 Tx > 15° 15 Tx < 0° ----------------------------------------------- PP : 688mm Jours avec chute de neige : 27 Jours avec neige au sol : 59 Neige cumulée : 119cm Couche maximale : 60cm le 31 janvier ----------------------------------------------- Pression atmosphérique min : 988.7hPa le 1 février Pression atmosphérique max : 1040.9hPa le 3 Janvier ----------------------------------------------- Bilan contrasté de cet hiver météorologique sur ma position, avec Janvier qui fait les critères hivernaux en -très- grande partie. Décembre finissant avec 1.5° d'excédent quand Février va titiller les 4° d'excédent. Petit graph de l'évolution thermique pendant cette saison ou on remarque aisément la cassure à partir de la mi février :
  25. ! Bien le bonjour peuple météophile ! Bien longtemps que je n'avais pas rédigé un petit topic photographique, mais vu ce que nous a fait l'idyllique ville de Montpellier, il était nécessaire d'en garder une trace Pour beaucoup, le ressenti de cet hiver 2017-2018 a été une nouvelle fois médiocre, pour ma part il était jusqu'ici plutôt correct sur le pourtour méditerranéen : - Le 4 novembre, un épisode cévenol/méditerranéen concerne l'Hérault et offre de puissants orages principalement dans les garrigues Montpelliéraines. On relève aux alentours de 140 mm à Saint-Martin-de-Londres ; - Entre le 5 et le 10 novembre, une offensive hivernale relativement marquée concerne les Cévennes où neige et givre prennent leurs quartiers sur l'Aigoual ; - Le reste du mois de novembre est très calme et ensoleillé, laissant profiter des dernières douces journées (20 °C) mais également de goûter aux premières gelées dans les garrigues ; - Le 2 décembre, un épisode neigeux exceptionnel concerne principalement le Var où l'on relève plus de 40 cm de neige du côté de Brignoles. Les flocons atteignent Montpellier ; - Le reste du mois de décembre est relativement frais, autorisant de belles sorties photos dans les Cévennes plâtrées ; - Le 3 janvier, une douceur exceptionnelle concerne le Montpelliérain, il fait 21 °C sur les plages ! Dans le même temps, la tempête se déchaîne, des rafales à plus de 140 km/h sont enregistrées à Saint-Martin-de-Londres, tandis que l'on mesure 180 km/h au sommet du mont Saint-Baudille ; - Les 7 et 8 janvier, un épisode orageux exceptionnel pour la saison affecte le secteur de Montpellier. Pendant plus de 16h consécutives, des cellules aussi électriques qu'en plein été ont défilé ! Je relève plus de 130 mm d'eau à Carnon ; - Le reste du mois de janvier est plus calme mais agréable, le thermomètre dépasse régulièrement les 15 °C et titille parfois les 20 °C ; - Les 5 et 6 février, un épisode pluvieux concerne le Montpelliérain. Avec le refroidissement, la neige s'invite, elle blanchit les garrigues de quelques centimètres, saupoudre certains quartiers de Montpellier et virevolte à la lumière des lampadaires sur les plages ; - Le 10 février, le beau temps revenu permet d'effectuer une sortie photo dans les Cévennes où la couche dépasse allègrement le mètre au-dessus de 1 000 m ; - A partir du 21 février, le froid revient en force et les gelées se font de plus en plus fortes. On relève jusqu'à -12 °C à Saint-Martin-de-Londres et - 6 °C à Fréjorgues le matin du 27 ; Dans ce récapitulatif il manque un petit quelque chose pour parfaire le tableau, juste un tout petit truc .............. PUIS .............. P U I S .............. P U I S .............. P U I S .............. P U I S .............. P U I S.............. P U I S Mardi 27 février, vers midi : Il fait froid mais il fait grand beau, je suis au boulot et ça fait maintenant plus de 10 jours que je bassine les collègues sur le fait qu'un probable épisode neigeux intéressant toucherait Montpellier pour ce milieu de semaine. Bien évidemment, personne ne me croit et je passe pour un taré . J'ai le droit à des répliques classiques du genre "Il fait super beau, impossible qu'il neige" "T'façon il neige jamais à Montpellier, c'est la Méditerranée !" Pour les plus réalistes : "Au pire, ça ne tiendra pas". Mardi 27 février, 16 h : Passage de l'Hérault en vigilance orange pour neige. J'informe les collègues mais les avis n'évoluent guère : "Ca ne tiendra pas en ville", "Au pire ça aura fondu le soir et il n'y aura pas de soucis sur les routes"... Cela dit, à leur décharge, il est vrai qu'à ce moment Météo-France ne prévoit que quelques centimètres en ville ainsi que sur la côte pour la matinée avant qu'un redoux pluvieux se produise en cours d'après-midi, la neige faisant un possible retour jusqu'aux côtes le soir. Tout le monde quitte le boulot sereinement. Mercredi 28 février, 8 h : Je débarque au boulot plus tôt afin de pouvoir prendre une large pause sur le midi et aller photographier l'épisode neigeux qui devrait être à son paroxysme à la mi-journée sur les plages. A 8h, le ciel est simplement gris, il fait -3 °C et les grands axes sont saupoudrés de sel. Les collègues débarquent peu à peu avec un petit sourire du style "Alors, bien ta neige ?" Mercredi 28 février, 9 h : Les premiers fins flocons débarquent sur la ville, l'intensité reste faible. Les avis changent peu à peu et on commence à me demander des informations sur la suite des événements... Mercredi 28 février, 11h30 : La neige tombe modérément à fortement depuis près de deux heures, l'ensemble du paysage est recouvert de plusieurs centimètres de poudre, il fait près de -4 °C sur la ville ! Les collègues admirent le spectacle de la fenêtre mais ne prennent pas vraiment conscience des conséquences à venir. Pour ma part, je prend donc ma "pause" et part en direction de chez moi. J'ai environ 2 heures pour effectuer l'aller-retour entre le quartier Millénaire et les plages, normalement en 10 minutes c'est plié... Avec ma fidèle Fiesta roues de caddies pneus été usés, je roule tranquillement pour rejoindre les rampes d'accès à la 2*2 voies des plages. La couche approche des 10 cm mais reste soufflée et froide, ça roule donc plutôt bien. Hélas, mon enthousiasme est rapidement mis à mal quand j'arrive à hauteur des voies d'insertion de la voie rapide. Au niveau d'Odysseum elles sont toutes en pente sur quelques dizaines de mètres et là pas de miracle, camions et voitures déjà bloqués, rendant l'accès inaccessible. Connaissant la topographie du secteur, je décide de faire un détour et de passer par Port-Marianne et la route de Lattes, une route qui ne présente pas de pente jusqu'à la 2*2 voies. Une petite capture vidéo de la Gopro pour illustrer l'ambiance peu commune à midi dans le récent (en plein développement) et joli, à mon goût, quartier de Port-Marianne : Beaucoup de voitures s'arrêtent alors pour monter des chaussettes ou chainer... Mais même avec leurs équipements, les gens sont incapables de rouler à plus de 20 km/h en pleine ligne droite, je suis obliger de les humilier Après un slalome entre les voitures, je parviens enfin à la 2*2 voies de Carnon, dans une ambiance toujours irréelle ! La route est encore "praticable" bien que l'épaisseur commence à se faire sentir et qu'il ne vaut mieux pas faire d'écart ou s'arrêter. Une autre capture Gopro pour illustrer l'ambiance : Mercredi 28 février, 12h30 : J'arrive chez moi, soit près d'une heure après le départ. La neige continue de tomber fortement, il fait -2.5 °C et la couche atteint 13 cm sur ma terrasse. Les prévisions sont déjà largement dépassées. Dans le même temps, je reçois un sms de collègues m'avertissant que tout le monde devait quitter le boulot à la mi-journée... Parfait ! Je file donc sur la plage et... Tout est immaculé, l'ambiance est juste indescriptible ! La Méditerranée se prend pour l'océan Arctique... Puis, au loin dans la tourmente, une silhouette colorée débarque avec des bâtons... Un skieur se promène sur la plage, scène assez irréaliste : Mercredi 28 février, 13h30 : Les conditions deviennent dantesque sur la plage ! Il fait encore - 2°C mais le redoux pointe son nez en altitude et c'est un mélange de neige forte, de grésil et même de pluie forte par moment qui balayent le paysage poussées par de bonnes rafales. La couche dépasse les 15 cm. Dans le même temps, la mer se fait de plus en plus agitée (creux de 4 m relevés au large du Grau du Roi) et les vagues se mélangent à la neige, offrant un spectacle une nouvelle fois étrange : Des "vagues" de neige se forment également sur la plage, les perspectives se perdent : Tandis que celles venant de la mer grossissent encore : Les conditions de prises de vue sont à ce moment vraiment terribles. Le mélange incessant des hydrométéores, des rafales de plus en plus fortes et des embruns me mettent à mal ainsi que le matériel. Vivre ce genre de sensation à cet endroit, jamais je n'y aurait cru ! Une dernière prise dans ma rue, parallèle à la plage ou la neige forte mêlée au grésil reprend le dessus : Mercredi 28 février, 16 h : Cette fois le redoux gagne la partie sur la côte et le dégel se manifeste. La pluie prend définitivement le dessus et de puissantes rafales d'est atteignant 80 km/h se produisent. Le thermomètre affiche 4 °C et la couche de neige se transforme rapidement. Pendant ce temps, la neige continue de tomber sur Montpellier. Mercredi 28 février, 18h00 : Ayant dans l'optique de faire des photos dans Montpellier, je profite du bref redoux pour tenter de rejoindre la ville, sachant que la température rechute déjà et que la neige revient (au final, la ville n'aura quasiment pas vu le redoux). Les conditions de circulation sont très mauvaises avec cet épais mélange de neige, de glace et d'eau. Néanmoins, je parvient à atteindre la 2*2 voies malgré mon absence d'équipement, l'expérience de conduite sur ce genre de terrain fait parfois toute la différence. Sur la route, c'est un (lent) slalome pour éviter les divers véhicules échoués (photos téléphone) : Cependant, pour ceux qui connaissent, la montée (côté Corum) pour accéder au parking de la Comédie m'a presque été fatale ! Mercredi 28 février, 19 h : J'arrive enfin à bon port pour la session urbaine, la neige fine tombe modérément. La place de la Comédie est transformée en une immense et agréable piscine composée d'un mélange d'eau glacée et de neige sur 20 cm d'épaisseur, le tout sur des pavés lustrés... Je ne vous raconte pas la difficulté pour marcher, on aurait dit que toute la population avait 90 ans La "slush" est présente partout et pour ceux qui connaissent le centre de Montpellier, c'est beaucoup de pentes sur des pavés... Illustration de la rue de la Loge : La place Jean-Jaurès, d'habitude blindée de monde : Mercredi 28 février, 20 h : Météo-France lance une vigilance rouge neige pour l'Hérault, la deuxième après celle de la... Normandie en mars 2013 ! L'événement prend une tournure vraiment exceptionnelle. Quoi ? Il ne se passe jamais rien en Méditerranée ? Je continue ma balade photographique, toujours dans des conditions délicates, neige modérée à forte mêlée de grésil. Puis, remontée jusqu'au parc du Peyrou ou je croise parfois des personnes à ski, en luge, en snow. Mercredi 28 février, 23 h : Il tombe toujours un mélange de neige modérée et de grésil sur la ville, la couche devient vraiment épaisse, je poursuit ma balade, cette fois ci du côté d'Antigone : Cette architecture type Grèce antique, que j'apprécie énormément, avec la neige, offre une ambiance une nouvelle fois assez irréaliste et plaisante. Mais, dans un tel décors, les dégâts sont inévitables, notamment sur la végétation. Les pins se brisent les uns après les autres, c'est impressionnant (photos téléphone) : Petit tour du côté des rives du Lez et de l'hôtel de région pour clôturer cette promenade, toujours dans des conditions exécrables pour la prise de vue. Il est temps de se mettre à l'abri, de se reposer un peu et de faire sécher le matos. Le redoux intervient qu'en deuxième partie de nuit et la pluie accompagne le lever du jour sur une ville engourdie. Jeudi 1er mars, 8h30 : La pluie tombe faiblement par une température à peine positive sur la ville. Les conditions de circulation restent très délicates et tous les transports sont suspendus. Passage au-dessus de l'A9 à hauteur d'Odysseum, où le chaos règne ! Pas besoin d'en dire plus, les différents médias ont largement évoqué ce sujet. Illustration (photo téléphone) : A Carnon, la neige a également laissé place à la pluie, la couche est également très épaisse et atteint les 20 cm. La vigilance rouge est levée, mais la vigilance orange pour submersions marine est toujours maintenue. J'assiste donc à un mélange des phénomènes météorologiques qui rend l'événement encore plus extraordinaire ! Sur ma plage, la mer prend le pas sur les étendues enneigées et arrive jusqu'aux bâtis (photos téléphone) : Une illustration avec cette vidéo que j'ai posté sur Facebook (visible pour tous) : Jeudi 1er mars, 14h30 : Le redoux est bien en place, la neige fond sur la côte mais assez lentement, vu l'épaisseur de la couche et il ne fait que 3 °C. Les routes deviennent plus ou moins praticables, j'en profite donc pour passer aux inondations ! A Palavas, certains sont secteurs sont noyés sous plusieurs dizaines de centimètres d'eau (submersion marine, débordement des étangs, fortes pluies, fonte de la neige). De nombreuses routes sont fermées à la circulation, dont celle ci-dessous. Le toponyme est plutôt de circonstance : Un mélange d'eau et de glace dans les rues de la ville, assez insolite une nouvelle fois (photo téléphone) : Allez, changement de décors. Je décide de filer à quelques kilomètres plus au sud, du côté de Frontignan, notre commune d'étude de mon master GCRN. Contraste incroyable puisqu'en moins de 2 km, à hauteur des Aresquiers, on passe d'un paysage enneigé au néant absolu ! Arrivé à Frontignan plage, il fait presque trop chaud avec 9 °C, et la ville est inondée : Jeudi 1er mars, 16 h : J'arrive à Sète et c'est encore une autre ambiance. Le vent d'est souffle à 90 km/h, il fait 9 °C et la mer soulève des creux de 8 m ! Le spectacle est au rendez-vous : Je termine une nouvelle fois trempé, mais par la mer cette fois ! Vendredi 2 mars, 5h : L'événement prend fin après une soirée tempêtueuse et... un orage accompagné de très fortes pluies et de grésil, incroyable. Samedi 3 mars, 12h : Plein soleil, 17 °C sur la plage, t-shirt, c'est bluffant. Quelques illustrations évoquant l'érosion engendrée par cet épisode exceptionnel (photos téléphone) : Au total, cet épisode aura apporté près de 170 mm de précipitations à Carnon, le cumul annuel dépasse les 400 mm sur ce début d'année 2018, éclatant déjà l'ensemble de l'année 2017 ! Un épisode qui fera date dans ma mémoire, à l'image de celui de mars 2013 vécu en Normandie, quoique en plus incroyable celui-ci ! Vivre un tel événement ici, c'était du domaine de la fiction pour moi. Montpellier fait fort, très fort en ce début d'année 2018, en espérant qu'elle poursuive sur sa lancée Ps : C'est bon, le tableau est parfait pour cet hiver ! Ps 2 : Les collègues vont bien, certains ont du dormir à l'hôtel mercredi soir Bien à vous.
×
×
  • Create New...