Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'supercellule'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Prévisions
    • Prévisions à court et moyen terme
    • Evolution à plus long terme
    • Tendances saisonnières
  • Observations
    • Le temps en France
    • Le temps en Europe et dans le reste du monde
  • Climatologie
    • Paléoclimatologie
    • Climatologie
    • Evolution du climat
    • Phénomènes météorologiques violents
  • Les autres aspects de la météo
    • Météo, environnement et société
    • Instrumentation
    • Photos, vidéos et matériel de prise de vue
    • Questions - réponses sur la météo
  • On y parle de météo
    • Sites web
    • Expositions, conférences, évènements
    • Presse, livres, médias et cinéma
  • Discussions autour d'Infoclimat
    • Vie du site Infoclimat
    • Rencontres météo
    • Convivialités

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Lieu


Site web


ICQ


AIM


Yahoo


Skype


Google

5 résultats trouvés

  1. EDIT 15/05/2018 Finalement, je vais dédier ce topic a la saison entière plutôt qu'en faire un a chaque épisode Premières sensation de la saison 2018 durant le mois de Mars (le 12) avec de la convection d'air froid entre Nancy et Lunéville (54) Le 23 Avril, petit échauffement avant le gros épisode du 29 toujours dans le 54 au nord est de Nancy cette fois ! Grosse situation Dimanche dernier (29 Avril) en Lorraine ou les modèles voyaient depuis plusieurs jours le passage de violente cellule orageuse, possiblement Supercellulaire, tout se passera finalement comme prévue avec le transit de plusieurs orages supercellulaire sur le centre de la Lorraine, récit de ce 29 avril de folie ! Tout commence finalement dès 4-5h du matin ce 29 Avril, une cellule prend la direction de l'est de Lunéville, départ d'Hudiviller, placer parfaitement en bordure immédiate de l'orage, il n'y aura malheureusement que très peu de coup de foudre, tout de même une acitivité de 2-3 flash/10s ! Pour l'après midi, nous sommes plusieurs, les collègues alsaciens de l'assoc nous rejoingent entre Nancy et Lunéville, la convection semble avoir un peu de mal a prendre, alors que le gros système en arc transite sur la champagne, pari est toutefois pris d'attendre, ca semble s'activer au sud sur la franche comté ! Et en effet, la cellule la plus au nord commence a exploser, le flux est très rapide, on décide tout de suite de descendre vers le saintois au sud est du département : Arriver la bas, la situation explose, une ligne nous fait face, tandis que la pointe sud de celle ci semble s'organiser rapidement ! en quelques minute nous voyons un nuage mur remarquable se déssiner ; On décide immédiatement de refaire quelques km a l'est pour se placer hors de la grêle qui a l'air violente et surtout pour être parfaitement placer coté méso ! Tout arrive très vite, on toruve une petite vue dégager, nous somme pile dans l'axe du nuage mur ! la tension grandit ! La partie la plus a droite produit d'impressionnante aspiration, jusqu'au sol, on sent qu'il ne manque pas grand chose pour la tornade : Le monstre s'approche, la couleur verdâtre confirme l'aspet grêligène craint au radar : Cette fois le nuage mur nous passe juste au dessus de la tête, une rotation rapide apparait juste sur nous ! Sensation assez insane de voir cela passer juste au dessus de soi *-* ! La cellule s'éloigne vers Nancy ou elle produira de grosse chute de grêle sur le sud et l'est de l'agglo, exemple ici a Heiilecourt : Elle s'évacuera finalement vers la Moselle tout en conservant son aspect supercellulaire, une photos assez impréssionnante du nuage mur a été prise a l'est de Metz par des chasseurs Allemand. De notre coté impossible de la suivre, flux trop rapide, néanmoins 2 cellule très suspecte remonte plus au sud est : Malheuresement, la partie intéressant de la cellule passera trop a l'est, et pour ma part je fini en panne au sommet du léomont avec ma twingo :') ! Voila pour cette superbe situation, je finira avec une petite vidéo de la SC : Et une petite carto de l'épisode : Sachant que pour la cellule champenoise, l'hypthèse d'un echos en arc semble plus probable qu'une SC, pour les 2 autre SC lorraine, les nuages - mur ont été photographier, donc l'hypothèse de 2 SC en + de celle ci semble tenir Bonne aprem ! 9 Mai 2018, début d'une période instable remarquable par retour d'est, situation qui perdurera jusqu'a 16 avec des orages quasi quotidien . après une après midi ou la convection restera timide, c'est au couché du soleil que de bon orage s'active sur le sud ouest de la Meurthe-Et-Moselle, ambiance vraiment superbe avec de belles couleurs, des orages peu mobiles et le doux son des insectes La foudre est timide, l'éssentiel de l'activité est intra ou internuageuse : Quelques impacts tout de même ! L'orage s'évacuera tranquillement vers la haute-marne : 13 Mai 2018, chasse très frustrante pour moi, partie a l'abordage en champagne pour ca : Au même moment une ligne orageuse quasi stationnaire se formera chez moi, durant les 1h30 de route qui me séparait d'elle, j'ai pu observé un nombre d'internuageux et d'impact comme rarement j'en n'avait vu ! frustrant, j'arriverai pour les miettes au nord de Nancy (54) : 14 Mai 2018 : Toujours des orages, mais ceux ci sont arrivée dans une purée de pois, un brouillard qui ne m'aura permis aucune prise de vue >< 15 Mai 2018 : Le retour d'est est toujours la, plus timide avec une activité convective plus au sud, comme ici au sud de la Meurthe-Et-Moselle (54) Merci et a Bientôt pour la suite de cette saison qui commence vraiment bien en Lorraine !
  2. Salut. La toute fin du mois de mars fut l'occasion de deux nouvelles journées orageuses dans le sud de la France. Vendredi 30 mars, le balayage orageux est prévu pour la mi-journée, c'est donc mort avec le boulot. À la sortie à 16h, je constate que l'est du Gard est encore concerné par la ligne pluvio-orageuse qui progresse très lentement et se régénère sans cesse sur sa pointe sud. Je vais dans un premier temps me placer sur le littoral héraultais car j'ai peur que ce soit une course perdue d'avance et de plus, c'est instable sur le littoral héraultais, il pourrait se produire des choses dans la soirée. Finalement, voyant les rideaux de grêle à l'horizon et apercevant même un impact, je me décide à bouger vers Nîmes. Avec le recul, j'aurais du y aller directement, j'aurais peut-être eu de la foudre proche. En effet, arrivé à destination, je vais rester sur ma position jusqu'à la fin car je ne souhaite pas me retrouver sous la pluie, les quelques spots que je connais plus à l'est sont déjà sous la pluie. Au final, la foudre restera donc relativement éloignée. -1- L'ambiance est sympa mais la foudre ne se dévoile pas. Dans la continuité de ce rideau, une nouvelle cellule se développe. Une belle structure nuageuse se forme rapidement à l'avant, hélas sans foudre une fois de plus : -2- -3- -4- Une très courte vidéo de la bestiole qui roule : (également dispo sur youtube si vous préférez : https://www.youtube.com/watch?v=5HOLKFKla6k) Puis la foudre se dévoile un peu alors que la structure n'est plus : -5- -6- -7- Un joli double ramifié, évidemment derrière la colline ^^ Une petite averse me passe dessus, le soleil commence à réapparaitre à l'ouest... l'enflammade approche : -8- -9- Un arc-en-ciel se présente logiquement juste devant moi. -10- Ce sera le seul éclair visible durant l'enflammade du ciel. -11- La nuit commence à tomber et les orages reprennent de plus belle sur le Vaucluse avec de nombreux impacts. Hélas c'est un peu loin et il y a des nuages en basse couche qui réduisent la taille des éclairs. -12- -13- Fusion de 3 photos à la suite représentant 24 secondes de pose seulement, pour illustrer l'activité... ça lâchait par grappes. -14- La Lune n'était pas loin au-dessus. Finalement il n'y aura rien eu sur le littoral héraultais, juste de la pluie. Le lendemain, samedi 31 mars, des orages sont à nouveau possibles en vallée du Rhône. L'appel de l'orage est trop fort... direction le Vaucluse. En début d'après-midi, un cumulonimbus se présente au-dessus du Ventoux (effet d'optique, il est naturellement plus à l'est). Je l'immortalise avant d'arriver à ma destination : -15- Arrivé à destination, une belle atmosphère instable se présente face à moi avec des rideaux compacts, des rideaux de grêle naissants, de la convection et de belles bases, en direction de la Drome et du Ventoux. Hélas, l'activité électrique sera discrète. Quelques lointains éclairs aperçus mais non captés. Par contre, j'aurais droit à deux impacts en air sec sur de jeunes cellules prenant à l'avant du géant de Provence : à chaque fois j'étais bien cadré, à chaque les déclenchements les ont loupé. Les impacts étaient vifs et mes appareils déclenchaient trop tard. -16- -17- Neige fraiche sur des sommets lointains. -18- Ne manquait que la foudre... snif ! -19- J'avais lancé une vidéo en parallèle, j'ai donc réussi à capter l'un des impacts (qui au final était de toute façon hors-cadre sur mon appareil), voici la vidéo (avec timelapse) : (lien tutube également : https://www.youtube.com/watch?v=5HOLKFKla6k) Et donc maintenant, le 4 avril. Après trois jours de temps immonde, humidité marine avec ciel bâché, des orages pourraient éclater dans l'après-midi et la soirée au passage d'un front secondaire (le premier passe dans la matinée sans vraiment concerner les plaines). L'ouest héraultais pourrait être particulièrement concerné, la couverture nuageuse se morcelant la-bas. Sur l'est, c'est bâché de chez bâché avec de furtives apparitions du soleil dans l'après-midi. À 16h, des orages sont en place sur l'extrême ouest du département. Je décide de m'y rendre. En arrivant dans la vallée de l'Hérault, le ciel se dégage enfin mais l'ambiance est très brumeuse... Je vois de la belle convection vers le Larzac à ma droite et un ciel "enclumé" dans la direction que je prends. Constatant que la pluie progresse vers l'est, je vais finalement m'arrêter à mi-chemin en centre hérault. La convection sur le Larzac devient vraiment profonde, en effet c'est une ligne orageuse qui se forme sur tout le nord/nord-est de l'hérault : -20- -21- -22- Alors que j'observe cette magnifique chantilly, à mon ouest le ciel est noir avec les rideaux de pluie mais hormis quelques grondements, je ne vois pas l'activité électrique. J'hésite alors beaucoup car la ligne venant du nord voit sa pointe sud passer sur la haute vallée de l'hérault : il y a quelque chose à jouer... alors je m'y rend finalement, en passant par des petites routes bien défoncées... je finis par arriver à ma destination et j'ai la confirmation que ça vaut le coup : la pointe sud lâche de la foudre très régulièrement. Mais le temps d'installer le matos, et avec quelques loupés (une fois encore, la foudre est très vive et unique), je ne capturerais que deux spaghettis : -23- La ligne s’essouffle donc rapidement après mon arrivée. À l'ouest, le ciel est toujours bien sombre et les orages tendent à s'affaiblir et former un gros paquet stratiforme. Au nord, le ciel est bien bleu... ça commence à sentir mauvais, le front vient de passer et c'est peut-être déjà terminé Étant donné que ça impact encore un peu à l'ouest, j'attends de voir la suite. Puis, le tonnerre se fait entendre plus proche de moi, il semblerait qu'une cellule prenne... et en effet, elle prend juste devant moi mais ne lâchera que des internuageux. Je me réfugie dans la voiture, pluie oblige, ça se calme un peu. La pluie s'arrête mais ça gronde de nouveau et une belle base tourmentée commence à se dévoiler. Sur le radar, ça semble exploser... la c'est la joie, finalement ce n'est pas terminé et je suis idéalement placé ! La pluie s'est arrêtée (mais reviendra par moment, m'obligeant à protéger le matos), j'installe les trépieds et c'est parti ! -24- À ce moment la, j'ai l'impression qu'il y a de la crasse sur les montagnes, voir peut-être de la pluie. La chose qui m'intéresse c'est surtout la base sombre à gauche, esthétique et d'où s'échappe des internuageux. Et pourtant... la "crasse" à droite, ce n'est autre que la base de la supercellule qui se forme et qui va transiter sur la vallée de l'Hérault. -25- -26- De l'internuageux, encore et toujours. Un tonnerre presque continue étant donné le rythme assez soutenu des manifestations électriques. Après coup, on comprend mieux pourquoi ça ne lâchait pas de foudre. -27- -28- La pluie approche pour de bon, les éclairs serpentent presque au-dessus de ma tête... je décide alors de reprendre de l'avance. Je n'ai pas encore capté qu'il s'agissait d'une supercellule... mais en approchant de Canet j'hallucine en regardant derrière moi : la structure nuageuse est devenue dantesque. Je vais alors effectuer un arrêt rapide avant ma destination : -29- Un vrai vaisseau se présente à moi. C'est l'excitation complète -30- Je branche alors la cellule, appareil à main levé, histoire d'avoir un éclair avant de continuer la route. La bestiole arrive vite, pas question de trainer. Arrivé à bon port, c'est la course pour tout installer et profiter : -31- L'ambiance est presque parfaite, seule subsiste encore cette atmosphère un peu brumeuse. Mais quelle structure ! Première fois que je vois et capture quelque chose d'aussi explicite, ceci étant certainement ma 3e ou 4e supercellule observée depuis 2011. Les grandes plaines américaines restent un rêve mais que c'est bon de pouvoir en profiter à domicile ! -32- -33- -34- -35- La bestiole arrive vite et se déstructure en passant juste devant moi. Alors que ça en est terminé avec la reine des convections, les orages n'ont pas dis leur dernier mot puisque ceux-ci se sont à nouveau formés sur le nord du département et descendent en partie vers moi. Le déclin du soleil s'en mêle, les ambiances sont belles ! Mais la pluie est également la et rend la prise de vue bien compliquée : -36- -37- Les éclairs internuageux sont à nouveau majoritaires, je verrais bien quelques impacts vers le sud du département ainsi que le nord-est mais les internuageux crépitent au-dessus de moi et je dois gérer deux appareils (déclencher, nétoyer régulièrement la lentille à cause de la pluie), je ne tente donc pas le diable à rester dehors avec ce risque électrique au-dessus de ma tronche ^^ Bref, dans ces conditions difficiles je vois quelque chose qui m'intrigue grave en direction du Salagou avec une base intéressante qui se présente à moi mais surtout un appendice qui va rester présent pendant quelque minutes. Difficiles de dire s'il s'agissait d'un tuba mais toujours est-il que les internuageux incessants étaient en lien avec cette cellule... de la à penser à une nouvelle rotation, il n'y a qu'un pas que je n'ose franchir complètement (j'essayerais de faire un montage timelapse avec les quelques photos que j'ai, voir ce que ça rend) : -38- -39- -40- Une vidéo time-lapse de la supercellule, quand j'ai pu filmer : (et lien toitube : https://www.youtube.com/watch?v=5HOLKFKla6k) Je voguerais ensuite ça et la sur le chemin du retour pour voir les dernières manifestations électriques. Voila donc pour cette transition mars/avril... à l'image de tout ce début d'année dans le coin : c'est le pied
  3. Bonsoir a tous ! nouvelle occasion pour faire un petit topic photos, les orages sont présents depuis de nombreux jours sur l'ouest du NE, après un week end entre picardie et Belgique fructueux en cellule mais malheuresement catastrophique niveau photos (oui oui !) hormis celle-ci : L'heure de la recompense a sonner hier soir près de Reims (51), après un départ en trombe a 17h après le travail, nous partons a 3 (Moi, Guillaume Hobam et Francois Novi) en direction de l'est de la Marne. Pendant l'après midi de très belles supercellules ont transité sur L'aisne, nous redoutons alors d'avoir manqué notre chance, l'espoir revient avec une cellule qui explose au niveau de Chalons, on peut voir aussi la puissante supercellule moteur gauche sur L'aisne, et puis derrière au loin, une ligne orageuse prend au nord de l'IDF : Nous arrivons enfin sur la cellule de Chalons, une tentative de split a lieu devant nous, malheuresement celui ci causera la mort de l'orage ..., l'ambiance est toutefois superbe, belle lumières et les rafales de vents soulèves des nuages de poussières Par la suite, nous décidons de partir vers Reims, la pointe sud est de la ligne orageuse tend a dévie vers la droite, situation typique de Supercellule au niveau de l'alimentation : Et cela ne manque pas, même de très loin la cellule parrait clairement suspecte, l'alimentation est quand a elle impressionnante ! De nombreux internuageux parcours l'orage, des extranuageux tomberont même plusieurs fois sur la droite de la photos : Notre orage se rapproche, la point tend toujours a dévie vers la droite, nous apercevons enfin mieux la base de l'orage, un nuage-mur se met en place, la rotation devient évidente. L'horizons est tout simplement magnifique <3 La Supercellule fini même par s'isolé en se détachant de la ligne orageuse : L'ambiance devient exceptionnel, les coup de foudres positif s'enchaine sous le mésocyclone, l'alimentation est toujours aussi explosive ! La Cellule nous offre le bouquet final en arrivant au niveau de Reims, elle se désagregera pourtant a peine en quelques minutes après le passage sur la ville : Zoom sur le meso : On fini par ce dernier panorama, ambiance a l'américaine Les différents time lapse montreront une rotation profonde de la Cellule. A noté qu'ils y avaient beaucoup de monde sous cette cellule, toujours sympathique ces rencontres, en l'occurence l'équipe de Keraunos cette fois Bonne soirée a tous ! Photolive : http://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-219564-exceptionnel-supercellule-sur-reims.html http://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-219565-puissance.html#photo6 http://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-219566-panoramique-supercellulaire.html
  4. Comme le dit le tire le mois de juillet à été bon pour moi, même si je n'es pu chasser la folle journée de samedi dernier (le 30) pour cause de festivité à la maison à l'occasion de mes 30 balais fraîchement atteins. Mais avant de parler de Juillet, quelques images du 29 Juin dernier, toujours en compagnie de mon compère de toujours @yannicklyon avec une partie de chasse dans le Beaujolais dans les alentours de Belleville. On a commencé par se positionné à l'avant d'un orage bien costaud qui remontait le val de Saône et qui lâchaient de belle choses en air sec mais avec un gros rideau qui suivait derrière. Plusieurs arrêts pour tenter de capturer quelque chose mais seul cette image sortira du lot du fait des impact de foudre très rapide (et donc pas capturés) pris à hauteur de Corcelles-en-Beaujolais: 1/ Cet orage étant assez rapide et voyant qu'il perdait de son intensité, on décide de redescendre un peu plus au Sud pour intercepter la suite des événements prévu. On se positionne entre Belleville et le Mont Brouilly, devant une parcelle de vigne. Le temps d’attente ne sera pas long pour voir apparaitre les premières manifestations électrique des jolis monocellulaires remontant en flux de SO. 2/ Photolive La nuit tombe de plus en plus: 3/ Photolive Quand tout à coup.......... un ENORME double impact dont un extrêmement ramifié sort de nul part et tombe à environ 2kms de notre position: 4/ Photolive Crop sur le point d'impact du plus esthétique des deux tombant sur une ferme, qui après enquête de terrain a détruit une vingtaine de tuiles et grillé pas mal d’électro-ménagé, box etc...: 5/ Puis quelques minutes plus tard: 6/ On passe au mois de juillet, avec une petite chasse à domicile (Nord Ardèche) et plus précisément dans le bassin Annonéen. Nous sommes le Lundi 11 Juillet pas mal d’orages éclatent un peu partout dans le Centre-Est mais pas encore par chez moi. Ayant la flemme de bouger, j’attends sagement que les choses veuillent bien s'activer dans mon secteur. Il est alors 21h30 quand je vois qu'un joli paquet s'organise sur la Haute-Loire (43) tout en remontant sur moi. Bingo c'est pour moi! Aller hop, le matos dans la voiture direction mon petit point de vue à 2min de chez moi avec une vue du S au NE en passant par l'Ouest. La nuit est tombé les flash commencent à se faire voir en direction du SO et les grondements sourd se font entendre. Peu d'impact au sol comme souvent mais quand ils veulent sortir ils font mal! 7/ Photolive Crop: 8/ Suite à cet impact bifide, un début d'incendie se déclara sur la toiture d'une des deux maison (heureusement sans gravité). Coupure de courant dans une bonne partie du village concerné bref du costaud. Quelques minutes pus tard: 9/ Photolive S'en suivra beaucoup de flotte et de vent et après analyse de l’écho radar et confirmation par Kéraunos suite à un rapport il s’agissait en fait d'une SC: Suite à ça un petit flux de NO frais et humide se met en place durant 2/3jours et il faudra attendre la fin de cette semaine pour revoir le mercure rependre des couleurs digne d'un mois de Juillet. Arrive le jeudi 21 et une belle modélisation pour la VDR en soiré et début de nuit. Il est alors 17h quand on se retrouve avec @yannicklyon et @Albert Sanchez et on se dirige sur un point de vue histoire de prendre la température et de voir comment les choses s'organise. Une fois arrivé la haut, un orage est présent plus au Sud de notre position mais impossible pour nous de voir réellement se qu'il s'y passe dessous. C'est donc tout logiquement que l'ont prend la décision d'aller ce poster en VDR et plus précisément sur les hauteurs de Tain l'Hermitage au même endroit ou Will a capturé de belle choses. Arrivé la bas plus grand chose à ce mettre sous l'objectif et vu comment les choses s'organisent dans les environs de Privas(07) un nouveau target est désigné se sera la plaine de Chabeuil à l'Est de Valence. A peine sortie de l'autoroute que déja sur les contreforts Ardéchois de beaux impacts pilonnent mon cher département. On trouve rapidement un point de vue pas trop mal sur un petit pont au dessus de la LGV et c'est parti pour 2h non stop d'orage! 10/ 11/ 12/ Photolive La nuit commence à pointer le bout de son nez et les orages nous contourne par le Sud tout en nous laissant bien au sec pour notre plus grand plaisirs: 13/ Les impacts tombe à intervalle régulier et en nombre se qui pour une fois me laisse le temps de composer avec le paysage pour tenter de sortir des images un peu plus soignées: 14/ 15/ 16/ 17/ Les orage continuent leurs courses vers l'Est: 18/ 19/ Puis une composition me saute au yeux en entendant un TGV arriver dans mon dos. Je me retourne pour évaluer sa vitesse et ainsi déclencher pile au moment ou sa trajectoire entre dans mon cadrage et je prie pour que dans les 30s de pause un impact veuille bien tomber en fond. ÉNORME cris de joie et de soulagement quand cet impact tombe! Si des voisins était dehors à ce moment la je pense qu'il on du croire qu'un type était passé sous le train tant j'ai ciré de joie :lol: 20/ Photolive 21/ Puis le festival continue avec pas mal de gros positif plus ou moins proche mais avec aussi l'arrivée de la pluie qui compliquera la prise de vue: 22/ 23/ Puis le clou du spectacle une fois la pluie passé, de magnifique ramifiés s'offrent à nous: pour l'esthétique superposition de 2 images d'une pause de 30s chacune effectué à la suite 24/ Photolive Voila ainsi s'achève mon récit pour ce bon mois de Juillet, même si j'ai encore en travers de la gorge le fait d'avoir loupé la situation de Samedi passé.... Sur ceux merci d'être passé par ici et à très vite pour je l'espère un mois d’Août autant garnie! Jérémy
  5. Retour sur le mois de juin très orageux en Alsace. Le mois commence en fanfare avec un premier risque orageux le 4 juin, mais je ne peux pas chasser ce jour la, le 5 juin à nouveau un risque orageux prévu ! La journée commence sous le soleil, et rapidement l'ambiance devient lourde, mais en même temps il y a la Japan Addict au Zénith de Strasbourg du coup je vais à l'évènement en fin de matinée pour en profiter un peu avant le départ en chasse ! Du coup je surveille la situation sur place entre les animations, les orages descendent par le nord est mais reste encore trop loin pour envisager une interception du fait de leur durée de vie limitée. Sur les coups de 16h je mise sur une averse en formation vers Haguenau, en 15min je suis sur un point de vue, un orage vient de se former. 1 Pas mal de foudre visible sur cette cellule mais difficilement capturable (et plusieurs impacts assez proche hors cadre). 2 Rendu 2 jours plus tard, le 7 juin, à nouveau un potentiel orageux qui se concrétise, les orages arrivent par l’Allemagne et sont très pluvieux, il faudra que je sors de la zone orageuse par le nord pour trouver un point de vue à l'écart des précipitations, l'activité électrique est soutenu mais le plus souvent noyé dans les précipitations abondantes. 3 4 5 Le 15 juin, une journée très instable, plusieurs orages se déclencheront dans la journée, le premier faible avec simplement une averse et quelques coups de tonnerre. puis vers 14h/14h30 des bases ascendantes bien marquée apparaissent et les premiers coups de tonnerre se font rapidement entendre, d'abord une averse de pluie, puis l'orage se révèlera fortement gréligène avec une chute de grêle abondante (+/- 5 à 10 cm de grêle au sol) et de taille moyenne (grelons de 1 à 2 cm en moyenne, 3 cm pour les plus gros) une vidéo durant l'orage. Un 3eme orage arrive, celui ci se montrera moins actif que le précédent, une activité électrique temporairement soutenu avec de nombreux impacts mettant HS plusieurs feux de signalisation puis une forte averse de pluie avec un peu de grêle. 6 Le 17 juin, à nouveau une situation d'orages (de masse d'air froid cette fois ci), averses et orages se succèdent toute la journée, d'intensité faible globalement. 7 8 Le 18 juin, on prend les mêmes et on recommence ! cependant peu photogénique pour cette journée. Le 24 Juin, on termine ce mois de juin très orageux en apothéose, un coup de chalumeau, des températures largement supérieur à 30°C dans une ambiance digne des tropiques, la dégradation orageuse prévu se déroulera en 2 temps, d'abord sous forme de cellules isolées mais très actives, puis dans la nuit sous forme d'un système orageux bien électrique. 16h45 les premières cellules se forment, 3-4 cellules bien alignées sur le piedmont vosgien et c'est le départ pour la chasse, arrivée sur les lieux la ligne s'est désagrégée pour ne laisser place qu'a une seule cellule très active. Flash incessant et tonnerre continue dessous. Une structure rotative a tenté de se mettre en place, sans aboutir. 9 Une autre base, qui semble plus prometteuse est visible plus au sud et déja un rideau apparait rejeté sur le flan NO de l'orage, celui ci se renforce rapidement ! 10 L'orage continue à se structurer, des flashs incessants sous cet orage accompagné de roulements de tonnerre permanents, une supercellule serait-elle en train de naître sous mes yeux ? 11 La cellule censé se barrer vers le nord, se dirige sur ma position, il est temps pour moi de me repositionner pour éviter d'éventuels grêlons trop gros. 12 Je finis par trouver un autre point de vue près de Geispolsheim, d'autres orages se sont formés entre temps, un petit orage en premier plan d'activité modéré, derrière une cellule bien plus consistante semble se dévoiler progressivement. 13 Malgré la présence d'une belle base, l'orage en premier plan est sur le déclin... au profit de la cellule derrière qui se renforce nettement au fur et à mesure de son approche. 14 La 2eme cellule se dévoile complètement, le rideau de précipitation est très dense, flash incessant et tonnerre continue sous cette cellule, une structure rotative semble se mettre en place. 15 Le rideau se renforce encore avec un pied de pluie, un autre rideau se forme sous la base rotative, de la grosse grêle très probable dessous. 16 Le comportement supercellulaire est avéré, d'autant plus que la cellule m'arrive dessus, je continue l'observation. 17 Je commence à recevoir des grêlons (heureusement pas trop gros) suivi d'un bruit de pluie au loin assez fort, un mur de flotte et de grêle m'arrive droit dessus, les dernières photos avant de lever le camp en vitesse ! 18 Après ça je monte en vitesse sur l'autoroute pour fuir la cellule qui finit pas se dissiper une fois arrivé sur Strasbourg De nouveaux orages dans la nuit vers 3h du matin avec 3 impacts proche en moins de 5 minutes. Voila pour ce superbe mois de juin sur le plan keraunique.
×