Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'sud-ouest'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Prévisions
    • Prévisions à court et moyen terme
    • Evolution à plus long terme
    • Tendances saisonnières
  • Observations
    • Le temps en France
    • Le temps en Europe et dans le reste du monde
  • Climatologie
    • Paléoclimatologie
    • Climatologie
    • Evolution du climat
    • Phénomènes météorologiques violents
  • Les autres aspects de la météo
    • Météo, environnement et société
    • Instrumentation
    • Photos, vidéos et matériel de prise de vue
    • Questions - réponses sur la météo
  • On y parle de météo
    • Sites web
    • Expositions, conférences, évènements
    • Presse, livres, médias et cinéma
  • Discussions autour d'Infoclimat
    • Vie du site Infoclimat
    • Rencontres météo
    • Convivialités

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Lieu


Site web


ICQ


AIM


Yahoo


Skype


Google

3 résultats trouvés

  1. Bonjour à tous ! Bon d'abord je voulais préciser que le mois dernier j'avais un peu les boules de voir que certaines régions, normalement moins gâtées que nous kérauniquement parlant, se gavaient. Pendant ce temps ici le temps n'était pas inintéressant, mais pas de quoi casser 3 pattes à un canard (gras) ^^ Ouf c'en est fini puisque ce mois d'Avril inaugure véritablement la saison 2018, et il le fait de la plus belle des manières ! Je suis épatée d'avoir pu vivre deux belles soirées kérauniques en seulement 6 jours, avec à chaque fois une activité orageuse très prononcée et surtout tenant plusieurs heures, pour des dates aussi précoces ! Ça commence le 3 Avril avec un enchaînement de 4 cellules (à priori toutes confirmées en supercellules à l'heure actuelle) évoluant selon un axe de convergence quasi-immobile Langon -> Saint-Foy-la-Grande -> Périgueux. La première est un peu plus à l'Est que les suivantes, dans le Bergeracois, nous sommes à Limeuil, il est 18h15 : Et voici son évolution sur 25 minutes : La même une heure et demi plus tard alors qu'elle évoluait vers Terrasson, prise depuis Les Eyzies (falaises du cingle) : A ce moment là la deuxième salve de la soirée arrivait par l'Ouest de la Dordogne et ne tardait pas à gagner Périgueux et ses environs lorsque la nuit commençait à tomber... Donnant des grêlons de plus de 2 cm et avec une structure très éloquente... La 3ème salve se pointait déjà par le même endroit et envoyait une ambiance "boite de nuit"... On la pensait presque décédée après une nette accalmie, 10 minutes pour revenir à la voiture et elle s'était déjà réactivée ! Une fois à la maison, il est plus de 22h30, on ressort finalement car sa structure est particulièrement jolie et suffisamment éclairée pour avoir une ambiance sympathique, le ciel étoilé en prime au-dessus de nos têtes ! A 23h on rentrait enfin dîner...Hé oui, on n'avait rien prévu, ne pensant pas que ça allait tenir et se réalimenter pendant autant d'heures à cette période de l'année ! Une dernière cellule nous gratinera de beaux flashs un peu plus proche pendant le repas, mais le temps de ressortir après minuit et elle était déjà trop loin, avec quelques nuages parasites devant ^^ ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Nous sommes maintenant hier soir, le 9 Avril et un vaste multicellulaire est prévu d'affecter dans la soirée l'Ouest de Midi-Pyrénées. L'instabilité n'est pas très élevée, il est prévu de fortes lames d'eau avec un déplacement très lent du système, mais ça vaut le coup de tenter ! Je me positionne dans le Sud-Ouest du Lot (proche Tarn-et-Garonne et Lot-et-Garonne, à Belmontet très exactement), à proximité d'une cellule à peine plus à l'Est. Le temps de trouver quelque chose qui ressemble à un spot sur un chemin en cul-de-sac, et c'est tout une ligne qui se constitue au-dessus de ma tête, en amont du multicellulaire qui évoluait alors sur la plaine toulousaine. La pluie s'est invitée dès mon arrivée et tombe modérément, ce sera alors une chasse au coffre de la voiture. Pendant une bonne demi-heure ça bombarde de plus en plus fréquemment autour de moi, les impacts, souvent puissants, viennent éclairer le paysage comme en plein jour. Un est particulièrement puissant et tombe à quelques centaines de mètres ! BADABOUM ! Il ne se passe pas plus de quelques minutes pour que la pluie s'intensifie largement. Je replie et rentre dans la voiture, et c'est un véritable déluge qui me tombe alors dessus. Sans exagérer, j'ai l'impression d'être sous une cascade, j'ai rarement vu de telles intensités ! Des grêlons restant de petite taille se mêlent à cette pluie torrentielle pendant quelques minutes. Au bout d'une petite demi-heure la pluie reste assez forte mais ça redevient possible de sortir. Je trouve un petit abri pour reprendre quelques shoots : L'activité électrique est toujours aussi soutenue, et surtout elle est constituée exclusivement d'impacts et d'internuageux ! Elle va se réduire à rien du tout en l'espace d'une dizaine de minutes peu avant 22h, me décidant à repartir. Le trajet retour se fera sous une pluie qui va encore redoubler d'intensité, et ce pendant plusieurs heures ! Tous les bas-côtés et parfois certaines portions entières de routes sont inondés, la visibilité est largement réduite et ce retour sera donc assez long et fatigant ! Très satisfaite de cette chasse car j'avais un très bon "target" dès le départ. Je me suis vraiment retrouvée dans le secteur le plus foudroyé !
  2. Bon apparemment cela ne passionne pas les foules, mais on voit depuis quelques jours que le midi-toulousain pourrait avoir un petit quelque chose dans la soirée de vendredi A priori on ne parle que de neige faible en l'espèce, mais tout de même, le fait même de voir quelques flocons n'est pas si banal Toulouse
  3. Bonjour à tous ! Voici un aperçu de la saison orageuse 2017, qui s'est déroulée du 30 Avril au 23 Août pour ma part. Bien entendu il y a eu quelques orages avant, quelques-uns après...Mais rien qui soit chassable ^^ 30 Avril donc, première situation un tant soit peu intéressante, même si ça reste une situ de printemps, dynamique, avec donc pas mal de flotte...Les premières sensations orageuses sont agréables à retrouver...Nous nous déplaçons jusqu'à Gourdon à 1h d'ici, car la ligne censée nous balayer devrait être mieux formée. En rentrant à la maison, à l'arrière du multicellulaire, le soleil couchant perce et l'ambiance reste instable, donnant de jolis mammatus... Le mois de Mai est plutôt chargé en plaisirs orageux et il est également très pluvieux avec environ 150 mm par chez nous. Premier plaisir orageux nocturne le 5 Mai. Ça ne paye pas de mine comme ça, mais ça permet de réaliser les premiers clichés nocturnes. Une première cellule passe en milieu de soirée assez loin au Nord-Ouest, pour atteindre Périgueux, une autre suit...Sous le ciel étoilé et le chant des grillons, pas de doute la saison chaude est bien là ! Plus tard, au début de la nuit une cellule remonte et passera plus près, et à vraie dire c'est à bonne distance puisque je reste au sec tout en profitant d'une activité électrique modérée. Dès le lendemain nous changeons de régime avec une traine qui se met en place, et vu la douceur de l'air présente et la virulence des averses, l'ambiance devient quelque peu tropicale ! Quelques jours plus tard, le 10 Mai, la situation est un peu chaotique, l'activité orageuse est faible et aléatoire, mais mon attente en haut de la tour de Moncalou (limite Lot) ne sera pas veine. Finalement, une averse saura me gratifier d'une ambiance fort sympathique ! Le 17 Mai, j'observe un multicellulaire en ligne qui se réalimente sans cesse sur la même zone limitrophe Dordogne/Lot/Corrèze. D'ailleurs, certains secteurs corréziens récolteront plus de 80 mm en l'espace de quelques heures. Située à l'Ouest de cette ligne, j'observe sa progression pendant un long moment et le système a tendance à s'étaler dans ma direction. Et alors que je me trouvais assez loin au début, je me retrouve à une bonne distance, qui me permet de profiter pleinement de la structure, bercée par les grondements orageux. Le 22 Mai, un petit monocellulaire d'évolution diurne se balade juste à côté de chez moi... Le 31 Mai nous avons à faire de nouveau à un orage à propagation rétrograde. Même si cette cellule est de petite taille, son comportement est assez atypique... Nous passons au mois de Juin avec une situation nocturne le 2 du mois qui s'annonce pas trop mal en direct, du moins ce qui remonte du radar vaut vraiment le coup de sortir, même si c'est pas mal à l'Ouest par rapport à ici. Finalement, nous n'en tirerons pas grand chose puisque les cellules se désagrègent quasiment sous nos yeux... Le 14 Juin la situation est assez particulière le matin alors que je suis au boulot. Finalement, des cellules défileront une bonne partie de la journée, et je prendrai quelques clichés "à l'arrache", mais vraiment "à l'arrache" quoi ! Le 26 Juin je profite simplement d'un beau petit monocellulaire sur la route pour rentrer à la maison... Le lendemain nous partons pour le Nord du Lot-et-Garonne à Monflanquin. La situation n'est pas aussi bonne qu'annoncée, comme souvent quand quelque chose d'organisé est prévu. L'ambiance reste évidemment sympathique ! Un coup de foudre très proche nous fera d'ailleurs faire un sacré boum en arrière ! Le soir venu, une fois rentrée à la maison, le soleil se couche et l'ambiance est encore une fois magique : Nous passons directement à la mi-Juillet. En effet, le plein été comporte toujours son lot d'orages (c'est assez timide en Juillet mais prolifique au mois d'Août avec pas moins de 9 jours ici pour ce mois), mais je dispose de très peu de temps libre à cause de mon boulot. J'arrive tout de même à faire deux sorties...D'abord le 18 Juillet où je ne passe pas loin du foudroiement. Il s'agit d'une situation d'orages à atmosphère libre, comme quasiment tout le plein été. Plusieurs cellules éclatent à proximité, et alors que je surveille une qui remonte du Sud-Ouest... Une autre explose littéralement à l'Est immédiat. Certains coups de foudre sont particulièrement proches et puissants ! Nous passons directement au 23 Août pour les raisons d'indisponibilité que j'ai cité plus haut. Là encore je me fais une belle frayeur ! Et pour cause, je suis plantée en haut de la tour de Moncalou à 30 mètres au-dessus des plateaux de causses pour observer "tranquillement" un orage faible à modéré remontant par le Lot-et-Garonne et distant de plus de 30 km. Et sans prévenir BADABOOM ! Un gros flash suivi instantanément d'un craquement bien sec ! A cette heure avancée de la soirée et alors que la pluie forte s'invite et qu'il n'y a pas le moindre éclairage en dehors des éclairs, je ne sais trop quoi faire...Je finis par redescendre et rejoindre avec difficulté la voiture ! Je constate qu'une cellule est née et a littéralement explosé juste au-dessus de ma tête. C'était difficilement prévisible ! Une fois que ça commence à légèrement s'éloigner, je remonte en haut de la tour, et ça vaut plutôt le coup ! Voilà voilà... En espérant une bonne saison 2018 !