Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'orages'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Prévisions
    • Prévisions à court et moyen terme
    • Evolution à plus long terme
    • Tendances saisonnières
  • Observations
    • Le temps en France
    • Le temps en Europe et dans le reste du monde
  • Climatologie
    • Paléoclimatologie
    • Climatologie
    • Evolution du climat
    • Phénomènes météorologiques violents
  • Les autres aspects de la météo
    • Météo, environnement et société
    • Instrumentation
    • Photos, vidéos et matériel de prise de vue
    • Questions - réponses sur la météo
  • On y parle de météo
    • Sites web
    • Expositions, conférences, évènements
    • Presse, livres, médias et cinéma
  • Discussions autour d'Infoclimat
    • Vie du site Infoclimat
    • Rencontres météo
    • Convivialités

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Lieu


Site web


ICQ


AIM


Yahoo


Skype


Google

42 résultats trouvés

  1. bonjour on commence ce mois de juillet sous l’instabilité quelques orages faibles éclatent ce matin mais le ciel devrait redevenir bien clair et le thermomètre devrait à nouveau prendre des hauteurs entre +30°\33°C loc +34\35°C de nouveaux orages pourrait prendre en fin d'après-midi et jusqu' pendant une partie de la nuit prochaine (trajectoire ? intensité?) à voir niveau 2\4 chez keraunos - risque d'orages forts QUALIFICATION GENERALE DU RISQUE ORAGEUX Risque d'orages forts sur l'ouest de la France. ANALYSE TECHNIQUE Dans un contexte toujours très chaud, caractérisé par une instabilité latente qui restera très significative sur les deux tiers de la France ce dimanche, une nouvelle dégradation orageuse active concernera la façade ouest dans l'après-midi, soirée et nuit prochaine. Sur le nord-ouest, l'activité convective devrait être peu organisée en raison de l'éloignement des forçages. Néanmoins, l'instabilité latente très importante (localement plus de 3000 J/kg de MUCAPE) et de faibles cisaillements pourront autoriser l'éclosion d'orages potentiellement supercellulaires et grêligènes, jusqu'au bassin parisien et ses environs. Sur le sud-ouest, un nouveau forçage d'altitude dynamique (cassure de jet) se développera en fin d'après-midi. Un nouveau système convectif de méso-échelle devrait se développer en prenant de l'ampleur. Il remontera vers le centre-ouest puis le nord-ouest la nuit prochaine I.S.O prévu aujourd'hui (00h/00h loc) : 14 à 23. Lire la suite PREVISION DES RISQUES ORAGEUX SUR L'OUEST DE LA FRANCE... RISQUE 2/4 : RISQUE D'ORAGES FORTS Cet après-midi et ce soir, des orages parfois forts mais assez localisés éclateront sur le nord-ouest et le centre du pays, jusqu'au bassin parisien et ses abords. Ils produiront des chutes de grêle et de brèves mais très fortes pluies. Des développements supercellulaires seront possibles. Sous ce type d'orages, des microrafales isolées mais potentiellement virulentes ne sont pas exclues. Ce soir, une dégradation gagnera par le sud-ouest avec le développement d'un système orageux de plus vaste ampleur. De fortes pluies, de la grêle lors de l'initiation du système et des rafales de vent pouvant atteindre 90 à 110 km/h sont envisagées. Ce système remontera vers l'ouest du Centre et les Pays de la Loire dans le courant de la nuit. AILLEURS SUR LA FRANCE... RISQUE 1/4 : RISQUE D'ORAGES MODÉRÉS Ailleurs, en bordure de la zone en niveau 2, le risque orageux sera plus diffus avec des orages très isolés qui pourront se produire jusqu'en fin de nuit prochaine. chez estofex niveau 1\3 Storm Forecast Valide: Dim 01 Juil 2018 06:00 au Lun 02 Juil 2018 06:00 UTC Publié: Sam 30 Jun 2018 08:56 Prévisionniste: TUSCHY Un niveau 1 a été publié à travers la péninsule N-ibérique et SW -France principalement pour la grosse grêle isolée. De fortes pluies localisées sont possibles sur SW-France. Un niveau 1 a été émis dans certaines régions du nord-ouest de la France principalement pour la grande grêle isolée.
  2. Asperatus0

    Orages secs

    Bonjour Un orage sec est-il défini de "sec" de par la nullité des précipitations qui atteignent le sol ou alors de par le taux d'humidité bas dans l'air?
  3. Bonjour Le mois débute sous la pluie, dans le calme, une forte humidité et la douceur, 16°C. J'espère que juin sera plus brillant que mai qui a terminé sur un déficit thermique, -0,6°C, un déficit de pluie, -11%, un déficit de soleil, -15%.
  4. Un mois de juin qui pourrait débuter dans l’instabilité après une pause ces 2/3 prochains jours, et qui serait dans la continuité d’un mois de mai marqué par de nombreux orages. Espérons encore quelques belles surprises car en cette période de l’année ce n’est pas très commun par ici.
  5. serge26

    Tendances printemps 2018

    Bon je vais donc lancer ce sujet puisque comme d'hab, les saisons intermédiaires ne mobilisent pas les foules. Pourtant sur le printemps il y aurait beaucoup à dire et terme de modification climatologique. A vous les pros des tendances pour nous présenter quelque chose
  6. Salut ! Voici un retour en photos du marais barométrique qui a concerné le sud de la France et notamment mon coin en ce début mai 2018. Cette année, Zeus fait bien les choses puisque mes premiers jours de congés du mois de mai interviennent lors de cette séquence orageuse, je vais donc avoir tout le loisir d'en profiter. C'est parti pour cinq jours non-stop en mode : levé midi, sur le terrain vers 14h, orages, rentré/mange à 22h/minuit, dodo, repeat... 5 mai Pour ce samedi, la situation est vue encore assez "faiblarde". En fin de journée ça pourrait le faire sur le nord-est héraultais, et + sur la basse vallée du Rhône/Gard dans l'après-midi. Je vais essayer d'intercepter un orage qui descend du Vaucluse vers l'ouest des BDR mais il n'y aura pas de foudre visible, tandis que ça prend sur le Gard mais avec seulement quelques flashs visibles. Retour sur l'Hérault ensuite, ça prend comme prévu mais la aussi l'activité électrique reste absente. Pas grave, la journée était encore borderline : -1- -2- 6 mai Pour ce dimanche, direction le sud Aveyron/Larzac. La situation démarre assez tôt, si bien que je suis un peu à la bourre pour les premières cellules. Je me rapproche au plus près d'une cellule qui vient de passer près de Millau, si bien que j'arrive dans le déluge à la Cavalerie, mais juste à l'arrière donc ça ne dure pas longtemps. Le chemin d'accès à un spot potentiel que j'avais repéré ayant été transformé en "dirt road", je ne tente pas le diable avec mes deux roues motrices, je tourne donc un peu pour trouver une vue un peu dégagée. La cellule va s'éloigner, mais ne lâche rien de visible malgré le tonnerre : -3- Pendant ce temps, des orages se sont formés entre Millau et Rodez et une cellule devient particulièrement puissante. La convection ne fait pas mentir le radar, c'est chantilly party à mon plus grand plaisir, tellement agréable d'avoir cette ambiance sous une chaleur presque estivale : -4- -5- L'orage est un peu trop loin pour le rejoindre (et dans une zone de relief où les spots ne sont pas légions), je vais donc me contenter de me rapprocher de Millau où de nouvelles cellules approchent par l'est. Je rejoins Tristan et comme vous avez du le voir sur son topic, cette nouvelle cellule orageuse va passer juste devant nous, cadre parfait, au sec... et toujours sans foudre (et même pas un seul internuageux). Grosse frustration, ça annonce la couleur : les évolutions diurnes c'est souvent la grosse galère pour avoir une activité électrique digne de ce nom... -6- Le gros orage du centre aveyronnais qui file maintenant plein sud (grosse déviation par rapport au flux) -7- Belle alimentation sur la cellule qui nous arrive par l'est. -8- La probable supercellule qui continue d'avancer et pousse fort sur son passage, provoquant cette couronne. -9- Notre nouvelle cellule qui vient creuver sur le viaduc... On se quitte et nous replaçons vers le sud pour observer la suite. La convection est belle entre Millau et le Caylar ainsi que vers les Cévennes. De nouvelles cellules éclosent mais restent désespérément peu orageuse, se contentant de tonner grâce à quelques intranuageux. Après cette nouvelle observation infructueuse je vais me placer à la frontière 34/12, des orages descendent des Cévennes, encore une opportunité. Placement idéal, magnifique ambiance sur les montagnes... et toujours pas de foudre. À rendre fou ^^ Mais finalement, deux impacts voudront bien se laisser capturer, enfin ! -10- -11- -12- Je reprends la route pour éviter la pluie (et possiblement la grêle), un positif s'abat pas loin de moi, 30sec après avoir démarré (histoire de me troller). Je rejoins à nouveau Tristan et on observe l'orage qui approche : -13- -14- Seule photo, le précédent impact est flou (comme si ça ne suffisait pas qu'ils soient déjà bien rares ) Puis on reprend de l'avance sur la cellule en redescendant en direction de la vallée de l'Hérault. C'est certainement la dernière cellule de la journée. Petite traversée dans le déluge au Pas de l'Escalette et sur toute la descente en direction de Lodève. On se place au Lac du Salagou, arrivée au sec dans la douceur mais le rideau n'est pas loin, il va donc falloir le laisser passer à nouveau. L'orage lâchera quelques jolis internuageux à l'arrière (ainsi qu'un impact, passé au travers des déclenchements...) pour terminer la journée : -15- -16- 7 mai Pour ce lundi, l'instabilité devrait être encore plus présente, c'est potentiellement la journée la plus active de la séquence... Je fais trainer la grasse-matinée (couché très tard), et je suis donc à nouveau à la bourre puisque aujourd'hui, ça ne traine pas : les premières cellules pluvieuses se déclenchent un peu partout sur les reliefs dès 12h/12h30 ! C'est donc la course et je ne sais pas trop où aller puisque ça prend de partout... même si j'ai en tête que l'Est héraultais/Ouest gardois devrait être une zone intéressante pour la fin d'après-midi. Je me dirige dans un premier temps vers la vallée de l'Hérault car ça descend bien des reliefs... -17- Mais je me rends vite compte que ça se transforme en stratiforme en descendant vers ici tandis que ça prend bien sur les Cévennes, je vais donc immédiatement me replacer vers le Pic Saint-Loup. J'ai bien fais puisque l'orage me fait face en direction de Ganges et semble vouloir descendre vers moi. C'est encore la fête à l'activité électrique invisible mais finalement deux impacts voudront bien se dévoiler dont celui-ci : -18- L'orage se rapproche de + en + mais le noyau le plus dur tend finalement à m'éviter de quelques centaines de mètres, si bien qu'avant d'être impacté par les pluies "annexes", je me retrouve avec la composition que je rêve depuis un moment. Bien sur, aucune foudre... sinon ça ne serait pas drôle On repassera, même si ce genre d'opportunités ça n'arrive pas tous les jours.. -19- -20- La pluie est arrivée, je décolle et me replace à l'avant sur l'est du département. Sur la route -évidement-, je vois quelques impacts tomber sous la cellule. Elle finira par s'éteindre + ou - quand j'arrive sur ma nouvelle position. De la, j'observe les gros orages qui descendent des Cévennes gardoises vers ma position. Le ciel est très esthétique, quelques impacts se dévoilent de temps à autre à l'horizon mais pas de foudre proche, ces orages vont s’essouffler en approchant : -21- Côté nord-est héraultais, de nouvelles cellules s'activent dans la continuité et vont passer devant l'Hortus et le Pic Saint-Loup, en prenant la direction du montpelliérain. Albert m'a rejoint et on va enfin profiter de quelques beaux impacts, un rythme très peu soutenu à nouveau mais ça suffit pour le coup -22- -23- -24- -25- Côté Camargue et littoral héraultais, gros orages également mais rien de très visible/esthétique de notre position. 8 mai On prend les mêmes et on recommence... c'est pas des vacances de tout repos ^^ Nord-Est héraultais et Gard en ligne de mire. Je marque un arrêt à la frontière Hérault/Gard en début d'après-midi, la convection est présente mais ça ne bouge pas trop... contrairement au bassin alésien où les orages se forment sur les Cévennes et descendent lentement mais surement. On va donc s'en rapprocher, je retrouve Tristan dans le coin. De belles bases, une belle organisation, mais encore une fois la foudre se fait attendre : -26- -27- Elle sortira enfin de manière très espacée à l'arrière de la base : -28- -29- La pluie est de plus en plus présente, les conditions deviennent compliquées et il faut anticiper ce qui s'est formé plus à l'ouest vers ma position initiale du début d'après-midi. Je reprends donc la route, sur laquelle je verrais la base de cette nouvelle cellule, quelle base ! Hélas je préfère ne pas marquer d'arrêt, le timing est serré. Arrivé vers Restinclières, je rejoins @mangasource pour observer la cellule qui arrive à toute vitesse, avec très certainement de la grêle dessous... quelques captures et puis s'en va ^^ -30- S'en suivra un redéplacement, une rencontre avec d'autres compères qui se reconnaîtrons, sous une chaleur qui revient en force... et oui, la cellule crève devant nous. Je décide de tenter le Salagou pour la soirée avec les cellules orageuses présentes sur l'Aveyron qui descendent, finalement ça ne voudra pas le faire mais j'aurais droit à un beau couché de soleil instable : -31- 9 mai Mercredi, dernier jour instable avant le retour au calme. Le Gard est à l'honneur aujourd'hui. En début d'après-midi, ça ne rate pas, des cellules explosent sur la moitié sud du département entre Nîmes et le Grau du Roi. Je vais donc me placer en bordure, l'ambiance est vraiment belle : -32- Mais ça ne lâche rien de visible malgré le tonnerre : -33- La pluie finit par me toucher, direction la plage plus à l'ouest. Je n'aurais droit qu'à un petit spaghetti : -34- L'axe Nîmes-Grau va être de la partie toute l'après-midi, je repars donc en direction de la Camargue où de nouveaux orages ont pris naissance. Je galère à trouver un point de vue avec un horizon dégagé, je m'arrête finalement et tente de capturer des choses. Un ou deux spaghettis lointains, ce n'est pas la folie. Au final, retour à ma position initiale pour voir deux cellules arriver : cette fois-ci, ça envoi, délivraaaaaaaaaance ! -35- -36- -37- La pluie me rattrape, replacement sur Pérols pour l'observation finale. L'ambiance est belle : -38- -39- -40- Nouvelle grosse cellule sur le nîmois : -41- Et ça convectionne fort sur les départements provençaux : -42- -43- Un dernier impact bien tortueux pour la cellule qui part au large : -44- La cellule nîmoise s'affaiblira finalement mais il y aura quelques manifestations électriques visibles tout de même mais un peu lointain. Avec le couché de soleil le ciel devient assez irréel : -45- Ainsi s'achève cette longue séquence orageuse. Un bon gros plaisir de pouvoir pleinement profiter de la situation, à 100%, dans une ambiance estivale... ils sont loin les printemps moroses de ces dernières années ! La suite fut quand même moins cool et rappelle aussi rapidement que le printemps ça peut être de l'horreur totale, notamment dimanche et lundi derniers qui ont eu des goûts d'hiver avec flotte et 10°c au programme (pour l'anecdote, j'ai tenté la situation orageuse du samedi soir... pareil, l'impression d'être sur un orage de novembre ou février, à bouffer du sable sur le littoral avec le froid et trois éclairs qui se battent en duel ^^). Bien heureusement, ces prochains jours s'annoncent à nouveau instables et chauds (chaleur modérée hein ^^) dans le bon sens, en espérant que la foudre soit un peu + au programme : ce fut le gros point noir de cette séquence car avec le nombre d'orages interceptés (avec des placements souvent idéals), le nombre de foudre capturé/observé est assez... scandaleux un orage bien électrique au niveau de la foudre, voila mon souhait pour la suite, si ce n'est pas trop demander Merci pour votre passage et à bientôt
  7. Ma question est simple comment faire une prévision pour des orages de marais barométrique ? On regarde l'humidité, CAPE ensuite proche des reliefs mais ensuite en general il n'y a pas de forçage, pas de cisaillements des vents , alors comment prevoir l'intensité et la localisations de c'est orages ? Merci
  8. Bien le bonjour, après un début de mois bien sympathique que vous pouvez retrouvez ici: voila que la nature décide de nouveau de remettre ça! Il est jeudi 29 Mars quand les modèles se mettent tous en accords pour nous promettre une belle journée orageuse en basse vallée du Rhône. Une fois n'est pas coutume cette année après le 11 Mars, il est prévu une ligne orageuse faisant du sur place entre Ardèche et Drôme. Arrive 11h45 et voilà que mon compagnon de chasse arrive. On transfert le matos dans la voiture et nous voila parti direction le Sud de la VDR* car déjà les hostilités on démarré. Arrivé dans les alentours de Bollène on pâti à trouver un point de vue et on se rend compte qu'on est un poil loin du spectacle. On décide alors de remonter légèrement plus au Nord non loin de Lapalud histoire de se rapprocher de la ligne et la c'est bien mieux même si la vu n'est pas totalement dégagé. 1/ 2/ Puis les premières gouttes nous atteignent, on se replace alors légèrement plus au Sud tout près du village de Piolenc: 3/ 4/ A nouveau la pluie nous oblige à nous replier et on décide cette fois de partir plein Est dans les vignoble de Sérignan-du-Comtat. Au final on se trouve un peu trop à l'est mais l'ambiance est tout de même sympa 5/ L'activité électrique faiblit sous ce système et on vois qu'au radar, que plus au Sud des choses se préparent Direction le village de Courthézon pour aller au contact et on a bien fait 6/ 7/ 8/ La ligne se décale et les précipitations empêchent toutes prises de vue. On continue donc notre descente plus au Sud pour retrouver le sec. Sur la route la pluie est forte et par moment la grêle se mêle à la pluie. On arrive à sortir du paquet pluvieux et on se trouve un joli perchoir non loin de Bédarrides qui donne en direction du Sud sur la ville de Sorgues et plus au loin Avignon. A peine le temps le temps de sortir les trépieds que déjà l'ambiance est posé avec de nombreux coups de foudre occasionnant des power-flashs. 9/ Voyant que la ligne se réactivait en permanence au Sud d’Avignon, on se dit qu'on est bien placé pour se faire rincer mais surtout en prendre plein la vue. On décide donc de rester ici quitte à rentrer trempé malgré la protection du haillon du Partner. La première salve s’évacue à notre Ouest donnant de joli coups de foudre dans une ambiance orangé avec le soleil qui commence à décliner. 10/ 11/ A peine cette cellule s'évacue, que déjà sa petite sœur nous arrive droit dessus et la c'est spectacle! 12/ 13/ Puis les la zone de foudroiement se rapproche pour nous passer dessus 14/ 15/ 16/ 17/ Celui-ci tombera à ~240/250m devant nous 18/ En direct durant mon live sur ma page FB: Malgré que la zone de foudroiement s’évacue, on continue le gavage de foudre cette fois-ci en visant un poil plus à l'Est. 19/ 20/ 21/ 22/ 23/ Puis l'ambiance est tout simplement majestueuse avec le soleil couchant qui arrive à passer sous la base de l'orage et donnant des couleurs de malade. Moi qui n'est encore jamais fait de foudre au soleil couchant, je me dit c'est maintenant ou jamais! Malheureusement n’ayant pas d'UGA monté sur l’appareil et n'étant pas assez à l'Est pour être idéalement placé de façon à mettre l'orage entre le coucher de soleil et ma position, cette photo sera "un échec". 24/ Un dernier impact proche frappera la banlieue de Sorgues devant nous avant une légère accalmie et un décalage à l'Est. 25/ En effet, fatigué par les émotions que l'on vient de vivre, on décide de ne plus bouger. Du moins on fera un léger replacement de quelques centaine de mètre histoire d'avoir la vu dégagé sur la ligne s'évacuant plus à l'Est. La nuit tombe et le spectacle continue en direction de Carpentras et du Mont Ventoux. 26/ 27/ 28/ 29/ 30/ 31/ 32/ 33/ Il est 22h00 quand on décide de se rentrer ne voyant plus que quelques flashs au loin plus à l'Est. C'est alors que l'on commence tout doucement à réaliser se qu l'on vient de vivre. Tout cela un 30 Mars!!! Même l'an passé de sur toute la saison je n'est pas fait mieux. Et voila que j'en suis qu'à ma deuxième sortie et déjà le cota 2017 est dépassé. Bref des souvenirs plein la tête et les cartes SD! Merci de m'avoir lu et à très vite pour le résumé de la journée du 4 Avril Jérémy
  9. Bonjour les Icéens, voilà le printemps commence à se faire voir même si l'hiver semble ne pas avoir dit son dernier mot. Dimanche dernier 11/03/2018 fut une journée remarquable pour la saison en terme de manifestation kéraunique. En effet une ligne quasi stationnaire a sévit sur le Nord de la Loire et la Saone-et-loire durant pas loin de 3h. Parti du Nord Ardèche à 12h45, je récupère mon compère du jour qui fini son service à la gare de SNCF de Perrache. Vu qu'il revenait de Mâcon, il me dit que la situation était en train de s’emballer plus à l'ouest. En effet au radar et sur la carte foudre ça sent bon la bonne après-midi dominicale. C'est parti donc direction le 71 et plus précisément Mâcon. Arrivé la bas on se cale dans les vignes pour analyser la situation. Très vite on se rend compte que la ligne ne se déplace que très peu et on décide tout logiquement d'aller au contact pour voir se qu'il s'y passe. Le nouveau target est choisis, se sera Cluny (71). Arrivé la bas on trouve un point de vue pas trop mal mais encore un peu trop loin des centres d'action. Je tente un pano pour l'ambiance: 1/ Photolive Puis on décide de bouger pour se rapprocher un peu plus et un ami me conseil sa position. Ni une ni deux on fonce. Arrivé sur le nouveau point de vue c'est grandiose on se croirait en Mai devant une ligne des plus esthétique. 2/ La foudre ne tardera pas a se montrer 3/ Photolive 4/ 5/ 6/ 7/ 8/ 9/ Puis la ligne commence à avancer et les premières gouttes tombent nous obligeant à nous replier plus à l'Est. Direction donc Mâcon une fois de plus. Sortie de la RCEA, on tente de trouver un point de vue pour voir arriver la ligne et de nouveau la foudre se fait voir. 10/ Bien moins active et plus mobile, la ligne devient moins inintéressante à chasser. D'autant que plus au Sud dans le Beaujolais, des nouveaux noyeaux se forment. C'est partie donc on se dirige dans le secteur du Mont Brouilly. Devant nous un fin rideau de précipitation se dévoile sous une base nuageuse sombre et haute. Encore une fois la foudre est au rendez-vous pour notre plus grand plaisir. 11/ 12/ Photolive 13/ Ce dernier marquera la fin de cette belle après-midi car même en tentant de se replier plus au Sud jusqu'à Lyon (69), se sera que de la pluie. En même temps un 11 Mars à 20h fallait pas non plus espérer voir du ramif en air sec ou un meso! Quoi que.................... Bref une bien belle situation pour entamer cette saison 2018 qui j'espère va continuer sur ce rythme après le retour de l'hiver qui nous est promis. Ahh puis les photos c'est bien mais les time-laps c'est pas mal non plus donc voici un petit extrait d'un projet un peu plus long qui verra le jour d'ici la fin de saison si j'obtiens assez de rushs pour le concrétiser: Voila merci de m'avoir lu et a très vite j'espère! Jérémy
  10. Et pourtant, demain, le risque orageux est toujours présent sur une partie de nos régions, seuls les cotes seraient vraiment à l'abri de ce risque orageux, Keraunos place pas mal de nos régions en probabilité "modérée" ou "élevée" d'orages. Les experts pourraient analyser l'énergie disponible entre autre, moi je ne m'y connais pas assez.
  11. Bonjour à tous et bon week-end de Pâques. Quoi de mieux que de commencer le sujet avec une bonne nouvelle ? Douceur la semaine prochaine avec des températures tournant autour de 15°c et parfois 20°c et des potentiels orages
  12. Bonjour à tous, on est mi-avril et topic toujours pas créé Bon, c'est une semaine bien printanière qui nous attend avec les premières chaleurs. Des orages locaux seront possibles le soir à partir de jeudi/vendredi. Boujou
  13. Bonjour et joyeuses Pâques à tous ! J'ouvre ce topic, car le premier jour de ce mois s'annonce particulièrement intéressant. En effet, la douceur sera présente dans quasiment toute la région avec des valeurs oscillant entre 19° et 21°C, peut être 22°C au pied des Pyrénées et au centre des Landes. Cette douceur sera bercé d'un vent d'Autan plutôt modéré, avec des rafales bien plus importantes sur le relief de la montagne noire et dans une moindre mesure la région toulousaine. On peut aussi distinguer deux zones de convergence : la première au large de la Gironde et la deuxième de l'estuaire de la Gironde jusqu'au SE du même département. Ces deux zones de convergence sont susceptibles de provoquer des averses orageuses dans le courant de l’après-midi, mais le zonage de cette dégradation diffère grandement selon les modèles : - 1) La dégradation prend naissance aux environs de la Dordogne, ou alors SE des Charentes ou NE de la Gironde --> Majoritaire - 2) La dégradation démarre dans la mer, passe par la Gironde et s'en va vers la Dordogne et les Charentes tout en se renforçant. Il faudra aussi surveiller la journée de Mardi au niveau kéraunique, car les indices d'instabilité et de convection profonde sont assez élevés pour le moment, mais la situation sera surement amenée à évoluer. Voilà ma première vraie prévision sur ce forum, je ne rentrerai pas dans les détails afin que les non-amateurs puissent lire ça tranquillement. Bonne soirée( ou journée ^^) à vous tous Quentin.
  14. Voila que cinq jours se sont écoulé depuis ma dernière chasse en basse vallée du Rhône que vous pouvez retrouver ici et déjà de belles choses nous sont de nouveau promis! En effet la vallée du Rhône (décidément) devrai une nouvelle fois se faire canarder. Nous sommes Mardi 3 Avril après-midi, quand après de multiples discussions entre amis chasseurs et visualisation des modèles que je me décide à poser mon après-midi de Mercredi (merci la flexibilité de mon chef et de ma collectivité ). Et oui, une nouvelle fois, une ligne pluvio-orageuse devrait se mettre en place tout en restant assez stationnaire. Décidément ça devient à la mode en cette année 2018. Il est 11h00 mercredi quand le ciel devient franchement menaçant sur mon secteur et que j'aperçois déjà les premiers impacts tomber au loin plus à l'Ouest. 30 min plus tard et voila que la flotte est de la partie et que l'activité électrique est encore faible. 12h00 sonne à la pendule de l'atelier en même temps qu'un coup de foudre tombe non loin de la! au radar on est dans un bon noyau Mon compagnon de chasse du jour m'attend déjà à la maison, je fonce donc vite le rejoindre. On charge le matos dans le Partner et direction Tain-l'Hermitage qui semble au sec. 20 min plus tard, nous voila arrivé. Il pleut faiblement suite au passage de la première salve mais surtout le paramètre désagréable c'est le vent qui souffle fort et qui empêche toute prise de vue. On patiente un peu, la pluie cesse et le vent s’atténue. Très vite on déploie l'artillerie pour accueillir la seconde salve qui se prépare face à nous en Ardèche. 1/ Le temps de tout régler les APN, de bien cadrer et voila déjà que les premiers impacts se montrent au Nord de notre position tout en restant au sec! 2/ 3/ Puis gentiment les impacts tombent un peu plus proche 4/ 5/ jusqu'au moment ou le plus esthétique sort 6/ Après ça la pluie viendra jouer les troubles fête mais ça faisait déjà 30min que nous étions là. Replacement donc légèrement plus au sud non loin de Pont de l'Isère dans un champs de pêchers histoire de composer avec la saison en cours 7/ 8/ 9/ 10/ 11/ 12/ 13/ 14/ 15/ De nouveau la pluie nous rattrape et on se replie un petit kilomètre plus à l'Est cette fois-ci au bord de champs vierges. 16/ 17/ Les premières gouttes de pluie poussées par un vent fort viennent de nouveau s'écraser contre les lentilles donc à nouveau replacement plus au Sud 18/ 19/ 20/ Comme à chaque sortie je vais loupé "the photo" juger par vous même 21/ Puis la partie de l'orage la plus active s’évacuera par le Nord-Est en lâchant toutefois de beaux spécimens encore 22/ Ambiance...... 23/ S'en suivra un déluge du fait que la ligne se décalera franchement plus à l'Est. Il est alors 15h00 environ et on décide de filer bien plus au Sud direction Montélimar car en soiré il est vu des trucs sympa et on vois qu'au radar ça vire à la flotte surtout du coté de Valence. Pas manqué, arrivé la bas on prend littéralement des seau d'eau, puis voyant que niveau timing on est large on fait une halte du coté de Loriol-sur-Drôme. On restera bien 3/4h histoire de sécher et ranger un peu le matos pour être prêt pour la suite. On reprend la route tranquillou direction le Nord de Montélimar histoire d'être placé. De nouveau un long moment d'attente. Puis en voyant le ciel, on a de plus en plus de mal à croire à du nocturne dans le secteur, d'autant plus que la convection sur l'image sat est absente. Bref on patiente encore un peu tout en réactualisant le radar et voyant qu'un sacré truc se met en place du nord Ardèche jusque vers Dijon. Impossible pour nous d'aller chercher cette énorme ligne c'est donc à travers le radar et les réseaux sociaux que nous surveillerons cette ligne de malade dont @Will H71 sortira des images juste magique Il est enfin 19h30 quand on se fait une raison. Rien ne se passera où nous sommes. On décide donc rentrer tout en espérant qu'une petite cellule présente dans le secteur de Privas (07) dont on va croiser la trajectoire sera encore en mesure de lâcher un peu de foudre. Arrivé de nouveau du coté de Loriol-sur-Drôme RAS si se n'est une petite ambiance à l'heure bleu 24/ Ainsi s'achèvera cette nouvelle traque très fructueuse de début de saison 2018 des plus atypique. Une nouvelle fois merci de m'avoir lu et à très vite j’espère pour de nouvelles images à vous proposer Jérémy.
  15. Bonjour à tous, J'aurais quelques questions quand à vos manières de traquer les orages, j'ai toujours chassé en scooter (& oui on commence tous par la) l'avantage c'est que l'on est en pleine immersion & mais que l'on risque 2 fois + de se faire foudroyer. Maintenant j'ai la voiture & le permis donc ce n'est plus un soucis, j'ai réalisé plusieurs repérages de spots en Belgique habitant en Belgique, cependant j'ai un SUV qui consomme dans les 10 litres au 100 & ça fait cher les repérages , du coup lors de temps réel comment procédez vous ? Car conduire & chercher sur google Earth en même temps pas terrible en sachant que je chasse seul. J'ai donc ajouté mes différents spots sur papier. Mais pour ce qui est de l'application infoclimat sur l'onglet "chasse à l'orage" il y a des spots (très peu en Belgique) & je voulais justement ajouter les miens mais comment procède t'on ? car cette application pourrait justement m'être bénéfique en y ajoutant mes point de vue je n'ai qu'à cliquer dessus. Bonne saison à tous !
  16. ch'ti man

    Climatologie du massif des Ardennes

    Bonsoir à tous, Avant de rentrer dans le vif du sujet, je vais faire une petite introduction pour mieux comprendre l'enjeu de ce topic. Alors voilà, à 22 ans et ayant toujours vécu dans le département du Nord plus précisément à Valenciennes, je trouve (même si certains ne seront pas d'accord avec moi) que le climat est quelque peu ennuyeux et sans trop d'intérêt. Cependant tout cet ennui est de moins palpable dès lors qu'on se dirige de plusieurs dizaines de km vers le Sud-Est de ma position dans une belle région qui s'appelle l'Avesnois/Thiérache . En effet on se dirige vers l'Est, on rentre encore un peu plus dans les terres, et surtout on grimpe en altitude, hum ça devient intéressant ! Et oui car on rentre doucement mais surement dans le massif des Ardennes. Si on se dirige encore plus vers l'Est on devine que la végétation change, qu'on grimpe encore en altitude, que les pentes se font moins douces et que de jolis panorama s'offrent à nous Ce massif aussi mystérieux que confidentiel j'ai commencé à m'y intéressé il y a quelques années en suivant en parallèle de la météo de ma ville, celle du massif ardennais ! Alors on va essayer de définir plus précisémment les limites de ce massif voici la définition qui est pour moi la plus complète : " Le massif ardennais est un morceau du socle ancien, aplani, basculé vers le nord-ouest, prolongé au nord-est par le Massif schisteux rhénan. Il résulte de plissements très anciens, rabotés à plusieurs reprises et qui donnent à son relief une structure rubanée ouest-est, de part et d'autre d'un anticlinal qui passe par les Hauts-Buttés et Rocroi. Le massif culmine en France à 504 m à la Croix Scaille (Les Hautes-Rivières), et son point culminant se situe en Belgique au niveau du Signal de Botrange à 694m d'altitude. Il est traversé du sud au nord par la vallée profondément encaissée de la Meuse, qui enfonce dans le massif de larges et profonds méandres. " Pour faire simple ce massif s'étend sur 3 pays : la France du Sud-Est du département du Nord an passant par le Nord-Est du département de l'Aisne ainsi que dans le bien-nommé département des Ardennes, en Belgique et enfin au Luxembourg. Alors vous vous doutez bien qu'un massif montagneux qui a des altitudes qui s'élèvent jusque plus de 650m d'altitude, qui se situe facilement à plus de 200km de la mer et est à la même latitude que Lille ou Boulogne-sur-Mer a un climat bien particulier. Malheureusement, mais c'est aussi pour ça que j'ouvre ce topic, je ne dispose que de très peu d'informations au sujet de la climatologie précise de ce massif, surtout côté français, msi à part les observations que je peux lire dans temps en temps via le forum IC, les seules cartes de données que j'ai trouvé intéressantes sont celles qui proviennent de l'IRM (Institut Royale Météorologique) belge. Alors si du monde ici a ce qu'il faut pour compléter ma très maigre contribution je suis plus que preneur ! Je trouverais aussi très intéressant des commentaires, des histoires météo vécues au sein de ce massif qui vous a marqué ! Alors région à neige ? Orage plus fréquents qu'ailleurs, humidité très présente ? Orographie possible ? J'espère que ce topic verra de nombreux commentaires et sera étoffé régulièrement, car ce coin en vaut la peine Voilà voilà j'espère ne pas avoir été trop long, bonne soirée à tous Robin https://www.meteo.be/meteo/view/fr/16788784-Atlas+Climatique.html
  17. C'est parti pour ce mois de Février ! Que va t-il nous réserver comme surprises ? En tout cas, il a l'air de commençer par une offensive hivernale
  18. Bonne année 2018, santé, surtout la santé. J'inaugure la nouvelle année, en esperant qu'elle soit fructueuse pour tous les passionnés du Sud-Ouest!!! Le premier jour de l'an commence fort avec des grains orageux qui touchent les départements littoraux, et c'est une journée qui s'annonce fortement venteuse voire tempétueuse!!!
  19. Bonne année 2018, santé, surtout la santé. J'inaugure la nouvelle année, en esperant qu'elle soit fructueuse pour tous les passionnés du Sud-Ouest!!! Le premier jour de l'an commence fort, il s'annonce fortement venteuse voire tempétueuse (n'ayons pas peur des mots) dans notre région!!! Estofex voit des rafales de vent convectives extrêmement sévères et des probabilités de tornade. http://www.estofex.org/cgi-bin/polygon/showforecast.cgi?text=yes&fcstfile=2018010206_201801010247_3_stormforecast.xml A suivre!!!
  20. Bonsoir à toute la team Icéenne Cela faisait quelques temps déjà que je n'avais pas posté de nouvelles photos/récits ici. En effet, une vie pro assez intense, la concurrence acharnée des différents réseaux sociaux ne permettent plus gère à ce formidable moyen de partage qu'est Infoclimat de rendre hommage à la qualité de travail de certains auteurs. J'en suis le premier coupable. Je me permet donc, à l'aube de 2018 de partager avec vous quelques photos glanées ça et là entre France, Espagne et Italie au fil des hasards et des rencontres. A noter que certains shootings mode on eu lieu sous les orages. l'occasion parfaite de joindre l'utile à l'agréable! Mai 2017 Plutôt un joli mais émaillé de nombreuses sorties. L'affrontement entre ambiances de traines actives tièdes et l'affolement des premières chaleurs nous ont donné des spectacles variés entre Bourgogne, Pays Basque et Ile d'Yeu. -1- -2- -3- -4- -5- -6- Juin... Un mois orageux délicat. En effet un épisode caniculaire assez intense a brouillé les cartes et les taux d'humidité. De nombreuses sorties mais qui ne nous régalèrent pas autant que nous aurions put l'espérer. (en Beauce principalement) -7- -8- -9- Juillet fut marqué par un orage Sicilien aussi violent qu'inattendu. Depuis les hauteurs de Taormina, je fus le témoin d'un passage orageux greffé sur un front froid qui nous offrit de très belles émotions. -10- -11- -12- Ainsi qu'un orage Bourguignon -13- Août fut mitigé. Nous trouvâmes de fort belles ambiance en Italie avec le père Dorian, mais les occurrences orageuses se firent malgré tout assez rares. -14- -15- -16-
  21. Je vous propose de découvrir une série fraichement créé par un ami chasseur d'orage comme moi, avec qui on a fait quelques parties de chasse cette année. C'est la première fois que l'on se lance dans un tel projet même si à part faire "l'acteur" je ne fait pas grand chose. Donc quelques ajustements sont encore à faire et prendrons effet sur les épisodes suivants et surtout la saison prochaine avec l’acquisition de plus de moyen de prise de vue. Sans plus attendre je vous propose les deux premières vidéos déjà en ligne, pour la suite, patience...... Teaser: Épisode 1: Quelques liens pour les curieux: La chaine Youtube Ça page Facebook Ma page Facebook
  22. Pas mal de retour de chasse par ici et ayant pas trop eu le temps de venir faire le mien je vous le propose donc aujourd'hui. Samedi 24 Juin, une dégradation nous est promise en VDR et en plus elle pourrait bien ouvrir les bal du nocturne. Je m'en vais donc tester un point de vue encore jamais utilisé, à savoir la Tour d'Ablon (26) à 20 min de chez moi Arrivé deuxième sur 5 chasseurs que nous étions, au final, même si ce n'est pas le festival au quelle je m'attendais, la soirée aura été très sympathique avec toute cette compagnie! La convection s'est donc mise en place à la limite du 43/07 sur la Ligne de Partage des Eaux (LPE) et se dirige tranquillement sur nous avant même que le spectacle électrique ne commence l'ambiance est là: 1/ 2/ Manque juste un superbe impact en air sec, malheureusement rien pour moi mais Alexis en capturera un qui d'ailleurs, sera à l’origine d'un feu de foret sur la commune de Burdignes (42) (3Ha parti en fumée). L'heure bleu arrive et les choses serieuses aussi les premiers flashs se font voir. Je reste en mode cellule de déclenchement et la foudre se montre: 3/ Photolive 4/ La nuit tombe et c'est à la télécommande que je continue de photographier les petites cellules qui se succèdent devant nous: 5/ Photolive Avec un peu de mal chance (mais moins que Will) j'arrive à capturer de beau spécimens. Puis c'est plus au Sud que tout s'active dans les environs de Valence. De peur de rater le spectacle je reste sur le même point de vue avec comme premier plan un champ d'éolienne. La foudre tombe à foison bref le pied quelques exemplaires: 6/ Photolive 7/ 8/ 9/ Voila pour cette belle soirée du 24 Juin. Pour la suite il ne me faudra pas attendre bien longtemps. Nous voila Lundi 26 Juin, alors que je vaquais à mes occupations je jette un rapide regard sur le radar et la carto foudre quand je m'aperçois que ça s'active un peu en VDR. Je sort sur la terrasse et la je vois de gros ramifiés tomber au loin. Ni une ni deux je me dirige sur le même point de vue qui m'a permis de capturer le gros double coup de foudre diurne ramifié (visible dans mon sujet du début de mois). Une fois de plus le placement est bon ça passe devant moi malheureusement j'arrive 20 min trop tard l'orage est déjà trop loin pour faire de la grosse image. 10/ Mais je ne m'avoue pas vaincu et chausse le 70-300mm pour choper se qui tombe dans le secteur de Beaurepaire/La Côte-Saint-André(38): 11/ Photolive 12/ Photolive Nous voila donc Mardi 27 Juin, du gros est prévu mais un poil trop au Nord pour mon emploi du temps (fête de la crèche du petit oblige) c'est donc direction le Sud de Vienne(38) pour voir arriver se qui nous est promis et une fois n'est pas coutume c'est de nuit que ça va se passer. Durant l'attente j'aime toujours faire un peu d'ambiance: 13/ Puis ça se met à flasher mais pas à l'endroit que j'espérais. En effet ça s'active entre Lyon et Vienne et au vue du temps de route pour y rattraper c'est mort pour moi. Je tente quand même quelques prise de vue mais sans résultat publiable. C'est alors que je vois sur la carte foudre de jolis noyaux bien électrique se diriger vers Valence(26). Ni une ni deux je perd pas de temps je prends la direction de Tain l'Hermitage(26) un poil plus au Nord que la préfecture Drômoise. J'arrive à temps mais pas de chance l'orage s'effondre et ne lâche que des intras. Puis ayant une vu plein Sud et Sud-Est je vois que ça flash sur l'Est de Romans-surIsère(26). Je vise donc dans cette direction et ça ne mettra pas longtemps à payer: 14/ Photolive L'orage s'éloigne et ne lâche plus grand chose. Mais mon œil est attiré pas des flashs incessant coté Est. Je me déplace donc pour avoir une vue vers ce cap. Au bout de 10min je suis idéalement placé mais la foudre n'est que peu présente. Cependant les rafales de vent elles sont violentes heureusement je suis bien abrité sous le haillon du Partnair. Je continue donc mes poses et hop ça rentre une nouvelle fois: 15/ Ce coup de foudre marquera le point final de la soirée. Mercredi 28 Juin, c'est jour de structure! Après une journée bien moins chaude que les précédente (T° max 25.2°C) le ciel se couvre par l'Ouest. Voila longtemps que je n'avais pas vu un ciel autant sombre. N'ayant pas trop de temps à consacrer à la chasse ce jour et ayant pas mal couru après les jours passés, je vais me poster sur un petit point de vue à 2 min de chez moi avec une vue parfaitement dégagé sur le bassin Annonéen(Nord 07). C'est un bien joli arcus qui est en train de se constituer devant moi avec quelques grondement du fait de quelques impacts dans sa parti Sud. 16/ 17/ Photolive 18/ 19/ Voila ainsi s'achève mon sujet, j'espère que vous avez pris plaisir à le lire. A présent le matos est prêt pour ce week-end croisons les doigts!
  23. Voila que les températures ont commencées à prendre un peu des air d'été à partir de la mi-Mai et qu'un bel anticyclone nous protège. Mais la situation vire un peu à l'orage avec une situation de marrai barométrique avant qu'un front ne traverse le pays. Je tente donc ma chance Mardi 30 Mai avec mon compère de toujours @yannicklyon dans les alentour de Thiers ou les modèles voient un peu d'agitation mais pas non plus la situ de l'année. il est 15h environs quand nous nous retrouvons à hauteur de Balbigny. On vois que sur les monts du Forez et les Monts du Lyonnais de beaux congestus poussent mais n'arrivent à peine à atteindre le stade d'orage. En revanche dans le secteur de Clemront-Ferrantd ça s'active mais c'est énormément "flotteux" donc on ne prends pas le risque de s'y approcher Pas de foudre donc pour cette première sortie de la semaine mais quelques images faite durant l'attente pour voir si les choses allait prendre. 1/ 2/ Photolive 3/ 4/ Photolive Le lendemain de belles choses sont modélisé sur le beaujolais mais malheureusement pour moi impossible d'y courir après mon devoir de père me rattrape. Au radar le monstre qui traverse du Sud au Nord tout le val de Saône est magnifique mais sur le terrain les chasseurs sur place ne capturerons que très très peu de foudre. Cependant l'ambiance y était. Tempis pour cette fois. Nous voila jeudi 1er Juin, début de l'été météo et une fois de plus les modèles vois un peu d'agitation dans mon secteur (Nord Ardèche) mais en régression comparé au runs précédents. Ça s'active tout de même du coté de Saint Etienne ou un amis fera de jolies images depuis Saint-Bonnet-lesOules. Puis après de longues discutions avec lui et un autre ami, j'arrive tout de même à me motiver pour intercepter les belle cellules orographiques qui naissent sur le relief du Nord Drôme. 17h00 sonne et top départ du travail pour récupérer mon premier compère avant que le deuxième nous rejoigne sur un point de vue fraichement trouvé durant le printemps lors d'une journée de repérage. Sur la route je fait une petite photo d'une cellule en formation au Sud-Ouest d'Annonay (Nord Ardèche) 5/ Une fois arrivé sur le point de vue qui borde la vallée du Rhône, les orages sont bien la, tout près, avec de beaux rideaux mais pour l'instant aucune activité électrique. Il ne faudra pas bien attendre pour voir le phénomène tant attendu 10 minutes se sont écoulé depuis note arrivé et pafff ça tape à l'arrière! Bien sur hors cadre car je me focalisait sur l'avant et cadré un peu serré: 6/ Je rectifie donc le cadrage en dézoomant un peu et ça paye 7/ Va s'en suivre un festival de foudre de plus en plus proche en air sec durant 30 bonnes minutes avec la constitution d'une ligne de monocellulaire devant nous: 8/ 9/ 10/ Quand tout à coup..... 11/ Photolive Sur le coup je n'en vois qu'un puis la cadence des impacts de foudre lâché part l'orage, ne me permet pas de regarder si les déclenchement de la cellule sont bénéfique. Je continue donc à contempler le magnifique spectacle que la nature est en train de nous délivrer à à peine 2 km de notre position tout en restant au sec. 12/ celui-ci tape vraiment pas loin tout au plus 800m Tout comme celui la 13/ Entre les prises j'en profite pour faire un peu d’ambiance: 14/ La ligne se déplace un poil vers le Nord, je décide donc que nous nous replacions sur un spot à 2 min en voiture avec une meilleur vu dans leurs direction. Le pari est gagnant car la foudre continura de se faire voir pour notre plus grand plaisir 15/ 16/ La ligne commence à s'essouffler et impact bien moins régulièrement 17/ 18/ 19/ Voila cette folle fin d'après-midi du 1er juin s'achève sous la pluie mais je mettrai un moment avant de réaliser se que l'on viens de vivre car c'est bien la première fois que j'assiste à tel spectacle aussi garni et au sec! La semaine orageuse n'est pas terminé pour autant car les modèle nous prommettent un Samedi bien kéraunique. Me revoilà parti avec @yannicklyon au début dans le Nord Isère avec vue sur l'Ouest pour voir quelques averses passer sur les contreforts Est du Pilat mais sans activité électrique visible: 20/ 21/ Puis on décide de descendre tranquillement un peu plus vers le sud ou le plus gros est prévu de passer avec une première halte sur les hauteur de Tain l'Hermitage sans succès avant de se placer dans la plaine de l'Est de Valence, où la, nous essuierons une bonne pluie précédé un semblant d'arcus et quelques intra: 22/ Journée décevante donc au vu de se qui nous était promis mais j'ai encore dans la tête ma chasse du jeudi donc c'est à moitié déçus que nous reprenons le chemin du retour. Au final c'est sur la journée la moins prometteuse par les modèles où j'ai pris le plus de plaisir et fait une belle moisson. A très vite j’espère pour un prochain récit orageux! Jérémy
  24. >> TENDANCE HEBDOMADAIRE : DU MIEUX...SE DÉGRADANT A NOUVEAU << Bonsoir à tous ! Voici la tendance pour la semaine à venir. SITUATION ACTUELLE : Une goutte froide nous concerne depuis hier et c'est son arrivée qui a provoqué la dégradation pluvio-orageuse puis le régime de traine de ce lundi. Nous aurons affaire durant la nuit au retour d'occlusion qui apportera des pluies assez copieuses sur les deux-tiers Sud de la région, jusqu'au Sud Gironde. Le temps s'améliorera progressivement au fil des jours. ÉVOLUTION EN MILIEU DE SEMAINE : Nous aurons une configuration très peu rencontrée ces derniers mois, entre un anticyclone bien installé sur l'Islande et des basses pressions obligées de couler aux latitudes moyennes. Une dorsale anticyclonique poussera en direction de notre pays et tentera de "casser" ce bloc de basses pressions. Ce qui nous vaudra une ambiance estivale durant la deuxième partie de semaine, avant une dégradation très probable, mais encore très mal cernée. TENDANCE POUR LA SUITE : C'est encore assez flou à l'heure actuelle mais resterions à priori avec un anticyclone islandais bien installé et des basses pressions vers nos latitudes. Cela pourrait provoquer un temps assez "mou", assez incertain...Je ne peux pas vous en dire davantage pour le moment car c'est loin d'être calé. Bonne soirée et bonne semaine ! PS ; j'ai oublié de me déconnecter du compte du Neigeounet haha
  25. Nous arrivons en plein cœur du printemps météorologique. Pourtant, on ne dirait pas, vu le temps d'aujourd'hui. Sinon, la prévision pour cette semaine verra cette anomalie froide stagner jusqu'à jeudi, avant le basculement du flux vers le Sud. Donc pour la journée de vendredi, une remontée brutale des températures devrait s'opérer. Le dernier run européen CEP le montre parfaitement bien sur ses cartes. Côté ciel, un temps assez bien mitigé avec un risque d'averses d'air froid non négligeable mais disparaissant au fil des jours et des températures assez fraîches. Justement, jeudi, le ciel pourrait être totalement nettoyé, asséché par un flux d'ESE. Malgré la fraîcheur, le risque de gelées est à écarter. Toutefois, il faudra se couvrir le matin avec des températures pouvant descendre jusqu'à 4°C. Les après-midi seraient de plus en plus douces, avec bingo, les 20°C qui pourront être atteints jeudi. Point particulier à faire pour la journée de vendredi. Le flux basculerait donc au Sud pour la journée de vendredi avec des températures particulièrement douces, voire estivales avec les 25°C qui seraient atteints sur les Charentes. Cependant, la température de point de rosée serait tout aussi élevée. Un apport en humidité devrait alors s'opérer, notamment en cours de soirée, avec la baisse des températures. Cet apport en humidité se conjuguera à une instabilité non négligeable. L'EPCD atteindrait les 1000 J/kg sur les Charentes avec un indice de soulèvement négatif. De ce fait, le potentiel nuageux sera bien présent en fin de journée et en cours de soirée, comme l'indique le radiosondage pour Royan, avec une instabilité absolue permettant la formation de nuages convectifs. Cependant, entre le point de condensation (à 1000m) et l'intersection entre la pseudo-adiabatique et la température d'état, une énergie inhibiteur de convection serait présent. Donc la grande question serait de savoir s'il y aura ou non des orages ce vendredi. Nous constatons que ce vendredi soir sera marqué par une convergence assez prononcée des vents en basses couches sur le Golfe de Gascogne. De plus, nous serions placé à l'entrée droite de jet, favorisant les courants ascendants. Le risque orageux, au final, y serait présent avec même un potentiel très pluvieux non négligeable. Bonne soirée à tous.